Antifas, anti-fascistes?

06/09/2017

(Ce texte est une deuxième version d’un billet précédent pour publication ailleurs)

Nos médias nous parlent des antifas comme étant des « anti-racistes » et des « anti-fascistes », et ils parlent de la meute comme étant des racistes et des gens « d’extrême-droite ».

Est-ce le cas?
Bien sûr que non! Depuis quand nos médias biaisés disent la vérité?

Les antifas un groupe de gentils contre protestataires antiracistes? Jamais de la vie! C’est une organisation mondiale, violente, marxiste et anti-liberté d’expression. Ils sont financées par des milliardaires comme Georges Soros (à travers ses multiples organisations comme Open Society Fondations). Soros finance aussi les manifestations anti-Trump et Black Lives Matter. Soros est un globaliste qui souhaite imposer un gouvernement mondial socialiste, dirigé par des « élites » comme lui. Donc pour Soros, toute notion de « Nation » ou de frontières est contradictoire avec son projet. L’union Européenne était un test, on voit le résultat.

Ironiquement, les « antifas » traitent tous les nationalistes ou les patriotes de « facistes », « racistes » et « nazis ». Une fois que l’opposant est identifié comme un « nazi », il est déshumanisé. C’est une stratégie utilisée dans plusieurs guerres passées. Il devient donc légitime de le frapper, le battre et même le tuer. Ici, une meute d’antifas masqués s’en sont pris à un individu, dont le seul crime était d’avoir un drapeau des patriotes. Ils lui ont lancé des briques, frappé avec un bâton et finalement frappé la tête sur un lampadaire. Nos médias n’ont pas montré ça. Sur un autre vidéo de la même scène, on voit un type prendre son drapeau patriote et l’allumer avec un briquet. Selon certains, ce même type aurait été vu souvent auprès de Jaggi Singh lors d’autres manifestations violentes.

On a aussi appris après la manifestation que Singh est payé en partie par des cotisations étudiantes de l’université Concordia.
http://www.iheartradio.ca/cjad/news/concordia-students-help-pay-for-jaggi-singh-s-salary-1.3180646

La meute est un groupe de nationalistes, des gens qui souhaitent une immigration contrôlée et basée sur des critères comme la facilité d’intégration avec les valeurs québécoises. Ils sont entre autres contre l’immigration musulmane, puisque ces derniers s’intègrent très difficilement. L’islam est incompatible avec la démocratie occidentale. Rien à voir avec « l’extrême-droite » ou le racisme.

Je ne suis pas un nationaliste, j’ai même écrit sur les dangers des dérives du nationalisme dans le passé. Mais ce que les antifas font est bien plus dangereux, c’est une révolte pour imposer une dictature socialiste.
Ce que nos médias ne nous montrent presque jamais, c’est aussi que les « antifas » brandissent des drapeaux communistes.
Et les dictatures socialistes/communistes finissent toujours dans le sang. 100 millions de morts c’était pas encore assez?

Historiquement, les antifas ont une origine communiste, c’était un mouvement organisé par les communistes soviétiques. En Allemagne, ils traitaient tout ceux qui n’étaient pas pour le communisme de « fascistes ».
http://www.theepochtimes.com/n3/2282816-the-communist-origins-of-the-antifa-extremist-group/

Alors NON les antifas ne sont pas des « antiracistes » ou « antifascistes », ils sont le bras armé des globalistes, ils sont anti-nationalistes et anti-patriotes, et ils utilisent des méthodes violentes dignes des fascistes.

Et NON la meute ne sont pas des racistes, fascistes ou nazis, ce sont des nationalistes et des patriotes.

Le plus ironique c’est que le nazisme, le fascisme et le communisme sont proches l’un de l’autre, et sont très loin de « l’extrême-droite », contrairement à ce que les gauchistes et les médias essayent de nous faire croire.

Les médias simplifient l’axe idéologique en un seul axe gauche/droite alors qu’en fait il y a deux axes. L’axe économique (traditionellement gauche/droite) qui indique le contrôle du marché par l’état (gauche/colectivisme) versus le libre marché (droite/neolibéralisme). L’autre axe est l’axe social, qui indique le contrôle de la population par l’état (étatisme/fascisme) versus peu ou pas de contrôle de la part de l’état (Anarchisme/libertarianisme).
Dans les deux axes, ce qu’on qualifie de « Gauche » signifie le contrôle, alors que ce qui est de « droite » c’est la liberté.

Alors si on devait tenter de résumer le graphe en un seul axe, il serait le suivant, avec « l’extrême gauche » étant le communisme, le fascisme n’étant pas très loin, et « l’extrême droite » serait le libertarianisme, très loin du communisme et du fascisme.

La définition d’extrême droite utilisée par les médias est fausse. Les nazis n’étaient pas d’extrême droite, ils étaient des nationalistes socialistes (d’où leur nom Nationalsozialismus). La gauche essaye d’étiqueter les nazis à droite pour s’en dissocier, alors qu’ils étaient bien plus près de la gauche.

Mais faut pas trop en demander à nos médias biaisés…

Publicités

Manifestations anti-Trump, organisées et payées par Georges Soros.

13/11/2016

Les manifestations violentes anti-Trump des derniers jours sont toutes SAUF légitimes.

Il s’agit d’émeutes organisées et payées par Georges Soros, dans le but de renverser le gouvernement Trump, en provoquant le chaos afin que Obama déclare la loi martiale et empêcher Trump d’être au pouvoir. Soros a investit déjà des millions en payant des manifestants professionnels pour aller provoquer la violence dans les rassemblements de Donald Trump, et il est aussi dernière « Black Lives Matter ». Son but est toujours de déstabiliser les USA et les renverser. Tout ça pour réussir à démolir le seul pays qui se tient debout devant son agenda d’imposition d’un gouvernement socialiste mondial.

Il a été démontré que des offres « d’emploi » sont disponibles sur Craiglist, à 1500$ par semaine, pour manifester à temps plein contre Trump. Qui paye pour ça??

http://theduran.com/anti-trump-protesters-paid-staged-craigslist-reveals/

http://pamelageller.com/2016/11/george-soros-exposed-money-behind-anti-trump-protests.html

http://truthfeed.com/busted-craigslist-ad-exposes-paid-anti-trump-protesters-being-recruited-for-staged-event/35033/

Plus de détails:

https://francais.rt.com/opinions/21361-carayon-ong-soros-ue

https://truthkings.com/evidence-shows-george-soros-behind-violent-trump-protest/

http://louderwithcrowder.com/muslim-student-lying-attack/

http://milo.yiannopoulos.net/2016/11/louisiana-woman-falsely-accuse-trump/

http://www.foxnews.com/us/2016/11/10/trump-protests-intensify-as-doubts-swirl-about-spontaneity.html

https://scontent-yyz1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14962560_552265978304825_8210708462320638697_n.jpg?oh=dbb602d69db2d437903cca34ba2c31ce&oe=58942C0F

https://www.rt.com/usa/366556-black-lives-matter-sued/

https://conservativedailypost.com/breaking-soros-orders-attack-on-trump-tower-massive-riots-in-chicago/

http://pamelageller.com/2016/11/george-soros-exposed-money-behind-anti-trump-protests.html/

http://thefreethoughtproject.com/soros-trump-protests-revolution/#5jGIf4Dr7ipVlzAx.01

http://www.freerepublic.com/focus/f-news/3492176/posts

http://milo.yiannopoulos.net/2016/11/protestor-people-have-to-die/

http://pamelageller.com/2016/11/blocks-anti-trump-protest-buses-caught-tape-soros.html/


Pensée unique

11/04/2016

Un autre bel exemple de pensée unique gauchiste. Des groupes veulent empêcher que des gens de droite ou n’importe qui relié à l’exploitation de combustibles fossiles financent des musées.

Source:
http://www.city-journal.org/html/exhibiting-bias-14351.html

Et qui sont les signataires? Des gens qui font beaucoup d’argent avec l’arnaque réchauffiste, dont ils font la promotion (James Hansen, Michael Mann) et ils ne voudraitent surtout pas que quelqu’un puisse les contredire.. Pourtant ils sont incapabler de donner un seul exemple où l’opinion d’un donateur aurait pu influencer sur le contenu diffusé dans un musée.

Autrement dit ils veulent RÉDUIRE le financement des musées et le philanthropisme si ça vient de gens qui n’ont pas la même opinion qu’eux. Typiquement gauchiste.

Le seul biais qu’il y a dans certains musées est le biais du côté réchauffiste et environnementaliste. Ils veulent juste être sûr que ça reste comme ça. La gauche et les environnementalistes aiment bien censurer toute voix dissidente. C’est leur seule façon de garder le contrôle sur le message.


Trump

17/03/2016


Donald Trump ne laisse personne indifférent, mais on sent la panique de la part des gauchistes, et surtout de la part des deux vieux partis.

Pour les gauchistes, les social justice warriors et autres pro-immigration, le fait que Trump soit si populaire les fait paniquer parce qu’il pourrait remporter l’élection, et il a clairement indiqué vouloir bloquer temporairement l’immigration musulmane.

Pour le parti démocrate, la popularité de Trump et la lente déconfiture de Hillary Clinton laisse présager qu’ils pourraient perdre les élections. George Soros, multimilliardaire d’extrême gauche, dépense présentement des millions pour financer des campagnes Anti-Trump. (exemple ici et aussi ici).

Pour le parti républicain et les gourous du parti, ils sont habitué a contrôler le message et les candidats. Trump n’est pas un politicien comme les autres, il ne suit pas les lignes de parti et il dit ouvertement ce qu’il pense.

Trump ne suit aucun agenda socialiste, ni islamiste, ni onusien, il ne peut pas être acheté, n’est pas financé par des organisations étrangères arabes (comme Hillary). Il est une menace pour l’establishment, pour les vieux politiciens et l’élite dirigeante qui gouverne par en arrière. « L’élite » et les médias gauchistes le traitent de Hitler, de Mussolini, de fasciste, mais rien n’y fait, sa popularité est grandissante. Même les manifestations violentes à Chicago (financées par Soros) qui ont fait annuler un rassemblement, et la tentative d’agression peu de temps après ont eu l’effet inverse et l’on rendu plus populaire.

Les gens sont fatigués des politiciens de carrière corrompus qui s’en mettent plein les poches aux dépends des citoyens, leur mentent, ne respectent pas leur promesses. Les gens sont de plus en plus pauvres, de plus en plus taxés et de plus en plus contrôlés par les gouvernements.

Ils voient en Trump enfin quelque chose de différent. Il est exactement le genre de retour de balancier que les USA (et le monde occidental) a besoin.

Si tous les vieux partis le détestent, mais que les citoyens l’appuient, c’est probablement parce qu’il est dans la bonne voie.