Références et arguments

Cette page sera constamment mise à jour et servira de référence pour des informations et des liens utilisés dans des débats. Je veux éviter d’avoir à toujours fouiller pour un article ou un graphique que j’ai besoin pour appuyer un argument. Il ne s’agira pas uniquement de billets de mon blog, mais surtout de liens externes sur un sujet précis.
Ca me servira à moi en premier, mais si ça peut servir à d’autres…

Climat

Portion du CO2 dans l’atmosphère et la contribution de l’humain
L’apport de l’humain en CO2 est 3%, donc 97% des émission annuelles sont naturelles. Le % de CO2 dans l’atmosphère est infime (400ppm, soit 0,04%) et 3% de presque rien ça fait encore presque rien.

EPA document supports ~3% of atmospheric carbon dioxide is attributable to human sources


Eres glaciaires
Depuis quelques millions d’années, nous somems dans une des péridoes les plus frodies depuis 500 millions d’Années, avec ère glaciaires a répétition. Les ères glaciaires durent en moyenne 100 000 ans, et sont entrecoupées de périodes interglaciaires moins froides (comme l’actuelle) qui durent en moyenne 10 000 ans. Et ça fait près de 10 000 ans que la dernière ère glaciaire s’est terminée….




Source: Vostok cores and Petit et al, 1999.


Hausse du niveau des océeans
Il reste stable depuis des milliers d’années aucune accélération, malgré les variations de température, malgré la hausse CO2. C’est environ 2mm de hausse par an. Donc dans 100 ans, ça sera environ 20cm. Cette hausse était la même depuis des milliers d’années, nos ancêtres s’y sont adaptés sans même s’en rendre compte. Sauf qu’avec les milliers d’années, ça parait un peu, le temple de Cléopâtre, qui date de plusieurs milliers d’années est présentement sous l’eau. C’est pas notre faute, c’est naturel, et ça va redescendre drastiquement lors de la prochaine ère glaciaire.

Climat:

97% des scientifiques….
L’argument « massue » des réchauffistes. C’est bien sûr totalement faux, jamais il n’y a eu de consensus sur le sujet. Ca vient de deux fausses études manipulées.
https://www.climato-realistes.fr/consensus-climatique-origine-97-pour-cent-des-scientifiques/?fbclid=IwAR0TvpCBsH8cZ4852rOZ_lifSrl2pfmoaXflgJ9lMJ1EpaCCr2JC9PNJhTM
https://crioux.wordpress.com/2015/11/19/mythe-rechauffiste-le-fameux-97/
https://crioux.wordpress.com/2012/11/25/97-des-scientifiques/

‘Propaganda’: Top MIT climate scientist trashes ‘97% consensus’ claim


http://hockeyschtick.blogspot.com/2010/08/97-consensus-is-only-76-self-selected.html

The 97% consensus myth – busted by a real survey


http://www.populartechnology.net/2014/12/97-articles-refuting-97-consensus.html
https://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2013/05/30/global-warming-alarmists-caught-doctoring-97-percent-consensus-claims/#49f4f7f1485d

Temps de résidence du CO2 dans l’atmosphere

New Literature Strongly Suggests CO2 Residence Time In The Atmosphere Is Exaggerated!


https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818116304787

Effet de saturation du CO2
L’effet de saturarion de bande du CO2 est que plus on ajoute de CO2, moins on effet « de serre » est important. Selon certain modèles, ca commence surtout à partir de 400popm (taux actuel). Donc même si on devait atteindre 800ppm, ou même 1500ppm, ça n’aurait pas d’effet important sur la température (ni sur l’humain). Les observations actuelles tendent à confirmer ces modèles, puisque depuis qu’on a atteint 400ppm, la température n’a pas augmenté. Mais il y a tellement d’autres facteurs qui influencent la température, bien plus que le CO2, que tout ce que ça confirme vraiment, c’est que augmenter le CO2 n’augmente pas la température. Donc ça contredit l’hypothèse réchauffiste, mais ca ne confirme pas encore le taux de saturation.

The Logarithmic Effect of Carbon Dioxide


https://www.friendsofscience.org/assets/documents/The_Saturated_Greenhouse_Effect.htm
https://www.physicsforums.com/threads/co2-saturation-point.231437/
https://vademecum.brandenberger.eu/pdf/klima/rasool_schneider_1971.pdf
http://hockeyschtick.blogspot.com/2010/06/physicist-co2-greenhouse-effect-is.html
http://clivebest.com/blog/?p=1169
https://www.coursera.org/lecture/global-warming/the-band-saturation-effect-CnAIV

Depuis des centaiens de milliers d’années le CO2 augmente légèrement APRES la température
Tel que validé par l’étude des carottes de glace de Vostok, le CO2 augmente légèrement APRES la température, des fois avec 800 ans de retard. Et quand la température descent, des fois il continue d’augmenter pendant des décennies, voire des siècles. Ce que ça implique, c’est que les facteurs qui influent sur la variation de la température sont autres (cycles solaires et océaniques) et que le CO2 est un sous-produit de ce réchauffement. Par exemple, quand on sort d’une ère glacaire, (et c’est pas causé par le CO2 non plus) la température augmente drastiquement, puis des décennies ou siècles plus tard, le CO2 augmente. Il augmente principalelemt à cause du dégasage des océans, mais aussi de l’augmentation de l’activité biologique, du dégel des terres et de la décomposition organique, et aussi de la respiration animale (il y a plus d’animaux durant les périodes interglaciaires que durant les ères glaciaires). Il ne peu donc âs être le factuer qui controle le climat, puis qU’il augmenter APRES la tmepérature, et tre` faiblement en plus.
http://joannenova.com.au/global-warming-2/ice-core-graph/
Dans son film de propagande, Al Gore avait utilisé ces graphiques, mais il avait pris soin de les placer un au dessus de l’autre, pas superposés.
sinon on se rend compte que le CO2 augmente APRES. Et aussi en exagérant l’échelle d’augmentation du Co2, parce qu’en réalité il augmente très peu.

Le CO2 n’est pas un polluant
Les alarmistes disent que le CO2 est un polluant, tous les articles de journaux montrent des cheminées qui crachent de la fumée quand ils parlent de CO2. Mais le CO2 n’est pas un polluant, il est la base de la vie sur terre, plus de CO2 est bénéfique, et le seul effet « négatif » serait l’effet de serre, mais de plus en plus, on se rend compte que ça a été grandement exagéré pour servir à des fins politiques. Donc il ne reste que les effets bénéfiques.
Si le CO2 serait passé sous les 150ppm, ça aurait été la fin de la vie sur terre. Les plantes ont besoin de CO2, et le taux actuel est très bas. Plus de CO2 aide les plantes à croitre et ont une meilleure résistance à la sécheresse.

Comférence de Patrick Moore, à propos du CO2:

CSIRO, la terre plus verte et les désert qui reculent grâce au CO2:
https://www.csiro.au/en/News/News-releases/2013/Deserts-greening-from-rising-CO2
NASA, la terre plus verte depuis 20 ans grâce au CO2:
https://www.forbes.com/sites/trevornace/2019/02/28/nasa-says-earth-is-greener-today-than-20-years-ago-thanks-to-china-india/
Ministère de l’agriculture de l’Ontario qui recommande d’augmenter le taux de CO2 dans les serres pour augmenter la production.
http://www.omafra.gov.on.ca/english/crops/facts/00-077.htm

(retrouver référence):
Taux de CO2:
150ppm: fin de la photosythèse, les plantes meurent et donc fin de la vie sur terre
200ppm: taux durant les dernières ères glaciaires
270ppm: taux estimé « préindustriel »
400ppm: taux actuel dans l’atmosphère. 400ppm = 0,04%
1000ppm: taux moyen dans une maison
1500ppm: taux optimal pour la croissance des plantes
2000ppm: taux moyen depuis 500 millions d’années, avant la période froide et pauvre en CO2 actuelle (depuis quelques millions d’années).
3000ppm: taux moyen dans un bar ou une salle de classe
7000ppm: taux le plus élevé estimé quand la vie commencait sur terre
8000ppm: taux acceptable dans un sous-marin.
10 000ppm: taux à partir duquel l’humain commence à avoir des problèmes (nausées, étourdissements) pour une longue exposition.
40 000ppm: taux lorsque vous expirez
50 000ppm: taux à partir duquel l’effet de remplacement de l’oxygène dans notre métabolisme devient toxique. 50 000ppm = 5%

At what concentration does CO2 become toxic to humans?

New Paper: Mammals Thrived and Diversified With ~2000-4000 ppm CO2, 20°C Warmer Oceans Than Today


Graphiques utiles:
Températures et CO2 depuis 500 millions d’années, pas de corrélation entre les deux.

Même chose, mais avec les incertitudes de CO2 et une échelle du temps fixe.

Cycles d’ères glaciaires, depuis 500 millions d’années, incluant les épisodes « snownball earth » (terre gelée jusqu’à l’équateur) alors que le CO2 était pourtant très élevé (plus de 7000ppm)

Cycles d’ères glaciaires, depuis 500 000 ans. On y voit bien les périodes interglaciaires, comme celle dans laquelle nous sommes, qui est en passant la moins chaudes comparée aux interglacaires passés.

L’interglaciaire actuel (holocène). On y voit bien les périodes chaudes et froides cycliques, et que ces périodes chaudes ont toutes étés plus chaudes que la période actuelle, san qu’il y ait de grande variation du CO2. Et ces périodes chaudes ont été prospères et ont vu naitre les grandes civilisations, alors que les plus froides ont été des périodes de famine, chute des empires et migration.
Le plus important avec ce graphique est de remarquer que la période de réchauffement actuelle (que les réchauffistes calculent à partir de 1880, soit juste à la fin du Little Ice Age) est un cycle tout à fait naturel, et aussi que ce réchauffement n’a rien d’exceptionnel, ni en vitesse, ni en amplitude, comparé aux cycles précédents. Alors pourquoi il serait notre faute?

Version annotée en francais:

Note: Comme ce graphique est réalisé par proxy (carottes de glace), il manque environ 50 ans à la fin. Il y a eu un léger réchauffement supplémentaire depuis 50 ans, qui nous amène presque à égalité avec l’optimum médiéval. Même si on voudrais l’ajouter, ca serait imperceptible à l’échelle de ce graphique. Même chose sur le graphique suivant, il manque presque 100 ans, alors que depuis ce temps, il y a eu environ 1 degré de hausse (le fameux réchauffement apocalyptique), ce qui nous amène également presque a égalité avec l’optimum médiéval.

Variations de température durant l’holocène








Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :