Le mémo de la FISA déclassifié

02/02/2018

Grâce en partie aux médias sociaux qui ont relayé sans cesse #releasethememo, voici finalement le fameux mémo, même si les démocrates et le FBI ont tenté en vain de bloquer sa sortie.

La droite va y voir la preuve de la corruption démocrate, qui a utilisé un faux dossier de collusion russe pour justifier l’utilisation du FBI pour espionner Trump durant les élections.

La Gauche va essayer de dire que c’est rien ou alors que c’est faux. Ils ont déjà commencé à salir Nunes, l’auteur du mémo interne. Ils diront aussi que le dossier Russe est toujours valide, même si après des mois, il n’y a toujours aucun début de commencement de preuve d’une telle collusion.

L’analyse de chaque mot, chaque virgule sera fait par tous les médias dans les prochains jours. D’un côté pour essayer de démontrer l’implication de haut-placés démocrates dans cette fraude, de l’autre pour essayer d’en attaquer la crédibilité. N’oublions pas qu’il y a beaucoup de documents attenant à ce mémo, et que eux n’ont pas été rendus publics.

Mais n’oublions pas qu’une certaine classe politique semble au dessus des lois. Clinton n’est toujours pas en prison… Alors même avec des preuves béton, je ne crois pas que ça va arriver. Par contre ça pourrait nuire à la crédibilité du parti démocrate. Mais pour ceux qui haïssent Trump viscéralement, pour eux ces fraudes vont leur sembler avoir été un mal nécessaire (mêm si hautement illégal) pour tenter d’empêcher l’élection de Trump. N’oublions pas que beaucoup d’entre eux ont appelé à l’assassinat de Trump après les élections.

Je vous laisse le texte original, ce que la plupart des médias ne feront pas, ils vont vous donner leur « interprétation ».

Publicités

« Phobies » et autres « ismes »

02/02/2018


Il ne se passe pas une journée sans qu’il y ait une nouvelle qui parle de sexisme, homophobie, islamophobie, transphobie, racisme, nazisme, fascisme etc.. Pourquoi est-il devenu impossible de dire la moindre chose sans se faire accuser d’être raciste ou sexiste?

Si tu formulais un commentaire sur les politiques d’Obama t’étais « raciste », ce qui permet d’éviter du discuter des bailouts ou du doublement de la dette.

Si tu poses des questions à propos de la défense du pédophile qui a violé des enfants, mais dit qu’il se sent intérieurement comme un enfant de 9 ans (« transâge ») tu es « transphobe ». Donc il devient la victime au lieu de l’agresseur.
Référence https://www.dailywire.com/news/26380/trans-age-pedophile-charged-abusing-3-girls-says-amanda-prestigiacomo

Si tu oses poser des questions à propos de Rachel Dolezal, un femme blanche qui depuis plus de 10 ans dit qu’elle est une femme noire (transrace), tu es donc « raciste » et/ou « transphobe ».

Référence: https://www.cnn.com/2015/06/16/us/washington-rachel-dolezal-naacp/index.html

Si tu dénonce les crimes et les viols commis par les immigrants en Europe, t’es « raciste ».

Si tu dénonces la fillette qui avait inventé une fausse attaque contre elle et son hijab, t’es « islamophobe ».
Référence: https://crioux.wordpress.com/2018/01/15/lagression-islamophobe-qui-na-jamais-eu-lieu/

Si tu dénonces l’immigration illégale, t’es « raciste » et/ou « islamophobe » et/ou « xénophobe », ou un « nono » de la meute (selon Trudeau).

Si t’es pas d’accord avec les violents « antifas », selon eux t’es donc un « raciste », « fasciste » et « nazi », ce qui leur donne le droit moral de te casser la gueule.

Si tu dis qu’une femme qui se prend pour un chat (trans-espèce) est atteinte de maladie mentale, t’es « transphobe ».
Référence: https://www.naturalnews.com/2017-02-23-trans-species-woman-claims-she-is-actually-a-cat.html

Si tu dis qu’un homme qui se prend pour une filette de 6 ans (trans-âge) est atteint de maladie mentale, t’es « transphobe ».
Référence: http://www.dailymail.co.uk/femail/article-3356084/I-ve-gone-child-Husband-father-seven-52-leaves-wife-kids-live-transgender-SIX-YEAR-OLD-girl-named-Stefonknee.html

Si tu penses que l’embauche devrait se faire uniquement selon les compétences du candidat, et non favoriser un sexe ou une ethnie (discrimination « potitive »), t’es « sexiste » et/ou « raciste ».

Si vous êtes pas d’accord avec Milo Yannopoulos qui fait des conférences pro-liberté d’expression, contre le féminisme nouvelle vague et contre le « politiquement correct », il suffit de manifester violemment, détruire et saccager, l’accuser d’être un homophobe, un raciste ou un nazi. Et ensuite l’université ou le collège annule les conférences.
Faut le faire quand on sait que le type est juif, ouvertement homosexuel et son conjoint est noir….
Référence: http://www.latimes.com/local/lanow/la-me-berkeley-far-left-protests-milo-20170830-story.html

Quand un policier doit tirer sur un criminel armé, si le policier est blanc et le criminel noir, c’est du racisme, Si le policier est noir, ou si le criminel est blanc, c’est correct.

Tous ces « phobes » et autres « ismes » ne servent qu’à faire taire le débat d’idées, et sont donc profondément anti-liberté d’expression.

Tous les jeunes social justice warriors d’aujourd’hui qui regarderaient des vieux James Bond, ou même la plupart des téléséries d’il y a plus de 10 ans y trouveraient plein de références « racistes », sexistes », « homophobe » etc.. Tous les nouveaux films et téléséries sont en train de devenir un endroit où un homme blanc hétérosexuel est quasi-inexistant, ou alors le méchant. Par exemple les derniers Star Wars, ou même Doctor Who, un personnage mythique de télésérie britannique qui tourne depuis les années 1950, qui est devenu une femme et sa compagne une lesbienne noire.

Le but derrière tout ça? Faire progresser l’idéologie du politiquement correct, aussi appelé « marxisme culturel » (doctrine conçue par des marxistes vers 1923). Et le but de la doctrine du marxisme culturel est de pourrir la société occidentale, détruire son appartenance à la nation (patriotisme) en encourageant l’immigration et le multiculturalisme, détruire ses valeurs morales et familliales (qui sont le centre du transfert des valeurs) pour en faire une société tellement corrompue et pourrie que les gens la déteste et n’en voudrons plus, et ainsi accepter en sauveur la dictature socialiste. (Bien sûr L’U.R.S.S. s’est effondrée entre temps, mais la doctrine a été récupérée par les globalistes, qui veulent imposer un état socialiste mondial, dirigé par les élites corporatistes).

Pour y arriver, ils utilisent les minorités comme remplacement du prolétariat, en leur faisaint croire (souvent à tort) qu’ils sont des victimes. Ils dressent les minorités contre la majorité en la culpabilisant et elle n’a plus d’autre choix que de reculer et se taire. Sinon elle se fait traiter d’antismémitisme, de xénophobie, de racisme, de transphobie, de sexisme, d’islamophobie, de nazisme, de fascisme, etc. Et ceux qui le font pensent qu’ils le font dans un but noble et charitable. Ils en sont fiers. Mais ils ne se rendent même pas compte qu’ils sont utilisés par une idéologie qui va à l’encontre de leur intérêts, tel les « idiots utiles » de Lénine.

Personne ne veut opprimer les minorités, mais les minoritées sont justement, des minorités. Elles doivent être tolérées et protégées contre l’opression, bien sûr. Mais elles ne doivent pas non plus être placées au dessus de tout et glorifiées, au détriment des valeurs de la majorité. Et elles ne doivent pas être protégées de la critique ou même de l’humour non plus.

Ce qui fait qu’il est probablement trop tard pour notre civilisation c’est que plus personne n’est prêt à se lever et défendre sa nation (nationalisme, patriotisme) sinon ceux qui osent le faire se font accuser d’être des facistes et des nazis (par exemple la meute).

Les seuls gens qui sont prêt à faire la révolution, ou mourrir pour une cause sont les gens religieux, patriotes ou qui sont derrière une idéologie totalitaire. Personne n’est prêt prendre les armes ou à mourrir pour défendre la vérité. La terre est ronde c’est une vérité, mais personne n’est prêt à donner sa vie pour défendre ça. Par contre des gens sont prêts à donner leur vie, ou tuer, pour défendre leur religion, leur patrie ou leur idéologie.
Sans religion et sans patriotisme notre société est vouée à disparaitre, comme toute les grandes civilisations prédédentes qui ont perdu leur patriotisme, leur religion et leurs valeurs et sont tombés dans la déchéance avant de disparaitre.

Si « Du choc des idées jaillit la lumière. » (Nicolas Boileau), alors qu’en est-il de la censure des opinions?


L’agression islamophobe qui n’a jamais eu lieu.

15/01/2018

L’attaque au ciseau d’une écolière musulmane en Ontario n’a en fait jamais eu lieu.

Lors de la conférence de presse qui avait suivi, la fillette disait:
«C’est terrible. Je n’aime pas cela […] J’étais confuse, apeurée, terrifiée.»

Elle disait avoir maintenant peur de marcher vers l’école.

Suite à cette attaque imaginaire, qu’on aurait arraché et découpé son voile avec des ciseaux, les politiciens s’étaient tous outrésde cette attaque « lâche et islamophobe ».

Le premier ministre Trudeau a condamné l’agression. «Je ne peux pas m’imaginer jusqu’à quel point elle a eu peur, a-t-il dit. Je veux que sa famille, ses amis, sa communauté et elle sachent que cela ne représente pas le Canada. Cet individu ne représente pas ce que sont les Canadiens.»

De son côté, la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a qualifié l’agression «d’acte haineux lâche».

Où est-ce qu’ils sont aujourd’hui, alors que c’était en fait une pure invention afin de victimiser encore les musulmans, en utilisant la Taqqiyya, doctrine qui permet de mentir aux mécréants pour faire progresser l’islam?

Les politiciens sont toujours là quand ça peut appuyer leur agenda multiculturaliste, globaliste, anti-chrétien, anti-blanc, pro-islam, etc.. et s’attirer les votes des communautées ethniques. Sinon ils disparaissent comme des coquerelles à la lumière.

L’agenda globaliste est de détruire la civilisation occidentale avec l’immigration massive, la dissolution des valeurs morales occidentales, nationales et judéo-chrétiennes, pour le remplacer par une peuple métissé, sans valeurs, sans nation, sans volonté de se rebeller contre un éventuel gouvernement mondial socialiste. La plupart de nos politiciens actuels y sont soit favorables (parce qu’ils pensent qu’ils feront partie de la classe dirigeante), soit des moutons naïfs qui ne se rendent pas comtpe qu’ils sont des marionnettes.

Source:
http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/faits-divers/201801/15/01-5150049-lattaque-au-ciseau-contre-une-ecoliere-voilee-na-pas-eu-lieu-dit-la-police.php


Subversion des sociétés occidentales (Marxisme Culturel)

10/01/2018

Présentation de Yuri Bezmenov, ancien agent du KGB, qui avait fait défection au Canada.
Probablement un des vidéos les plus importants à regarder, ça va ouvrir les yeux de plusieurs.
Ca date de 1983, et on voit très bien le résultat aujourd’hui, il avait raison. La seule différence c’est que l’union Soviétique s’est effondrée entre temps. Mais d’autres groupes ont pris la relève.
Il est peut-être trop tard pour réussir à revenir en arrière, ce qui suit est la destruction de la civilisation occidentale et l’imposition de la dictature socialiste.


Victimes ou agresseurs?

10/12/2017

La gauche « régressive » se fait toujours porteur de la vertu. Comme si eux avaient la vérité et la droiture et que ceux qui osent les contredisent sont toujours le mal incarné. Et bien sûr quand quelqu’un est identifié comme étant le « mal » il devient justifié de le frapper, ou même le tuer.

La gauche aime aussi se voir comme des victimes. Ca ne vient pas de nulle part, c’est la doctrine du marxisme culturel. La destruction de la civilisation occidentale en utilisant les minorités contre la majorité blanche et les valeurs judéo-chrétiennes.

Quelques exemples:

Ici, durant une discussion à propos de Bruce (Caitlyn) Jenner, Ben Shapiro se fait dire par un transgenre que s’il n’arrêtait pas de dire qu’il n’était pas une femme, il allait retourner chez lui en ambulance. Et le reste du panel de défendre l’agresseur parce qu’il est transgenre. Pourtant, Ben a raison, c’est pas parce que tu te fait charcuter les parties génitales et mets une robe que tu es une femme. Les émotions et les feelings ne sont pas des faits.
Ecoutez à partir de 11:50:

Et comme d’habitude, quand la gauche se sent offusquée, elle a recours à la violence, et se justifie parce que eux sont « le bien » et les autres « le mal ».

Ben Shapiro a porté plainte, mais la police a dit qu’elle ne pouvait rien faire parce que le type faisait partie d’une « minorité ». Comme si parce que tu te déguise en femme, tu es imunisé aux poursuites quand tu commets un crime?

Récemment, une actrice porno Canadienne a subit du harcèlement et de l’intimidation, jusqu’à la pousser à se donner la mort. Son crime? Elle avait refusé de signer un contrat avec un acteur qui jouait aussi dans des films porno gays. Elle refusait parce que les règles de sécurité (protection) ne sont pas aussi strictes dans les films gays et elle ne voulais pas attraper le sida.
Les lobbysites LGBTQ+&* et les Social Justice Warriors l’ont aussitôt attaquée et traitée d’homophobe.

Certain comme celui-ci, un acteur porno bi, allant même jusqu’à l’inciter à se suicider, ce qu’elle a fini par faire par pendaison.

Et non seulement ce con ne s’en est pas excusé, mais il en a rajouté après avoir apris qu’elle s’était suicidé, comme quoi elle était « ignorante » et qu’il n’avait fait que « l’éduquer », vocabulaire typique des SJW. Ses commentaires ont été effacés et son compte bloqué.

Sources:
https://www.tvqc.com/2017/12/august-ames-deces-porno-canadienne-23/

http://www.news.com.au/finance/work/at-work/porn-star-august-ames-dies-after-backlash-to-controversial-tweet/news-story/02f6071201d946c52c18372401a4239b

Ici les gentils antifas « antiraciste » qui battent presque à mort un type parce qu’il portait un drapeau des patriotes. Presque pas de couverture médiatique et aucune accusation. Bien sûr dans leur cerveau brainwashé, ils font ça pour le « bien » puisque le type est un « fasciste, et un « nazi », et ils étaient donc justifiés de le frapper.

Ici la leader de Black Lives Matter Toronto qui dit que les blancs sont des « sous-humains ». Mais personne ne la traite de raciste, puisqu’elle est noire, donc une « victime »

La victimisation à outrance est en train de détruire notre société. Tout le monde est devenu une victime, même ceux qui n’en sont pas s’imaginent une façon d’en être une et ça devient comme une médaille. Plus tu es victime (imaginaire), plus tu as de « badges », et plus tu es reconnu parmis les extrémistes de gauche. Si tu es une femme noire, métisse, handicapée, transsexuelle, gender fluid, non binaire, alors là t’es au top!
« Regardez-moi, je suis spécial, je suis une victime »
Et tout ceux qui ont le malheur d’être homme, blanc, hétérosexuel, eux sont le mal incarné et méritent pas moins que la mort.

Par exemple, un professeur affirme que les hommes blancs sont un cancer et doivent mourrir, et incite les étudiants se suicider:

http://www.truthandaction.org/mass-college-professor-white-males-are-a-cancer-and-must-die-urges-students-to-kill-themselves/

Et quand un policier blanc tire un criminel noir, les médias s’enflamment et parlent de racisme. Si c’est un polciier noir qui tire un blanc, personne n’en parle. Pourtant les statistiques démontrent que c’est rare, et que la majorité des noirs sont tués par d’autre noirs.

Conclusion:
Il faut cesser de faire croire que les minorités sont les éternelles victimes, et qu’elle ne peuvent pas être les agresseurs. C’est la doctrine du marxisme culturel qui infeste l’éducation et les médias qui rentrent ça dans la tête des gens. Il faut sortir de ce cercle vicieux de victimisation. La seule réelle facon d’éviter la réelle discrimination est de juger les gens selon leur actes, et non pas leur orientation sexuelle, ou la couleur de leur peau. Et si quelqu’un veux se déguiser en femme, c’est son problème, mais ça reste un homme déguisé en femme, et n’a pas à être harcelé pour ça, mais il n’a pas à exiger des traitements de faveur non plus. Et ceux qui ne sont pas d’accord avec ça ont le droit de le dire sans être harcelés aussi.


Gauche versus droite: émotion versus raison

06/12/2017

Il y a plusieurs choses qui distinguent les gens de « gauche » et de « droite », notamment le contrôle versus la liberté, comme dans le texte précédent. La deuxième chose qui différencie les deux tendances idéologiques sont les émotions versus la raison.

Encore une fois, je précise que les termes gauche et droite sont subjectifs et souvent mal utilisés. Habituellement quand on parle de gauche et droite, on parle de l’axe économique et non l’axe social, mais dans les médias et dans la tête des gens, les deux axes sont fusionnés comme suit. Et c’est donc en me référant à cet axe fusionné que je vais orienter ce texte.

Les gens qui s’identifient plus à gauche sont guidés par les émotions.
Toute les décisions sont fortement influencées par ça. Par exemple, dans le cas du contrôle des armes, il est démontré que le contrôle n’a jamais pu empêcher une seule tuerie parce que les criminels vont souvent se procurer des armes illégalement ou alors quand même utiliser une arme enregistrée. Mais ça ne les empêche pas de militer pour le contrôle des armes, puisque selon eux, une arme ça « sert à tuer », et il faut donc limiter les droits des autres qui sont pourtant majoritairement honnêtes et obéissent aux lois. Dans le cas de l’environnement, même s’il est démontré les éoliennes sont très polluantes à construire, ils vont continuer à militer contre le pétrole, pour « sauver la planète ». Ils vont aussi militer pour bannir ou taxer certains produits, par exemple boissons énergisantes ou malbouffe, et ainsi limiter les droits individuels des autres, en se basant sur des réactions émotives, et non pas les faits. Ils sont aussi militants pro-immigration, ils veulent aider tous les pauvres de la planète en les amenant ici. Mais ils n’ont jamais évalué les impacts, et vont traiter de « raciste » ceux qui n’adhèrent pas à cette idée. Les gauchistes sur les campus universitaires font censurer les propos ou les conférenciers qu’ils n’aiment pas parce que ça les offense. Les gauchistes aiment les utopies, comme le communisme, même si toutes les applications de ces doctrines utopistes ont résulté en des millions de morts. Mais c’est pas grave l’idée est tellement belle.

Les gens qui s’identifient à droite sont plutôt cartésiens. Ils préfèrent se fier aux faits. C’est pour ça que les gauchistes les traitent de sans coeur puisque la froide logique ne convient pas aux émotifs gauchistes. Les droitistes vont aller valider les chiffres et les faits, par exemple vont démontrer qu’une éolienne requiers plus d’énergie fossile à produire que ce qu’elle rapporte en électricité, c’est donc un non sens. Ils vont valider que le CO2 n’est pas un polluant, et que dans le passé son effet n’a pas été en corrélation avec la température et donc remettre en doute les doctrines écologistes. Un exemple récent sur les médias sociaux où des activistes ont filmé un ours polaire maigre et affaibli. Selon eux c’est la faute au réchauffement climatique (sans aucune preuve pour appuyer ça) et le web s’est enflamméde commentaires comment c’était triste. Sauf que c’est le cas D’UN SEUL OURS MALADE. Les faits est qu’il y a 5 fois plus d’ours polaire aujourd’hui qu’en 1970, et que la population d’ours polaire est en croissance. Encore une fois, émotion versus raison.

Les droitistes vont voir que l’arrivée massive d’immigrants ne règle rien, puiqu’ils sont un fardeau pour la société d’accueil, posent de graves problèmes de société quand ils sont trop nombreux et ne s’intègrent pas, tout en laissant rentrer criminels et terroristes. Il serait plus logique de les aider dans leur pays d’origine. Dans le cas des armes, les gens de droite savent que les armes servent surtout à se défendre, et que qu’il y a amplement de cas documentés où un « good guy » armé a réussi a limiter les dégats en tirant sur un psychopathe ou un terroriste qui voulait faire une tuerie. Il est donc logique que certains citoyens pourraient vouloir avoir des armes. La droite préfère le capitalisme au communisme, parce que le capitaliste est basé sur le libre marché, et a été démontré comme un système qui fonctionne et a sorti l’humanité de la pauvreté, même si imparfait.
Ces décisions sont basées sur des faits, et non pas des émotions.


Gauche versus droite : contrôle versus liberté

06/12/2017

Il y a plusieurs choses qui distinguent les gens de « gauche » et de « droite », mais ce qui les distingue le plus, c’est le désir de contrôle d’un côté et de liberté de l’autre.

Bien sûr les termes gauche et droite sont subjectifs et souvent mal utilisés. Habituellement quand on parle de gauche et droite, on parle de l’axe économique et non l’axe social, mais dans les médias et dans la tête des gens, les deux axes sont fusionnés comme suit. Et c’est donc en me référant à cet axe fusionné que je vais orienter ce texte.

Les gens qui s’identifient plus à gauche aiment le contrôle. Contrôle des autres, contrôle du marché, contrôle de ce que vous avez le droit de dire, etc. Dans le concret ça se résume à exiger des lois pour contrôler le marché (lois pour bannir ou taxer certains produits), limiter les libertés individuelles (contrôle excessif des armes), militer contre la liberté d’expression de ce qu’ils n’aiment pas, exiger que l’état intervienne pour contrôler les corporations et exiger un gouvernement puissant et omniprésent pour pouvoir mettre en place ces contrôles. La gauche a peur des grosses compagnies et aime un état fort et puissant. Les gauchistes aiment les régimes socialistes/communistes.

Les gens qui s’identifient à droite, sont plutôt adeptes de la liberté. Liberté de presse, libre-marché, liberté individuelle etc. Dans le concret ça se résume à militer pour la liberté d’expression, militer contre les lois qui limitent les choix des individus, et exiger un gouvernement plus petit qui ne se mêle pas de la vie des gens. La droite a peur des gros gouvernements et dictatures. Les droitistes aiment les pays libres.