Citation

11/09/2017

« What do you call it when someone steals someone else’s money secretly? Theft.

What do you call it when someone takes someone else’s money openly by force? Robbery.

What do you call it when a politician takes someone else’s money in taxes and gives it to someone who is more likely to vote for him? Social Justice. »

-Thomas Sowell

Publicités

Antifas, anti-fascistes?

06/09/2017

(Ce texte est une deuxième version d’un billet précédent pour publication ailleurs)

Nos médias nous parlent des antifas comme étant des « anti-racistes » et des « anti-fascistes », et ils parlent de la meute comme étant des racistes et des gens « d’extrême-droite ».

Est-ce le cas?
Bien sûr que non! Depuis quand nos médias biaisés disent la vérité?

Les antifas un groupe de gentils contre protestataires antiracistes? Jamais de la vie! C’est une organisation mondiale, violente, marxiste et anti-liberté d’expression. Ils sont financées par des milliardaires comme Georges Soros (à travers ses multiples organisations comme Open Society Fondations). Soros finance aussi les manifestations anti-Trump et Black Lives Matter. Soros est un globaliste qui souhaite imposer un gouvernement mondial socialiste, dirigé par des « élites » comme lui. Donc pour Soros, toute notion de « Nation » ou de frontières est contradictoire avec son projet. L’union Européenne était un test, on voit le résultat.

Ironiquement, les « antifas » traitent tous les nationalistes ou les patriotes de « facistes », « racistes » et « nazis ». Une fois que l’opposant est identifié comme un « nazi », il est déshumanisé. C’est une stratégie utilisée dans plusieurs guerres passées. Il devient donc légitime de le frapper, le battre et même le tuer. Ici, une meute d’antifas masqués s’en sont pris à un individu, dont le seul crime était d’avoir un drapeau des patriotes. Ils lui ont lancé des briques, frappé avec un bâton et finalement frappé la tête sur un lampadaire. Nos médias n’ont pas montré ça. Sur un autre vidéo de la même scène, on voit un type prendre son drapeau patriote et l’allumer avec un briquet. Selon certains, ce même type aurait été vu souvent auprès de Jaggi Singh lors d’autres manifestations violentes.

On a aussi appris après la manifestation que Singh est payé en partie par des cotisations étudiantes de l’université Concordia.
http://www.iheartradio.ca/cjad/news/concordia-students-help-pay-for-jaggi-singh-s-salary-1.3180646

La meute est un groupe de nationalistes, des gens qui souhaitent une immigration contrôlée et basée sur des critères comme la facilité d’intégration avec les valeurs québécoises. Ils sont entre autres contre l’immigration musulmane, puisque ces derniers s’intègrent très difficilement. L’islam est incompatible avec la démocratie occidentale. Rien à voir avec « l’extrême-droite » ou le racisme.

Je ne suis pas un nationaliste, j’ai même écrit sur les dangers des dérives du nationalisme dans le passé. Mais ce que les antifas font est bien plus dangereux, c’est une révolte pour imposer une dictature socialiste.
Ce que nos médias ne nous montrent presque jamais, c’est aussi que les « antifas » brandissent des drapeaux communistes.
Et les dictatures socialistes/communistes finissent toujours dans le sang. 100 millions de morts c’était pas encore assez?

Historiquement, les antifas ont une origine communiste, c’était un mouvement organisé par les communistes soviétiques. En Allemagne, ils traitaient tout ceux qui n’étaient pas pour le communisme de « fascistes ».
http://www.theepochtimes.com/n3/2282816-the-communist-origins-of-the-antifa-extremist-group/

Alors NON les antifas ne sont pas des « antiracistes » ou « antifascistes », ils sont le bras armé des globalistes, ils sont anti-nationalistes et anti-patriotes, et ils utilisent des méthodes violentes dignes des fascistes.

Et NON la meute ne sont pas des racistes, fascistes ou nazis, ce sont des nationalistes et des patriotes.

Le plus ironique c’est que le nazisme, le fascisme et le communisme sont proches l’un de l’autre, et sont très loin de « l’extrême-droite », contrairement à ce que les gauchistes et les médias essayent de nous faire croire.

Les médias simplifient l’axe idéologique en un seul axe gauche/droite alors qu’en fait il y a deux axes. L’axe économique (traditionellement gauche/droite) qui indique le contrôle du marché par l’état (gauche/colectivisme) versus le libre marché (droite/neolibéralisme). L’autre axe est l’axe social, qui indique le contrôle de la population par l’état (étatisme/fascisme) versus peu ou pas de contrôle de la part de l’état (Anarchisme/libertarianisme).
Dans les deux axes, ce qu’on qualifie de « Gauche » signifie le contrôle, alors que ce qui est de « droite » c’est la liberté.

Alors si on devait tenter de résumer le graphe en un seul axe, il serait le suivant, avec « l’extrême gauche » étant le communisme, le fascisme n’étant pas très loin, et « l’extrême droite » serait le libertarianisme, très loin du communisme et du fascisme.

La définition d’extrême droite utilisée par les médias est fausse. Les nazis n’étaient pas d’extrême droite, ils étaient des nationalistes socialistes (d’où leur nom Nationalsozialismus). La gauche essaye d’étiqueter les nazis à droite pour s’en dissocier, alors qu’ils étaient bien plus près de la gauche.

Mais faut pas trop en demander à nos médias biaisés…


Gauche versus droite

28/08/2017

La gauche a peur des « Big corporations ».
La droite a peur du « Big Government ».

Qui a amélioré le sort de millions de gens dans les pays en développement? Les « Big Corporations »

Qui a tué 100 million de personnes au siècle dernier?
Big Government de gauche. (Total des morts directes par les dictateurs communistes et socialistes)


Violence gratuite Antifa a Québec

23/08/2017

Des animaux, qui ont attaqué à la tête un monsieur dont le crime était d’avoir brandi un drapeau patriote. Et ce sont ces idiots que notre premier ministre et nos journalistes biaisés ont choisi de défendre?


3 ans pour sauver la planète

10/07/2017

La dernière tentative pour soutirer du pouvoir des centaines de milliards:
https://www.theguardian.com/environment/2017/jun/28/world-has-three-years-left-to-stop-dangerous-climate-change-warn-experts

Encore une nouvelle date pour la fin du monde, a moins bien sûr de switcher au socialisme mondiale onusien et leur envoyer des centaines de milliards par an. Et comme il s’agit d’un mensonge, d’une apocalypse qui n’arrivera jamais, dans quelques années, ils diront que c’est grâce a leur contrôle sur nos vies et aux trilliards qu’on leur a envoyés que la planète est « sauvée ».

Les gens oublient vite, ils oublient toutes les prédictions précédentes qui ne se sont jamais réalisées.

http://reinformation.tv/trois-ans-sauver-terre-climat-onu-rechauffistes-mille-72043-2/

http://www.lapresse.ca/environnement/climat/201304/03/01-4637296-il-sera-bientot-trop-tard-pour-sauver-la-planete-croit-ban-ki-moon.php

Exemples passés:
En 1969 déjà, U Thant, alors secrétaire général de l’ONU, prenait sa voix la plus solennelle pour avertir les humains : « Il nous reste moins de dix ans pour sauver la terre ».
Puis ils disaient qu’on avait jusqu’en 2000 pour sauver la planète, et ils viennent de reporter ça pour 2020 (donc dans 3 ans).

En 2008 James Lovelock disait qu’il était déjà trop tard pour sauver la planète, mais s’est ensuite ravisé en 2012 en disant que finalement cette hystérie du CO2 était basée sur rien puisqu’on pensait avoir compris comment le climat fonctionnait, mais qu’en fait on n’en sait pas grand chose.
https://www.theguardian.com/theguardian/2008/mar/01/scienceofclimatechange.climatechange


Fake news

29/06/2017

Éventuellement, les fake news vont signaler la fin des médias traditionnels.


Citation

15/06/2017

« L’utopie n’est astreinte aucune obligation de résultats. Sa seule fonction est de permettre à ses adeptes de condamner ce qui existe au nom de ce qui n’existe pas. »
-Jean Francois Revel