Fake news

10/02/2020

Lors de débats sur internet, on essaye souvent de me dire que CNN est la vérité infuse et que Fox News serait le réseau de propagande de Trump. J’ai déjà fait des billets sur le sujet des fake news dans le passé, mais j’en refais un mis à jour pour utiliser comme référence.

Il est si facile de démontrer que CNN est le pire réseau de Fake news, suivi de près par MSNBC. Fox est biaisé à droite, mais c’est un biais assumé, contrairement a CNN qui est très biaisé a gauche, mais qui tente de se faire passer pour neutre et objectif.
Mais un biais idéologique n’est pas sononyme de Fake news.
Un fake news est une fausse nouvelle, ou une façon d’interpréter la nouvelle de façon tordue, avec de faits totalement inventés, ou simplement une omission d’information, dans le but de manipuler d’opinion de la population.
Et c’est là que CNN MSNBC et autres réseaux sont les maitres.

On n’a qu’à penser la l’histoire de collusion avec le Russie, une histoire inventée de toute pièce par les démocrates pour réussir à avaoir un mandat pour espionner l’entourage de Trump durant l’élection. Et malgré cet espîonnage illégal, ils n’ont pas réussi a trouver de « dirt » contre Trump. Pour essayer de détourner l’attention de ce scandale qui aurait placé en prison plusieurs démocrates, les médias biaisé ont parlé de cette histoire comme d’une vérité pendant plus de 2 ans, presque chaque jour. Ils espéraient nuire à Trump en espérant rendre cette fausse histoire crédible, et faire oublier le scandale derrière. Le rapport Muller était sensé démontrer cette collusion, mais il n’y avait rien du tout.

Quelques exmples:

CNN dit que c’est illégal d’aller downollder et consulter Wikileaks, que seul les médais comme CNN ont le droit (ce qui est faux)
https://www.realclearpolitics.com/video/2016/10/16/cnns_chris_cuomo_remember_it_is_illegal_to_download_wikileaks_emails.html

Suite à la victoire de Trump CNN interviews un manifestant anti-Trump, qui se trouve comme par hasard être un cameraman de CNN…
https://archive.org/details/fake-news-cnn-interviews-their-own-cameraman-after-trump-wins-2016-election

Quand un invité dit quelque chose qui les conterdit ou qui est embarassant, CNN « perd le signal » très souvent.

3 journalistes de CNN qui ont quitté à cause de fake news.
https://money.cnn.com/2017/06/26/media/cnn-announcement-retracted-article/index.html

Un étude de Harcard qui démontre que CNN et MSNBC sont extrèment biaisés envers Trump, alors que Fox New est le moins biaisé de tous
https://www.realclearpolitics.com/2017/05/21/harvard_study_cnn_nbc_trump_coverage_93_negative_410848.html

La photo de la foule à l’inauguration de Trump (prise au moment ou les gens commencaient à arriver), comparée avec celle de Obama (prise au moment où il y avait le plus de gens)

Les medias ,surtout CNN, ont rapporté que Trump enfermait dans des cages les enfants séparés de leur parents immigrants illégaux. C’est faux, c’est sous Obama que ça se faisait, et Trump a mis fin à cette pratique. Les photos qu’on a vu dans les médias étaient soient des enfants en détention sous Obama, ou souvent celle qu’un petit garçon qui pleure dans une cage, mais c’était une mise en scène pour manifester contre cette pratique mise en place sous Obama.
https://qz.com/1291470/photos-immigrant-children-detained-at-the-placement-center-in-2014/

Does This Photo Show a Toddler in a Cage Detained by ICE in 2018?

Les médias comme CNN ont édité les clips vidéo pour faire croire que Trump avait brisé le protocole et passé pour un gros épais en vidant complètement la bouffe à poisson d’un seul coup. Mais le vidéo montre que le président Japonais avait fait la même chose juste avant.
https://www.washingtonexaminer.com/cnn-others-spread-honest-to-goodness-fake-news-about-trumps-japan-visit

Ici MSNBC qui est scandalié qu’un homme se présente a un rassemblemebnt de Obama avec un AR15 à la centuire. Puis ils discutent de suprémacistes blancs armés et racistes, et ce que ça signifie pour un président noir, etc.. Le seul problème c’est que le type est un noir, que c’est tout à fait légal dans cet état, et il manifestait pour le 2e amendement (le droit de posséder des armes). Mais MSNBC ont édité la vidéo pour qu’on ne voit pas que c’est un noir (à partir de 2:14).

CNN poursuvi pour diffamation:
https://omny.fm/shows/wendy-bell/cnns-own-proof-that-its-fake-news

Project Veritas est un projet qui utilise des gens avec caméras cachées. Ils ont exposé des fraudes électorrale, de la censure syst`maique contre des sites conservateur chez Google ,etc. Ils ont aussi exposé le bais et les mensonges de CNN. Le président de CNN se pense chargé d’une mission divine contre Trump.

PART 1: CNN Insider Blows Whistle on Network President Jeff Zucker’s Personal Vendetta Against POTUS

Part 2: CNN Leadership and Staffers Reveal True Sentiments; Network Picks Favorites Among Democratic Candidates on Eve of Debate

Et on pourrait aller plus loin encore avec tous les manipulations « pallywood » et anti-Israël, il y en a des tonnes, relayées par la plupart des médias biaisées à gauche sans vérifier, simplement parce que ça leur convient. Je me rapelle d’une histoire d’une filette légèrement blessée et pluerant, dont la vidéo avait circulé dans nos médias, en disant que sa famille avait été tuée par un raid israélien.. La vérité est sortie un peu plus tard, sa « famille » étaient des terroristes qui s’apprétaient à lancer une roquette sur des civils israéliens, mais elle leur a sauté au visage. Je ne retrouve plus la vidéo par contre, ca fait plus de 10 ans. Il y a celui-ci que j’ai en banque qui montre le biais médiatique contre Israël et pro-terroristes palestiniens:

Et il y en a plein d’autres, ce n’est qu’un rapide survol pour exposer que les fakes news existent, et que CNN et MSNBC sont parmis les pires, mais la majorité des médias mainstream en font.

Plus récemment, les medias qui font des fakes news ont trouvé un truc: ils oergansient des groupes de « fact checkers », des détecteurs de fake news, qu’ils utilisent pour auto-valider leur propres fake news, et même attaquer les medias concurrents. Par exemple leMonde.fr a ses deux journalistes activistes qui sont les « décodeurs du monde », qui justifient les fake News de LeMonde.fr, et qui attaquent des médias concurrents comme Dreuz, en utilisant des articles de lemonde.fr comme preuve… Radio-Canada à aussi ses supposés Fact-checkers, qui ont été utilisé pour diaboliser certains candidats durant les élections. Le truc des fact checkers pour établir leur crédibilité est de correctement démontrer quelques fake news, et ensuite de temps en temps valider les fake news de leur média parent comme véritable information.

Les médias sont en majorité des compagnies privées. Leurs but principal est de faire de l’argent, et le sensationnalisme est vendeurs. La couverture de la fausse histoire de la Russie par CNN leur a apporté beaucoup de cotes d’écoutes et de clic sur leur site.
Aussi certains médias sont payés pour passer de l’info biaisée ou de la propagande, et ils le font avec plaisir.
La 3e raison pour les fakes news et le biais idéologique de leurs journalistes/propriétaires/dirigeants qui profitent de leur status pour faire de la propagande idéologique. Et c’est très fréquent. Ca n’existe plus le journalisme neutre objectif à la recherche de la vérité. Les médias sont presque tous rendus de l’opinion.


Virus

07/02/2020

Le coronavirus est le wet dreams des extrémistes écolos anti-humains

« Pour le bien de la planète, je souhaite qu’on ait la grippe aviaire ou autre chose qui réduirait la population, parce que sinon, nous sommes condamnés. « 
-Susan Blakemore, journaliste scientifique, Guardian (UK)

 » Si je suis réincarné, je souhaite revenir sous la forme d’un virus mortel pour diminuer le niveau de la population. « 
-Prince Philip (mari de la Reine Elizabeth II)

« De bons terroristes pourraient s’infecter avec [Ebola Roaston et Ebola Zaire] de sorte qu’ils auraient des microbes qu’ils pourraient répandre sur la terre et tuer 90% de la population. »
-Eric Pianka, professeur à University of Texas

« Nous sommes devenus un peste sur nous même et sur la terre. Il est cosmiquement improbable que le monde développé va choisir de mettre fin a son orgie de consommation d’énergie fossile, et le tiers-monde sa consommation suicidaire de terrain. Jusqu’à ce que l’homo Sapiens décide de rejoindre la nature, certains d’entre-nous ne peuvent qu’espérer que le bon virus en vienne à passer.. »
-David Graber, scientifique, U.S. National Park Services


Eco-Fascisme

07/02/2020

L’éco-fascime est une doctrine/idéologie qui prend de plus en plus de place, et que les médias tentent d’atribuer à « l’extrême-droite ». L’extrême-droite est un terme utilisé par les médias pour identifier les « racistes » et tenter de les lier à droite.
Pourtant ce mouvement est à la base autoritaire (ce qui est très loin de la droite qui est plus libertaire) et surtout basé sur le mouvement environnementaliste extrémiste anti-humain (néo-maltusianisme (plus de détails sur le néo-mathusianisme ici) qui est une idéologie véhiculée par la gauche. C’est la branche la plus extrémiste du mouvement environnementaliste, représentée actuellement par le mouvement « Extinction Rebellion ».

Les exemples récents sont la tuerie de Christchurch en Nouvelle-Zélande et la tuerie dans un Wal-Mart à El Paso.
Les médias et les politiciens n’ont parlé que du côté anti-immigration et profité (comme chaque fois) pour utiliser ces évènements pour imposer plus de contrôle des armes. Presqu’aucun média n’a parlé du côté éco-terroriste de ces évènements.

Définition de wikipédia:
« Ecofascism is a theoretical political model in which a totalitarian government would require individuals to sacrifice their own interests to the « organic whole of nature » and which would rely on militarism, expansionism, and possibly racism to defend the land. »

L’éco-fascisme pourrait se définir comme un mouvement qui veut réorganiser la société en un système autoritaire et collectiviste basé sur l’environnementalisme extrémiste. Quelques fois avec une dose d’ethnonationalisme, qui est donc une composante mineure.

Et c’est sur cette partie d’ethnonationalisme que les médias se basent pour dire que c’est « l’extrème-droite ». Ils oublient tous le reste qui est résolument gauche totalitaire et environnementalisme néo-malthusisien,(branche extrémiste environnementaliste qui est résolument raciste et eugéniste)

Dans le cas de Christchurch, dans le manifeste du tueur, il se décrivait lui-même comme « éco-fasciste ». (Manifeste disponible au complet ici). Je vous suggère une lecture complète du Manifeste, pour éviter de prendre des citations hors contexte.
Voic ce que moi j’en comprend: En lisant la première partie du manifeste, on aurait affaire à un raciste, anti-musulman. Sauf que plus loin, on découvre autre chose. Il ne s’agit pas d’une haine envers les musulmans ou l’islam directement, mais une haine envers ceux qui font beaucoup d’enfants parce que selon-lui, c’est mauvais pour la planète, et que en plus ça va conduire à l’extinction de la race blanche. Le « grand remplacement » qui est ouvertement souhaité par les globalistes et les racistes anti-blancs comme BLM.

Il se voit en défenseur de son peuple, tout comme Nelson Mandela etait défenseur de son peuple:
I do not just expected to be released, but I also expect an eventual Nobel Peace prize.As was awarded to the Terrorist Nelson Mandela once his own people achieved victory and took power. I expect to be freed in 27 years from my incarceration, the same number of years as Mandela, for the same crime.

Mais est-ce que c’était un raciste, suprémaciste blanc, « extrême-droite », néo-nazi?
Non, il semble que c’est un nationaliste, activiste extrémiste environnementaliste, sympatisant communiste, avec une tendance raciste, mais seulement envers certaines ethnies, celles qui se multiplient beaucoup et ne s’intègrent pas.

C’est justement pour que les gens comprennent mieux les motivations du tueur qu’il faut se saisir des manifestes rapidement avant qu’ils disparaissent. Parce que les médias ne les publient jamais, mais en publient des courts extraits sélectionnés et bien choisis pour appuyer ce qu’ils veulent dire.

Dans le cas de El Paso, je n’ai pas pu trouver le manifeste complet, les extraits que les médias ont choisi montrent surtout quelqu’un qui est contre le « race mixing » et l’immigration de masse parce que c’est mauvais pour la planète. Selon lui tuer des gens en masse pourrait rendre le mode de vie « renouvelable ».
Il citait même « The Lorax » dans son manifeste, un livre pour enfant à propos de l’environnement, dont un film a été fait en 2012


« Fresh water is being polluted from farming and oil drilling operations. Consumer culture is creating thousands of tons of unnecessary plastic waste and electronic waste, and recycling to help slow this down is almost non-existent. Urban sprawl creates inefficient cities which unnecessarily destroys millions of acres of land. We even use god knows how many trees worth of paper towels just wipe water off our hands. Everything I have seen and heard in my short life has led me to believe that the average American isn’t willing to change their lifestyle, even if the changes only cause a slight inconvenience. »


« The American lifestyle affords our citizens an incredible quality of life. However, our lifestyle is destroying the environment of our country. The decimation of the environment is creating a massive burden for future generations. Corporations are heading the destruction of our environment by shamelessly overharvesting resources
 »

Reférences:
https://www.washingtonexaminer.com/opinion/columnists/has-anyone-actually-read-the-el-paso-manifesto
https://www.eenews.net/stories/1060857195

Ses motivations semblent racistes oui, mais surtout environnementalistes. Il est contre les hispaniques qui « envahissent » les USA, mais il précise que c’est parce qu’il y a trop de population et que ce sera impossible de conserver le niveau de vie actuel. Mais les médias n’ont parlé que de la motivation anti-immigration et ont traité cette tuerie comme l’oeuvre d’un « suprémaciste blanc ».

Quelques années avant, James J. Lee, un militant environnementaliste avait pris des otages dans les bureaux de Discovery Channel et a finalement été abattu par les policiers. Il y a eu de la couverture médiatique au début de la prise d’otage, mais dès que les motivations du terroriste ont été connues, les couverture médiatique a pratiquement cessé.
J’ai trouvé uniquement ceci:
https://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/09/01/AR2010090103911.html

James J. Lee divided the world into good and bad. According to his writings on a Web site he created, people were bad, especially « parasitic » babies.

Animals and bugs were good, Lee wrote. But war was bad, along with global warming, pollution and international trade.

As for civilization?

The environmental militant who was killed Wednesday at the end of a tense hostage standoff at Discovery Communications headquarters in downtown Silver Spring, termed it « filth. »

Lee, 43, who once threw money to bystanders as a protest along a Silver Spring street and who believed that the world would be better off without people, was shot by police after the almost four-hour standoff. Police have not publicly named Lee, but several local and federal law enforcement sources identified him as the gunman.

Lee held a grudge against Discovery, viewing the network as a purveyor of ideas he considered environmentally destructive and staging protests outside its headquarters, according to authorities and court records. Yet he got little farther than the lobby of the vast complex while the company alerted its thousands of employees and urged them to stay in locked offices and then evacuate using a designated stairwell.

Lee, whose environmental creed was spread across the Internet in manifestoes and blog posts, was killed at 4:48 p.m. after he stalked into the building with a handgun, took three hostages and later pointed his gun at one of them, said Montgomery County Police Chief J. Thomas Manger.

The incident, in the headquarters of the global television corporation just outside Washington, sent hundreds of employees streaming for safety into the afternoon heat without their purses, wallets and other personal items. It snarled traffic and riveted media audiences. Police said Lee had four makeshift explosive devices strapped to his body, and was wielding a gun. He entered the building about 1 p.m.

« We are running out of time to save this planet and the Discovery Channel is a big part of the problem, » he wrote. « Instead of showing successful solutions, their broadcast programs seem to be doing the opposite. »

Many of his notions seem to stem from his reading of author Daniel Quinn’s novel « My Ishmael, » about a telepathic ape who teams with a 12-year-old girl to save the planet.

« Saving the Planet means . . . decreasing the Human population. That means stopping the human race from breeding any more disgusting human babies! »

Lee argued that « nothing is more important » than saving animals: « The Lions, Tigers, Giraffes, Elephants, Froggies, Turtles, Apes, Raccoons, Beetles, Ants, Sharks, Bears, and, of course, the Squirrels. »

« The planet does not need humans. »

Lee was arrested in 2008 while throwing thousands of dollars into the air outside the Discovery building, creating an atmosphere security guards believed was unsafe, according to a report in the Gazette newspaper at the time.

He said the idea was to show that »money means nothing. Money is trash. » He paid local homeless people to join his protest and hold signs. He gave the loudest people cash bonuses and organized an essay contest, in which he paid $20 for submissions and « periodically awarded an essayist $1,000, » according to a police account.

An Internet video of the money-throwing scene shows cash flying through the air and people chasing it.

The judge in the case, calling the incident « foolish, » sentenced Lee to six months of supervised probation, fined him $500 and warned him he could face up to two months in jail if he went within 500 feet of the building.

Lee, who represented himself in Silver Spring’s District Court, was evaluated by state psychiatrists. Lee said, »They couldn’t find anything wrong with me. » His probation ended Monday, officials said

Il en avait contre les humains, qu’il considérait comme le cancer le la planète. Il en avait contre les bébés qu’ils considérait dégeulasse et consomment trop de ressources. Il avait choisi de cibler Discovery Channel parce qu’ils y présentaient une série de télé-réalité avec une mère de 8 enfants.

Il y a beaucoup d’autres cas d’actes de terrorisme environnementaliste, qui vont du vadalisme et sabotage d’équipement, jusqu’au attaques à la bombe. La majorité des cas ne sont pas lié au « racisme » comme les deux premiers cas, mais on en entend presque pas parler, sinon les médias vont orienter le discours pour les présenter comme des héros « défenseurs de la planète ».


C’est ce qui arrive à force de brainwasher les gens avec le mouvement environnementaliste catastrophiste, que la terre se meurt (ce qui est faux), que c’est notre faute si le climat varie (ce qui est faux) ou que l’humain est un cancer pour la planète (ce qui est faux aussi).
Ce que les médias font en liant les cas d’éco-terrorisme à la « droite », au racisme, ou simplement en n’en parlant pas, c’est essayer de se distancer de ces cas parce qu’ils sont trop près d’eux et de l’idéologie dont ils font actuellement la promotion, <ca donnerait une mauvaise image du mouvement environnementaliste, et nuirait à leur « cause ».. Le problème, c’est qu’ils contribuent à ce brainwash collectif à propos de l’humain comme étant la source de tous les problèmes, et donc font la promotion de cette idéologie extrémiste anti-humain..


Quelques citations à propos du mouvement environnementaliste anti-humain:


Ce n’est pas viable pour les pays pauvres en développement d’émuler la prospérité des Etats-Unis
-Jerry Brown, politicien démocrate (Californie)


Nous pourrions en arriver à un point ou la seule façon de sauver le monde sera l’effrondrement de la civilisation industrielle

-Maurice Strong, au premier sommet climatique de L’ONU en 1992 à Rio de Janeiro

Le développement durable global requiers la quête délibérée de la pauvreté, la consommation réduite et des niveaux de contrôle de la mortalité.
-Maurice King.
(NDLR : contrôle des niveaux de mortalité signifie euthanasie obligatoire des vieux, malades et handicapées)

Une population totale de 250-300 million, un déclin de 95% de la population actuelle, serait idéal.
-Ted Turner, milliardaire, fondateur de CNN et important donateur à l’ONU, père de 5 enfants.

Chaque américain à des émissions 20 fois importantes que chaque africain. Pourtant on ne rationne pas notre électricité. Pourquoi l’Afrique, devrait le faire? Il faut de l’électricité pour bâtir des infrastructures et des entreprises pour générer des revenus, pour améliorer le niveau de vie et la longévité. La moyenne d’espérance de vie en Afrique est 59, en amérique c’est 79.
-Caleb Rossiter, activiste humaniste et gauchiste, a été congédié après 23 ans au Institute for Policy Studies, simplement pour avoir publié un article dans le Wall Street Journal, dans lequel il y avait cette phrase.

Les humains, en tant qu’espèce, n’ont pas plus de valeur qu’une limace.
-John Davis, editeur du journal Earth First!

 » La terre a un cancer, et ce cancer est l’humain. « 
-Extrait d’une publication du Club of Rome

 » Le seul espoir pour le monde est de s’assurer qu’il n’y a pas un autre United States. On ne peut pas laisser d’autres pays avoir le même nombre de voitures, d’industries que nous avons aux U.S. Nous devons stopper les pays du tiers monde où ils sont. « 
-Michael Oppenheimer, environmentaliste

L’extinction de l’espèce humaine est non seulement inévitable, mais une bonne chose.
-Christopher Manes, contributeur au journal Earth First!

Mes trois principaux buts seraient de réduire la population humaine a 100 millions, détruire les infrastructures industrielles et voir la nature sauvage retourner dans le monde.
-David Foreman, co-fondateur de Earth First!

« Avoir des enfants devrait être un crime contre la société, a moins que les parents aient un permis du gouvernement. Tout les parents potentiels seraient obligé de prendre des contraceptifs chimiques, et le gouvernement donnerait des antidotes à ceux qui seraient choisis pour avoir le droit d’avoir des enfants. « 
-David Brower, first Executive Director of the Sierra Club

Pour le bien de la planète, je souhaite qu’on ait la grippe aviaire ou autre chose qui réduirait la population, parce que sinon, nous sommes condamnés.
-Susan Blakemore, journaliste scientifique, Guardian (UK)

 » L’extinction de l’homo Sapiens signifierait la survie de millions, voire milliards de créature terrestres. Supprimer graduellement la race humaine va résoudre tous les problèmes sur terre – sociaux et environnementaux. »
-Ingrid Newkirk, présidente de PETA

L’ajout de stérilisant temporaire dans la nourriture ou l’eau potable. Avec une distribution limitée d’antidote chimique, peut-être par loterie. .
-Paul Ehrlich, professeur, Stanford University, dans son livre « Population Bomb » publié en 1969 à propos de la surpopulation et la famine qui devaient avoir tué des milliards de gens dans les années 1980…

 » Je suspecte que l’éradication de la variole était une erreur. Elle jouait un rôle dans la balance des écosystèmes « 
-John Davis, editeur du journal Earth First


« Si je suis réincarné, je souhaite revenir sous la forme d’un virus mortel pour diminuer le niveau de la population. « 

-Prince Philip (mari de la Reine Elizabeth II)

L’extinction de l’homo Sapiens signifierait la survie de millions, voire milliards de créature terrestres. Supprimer graduellement la race humaine va résoudre tous les problèmes sur terre – sociaux et environnementaux.
-Ingrid Newkirk, présidente de PETA

Il y a trop de monde, c’est pour ça qu’il y a un réchauffement climatique. On a un réchauffement global parce que trop de gens utilisent trop de choses.
-Ted Turner, milliardaire, fondateur de CNN (et père de 5 enfants)

« La grande menace pour la planète est les humains: Il y en a trop, qui vont trop bien économiquement et brûlant trop de pétrole. « 
-James Lovelock (James Lovelock a changé d’idée et dit maintenant tout le contraire)

« Les nations du tiers-monde produisent trop d’enfants trop vite..il est temps d’ignorer les controverses à propos de la contraception et couper cette croissance hors de contrôle de la population…. « 
-Al Gore, ancien vice président des E.U., multi-millionnaire

« Nous sommes devenus un peste sur nous même et sur la terre. Il est cosmiquement improbable que le monde développé va choisir de mettre fin a son orgie de consommation d’énergie fossile, et le tiers-monde sa consommation suicidaire de terrain. Jusqu’à ce que l’homo Sapiens décide de rejoindre la nature, certains d’entre-nous ne peuvent qu’espérer que le bon virus en vienne à passer.. »
-David Graber, scientifique, U.S. National Park Services

« De bons terroristes pourraient s’infecter avec [Ebola Roaston et Ebola Zaire] de sorte qu’ils auraient des microbes qu’ils pourraient répandre sur la terre et tuer 90% de la population. »
-Eric Pianka, professeur à University of Texas

« La seule bonne technologie et pas de technologie du tout. La technologie est une taxe sans représentation, imposée pas notre espèce élitiste (humain) sur le reste du monde« .
-John Shuttleworth, fondateur de Mother Earth News magazine

« Une éco-catastrophe prend place sur terre…..discipline, prohibition, loi et oppression sont la seule solution. Et pour ceux qui sont responsables de la présente croissance économique et la compétition, Linkola explique qu’ils seront envoyés dans les montagnes en ré-education dans des éco-goulags: la seule lueur d’espoir repose sur un gouvernement centralisé et le contrôle sans relâche des citoyens. »
-Pentti Linkola, philosophe écologiste finlandais

…chaque fois que quelqu’un meurt à cause d’une inondation au Bangladesh, un dirigeant d’une compagnie aérienne devrait être dragué hors de son bureau et noyé.
-George Monbiot, journaliste environnemental, Guardian (UK)

Nous, dans le mouvement vert, aspirons a un modèle culturel dans lequel tuer une forêt sera consiréré plus méprisable et plus criminel que la vente d’un enfant de 6 ans dans un bordel asiatique.
-Christian Anton Mayer, écrivain et environnementaliste allemand

Je pense que l’un des aspects les plus pernicieux du mouvement environnementaliste moderne est la romantisation de la vie paysanne, sans oublier leur idée voulant que les sociétés industrielles soient en train de détruire le monde. Le mouvement environnementaliste s’est développé en utilisant les efforts les plus vigoureux pour stopper le développement dans les pays sous-développés. Je pense que c’est légitime, pour moi, de les qualifier d’anti-humains.
-Patrick Moore, écologiste, ex-co-fondateur de Greenpeace


Idéologies

07/02/2020
A B
Élitisme: se penser meilleur que les autres Populisme: Le bien du peuple passe avant les « élites »
Veut contrôler les autres, mais c’est pour leur « bien » La liberté individuelle est la valeur la plus importante
Veut changer le monde en changeant les autres Veut changer le monde en s’améliorant en tant que personne
Veut changer le monde en détruisant ce qui existe pour le remplacer par autre chose Pense que ce qui existe n’est pas parfait, mais qu’on peut l’améliorer
Veut imposer ses idées aux autres Laisse les gens libres de leur choix personnels
Veut censurer les opinions opposées Liberté d’expression
Utilise la force (verbale ou physique) pour imposer ses idéaux aux autres Utilise la force en dernier recours pour défendre ses idéaux
Virtue signaling:« Regardez-moi comment je suis meilleur que vous! » (mais ne fait rien) L’humilité est une vertue (les bonnes actions faites n’ont pas besoin d’être criées sur les toits)
Argumentation basée sur l’émotion Argumentation basée sur le rationnel
« Ce que je n’aime pas doit-être banni » Libre marché, liberté d’association, liberté d’expression
L’état doit subvenir aux besoins des gens et les protéger d’eux-mêmes C’est la responsabilité de chacun de subvenir à ses besoins
Tout les moyens sont permis (harcèlement, viol des lois, violence, etc..) si c’est pour une « cause juste » Respect des lois, sauf si la loi contrevient à la liberté individuelle
« Ce que j’aime doit être gratuit » Il n’y a rien de gratuit, ce qui veut dire: payé par quelqu’un d’autre
Veulent faire taire ceux qui les contrarient, sont fermés à la discussion avec quelqu’un de l’ideologie opoposée Liberté d’expression, ouvert au débat
Veulent punir les riches, juste parce qu’ils sont riches Pense que tout le monde peut-être riche s’ils travaillent assez fort et prennent desrisques
« Bien commun » Propriété privée

L’idéologie A s’applique à :
Gauche, Socialisme, Véganisme, environnementalisme, « Antifa », extrème gauche, communisme, LGBTQQ2+ , anti-armes, social justice warriors.

L’idéologie B s’applique à :
Droite, Conservateurs, libertarianisme, Climato-spectique, pro-armes.

Si tu es à gauche, c’est que tu as cette tendance à te penser meilleur et vouloir contrôler les autres, et ça se reflète dans toutes ces idéologies. Donc un « gauchiste » a énormément de chances d’être végan, socialiste, environnementaliste, dire à tous le monde qu’ils font « leur part » pour l’environnement », « antifa », activiste LGBTQQ2+, anti-armes, appeler à la censure de ce qu’ils n’aiment pas, être favorable à la dépendance de l’état, et favorable à toutes sortes de taxes (taxer les « autres », les « riches ») pour que l’État se paye toujours plus de programmes, se proclâmer tolérant, mais être intolérant des idées qu’ils n’aiment pas, se proclâmer « anti-racistes » mais être raciste anti-blanc, se proclâmer contre le sexisme, mais être sexiste envers les hommes.

Alors qu’une personne plus à droite sera pro-liberté individuelle, pro-libre marché, pro liberté d’expression, pro responsabilité individuelles, valeurs familiales, contre les taxes abusives, contre l’intrusion de l’état dans la vie privée, etc.


Quelques Exemples:

James Cameron (Virtue Signaling)

« Antifas » communistes et globalistes qui battent sauvagement un homme parce qu’il avait un drapeau des patriotes. Ceux qu’ils attaquent sont supposément tous des « racistes et fascistes » (Virtue signaling, Violence, censure, communisme)

Madonna qui dit avoir songé à faire exploser la maison Blanche, juste parce qu’elle a perdu son vote. (violence, intolérance, incitation au meurtre)

Les gens qui ont signé le « pacte » de Dominic Champagne, et qui s’en vantent et mettent ça public sur Facebook. (virtue signaling, environnementalisme)

On a signé

Activistes Vegans qui harcèlent ou font fermer des fermes ou boucheries (violence, censure, virtue signaling, menaces de mort)
https://www.tvanouvelles.ca/2018/08/01/une-jeune-bouchere-ciblee-par-des-activistes-veganes-1

Activistes environnementalistes qui bloquent des projets de développement ou qui font du vandalisme: 100 000$ de dommages au site Junex et saccage de la maison du président de la compagnie
https://www.journaldemontreal.com/2017/11/28/la-residence-du-president-de-junex-vandalisee
(violence, censure, virtue signaling, environnementalisme ,viols des lois, destruction de propriété privée)

(élitisme, virtue signaling de ceux qui ont des voitures électriques)

Young Turks: (élitisme, violence verbale, virtue signaling)

Steven Crowder (droite, pro-arme) vs Activistes LGBTQQ2+ violents (différence entre self-restraint, tolérance et liberté d’expression, versus intolérance, violence physique et verbale)

Kathy Griffin qui pose avec une tête de Donald Trump ensanglantée (violence, incitation au meurtre)

Un Pseudo-humoriste (violence, environementalisme, élitisme, incitation au meurtre déguisé en Humour):

Les gauchistes ne peuvent pas concevoir avoir un ami qui serait de « droite » ou aurait voté pour Trump. Ils se disent « Tolérants » (élitisme), mais ils font l’inverse.

Et comme d’un côté l’argumentaire est basé sur l’émotion et de l’autre la raison, il est très difficile d’avoir une conversation.

Conclusion:
La quasi totalité des idéologies A sont basées sur les émotions et le désir de contrôler les autres. Alors que la quasi totalité des idéologies B sont basées sur la raison et le désir de liberté.
C’est pour ça que le véganisme ou le climato-alarmisme sont presque toujours associés à la gauche, et le climato-scepticisme à la droite.
Tout se résume à ces deux traits qui définissent la personnalité et les valeurs d’un individu, et sont quasi impossible à changer. Un gauchiste reste un gauchiste, et il ne deviendra pas un adepte de la liberté individuelle même si un jour il se rend compte que le climato-alarmise n’est pas justifié, ou si son régime vegan le rend malade et qu’il doit le changer. Tout comme une personne de droite ne deviendra pas adepte du socialisme ou de la censure. Ce sont des traits de personnalité et des valeurs profondément ancrées.

Cette petite réflexion personelle n’a rien de scientifique, c’est une observation des gens que j’ai fait avec les années. L’élitisme, le contrôle des autres et l’émotif sont très campés à gauche, alors que la liberté et de rationnel sont centrals aux gens de droite.
Et cette tendance se retouve fortment dans les gens campés de chaque côté du débat climatique. Les gens de gauche pensent avoir la vérité absolue, et le clâment haut et fort qu’ils font « leur part » pour sauver la planète, qu’ils ont les solutions et qu’il faut les imposer de force (taxes carbones, bannir les voitures à essence, bannir la viande) et leur discours à propos de l’environnement est essentiellement émotif. Alors que la plupart des gens de droite sont climato-sceptiques, et leur discours est essentiellement basé sur le rationnel, les faits. Ils ne demandent pas aux autres de changer leur façon de vivre.

Je crois que c’est une des raisons principales qui fait que les débats sur le climat sont diffiicles entre les deux camps. L’un est basé sur les émotions et l’autre le rationnel.

Mise à jour

Mais certain ne semblent pas avoir compris que le but de l'exercice était de démontrer les similarités entre l'idéologie appelé communément "de gauche" et le mouvement climato-alarmiste, et les similarités entre le mouvement appelé communément de "droite" de le climato-scepticisme.
Sauf qu'en Europe et dans beaucoup de médias de gauche, "droite" a été assimilé à nationalisme, racisme et fascisme. Alors que ce n'est pas le cas, le fascisme et ses dérivés est basé sur le socialisme, et n'a rien à voir avec la "droite" qui est libertaire et non pas autoritaire. Les termes Gauche et Droite sont mal définis et mal utilisés. On pourrait plus simplement diviser le monde entre ceux qui veulent contrôler les autres et ceux qui n'ont pas ce désir.


Texte de Freeman Dyson

04/02/2020

Les articles sur Internet ont tendance a dispaitre avec le temps, et on perd donc souvent des textes importants comme référence, alors j’ai recopié cec texte de Freeman Dyson, un des plus grands scientifiques de notre ère, le successeur de Einstein selon plusieurs.

Texte de Freeman Dyson Décembre 2015

Misunderstandings, questionable beliefs mar Paris climate talks

Representatives from 196 countries are in Paris to negotiate an agreement about climate change, specifically a reduction in greenhouse gas emissions. But the basic beliefs of the UN’s Intergovernmental Panel on Climate Change, which is organizing the talks, are questionable, and any binding agreement would likely do more harm than good.

The IPCC believes climate change is harmful; that the science of climate change is settled and understood; that climate change is largely due to human activities, particularly the release of carbon dioxide into the atmosphere by industrial societies; and that there is an urgent need to fight climate change by reducing the emissions of carbon dioxide.

The most questionable of these beliefs is the notion that the science of climate change is settled and understood. The biggest of all climate changes have been the ice ages, which have covered half of North America and Europe with kilometer-thick sheets of ice. Ice ages happened repeatedly in the past, and we are about due for another one to start. A new ice age would be a disaster far greater than anything we have to fear from climate warming. There are many theories of ice ages, but no real understanding. So long as we do not understand ice ages, we do not understand climate change
.

Another important thing that we do not understand is the possible effect of the sun on climate. The sun’s magnetic activity is strongly variable, and it appears to be correlated with the earth’s climate. When the sun is magnetically active, climate gets warmer. We do not know how much of the warming is caused by the sun. If the effect of the sun is large, any effort to control climate change by human action is futile.

The environmental movement is a great force for good in the world, an alliance of billions of people determined to protect birds and butterflies and preserve the natural habitats that allow endangered species to survive. The environmental movement is a cause fit to fight for. There are many human activities that threaten the ecology of the planet. The environmental movement has done a great job of educating the public and working to heal the damage we have done to nature. I am a tree-hugger, in love with frogs and forests. But I am horrified to see the environmental movement hijacked by a bunch of climate fanatics, who have captured the attention of the public with scare stories. As a result, the public and the politicians believe that climate change is our most important environmental problem. More urgent and more real problems, such as the over-fishing of the oceans and the destruction of wild-life habitat on land, are neglected, while the environmental activists waste their time and energy ranting about climate change. The Paris meeting is a sad story of good intentions gone awry.

The most important fact in the history of the 21st century is that China and India, with about half of the world’s population, are getting rich. To get rich in the next 50 years, they must burn prodigious quantities of coal and add big quantities of carbon dioxide to the atmosphere. China and India have a simple choice to make. Either they get rich and cause a major increase of atmospheric carbon dioxide. Or they stay poor. I hope they choose to get rich. The choice is theirs and not ours. Whatever we may choose to do will not make much difference. The discussions in Paris will not make much difference. The good news is that the main effect of carbon dioxide on the ecology of the planet has nothing to do with climate. The main effect of carbon dioxide is to make the planet greener, feeding the growth of green plants of all kinds, increasing the fertility of farms and fields and forests.

Freeman Dyson is professor emeritus at the Institute for Advanced Study in Princeton.

Source:
https://www.bostonglobe.com/opinion/2015/12/03/freeman-dyson-misunderstandings-questionable-beliefs-mar-paris-climate-talks/vG3oBrbmcZlv2m22DTNjMP/story.html


Pourquoi on DOIT être climatosceptique

03/02/2020

Au collège où je travaille, il y a un groupe de discussion philosophique, et le sujet de la prochaine discussion:
Faut-il être climatosceptique?
https://www.facebook.com/events/468642084043390/
Alors moi je vais y aller pour expliquer Pourquoi on DOIT être climatosceptique.
Ce texte (document de travail pas completé) est ma préparation pour cet évènement. Le texte est lourd et pas très bien présenté, mais j’ai essayer de cruncher le plus d’information possible. Je ne sais pas comment sera la format non plus, le but n’est pas de faire une présentation, mais bien une discussion.

On DOIT être climatosceptique, parce que nos gouvernements imposent des centaines de milliards de taxes vertes et carbones, dilapident l’argent des contribuables dans des projets coûteux et futiles, et nous imposent toutes sorte de contraintes et de limitations, certains très coûteuses. Mais tout ça est basé sur de la politique et de la propagande, pas la science. Il ne faut jamais laisser les gouvernements usurper la science pour appuyer leur agenda politique, qu’importe le sujet. Alors oui on doit s’assurer que quand ils le font, que ça soit réellement appuyé par des faits, et non par de la science « payée » et politisée.

« Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science. »

-Vincent Courtillot, géophysicien

L’hypothèse du réchauffement climatique causé par l’humain contredit la science:

Le CO2 n’est pas un poison, ni un polluant, il est la BASE de la vie sur terre. Les plantes ont évolué depuis des centaines de millions d’années avec des taux moyens 5 fois le taux actuel. Les plantes sont en mode survie. Déjà avec la petite hausse continue de CO2 depuis quelques décennies, l’effet bénéfique s’est déjà fait sentir. La NASA et le CSIRO ont confirmé que la terre est plus verte et les déserts reculent depuis quelques décennies.
Référence:
https://www.csiro.au/en/News/News-releases/2013/Deserts-greening-from-rising-CO2

Le taux idéal pour les plantes est au moins 1500ppm. C’est le taux recommandé pour favoriser la croissance dans des serres. Non seulement elles poussent plus vite, mais elles ont moins besoin d’eau.
http://www.omafra.gov.on.ca/english/crops/facts/00-077.htm

Et non 1500ppm n’est pas nuisible pour l’humain, c’est probablement moins que le taux actuel dans cette pièce en ce moment. Le taux habituel pour une salle de classe c’est 3000ppm.

-Le principal gas à effet de serre, et de loin, c’est la vapeur d’eau avec 95% des GES (environ 1% de l’atmosphère), alors que le CO2 arrive très loin derrière avec 0,177% des GES (0,04% de l’atmosphere)

Références:
https://www.geocraft.com/WVFossils/greenhouse_data.html

Nous sommes actuellement dans une des périodes les plus FROIDES et PAUVRES en CO2 depuis 4 millions d’années. Le taux de CO2 actuel est 6 fois moins que la moyenne des derniers 500 millions d’années. Nous sommes dans une période avec ères glaciaires à répétition, et qui ne semble pas prêt de se terminer. La dernière fois qu’il a fait encore plus froid, c’était il y a 600 millions d’années, alors que la terre était complètement gelée jusqu’à l’équateur, une condition qui est arrivée à quelques reprises dans le passé très lointain, qu’on appelle « Snowball earth ». Pourtant quand c’est arrivé, il y avait au moins 20 fois plus de CO2 dans l’atmosphère que maintenant, soit plus de 8000ppm, alors qu’aujourd’hui c’est 400ppm. Si le CO2 avait un effet de serre significatif, ça n’aurait pas pu arriver. Il y a beaucoup d’autres facteurs bien plus important que le CO2 qui influencetn la température.

Et voici les ères glaciaires depuis quelques centaines de milliers d’années, remarquez comment la période actuelle est la moins chaude de toutes:

Indiquer l’apparition de l’homo sapiens (300 000 ans) et des ours polaires (130 000 ans).

Le CO2 à un effet de serre limité, qui en plus devient insignifiant passé un certain niveau, soit environ 400ppm (le niveau actuel). (Effet de saturation de bande, logarithmique). Ce qui fait que même si on double ou triple le CO2, l’effet « de serre » devient de plus en plus insignifiant.

https://wattsupwiththat.com/2010/03/08/the-logarithmic-effect-of-carbon-dioxide/

https://wattsupwiththat.wordpress.com/2017/11/19/radiative-heat-transfer-by-co2-or-whats-the-quality-of-your-radiation/

Le CO2 a toujours varié naturellement, tout comme la température, et il n’y a jamais eu de corrélation entre une hausse de CO2 et une hausse de température.
La part de CO2 dans l’atmosphère produite par l’humain est infime (3%) comparée à celle de la nature (97%), et donc l’humain à lui seul ne peut pas expliquer la hausse du CO2 depuis 100 ans. Sans l’humain le taux serait approximativement 390ppm au lieu de 400ppm.

La totalité de la période supposée être une « preuve » du réchauffement causé par l’humain est tout simplement la sortie d’une période froide, appelée le « little Ice Age » qui s’est terminé vers 1880, date fétiche des réchauffistes qui prennent toujours cette date, et ignorent les périodes qui ont précédé.
Pourtant on a des données assez précises sur les températures et le CO2 avant 1880. Et ces données montrent des cycles, et que les cycles chauds passés ont été plus chauds que le cycle actuel. Et l’histoire nous montre aussi que ces cycles chauds ont été des périodes prospères qui ont vu naitre les grandes civilisations, alors que les cycles froids ont été des périodes de famines, migrations et chute des empires.

Le supposé réchauffement catastrophique tiens uniquement à ça, et une supposée corrélation avec le CO2. Mais cette corrélation n’existe pas.
Si on regarde le détail du réchauffement au 20e siècle, il n’y a pas de corrélation entre CO2 et température, par contre il y en a une avec les cycles solaires.

Si on regarde des centaines de milliers d’années dans le passé, la seule façon de trouver une corrélation c’est quand la température monte dramatiquement à la fin d’une ère glaciaire, alors le CO2 monte APRES, des fois avec 800 ans de retard. Puis quand il y a un retour à l’ère glaciaire suivante, le CO2 prend plusieurs centaines d’années avant de redescendre. L’explication connue est que les océans absorbent le CO2 quand ils sont froid, mais ils en libèrent quand ils se réchauffent. Le CO2 ne peut donc pas être le facteur qui influence la température, mais bien plutot un léger effet secondaire.
exemple:

Source:
http://joannenova.com.au/global-warming-2/ice-core-graph/

Al Gore a pourtant utilisé cette même étude (carottes de glace de Vostok) dans son film, mais pour établir une relation totalement inverse. Le truc qu’il a utilisé pour tricher est d’avoir placé les graphes un au dessus de l’autre au lieu de les superposer. L’échelle du CO2 est aussi exagérée, et finalement la température prédite suit l’échelle exagérée du CO2, et non pas l’échelle de la température. Le réchauffement ainsi prédit serait plusieurs dizaines de degrés. C’est de la pure fraude, mais cette propagande est encore passée comme une vérité dans les écoles.

L’hypothèse du réchauffement climatique causé par l’humain est contredite par les observations réelles et les données historiques:

Si l’hypothèse que le CO2 produit par l’humain cause un réchauffement drastique et jamais vu, alors les observations devrait démontrer une hausse importante, en corrélation avec l’augmentation du CO2 anthropique. Mais ça n’existe pas, les températures n’ont jamais augmenté en réponse au CO2, ni naturel, ni produit par l’humain.
Si on regarde depuis 500 millions d’années:

Remarquez particulièrement les périodes numérotées en rouge.
Pas de corrélation entre CO2 et température, et on voit que nous sommes actuellement dans une période froide et pauvre en CO2.
Si on zoome cette période froide avec ères glaciaires à répétition:

On voit que la période actuelle est la moins chaude. Et on peut voir aussi que les ères glaciaires durent en moyenne 100 000 ans et les interglaciaires en moyenne 10 000 ans.
Et le CO2 durant cette période:

Oui il est le plus élevé depuis tout ce temps, en partie à cause de l’humain. Et Heureusement, parce que durant la dernière ère glaciaire, le taux était descendu tellement bas qu’on est passé tout près d’une extinction totale de la vie multicellulaire sur terre, quand le taux est passé sous les 180ppm. La vie cesse totalement quand le CO2 tombe à 150ppm. Heureusement, il s’est mis à remonter (naturellement) bien avant que l’humain n’en émette.
Si on zoome la période interglaciare actuelle:

On voit que la période chaude actuelle est la moins chaude de toutes. Et que les périodes précédentes plus chaudes ont été prospères, alors que les périodes froides ont été difficiles. Il n’y a pas seulement les proxys qui démontrent que ces périodes étaient plus chaudes, les données historiques et archéologiques le montrent aussi. Par exemple dans les alpes, quand les glaciers reculent (ils avaient avancé durant les périodes froides, c’est donc normal qu’ils reculent durant une période chaude, c’est pas notre faute), on découvre des restes de forêts qui datent de milliers d’années, et même une ancienne route romaine, ce qui indique qu’à l’époque romaine, ce glacier n’existait pas.
https://www.climatdeterreur.info/changements-climatiques/les-glaciers-alpins-parlent-du-passe
Même chose avec les Vikings qui avaient colonisé le Groënland (Terre verdoyante) et même Terre-Neuve au Canada durant la période chaude médiévale, mais qui ont du abandonner leurs colonies durant le Little Ice Age. Même aujourd’hui, il serait difficile de faire vivre du bétail au Groënland. Pourtant les Vikings l’ont fait pendant 300 ans, parce qu’il faisait plus chaud.
La culture de la vigne existait même au nord de l’angleterre durant l’optimum médiéval et même la période romaine, mais a cessé durant le Litle Ice Age, trop froid. Ils ont recommencé à faire du vin en Angleterre dans les dernieres décennies. Mais je ne crois pas que ça soit aussi facile que durant les périodes plus chaudes passées.

Pourtant le CO2 n’a pas varié beaucoup durant ces périodes chaudes et froides. Alors pas de corrélation non plus ici.

Hausse du niveau des océans? Aucune accélération. Le niveau de hausse des océans est le même depuis des milliers d’années soit environ 2mm par an. Un niveau tellement infime que nos ancêtres s’y sont adaptés sans même s’en rendre compte.

Aucune acidification des océeans: ils sont alcalins (ph 8,1)

Aucune augmentation dans la puissance et la fréquence des ourangans, ni dans les évenements météo dits « extrèmes, en faits ils sont même moins puissants et moins fréquents depuis plus de 15 ans.

Les pôles n’ont pas fondu, les glaces avancent et reculent selon des cycles. Certaines années comme 2007 et 2012 ont connu des reculs importants, d’autres années des progressions importantes. Il faut noter que nous n’avons des données satellitaires des pôles que depuis 1979, juste à la fin du cycle froid 1940-1975….

Les glaciers ont majoritairement reculé, et c’est normal puisqu’ils avaient progressé durant le Little Ice Age. Certains ont recommencé a progresser depuis quelques années.

Les populations d’ours polaires sont en progression. Il y en a 5 fois plus qu’en 1970. Ca aussi c’est le contraire de ce que les alarmistes prédisaient

Presque tous les modèles informaitques se sont trompés depuis des décennies, alors on ne peut pas se fier sur ces prédictions.

Il y a aussi beaucoup de données historiques qui démontrent que non seulement ces péridoes ont été plus chaudes, mais aussi qu’il y a toujours eu des évènements météorologiques « hors-normes », que les alarmistes appelent « extrèmes » et font comme si ça existait juste depuis quelques années et que c’était notre faute. En voici queques exemples:

Anno 850 à 855 : Pendant ces années, une vague de chaleur accompagnée d’une extrême sécheresse et de famine dans de nombreux pays d’Europe, dont la France, l’ Italie et l’Allemagne. « On pouvait voir des parents manger leurs propres enfants., et des enfants manger leurs parents ».

Anno 1030 – 1032
En France, de 1030 à 1032, le rythme des saisons semble s’être inversé. Il y eut un froid intense en été, et une chaleur oppressante durant l’hiver. La pluie et le froid sévirent hors saison, et les semailles furent rendues impossibles pendant trois ans. La misère qui s’ensuivit fut indescriptible.

A cela s’ajouta une grande peur de fin du monde, qui coïncidait avec le 1000e anniversaire de la crucifixion. On compta des milliers de morts dus à la faim et les survivants étaient trop faibles pour enterrer les cadavres.

Il y eut d’horribles épisodes de cannibalisme, et on vit de la viande humaine proposée sur le marché de Tournus. Dans le malheur qui les frappait, on vit des paysans exhumer des cadavres dans les cimetières afin d’en ronger les os.

Un des pires épisodes qu’on vit et qui démontre l’horreur de cette période eut lieu près de la ville de Macon, dans les bois de Chatanay. Un voyageur et sa femme s’arrêtèrent près d’une cabane qu’on croyait occupée par un saint ermite. A peine en eurent-ils franchi le seuil que la femme découvrit dans un coin de la pièce un amoncellement de crânes. Le couple s’enfuit vers la ville, et une enquête établit que l’ermite avait tué et dépecé pour les dévorer 48 hommes, femmes et enfants.

L’herbe, les racines et la terre étaient l’ordinaire des classes les plus pauvres pendant ces années terribles, avec comme conséquence que les gens ne ressemblaient plus à des êtres humains. Les estomacs étaient distendus, et tous les os se voyaient derrières la peau, tandis que leur voix devint aigue et haut perchée. Des hordes de loups quittèrent les forêts pour se répandre dans les villes, et attaquaient pour les dévorer les survivants sans défense. Les sols furent détrempés de telle sorte pendant trois ans que toute culture fut interdite.

Anno 1288 : Le 05 février, importantes inondations aux Pays-Bas qui font plusieurs milliers de victimes. Eté chaud en France. En été, la chaleur fut excessive en Angleterre. Il y eut une grande mortalité. Les oiseaux mouraient dans les champs. Hiver très doux en Europe orientale. A Noël, les arbres sont en fleur et les enfants se baignent dans les rivières.

Anno 1460 : Inondations dans le bassin de l’Eure. Chaleur et sécheresse en Europe orientale. En Angleterre, l’été est excessivement pluvieux, et les cultures et fruits n’arrivent pas à maturité. Il y a des inondations « telles qu’on n’en a pas vues depuis plusieurs centaines d’années », qui détruisent tout, bâtiments et cultures.

Sauf que dans ce temps-là, il disaient que c’était à cause de Dieu, aujourd’hui on dit que c’est à cause du CO2…

Et en voici toute une collection:
https://crioux.wordpress.com/2017/05/05/evenements-climatiques-du-passe/

Et si on zoome à notre période actuelle à nous, à partir de la fin du Little Ice Age, la période de réchauffement qui est supposé être notre faute, (même si on vient de le voir, ça fait partie de cycles naturels).

Pas de corrélation entre CO2 produit par l’humain et la température, sauf durant une très courte période, par coincidence.
La température a commencé à monter après le little ice age, jusqu’en 1940, alors qu’il n’y avait pourtant pas de CO2 antrophique mesurable. Les émissions humaines mesurables de CO2 ont commencé environ vers 1940, soit le boom industriel d’après guerre. Pourtant entre 1940 et 1970, la température est descendu, au point que les « experts » de l’époque prédisaient une ère glaciaire imminente et que c’était de notre faute…
Puis entre 1975 et 1998 la température est montée, puis elle a cessé d’augmenter depuis 1998. (plateau, appelé pause ou Hiatus par le GIEC).
Les « records » que vous entendez dans les médias sont dans les centièmes de degré, alors que la marge d’erreur est dans les dixièmes, pour essayer de garder l’hystérie en vie.

Les alarmistes vont répondre que oui la température à toujours changé, mais que cette fois-ci c’est notre faute et que c’est plus rapide.
Et bien non, 1 degré en 100 ans depuis la sortie du Little Ice Age, ça n’a absolument rien d’exceptionnel, ca arrive tout le temps. Des variations radicales et rapides il y en a eu amplement dans le passé, par exemple durant le Younger Dryas, où il y a eu des variations de 10 degrés en moins de 10 ans.

Référence:https://www.ncdc.noaa.gov/sites/default/files/styles/full_page_width/public/Years-before-present-Younger-Dryas.jpg?itok=eL0wDCg-

Températures depuis 20 ans (mesurées par satellite):
http://woodfortrees.org/plot/uah5/from:1998
Les « pics » sont des El Nino, un phénomène naturel du aux cycles océaniques. Si on enlève ces pics, on a un plateau des température, avec une variation en deça de la marge d’erreur.

Les modèles informatiques sur lesquels les alarmistes se basent et que les gouvernements utilisent comme justification se sont tous trompé, et tous dans le même sens, ce qui indique un biais énorme. Les points verts et bleus sont les données RÉELLES observées par ballons sondes et satellites, les lignes sont les prédictions.

Il y a beaucoup de fausses informations et de manipulations de données par des groupes qui ont intérêt à ce que l’hypothèse ne soit pas contredite.

Il y a eu des centaines de scandales, le plus important étant le Climategate, qui a été étoufé par les médias et les gouvernements, le « Hockey Stick » et plus récemment le « pausebuster » impliquant le NOAA.

Hockey Stick de Michael Mann:
Si tu veux démonter un réchauffement « jamais vu », mais qu’il y a des températures plus élevées dans le passé, comme par exemple l’optimum médiéval, alors en tant que chercheur dont le job et les fonds de recherche dépendent de l’alarmisme des gouvernements, tu fais quoi? Alors tu fais disparaitre l’optimum médiéval! C’est ce que Michael Mann a fait, et c’est sur son fameux graphe « Hockey Stick » qu’on été basés les discours alarmistes depuis 1998. Le problème c’est qu’il est fraudulueux. Plein de scientifiques se sont rendu compte que ça clochait et ont demandé d’avoir accès au données pour pouvoir valider. Michael Mann a toujours refusé, parce que ça exposerait la fraude et il perdrait les millions de dollars qu’il a recu en fonds de recherche. Mais même sans accéder aux données des gens ont réussi a démontrer que c’était une fraude. Et même plus tard, parmis les emails du scandale du climategate, Michel Mann expliquait les trucs qu’il avait utilisé pour manipuler les données de son graphique. Je ne vais pas entrer ici dans le détail de comment il a fait, c’est disponible ailleurs, voici simplement la différence entre son graphique qui fait dispareaitre l’optimum médiéval et le Little Ice Age, versus les graphiques antérieurs

En passant, Michel Mann vient juste de perdre une poursuite en cour qu’il avait fait contre le climatologue canadien Timm Ball, qui avait dit que son Hockey Stick était du « Junk Science ». Après 8 ans, le juge a demandé à Mann de produire les données de son étude pour qu’elles soient validées. Il a refusé puisque ça prouverait que c’était vraiment du Junk Science. Alors il a perdu sa poursuite en diffamation.

Certains alarmistes essayent de justifier le Hockey Stick et dire que les périodes comme l’optimum Médiéval et le little Ice Age ont juste existé en Europe, mais des données de part dans le monde confirment que ces périodes chaudes et froides ont existé partout.
https://climatism.blog/category/medieval-warm-period/

Exemples de manipulations par le NOAA et la NASA, tout deux dépendants du financement du gouvernement:
Pause Buster: 2 ex-employés du NOAA ont fait une sortie publique pour dénoncer des manipulations de données. Il y avait eu des manipulations pour faire croire à une hausse de température qui n’avait pas lieu, juste à temps pour la conférence sur le Climat de Paris dans le but d’influencer les politiciens et les medias. Donc de la fabrication de preuve pour appuyer l’agenda politique de Paris.
https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-4192182/World-leaders-duped-manipulated-global-warming-data.html
https://realclimatescience.com/2017/02/nasa-noaa-climate-data-is-fake-data/

Données enregistrées versus données « ajustées » par la NASA:

Données enregistrées versus données « ajustées » par le NOAA:

Biais de température induit par les stations météo thermométriques qui étaient situés un peu partout, mais qui sont maintenant en grande majorité situées dans des villes (Effet d’îlot de chaleur urbain) aéroports, entourés de béton, d’asphalte, et même de systèmes d’air climatisé..


Et il y a beaucoup de blogs qui ne sont qu’une facade pour de la propagande.
Par exemple Skepticalscience.com est un site de propagande maintnenu par John Cook, un « cartoonist », qui est aussi celui qui a fait la fausse étude du 97% des scientifiques », un projet qui servait justement à fabriquer une faux consensus pour servir d’argument massue contre les sceptiques. (je peut expliquer le détail de la fraude au besoin) Tout comme Michael Mann, de véritables scientifiques ont exposé la fraude.
Ou Realclimate.com, qui est un site maintnenu par les scientifiques qui ont été exposés pour avoir falsifié des données dans le scandale du Climategate (Michael Mann, etc.), et où ils disent même que ce site sert à faire de la propagande contre les climato-sceptiques.
Deux sites à éviter à tout prix si on veut de l’information objective.

Pourquoi?

Maintenant le plus important: Pourquoi cette arnaque? Pourquoi ces manipulations pour tromper le public, et quand tout ça a commencé?

L’hypothèse du CO2 qui pourait réchauffer l’atmosphère existe depuis plus de 100 ans, mais jamais cette hypothèse n’avait attiré l’attention.
Même que dans les années 1970, les « experts » parlaient « refroidissement » causé par le CO2. Ce n’est que quand des polticiens se sont rendu comptes qu’ils pouvaient utiliser cette hypothèse pour servir leurs agendas politiques qu’on a commencé à en entendre parler. Un des premiers exemple est Margaret Thatcher. Elle avait souvent maille à partir avec le syndicat des mineurs de charbon. Le charbon était la quasi unique source de production d’électricité en Grande-Bretagne à cette époque, alors quand ils faisaient la grève, c’est toute l’alimentation en électricité qui était en jeu, ce qui leur donnait un immense pouvoir. Thatcher cherchait un moyen de contourner ça avec le nucléaire, mais c’était pas très populaire à ce momment là, surtout avec le désastre de Tchernobyl en 1986. Alors avec des conseillers ils en sont venu à utiliser l’hypothèse du CO2 qui réchaufferait l’atmosphère comme excuse pour diminuer la dépendance au charbon (qui produit du CO2) et implanter le nucléaire (qui en produit zéro). Alors ils ont mis de l’argent sur la table pour que des scienfitiques produisent un rapport qui dirait ce qu’ils voulaient entendre, et ils l’ont fait. Par après, elles était devenue climato-sceptique, et a même mis en garde que des gens pourraient utiliser cette hypothèse pour tenter de justifier le socialisme.

L’ONU à suivi avec la même histoire de réchauffement, mais eux utilisaient l’hypothèse pour leur propre agenda de contrôle, la recherche d’un ennemi commun imaginaire pour unir les peuples derrière un gouvernement mondial. Ils sont les pires au niveau de la propagande, avec leur division du GIEC, dont la seule raison d’exister de produire des rapports pour influencer les politiciens, et demander toujours plus d’argent et de pouvoir. Actuellement l’ONU exige 100 milliards par an, et demande que ça monte à 400 milliards.
Le GIEC dit qu’ils se basent sur des scientifiques, mais ce sont des bureaucrates et activistes qui produisent les rapports finaux, souvent en changeant le texte pour arriver à une conclusion opposée de ce que les experts qui ont produit le rapport préléminaire disait. Ce qui en a choqué beaucoup qui ont claqué la porte du GIEC. Ces rapports biaisés servent à influencer les politiciens et la population pour justifier toujours plus de milliards et surtout plus de pouvoir. L’ONU se pose graduellement en tant que gouvernement mondial non-élu, par dessus les gouvernements nationaux élus.
L’ONU à récemment discuté d’utiliser les casques bleus, donc une force armée, contre les gouvernements qui refuseraient de participer à leur actions climatiques.
https://www.theguardian.com/environment/2011/jul/20/un-climate-change-peacekeeping
https://climatechangedispatch.com/un-military-climate-action/

« La nature dysfonctionnelle des sciences du climat n’est pas autre chose qu’un scandale. La science est trop importante pour nos sociétés pour être pervertie comme elle l’a été par la communauté des sciences du climat. L’establishment du changement climatique a activement supprimé les résultats de chercheurs qui ne se plient pas au dogme du GIEC »

-Hans Jelbring, Climatologue et géodynamicien

Les scientifiques dépendent des fonds de recherche, alors quand le gouvernement mets de l’argent sur la table pour avoir une étude favorable, si leur rapport ne produit pas la conclusion voulue, ils n’auront plus accès à des fonds de recherche. C’est comme ça que les gouvernements ont graduellement pris le contrôle de la science en devenant le quasi-unique pourvoyeur de fonds. Les fonds de recherche, particulièrement sur le climat, ont explosé et de chiffrent maintenant en milliards. Ceux qui produisaient des rapports contradictoires à l’agenda politique ont dû se rabattre sur le financement privé pour pouvoir continuer leurs travaux, par exemple ceux qui étudient l’impact des cycles solaire sur le climat. Mais ils se font attaquer par les alamistes en disant qu’ils sont « financés par des corporations », et que donc ils ne seraient pas objectifs. Mais alors en quoi est-ce différent de ceux qui sont financés par le gouvernement?
Dès les années 1950, le président Eisenhower commencait déjà à s’inquiéter du contrôle sur la science par le gouvernement et l’impact que ça aurait:
https://www.acsh.org/news/2017/12/26/eisenhowers-less-famous-warning-government-controlled-science-12219

« Ce n’est pas un secret qu’une bonne partie de la recherche climatique est sujette à l’opinion, que les modèles climatiques sont en désaccord avec les signes des changements futurs (ex: climat humide vs climat aride). Le problème est, seulement les exagérations sensationalistes font le genre d’histoires qui attirent l’attention des politiciens, et des lecteurs. Alors oui, les scientifiques du climat peuvent exagérer, mais dans le monde actuel, c’est la seule façon de s’assurer en retour une action politique et donc du financement fédéral »

-Monika Kopacz, scientifique atmosphérique

« Des milliards de dollars vont dans les poches de ceux qui sont dans le train du réchauffement climatique. Pas de réchauffement climatique, pas d’argent. C’est beaucoup d’argent, il n’y a pas d’erreur. Suivez la piste de l’argent et vous verrez l’histoire « 

-James Spann, American Meteorological Society

« La peur du réchauffement climatique est le pire scandale scientifique de l’histoire. Quand les gens vont se rendre compte de la vérité, ils vont se sentir floués par la science et les scientifiques « 

-Dr. Kiminori Itoh, award-winning PhD environmental physical chemist, IPCC expert reviewer

Il y a aussi d’autres groupes d’intérets qui ont graduellement compris qu’ils avaient avantage à s’appuyer sur cette hypothèse. La peur est le meilleur moyen de manipuler lers gens, et une fois les gens appeurés, il est facile de les contrôler.

Les politiciens ont compris qu’il pouvaient instaurer des taxes « vertes » et carbone sans que les gens se révoltent, pusique c’est pour « sauver la planète », en plus ça leur fait du capital politique et leur donne le vote des « Verts ». Il est plus payant politiquement de se poser en « sauveur de la planète » et dilapider l’argent à tout vent, qu’en disant vouloir balancer le budget pour éviter d’endetter les générations futures.

L’objectif global des pratiques politiques est de garder la population alarmée – et donc voulant être mené vers la sécurité – en la menacant avec toute une série de croques-mitaines, tous imaginaires.

L’urgence de sauver l’humanité est presque toujours seulement une fausse facade pour l’urgence de la contrôler.

-Henry-Louis Mencken

Les organismes environnementalistes aussi se posent en « sauveurs de la planète », ce qui leur apporte des sommes astronomiques en dons et en subventions gopuvernementales. Greenpeace est devenu multimilionnaire, et chaque coup d’éclat leur rapporte des millions. David Suzuki est devenu multi-millionnaire aussi, en jouant au mercenaire de service pour les causes environnementales.

« Ca n’a pas d’importance ce qui est vrai, ce qui compte c’est ce que les gens croient qui est vrai. »

-Paul Watson, co-founder of Greenpeace

Les corporatistes « verts » qui s’enrichissent en allant chercher des subventions gouvernementales pour des projets d’énergie « verte » (et souvent font « faillite » peu de temps après avoir recu la subvention, ex: Solyndra), ou alors simplement des corporations qui vous vendent des produits et services « verts » qui ne le sont très souvent même pas, pour plus cher.
Al Gore entre autres à fait fortune avec la bourse du Carbone, « taxer de l’air » avec l’appui du gouvernement.

Les socialistes/communistes. Après la chute du communisme, ils se sont recyclés dans l’environnementalisme, comme facade pour attaquer le capitalisme. On les apelle aussi souvent les Melons d’eau, verts à l’extérieur, mais rouge communiste à l’intérieur.
Peut importe le fait que les pays communistes actuels soient les plus grands polleurs, ou que les régimes passées comme les soviétiques ont été parmis les pires pollueurs en jetant des déchets nucléaires dans la mer du nord. Pour eux, c’est la faute des corporations et du capitalisme. Et donc leur solution pour « sauver la planète » c’est le socialisme/communisme.

Le principal pillier du journalisme est le sensationnalisme. C’est payant le catastrophisme. Et c’est aussi payant d’être mercenaire pour des organismes qui ont beaucoup d’argent et qui veulent faire passer leur message. Et finalement beaucoup de journalistes, ou de proprétaires de médias en profitent pour faire passer leurs idéologies personelles. Ces journalistes/médias passent leur temps à relayer de la propagande climato-alarmiste, mais aussi attaquer toute publication ou nouvelle climato-sceptique. Ex: Radio-Canada a complètement fermé la porte à tout scientifique ou commentateur climato-sceptique, mais ils recoivent sans problème des gens sans compétence popur parler de climato-alarmisme. Les medias ont aussi attaqué la lettre des 500 scientifiques et experts du climat adressée à l’ONU pour dire qu’il n’y avait pas d’urgence climatique, mais ils ont glorifié une pétition en ligne de 11000 noms, signée par des activistes et des gens sans compétences. Il y avait même Mickey Mouse et Aldus Dumbledore parmis les signataires…. Mais ça ils n’en ont pas parlé. Cette pétition en ligne était juste une action en panique de la part de groupes globalistes pour détruire la crédibilité des 500 scientifiques, et les médias ont été complices. (J’ai mis en annexe une partie du contenu de la lettre des 500, qui est scientifiquemenet irréprochable.)

« Nous écrivions des histoires de peur de façon routinière … Nos rapports de presse étaient plus ou moins vrais .. Nous étions là pour fouetter le public dans un frénésie à propos de l’environnement. « 
-Jim Sibbison, journaliste environnemental, ex-relationiste pour L’Agence de Protection de l’Environnement (EPA)

Même les néo-malthusiens y trouvent leur compte. Ce sont les plus extrémistes des environnementalistes. Pour eux l’humain est un cancer à exterminer. Donc cette hypothèse de réchauffement leur permet de dire que l’humain met la planète en danger et donc raison de plus pour l’exterminer (ou minimalement diminuer la population hunmaine de 95%). Et en bons eugénistes comme Malthus étaient, ils veulent commencer par limiter le droits d’avoir des enfants aux pauvres et aux « bruns » dans les pays en développement…Ce sont eux qui parlent de surpopulation et de ne pas faire d’enfants pour sauver la planète…

« Une population totale de 250-300 million, un déclin de 95% de la population actuelle, serait idéal. »
-Ted Turner, milliardaire, fondateur de CNN et important donateur à l’ONU, père de 5 enfants.

« L’extinction de l’homo Sapiens signifierait la survie de millions, voire milliards de créature terrestres. Supprimer graduellement la race humaine va résoudre tous les problèmes sur terre – sociaux et environnementaux. »
-Ingrid Newkirk, présidente de PETA

Conclusion

:
Cette histoire de réchauffement causé par l’humain ne tient pas la route, ca contredit la science la plus basique, ca contredit les daonnées de température par prioxy passées, ca contredit les données historiques, et mpême les prdiction faites depusi des décennies basées sur cette hypoth;`se ont toute échoué lamentablement.
Il n’y a pas de « comnspiration », il s’agit d’une situation dont plusieurs groupes d’intérets profitent et donc ils l’entretiennent et tentent de la faire durer le plus longtemps possible, même s’ils ont perdu la bataille de la science. Ils travaillent sur la bataille de l’opinion publique.
On ne doit jamais laisser le gouvernement contrôler la science, et jamais il ne faut accepter sans questionner ce que dit le gouvernement.
Et il est non seulement normal, mais obligatoire d’être sceptique de cette hystérie climatique.

Surtout quand on nous claironne qu’il y a une « urgence » climatique ». Quelle urgence? Il n’y a aucune hausse des température depuis 20 ans, le niveau de hausse des océans est le même depuis des milliers d’années soit environ 2mm par an, aucune acidification des océeans, aucune augmentation dans la puissance et la fréquence des ourangans, ni dans les évenements météo dits « extrèmes, les pôles n’ont pas fondu, les glaciersont majoritairement reculé, et c’est normal, et certains commencent a recommencer a progresser parce quer le climat se refroidit. Les populations d’ours polaires sont en progression. Presque tous les modèles informaitques se sont trompés depuis des décennies, alors on ne peut pas se fier sur ces prédictions.
Je crois que la seule « urgence » est de se dépecher de ramasser des milliards et profiter au maximum de l’arnaque avant qu’elle soit finalement exposée. Les appels à la censure des « négationnistes » ne peut pas retarder l’inévitable: le climat va se refroidir car on entre dans le prochain cycle naturel froid, et l’arnaque sera exposée. Personne ne sera tenu responsable, et les millions de millairds milliards ne seront jamais récupérés.

« Il y a 10 ans, je ne faisait que répéter tel un perroquet ce que le GIEC nous disait. Un jour j’ai commencé à vérifier les données et les faits. Au début j’avais un doute, mais ensuite je suis devenu outré quand j’ai découvert que ce que le GIEC et les médias nous disaient étaient de pures absurdités et n’était même pas supporté par des faits scientifique ou mesures. Depuis ce jour, j’ai honte qu’en tant que scientifique j’ai fait des présentations de leur science sans la vérifier en premier « 
-Klaus-Eckart Puls, metéorologue

« Les gens qui sont supposés être les experts et qui clâment comprendre la science sont précisément ceux qui sont aveugles devant les faits… J’espère que quelque uns d’entre eux feront l’effort d’examiner les faits en détail et voir à quel point ça contredit le dogme dominant, mais je sais que la majorité va rester aveugle. Ca pour moi c’est le mystère central de la science climatique. Ce n’est pas un mystère scientifique, c’est un mystère humain. Comment se fait-il que toute une génération d’experts scientifiques soit aveugle devant des faits si évidents? »
-Freeman Dyson, physicien


Annexe 1:
Extrait de la lettre des 500 scientifiques et experts du climat à l’ONU:

Des facteurs naturels aussi bien qu’anthropiques provoquent un réchauffement

Les archives géologiques révèlent que le climat terrestre varie depuis que la planète existe, avec des phases naturelles froides et chaudes. Le Petit Âge glaciaire n’a pris fin que tout récemment, vers 1850. Il n’est donc pas étonnant que nous vivions aujourd’hui une période de réchauffement.
Le réchauffement est beaucoup plus lent que prévu

Le monde s’est réchauffé à un rythme inférieur à la moitié de ce qui était initialement prévu, et inférieur à la moitié de ce à quoi on pouvait s’attendre en se fondant sur le forçage anthropique net et le déséquilibre radiatif. Cela nous indique que nous sommes bien loin de comprendre le changement climatique.
La politique climatique s’appuie sur des modèles inadéquats

Les modèles climatiques présentent de nombreuses lacunes, et ne sont guère exploitables en tant qu’outils décisionnels. De plus, ils exagèrent probablement les effets des gaz à effet de serre tels que le CO2. Enfin, ils ignorent le fait qu’enrichir l’atmosphère en CO2 est bénéfique.
Le CO2 est l’aliment des plantes, le fondement de toute vie sur Terre

Le CO2 n’est pas un polluant. Il est essentiel à toute la vie sur Terre. La photosynthèse est un bienfait. Davantage de CO2 est une bonne chose pour la nature, cela fait verdir la Terre : le CO2 supplémentaire dans l’air a favorisé un accroissement de la biomasse végétale mondiale. Il est par ailleurs bon pour l’agriculture, accroissant les rendements des récoltes dans le monde entier.
Le réchauffement climatique n’a pas provoqué davantage de catastrophes naturelles

Il n’y a aucune preuve statistique que le réchauffement climatique intensifie les ouragans, les inondations, les sécheresses ou autres catastrophes naturelles analogues, ni qu’il les rendrait plus fréquentes. En revanche, les mesures d’atténuation du CO2 sont, elles, aussi dévastatrices que coûteuses. Ainsi, les éoliennes tuent les oiseaux et les chauves-souris, et les plantations d’huile de palme détruisent la biodiversité des forêts tropicales.
L’action politique doit respecter les réalités scientifiques et économiques

Il n’y a pas d’urgence climatique. Il n’y a donc aucune raison de s’affoler et de s’alarmer. Nous nous opposons fermement à la politique néfaste et irréaliste de neutralité carbone proposée pour 2050. En attendant que de meilleures approches voient le jour, ce qui se produira certainement, nous avons amplement le temps de réfléchir et de nous adapter. L’objectif de la politique internationale doit être de fournir une énergie fiable et bon marché, de façon permanente, et dans le monde entier.”


Quelques questions simples à propos du CO2 pour les alarmistes

22/01/2020

Durant des débats sur les réseaux sociaux il m’arrive de tomber sur des climato-alarmistes qui pensent tout savoir et osent me mettre au défi Ca fait 20 ans que je suit ce dossier, j’ai lu des centaines de papiers scientifiques et des dizaiens de livres publié par des scientifiques, j’ai écouté des diozaiens d’heures de conférences par des scientifiques, j’ai vu passer toutes les prédictions alarmistes ou de fin du monde qui on été fausses et j’ai vu passer des dizaines de scandales de manipulation de données. Alors j’ai une petite idée de ce dossier.é

Ces climato-alarmistes à court d’arguments qui m’accusent d’être « payé par les pétrolières » ou alors de « penser que la terre est plate », la plupart du temps leurs arguments se resument à ce qu’ils ont recu comme propagande à l’école, les médias sensationnalistes ou alors Al Gore ou Greta Thunberg.

Souvent je propose de leur poser quelques simples questions à propos du climat pour voir ce qu’ils connaissent vraiment, c’est extrèmement rare qu’il y en a qui acceptent de se prêter à l’exercice.

Hier, il y en a un qui a accepté, j’ai posé quelques questions qui me sont venues à l’esprit. Je suis encore en attente de ses réponses.

Comme c’est lourd comme texte pour Facebook, et peut-être parce que ça pourrait être utile de ne pas avoir a réécrire tout ça plus tard dans le futur, j’ai décidé de reposter ici les questions, et les réponses.

Alors les voici:


1- Quel est le principal Gaz à « effet de serre », et quelle est sa concentration dans l’atmosphère?

Le principal gas à effet de serre c’est la vapeur d’eau, et de loin. La vapeur d’eau c’est 95% de tous les GES. Alors que le CO2 arrive loin derrière avec 3,5% des GES. Si on rapporte ça sur l’atmosphère, la vapeur d’eau représente moins de 1% de l’atmopshère, alors que le CO2 représente 0,04% de l’atmosphère
https://www.geocraft.com/WVFossils/greenhouse_data.html

2-De combien la température a monté depuis 20 ans?
Depuis 20 ans (depuis 1998) la température a cessé d’augmenter, c’est un plateau. Il y à bien sûr quelque variations, notemment dues au phénomène cyclique et naturel El Nino, mais l’augmentation reste presque nulle et la hausse est en deça de la marge d’erreur.
Les medias sensationnalistes ne cessent de dire qu’à chaque année c’est la « plus chaude de l’histoire », mais les auteurs de ces « études » tripotent les données et jouent avec les centièmes de degrés pour y arriver (alors que la marge d’erreur est dans les dixièmes). Il disent aussi que c’est la « décennie la plus chaude de l’histoire », ce qui est vrai uniquemnt s’ils commencent l’histoire en 1880. Ce qui est incorrect. L’histoire commence avec l’invention de l’écriture, il y a 5000 ans, et depuis ce temps, il y a eu plusieurs périodes plus chaudes que maintenant, on va le voir plus loin.
Voici les températures depuis 1998, mesurées par satellite, la façon la plus précise de mesurer la température « globale ». On a seulement des données satellites depuis 1979. Les autres méthodes avec des thermomètres sont faussées parce que la majorité des stations météo qui restent sont dans les aéroports dans des villes, entourés de béton et d’asphalte, ce qui fausse les données. Ils « extrapolent » le reste de la planète.
Les grands « pics » sont des El Nino, la hausse de température serait de 0,1 degré depuis 20 ans, ce qui est la marge d’erreur, Donc statistiquement, on doit dire que la hausse est probablement nulle. Pourtant le CO2 lui a augmenté (naturellement), et les émissions humaines de CO2 aussi. Alors pourquoi pas la température?
http://woodfortrees.org/graph/uah5/from:1998
A titre comparatif la température entre 1970 et 2000 a monté d’environ 0,7 degré.

3-De combien le CO2 augmenté depuis 20 ans?
Le CO2 lui durant cette période augmenté d’environ 40ppm (parties par million). En bonne partie naturellement, et en très petite partie du à l’activité humaine (voir réponse 12).
Les hauts et bas sur ce graphe correspondent aux saisons. La station de prise de données est à Hawaii.
http://woodfortrees.org/graph/esrl-co2/from:1998
Depuis 20 ans, il es important de noter que les émissions humaines de CO2 ont beaucoup augmenté (même si elles restent infimes comparées aux émissions naturelles) et pourtant ça n’a pas eu d’effet mesurable sur le climat.

4-De combien la température a monté depuis 100 ans?
C’est la BASE de toute cette hystérie. OUI depuis 100 ans, il y a eu un réchauffement d’environ 1 degré. Mais il est tout a fait NORMAL et NATUREL, puisque ça correspond avec la sortie d’une des périodes les plus froides depuis 8000 ans le « Little Ice Age ».
Et même durant ces 100 ans, la température n’a pas monté en ligne droite, il y a eu des hausses, des diminutions et des plateaux. Et rien n’est en corrélation avec le CO2 ou l’activité humaine.
La hausse a commencé vers la fin du 19e siècle, à ce moment l’activité humaine était insignifiante et n’a donc pas pu être un facteur. pourtant la hausse de température a été significative jusqu’en 1940. Presque 0,5 degré. Puis après 1940, il y a eu un refroidissement jusqu’en 1975, environ 0,3 degré Les « experts » de l’époque nous disaient qu’on s’en allait vers une ère glaciaire imminente, et que c’était notre faute.
Pourtant c’est à partir de 1940 que l’industrialisation à commencé et que l’humain a commencé à émettre du CO2 en quantité mesurables. Mais il y avait un refroidissement.
Puis la température a recommencé à augmenter jusqu’en 1998, puis s’est arrêté (plateau). Donc oui depuis 100 ans, il y a un réchauffment d’environ 1 degré, mais il correspond à la sortie d’une période froide, qui corresdpond à des cycles chauids/froids depuis des millénaires.
Données de température HadCrut, pas les plus précises, mais il n’y avait pas de satellites au 19e siècle. Mais on y voit les cycles et le plateau actuel.
http://woodfortrees.org/graph/hadcrut3gl/from:1880

5-Est-ce que le réchauffement du siècle dernier est rapide comparé aux périodes passées?
NON au contraire, il n’a absolument rien d’exceptionnel. Si on le compare aux autres périodes chaudes depuis la fin de la dernière ère glaciaire, les autres ont été tout aussi rapides, et ont toutes été plus chaudes.
Et en passant, les périodes chaudes ont toutes été des périodes de prospérité, qui ont vu naitre les grandes civilisations, alors que les périodes froides ont été des péridoes de famine, migration et chute des empires


6-De combien la température a monté depuis 1000 ans?

Il y avait un piège, il n’y a pas eu de réchauffement. Depuis 1000 ans, la température n’a pas monté du tout, elle est plus froide (voir graphe de la réponse 5). Vous allez bientôt comprendre le truc des réchauffistes, on peut faire dire n’importe quoi en choisissant les intervalles.
Il y a 1000 ans c’était l’optimum médiéval, l’époque de construction des grandes cathédrales, une période chaude où la vigne poussait au Nord de l’Angleterre, où les Vikings ont colonisé le Groënland (Terre verdoyante) et y élevaient des chèvres. Aujourd’hui rien de ça n’est possible.

7-De combien la température a monté depuis 11000 ans?
Encore une fois, une colle. Il y a 11000 ans, nous étions en pleine ère glaciaire, avec des KILOMÈTRES de glace par dessus le Canada. Donc si on prend il y a 11000 ans comme point de référence, aujourd’hui il fait environ 7-10C de plus en moyenne. Alors donc oui si on part d’un des points les plus froid depuis 100 000 ans, et qu’on compare avec un des points chauds, il y a une augmentation, c’est certain. Comme comme prendre la température tôt le matin, puis à midi, et en conclure qu’il va faire très chaud à minuit.

8-De combien la température à monté depuis 50 millions d’années?
Il y a environ 50 millions d’années c’était l’optimum thermique Écocène, la période la plus chaude depuis plus de 500 millions d’années, une période très prospère qui a duré pendant des centaines de milliers d’années. Plusieurs espèces animales et végétales sont apparues durant cette période, notamment le Cocoatier. Et oui il y avait des mammifères à cette époque.
Donc si on compare avec aujourd’hui. il fait environ 10 degré de plus FROID aujourd’hui qu’à cette époque. Et quand c’est arrivé le CO2 était à la baisse depuis presque 100 millions d’années
https://wattsupwiththat.files.wordpress.com/2013/06/co2_temperature_historical.png?resize=400

9- Et durant tout ce temps, est-ce que le CO2 a été en corrélation avec les température?
Le CO2 n’a pour ainsi dire jamais été en corrélation avec la température, sauf par coincidence pendant de très courtes périodes. Sur de longues péridoes, comme 500 millions d’Années, on le voit bien qu’il n’y a aucune corrélation et même souvent ils évoluent a l’opposé pendant des centaines de millions d’années(voir graphique de réponse 8)

Al Gore a temté de démontrer le contraire dans son film de propagande « An Incionvenient Truth », et de façon magistrale qui semblait sans équivoque. Sauf qu’il a utilisé un truc. Il a utilisé l’étude des carottes de glace de Vostok (qui correspond aux cycles de glaciations depuis quelques centaines de milliers d’années). Voici ce qui a été montré dans le film, averc Al Gore a côté sur une plateforme.

Sauf que ce n’est pas la réalité. Non seulement l’échelle du CO2 a été exagéré pour sembler être au même niveau que la température (en réalité il s’agit de faibles variations de quelques parties par millions alors que l’échelle des température est en degrés), mais le plus important est qu’il a placé les graphes un au dessus de l’autre au lieu de les superposer, parce que la réalité est que cette étude a démontré que les températures augmentent AVANT et le CO2 APRES, des fois avec 800 ans de retard.
L’explication est simple, la hausse de température est causée principalement par les cycles solaires et les cycles de Milankovitch. Cette hausse provoque un réchauffement des océans, qui eux relâchent une partie du CO2 dissout (dégasage des oéceans). L’augmentation du CO2 est donc un effet secondaire mineur du réchauffment et non pas le facteur qui influence le réchauffement. Et le pire de des manipulation que Al Gore a fait est la supposition de réchauffement qui allait suivre la hausse de CO2, c’est un mensonge épouvantable parce que les échelles sont différentes. Alors même si l’hypothèse réchauffiste était vraie, la hausse de température serait à peine quelques pointillés en bleu.

Plus de détails à ce sujet:
http://joannenova.com.au/global-warming-2/ice-core-graph/


10-Quel est le taux moyen de CO2 (en ppm, parties par million) dans l’atmopshère depuis 500 millions d’années, depuis que la vie (autre que microbienne) a commencé sur terre?

Le taux de CO2 depuis 500 millions d’années a toujours (ou presque) été beaucoup plus élevé que maintenant. Nous sommes durant une des rares époques aussi PAUVRE en CO2. le taux actuel est de 400ppm. Depuis environ 3 ou 4 millions d’années il était très bas, à environ 250ppm, et il variait de quelqeus dizaines de ppm en réactions aux entrées et sorties d’ère glaciaires (voir réponse 9), et non pas en tant que facteur qui l’inlufennce.
Le reste du temps, le taux moyen est au moin 5 à 6 fois plus élevé. (2500ppm) Les autres périodes où le taux a été aussi bas que maintenant ont été des périodes d’extinction, comme la la fin du carbonifère, où les plantes sont mortes en masse par manque de CO2, alors qu’elles avaient évolué depuis des millions d’années avec des taux de plus de 5000ppm.
Encore une fois ce graphique en référence:
https://wattsupwiththat.files.wordpress.com/2013/06/co2_temperature_historical.png?resize=400
Mais aussi celui-ci, parce que les taux de CO2 et la marge d’erreur est affichée, mais surtout que l’échelle du temps est fixe, alors que dans le premier elle variait pour montrer des périodes avec plus de détails. Par exemple dans ce 2e, toute notre période, avec ères glaciaires à répétition n’est qu’un seul point.


11-Quel est le taux actuel de CO2 dans l’atmosphère?

Comme je l’ai dit dans un des réponses précédentes, le taux actuel de CO2 dans l’atmosphere est de 400ppm, soit 0,04% de l’atmosphere.
Si vous pouvez comprendre l’accent australien, voici un politicien Australien qui met en contexte comment ce pourcentage est insignifiant en utilisant des grains de riz.

12-Quelle proportion du CO2 atmosphèrique est due a l’activité humaine?
Comme Malcom Roberts le disait dans le vidéo à la réponse 11, du 400ppm dans l’atmosphère, l’humain n’est repsonsable que de 3% de de 0,04%. 3% de preque rien, ca fait encore pmoins que resque rien.
Voici une façon de le représenter pour bien comprendre:

Certains vont répondre: »Oui mais un petite dose de poison, c’est quand même grave! » Sauf que le CO2 n’est pas un poison, ni un polluant. C’est la base de toute la vie sur terre. Pas de Co2 = pas de vie du tout. Augmentation du CO2 = planète plus verte et augmentation de la biodiversité.

13-A partir de quel taux (ppm) de CO2 est-ce que son effet de serre est « saturé » (saturation de bande) autrement dit à partir de quel taux est-qu’il devient insignfiant?
L’effet de saturation de bande du CO2 réfère à partir de quel taux est-ce que son effet devient insignifiant. C’est de la physique de haut niveau pour essayer de comprendre tout ça.
C’est à environ 400ppm (taux actuel) que son effet devient logarithmique, c’est à dire que même si on doublait ou triplait le taux de CO2, ça n’a pour ainsi dire aucun effet sur le climat.
Mais sans être obligé de comprendre le détail de la physique derrière ça, regarder les observations réelles de température et de CO2 montre que les observations correspondent avec l’hypothèse (méthode scientifique) depuis que le taux à atteint 400pm, la température ne monte pour ainsi dire plus du tout, sauf les quelques cycliques El Nino (qui sont un phénomène du au cycles océaniques, dont rien à voir avec le CO2). A L’opposé l’hypothèse du CO2 qui causerait un réchauffement catastrophique est contredite par les observations puisque le CO2 augmente, mais pas la température depuis 20 ans. La méthode scientifique dicte de scrapper cette hypothèse, mais il y a trop d’argent en jeu et trop de profiteurs pour que ça se fasse maintenant.
Voici quelques références pour tenter de vulgariser le tout.

The Logarithmic Effect of Carbon Dioxide

http://hockeyschtick.blogspot.com/2010/06/physicist-co2-greenhouse-effect-is.html?m=1

14-D’où vient le faux consensus de « 97% des scientifiques » qui est propagé partout dans les médias?
Tous les activistes et les médias clâment haut et fort que tous les scientifiques sont derrière le réchauffement causé par le CO2 et donc causé par l’humain. Il y a un consensus, et donc si t’es pas d’accord c’est parce que tu es « anti-science », un Argument massue pour faire taire toute critique.
Sauf que tout est faux. Tout ceux qui utilisent cette histoire de consensus n’ont jamais été voir d’où ça venait. Ils se contentent de dire que 97% des scientifiques sont d’accord que l’humain cause les changements climatique quand ils sont à court d’arguments,
Regardez par exemple à partir de 3:55: https://www.youtube.com/watch?v=Sl9-tY1oZNw&feature=youtu.be&t=235

Mais ça vient d’ou?
Il n’y a jamais eu de consensus sur le sujet. Cette fausse information qui est répété ad nauseam par les alarmistes vient de seulement deux études qui ont été démontrées comme fausses et manipulées.

La première est Doran-Zimmerman, un simple sondage de deux questions, envoyés à 10000 scientifiques. Environ 3000 ont répondus. Et parmi ces 3000 répondants, ils ont soigneusement sélectionné seulement 77, dont 75 disaient ce qu’ils voulaient entendre. Donc 97% de 77 scientifiques, et non pas 97% de tous les scientifiques.

La deuxième « étude » est encore plus malicieuse, il s’agit de Cook & Al. John Cook est l’auteur du blog de propagande Skepticalscience.com. Lui et ses amis ont « noté » 12000 papiers scientifiques en ne lisant qu’un court résumé de chacun. Ils pouvaient « noter » ainsi des centaines de papiers scientifiques par jour. Leur résultat: Selon eux 97,1% de ces études appuyaient le réchauffement causé par l’humain.
Cette étude à fait le tour de tous les médias et c’est cette pseudo-étude qui est la référence utilisée par les médias et activistes

Pourtant, plusieurs scientifiques sceptiques se sont rendus compte que leur papiers avaient été classé comme faisant partie du 97%. Ce qui a bien sûr éveillé des soupcons sur la méthodologie. Une étude plus sérieuse et objective des mêmes 12000 papiers à donné le résultat suivant: 2/3 des études ne prenaient même pas position sur le sujet, et seulement 0,5% appuyaient réellement le réchauffement causé par l’humain. On est très loin du 97%. Mais ça n’empêche pas les alarmistes de continuer à dire que 97% des scientifiques appuient le Réchauffement climatique Antropique quand ils sont a court d’arguments

Et le pire dans tout ça c’est que la science ne fonctionne pas avec des consensus ou des sondages d’opinion. La méthode scientifique fonctionne en émettant une hypothèse (tentative d’explication) et ensuite en mettant à l’épreuve cette hypothèse. Tant que les observations et expériences ne contredisent pas l’hypothèse, elle continue d’exister, mais quand les observations la contredisent, elle est fausse et est remplacée par une autre, et ce qu’importe le nombre ou la notoriété des scientifiques qui l’appuyaient.

« It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong. »
-Richard P. Feynman

15-Quel taux de CO2 est idéal et même recommandé dans une serre pour que plantes poussent plus rapidement et requirent moins d’eau?
Comme on l’a vu plus haut, les plantes ont besoin de CO2 et ont évolué depuis des centaines de millions d’années avec des taux beaucoup plus élevé que maintenant, et il à toujours été démontré que plus de CO2 augmente la croissante des plantes et fait qu’elles ont moins besoin d’eau.
Dans les serres, les agriculteurs augmentent artificiellement le taux de CO2 à 1500 ou plus pour augmenter la productivité.
Ici un document gouvermental qui recommande d’augmenter le taux de CO2 dans les serres :
http://www.omafra.gov.on.ca/english/crops/facts/00-077.htm
ou pour ceux qui ne veulent pas se taper de papier scientifique voici un petit video qui démontre clairement pourquoi:

Sans aller jusqu’à 1500ppm ou plus, même une légère augmentation à des effets importants. Par exemple, depuis plus de 30 ans, juste la faible augemntation de quelques dizaines de ppm de CO2 a eu un effet majeur sur la planète, elle verdit et les déserts reculent.
https://www.csiro.au/en/News/News-releases/2013/Deserts-greening-from-rising-CO2

16- Depuis 500 millions d’années que la vie évolue et prospère sur terre, depuis combien de temps il y a des glaces aux pôles?

Comme on l’a vu avec les réponses précécentes, nous sommes dans une ère FROIDE depuis 3 millions d’années, avec des ères glaciaires à répétitions, qui durent en moyenne 100 000 ans, entrecoupées de courte périodes interglaciaires (comme notre période actuelle) qui durent en moyenne 10 000 ans (donc elle s’achève et on va retourenr dans un ère glaciaire d’ici quelques centaines d’années au plus tard, peut-être avant)
Donc, avant notre période, il n’a avait pas de glaces aux pôles à l’année, ou la plupart du temps: pas du tout. Sauf durant quelques rares autrse périodes aussi froide que maintenant.
Par exemple, il a plus de 3 millions d’années, il y avait des forêts dans le grand nord canadien (aucune actuellement) et on y trouve du bois pétrifié et fossiles de chameaux géants qui y vivaient.
Giant ancient camel remains discovered in Canadian Arctic

17- Il y a plus de 600 millions d’années, la terre était gelée jusqu’à l’équateur, à combien étaient extimés les taux de CO2 à cette époque?
Cette condition, qui s’est produite à quelques occasions dans l’histoire de la terre est appelée « Snowball earth ». La terre était gelée jusqu’à l’équateur, ou alors tout près. Pourtant le taux de CO2 estimé était plus de 7000ppm.
Si le taux de CO2 avait un impact important sur le climat, la planète aurait du bouillir! Mais ce n’était pas le cas, il y a beaucoup d’autres facteurs qui ont des effets beaucoup plus importants surle climat que le CO2. Mais les alarmistes les ignorent volontairement.

18- Ca prend combien de ppm de CO2 dans l’atmosphère avant que ca devienne gravement nuisible pour l’humain?
voici un petit tableau des taux de CO2 et leur effet:

150ppm Fin de la vie sur terre
300ppm Taux de CO2 au début de l’ère industrielle
400ppm Taux actuel de CO2
1000ppm Taux normal dans un maison
1500ppm Taux recommandé dans une serre pour augmenter la productivité.
3000ppm Taux normal dans une salle de classe ou un bar
5000ppm Taux à partir duquel quelques personnes sensibles peuvent avoir des maux de tête sur le longues périodes
8000ppm Taux acceptable dans un sous marin
10000ppm Taux qui donne des problèmes de santé sur de longues périodes
40000ppm Taux de CO2 quand vous expirez
50000ppm Taux qui devient dangereux pour l’humain, le corps a de la difficulté à assimiler l’oxygène, et cause éventuellement la mort. Non pas parce que c’est toxique, mais parce que le corps humain n’est pas fait pour vivre dans un environnement avec 50000ppm (5%)

19-Est-ce possible d’obtenir un taux de CO2 supérieur à 5000ppm si on brulait tout les combustibles fossiles et tout les arbres de la planète d’un seul coup?
Toutes les réserves d’énergie fossile ont été formé par des formes de vie qui ont utilisé le CO2 atmosphérique pour vivre, puis sont morts sans se décomposer (pour des raisons que je pourrais expliquer au besoin). Le charbon est composé de plantes mortes et le pétrole de vie marine comme le plancton et algues.
Donc si on pouvait extraire le CO2 de toutes ces réserves, et même de tous les arbres existants sur la planète d’un seul coup, on ne peut pas produire plus de CO2 que celui qui avait été absorbé au départ. Et une grande partie est encore présente dans tout le reste des formes de vie actuelle, dont l’humain, et aussi dans plusieurs formations géologiques, comme le calcaire.
Donc même si on pouvait brûler toutes les réserves d’énergie fossile connues et même celles qu’il n’est pas possible d’exploiter, et tous les arbres de la planète, il est impossible d’atteindre 5000ppm. Et de toute façon tout ce CO2 serait réabsorbé rapidement par les plantes qui restent qui profiteraient de toute cette « bouffe » pour croître rapidement.

20- A partir de quel taux de CO2 est-ce que la vie cesse totalement sur terre?
Comme je l’ai indiqué à la réponse 18 c’est à partir de 150ppm que la vie cesse sur terre. Et on y est passé tout près durant la dernière ère glaciaire, alors que le taux est descendu à 170ppm. Puis naturellement, il s’est heureusement mis à remonter.

Voici en référence une conférence à propos du CO2 de Patrick Moore, écologiste, (ex)co-fondateur de Greenpeace, qu’il a quitté depuis. Je vous recommande la conférence au complet, mais si vous voulez juste la partie sur le CO2, commencez vers 14 minutes.

21-Pourquoi est-ce que les alarmistes prennent toujours 1880 comme date de référence?
Partir toujours de cette date (et retenez bien cette date et vous verrez que c’est 95% du temps la date choisie comme référence) c’est le truc utilisé pour faire apparaitre un réchauffement. Oui c’est vrai qu’il y a un réchauffement d’environ 1 degré depuis 1880. Mais le truc est de choisir les intervalles.
1880, est situé tout juste à la fin du « little Ice Age », une des périodes les plus froides depuis 8000 ans. Cette période froide qui a duré plusieurs centaines d’années a causé des famines et provoqué des migrations de populations. C’est aussi la cause de l’abandon des colonies Vikings au Groënland et en Amérique.
Ce réchauffement suite à une période froide est tout à fait normal et naturel, et n’a rien à voir avec le CO2 ou l’activité humaine. Sinon comment expliquer que les tous les cycles précédents semblables ont été tous aussi rapide, des fois plus rapides, et que tous les cycles chauds précédents ont été plus chauds que el cycle actuel, sans CO2 et sans activité humaine, donc tous naturels. Si l’humain ou le CO2 avaient un impact significatif, alors notre cycle serait hors-norme. Ce n’est pas le cas, il est même le moins chaud de tous.

Notez en passant que toutes les périodes chaudes passées ont donné naissance à des périodes prospères qui ont vu naitre les premières grandes civlisations, alors que les périodes froides ont été des périodes de famines,migration et chute des empires. Et que le retour à la prochaine ère glaciaire sera une réelle catastrophe pour toute la vie sur terre, avec des kilomêtres de glace sur les pays comme le Canada et toute l’Europe, et les terres fertiles qui produisent presque toute la nourriture seront transformés en tundra. La chaleur c’est la vie, le froid c’est la mort.

Optionnel 1: De combien la température a augmenté en seulement quelques décennies durant le Younger Dryas, il y a environ 12500 ans (sans variation préalable de CO2)?
Durant cette période, vers la fin de la dernière ère glaciaire, il y a eu des périodes où la température à varié de 10c de quelques décennies seulement, certains parlent même de 10 ans. On est loin de notre 1 degré en 100 ans, qui est donc 100 fois moins rapide.
https://www.ncdc.noaa.gov/abrupt-climate-change/The%20Younger%20Dryas

Optionnel 2: Combien de prédictions faites par les alarmistes depuis 50 ans ont été justes?
Pratiquement AUCUNE des prédictions faites par les alarmistes depuis 50 ans ont été justes. Souvent carrément l’inverse des prédictions est arrivé. Il y a en a des centaines, je ne vais pas toutes les lister ici, mais je vais mettre quelques liens qui en citent beaucoup.
Je me contenterais de quelques unes parmis les plus révélatrices:
A la fin des années 1960, les « experts » disaient qu’on s’en allait vers une ère glaciaire imminente (et que c’était notre faute), ils prédisaient aussi qu’à cause du froid, l’agrioulture ne pourrait plus subvenir aux besoins d’une population en augmentation et donc quuon serait presque tous morts rendu à l’an 2000.
Voici par exemple des citations de Paul Ehrlich:
« En 1985, il y aura eu assez de morts pour réduire la population de la terre à un niveau acceptable, comme 1,5 milliard »
Une de ses « solutions »:
« L’addition de stérilisant temporaire dans la nourriture de base, ou l’approvisionnement en eau, avec une distribution d’antidote chimiques [pour avoir des enfants] , peut-être par lotterie ».
Et la première ligne de son livre, Population Bomb, sorti en 1968:
« The battle to feed all of humanity is over. In the 1970’s and 1980’s hundreds of millions of people will starve to death in spite of any crash programs embarked upon now. »
(Notez que aujourd’hui Paul Ehrlich dit que l’humain cause le réchauffement et est responsable de la « 6e extinction de masse »… Et il y a encore des gens pour croire cet idiot)

La catastrophe à propos du trou dans la couche d’ozone n’est pas arrivé non plus (le « trou » existe encore et est pratiquement inchangé. En fait il a toujours existé.)

En 2010, James Lovelock, le père de la théorie de Gaïa et de la religion verte qu’il a contribué à créer, disait qu’il était « trop tard pour sauver la planète ».
Peu de temps avant il disait: « billions of us will die and the few breeding pairs of people that survive will be in the Arctic where the climate remains tolerable [by the end of the 21st century] »
Mais en 2012 il s’est ravisé et s’est rendu compte qu’il s’était trompé. Voici ce qu’il disait en 2012:
« The problem is we don’t know what the climate is doing. We thought we knew 20 years ago. That led to some alarmist books – mine included – because it looked clear-cut, but it hasn’t happened; »
« The world has not warmed up very much since the millennium. Twelve years [since 2000] is a reasonable time … it (the temperature) has stayed almost constant, whereas it should have been rising – carbon dioxide is rising, no question about that »

Plusieurs on dit que la neige ne serait qu’un souvenir au début des années 2000, David Suzuki disait que vers 2010, le patinage extérieur ne serait que rarement possible.
David Veneer disait même en 2000 que « The children won’t know what snow is », une publication qui, comme la plupart des fausses prédictions, est disparue quand elle a été exposée comme fausse.

Tous les alarmistes disaient que les températures allaient drastiquement augmenter dans les années 2000, pourtant il y a une pause depuis 1998, un plateau des températures. Pour essayer de noyer le poisson, depuis 2008, ils appellent ça un « hiatus » un autre mot pour dire une pause, mais cette « pause » continue encore aujourd’hui, depuis plus de 20 ans.
Voici les princiaples prédictions des alarmistes faites vers la fin des années 1990, versus la réalité observée:

Al Gore citait une étude qui disait qu’il n’y aurait plus de glace aux pôles en 2013 (ironiquement entre 2012 et 2013, la courverture de glace a augmenté de 50%)

En 2005 l’ONU disait que la niveau de la mer allait monter et engloutir des iles du pacifiques et ainsi créer 50 millions de « réfugiés climatiques » dès 2010.
Il n’y en a eu aucun, et certaines iles ont même grandi en taille. Comme ils se sont fait prendre avec leur mensonge, ils ont effacé le tout de leur site et republié un autre avec maintenant 2050 comme date limite. Mais grâce à internet, on peut retrouver les traces de leurs prédictions passées qu’ils ont effacé.
https://crioux.wordpress.com/2014/12/15/fool-me-once-shame-on-you-fool-me-twice-shame-on-me/

Vers 2008, alors que ça faisait 10 ans qu’il n’y avait plus aucun réchauffement, ils ont changé le nom pour « changements climatiques » comme ça qu’importe ce qui arrive, chaud ou froid, sécheresse ou inondation, ils ont toujours raison.
Ce changement de terme est trouvé dans les emails climategate, scandale ou des scientifiques ont été pris à falsifier des données.

En 2011, le GIEC disait que les glaciers de l’Hilalaya seraient disparus en 2035, puis ont du se raviser. Ils ont dis qu’ils s’étaient trompé dans leur calcul et que c’est plutôt dans 300 ans,quand tous le monde seront morts et cette stupide prédiction sera oubliée par tous le monde. Surtout qu’il est plus que probable que dans 300 ans, nous soyons dans la prochaine ère glaciaire.
https://wattsupwiththat.com/tag/himalayagate/

Un parc national a enlevé ses pancartes qui disaient que les glaciers seraient disparus en 2020 (puisque l’échéance est passée et les glaciers sont encore là)
https://nypost.com/2020/01/10/the-telling-tale-of-glacier-national-parks-gone-by-2020-signs/

Les alarmistes disent que les glaciers reculent (c’est normal, ils reculent depuis la fin du Little Ice Age), mais certains sont maintenant en progression, contrairement à leur prédictions
https://www.livescience.com/65080-greenland-glacier-growing.html

En voici plein d’autres
https://cei.org/blog/wrong-again-50-years-failed-eco-pocalyptic-predictions

50 years of failed doomsday, eco-pocalyptic predictions; the so-called ‘experts’ are 0-50

Optionnel3: Combien de ppm de CO2 il y a dans l’atmosphère sur Mars, qui est froide, et combien sur Venus qui est brûlante?
L’atmosphere de Mars est du CO2 à 95% et la température moyenne est de MOINS 63C
L’atmosphere de Venus est du CO2 à 96.5% et la température moyenne est de 465C
L’atmopshere de la terre contient 0,04% de CO2 et la température moyenne est 13C
Bien sur il y a plein de facteurs qui influencent la température, le premier étant la distance du soleil, et surtout la pression atmosphérique. La pression atmosphérique est un des principaux facteurs qui influence la température des planètes.
La pression atmsophérique sur Venus est 930 000 Pascal, presque 100 fois celle de la terre qui est environ 100 000 Pascal, et c’est 1500 fois plus que sur Mars où c’est seulement 610 Pascal.
Par exemple Mercure qui est beaucoup plus près du soleil que Vénus, n’a pas d’atmosphère, et est à 430C du côté exposé et -180 du côté sombre. Le CO2 n’a pas d’effet significatif comparé aux autres facteurs, sinon Mars serait plus chaude


Ces réponses mettent en évidence que le CO2 n’a pas l’impact qu’on nous laisse croire, que les variations actuelles n’ont absolument rien d’exceptionelles comparé au passé, ni en amplitude, ni en vitesse, ni en corrélation avec le CO2.