1000 ans de cycles

1000 years

Voici les variations du climat en amérique du nord depuis 1000 ans (vert) en comparaison avec les cycles solaires (noir).
Il semble que les variations semblent la NORME et non pas l’exception, et que la période actuelle de « réchauffement climatique apocalyptique » n’a rien d’exceptionelle.
Alors pourquoi ça serait notre faute ou la faute du CO2, si ces variations ont toujours eu lieu dans le passé?

Et si on recule plus loin de quelques milliers d’années dans la passé, les températures sont plus élevées que maintenant. Si on retourne encore plus loin (il y a un peu plus de 10000 ans), on tombe dans une ère glaciaire. Et si on retourne encore plus loin, les températures sont beaucoup plus élevées que maintenant pendant des centaines millions d’années. Si on retourne encore plus loin (600 millions d’années), il y a même des périodes où la terre était gelée jusqu’à l’équateur (même si le CO2 était très élevé)

Le climat a toujours varié et va toujours varier, get over it!
Et l’humain n’a rien à y voir.

221 commentaires pour 1000 ans de cycles

  1. robert labrie dit :

    Très intéressant, avez-vous les références de ces graphiques,
    Pouvez-vous m’envoyer les liens,,,?

    Merci

    Robert

    >

  2. jean-luc dit :

    la référence que tu mets n’a pas de numéro de volume, ni de date. le graphe que tu réfères n’y est pas.

    Donc c’est de la littérature inventée !

    Tu parles de climat alors que c’est d’évolution de la température qu’il y a dans le graphe. Même problème pour cycle solaire vs TSI.

  3. BenoitG dit :

    Whoa!

    Dans ton premier graphique, on voit très bien que les températures et le TSI vont parfois en direction contraire…notamment entre 1125 et 1150. Donc, la théorie est fausse!

    • crioux dit :

      Donc si je suis ton raisonnement, puisque depuis des centaines de milliers d’années la température augemente avant et le CO2 après, et puisque depuis des millions d’années, il y a amplement de période où le CO2 et la température évoluent à l’opposé, l’hypothèse du CO2 comme facteur qui influence la température est donc fausse?

      Sérieusement, tu peux prendre n’importe quelle partie d’un graphique comme ça et extraire un petit bout pour faire dire n’importe quoi. Ce qui importe c’est la tendance. Le lien entre les cycles solaires n’est pas parfait parce qu’il est UN des facteurs pricipaux, mais il n’est pas le seul. Il y a des cycles océaniques, orbitaux, et Milankovitch pour les périodes très longues. etc..

      Mais c’est quand même beaucoup plus près de la réalité et des observations que le CO2.

      p.s: Ce n’est pas encore une « théorie », mais une « hypothèse scientifique ».

      • jean-luc dit :

        c’est justement parce que maintenant ça augmente différemment que par le passé que le phénomène est différent.

        le lag du passé est bien expliqué. le raisonnement par analogie ça ne marche pas toujours.

        Eh oui tu inventes de la littérature car il m’a fallu que quelques minutes pour voir les manques flagrants de ton points.

      • crioux dit :

        Différent de part le passé?
        En quoi la période actuelle est différente?

      • Francois dit :

        Est-ce que le passé est représentatif de la situation actuelle? À chaque époque, il y a eu des conditions différentes qui ont pu amener un réchauffement ou un refroidissement. Ainsi, c’est jolie de tout ramener au soleil mais le soleil n’explique pas tout et cela n’exclut pas que des conditions extérieures puissent influencer le climat.

        Par exemple, par le passé, des éruptions volcaniques ont influencer le climat significativement. Puisqu’on recule des millions d’années, alors que l’homme n’existait pas, des météorites ont modifié le climat.

        Ont ne peut donc exclure que les hypothèses d’influence du CO2 ont un impact significatif.

        Actuellement, l’activité solaire semble introduire un biais refroidissant. Pourtant, les indicateurs, que tu contestes allégrement, indiques un réchauffement.

        Pour ton hypothèse scientifique, je n’ai pas accès au document, As-tu le nom de la revue à relecture qui a publié celle-ci?

      • crioux dit :

        Une éruption volcanique affecte le climat un an ou deux, pas plus.
        Une un impact de météorite majeur peux influencer le climat quelques centaines d’années, pas plus.

        Rien qui ne peux expliquer ça:

        Et les indicateurs de températures ne montrent aucun réchauffement, sauf ceux du NOAA qui ont été « ajustés ». Cette année il y a eu une petite hausse due à El Nino, qui n’a rien avoir avec l’activité humaine ni le CO2. Dès l’an prochain, ça va redescendre.

      • Francois dit :

        Excuse-moi mais par le passé, il y a eu des éruptions qui ont influencer plus qu’un an ou deux. Pensons aux supervolcans qui ont influencer le climat très longtemps.

        Pour un impact météorique tel celui qui a provoqué l’extinction des dinosaures (c’Est le plus gros connu) peux-tu démontrer la limite.

      • crioux dit :

        Volcans:

        Si tu parles des Sibérian traps, on ne parle pas d’éruption, on parle d’un cicatrice de la croute terrestre pendant un millions d’années. Son impact n’a pas tellement été sur le climat, mais plutôt sur un changement de la composition de l’atmosphère (dioxyde de souffre), qui a causé un extinction massive.

        Pour ce qui est de la météorite il y a 65 millions d’années, regarde le graphe précédent. Il n’y a pas de modification drastique du climat à de moment (du moins pas un visible à cette échelle, donc il n’a pas duré longtemps). Mais pendant 65 millions d’Années, il y a une tendance au refroidissement, qui aboutit à la période actuelle, avec ères glaciaires à répétition

      • BenoitG dit :

        «Sérieusement, tu peux prendre n’importe quelle partie d’un graphique comme ça et extraire un petit bout pour faire dire n’importe quoi. »

        Vraiment? Ce n’est pas exactement ce que je te disais à propos de la relation entre température et CO2?

        «Le lien entre les cycles solaires n’est pas parfait parce qu’il est UN des facteurs pricipaux, mais il n’est pas le seul. »

        Le lien entre les CO2 n’est pas parfait parce qu’il est UN des facteurs pricipaux, mais il n’est pas le seul. Ça toujours été mon point…

        C,est vrai, ce n’est pas parfait, mais le coefficient de corrélation est supérieur aux cycles solaires.

        Un peu de science: « This sequence of events is still in fullagreement with the idea that CO2plays,through its greenhouse effect, a key role in amplifying the initial orbital forcing. First, the800-year time lag is short in comparison with the total duration of the temperature and CO2increases (5000 years). Second, the CO2increase clearly precedes the Northern Hemi-sphere deglaciation »

        Source: Timing of Atmospheric CO2 and Antarctic Temperature Changes Across Termination III. Available from: https://www.researchgate.net/publication/10855143_Timing_of_Atmospheric_CO2_and_Antarctic_Temperature_Changes_Across_Termination_III [accessed Feb 9, 2016].

      • crioux dit :

        Tu ramène encore ça? Tout droit sorti du Film de Al Gore!
        Ca a pourtant été démontré comme faux, puisque quand on y regarde de plus près, la température augmente AVANT le CO2, des fois 800 ans avant que le CO2 augmente. La légère variation du CO2 est un effet collatéral de la variation de la température, et non pas un facteur qui l’influence.
        Et la corrélation est fabriquée en ajustant les échelles

    • BenoitG dit :

      «Tout droit sorti du Film de Al Gore!»

      What?!? Oui c’est vrai que c’était dans son livre/film, mais tiré d’une étude scientifique, que tu ne sembles pas avoir lue…

      Le lag de 800 ans a D’ABORD été déterminé par les climatologistes… les doubters n’ont rien trouvé pour rebutter l’hypothèse «réchauffiste». Je t’ai d’ailleurs mis la référence dans mon précédent commentaire. Tu ne sembles pas non plus l’avoir lue.

      Finalement, tu devrais dire à tes lecteurs que le lag n’existe qu’en Antarctique, car dans l’hémisphère nord, le CO2 précède les températures… tel que l’étude scientifique disait dans mon autre commentaire.

      La défaite d’ajustement d’échelle n’est pas un argument, car il peut aussi vrai pour tes graphiques que ceux que je présente.

  4. Francois dit :

    CO2 et température grimpaient ensemble
    http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2013/03/le-co2-chauffait-il-y-a-18000-ans.html

    Température en Antarctique et CO2 ont augmenté simultanément par le passé
    http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3019.htm

    http://sciences.blogs.liberation.fr/files/d%25C3%25A9glaciation-et-co2.pdf

    Il me semble que cette étude prétend le contraire de toi en mentionnant la simultanéité des hausses.

    L’étude semble avoir été publié sur Nature mais je ne l’ai pas trouvé.

    • crioux dit :

      Depuis quand Libération est une source scientifique?

      Et durant le Younger Dryas, il y a environ 12 000 ans, il y a eu des variations de température de près 10 degrés (même 20 degrés en certain endroits) en quelques décennies, sans variation du CO2. Alors qu’on parle de 0,7 degré en 100 ans pour le « réchauffement apocalyptique » actuel « causé par le CO2 ».

      Le CO2 n’est pas responsable des variations du climat, mais l’avouer serait avouer que l’humain n’est pas en cause, et donc ferait perdre la face à des milliers de politiciens, de compagnies d’énergies « verte », et activistes, et surtout tout l’argent qui va avec.

      http://dailycaller.com/2016/02/08/5-moneyed-environmentalists-who-profit-off-global-warming/

      • Francois dit :

        Je ne reconnais pas à ce site le titre de source scientifique. J’ai donc fait la recherche sur la source et je te l’ai sourcé. Tu peux donc descendre jusqu’à la publication d’origine. J’ai lu que celle-ci avait été publié dans Nature mais je ne l’ai pas trouvé. Toutefois la publication a été cité dans la littérature scientifique.

        Malheureusement on en est rendu au point, où je cite la science et toi la croyance. Moi, je cite des sources publié dans des revues reconnues et prestigieuses. Des revues à relecture.

      • crioux dit :

        Faire une recherche sur google pour trouver un texte qui dit ce que tu veux entendre c’est pas de la science…

  5. Francois dit :

    Pourtant, c’est ce que tu fais couramment. Et pire, tes sources ne proviennent que très rarement d’articles scientifiques.

    Je n’ai pas cherché ce que je voulais. J’ai fait une recherche et trouvé un article publié et cité dans les revues scientifiques. Ça, ça relève de la science.

    Je te resoumets ce lien:
    http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3019.htm

    Voilà l’article dans Science:
    http://science.sciencemag.org/content/339/6123/1060

    « Understanding the role of atmospheric CO2 during past climate changes requires clear knowledge of how it varies in time relative to temperature. Antarctic ice cores preserve highly resolved records of atmospheric CO2 and Antarctic temperature for the past 800,000 years. Here we propose a revised relative age scale for the concentration of atmospheric CO2 and Antarctic temperature for the last deglacial warming, using data from five Antarctic ice cores. We infer the phasing between CO2 concentration and Antarctic temperature at four times when their trends change abruptly. We find no significant asynchrony between them, indicating that Antarctic temperature did not begin to rise hundreds of years before the concentration of atmospheric CO2, as has been suggested by earlier studies »

  6. jean-luc dit :

    le lag entre T et CO2 du passé ne se reproduit pas au 20e siècle.

    De plus je doute de la précision du lag de 400, 800 ans ou autre différentiel. à partir d’une carotte de glace on bâtit toute une théorie. Comment faire pour représenter TMAG à partir d’une carotte de glace en antarctique ?

    est-ce que ce lag ne serait qu’une question de précision de mesure ? surtout pour des relevés datant de plusieurs centaines de milliers d’années ?

    Ton fameux et hyper répétitif graphique en bleu et orange je n’y crois pas. Dépassé, faux (parce que ce n’est pas une reconstruction du TMAG). Il n’a jamais été appuyé par d’autres reconstructions. Ce graphique est enseigné aujourd’hui à quelle université ?

    • crioux dit :

      Et comment on fait pour faire un « Hockey Stick » avec quelques arbres soigneusement sélectionnés (ignorant les données qui ne faisaient pas son affaire), et ensuite utiliser ça pour faire dépenser des centaines de milliards d’argent des contribuables pour combattre un problème imaginaire?

      Et avant de dire que des données sont fausses, faut pouvoir le prouver. Non seulement les données sont vérifiques, mais c’est appuyé par les données historiques.

      • jean-luc dit :

        Mann fait une reconstruction de promies de plusieurs types de mesure. Pas juste quelques arbres . C’est faux ton affirmation.

        Ensuite il y plusieurs autres reconstructions faites par au moins six autres regroupements de chercheurs (dans les années 2000) qui arrivent à sensiblement la même courbe d’évolution de la température depuis 2000 ans. Ils font des reconstructions du TMAG pas juste de la température locale (en angleterre) comme l’as faits ton auteur favoris qui a publié en 1969…

        La science évolue !!!

      • crioux dit :

        Je vais pas recommencer. Le Hockey Stick de Mann est une fraude monumentale, un honte à toute la communauté scientifique, on en a déjà parlé amplement. Il n’y a presque plus personne qui ose le défendre.

      • Francois dit :

        Non, pas une fraude. Il y a eu des critiques auxquels il a répondu ou il en a pris compte en refaisant d’autres validations.

        Il n’y a jamais eu de réfutation.

      • crioux dit :

        (facepalm)
        Il y a eu amplement de scientifiques qui ont démontré la fraude, il y a eu les fuite du climategate, il y a eu 2 livres écrits la dessus. Même Le GIEC à cessé d’utiliser son graphe.

      • Francois dit :

        Quel rapport du GIEC n’utilise plus le graphique? De mémoire, il y était dernièrement.

        Quels scientifiques ont réfuté et comment a-t-elle été réfuté? Où a été publié la réfutation?

      • BenoitG dit :

        «Même Le GIEC à cessé d’utiliser son graphe.»

        C’est complètemetn faux!

        https://www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar5/wg1/WG1AR5_Chapter05_FINAL.pdf

        p. 417

        Son nom, et la référence à ses travaux, sont mentionnés à 14 reprises dans ce rapport seulement.

        CQFD

  7. jean-luc dit :

    faux: le GIEC n’a pas cessé d’utiliser les résultats de recherche de Mann.

    du chapitre 5 de IR5: information from paleoclimate archives le graphique 5.7 à la page 411 montre très clairement les reconstructions du climat passé fait par Mann et ces collègues. en plus de montrer d’autres reconstructions faites par d’autres équipes.

    voici les études qui sont cités dans ce rapport:

    Mann, M. E., J. D. Fuentes, and S. Rutherford, 2012: Underestimation of volcanic
    cooling in tree-ring-based reconstructions of hemispheric temperatures. Nature
    Geosci., 5, 202–205.
    Mann, M. E., S. Rutherford, E. R. Wahl, and C. Ammann, 2007: Robustness of proxy-
    based climate eld reconstruction methods. J. Geophys. Res., 112, D12109. Mann, M. E., Z. H. Zhang, M. K. Hughes, R. S. Bradley, S. K. Miller, S. Rutherford, and F. B. Ni, 2008: Proxy-based reconstructions of hemispheric and global surface temperature variations over the past two millennia. Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A.,
    105, 13252–13257.
    Mann, M. E., et al., 2009: Global signatures and dynamical origins of the Little Ice
    Age and Medieval Climate Anomaly. Science, 326, 1256–1260.

    Qu’elles sont les clowns qui t’informent sur la science ? Montfort, Watt, Soon, Mckittrick ? En plus tu te permets de faire un FP À François.

    La vérité vraie c’est que ton graphique en bleu et orange ne fait pas partie de la littérature scientifique à jour depuis la fin des années 90.

    Je me demande si tu sais faire la différence entre évaluation du TMAG et température locale ?

  8. Trop fatigué pour traduire, et trop fatigué pour participer à un débat, je vais juste mettre ceci ici,

    The silent sun: Eerie image revealed as solar activity remains the quietest it has been in more than a century – and some claims it could even trigger a mini ice age

    We’ve had smallest number of sunspots in this cycle since Cycle 14
    This cycle reached its maximum solar activity in February of 1906
    Low solar activity can lead to extended periods of cooling, researchers say

    http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3444633/What-happened-sun-Solar-activity-remains-quietest-century-trigger-mini-ice-age.html

    • Francois dit :

      Personne n’a nié cela. C’est une possibilité. Toutefois, cela appuie l’idée que le soleil n’est pas une cause de réchauffement. Il faudrait donc arrêter de nous rabattre les oreilles avec l’idée que le Soleil est une cause de réchauffement.

    • BenoitG dit :

      @Canadian Friend

      Donc je reprends tes arguments:

      – les activités solaires sont à leur plus calmes depuis un siècle;
      – le nombre de taches est à leur plus faible;
      – le cycle 14, en 1906, a été le climax de l’activité solaire.

      Le réchauffment important que la Terre a connu depuis 1940-1950 est néanmoins spectaculaire.
      Ce réchauffement ne peut être corrélé avec le soleil, comme tu l’as si bien démontré. De plus, le soleil n’explique pas le refroidissement de la stratophère, par exemple.

      Donc, ton point est…?

      • crioux dit :

        Faux, il y a corrélation avec LES cycles solaires ET océaniques. Comme d’habituide, tu prends une seule série de cycles et tu dis qu’il n’y a pas de corrélation…

        Toutes les prédictions réchauffistes basées sur le CO2 depuis des décennies ont toutes échoué.

        On verra bien si les prédictions faites sur les cycles solaires auront prédit correctement le refroidissement qui s’en vient.

      • BenoitG dit :

        @ Crioux

        As-tu des graphiques qui démontrent ce que tu avances? Et puis qu’est-ce qu’un cycle océanique? Et comment les cycles solaires et océaniques font en sorte que la stratosphère se refroidisse? Ou comment se fait-il que moins d’air chaud s’échappe de l’atmosphère?

      • crioux dit :

        J’ai déjà publié des billets sur ça, que tu as déjà lu…

      • Mon point est que même si les humains depensent des montagnes de milliards de dollars et detruisent leur économie à essayer d’affecter la temperature de la planete, tout cela donnera des resultats si infiniment petits comparé à l’effet que le soleil a sur la temperature que ce serait une folie de le faire.

        le coùt est trop elevé pour des resulatst si microscopiques.

  9. jean-luc dit :

    Je ne vois pas pourquoi on te croirais CRIOUX plus sur les cycles solaires ET océaniques parce que tu fais seulement affirmer sans appuie tes écrits surtout après que je t’ais démontré ainsi que Benoit sur ton affirmation était fausse à propos de Mann pour lequel tu affirmais qu’il n’était plus publié et cité dans la littérature scientifique.

    Et par le fais même démontré que le hockey stick était encore appuyé dans la littérature scientifique.

    • crioux dit :

      Ni Le hockey Stick, ni Michael Mann n’ont aucune crédibilité. Le GIEC pas bien plus. Le fait que les gens croient encore ce type après toute cette fraude dépasse l’entendement. Il est seulement cité par les activistes et profiteurs de la clique de Mann.

      Et je ne suis pas l’auteur des hypothèses sur les cycles solaires, ce sont des scientifiques dont la plupart sont beaucoup plus crédibles que Mann. Et leurs hypothèses ont l’avantage de pouvoir expliquer les variations passées, ce qui l’hypothèse du CO2 n’a jamais pu faire. Et leurs hypothèses avaient prévu la « pause » depuis 1998 alors que l’hypothèse du CO2 avait prédit un réchauffement dramatique.

      Alors quand ils prédisent un refroidissement, ils sont plus crédibles que tous les faux prophètes réchauffistes qui se trompent depuis des décennies.

      Il y a des billets sur ces sujets ici, tu n’as qu’à les lire. Cherche « cycles ». Si tu n’aimes pas mon blogue t’es pas obligé d’y venir non plus.

      Je suis très occupé de ce temps-là donc il y a moins d’activité et des fois des commentaires restent en modération plus longtemps, mais éventuellement je vais pouvoir augmenter le contenu.

      • jean-luc dit :

        fait ta recherche avant de dire que Mann n’est plus cité ! c’est complètement faux. En plus les reconstructions du TMAG par d’autres groupes de recherches arrivent aux même résultats que lui et son équipe.

        la pause n’existe que dans ta tête. lis le billet suivant de Tamino sur le byehatus !

        https://tamino.wordpress.com/2015/09/18/right-and-wrong/

        http://www.realclimate.org/index.php/archives/2015/11/hiatus-or-bye-atus/#ITEM-18914-0

        Seul les spécialistes de la cueillette de cerise continue de parler de pause en partant avec 1998 comme année de référence de départ.

        La baisse à venir du TMAG n’existe que dans tes rêves.

      • crioux dit :

        Mann est ridiculisé et personne (ou presque) ne le prend au sérieux. Ce qui ne l’empêche pas de toucher des centaines de milliers de dollars en fond de recherche (politique)
        Des reconstructions organisées par ses amis arrivent au même résultats que lui, mais beaucoup de gens n’y croient même pas:
        « I’m sure you agree the Mann/Jones GRL [Geophysical Research Letters] paper was truly pathetic and should never have been published. I don’t want to be associated with that 2000 year reconstruction. »
        Raymond Bradley, co-auteur avec Michael Manns de l’infâme graphique « hockey stick », à propos d’un article publié par Mann et Phil Jones.

        La pause existe dans ce qui vous dérange: les données réelles:
        http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998
        Même si tu enlève les années El Nino fortes comme 1998 et 2015, et tu as encore et toujours un plateau. Et après chaque El Nino, il y a un refroidissement.

        Et tu oses me citer un blog et un site de propagande écrit par les amis de Michael Mann…..

        Le réchauffement apocalyptique n’existe que dans tes rêves. Les données réelles (pas celles ajustées du NOAA) sont là pour le prouver.

        Et seuls les spécialistes du cherry picking prennent 1880 comme référence et « preuve » du réchauffement, puisque c’est tout juste la fin du Little Ice age, une des périodes les plus froides depuis 8000 ans, le creux d’un cycle froid. C’est tout à fait normal qu’il y ait eu un léger réchauffement ensuite, qui aurait eu lieu même si l’humain n’avait pas existé.

      • Francois dit :

        J’espère que tu te rends compte que ton commentaire tient plus de la croyance que de la science. On ne peut rien faire contre la croyance. C’est ce qui nous a donné les théories de la terre plate, le créationnisme, les anti-VIH, anti-vaccins etc…

        Toutes ces théories ont des scientifiques qui les prônes. Certains sont renommées et certains publient. En Afrique du sud, cela a causé des milliers de morts. Le ministre de la santé avait préféré se fier à certains sites web plutôt qu’à la science.

      • crioux dit :

        j’espère que tu te rend compte que le réchauffiste tient uniquement de la croyance et non pas de la science.
        CE que j’affirme est basé sur la science. Ce que tu affirmes est basé sur des hypothèses qui ont lamentablement échoué, des études truquées, et de la politique. Et justement, dans le passé c’est exactement ce qui a donné des conneries comme les théories de la terre plate, le créationnisme, les anti-VIH, anti-vaccins etc…

      • BenoitG dit :

        «Et leurs hypothèses ont l’avantage de pouvoir expliquer les variations passées, ce qui l’hypothèse du CO2 n’a jamais pu faire.»

        Non, c’est bien vrai:

        Aucune étude scientifique ne vient contredire que les températures et le CO2 sont bel et bien en corrélation. Aucune.

        Cela ne signifie pas que les cycles solaires n’ont pas d’influence, même si tu prétends que c’est ce dont les «réchauffistes» soutiennent. Homme de paille.

      • crioux dit :

        Est-ce que tu as un problème avec ta mémoire? Je t’ai déjà démontré à maintes reprise que ce truc utilisé par Al Gore est faux.
        Séparer les graphes crée une fausse impression de corrélation qui est dans les fait inverse. Tout comme l’ajustement des échelles, parce que dans les faits les variations de CO2 sont extrêmement faibles.

        Si on superpose les graphes et les regarde à une échelle plus réduite, on voit que la température augmente AVANT le CO2 augmente APRÈS, des fois avec 800 ans de retard. A d’autres moments, le CO2 augmente et la température descend. Donc le CO2 ne peut pas être le facteur qui influence, mais plutôt un effet secondaire de la variation de température. Mais tu sais déjà tout ça parce que ça doit faire au minimum 10 fois que je te le répètes.
        http://principia-scientific.org/atmospheric-carbon-dioxide-lags-temperature-the-proof/

      • BenoitG dit :

        «La pause existe dans ce qui vous dérange: les données réelles:
        http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998
        Même si tu enlève les années El Nino fortes comme 1998 et 2015, et tu as encore et toujours un plateau. Et après chaque El Nino, il y a un refroidissement.»

        Faisons une expérience. Prenons la tendance de la hausse des températures pour les trente dernières années et comparons la avec la tendance des 30 années précédentes. De cette façon, nous saurons véritablement si la pause existe bel et bien, non?

        Qu’en dis-tu?

      • crioux dit :

        Tu fais exactement ce que je dénonce ici.
        https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/
        Tu ne peux pas prendre un cycle en plein milieu. On est au sommet d’un cycle, i.e. la pause.

      • BenoitG dit :

        «Les données réelles (pas celles ajustées du NOAA) sont là pour le prouver.»

        Les données par satellistes ne sont pas « réelles ». Elles sont traitées par ordinateur, passer à travers des modèles informatiques, tout comme celles thermomètres, Elles ont aussi été ajustées à trois reprises par le passé, toujours par qu’elles n’étaient pas justes (trop froide).

        Pourquoi t’acharner sur la NOAA, tandis que le MET UK et l’agence japonaise arrivent aux même résultats que l’américaine?

      • crioux dit :

        Parce que les whistleblower internes ont signalé que le NOAA faisait des manipulations de données incorrectes, et ce sont les seuls qui arrivent avec « 2015 l’année la plus chaude » tout juste à temps pour la conférence de Paris. Ce qui fait qu’ils ont été enquêté par le congrès.

      • BenoitG dit :

        Et je t’ai déjà mentionné, au moins dix fois, que le lag de 800 ans a été trouvé et expliqué par les «réchauffistes», que ce lag existe en Antarctique seulement, et que le coefficient de corrélation prouvé est qualifié de « très fort », peu importe l’échelle. LE fait que la corrélation ne soit pas de 1 (parfaite) ne prouve absolument pas qu’il n’y a pas de corrélation. Un autre homme de paille. As-tu au moins lu l’article sur le lag? Comme j’ai aussi déjà mentionné, la corrélation entre deux variables est complétement indépendante de l’échelle. Autrement dit, la corrélation existe, ou non, même si on la met pas en graphique.

      • BenoitG dit :

        «Tu fais exactement ce que je dénonce ici.
        https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/
        Tu ne peux pas prendre un cycle en plein milieu. On est au sommet d’un cycle, i.e. la pause»

        Donc, en faisant l’expérience que je propose, les 30 dernières années devraient voir sa tendance beaucoup plus basse que les 30 années précédentes, non? Autrement dit, faire cette expérience prouverait ton point, non?

      • crioux dit :

        Juste les cycles océaniques, sont environ 30 ans (environ 65 pour un cycle complet)
        On les voit très bien ici:
        http://woodfortrees.org/plot/hadcrut3gl
        Remarque les cycles de refroidissement et de réchauffement cycliques. Et comme ils sont a cheval sur d’autres cycles plus long, il y avait une tendance au réchauffement depuis la fin du little ice age jusqu’à aujourd’hui, mais comme on est au sommet de ce cycle, et que le cycle océanique arrive aussi a sa fin, les deux vont être en descendant.

        Et ce n’est que pour ces deux cycles, il y en a d’autres, tel que mentionné dans cet article de Dr. Dietrich E. Koelle
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

        Et tu oublies toujours le notch delay, un délai d’une moyenne de 11 ans entre la fin d’un cycle solaire et son effet sur le climat, du en bonne partie au océans qui on un effet tampon.

      • BenoitG dit :

        «Parce que les whistleblower internes ont signalé que le NOAA faisait des manipulations de données incorrectes, et ce sont les seuls qui arrivent avec « 2015 l’année la plus chaude »»

        Faux, le Met Office stipule aussi que 2015 est la plus chaude:

        http://www.metoffice.gov.uk/news/releases/archive/2016/2015-global-temperature

        http://www.nytimes.com/2016/01/21/science/earth/2015-hottest-year-global-warming.html

        Les 3 agences stipulent que 2015 = la plus chaude

      • crioux dit :

        Toi tu parles d’agences gouvernementales politisées, moi je te parle de données et observations réelles.

      • BenoitG dit :

        les données, tout aussi réelles, des températures par thermomètres sont disponible sur le site de la NOAA.

        tu penses pas Spencer et al n’est pas tout aussi politisé que les autres? Il n’y gagne rien de ce faux débat?

      • crioux dit :

        As-tu idée de combien de centaines de milliards étaient en jeu à la conférence de Paris? Et comment l’étude ajustée « pause-buster » du NOAA juste avant la conférence était une commande politique?

        Qu’est-ce que Roy Spencer aurait a y gagner, autre que la recherche de la vérité?

      • BenoitG dit :

        «Qu’est-ce que Roy Spencer aurait a y gagner, autre que la recherche de la vérité?»

        Sérieux? $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

        La seule et unique raison pour laquelle on parle de ce gars est qu’il conteste le consensus scientifique. Ce faisant, il s’assure de généreux revenu de doubters. Comme si les autres scientifiques ne cherchaient pas la « vérité ». Comme si c’était le seul à le faire.

        Misère

      • crioux dit :

        Au contraire, a voir combien gagent les sceptiques, combien perdent leur travail et combien n’osent parler seulement une fois qu’ils sont à la retraite, et combien de généreuses subventions et fonds de recherche recoivent des gens comme Mann. Il aurait eu bien plus a gagner d’embarquer dans le » gravy train ».

    • BenoitG dit :

      Donc trois agences indépendantes possédant trois sources de données différentes, contre une source provenant des thermomètres. J’aime mieux me fier à la majorité, en sachant que les thermomètres ont une historique de sous-estimer les températures…

      • crioux dit :

        Les sources satellitaires sont les plus précises et les plus fiables, et elles montrent très bien que 2015 est loin derrière 1998

      • BenoitG dit :

        Says who?

        L’historique démontre plutôt le contraire…

  10. jean-luc dit :

    La terre plate c’est Claude Allègre et Vincent Courtillot deux célèbres Géophysicien qui l’utilise dans leur présentation !!! Malheureusement ils sont plus forts en gueule qu’en science. Heureusement pour nous ils sont en fin de carrière.

    • Francois dit :

      N’oublions pas « noire » car non seulement, ils calculaient en fonction d’une terre platte mais également noire car ils négligeaient le réfléchissement de la chaleur par la terre. Ils ont fait du mal ces deux là.

      • crioux dit :

        Du mal? Et tous les mensonges de Al Gore, David Suzuki et Michael E. Mann eux? Des mensonges qui coûtent 1500 milliards par an et qui enrichissent principalement les activistes et les gouvernements…

  11. jean-luc dit :

    Les contrarian ou deniers ont un objectif, c’est de protéger l’industrie des combustibles fossiles contre des changements qui les obligeraient à réduire leurs immenses profits.

    Leurs techniques est de semer le doute. Le statu quo permet de gagner du temps et de continuer d’engranger $$$$$$$$$$$$$$.

    • crioux dit :

      Les alarmistes ont plusieurs objectifs: protéger l’industrie des énergies subventionnées, imposer taxes vertes et carbones (politiciens), continuer de toucher de généreux fond de recherche sur le climat (scientifiques sans conscience) engranger les subventions et les dons (organismes écolos) et mettre la faute sur le capitalisme (socialistes/communistes).

      Leur technique est de censurer toute critique ou opposition. Faire taire les sceptiques et cacher les faits, ce qui permet de gagner du temps et de continuer d’engranger $$$$$$$$$$$$$$ en attendant que l’arnaque soit exposée.

    • Sans les combustibles fossiles, la civilization occidentale arrêterait de fonctionner.

      Cette industrie n’existe pas seulement parceque des gens veulent faire des profits, mais parceque jusqu’ici il n’y a rien qui a été trouvé qui puisse remplacer ces combustibles.

      100% de ce que nous consommons que ce soit de la nourriture, des vetements ou des appareils electroniques, est transporté par des moyen de transports qui fonctionnent aux combustibles fossiles.

      Ces navires gigantesques qui transportent des containers empilés jusqu’au ciel roulent au diesel, ils ne pourraient pas traverser l’ocean avec de l’energie solaire, vaec des batteries et des moteurs electriques ni même avec de grandes voiles.

      Une fois que ces navires debarquent leur stock, ce sont des trains, des avions et environ à 90 % des camions qui amenent ces produits dans nos villes, dans nos magasins.

      Ces camions ne pourraient pas rouler au solaire, ni avec des batteries ( la charge des batteries ne dure pas assez longtemps )

      Nous dependont des produits fossiles que ce soit petrole, gas naturel ou charbon ( la majeure partie de l’electricité aur la planete est produite en brulant du charbon )

      C’est le prix a payer pour avoir acces à des fraises au quebec en hiver et avoir acces à des fruits et legumes exotiques qui viennent de milliers de kilometres, et c’est le prix a payer pour ne pas avoir a attendre 6 mois ou un an pour que les choses se fassent livrer.

      Ce n’est pas juste une question de profits, notre vie moderne a été créée autour des combustibles fossiles et rien – à date – ne reussit a remplacer cela.

      • Francois dit :

        Et donc il ne faut pas faire d’efforts pour s’en distancier? Pour mieux gérer tout ce qui découle l’utilisation de ces combustibles?

      • crioux dit :

        La pollution, la vraie, ou il faut s’en soucier. Mais le CO2, un gaz bénéfique en quantité infime dans l’atmosphère, la base de la vie sur terre, NON.

        Si les anti-pétrole se souciaient vraiment de l’environnement, il seraient aussi contre les éoliennes:
        http://www.dailymail.co.uk/home/moslive/article-1350811/In-China-true-cost-Britains-clean-green-wind-power-experiment-Pollution-disastrous-scale.html

      • Francois dit :

        Ce qui fait le poison ce n’est pas la substance mais la quantité. Le CO2 est gaz à effet de serre puissant et il serait fou de ne pas s’en soucier.

      • BenoitG dit :

        As-tu remarqué Christian que tu as introduit le mot pollution dans la discussion, en douce, sans que personne n’y fasse référence? Pourquoi? Ce n’était pas le sujet. La question de François était : pourquoi ne pourrions pas vouloir nous distancer des énergies fossiles? Il répondait au géant de paille de Canadian Friend, qui était que si on désire une société misant sur les énergies renouvellables, c’est donc qu.il faut renoncer, immédiatement et totalement, aux énergies fossibles.

      • BenoitG dit :

        Dans la première minute du vidéo sur le CO2 (Rice video), le présentateur commet deux sophismes majeurs et mortels pour son argumentation.

        D’abord, il ne tient compte que d’une partie du cycle du carbone. Ce sophisme bien connu est l’omission/occultation d’informations pertinentes. En effet, même si ses proportions étaient les bonnes, il ne fait que présenter les émissions de carbone, sans tenir compte de la réabsortion. Le fait que les niveaux de Co2 ont franchit la barre des 300 ppm, un niveau jamais dépassé dans les 650 000 dernières années doit avoir une explication. Les études scientifiques qui ont étudié ce phénomène prétendent que les émissions humaines en sont responsable.

        Source: https://www.newscientist.com/article/dn11638-climate-myths-human-co2-emissions-are-too-tiny-to-matter/

        Ensuite, il dit que le CO2 est essentiel pour la vie, donc ne peut causer de tort. C’est un hareng fumé. Alors que le propos devrait tourner autour des effets du CO2 comme agent de gaz à effet de serre et ses conséquences, il diverge le débat autour des bienfaits du CO2 pour les plantes. Là n’est pas le débat du tout. C’est comme prétendre qu’il est impossible de se noyer dans l’eau parce que l’eau est essentielle à la vie, la base de la vie sur Terre. Aussi ridicule.

      • crioux dit :

        -Le CO2 a toujours varié dans le passé, et de façon très importante, sans activité humaine. Faire un lien de cause à effet entre les émissions limitées de l’humain et l’augmentation est plus que discutable, puisque l’humain n’y est que pour 3% des émissions annuelles.
        -Idem avec « l’effet de serre », les observations contredisent cette hypothèse et des études démontrent que l’effet du CO2 s’atténue passé un certain niveau. S’il y avait un lien direct entre les émissions de CO2 humaines et la température, nous aurions du connaitre un réchauffement important depuis 1998, alors qu’il y à un plateau. Même chose avec Vostok qui démontre que l’un ne varie pas avec accord l’autre, et dans le passé plus lointain, on voit très bien qu’ils évoluent souvent à l’inverse. Il n’y a pas de lien de cause à effet entre les deux depuis des centaines de millions d’années et les réchauffistes essayent de prendre quelques décennies et faire un lien de cause à effet, qui n’existe que par coïncidence entre 1975 et 1998, pas avant, ni après.

        Les réchauffistes s’appuient sur un dogme quasi religieux comme quoi la terre était un paradis inchangé depuis l’eden, et que le péché de l’homme a tout débalancé. La réalité est qu’il n’y a jamais eu de balance, que la température et le CO2 ont toujours grandement varié, que que si on prend les données depuis que la vie existe sur terre, on est dans une des rares périodes aussi hostiles à la vie sur terre depuis 500 millions d’années, avec des ères glaciaires à répétition depuis plusieurs centaines de milliers d’années, et un taux de CO2 si bas que les plantes sont en mode survie.

      • BenoitG dit :

        «-Le CO2 a toujours varié dans le passé, et de façon très importante, sans activité humaine. »

        Ouin, pis? Ça n’exclut pas que les activités humaines n’ont pas d’influence.

        «Faire un lien de cause à effet entre les émissions limitées de l’humain et l’augmentation est plus que discutable, puisque l’humain n’y est que pour 3% des émissions annuelles.»

        Oui, mais ce 3% est TOUJOURS en surplus par rapport à la réabsortion naturelle. C’est pour cette raison que les taux de concentration augmentent.

        «S’il y avait un lien direct entre les émissions de CO2 humaines et la température, nous aurions du connaitre un réchauffement important depuis 1998, alors qu’il y à un plateau.»

        1. Les températures sontinuent d’augmenter
        2. Ça serait vrai si le CO2 était le seul facteur. Ce n’est pas le cas. La vie n’est pas si simple. Bel homme de paille.
        3. Prétendre qu’il n’y a pas de corrélation, c’est aller contre les recherches et le consensus scientifiques. Mais tu as le droit de le penser.

        Source: NOAA

      • crioux dit :

        L’impact de l’activité humaine est infime et négligeable comparé là la variabilité naturelle. Faut être aveugle pour ne pas le voir.

      • « …L’impact de l’activité humaine est infime et négligeable comparé là la variabilité naturelle… »

        et l’impact économique ( à essayer futilement de controller le climat ) lui est gigantesque, le cout est énorme et risque de causer des crises économiques, une autre chose que les réchauffistes/gauchistes sont incapables de voir.

      • Francois dit :

        Vous voyez cela comme une dépense. Je crois qu’il faut le voir comme un investissement. Ce sont de nouvelles industries et technologies à développer. Tout cela va créer de l’emploi et de la richesse.

      • crioux dit :

        Il a été démontré que la majorité de cet argent fini dans les poches des politiciens, des bureaucrates des activistes, des dictateurs de petits pays et des scientifiques sans conscience. Pourquoi pensez-vous que ce sont les politiciens et les activistes qui font le plus pression pour des « actions »?

        Et que pour chaque « green job » subventionnée créée, on en perds plus d’emploi réels. Il n’y a aucun gain. Sinon l’Allemagne et L’Espagne seraient riches, alors qu’ils sont sur le bord de la faillite après s’être lancé dans le vert.

      • Francois dit :

        « Il a été démontré »
        On ira pas loin avec ça.

        Si je regarde la Gaspésie avec ces éoliennes alors je vois des entreprises qui les fabriques, des chauffeurs qui les transportent, des installateurs, du personnel pour gérer cela et les entretenir.

        Y a-t-il du détournement de fonds? Probablement mais pour soutenir ton commentaire, il faudrait établir une corrélation entre avant les investissements en énergie verte et après. L’argent était présente mais investis différemment. Bonne chance pour prouver que ces pire maintenant qu’avant.

        On parle ici d’investissement planétaire et pas uniquement dans une république bananière.

        C’est un investissement planétaire sur une très longue période,

      • crioux dit :

        Principe de base d’économie.
        Une job au privé c’est de la création de richesse (ex: mine, boulangerie etc..). (makers)
        Une job subventionnée (takers) c’est une job qui est payée en prenant l’argent des contribuables. Le gouvernement peut bien payer quelque a creuser un trou et une autre à le remplir, il n’y a pas de création de richesse parce que la paye vient de l’argent pris dans les poches des autres.
        Quand il y a plus de Takers que de Makers, la société est en faillite.

        Les éoliennes et toute les jobs vertes, ce sont des jobs subventionnées par le gouvernement. Le gouvernement paye plus d’un milliard par an pour les éoliennes, pour des jobs artificielles en région pour avoir des votes.
        C’est un « investissement » que les pays comme l’Allemagne et l’espagne regrettent amèrement, qui les a mené près de la faillite. Et écologiquement c’est encore pire:
        https://crioux.wordpress.com/2015/09/10/eoliennes-polluantes/

      • BenoitG dit :

        «L’impact de l’activité humaine est infime et négligeable comparé là la variabilité naturelle. Faut être aveugle pour ne pas le voir.»

        Ce n’est pourtant pas ce que les données scientifiques prétendent… Il faut aussi être en mesure d’expliquer que les taux ont franchit pour la première fois en 650000 ans la barre des 300ppm. Et qu’une augmentation de plus de 100 ppm en 100 ans, chose jamais vue. Les données paléoclimatique montrent que ça prend au moins 5000 ans « naturellement ».

        Toi, ton explication?

      • crioux dit :

        Au contraire c’est exactement ce que montrent les données scientifiques quand on regarde plus loin que la propagande médiatique.

        « Les données paléoclimatique montrent que ça prend au moins 5000 ans “naturellement”. »
        Ca sort d’où ça? d’un chapeau?
        La réponse est justement qu’on ne sait pas encore pourquoi ces variations immenses de taux de CO2 dans le passé. Alors affirmer hors de tout doute qu’on le comprend et qu’il faut dilapider des trilliards de dollars pour le combattre est au coeur de cette fraude.
        Ce qu’on sait c’est que actuellement le taux augmente annuellement à 97% naturellement et que l’humain n’y est que pour 3%, et quand on sait que ces émissions sont déjà très faibles, 3% de pas grand chose ça reste encore pas grand chose. Et que malgré cette hausse régulière et continue, la température elle ne varie pas en corrélation.

        Regardes les taux de CO2 passés, qui ont varié amplement et tout à fait naturellement, bien avant que l’humain existe. Pourquoi est-ce que tout à coup, s’il y a une variation c’est notre faute?

        Va regarder les chiffres:
        http://www.geocraft.com/WVFossils/greenhouse_data.html

      • BenoitG dit :

        «L’impact de l’activité humaine est infime et négligeable comparé là la variabilité naturelle. Faut être aveugle pour ne pas le voir.»

        Tu ne considère que la ½ du cycle du carbone. Tu fais fausse route. Tu devrais lire ceci:

        https://www.researchgate.net/publication/251509593_Indermuhle_A_et_al_Holocene_carbon-cycle_dynamics_based_on_CO2_trapped_in_ice_at_Taylor_Dome_Antarctica_Nature_398_121-126

      • BenoitG dit :

        « » Les données paléoclimatique montrent que ça prend au moins 5000 ans “naturellement”.  »
        Ca sort d’où ça? d’un chapeau?»

        Fais ta propre recherche sur Google

      • BenoitG dit :

        Le graphique que tu présente, supposément de R.A. Berner (2001) est une fraude. je me demandais aussi pourquoi il faisait un graphique d’après Berner et non pas de prendre directement le graphique tiré de l’étude. C,est bien simple. C,est parce qu’il le fraude.

        Preuve:

        Dans l’étude de Berner (2001), tel qu’il apparait dans ton graphique, voici ce que l’on trouve:

        Titre: CO2 as a primary driver of Phanerozoic climate

        passage:  » Here we review the geologic records of CO2 and glaciations and find that CO2 was low (1000 ppm) during other, warmer periods. »

        passage 2:  » The global temperatures inferred from the cosmic ray flux model of Shaviv and Veizer (2003) do not correlate in amplitude with the temperatures recorded by Veizer et al. (2000) when corrected for past changes in oceanic pH. Additional problems with this correction have been shown by Rahmstaff et al.(2004). Changes in cosmic ray flux may affect climate but they are not the dominant climate driver on a multimillionyear time scale. »

        Puis ce graphique:

        Fascinant, n,est pas? Les températures suivent le CO2!

      • crioux dit :

        De quoi tu parles? Ca ne suit pas du tout.

      • BenoitG dit :

        «Va regarder les chiffres:
        http://www.geocraft.com/WVFossils/greenhouse_data.html»

        Suis allé, plusieurs fois. Normal, c’est la seule source que tu cites sur le CO2. ma réponse, il ne considère que ½ du cycle du carbone. Seulement les émissions, sans parler de la réabsortion. Sources vs sinks. Mais ça tu le sais maintenant.

      • crioux dit :

        La durée de vie du CO2 dans l’atmosphère est mise en doute. Certains parlent de 5 ans. Alors que le GIEC dans son premier rapport (1990) de 50 à 200 ans. En 1995 et 2001 ils parlaient de 5 à 200 ans. c’est pas sérieux… Avec une telle incertitude, aucun calcul ne peut tenir la route.

      • BenoitG dit :

        Le Galileo Movement a pas très bonne réputation scientifique.

        Le site Scientific American disait exactement ce que je disais:
        http://www.scientificamerican.com/article/why-carbon-dioxide-is-greenhouse-gas/

        Ce que le mouvement prétend n’est pas faux; il est simplement hors sujet. Les faits qu’il avance sont impertinents.

        Finalement, bien que ce mouvement soit une voix de plus contre « l’arnaque du siècle », ce mouvement est en fait les mêmes éternels doubters, soit Singer, Monckton, Ball, Lindzen, Carter, Archibald, et al.

        Ils ont aussi engagé l’un des meilleures firmes de relations publiques et se sont inscrits comme lobbyiste. Bref, un groupe politique plutôt que scientifique. Comme tu reproches. Deux poids deux mesures?

      • crioux dit :

        Ce sont des scientifiques, qui rapportent des faits et des observatisopns scientiqfieus. Alors que les alarmistes font dans la politique.

      • BenoitG dit :

        La durée de vie du CO2 dans l’atmosphère est mise en doute. Certains parlent de 5 ans. Alors que le GIEC dans son premier rapport (1990) de 50 à 200 ans. En 1995 et 2001 ils parlaient de 5 à 200 ans. c’est pas sérieux… Avec une telle incertitude, aucun calcul ne peut tenir la route.

        Tiens, un changement de sujet.

        C’est toi qui n’est pas sérieux dans tes recherches. Ça varie de 5 à 200 ans parce qu’on parle de divers choses. Si tu parles de renouvellement du carbone de l’atmosphère, c’est plutôt 5 ans. Si tu parles de sa durée de séjour, c’est plutôt de l’ordre de 100 ans. DIfférents concepts, différents temps. Rien de sorcier

      • BenoitG dit :

        Ce sont des scientifiques, qui rapportent des faits et des observatisopns scientiqfieus. Alors que les alarmistes font dans la politique.

        Lesquelles sont publiés dans des revues scientifiques avec relecture par des pairs ET dont le mandat, l’expertise et la discipline sont les sciences climatiques?

      • crioux dit :

        Tu sais très bien qu’il y a eu corruption du processus de révision par les pairs, et que ce système n’a plus la même efficacité qu’avant.
        ET de toute façon comme le disait Esintein, c’est pas le nombre qui compte, il suffit d’une seule personne qui avance quelque chose et que les observations lui donnent raison. La science n’est pas un concours de popularité.
        Tu as déjà oublié le livre « Hundert Autoren Gegen Einstein« (100 auteurs contre Einstein), qui était une collection de critiques contre la théorie de la relativité de Einstein. Publié en 1931, ça contenait de courts essais de 28 auteurs et des extraits de 19 autres. Le reste des 100 était une liste de scientifiques opposé la théorie de Einstein pour diverses raisons. Pourtant c’est lui qui avait raison, et non pas le « consensus » de ses pairs. Quand les gens ont posé des questions à Einstein à propos de ce livre, il a répondu:
        “Why 100 authors? If I were wrong, then one would have been enough!”

        Et Freeman Dyson?

      • Francois dit :

        C’est trop facile de s’abriter derrière une corruption supposé. En science, c’Est comme cela que ça marche. Tu publies dans une revue sérieuse à révision. Puis il est possible de citer ces articles ou de les réfuter. Pas de publication, alors l’article n’existe pas.

        Si tu examines les articles, alors tu constateras qu’ils sont cité et que cela est dénombré. Ce n’est pas un hasard. Les articles les plus cités sont les plus pertinents.

        Une fois que cela est fait, tu regardes l’ensemble. Si la masse des articles pointent dans une direction alors c’est là avant tout que tu regardes.

      • crioux dit :

        Le fait que ça marche comme ça depuis des décennies ne veut pas dire que c’est la bonne façon.
        Comme expliqué précédemment, Einstein était constesté par ses pairs, mais c’est lui qui avait raison. La science n’est pas un concours de popularité

      • Francois dit :

        C’est la meilleure façon actuellement. C’est celle qui est reconnu et adopté. Le jour ou une autre sera reconnu et adopté, le discours changera. Mais tu ne peux pas adopté une autre méthode parce que cela ne fait pas ton affaire.

        En science, tu dois te soumettre à ce processus sans quoi ce que tu fais n’existe pas.

      • crioux dit :

        C’est pas ça que je dis. Je dis que c’est loin d’être infaillible, et que c’est pas un argument de dire parce que c’est « peer-review » que c’est automatiquement vrai.
        Rappel à propos des « consensus »:
        https://crioux.wordpress.com/2015/04/27/consensus/

      • Francois dit :

        Rien n’est infaillible. Mais si tu veux parler de science et vendre tes arguments, ceux-ci doivent passer par des documents revues par les pairs et publié dans des revues réputés. Tes articles doivent avoir été cités et les articles ne doivent pas avoir été réfuté dans un processus similaire.

        Autrement tout ce que tu peux citer peut être intéressant mais du point de vue scientifique, cela n’existe pas.

        Le heartland society n’est pas une organisation crédible.

  12. Francois dit :

    Encore une fois, tu cites des vulgarisateurs et moi des scientifiques. Sauf pour Mann. Mann n’a jamais été réfuté. Jamais! Je constate que tu n’as pas publié mon commentaire précédent.

  13. Désolé d’être hors sujet, mais je me demande ce que les gens ici pensent de cette histoire,

    Il y a quelques mois Ottawa a donné 1Milliards de $$$ à Bombardier, et hier Bombardier a annoncé qu’ils vont couper 7000 emplois…

    ce milliards c’est vous et moi qui le payons avec nos taxes/impots.

    7000 personnes qui vont recevoir du chomage pendant un an ca va couter à peu pres un autre milliard,

    et ce milliard aussi c’est vous et moi qui allont le payer en taxes/impots.

    Moi je dis qu’on se fait passer un sapin, qu’on fait rire de nous.

    • crioux dit :

      Effectivement c’est hors-sujet. Ca serait préférable d’éviter ou alors trouver un billet qui est sur ce sujet. Dans ce cas précis, je ne crois pas en avoir fait.

  14. Francois dit :

    Je me suis interrogé sur la qualité de l’auteur qui produit une vidéo méritant d’être présenté comme argument scientifique.

    Pas particulièrement édifiant:
    « Credentials
    • BE, Engineering, University of Queensland. [1]
    • MBA, Business, University of Chicago

    Background

    Malcolm Roberts, based in Brisbane, Queensland, is the volunteer project manager for the Australia-based climate science denial organisation The Galileo Movement and a former management consultant to mining and resources companies, including coal mining.

    Stance on Climate Change

    Roberts claims there is no scientific evidence showing that human emissions of carbon dioxide can cause climate change or that human emissions can change levels of CO2 in the atmosphere.

    Roberts repeatedly claims that agencies including the United Nations’ IPCC, Australia’s Bureau of Meteorology and the country’s Federal-funded CSIRO science agency are guilty of corruption. He has also said that he believes international banking institutions are behind “climate fraud” and that a 1992 United Nation’s document to promote a global approach to sustainable development – Agenda 21 – is part of a campaign for “global governance”.

    • “Logical scientific reasoning and empirical scientific evidence proves human CO2 cannot affect global warming.” – CSIROh! document.
    • “Carbon dioxide levels in air are a consequence of temperature, not a cause.” – CSIROh! document.
    • “Ironically, burning coal simply returns carbon to carbon dioxide from where it came during formation of massive forests that later formed coal. Burning coal though cannot raise CO2 levels as levels are determined by Nature.” – The Galileo Movement Carbon Dioxide Facts document. »

    Pourquoi utiliser cette vidéo faite par une personne peinturé dans un coin qui n’a aucune compétences dans le domaine? Il n’y a pas de raisons.

    • crioux dit :

      Pourquoi ne pas questionner les compétences de Steven Guilbeault, de David Suzuki, de AL Gore, de Renja Pachauri, etc..?

      • BenoitG dit :

        La différence, c’est que Gore, Suzuki et al se basent sur les recherches scientifiques. Ton gars fait dans les sophismes.

      • crioux dit :

        Au contraire, Al Gore, Suzuki et cie ne se basent pas sur des études scientifiques. ET ils l’ont bien démontré a plusieurs reprises. David Suzuki ne sait même pas de quoi il parle, il ne sait même pas c’est quoi les datasets de température (HadCrut RSS UHA etc..) tel que démontré lors de la seule entrevue « non contrôlée » qu’il a donné a ABC.
        Extrait: https://www.youtube.com/watch?v=felC-IeeOcE

        David Suzuki a déjà aussi dit que s’il fait chaud dans une voiture c’est à cause du carbone dans les vitre….(indice, il n’y a pas de carbone dans les vitres.)

        Quant à Al Gore, son film et la plupart des ses affirmations ont été contredite par la science.

      • Francois dit :

        Parce que je ne les cites pas. À chaque fois que l’on critique tes auteurs, tu ramènes cela à des vulgarisateurs. Ton gars n’est pas crédible point à la ligne. Tu le sais mais puisqu’il dit la même chose que toi alors il prend grâce à tes yeux.

      • BenoitG dit :

        Lesquelles des ses affirmations contreditent par la science (avec référence de l’étude)?

      • crioux dit :

        Tu passe ton temps a me faire répéter. J’ai déjà tout écrit ça ici, sinon tu es capable d’utiliser google.

      • BenoitG dit :

        Tu passe ton temps a me faire répéter. J’ai déjà tout écrit ça ici, sinon tu es capable d’utiliser google.

        C’est vraiment bizarre. Lorsque je te fais exactement ce même commentaire, tu me censures. Pour Al Gore, tu en reviens toujours à l’Arctique… et j’ai démontré que tu en faisais une mauvaise traduction de l’anglais. Puisque tu n’as rien d’autre à lui reprocher, tu préfères jouer à l’arbitre et arrêter le jeu.

      • crioux dit :

        Tu sais très bien pourquoi je modère les commentaires et tu sais très bien pourquoi certaines personnes dont toi, le sont plus sévèrement parce que reçu de multiples avertissements dans le passé.

  15. jean-luc dit :

    Écrit par François:

    « C’est comme prétendre qu’il est impossible de se noyer dans l’eau parce que l’eau est essentielle à la vie, la base de la vie sur Terre. Aussi ridicule. »

    C’est une perle, félicitations !!

    Je suis tellement tanné d’entendre ou de lire le stupide commentaire que le CO2 est bon pour les plantes et que c’est pour cette raison qu’il faut en envoyer plus dans l’atmosphère et qu’il n’y a pas de problème de brûler plus de combustibles fossiles.

    Dans le débat sur le RCA il ne faut pas oublier que le CO2 est un GES.

    • crioux dit :

      Au lieu de dire que c’est stupide sans rien vérifier, le pouvoir de GES du CO2 est très limité, et devient même insignifiant passé 400 ppm, alors même si on doublait ou triplait le CO2 (ce qui est quasi impossible même si on brulait tout les combustibles fossiles d’un coup) ça ne changerait presque rien.
      http://hockeyschtick.blogspot.ca/2010/06/physicist-co2-greenhouse-effect-is.html

      Et depuis 500 millions d’annbées, depuis que la vie existe sur terre, les taux de CO2 ont presque toujours été beaucoup plus élevé que maintenant (en moyenne 5 fois le taux actuel), et la vie sur terre était prospère. Le CO2 est la base de la vie sur terre. Si le taux descend trop bas (en bas de 200ppm) c’est la fin de tout. Alors qu’il peut augmenter sans problème à 2000ppm et la vie s’en porterais mieux.
      Et pour pour ce qui est du débat du RCA, ca fait juste montrer comment cette hypothèse est fausse parce que depuis des centaines de millions d’années les deux n’évoluent pas en corrélation. et qu’en plus nous sommes actuellement dans un période PAUVRE en CO2 et froide, avec ère glaciaires à répétition. Il est complètement ridicule de parler de réchauffement apocalyptique.

      • Francois dit :

        Ne serait-il pas sage d’en rester aux périodes avec une vie humaine. Il y a des formes de vies extrèmophiles sur terre et cela ne nous intéresse pas ni ne fait évoluer le débat. La vie telle qu’elle existait il y a des millions d’années étaient très différentes de celles actuelles. Certes, il y avait des plantes et les plantes se nourissent du CO2 mais pas l’homme. Je ne suis pas certain que l’homme aurait survécu au Précambrien pour toutes sortes de raison.

        Tu peux tenter d’appliquer tes modèles aux périodes passés mais la terre était tellement différentes. Les formes de vies de ces périodes étaient parfaitement adapté à ces périodes et ont eu du temps pour s’adapter.

      • crioux dit :

        On ne parle pas ici de l’époque des trilobites.
        Par exemple, au maximum thermique du Paléocène-Eocène, il y avait des mammifères (mais pas encore d’humains)
        Et c’était une des périodes les plus chaudes que la terre ait connu depuis 500 millions d’années, environ 10 à 16 degrés plus chaude que maintenant. Le taux de CO2 était le triple de ce qu’il est maintenant. Il y avait des forêts près des pôles.

        C’était une période très prospère pour la vie et plein de nouvelles espèces (plantes et animaux) sont apparus à cette époque. L’humain aurait vécu sans problèmes dans ces conditions, au contraire ça serait même mieux que maintenant.

        Et même depuis que l’humain existe, ou même mieux, depuis que l’humain a créé les premières civilisations, il y a eu au moins 5 périodes plus chaudes, qui ont toutes été des périodes prospères

      • CRioux a raison,

        et si je ne me trompe pas, l’angle de l’axe de la terre était different à cette époque. Il était plus vertical que  » penché » ( désolé je n’ai aucune mémoire pour les bons termes ou le jargon scientifique ) Les Deux pôles étaient exposés au soleil plus longtemps ce qui contribuait à rechauffer les pôles et en fait rechauffait toute la planète puisque les regions aujourd’hui « modrées » étaient exposées au soleil presque autant que l’est l’equteur aujourd’hui.

        ce qui montre que

        A – la vie sur terre survit tres bien a des temperatures plus chaudes

        B – le soleil a plus d’effet sur le climat /temperature que l’activité humaine ( ou animale ou vegetale )

      • crioux dit :

        L’oblique de l’axe de la terre, ainsi que l’excentricité de son orbite varie selon des cycles (Cycles de Milankovicth), mais ces cycles sont très longs. Ils sont en cause dans les cycles d’ère glaciaires.

        http://www.indiana.edu/~geol105/images/gaia_chapter_4/milankovitch.htm

      • jean-luc dit :

        Tu crois cela que le CO2 comme GES devient insignifiant passé 400 ppm ? Tu penses que c’est de la science. Mon pif me dit que c’est arrangé avec le gars des vues de sortir des « études » qui prévoit cela en même temps qu’on le dépasse le 400 ppm. Ce n’est même pas une hypothèse. Pourquoi reviens tu avec des graphes sur les millions d’années passés ?

      • crioux dit :

        C’est une étude scientifique tu peux la lire ici :http://www.middlebury.net/nicol-08.doc
        Tu ne peux pas dire que c’est « arrangé » sans l’avoir lue.

        Et comme pas hasard, comme on s’approche du 400ppm, l’augmentation du CO2 n’a pas eu d’effet significatif sur la température….

        Un autre article qui en parle ici, avec des beaux petits graphiques🙂
        http://wattsupwiththat.com/2012/02/08/support-for-the-saturated-greenhouse-effect-leaves-the-likelihood-of-agw-tipping-points-in-the-cold/

        « Ce n’est même pas une hypothèse »
        Je crois que tu ne comprends pas ce qu’est une hypothèse scientifique….

        Pour ce qui est du graphe, je répondais à Francois:
         » La vie telle qu’elle existait il y a des millions d’années étaient très différentes de celles actuelles »

      • Francois dit :

        Il reste que comparer une terre avec un axe différent, une proximité lunaire différente et autres différences pour expliquer ce qui se passe maintenant est proche de comparer une autre planète et la nôtre. Bon j’exagère à peine. Restons en avec des périodes similaires avec la nôtre.

      • crioux dit :

        Juste depuis la fin de la dernière ère glaciaire, c’est pas si loin, l’humain moderne existait depuis presque 200 000 ans.
        Donc durant cette période interglaciaire, il y a eu plusieurs cycles de réchauffement/refroidissement.

        En quoi par exemple le réchauffement a 1200 ans est-il différent de l’actuel? Pourtant, il y a 1200 ans, l’humain n’émettait pas de CO2, et les variances naturelles a cette époque ne justifient en rien ce réchauffement. Donc la source des variations est ailleurs. Et comme ce sont des cycles réguliers, on doit regarder vers les causes cycliques. A cette échelle de temps (puisque les cycles de Milankovitch sont plus longs) les seuls qui peuvent correspondre ce sont les cycles solaires. Sauf qu’on pas pas suffisemment de données d’observations des cycles solaires puisque le télescope n’était pas encore inventé, on n’a commencé a avoir des données qu’a partir du début du little ice age.
        Mais depuis, la corrélation entre le climat et les cycles solaire est forte.

        On peut donc émettre l’hypothèse que ce sont les cycles solaires et les observations futures confirmeront (ou infirmeront) l’hypothèse. Jusqu’a maintenant ça regarde très bien puisque les prédictions basées sur les cycles solaires avaient prédit la pause, alors que l’hypothèse basée sur le CO2 avait prédit un réchauffement radical.
        Les prédictions pour le futur basées sur les cycles solaires parlent d’un refroidissement pour au moins 30 ans, alors que celles basées sur le CO2 continuent de prédire un réchauffement.

        Wanna bet?

      • crioux dit :

        Et en passant ces petits réchauffements ne sont rien comparé a ce qui s’est passé au Younger Dryas:

      • Francois dit :

        Bien entendu, wanna bet. Pouvez-vous fournir une étude revue par les pairs car la théorie solaire est réfuté. Ce n’est pas parce qu’il y a eu des variations par le passé qui n’ont pas été influencé par l’homme que l’homme n’a aucun impact maintenant. L’homme actuellement, est la première espèce ayant autant d’influence sur terre.

      • crioux dit :

        Les algues bleues (cyanobactérie), une créature microscopique a eu un impact sur la planète bien plus important que toute l’humanité ne pourra jamais avoir.
        « Cyanobacteria were therefore responsible for one of the most significant extinction events in Earth’s history. « 
        https://en.wikipedia.org/wiki/Great_Oxygenation_Event

        Et l’hypothèse (et non pas la théorie c’est très différent) des cycles solaires n’a pas été réfutée du tout. C’est l’hypothèse qui est actuellement la plus proche des observations réelles.

        Et personne ne dit que l’humain à zéro impact. Ce que la majorité des scientifiques disent c’est que son impact est moins important que la variabilité naturelle. Le niveau d’impact varie selon les scientifiques, ça peut aller entre quelques % jusqu’à 30% dans la majorité des cas. Oui il y en a qui disent que c’est beaucoup plus que ça, mais ils ne sont pas si nombreux malgré ce qu’en dit le GIEC.
        Pour ce qui est de l’hypothèse du Notch Delay, qui est l’une des plus prometteuses, elle est très récente a n’a certainement pas encore été réfutée. Ca va prendre plusieurs années d’observations pour la confirmer. Selon cette hypothèse, le refroidissement devrait commencer entre 2016 et 2021 au plus tard.
        Donc si d’ici 2021 le climat se refroidit d’au moins 0,2 degré c’est le Notch Delay qui prévaut et on doit scrapper le RCA. Si ça se réchauffe de 0,2 degré durant cette période on doit scrapper le Notch Delay et c’est le RCA qui prévaut. Jusqu’à ce qu’une autre hypothèse vienne faire mieux, ou que les observations les contredisent. C’est comme ça que fonctionne la science.
        Mais pour ça il faut avoir des données précises (pas des thermomètres dans un parking) et surtout des données non « ajustées » par les organismes gouvernementaux.

      • BenoitG dit :

        «C’est une étude scientifique tu peux la lire ici :http://www.middlebury.net/nicol-08.doc
        Tu ne peux pas dire que c’est « arrangé » sans l’avoir lue.

        Et comme pas hasard, comme on s’approche du 400ppm, l’augmentation du CO2 n’a pas eu d’effet significatif sur la température….»

        Malheureusement, ce n’est pas une étude scientifique. Une étude digne de ce nom ne vient pas en format Word. On la trouve dans des revues scientifiques publiées.

        Secundo, ce John Nicol répète les même aneries que les prétendus contre-arguments de 1900. Il ne tient pas compte des nombreuses démonstrations scientifiques depuis 100 ans, notamment celle-ci:

        http://www.nature.com/nature/journal/v344/n6266/abs/344529a0.html

        Finalement, ce Nicol appartient à un groupe « skeptic » australien bien connu. C’est un bon collègue de Bob Carter et Archibald. Tiens donc…

      • crioux dit :

        Parce qu’en science être sceptique ça disqualifie? Pourquoi est-ce pas la même chose avec les réchauffistes qui profitent du gravy train?

      • BenoitG dit :

        «En quoi par exemple le réchauffement a 1200 ans est-il différent de l’actuel?»

        De plusieurs façons, dont j’ai amplement parlé d’ailleurs.
        Par exemple, les données satellitaires nous indiquent que moins de chaleur s’échappe vers l’espace. Autrement dit, plus de chaleur reste dans l’atmosphère.
        Par exemple, la haute atmosphère, notamment la stratosphère se refroidit.
        Par exemple, les océans, dans toutes les couches connues, se réchauffent.
        Par exemple, le cycle annuel, les saisons, changent.
        Par exemple, plus de chaleur retourne vers la Terre, ce qui affecte particulièrement l’hémisphère nord, notamment le pôle nord.

        «Jusqu’a maintenant ça regarde très bien puisque les prédictions basées sur les cycles solaires avaient prédit la pause, alors que l’hypothèse basée sur le CO2 avait prédit un réchauffement radical.»

        Encore une fois, et ce malgré que j’aie démontré à plusieurs occasions cette fausse information, aucune hausse « radicale » a été projetée par le GIEC.

        Regarde ce graphique:

        On voit clairement que les températures projetées MAXIMALES pour 2015 étaient d’environ 0,2°C par rapport à 2000. MAXIMUM 1,5°C en 2050.

        pour ce qui est du 0,2, on est en plein dedans:
        http://woodfortrees.org/plot/wti/from:2000

      • crioux dit :

        Tu oublies que le GIEC change ses prédictions à la baisse à chaque rapport.

        Et que même là, les observations réelles sont bien en dessous de la partie « committment » qui est si tous les pays avaient respecté l’accord de Kyoto et diminué leurs émissions (c’est le contraire qui est arrivé)
        Tu peux bien te reporter à des prévisions pour dans 100 ans quand on sera tous mort et que le monde aura oublié ces fausses prophéties, mais les observations réelles actuelles sont bien en dessous de toutes les prédictions.

      • A chaque fois que je vois le mot Kyoto ca me rappele que les medias ont mentit à tour de bras et brainwashé le peuple pendant des années. Ainsi la plupart des gens croient que Harper et les conservateurs en opposant Kyoto etaient de gros mechants, alors que la vérité est que bien que les liberaux eux avaient signé Kyoto et donc avaient fait la promesse que le Canada reduirait ses emissions de CO2, pendant leur « regne » ( Chretien et ensuite Paul Martin ) les emissions de CO2 au Canada ont AUGMENTé !!!

        Ce qui me fair rire aussi ce sont les brainwashés anti-USA qui disent que nous ont est plus fin que les Americains parceque nous on avait signé Kyoto, oui mais ce que la plupart de ces brainwashés ne savent pas – et que je viens de dire plus haut – est que les liberaux ont juste signé parceque ca leur donnait une belle image, une belle publicité, ils ont signé Kyoto puis les emissions de CO2 ont augmenté!!!

        C’est qui les pas fins? les conservateurs, les USA ou les liberaux qui signent des ententes juste pour bien paraitre et qui en fait se foutent completement de la planete/du climat/de la pollution?

        C’est quoi qui est pire? la malhonneteté des liberaux ou la franchise des conservateurs et des USA de dire que ces entntes style Kyoto c’est de la bouillie pour les chats?

      • BenoitG dit :

        «Parce qu’en science être sceptique ça disqualifie?»

        Ce n’est pas du tout ce que je dis. C’était plutôt pour souligner le fait que cette voix (Nicol) n’est pas une nouvelle dissidense scientifique, mais simplement le même groupe d’intérêt commun.

        Par contre, ce que je peux dire, c’est que l' »institut » dont il fait partie, le Australian Climate Science Coalition a été financé par le Heartland Institute, financé eux-même par les Koch. Autrement dit leur financement provient en partie de l’industrie pétrolière. Il est clairement reconnu que le Heartland paie des scientifiques pour produire des « études » climatosceptiques.

      • crioux dit :

        Et qui tu penses finance les études alarmistes?

      • Francois dit :

        Est-ce que tu prétends sérieusement que des études climatiques payé par les pétrolières ont de la crédibilité?

      • crioux dit :

        Est-ce que tu prétends sérieusement que les études climatiques comme celle du NOAA (donc payées par le gouvernement), le « pause buster » sorti tout juste avant la conférence de Paris, qui a servi a justifier des centaines de milliards pour « combattre le CO2 » a de la crédibilité?

        http://www.thegwpf.com/whistleblowers-claim-noaa-rushed-contentious-climate-paper-despite-reservations/

        http://wattsupwiththat.com/2015/06/04/noaancdcs-new-pause-buster-paper-a-laughable-attempt-to-create-warming-by-adjusting-past-data/

      • Francois dit :

        Le GIEC ne produit pas d’études. Je prétends que celles-ci ont de la crédibilité car il y a une corrélation entre ces études et d’autres études produites par d’autres équipe. Elles ne sont pas réfutées. Dire qu’elles ne sont pas objectives car financé par les gouvernements et autres organisation, c’est prétendre à une conspiration planétaire.

        C’est certainement plus crédible que le financement d’une organisation s’affichant contre le réchauffement climatique.

      • crioux dit :

        Personne n’est « contre » le réchauffement climatique.
        Les gouvernements disent unanimement qu’il faut délaisser le pétrole et se lancer dans des énergies subventionnées qui ne marchent pas, et financent des études qui disent ce qu’ils veulent entendre, d’autres ont le droit de financer des études qui disent le contraire.
        L’important c’est si l’étude est crédible et basée sur des faits et pour que ce soit le cas, il ne faut pas que le résultat soit dicté d’avance par un côté ou l’autre.

      • Francois dit :

        Là-dessus on est d’accord. Sauf que de ton côté, les conclusions sont clairement écrites avant même le début de l’étude. De l’autre côté rien ne démontre que ce soit le cas.

        Les études sérieuses parlent toutes d’un réchauffement causé par l’homme. En as-tu publié par Science ou Nature ou une autre revue du même calibre?

      • crioux dit :

        Pourquoi est-ce qu’il faudrait que pour qu’une étude soit « sérieuse » elle soit publiée dans une revue reconnue pour habituellement être biaisée d’un côté?

        Mais puisque tu insistes voici quelque chose de publié dans Nature:
        http://www.nature.com/nclimate/journal/v6/n3/full/nclimate2938.html

      • Francois dit :

        En science, pour qu’une étude existe, il faut qu’elle soit publié. Le revues reconnues choisissent mieux les réviseurs et les paies mieux. Les autres revues… c’est à la va vite.

        Le biais peut exister mais si une autre, puis une autre, puis une autre sont publiés par des équipes différentes et que les conclusions vont dans le même sens sans être réfuté alors là!

      • crioux dit :

        Est-ce que tu es au courant des « peer-review » ring? Des groupes qui se « peer-review » entre-eux? Et d’autres qui font des pressions pour que tel ou tel scientifique ne soit pas publié? « Science is a bloodsport »

        https://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/10/scholarly-journal-retracts-60-articles-smashes-peer-review-ring/

        http://www.nature.com/news/publishing-the-peer-review-scam-1.16400

      • Francois dit :

        J’imagine que les compagnies de tabac diraient la même chose. Cela ne t’a pas empêcher, il y a quelques semaines de citer des études à révision par les pairs climato-sceptique. Donc, elles sont fausses, c’est ce que tu dis?

      • BenoitG dit :

        «uste depuis la fin de la dernière ère glaciaire, c’est pas si loin, l’humain moderne existait depuis presque 200 000 ans.
        Donc durant cette période interglaciaire, il y a eu plusieurs cycles de réchauffement/refroidissement.»

        Il est bon à savoir que la température moyenne de la Terre durant cette période était de -31°C!

        Merci Christian!

        pourquoi ne pas prendre plutôt ce graphique ?

      • BenoitG dit :

        «Tu oublies que le GIEC change ses prédictions à la baisse à chaque rapport.»

        Tu oublies certainement que j’ai complètement réfuté cet argument mensonger, en mettant chaque projection de chaque rapport avec page l’appui dans un autre post: https://crioux.wordpress.com/2015/05/12/22-verites-qui-derangent/

        En 1990: ↑ de 3°C pour 2100
        en 2007: ↑ de 4,5° C pour 2100

        C’est une baisse des projections ça?

        Come on!

        Ton graphique, sans source et sans référence, n’est que pure propagande. De toute façon, s’il était actualisé pour 2015, il serait très évident qu’on serait certainement dans la marge d’erreur.

        Pourquoi ne parles-tu pas des projections de David Archibald?

      • crioux dit :

        Non le GIEC a révisé à la baisse des prédictions, regarde le graphe. Le graphique vient d’un rapport du GIEC 2007, avec les températures réelles par dessus. Et en plus en 1990 ils reconnaissaient le Little Ice age et l’optimum médiéval.
        Graphique extrait du rapport du GIEC 1990:

        Mais ça avait l’air fou de dire que le réchauffement était était « sans précédent » quand dans leur propre document il y avait une période plus chaude. Alors ils ont travaillé fort à la faire disparaitre. Et c’est là que la reconstruction « hockey stick » de Mann est arrivée…

      • BenoitG dit :

        «ourquoi est-ce qu’il faudrait que pour qu’une étude soit « sérieuse » elle soit publiée dans une revue reconnue pour habituellement être biaisée d’un côté?

        Mais puisque tu insistes voici quelque chose de publié dans Nature:
        http://www.nature.com/nclimate/journal/v6/n3/full/nclimate2938.html»

        Christian qui publie un article de Mann?!? Je me pince mais ne me réveille pas. Es-tu sûr?

      • crioux dit :

        Ben oui, j’avais pas remarqué qu’il était parmis les auteurs, je ne vois pas ce qu’il y fait d’ailleurs. Probablement juste pour la paye, puisque ça ne dit rien de ce que Mann parle depuis des décennies.

        Je n’ai pas accès a l’adrticle complet puisqu’il fait payer, mais en résumé ça dit que le réchauffement climatique anthropogénique a été complètement annulé par des phénomènes naturels de 1950 à 1972 (le grand hiatus) et largement neutralisé par des phénomènes naturels de 2001 à 2014 (le ralentissement du réchauffement).

      • BenoitG dit :

        «Non le GIEC a révisé à la baisse des prédictions, regarde le graphe.»

        Les observations et la réalité sont tout à fait respectable:

      • crioux dit :

        Encore skepticalscience? Comment veux tu qu’on te prenne au sérieux quand tu cites le blog d’un « cartoonist » qui a fait de la manipulation de données pour le compte de « consensus project »?

      • BenoitG dit :

        «Mais ça avait l’air fou de dire que le réchauffement était était « sans précédent » quand dans leur propre document il y avait une période plus chaude.»

        Beau spin! On parle de projections, puis, tout d’un coup, tu parles des températures passées. WOW!

        Donc, tu dis que le GIEC sait très bien que la Terre des températures plus chaudes, c’est ça? C’es un scandale ça?

        Le « sans précédent » ne réfère pas aux températures, puisque comme tu dis, il le savent déjà…

        Donc, c’est quoi ton point exactement?

        Et n’oublie pas de nous parler des projections d’Archibald…

      • crioux dit :

        Le scandale c’est d’avoir caché cette information et d’avoir utilisé le Hockey Stick, puisque ça correspondait à leur agenda.

      • BenoitG dit :

        «mais en résumé ça dit que le réchauffement climatique anthropogénique a été complètement annulé par des phénomènes naturels de 1950 à 1972 (le grand hiatus) et largement neutralisé par des phénomènes naturels de 2001 à 2014 (le ralentissement du réchauffement).»

        Bref, ça dit ce que je te dis depuis des lunes: jamais les réchauffistes prétendent que le CO2 est le seul responsable des changements climatiques.

        Et malgré tout, on continue a battre (et pas à peu près) des températures de mois en mois, d’années et années (du moins selon les températures prises de sur Terre).

        Une chance! Merci Mann !

      • crioux dit :

        C’est faux, il y a un plateau des température depuis presque 20 ans. La seule chose qui a dérivé de ce plateau ce sont El Nino et EL Nina, qui sont des phénomènes cycliques qui n’ont rien à voir avec le CO2 ni l’activité humaine.
        http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998

      • BenoitG dit :

        «En faiyt l’article de Nature semble une tentative pour des scientifiques très (trop) impliqués du côté réchauffiste alarmiste, de sauver la face.»

        Ah OK… quand ça TE tente, l’article est correct pour démolir les réchauffistes. Mais lorsqu,on te dit que c’est Mann qui en est le co-auteur, il devient un élément de la propagande réchauffiste.

        Wow, il est fort le déni.

      • crioux dit :

        Le déni il est pas de mon côté….

      • BenoitG dit :

        «Le scandale c’est d’avoir caché cette information et d’avoir utilisé le Hockey Stick, puisque ça correspondait à leur agenda.»

        Le cacher en le publiant dans leur rapport?
        Le cacher en le laissant libre d’accès sur leur site Internet?
        Le cacher en écrivant noir sur blanc que des périodes plus chaudes ont bel et bien eu lieu?
        Le cacher, vraiment?

        Fort, très fort.

      • crioux dit :

        Le « cacher » en le remplacant par le Hockey stick et faire comme si le graphe de 1991 était inexistant

      • BenoitG dit :

        «Encore skepticalscience? Comment veux tu qu’on te prenne au sérieux quand tu cites le blog d’un « cartoonist » qui a fait de la manipulation de données pour le compte de « consensus project »?»

        Ad hominem, ça faisait longtemps. C’est tout ce que tu as à dire?

        Parce que lorsque je te donne les chiffres directement des rapports du GIEC, tu continues à nier l’évidence…

      • BenoitG dit :

        «Le « cacher » en le remplacant par le Hockey stick et faire comme si le graphe de 1991 était inexistant»

        C,est plutôt par qu’en 2007, il ne parle pas de l’Holocène, qui était le sujet principale du graphique de 1990. Il ne parle pas de l’optimum médiéval, ni aucun autre optimum. Donc, pourquoi il aurait repris le graphique de 1990 si le sujet ne s’y prêtait pas?

        Tout comme dans ce post ci, tu ne mets pas le graphique de la hausse des océans depuis l’holocène, ça juste pas rapport. Ça ne veut pas dire que tu nies maintenant ce graphique, non?

  16. jean-luc dit :

    L’article De A. W. que tu me réfères est tellement facile à critiquer…

    est-ce que tu comprends pourquoi l’hypothèse du « blocage » GES à 400 ppm n’est pas possible ?

    • crioux dit :

      Expliques nous ça🙂 Je sors le pop-corn

      • jean-luc dit :

        Je n’ai pas le temps dans les prochains jours… donc tu vas manger du pop corn pendant au moins trois jours🙂

        Mais ne t’en fais pas je vais t’éclairer puisque tu ne vois pas les failles de l’argument d’A Watt !!

    • jean-luc dit :

      premièrement tu sais que ce n’est pas seulement la concentration du CO2 qui fait son effet de serre.

      Dans leur livre « introduction: Le climat, la terre et les hommes. Jean Poitou, Pascal Braconnât et Valérie Masson Delmotte (trois chercheurs en climatologie) indique que la vapeur d’eau contribue pour 45 % à l’effet de serre alors que le CO2 lui contribue pour 30 % (figure 2.12 page 45).

      Ensuite il n’y a pas de raison physique pour affirmer que le CO2 est saturé (comme GES)

      Dana Nucelli l’explique bien dans ce billet.

      http://www.skepticalscience.com/saturated-co2-effect.htm

      Le CO2 est comme une valve qui retient plus ou moins la chaleur

      Je te suggère de lire cet autre post écrit par Tamino

      https://tamino.wordpress.com/2016/02/14/global-warming-basics-greenhouse-gas/#more-8214

      ou encore

      http://www.realclimate.org/index.php/archives/2016/02/what-is-the-best-description-of-the-greenhouse-effect/#more-19014

      Donc ou bien tu continue de manger de pop corn ou bien tu t’informes plus🙂

      • crioux dit :

        Aucune crédibilité de citer skepticalscience, le pire blog de propagande maintenu par John Cook, activiste « cartoonist », celui-là même qui a est l’origine de la fraude du 97% (Cook & al.)
        Pas ben mieux avec Reaclimate, Blog maintenu par les principaux acteurs du scandale du climategate, ou on apprend que ce site sert a faire des relation publique (PR) afin d’influencer l’opinion des gens:

        (1485) [Michael] Mann:
        the important thing is to make sure they’re loosing the PR battle. That’s what the site [Real Climate] is about.

        Si c’est sur ces sites que tu t’informes…

        Non le CO2 n’est pas un thermostat. Son effet de serre est infime comparé à la vapeur d’eau et il y a beaucoup d’autres facteurs qui ont beaucoup plus d’influence

        http://www.troymedia.com/2015/05/25/carbon-dioxide-is-not-the-knob-controlling-climate-change/

        https://judithcurry.com/2013/09/20/co2-control-knob-fallacy/

      • Francois dit :

        Malheureusement, tu soumets. toi-même, des graphiques discutables voire douteux. Tes références sont elles-mêmes douteuses.

        Tu reproches à un auteur d’être un dessinateur bien qu’il ait une meilleure formation dans le domaine que toi et moi. Toi-même, tu lui refuses de la crédibilités mais qu’as-tu comme formation?

      • crioux dit :

        J’ai suffisamment de bases scientifiques pour comprendre un article scientifique et j’ai suffisamment de formation dans des domaines connexes pour bien comprendre le dossier. Mais moi je n’ai pas publié une étude frauduleuse (Comme Mann avec son Hockey Stick ou Cook avec son consensus project). Je publie sur un blog qui critique et republie des études scientifiques. Il y a une importante nuance.

        Pour ce qui est de mes références « douteuses » c’est ton opinion, qui selon moi est douteuse.

      • Francois dit :

        À plus d’une reprise, moi-même et d’autres t’ont souligné et démontré des citations fausses, photographies fausses, graphiques douteux.

        Pourquoi cette personne n’aurait pas les mêmes bases que toi. Tu mentionnes tes qualités mais pourquoi te prendre sur parole.

        Pour Mann, peux-tu produire une réfutation formelle de sa publication? Ces personnes ont certainement plus de compétences que toi et tu oses remettre en question leurs compétences, qualifications et qualités. Ta base repose sur de sombres articles avec des fondements douteux. Jamais de références solides.

        Désolé mais pour insulter un gars comme Mann ou un site comme skeptical science, il faudra être plus solide.

        C’est l’ennui de nos jours, tout le monde s’improvise scientifique. Pourtant, ces personnes ont un doctorat et des années d’expériences et toi, ou moi, à peu près rien comparativement à eux. Mais en lisant tout sans avoir l’expertise, on s’imagine tout comprendre. Je n’envies pas les véritables scientifiques.

      • crioux dit :

        Pour croire un gars comme Mann ou Cook, malgré les centaines de scientifiques qui ont démolis leurs études et démontré leurs fraudes, faut être vraiment naïf….

      • Francois dit :

        Désolé, mais je n’ai pas vu ces études scientifiques sur ce site. J’ai vu des articles publier, de nombreuses opinions mais rien qui existe du point de vue de la science.

      • crioux dit :

        Il y en a amplement, c’est juste que tu es tellement aveuglé par ta haine des sceptiques que tu ne vois que ce que tu veux bien voir.

      • jean-luc dit :

        tu préfères tenter d’attaquer les personnes plutôt que le contenu. C’est ton choix !

        Tu préfères changer le sens des interventions des scientifiques de Realclimate et de skeptical science. Tu préfères t’alimenter au site de A. Watts ou autres sites du genre.

        Qu’elle est le rapport que john Cook soit en mesure de faire des bandes dessinées. Il a un bac en physique ! en plus de d’autres études en M. Sc. et Ph. D.

      • crioux dit :

        Non c’est toi qui donne une importance disproportionné a un type qui n’en mérite pas.

        « […]undergraduate education in physics from the University of Queensland and a post-graduate honors year studying solar physics […]Cook was working from his home in web programming and database programming, something he still does to earn a living, generally working with small local Australian businesses — local doctors, beauty salons, cartoonists, and promotional product companies. »


        Il a même dans le passé utilisé frauduleusement un pseudonyme d’un autre scientifique.
        http://wattsupwiththat.com/2015/07/23/yes-why-does-john-cook-of-skepticalscience-and-the-97-have-to-use-identity-theft-in-his-research/

        Quant à Realclimate, c’est principalement Michael Mann (Fraude du Hockey Stick) Gavin Schmidt et John Cook….

        Alors non, jamais je ne considèrerai le moindrement crédible n’importe quoi qui vient de ces sites de propagande.

        Quant à Anthony Watts (wattsupwiththat) il est un météorologue, mais la majorité du contenu de son blog vient de scientifiques renommés qui font des « guest posts ». Déjà pas mal plus crédible. Et Watts n’a jamais produit de document ou d’études frauduleuses.

      • BenoitG dit :

        Crioux préférera toujours dire que Cook, Mann sont des fraudeurs, alors qu’aucune sanction, ni enquête, ni blâme, ni rétractation ne leur ont été fait.

        Bien que l’article de Cook soit « controversé », il a été repris une dizaine de fois par d’autres chercheurs qui sont arrivés aux mêmes résultats. D’aileurs, c’est pas ça la bonne science? Que l’on puisse reprendre des variables semblables et arriver aux mêmes conclusions…

        Même chose pour Mann. Des dizaines de fois reprises, sa courbe a été enquêtée plusieurs fois. Pourtant, jamais la revue l’ayant publiée ne s’est rétractée. JAMAIS. Bien sûr, McIntyre l’a dénoncée. Mais quelle théorie scientifique n’est pas contestée?

        La contestation est saine en science. Ce n’est pas une preuve irréfutable que la courbe n’est pas bonne.

  17. jean-luc dit :

    trois jours que tu manges du pop corn Michael🙂. Est-ce qu’il va falloir que je t’expliques ?

  18. BenoitG dit :

    «C’est faux, il y a un plateau des température depuis presque 20 ans. La seule chose qui a dérivé de ce plateau ce sont El Nino et EL Nina, qui si l’activité humaine.»

    Tu sais très bien que c’est le contraire. C’est le phénomène El Nino de 97-98 qui fait en sirte qu’on dirait(illusion) qu’il y a plateau. La preuve est que si on prend 1997 comme point de départ, il y a réchauffement:
    http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1997/plot/uah/from:1997

    Si on prend 1999, on trouve encore que la Terre s’est réchauffée:
    http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1999/plot/uah/from:1999

    Bref, El Nino est un phénomène naturel ayant élevé de façon exceptionnelle les températures mesurées par les satellites. Mais comme je viens de le démontrer, si on l’exclut de l’équation, il est impératif que la Terre continue son réchauffement.

    Si ce que tu disais (La seule chose qui a dérivé de ce plateau ce sont El Nino et EL Nina) était vrai, les températures depusi 1999 seraient aussi en plateau, ce qui n’est pas le cas. En plus, nous savons très bien également que les températures par satellites dépendent d’ajustements modéliques qui n’ont pas encore prouvés leur exactitudes irréprochables.

    Finalement, les températures prises par les satellites entre 1979 et 1999 comparées aux températures prises depuis 1999 NE MONTRENT PAS de ralentissement signaficatif:
    http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1979/to:1999/plot/rss/from:1999

    Si il y avait un plateaudepuis 20 ans,comme tu le prétends, il y aurait un changement de tendance. Ce n’est pas le cas.

    • crioux dit :

      Que ca te plaise ou non, il y a un plateau:
      http://www.cfact.org/2016/02/26/hiatus-confirmed-as-scientists-finally-admit-climate-model-fail/
      Et bientôt la tendance va aller vers le refoidissemement. Ca sera négatif pour toute l’humanité (baise de la productivité agricole, etc.). Les périodes froides ont toujours été des périodes négatives.
      Si on essaye d’y voir du positif, quand ça va arriver les politiciens vont devoir cesser de nous arnaquer et nous taxer pour une cause naturelle auquelle on ne peut rien changer, et tu vas arrêter de venir inonder mon blog…

      • BenoitG dit :

        de 1, Fyfe ne dit pas qu’il y a un plateau, de 2, pourquoi ne réponds tu pas directement à mes observations au lieu de t|’en remettre aux autres? y’a-t-il quelque chose dans mes graphqiues qui n’est pas vrai?

      • BenoitG dit :

        « Fyfe and his colleagues point out a « mismatch » between climate models predictions and actual observations, but stress that the data does not indicate that global warming reversed or even halted during that time, as has been suggested by the so-called hiatus theory.  »

        http://m.csmonitor.com/Science/2016/0226/Did-global-warming-pause-Depends-how-you-define-pause

      • crioux dit :

        Ils essayent de sauver la face (et les généreuses subventions et fonds de recherche).
        D’un côté ils disent que le réchauffement climatique anthropogénique a été complètement annulé par des phénomènes naturels de 1950 à 1972 (le refroidissement du global cooling scare) et largement neutralisé par des phénomènes naturels de 2001 à 2014 (la pause). Mais ils insistent pour dire qu’il n’y a pas de pause, alors qu’elle a pourtant été démontrée clairement par les observations réelles.

        Et il n’y a pas de « hiatus theory ». Le terme « Hiatus » a été utilisé par le GIEC pour décrire la pause, parce que ça faisait moins peur que le mot « pause ». Et il n’y a pas de « théorie » ou « d’hypothèse », juste des observations réelles qui démontrent qu’il n’y a plus de réchauffement.

      • jean-luc dit :

        et si les mesures satellitaires de la température montrent que 2016 surpasse 1998 comme l’a prédit un certain John Christy est-ce que tu vas cesser de nous annoncer un refroidissement ?

        http://www.drroyspencer.com/2016/02/uah-v6-global-temperature-update-for-january-2016-0-54-deg-c/

        http://www.woodfortrees.org/plot/uah/from:1980/to:2016/plot/uah/trend

        http://www.woodfortrees.org/plot/uah/from:1997/to:2016/plot/uah/trend:1997-2016

        sur les deux figures que je t’ai référé on voit bien que dans les années 1990 il y avait des relevés plus froids que pour les groupes des années 2010 à 2015..

        je te fais remarqué que je n’ai cité que tes sites préférés !!

      • crioux dit :

        Tu n’as pas compris ce qu’est El Nino. C’est un phénomène naturel et cyclique. Rien à voir avec l’activité humaine ou le CO2.
        Et après un El Nino, il y a toujours un La Nina qui suit, une période plus froide.

        Alors oui, il va y avoir un léger refroidissement bientôt (La Nina), qui sera suivi d’un refroidissement plus important dans les années qui suivent. Just wait.

        Et tes manipulations de graphiques sont pas très honnêtes. Ce que tu fais c’est prendre une partie d’une courbe et l’extrapoler en ligne droite.

        Tu fais la même chose que les « experts » en 1970 quand ils annoncaient une ère glaciaire imminente:

        Le graphique que tu as soigneusement sélectionné montre la fin de la période froide 1940-1970, puis la remontée jusqu’en 1998, le plateau et bientôt la descente, donc une courbe avec des cycles, et non pas une ligne droite.

      • Deux choses,

        j’ai vu hier que Mann ( oui oui Hockey stick Mann!) maintenant avoue qu’il y a une pause dans le réchauffement…

      • crioux dit :

        Mann est en train d’essayer de sauver la face, il ne dit pas vraiment qu’il y a une pause, il dit qu’il y a un très grand ralentissement du réchauffement….

      • BenoitG dit :

        hey Christian, tu as vu la nouvelle publication de RSS?
        http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.1175/JCLI-D-15-0744.1?af=R

        Une autre correction, pour ne pas dire ajustement, qui confirme que la pause n’existe pas. RSS!!!

      • crioux dit :

        Tu as déjà osé dire que la pause n’existait pas parce que 20 ans c’était pas assez long pour être significatif, et que 1998 ne comptait parce que c’était un El Nino, et maintenant tu profites d’un El Nino fort (1 an) pour essayer de dire qu’il n’y a pas de pause?

      • BenoitG dit :

        Je pense que tu as de la misère à suivre la conversation…

        1. J’ai toujours dit que El Niño ne devrait pas être tenu pour compte. Je maintiens.
        2. C’est de RSS dont on parle maintenant.
        3. Les données ajustées du RSS 4.0 arrêtent en 2014, donc bien avant ce El Niño.
        4. L!ajustement concerne des corrections diurnales
        5. RSS revoit ses températures avec une majoration de 60%.

        Bref, la pause n’existe toujours pas. Même les satellites le disent, El Niño ou pas…

  19. BenoitG dit :

    Puisque tu refuses de parler des prédictions loufoques de Archibald, je vais m’en occuper.

    Tu savais qu’en 2006, David Archibald prédisait que les températures allaient diminuer de 1,5°C d’ici à 2020?Oui oui, 1,50°C en 14 ans. Tout ça à cause du ralentissement cyclique du soleil. Tu savais?

    • crioux dit :

      C’est pas de Archibald que je parle. Tout comme tu dis que les prédictions que le pôle nord serait libre de glace en 2013 ne sont pas valides.

      • BenoitG dit :

        1. Il faudrait que j’attende que tu fasses un post sur les projections de David Archibald pour en parler?
        2. Je pense bien être dans le sujet. Tu parles de projetions ridicules (du GIEC) et je te parles de projections ridicules (d’Archibald)
        3. Je ne comprends pas le lien avec l’Arctique…(je note au passage que tu continues à traduire could par serait, ce quin’est pas du tout bon)

  20. jean-luc dit :

    A Watts n’est pas météorologue ! il a été annonceur météo… pas pareil. C’est comme si tu comparais Jocelyne Blouin (vraie météorologue) et Colette Provencher (annonceuse météo).

    skeptical science a une vingtaine de collaborateur tous scientifique dans le domaine du climat.

    Realclimate ont également une panoplie de PH. D. comme collaborateur. Tous dans le domaine de la climatologie.

    Alors que les sites que tu nous réfères sont pour la plupart du temps alimentés par des scientifiques à la retraite qui n’ont pas oeuvré dans le domaine de la recherche en climatologie.

  21. jean-luc dit :

    https://crioux.wordpress.com/2016/02/06/1000-ans-de-cycles/#comment-20068

    (FP) Tu es de mauvaise fois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    En passant tu sais que Spencer dit sur son site que pour février 2016 l’anomalie de température est de 0,83… elle était de 0,54 pour janvier 2016.

  22. jean-luc dit :

    https://crioux.wordpress.com/2016/02/06/1000-ans-de-cycles/#comment-20072

    Triple salto arrière..

    Ton argument ne tient pas, c’est du déni total.

    En plus c’est faux de dire que le phénomène El Nino est complètement en dehors de l’évolution du RCA. Plus le RCA va augmenter plus les El Nino seront forts. On le voit bien entre 98 et 2015.

    Est-ce que tu vois la différence entre 98 et 2015 ? Il y en a une très importante !

  23. jean-luc dit :

    Vas voir ce graphique, même s’il ne vient pas de ton site préféré.

    http://www.skepticalscience.com/graphics.php?g=67

    et dis moi que ce n’est pas claire (je dirais même limpide) que les années El nino sont de plus en plus fortes. même chose pour les années La Nina ou encore les années neutres.

    2015 a largement démontré qu’au niveau des stations terrestres elle a battu les records de 1998 par une longueur d’avance non équivoque. Et si en plus elle le démontre au niveau des mesures satellites que 2016 bat 1998, ce sera le dernier clou du cercueil des climato-septiques et il n’y aura plus beaucoup de spin à faire de votre côté !!

    • crioux dit :

      Non elle ne sont pas de plus en plus fortes, elles suivent la température. El Nino c’est des « pics » sur la courbe de température.
      Et comme de raison Skepticalscience a mis depuis 1970, juste un bout d’un cycle, mais ne montre pas la courbe au complet, qui montre des cycles chauds/froids

      Et cette courbe ne fait que confirmer les cycles naturels:

      Et la seule et unique façon de démontrer un 2015 plus chaud c’est d’utiliser les stations terrestres imprécises, positionnées dans des endroits urbains et « ajustées ». Les autres façons plus précises de mesurer la température montrent 2015 en 3e place derrière 1998 et 2010.

      Et tu penses sérieusement qu’une année peut « prouver » le RCA, alors que depuis 20 ans, que le RCA est contredit?

      • BenoitG dit :

        «Et tu penses sérieusement qu’une année peut « prouver » le RCA, alors que depuis 20 ans, que le RCA est contredit?»

        Depuis 20 ans?

        Augmentation moyenne globale de 0,172°/décennie. C’est ça pour toi la pause? Selon les données satellitaires, celles-là même dont tu disais qu’elles étaient infaillibles et « réelles », montrent un réchauffement constant de 0,172°/décennie depuis 1979.

      • BenoitG dit :

        «Et la seule et unique façon de démontrer un 2015 plus chaud c’est d’utiliser les stations terrestres imprécises, positionnées dans des endroits urbains et « ajustées ».»

        J’espère maintenant que tu réalises que tu ne peux plus prétendre que seules les températures des thermomètres terrestres sont ajustées…

        Come on! Cesse cette défaite gênante…

      • crioux dit :

        Je ne « prétend » rien, ce sont des faits.
        http://dailycaller.com/2015/12/17/exclusive-noaa-relies-on-compromised-thermometers-that-inflate-u-s-warming-trend/

        Si ce blog te dérange tant que ça, pourquoi tu y reviens poster chaque jour?

      • BenoitG dit :

        Je sais très bien que les données des thermomètres sont ajustées. Là n’est pas mon point.

        Mon point est que les données satellites sont tout aussi ajustées que les autres. Donc ta prétention est que les données satellitaires sont plus réelles que les terrestres en raison des ajustements ne tient pas la route. Des ajustements sont présents pour les deux.

      • crioux dit :

        Les données de thermomètres doivent être ajustées de plusieurs dixièmes de degrés parce qu’elles sont gravement faussées et biaisées, la plupart étant dans des aéroports et autres endroits urbains, entourés de béton, asphalte ou système d’air climatisé.

        Il a aussi été démontré que le NOAA et la NASA ont « refroidit » les données du passé et réchauffé les données actuelles, afin d’accentuer le réchauffement (et faire disparaitre la « pause » qui dérange tant les réchauffistes)

        ex: http://realclimatescience.com/2015/11/record-crushing-fraud-from-noaa-and-nasa-ahead-of-paris/

        Il y a eu des ajustements aux formules utilisées pour les données satellites pour en améliorer la précision parce que c’est une technologie relativement jeune.

        C’est très différent.

  24. jean-luc dit :

    https://tamino.wordpress.com/2016/03/02/new-dataset-from-rss-end-of-the-satellite-pause/#more-8235

    Le graphique que tu nous présentes comme preuve de la pause a été mis à jour et laisse montrer une autre perspective.

    • crioux dit :

      Bizarrement RSS semble monter ce pic, mais pas UHA
      http://woodfortrees.org/plot/uah/from:1998
      Reste à voir si c’est juste un pic El Nino (ce que je crois) oui si c’est une tendance (ce que les alarmistes croient). On verra bien.
      Après un gros El Nino, il y a une période froide qui suit. Regarde ce qui est arrivé après 1998.

      Je tiens à rappeler que El Nino est un phénomène naturel et cyclique, qu’il n’a rien a voir avec l’activité humaine ou le CO2. Il a toujours existé et est à cheval sur la courbe de températures.

  25. jean-luc dit :

    http://images.remss.com/msu/msu_time_series.html

    je ne crois pas que RSS et UAH se contredisent

    c’est partie pour que 2016 dépasse aisément 1998.

    El Nino est imbriqué dans le RCA, question de bilan énergétique.

    • crioux dit :

      Si tu crois que El Nino a un lien avec le RCA tu vas bien sûr prendre n’importe quelle hausse comme une preuve. Si le RCA est insignifiant et que la variabilité naturelle est plus importante, et que les cycles El Nino sont juste un autre cycle par dessus, ça va juste être un pic qui n’a aucun autre impact et qui va redescendre bientôt.

      Bizarrement, HadCrut, qui habituellement a des températures plus chaudes que les autres datasets, lui ne montre pas encore ce « pic »…. Mais GISS oui.

  26. jean-luc dit :

    ce n’est pas une question de croyance.

    C’est un fait les El Nino sont de plus en plus fort

    Les El Nina aussi sont de plus en plus forts .

    dans le sens que des années La Nina des années 2000 ont été équivalente à des El Nino des années 70-80.

    Une simple petite animation permet de bien visualiser.

    http://www.skepticalscience.com/graphics.php?g=67

    • crioux dit :

      1- Pour la ième fois, Skepticalscience n’est pas une source crédible, c’est la pire des références.
      2- Tu ne comprend pas que El Nino et La Nina sont des anomalies, des pics qui suivent la courbe des températures. Il ne sont pas « plus forts ». Si la courbe des températures est dans un cycle chaud, le pic semblera plus élevé, mais il reste semblable.
      Prend cette info :

      et transpose là sur la courbe des températures, ca donne ça:

      Le El Nino de 1998 n’est pas plus fort que celui 1878.

  27. jean-luc dit :

    Je suis en train de lire

    Le livre « Une introduction, Le climat: la terre et les hommes  » de Jean Poitou, Pascale Braconnât et Valérie Masson-Demotte qui sont trois chercheur du laboratoire des sciences du climat et de l’environnement en France se réfère aux site de skeptical science et de realclimate. Il présente plusieurs autres références dans ce livre aussi..

    des dizaines de chercheurs du climat post des textes sur ces deux derniers sites.

    Donc inutile pour toi de mentionner « pour une nième fois ils ne sont pas crédibles » … à tes yeux de climato septiques. je comprends pourquoi, mais ça n’a rien à voir avec la science !

    d’autant plus qu’il faudrait critiquer les donnes du graphique que je t’ai référé mais non pas sa provenance !

    • crioux dit :

      Pour qui se donne la peine de vérifier, ces sites ont zéro crédibilité. Si les auteurs de ton livre citent ces sites, ça en dit gros sur leur crébilité…
      Skepticalscience est un site de propagande de la part d’un cartoonist, webdesigner, et Realclimate (qui est pour ainsi dire mort) et un site de PR pour les scientifiques impliqués dans le scandale du climategate…

      Michael Mann (à Phil Jones) à propos des sceptiques (extrait du Climategate)
      “Personellement, j’ai cessé de leur répondre, ils vont avoir editoriaux ici et là, mais la chose importante est d’être sûr qu’il perdent la bataille des relations publiques, c’est à ça que sert le site [Realclimate]. En passant c’est Gavin [Schmidt] qui a trouvé le nom!”

  28. jean-luc dit :

    La réputation des auteurs du livre que je t’ai cité est pas mal supérieure à la tienne et à la mienne dans la recherche sur le climat !

    Même chose pour Realclimate dans le milieu scientifique. Et c’est vrai qu’ils sont tannés de se faire critiquer par des blogueurs qui n’y connaissent rien en recherche sur le climat ou sur la recherche scientifique.

    La manière que tu me réponds me fait penser à un crédo que tu as appris par coeur… Il n’y a jamais d’information sur les bases scientifiques dans tes commentaires, toujours justes des opinions.

    • crioux dit :

      Je les connais par coeur les « arguments » alarmistes, et je connais donc les réponses par coeur. Ca fait plus de 10 ans que je dois les répéter.
      Et si tu penses qu’il n’y a pas de bases scientifique dans mes billets et commentaires, va relire parce que t’en a manqué des bouts…

      • C’est rare que je fais des compliments , à une belle femme oui ca c’est souvent ,mais a un homme c’est rare,

        je dois dire que Crioux tu m’impressione.

        Ta capacité à te souvenir de toutes ces choses, ta grande connaissance du dossier, la rapidité avec laquelle tu retrouves un document, un lien, un nom.

        et ta patience avec les gens qui disent le contraire de toi cent fois par jour.

        je te léves mon chapeau!

        je ne sais pas qui tu es, si tu es plombier ( haha) fonctionaire ou professeur à l’université, mais je te lèves mon chapeau. tu fais un travail impressionant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :