Consensus?

Avant Galilée et Copernic qui disaient que la terre tournait autour du soleil, le « consensus » était que la terre était le centre de l’univers. Et ça a pris bien des années après leur mort avant qu’on reconnaisse qu’ils avaient raison.

Le livre « Hundert Autoren Gegen Einstein« (100 auteurs contre Einstein), était une collection de critiques contre la théorie de la relativité de Einstein. Publié en 1931, ça contenait de courts essais de 28 auteurs et des extraits de 19 autres. Le reste des 100 était une liste de scientifiques opposé la théorie de Einstein pour diverses raisons. Pourtant c’est lui qui avait raison, et non pas le « consensus » de ses pairs. Quand les gens ont posé des questions à Einstein à propos de ce livre, il a répondu:
“Why 100 authors? If I were wrong, then one would have been enough!”

Ce n’est que depuis les années 1960 que la théorie de la tectonique des plaques est acceptée. Avant le « consensus scientfique » était que les continents avaient toujours été là sans bouger.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tectonique_des_plaques

Ce n’est que depuis 1998 que l’on sait que l’univers est en expansion et que cette expansion s’accélère. Avant le consensus scientifique était que suite au Big Bang, l’expansion de l’univers ralentissait et éventuellement allait arrêter. Tous les livres scientifiques sur la formation de l’univers datant d’avant 1998 sont à mettre aux poubelles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acc%C3%A9l%C3%A9ration_de_l%27expansion_de_l%27Univers

C’est vers 1896 que l’hypothèse que le CO2 produit par l’humain pouvait avoir un effet sur le climat est née.
( http://www.globalwarmingart.com/images/1/18/Arrhenius.pdf )
Par pure coïncidence, 1896, c’est vers la fin de la petite ère glaciaire, une des périodes les plus froides depuis 8000 ans. Il est tout à fait normal que ça se soit réchauffé depuis. Mais ce n’est que depuis la fin des années 1980, qu’elle est devenue une hypothèse de premier plan.
Et très bientôt, cette hypothèse prendra le même chemin que les autres. Simplement parce que les faits et les observations la contredisent. La réalité ne colle pas avec l’hypothèse que le CO2 produit par l’humain influence le climat, ni avec les prédictions faites basées sur cette hypothèse.

La science n’est pas gouvernée par les consensus ou par les sondages d’opinion, seuls les faits et les observations peuvent infirmer ou confirmer une hypothèse scientifique. Le consensus est et restera toujours une créature politique.

87 commentaires pour Consensus?

    • BenoitG dit :

      Un seul, parmi les 100 auteurs «contre» la théorie de la relativité, était physicien. Ça ressemble drôlement aux sceptiques du GAW, non?

      • crioux dit :

        Au contraire. Nommes-moi 5 scientifiques de renom ou à tout le moins comptétents qui appuient le réchauffement causé par l’activité humaine.
        Alros qu’il est facile de trouver des dizaines, des centaines, voire même des milliers de scientifiques qui disent que l’humain a une part mineure ou nulle, et que les facteurs naturels sont les plus importants.

        Il y avait des grands scientifiques de d’autre domaines connexes aussi, mais même s’ils avaient été tous des physiciens, le but de l’exercice était de démontrer que ce n’est pas une question de nombre, mais bien de faits et d’observations. La réponse de Einstein était qu’il aurait suffit d’une seule personne avec des faits et des observations pour démontrer que sa théorie était fausse.

        « If a hypothesis fails a test, it cannot be true, and it must be modified or discarded. In science, if there is a conflict between observation and hypothesis, the hypothesis loses. It doesn’t matter whose hypothesis it is or how famous they are – if the hypothesis does not conform to reality it must be rejected. »

        source:
        http://www.batesville.k12.in.us/physics/phynet/aboutscience/hypotheses.html

        L’hypothèse du AGW a failli maintes fois le test de la réalité versus l’hypothèse et doit donc être modifiée ou écartée.

      • BenoitG dit :

        «Au contraire. Nommes-moi 5 scientifiques de renom ou à tout le moins compétents qui appuient le réchauffement causé par l’activité humaine.»

        Facile, il suffit de regarder la liste des chercheurs/contributeurs dans les rapports du GIEC. Tous des scientifiques qui se prononcent dans leur champ d’expertise. Mais pour le plaisir:
        1. John Church, CSIRO, océanographe
        2. Jonathan Gregory, NCAS, climatologue
        3. Dennis Hartman, UofWashington, science atmosphérique
        4. Gunnar Myhre, CICERO, science atmosphérique
        5. Nathan Gillett, Canadian Centre for Climate Modelling and Analysis

        Peux-tu faire le même exercice?

      • crioux dit :

        Je doit avouer que j’ai jamais entendu ces noms. Il faut faire très attention avec le GIEC, beaucoup de « contributeurs » sont des sceptiques, mais leur commentaires sont simplement ignorés. C’est pas parce que le nom de quelqu’un figure sur le rapport du GIEC qu’il est d’accord avec les conclusions. Dans le passé certains ont dû aller en cours pour faire retirer leur nom. Le GIEC voulaient les garder pour se donner de la crédibilité mais eux voulaient le faire retirer parce qu’ils étaient choqué des conlusions qui étaient contraires à ce qu’ils avaient soumis. J’avais les noms quelques part, faudrait que je compare si c’était pas l’un deux. De mémoire, je crois qu’ils en parlaient dans le documentaire « Global Warming Swindle »

        J’ai déjà fait cet exercice dans le passé à quelques reprises. Voici les plus connus et plus impliqués des scientifiques sceptiques. Si on veut compter tous les moins connu, il y en a 31000 qui ont signé la Oregon Pétition contre Kyoto.

        -Freeman Dyson, un des plus grands scientifiques de notre ère.
        -Bjorn Lomborg, auteur du livre « The skeptical environmentalist », et du film « Cool it! »
        -Ivar Giaever, prix nobel de physique
        -Vincent Courtillot, Géophysicien
        -Will Happer, physicien
        -Nir Shaviv, physicien (astrophysique et climat)
        -Fred Singer, physicien et professeur émérite en science de l’environnement
        -Kiminori Itoh, PH. D en chimie, expert reviewer au GIEC. A déclaré que le AGW esdt le “worst scientific scandal in [history]”.
        -Ian Plimer, géologue, professeur émérite en sciences de la terre.
        -Patrick Michaels, climatolgue, directeur du CATO
        -Judith Curry, Climatologue
        -Richard Lindzen, physicien spécialisé en science des l’atmopsphère et prof au MIT (un de ceux qui a claqué la porte du GEIC quand il a vu les magouilles)
        -Fritz Vahrenholt, chmiste, politicien et environnementaliste (un ex-contibuteur duy GIEC a ne comprennait pas pourquoi quand il découvrait de erreurs et les signalait que ses commentaires étaient ignorés). Auteur du livre Die Kalte Sonne (The neglected sun).
        -Don Easterbrook, professeur émérite de géologie
        -Tim Patterson, géologue
        -Murry Salby, climatologue
        -Ron Spencer, climatologue, ancien travailleur à la NASA
        -James Lovelock, travaillé à la NASA, auteur de la théorie de Gaïa, (ancien pape de la religion verte, un des fondateurs du mouvement environnementaliste, qui a complètement changé d’idée depuis 2012)
        Patrick Moore, écologiste, ex-fondateur de Greenpeace

        « Chaque nouvelle année sans réchauffement montrent que les modèles sont dans l’erreur. Les modèles qui ne peuvent pas reproduire les 15 dernières années sans réchauffement, comment sont-ils supposés nous donner correctement la température pour les 100 prochaines années? »
        -Fritz Vahrenholt

        « Le dernier rapport du GIEC a réellement sombré au niveau d’une hilarante incohérence.
        Il est ahurissant de constater les contorsions dont doit se livrer le GIEC afin de faire survivre l’agenda climatique international ».
        « Le rapport du GIEC est un document politique: chaque rapport semble requis de conclure que le consensus international pour limiter le CO2 est de plus en plus certain »
        -Richard Lindzen

        ‘Les auteurs du GIEC font des affirmations ridicules…’ — ‘Après des milliards de dollars dépensés dans la recherche climatique pendant plus de 3 décennies, notre habileté a répondre à la plus importante question à propos du climat n’a pas avancé du tout’
        -Nir Shaviv

        ‘Ce n’est pas de la science du tout, c’est dogmatique, politique, propagande’
        -Dr. Don Easterbrook

        « The idea that global warming is the most important problem facing the world is total nonsense and is doing a lot of harm.
        -Freeman Dyson

        « Unfortunately the global warming hysteria, as I see it, is driven by politics more than by science. »
        -Freeman Dyson

        « I am saying that all predictions concerning climate are highly uncertain. »
        -Freeman Dyson

      • BenoitG dit :

        Beaucoup (pour ne pas dire la majorité) de ces scientifiques ne sont pas des experts dans le domaine dans lequel ils s’expriment, par exemple Dyson, Lomborg, Vahrenholt, Plimer.

        Es-tu en mesure de réduire la liste de ces personnes (très simplement comme moi) à ceux qui s’exprime dans leur domaine seulement?

      • crioux dit :

        Climatologue est une titre flou. Pour comprendre le climat, ça prend des notions de physique, d’océanographie d’astrophysique, de chimie, de géologie et paléontologie, de statistiques etc.. Je n’ai pas choisi les gens selon leur diplômes, mais selon leur notoriété.

        Alors si tu veux disqualifier tout ceux qui n’ont pas le diplôme « climatologue » qui n’existe que depuis peu, tu viens d’écarter la majorité des scientifiques d’expérience et ne laisser en majorité que des jeunes diplômés endoctrinés.

  1. jipebe29 dit :

    Quand une science est officielle, on peut être sûr à 100% qu’elle est fausse. Rappelons-nous le lyssenkisme de l’ex-URSS, imposé par l’Etat, et goulag pour ceux qui osaient émettre des doutes, les misérables…

    Le dogme du RCA est une science officielle, au niveau planétaire, donc elle est fausse, mais les GIECosceptiques n’ont pas droit à la parole… heureusement, nous n’avons pas de goulags….

  2. Bobjack dit :

    Ce qui est dégueulasse, c’est que lorsque la bulle aura dégonflée, rare seront ceux qui s’excuseront de leur inconduite. Ils nieront, refuseront de reconnaître que les premiers avaient raison, feront semblant d’avoir toujours compris.
    Ils embarqueront dans la prochaine arnaque à la mode sans rien avoir appris et le manège recommencera.

    En même temps c’est socialisment irrationnel de défendre une idée logiquement valable contre la majorité. Si tu te trompe avec la majorité tu peux dire que tu ne t’es pas trompé seul, si tu te trompe avec la minorité alors la majorité te pointe du doigt en riant.

    Ça prend une abnégation et un sacrifice de soi assez incroyable pour défendre la vérité lorsque la masse critique est atteinte.

    • crioux dit :

      Quand la bulle va péter, les gens vont être désabusés, autant envers les environnementalistes, qu’envers les scientifiques qui les auront trompés. Les politiciens vont juste jouer les vierges offensées et s’en tirer sans problèmes.

      • Bobjack dit :

        J’aimerais être aussi optimiste, mais je connais trop la capacité de déni humaine. Certains seront plus prudent mais je parierais ma maison que la majorité n’en tirera aucune leçon.

        Petite anecdote qui est arrivé a mon père, une sorte de chaine de punzi était à la mode il y a plusieurs années (dollars international p-ê?). Pour éviter que ce soit une pyramide a proprement parler ils vendaient un objet (du genre un cendrier) pour un montant x en millier de $. Mes parents de faisaient partie de la minorité qui voyait le manège, les autres comme hypnotisé. Ils passaient pour les idiots, certains pousssait l’audace jusqu’à se moquer, mais ils ont réussi à en raisonner quelques un.
        Lorsque l’arnaque est devenue évidente et que des gens ont perdu des montant considérables, ceux qui ont voulu admettre que c’était une arnaque depuis le début étaient rare, a ma connaissance aucun de ceux qui se moquaient ne s’en ait excusé.

        Alors un truc pour lequel des milliards ont été brûlés, des journalistes paresseux et stupides qui préfèrent être militant que d’informer, des groupes extrémistes qui mentent sans arrêt sans être inquiété, combien voudront admettre leur stupidité après tout ce merdier? Pas beaucoup. Ils rabaissent le débat au stade anal depuis une génération.

        Ça ne fait que renforcer l’admiration que j’ai pour ton travail, même si je parait un peu nihiliste.

      • BenoitG dit :

        @Bobjack

        Parlant de prédictions erronées et de mea culpa, on utilise ici les graphiques de David Archibald. Ce dernier prévoyait dès 2006 une chute importante des T° à partir de 2010 pour culminer en 2020 avec une baisse drastique de 2,2°C. Je pense qu’on peut s’entendre que ce scénario ne se réalisera pas. Êtes-vous prêts vous « excusez pour votre inconduite »?!?

      • crioux dit :

        Au contraire, si ce que tu rapportes est vrai, alors il est très près de la réalité, et il n’est pas le seul:
        http://joannenova.com.au/2014/06/big-news-viii-new-solar-model-predicts-imminent-global-cooling/

        Il y a effectivement une chute extrêmement faible des températures depuis 2006, mais elle est en deça de la marge d’erreur, donc insignifiante statistiquement. Quand on parle de plateau depuis 1998, c’est réellement un plateau. Les réchauffistes n’avaient pas vu venir ce plateau du tout, et n’ont jamais pu l’expliquer, alors qu’il prévoyaient un réchauffement dramatique.

        En tout cas ces prédictions de refroidissement sont plus près de la réalité que les prédictions de réchauffement apocalyptique, de fonte des pôles, alors qu’il est arrivé le CONTRAIRE.

      • BenoitG dit :

        http://www.ncdc.noaa.gov/cag/time-series/global/globe/land_ocean/ytd/12/1998-2015?trend=true&trend_base=10&firsttrendyear=1998&lasttrendyear=2014
        Tu niaises en disant que Archibald est pas loin de la réalité? Il prévoyait une baisse des T° de 0,2°C par année!

      • crioux dit :

        Et les réchauffistes de hausse de 0,5 qui n’est pas arrivée. Et ton point est?

      • BenoitG dit :

        Mon point: vous pensez que les prédictions erronées sont l’apanage seul des RCA, alors que les prétentions les plus ridicules sont des deniers.

      • crioux dit :

        Les réchauffistes prédisaient depuis plus de 20 ans l’apocalypse, un réchauffment incroyable, la fonte des pôles (Al Gore disaient qu’en 2013, il n’y aurait plus de glace au pôle Nord), la hausse des mers de plusieurs dizaines de pieds, l’extinction de la race humaine (rien de moins). Ils se sont trompés et ont échoué lamentablement dans leur prédictions.

        D’autres scientifiques font des prédictions et ils prédisent un refoidissement en se basant sur les cycles solaires. Laissez-les et on verra qui avait raison.
        S.v.p. relire ce billet:
        https://crioux.wordpress.com/2014/12/01/prediction-dune-periode-imminente-de-refroidissement-basee-sur-le-soleil/

      • crioux dit :

        Et revoyez les prédictions réchauffistes versus la réalité:

      • BenoitG dit :

        Je ne t’apprendrai rien en te disant que le graphique de Spencer est de la pure fraude. D’abord, il compare les observations dans la troposphère à des prédictions modéliques à d’autres lieux:
        -CSIRO MK3 = mean surface air T°
        – GISS E2 = coupled model ocean-atmosphere
        – HadGEM2 = stratosphere-ocean coupled model

        Deuxièment, la troposphère est reconnue pour être plus froide et prend de l’expansion par haute T°.

        Troisièmement, les pires scénarios prévoient une hausse des températures de 4,5°-5°C d’ici 20100, soit 0,05°C par année (et non 0,5 comme tu le disais). Et le données, disponible ici (http://www.ncdc.noaa.gov/cag/time-series/global/globe/land_ocean/ytd/12/2000-2015?trend=true&trend_base=10&firsttrendyear=2000&lasttrendyear=2014) montrent que cette prédiction se réalise dans la tendance de la mesure T° globale terre-océan.

        Morale de l’histoire, faut comparer des pommes avec des pommes, c’est la base de la science.

      • crioux dit :

        Le graphique de Spencer est très crédible. Il montre diverses prédictions faites par les modèles informatiques (C’est pas lui qui les a faites) avec les températures réelles. Tous les modèles ont échoué, et pourtant il prenaient pas de chances, ils couvraient très large.

        Pour ce qui est du 0,5, c’est par décennie, c’est comme ça que la tendance est mesurée habituellement, et non pas par année.

        La base de la science c’est que quand les observations contredisent l’hypothèse, c’est que l’hypothèse est fausse.

      • BenoitG dit :

        Je te démontre que Spencer compare des pommes avec des oranges et tu me dis qu’il a raison dans ce qu’il fait?!?

        Je te parlais de T° par année parce que Archibald utilisait cette échelle dans ces articles. Je compare des pommes avec des…

        Prendre les T° de la troposphère seulement (cherry-picking) et prétendre qu’il n’y a pas de réchauffement est une stratagème malhonnête. Les mesures RSS sont une des nombreuses mesures de la T°. Pourquoi TOUJOURS utiliser celle-là au détriment des autres? Pourquoi la préférer aux T° globales terre-océan?

      • crioux dit :

        RSS ou UHA arrivent au même résultat, et ce sont les plus précises et aussi celles qui correspondent le plus à la réalité.
        HadCrut induit des erreurs parce qu’il n’y a pas des thermomètres partout, seulement sur un infime partie de la surface du globe, et souvent ces thermomètres sont situés dans des endroits qui faussent les données. Même lorsqu’ils sont changé les thermomèter analogiques en digital, ça a induit une variance de 0,9 degré. Alors RSS et UHA sont les plus précis

        Voici comment Hadcrut mesure souvent les températures:

      • BenoitG dit :

        Ce n’est pas une question de précision, mais des mesures de différents endroits, de différentes façons, à différentes altitudes. Le RSS, qui mesure EXCLUSIVEMENT la troposphère sera évidemment la mesure la plus précise pour cet endroit, mais complètement inutile pour les océans. Et la troposphère, comme j’ai déjà mentionné, est froide. Le GIEC disait en 2007 :«Ainsi, l’augmentation de la concentration de vapeur d’eau dans la troposphère sous l’effet de l’accroissement de la température moyenne à la surface du globe représente non pas un facteur de forçage du changement climatique, mais une rétroaction positive essentielle»

      • crioux dit :

        Est-ce que tu préfères celui-ci?

      • BenoitG dit :

        Va voir le site de Christopher Keating, où il démontre comment Roy Spencer manipule les données (Sixth False Argument) pour arranger son affaire.
        http://dialoguesonglobalwarming.blogspot.ca/search?q=model

      • crioux dit :

        Ouf! Ses arguments sont contraires à la méthode scientifique. Les modèles de sont trompés et surtout trompés tous dans le même sens, ce qui démontre un incroyable biais. Sinon il aurait été normal que certains modèles se trompent dans l’autre sens, et que certains aient été conformes aux observations.
        Quand au 6e argument, il s’agit d’une tentative de démolition d’un scientifique parce qu’il est scpetique. Tout le long, il le traite de « denier ».
        L’interprétation des données satellites est une science jeune, et il est normal que dans les premières années, il y ait eu des ajustements. Aujourd’hui, que tu prennes RSS ou UHA, ils arrivent au même résultat. HadCrut, ce sont les données de thermomètres, qui ont beaucoup de problèmes et augmentent artificiellement les températures, tel que déjà mentionné (ex: Ilot de chaleur urbain, limite de couverture,etc.).

        Si tu veux de la réelle manipulation de données, en voici:

        https://stevengoddard.wordpress.com/2014/06/23/noaanasa-dramatically-altered-us-temperatures-after-the-year-2000/

        Et si tu vas sur woodfortree, tu peux comparer tous les datasets de température. Ce site utilise les données officielles et permet de les grapher comme on veut:
        http://www.woodfortrees.org/plot/rss

        En plus Keating est celui qui a offer 30000$ a quiconque pourrait réfuter la l’hypothèse du réchauffement climatique causé par l’humain, en juin 2014. Sauf que lui seul est juge.

        Peter Laux, lui, a offer 10000$ à quiconque pourrait prouver l’hypothèse du réchauffement climatique causé par l’humain. Le Challenge est ouvert pour 20 ans, et il y à déjà presque 5 ans de passé et personne n’a réussi.
        https://archive.org/details/PeterLauxsStatutoryDeclarationFor10kClimateChallenge

        Si je devais gager, je dirais que Keating va devoir payer 30000$ d’ici 5 ans.

      • BenoitG dit :

        Allons-y avec des vrais chiffres:
        La tendances observée depuis 1978 (pour reprendre le time-scale de Spencer) est un réchauffement de 0,15°C/décennie. Ces données peuvent être consultées ici:
        http://www.ncdc.noaa.gov/cag/time-series/global/globe/land_ocean/ytd/12/1979-2012?trend=true&trend_base=10&firsttrendyear=1979&lasttrendyear=2012
        Donc, faisons des maths simples:

        0,15°C x 3,5 (décennies ou 35 ans) = 0,525°C

        Plaçons ce résultat dans le graphique de Spencer et suspens… nous nous retrouvons parmi des dizaines de modèles. Surprise!

        De toute façon comment prendre au sérieux un graphique qui place des modèles avec un réchauffement de 2°C dès 2015, alors que les pires scénarios jamais évoqués par le GIEC parlent de 5°C en 2100, hein?

        Pour comprendre les modèles climatiques, voici un article scientifique (pas un documentaire sur des ovnis):

        http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1600-0870.2006.00211.x/full

      • crioux dit :

        Sauf que la « tendance » de 1978-1998 n’a pas continué. La tendance depuis 1996 est -0.01C par décennie.

        « voici un article scientifique (pas un documentaire sur des ovnis) »
        Ceci n’est pas un argument. Je t’ai fourni amplement de données, de publications scientifiques et de liens vérifiables. Et toi tu as cité Skepticalscience….
        Et voici ironiquement un lien du même auteur qui parle de de l’incertitude des modèles informatiques…
        http://www.baltex-research.eu/ecosupport/events/uncertainty_workshop_2010/Jouni_Raisanen.pdf

      • BenoitG dit :

        En passant un scientifique qui trace les limites des modèles informatiques ne remet aucunement en doute la pertinence de ces modèles. Voilà un vrai «faux argument».

        «Les modèles de sont trompés et surtout trompés tous dans le même sens, ce qui démontre un incroyable biais»
        Aucunement, niet, nada… Aucune modèle informatique ne prévoira une baisse des T° lorsque les variables entrées dans l’analyse sont une hausse des émissions de CO2. 0. Ta prémisse ne repose sur aucune base scientifique.

        Quant à l’ad hominem, tu est dans le champ. Dire que Spencer est un denier est juste nommer un chat, un chat. Son argument ne repose pas là-dessus non plus. Il prouve hors de tout doute que l’utilisation d’une moyenne sur 5 ans (au lieu de 30) et la modification de l’échelle utilisée, est à contre courant des équivalents scientifiques et fausse considérablement le résultat (qui en sort biaisé).

        Pour ce qui est de Goddard et des IUC, ça me fait rire à chaque fois la supposition manipulation des données. Tu reconnais toi-même que «l’interprétation des données est une science jeune», ce qui implique OBLIGATOIREMENT une révision des premières analyses des données (avec l’ajout de biais au fur et à mesure de l’augmentation de la connaissance). Il est donc tout à fait normal (et positif scientifiquement parlant) que les données changement de place dans un graphique. Encore une fois, Goddard et al. utilise la méconnaissance scientifique pour faire accroire aux manipulations et aux complots. Encore une fois, faux argument.

      • BenoitG dit :

        La tendance 78-2013 inclut la tendance 98-2013. Autrement dit, le 0,15 tient compte du -0,01. Faux argument

      • crioux dit :

        Au contraire, ce que tu fais c’est nier les cycles.
        Encore une fois, mon billet en référence: https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/
        C’est comme si tu prenais juste une partie de la courbe et y tracait une ligne droite.

        Dans cet exemple, il y aurait eu un réchauffement entre 1975 et 1998, puis un plateau. Si on regarde les cycles passés, la tendance qu’on peut prévoir est un refroidissement. Mais ce que tu appelles une tendance qui serait représenté par la ligne rouge n’en est pas une.

        Si je prend par exemple le graphe suivant:

        Il y a une tendance à la hausse la la suite du petite âge glacaire, jusque dans les années 1930-1940 (Dust Bowl), puis une tendance au refroidissement jusqu’en 1970 (global cooling scare), puis un réchauffement jusqu’en 1998, puis un plateau. On ne peut pas faire une belle ligne droite comme le font les réchauffistes et dire que depuis 1880, il y a une « tendance » et que c’est la faute de l’humain. C’est malhonnête.

        Le climat subit des cycles de réchauffement/refroidissement régulier de 30 ans, qui sont influencés principalelment par des cycles solaires courts, en plus d’autres autre cycles plus longs qui vient s’y mêler et qui ont causé les cycles plus longs comme les optimums Holocène, Romain, Médiéval, etc)

        Le réchauffement depuis 1880 fait partir d’un de ces cycles et le réchauffment depuis 1975 fait partie d’un des cycles plus courts. Si le passé est garant de l’avenir, alors la prochaine tendance sera au refroidissement.

      • BenoitG dit :

        «L’autre côté de la médaille», c’est lorsque Roy Spencer dit que Roy Spencer a raison? C’est lorsque stipule que l’instrument qu’il utilise est le meilleur? Biais et subjectivité, ça te dit qqch?

      • BenoitG dit :

        Pour ajouter à mon commentaire sur les «vrais chiffres», il faut aussi dire qu’il faut spécifier de quoi on parle au juste. Hémisphère Nord ou Sud? T° globale, terrestre ou des océans? Les données réelles changent considérablement. L’hémisphère Nord se réchauffement beaucoup pus rapidement, les terres plus que les océans. Si on prend seulement les terres (http://www.ncdc.noaa.gov/cag/time-series/global/globe/land/ytd/12/1978-2012?trend=true&trend_base=10&firsttrendyear=1978&lasttrendyear=2012), la tendance est de 0,27°C/décennie, donc 0,945°C en 35 ans. Si on rapporte sur le graphique de Spencer, ça tombe en plein milieu (moyenne) des prévisions. Ah bin…

      • BenoitG dit :

        Le problème avec l’argument des cycles naturels et de la prochaine tendance au refroidissement est que les études sérieuses démontrent que nous devrions déjà être (depuis longtemps) dans un cycle de refroidissement. Au moins 30 ans. Selon les cycles solaires et le AMO. Le vrai plateau (suivi d’un déclin) aurait dû avoir lieu il y a longtemps. Et pourtant… Alors quand tu parles de «prochaine tendance au refroidissement», ça me fait rire.

      • BenoitG dit :

        Faux! Selon Don Easterbrook, à qui tu réfères souvent, nous devrions être dans une période de refroidissement depuis 15 ans:

        Et pourtant, la décennie 2000-2010 a été la plus chaude de l’histoire moderne, plus chaude que la précédente.

        Pour ce qui est de 2014, nous retrouvons 7 mois les plus chauds jamais enregistrés, trois 2e mois les plus chauds, un 4e mois le plus chaud et un 7e mois le plus chaud. Méchant refroidissement!

        Le fait que l’Arctique a connu des glaces supérieures en 2013 qu’en 2012 est un argument ridicule, se situant tout de même sévèrement sous la moyenne des 30 dernières années:

        http://www.arctic.noaa.gov/reportcard/sea_ice.html

        Pour ce qui est des Grands-Lacs, encore là, rien d’anormal:

        Poudre aux yeux!

      • crioux dit :

        « la décennie la plus chaude de l’histoire(moderne) »
        Tu te rends compte que tu utilise un « truc »?
        Le fait d’être au sommet d’un cycle, mais qui est un plateau sans aucun réchauffement, c’est malhonnête de dire « décennie la plus chaude » quand il n’y a pas le réchauffement annoncé.
        Et on a discuté sur ce blog amplement de 2014 supposément « année la plus chaude » ce qui a été démontré comme faux peu de temps après par la NASA, et les « records » enregistrés sont en deça de la marge d’erreur, dans les centièmes de degrés sur la moyenne mondiale. C’est pas sérieux. Ca fait juste démontrer le niveau de panique ouù ils en sont rendu pour tenter de ggarder cette arnaque en vie artificiellement, question d’en profiter le plus
        longtemps possible.

        L’arctique est en progression depuis 2012, et s’approchent de la moyenne, c’est pas rien. Alors que l’antarctique bat des record jamais vu de couverture de glace. On est loin de « les pôles font être complètement fondus en 2013 » comme Al Gore l’avait prédit.

        Il n’y a qu’un seul endroit qui est en régression, alors que par exemple au large de Terre-Neuve c’est alargement au delà de la moyenne…

        Le niveau total de glace (global sea ice) mesuré aujourd’hui serait le 3 plus élevé jamais enregistré.
        Alors ton article que « 20% de moins de glace » est dans les patates.

      • BenoitG dit :

        à ce que je sache, la NASA pense toujours que 2014 est l’année la plus chaude:

        http://www.giss.nasa.gov/research/news/20150116/

        Pour ce qui est de l’Arctique, tu dis que 2014 «s’approche de la moyenne». Pourtant est est au bas mot 20 % en-deça de la moyenne depuis 1979 et représente la 6e moins importante «sea ice extent» des annales, et ce malgré la bonne situation de T-N-L. Moi aussi je dis, «ce n’est pas rien» mais en constatant le contraire de toi… c’est effectivement beaucoup mieux que 2012 (-45%), mais RIEN de réjouissant.

      • crioux dit :

        Il y a des billets précédents sur 2014, ce n’est pas le sujet ici.
        http://www.dailymail.co.uk/news/article-2915061/Nasa-climate-scientists-said-2014-warmest-year-record-38-sure-right.html
        http://joannenova.com.au/2015/01/gavin-schmidt-now-says-they-are-only-38-sure-2014-was-the-hottest-year/

        Tu peux jouer avec les % et les statistiques si tu veux, moi je regarde la carte et je ne vois aucunement d’apocalypse.
        Et quand on regarde le niveau de glace depuis 1979, il n’y a qu’une baisse entre 2007 et 2012, puis ça se rétabli.
        Si c’était la faute de l’humain et du CO2, est-ce que ça ne devrait pas continuer à régresser? L’humain a émit de tiers de tout le CO2 émit de toute son histoire (plusieurs milliers d’années) dans les derniers 18 ans. Où sont les répercussions?

        Encore une fois, ton graphique fait du Cherry picking. Ils prennent comme point de départ la fin d’une période de refoidissement (1940-1970) et comparent avec le cycle de refoidissement qui suit. Ils tracent une ligne droite pour indiquer une tendance qui n’existe pas. Depuis 1998, il n’y a plus aucun réchauffement, ce sont des cycles de refroidissement/réchauffement réguliers. mais ton graphe veux indiquer qu’il y a une tendace à la hausse.

        Dois-je encore te référer a ce billet que tu ne sembles pas avoir lu?
        https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/

      • BenoitG dit :

        Tu insinues que le CO2 devrait faire fondre la glace? Sinon, ton objection ne repose sur rien.

        L’Arctique connait actuellement sa période de glace d’hiver la plus basse de son histoire et tu dis que ça va bien. Magnifique!
        http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/20/la-superficie-des-glaces-de-l-arctique-au-plus-bas_4597618_3244.html

        Aucun commentaire sur les graphiques de Easterbrook qui démontre le ridicule du refroidissement!

        Ciao! Et profite des ventes des manteaux d’hiver…

  3. youppi dit :

    à Crioux

    Tu oublies de dire que même des médecins (scientifiques) disaient dans les années 1970 que la cigarette est bonne pour la santé alors que la science par après a démontré qu’elle est néfaste. Aujourd’hui il y a encore des scientifiques qui affirme que le RCA n’existe pas alors que cette théorie est appuyé par plusieurs observations qui vont dans le même sens et surtout par un nombre de publications scientifiques très très importantes.

    à M. JPebe29, je peux aussi lui mentionné qu’ici au Québec il y a même des scientifiques qui sont prêts à changer complètement les messages de certains alarmistes (jenrevienspas) pour en inverser le sens et faire accroire que leur théorie obtient de plus en plus d’appuis.

    J’ai une question pour CRIOUX : pourquoi la température n’a pas continué de descendre en 1896 si ce n’est l’apparition d’un nouveau phénomène tel le RCA ?

    • crioux dit :

      Je peux pas croire que tu dises ça, après tous les informations que je t’ai déjà donné. 1896 c’est juste après le « little Ice Age » sur le graphique, donc cycles naturels, pricipalement dûs aux cycles solaires:

      Comment expliques-tu les cycles plus chauds précédents? La fin de la dernière ère glaciaire? Est-ce que les hommes préhistoriques ou les égyptiens conduisaient des Hummers? Si les cycles précédents étaient naturels, pourquoi le dernier ne le serait pas?

      Voir en référence ce billet passé:
      https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

      • youppi dit :

        le problème c’est que tu ressort toujours le même graphique en prenant celui-ci comme une vérité absolue, comme s’il était super précis alors que ce n’est qu’une reconstruction parmi tant d’autres. Il serait tant que tu te réfères à d’autres études … 1969 et 1995 tu ne trouves pas que c’est vieux comme études ? La science a évolué depuis ce temps !!!! Je ne t’expliquerai pas une science dépassée ! une reconstruction qui ne faisait pas références à des données globales, mais plutôt à des donnés Locales (Lamb 1969).

      • crioux dit :

        Les températures passées n’ont pas changé. C’est juste le degré de précision qui change. Et il est impossible d’avoir les info très récentes avec certains proxy, comme par exemple les carottes de glace de Vostok
        J’ai choisi ce graphique parce qu’il est clair, il indique les périodes dont je veux parler (Little Ice Age)et la source y est indiquée. On peut prendre d’autres sources, ça arrive sensiblement au même résultat.

        http://www.nipccreport.org/articles/2011/nov/16nov2011a2.html

        ici les mêmes données, mais sur une période différente:

        http://www.dandebat.dk/eng-klima7.htm

        Et dire que l’optimum médiéval était une affaire « locale » est un vieux truc pourtant démontré comme faux depuis les lustres. Les hausses démontrée dans ces graphiques ont été partout sur le globe, voici un papier (parmi d’autres) à ce sujet:
        http://www.sciencemag.org/content/342/6158/617

    • crioux dit :

       » Tu oublies de dire que même des médecins (scientifiques) disaient dans les années 1970 que la cigarette est bonne… « 

      Des scientifiques payés pour dire que quelque chose est scientifiquement prouvé, même si la science dit le contraire? Mon point exactement.

      • Youppi dit :

        Et w soon est dans quel clan? Paye par qui ces recherches ?

        Un exemple parmi tant d’autres

      • crioux dit :

        Comme beaucoup de scientifiques qui ne sont pas considéré du « bon bord » par le gouvernement, Willie Soon doit se financer ailleurs. Il a recu de l’argent de think tank de droite, mais la majorité de son financement vient du Smithsonian. Ca ne signifie pas que sa science est faussée. Il y a plein de scientifiques de l’autre côté qui recoivent de l’argent du gouvernement ou de think tank de gauche, est-ce qu’ils sont tous honnêtes, tous corrompus? Ce qui compte ce sont les faits.

        « The whole point of science is to question accepted dogmas.
        For that reason, I respect Willie Soon as a good scientist and a courageous citizen.’’
        — Freeman Dyson, Boston Globe, November 5, 2013

  4. BenoitG dit :

    @crioux
    Merci de prouver mon point comme quoi ce ne sont que des oui-dires. Lorsqu’on prend la peine de lire le discours officiel de Gore (http://www.epw.senate.gov/public/index.cfm?FuseAction=Files.View&FileStore_id=e060b5ca-6df7-495d-afde-9bb98c9b4d41) on ne trouve aucune cette mention ou même une phrase qui s’en rapproche. «the science is settled» ou son pendant «the debate is over» sont de pures inventions… dont se servent les sceptiques pour tenter de ridiculiser la théorie mainstream.

    Pour ce qui est d’Obama: «climate change is a fact» ne signifie pas du tout la même chose et ne devrait choquer personne ici puisque tout le monde est d’accord là-dessus, non?

    • crioux dit :

      La phrase « science is settled » je l’ai déjà entendu, et je suis sur que c’est Al Gore. Faudrait que je fasse plus de recherches pour te le trouver quand j’aurai plus de temps (mais tu en es capable aussi non?) Voici une réponse à Al Gore à ce sujet, de la part d’un professeur de Physique émérite.
      http://www.energyadvocate.com/settled.pdf

      Obama lui utilise cette hystérie à des fins politiques. Il avait twitté l’étude frauduleuse de John Cook:

      Et même ajouté « and dangerous » alors que jamais un seul scientifique n’a dit ça. Au contraire, les observations montrent que même s’il y avait un réchauffement, (naturel ou humain) ça aurait plus d’avantages que d’inconvénients.

    • crioux dit :

      Dès le début du vidéo:
      « Debate is settled, climate change is a fact »

      Pour ce qui est de Al Gore c’est devant le Congrès qu’il a dit textuellement « science is settled ». J’ai déjà vu cette présdentation, mais je ne trouve pas de vidéo Youtube.
      http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=9047642
      http://www.thescienceisstillsettled.com/

  5. BenoitG dit :

    «Au contraire, les observations montrent que même s’il y avait un réchauffement, (naturel ou humain) ça aurait plus d’avantages que d’inconvénients.»
    Ta phrase ne fait pas de sens. On ne peut pas parler d’observations au conditionnel. Par définition une observation doit être au présent puisque c’est un fait (observé).

    Pour revenir à Al Gore, c’est sur que tu as déjà entendu cette phrase. elle est répétée moults fois par des «deniers». Tu ne crois pas que je n’ai jamais cherché des références à cette phrase avant de me prononcer sur ce sujet. D’ailleurs, cette page de Wiki est assez éloquence sur le sujet:
    http://en.wikipedia.org/wiki/User:William_M._Connolley/The_science_is_settled

    Finalement, «Et même ajouté « and dangerous » alors que jamais un seul scientifique n’a dit ça».
    Évidemment l’objectif d’un scientifique n’est pas de statuer sur le niveau de dangerosité du RCA, mais bien de le comprendre. D’ailleurs le GIEC disait : «La détermination de ce qui constitue une « perturbation anthropique dangereuse du système climatique » au sens de l’article 2 de la CCNUCC fait intervenir des jugements de valeur. Les connaissances scientifi ques sont en mesure d’éclairer cette analyse, par exemple en précisant les critères à retenir pour apprécier le caractère critique d’une vulnérabilité.» Rapport de synthèse 2007

    • crioux dit :

      Tu as mal imterprété mes propos. Les avantages sont des faits (ex: planète 11% plus verte qu’en 1984 grâce au CO2 (ici), économie d’énergie pour le chauffage, production agricole augmentée), L’hypothèse est que si le réchauffement avait continué en ligne droite après 1998, (ce qui n’est pas arrivé) le réchauffement aurait eu des impacts positifs, tout comme les périodes plus chaudes dans le passé pas si lointain (optimum Holocène, optimum minoéen, optimum romain et optimum médiéval) ont été des périodes prospères qui ont vu naitre les grandes civilisations, alors que les périodes froides ont été des périodes de famine et de migration.

      Wikipedia n’est pas fiable pour tout ce qui se rapporte au climat, justement a cause de « William Connely » activiste qui a modifié plus de 5000 articles wikipedia pour discréditer les sceptiques et cacher les faits qui contredisaient le dogme.
      http://wattsupwiththat.com/2009/12/22/william-connolley-and-wikipedia-turborevisionism/

      • BenoitG dit :

        D’abord, pourquoi la T° devrait augmenter en ligne droite? Ce n’est jamais arrivé par le passé. Alors pourquoi présumer que le GIEC pense cela?

      • crioux dit :

        Regardes leurs prévisions faites par leurs modèles informatiques

      • BenoitG dit :

        Crois-tu encore que le prévisions modéliques n’illustrent pas des tendances?

      • crioux dit :

        Même les plus puissants des ordinateurs actuel ne peuvent pas modéliser quelque chose d’aussi complexe que l’atmopsphère et le climat. Les modèles informatiques dans ce cas sont une perte de temps et d’argent.
        La preuve est qu’il se sont toujours trompés. Et la meilleure preuve qu’ils sont inutiles, c’est que si on les utilise pour tenter de reproduire les températures passées (dont on sait déjà les températures) ils sont incapable d’arriver au bon résultat. Raison de plus de dire qu’ils sont inutiles pour prédire l’avenir s’ils sont incapables de reproduire le passé.
        http://hockeyschtick.blogspot.be/2013/06/new-paper-finds-climate-models-unable.html

      • crioux dit :

        En plus ceux qui font les modèles ont tendance a tout voir en ligne droite, et ignorer les cycles. Entre 1940 et 1970, il y avait eu un période de refroidissement, alors ils ont pensé que ça allait continuer toujours comme ça et prédisaient une ère glacaire imminente (et c’était notre faute).
        Puis quand ça a commencé a se réchauffer en 1975, ils ont pensé que ça allait encore continuer en ligne droite et il ont prédit un réchauffement catastrophique (et c’était notre faute).
        Pour éviter de me répéter, voici en référence un billet que j’ai écrit il y a quelques années:
        https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/

      • BenoitG dit :

        Ce graphique est une parfaite illustration de mes propos (et de ta caricature)

      • crioux dit :

        Skepticalscience, pire blog de propagande ever. John Cook est un expert en propagande.

        Il prend une toute petite intervalle (et encore une fois veut faire croire que ça va continuer en ligne droite). Il ne montre pas la période de refroidissement 1940-1970, il ne montre pas la péridoe « plateau » 1998-aujourd’hui, il ne montre pas le réchauffement marqué 1880-1930 au sortir de la petite ère glaciaire, il ne montre pas la petite ère glacaire, il ne montre pas les 5 optimums (plus chauds qu’aujourd’hui) qui ont eu lieu depuis 8000 ans….

      • BenoitG dit :

        De toute façon, juste pour reprendre le graphique d’Archibald, que tu reconnais comme vrai, est assez linéaire merci! Je peux donc en déduire qu’à la fin de l’ère glaciaire, les T° sont montées en flèche sans jamais connaître un seul mois ou une seule année égale ou moindre à l’années précédente. C’est ça?

      • crioux dit :

        Les cycles d’ère glaciaires (parce qu’il s’agit aussi de cycles) sont dûs a un autre phénomène, les cycles de Milankovitch (changements dans l’orbite et l’axe de la terre)

      • BenoitG dit :

        «Il ne montre pas le plateau 98-…» tu es aveugle ou quoi? Parce qu’il n’illustre pas les T° des 100 M d’années, c’est une propagande? «Il fait croire que la T° va monter en ligne droite», tu me niaises? et les pointillés verts, c’est quoi à ton avis?

        Vert = T°
        rouge = tendances

        Come on!

      • crioux dit :

        Précision, il utilise une façon pour « camoufler » le plateau, est-ce que c’est plus clair?
        Retourne lire le billet que je t’ai recommandé, c’est exactement ce qu’il fait.
        https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/

      • BenoitG dit :

        Il n’y rien à camoufler. Des plateaux, y’en a, y’en a eu et y’en aura. Big deal! Encore une fois, tu confonds données réelles et tendances globales. Les liens que j’ai mis vers le NOAA camouflent aussi le plateau?

        Ne vois tu pas le paradoxe entre le plateau de 98 -… et le reproche que tu fais à Cook de ne montrer «que» la tendance depuis 1970. Tu accuses de cherry-picking en en faisant un encore plus gros?

      • crioux dit :

        En fait j’utilise le plus possible des périodes longues, qui démontrent bien les cycles et évite justement le cherry picking fait par les réchauffistes (1880-now, ou alors 1975-now)
        Le plateau depuis 1998 est quand même important parce qu’il démontre une faille majeure dans les prédictions réchauffistes. Ils avaient prédit plusieurs degré de réchauffement alors qu’il n’arrive rien. C’est tout. En fait j’ai juste hâte que la période depuis 1998 (actuellement 18 ans et 4 mois) soit plus longue que la période de réchauffement utilisée souvent par les réchaufistes, 1975-1998 (environs 23 ans), juste pour leur mettre le nez dedans🙂
        Mais ça prend les périodes plus longues pour expliquer les causes et démontrer qu’il y a eu des cycles réguliers de réchauffement/refroidissement bien avant l’activité humaine.

  6. BenoitG dit :

    Ah bon… on peut modèliser l’expansion de l’univers, l’infiniment petit (comme le boson de Higgs), des univers parallèle, mais le climat serait trop complexe?!? Franchement.

    Comme j’ai déjà dit, les modèles sont, par définition, faits pour se tromper puisqu’un seul se réalisera. Ce n’est pas une excuse, d’autant plus qu’ils sont incroyablement utiles afin de mieux comprendre ce domaine (essai/erreur).

    Reconnais-tu que penser que les modèles, linéaires par définition, n’ont pas comme mandat prédire une T° à une date donnée, mais montre une tendance?

    • crioux dit :

      Soit tu ne comprends pas l’informatique, soit tu ne comprends pas la complexité du climat.
      http://www.newscientist.com/article/dn12833-climate-is-too-complex-for-accurate-predictions.html

      • BenoitG dit :

        Ah bon. Donc, l’expansion de l’univers est moins complexe que le climat de la Terre?

      • crioux dit :

        Jusqu’en 1998, les experts pensaient que l’expansion de l’univers ralentissait et qu’elle allait éventuellement arrêter, et même revenir en arrière (big crunch). Depuis on s’est rendu compte qu’elle accélère, et ils ne savent pas pourquoi.

      • BenoitG dit :

        je ne comprends pas ta réponse en lien avec ma question. Est-ce que l’étude du climat est un sujet plus complexe que celui de l’univers?

      • crioux dit :

        Les deux sont des sujets complexes, mais l’atmosphère est impossible à modéliser avec les ordinateurs actuels. Avec la puissance actuelle ça prendrait des centaines d’années a tenter un modèle (qui pourrait être erroné). J’ai déjà écouté un documentaire à ce sujet, malheureusement, avec le nombre que j’écoute, je ne me rapelle plus lequel. Ils estimaient le nombre incroyable d’années que ça prendrait et surtout ils disaient que certains paramètres, nous sommes tous simplement incapables de les modéliser pour le moment, comme l’effet des nuages par exemples.
        Les modèles informatiques sont utilisés en astrophysique pour tenter d’expliquer des phénomènes. En climatologie pour tenter de modéliser l’atmosphère pour prédire l’avenir. Le dernier est plus complexe.

    • BenoitG dit :

      Puisque l’atmosphère est trop complexe à modéliser et à comprendre, nous devrions tous les deux nous taire sur ce sujet, qui nous dépasse. Tu devrais également effacer tous tes articles qui parlent de cycles solaires et de refroidissement imminent. Tu devrais aussi supprimer les articles qui modélisent le climat du passé, du moins avant 1979, c’est-à-dire avant les mesures satellites. Qu’en dis-tu?

      • crioux dit :

        Les prédictions réchauffistes sont basées sur des modèles informatiques.
        Les prédictions avec les cycles solaires sont basées sur des observations des cycles passés et des données historiques passées.
        Ex: faibles cycles solaires (minimum de Maünder) qui correspond avec la petite ère glaciaire

        Les données d’avant 1979 ne viennet pas de modèles informatiques, mais de données thermomètres, ou de proxy pour les données avant 1880.

  7. BenoitG dit :

    Des proxy comme celui-là tu veux dire:

    • crioux dit :

      Sérieusement? Tu vas ressortir Mann et son HockeyStick? qui a été démontré comme faux à de multiples reprises?
      Cet exercice avait pour seul but de faire disparaitre l’optimum médiéval et le petit âge glacaire. Emn efeft comment faire peut au monde et justifier ses subventions en disant que nous sibuisson un réchauffment « sans précédent », « dangereux » et causé par l’humain si dans le passé le climat avait changé tout seul, sans activité humaine, qu’il faisait PLUS CHAUD et surtout que ça avait été une des péridoes prospères de l’humanité.

      Alors il fallait la faire disparaitre.

      Extraits du Climategate a propos de Mann et ou du Hockey stick:

      (3062) Jones:
      We don’t really want the bullshit and optimistic stuff that Michael [Mann] has written […] We’ll have to cut out some of his stuff.

      Douglas Maraun (Extrait du climategate #1656)
      « Comment on devrait réagir au failles dans la communauté climatique? Je crois que « notre » réaction sur les erreurs trouvées dans les travaux de Mike Mann n’était pas spécialement honnête »

      Tim Osborne (extrait du climategate #2347)
      « Aussi, nous avons assigné toutes les données post-1960 comme étant perdues dans les données de la série MXD (à cause du déclin), et la modèle va les remplir, en les estimant à partir des températures réelles, une autre façon de « corriger » le déclin, mais peut-être pas défendable! »

      Richard Alley, (Extrait du climategate #3234)
      « Prendre les données des instruments et les anneaux d’arbres et les mettant ensemble donne une image dramatique, avec un niveau assez élevé de confiance que la période récente est anormalement chaude. En ne prenant strictement que les anneaux d’arbres et omettant les données des instruments donne une image moins dramatique et diminue le niveau de confiance que les températures récentes sont une anomalie. »

      « I’m sure you agree the Mann/Jones GRL [Geophysical Research Letters] paper was truly pathetic and should never have been published. I don’t want to be associated with that 2000 year reconstruction. »
      Raymond Bradley, co-auteur avec Michael Manns de l’infâme graphique « hockey stick », à propos d’un article publié par Mann et Phil Jones.

      (5111) Pollack:
      But it will be very difficult to make the MWP [Medieval Warm Period] go away in Greenland.

      (5096) Cook:
      A growing body of evidence clearly shows [2008] that hydroclimatic variability during the putative MWP (more appropriately and inclusively called the Medieval Climate Anomaly or MCA period) was more regionally extreme (mainly in terms of the frequency and duration of megadroughts) than anything we have seen in the 20th century, except perhaps for the Sahel. So in certain ways the MCA period may have been more climatically extreme than in modern times.

      (2884) Wigley:
      Mike [Mann], The Figure you sent is very deceptive […] there have been a number of dishonest presentations of model results by individual authors and by IPCC […]

      Autre source en dehors du climategate
      « The existence of the MWP had been recognized in the scientific literature for decades. But now it was a major embarrassment to those maintaining that the 20th century warming was truly anomalous. It had to be « gotten rid of. » »
      Source: http://epw.senate.gov/hearing_statements.cfm?id=266543

  8. BenoitG dit :

    Le problème avec le «truc de Mann» (en plus de laisser sous-entendre au complot), c’est que même des études très sérieuses voulant infirmer le graphique de Mann n’y arrivent pas. Prenons deux exemples:

    1. BEST – Des universitaires sceptiques qui ont repris, en plus du modèles de Mann, de l’ensemble des modèles infortmatiques. Conclusions (publiées):

    http://blogs.nature.com/news/2012/07/amid-criticism-berkeley-earth-extends-record-upholds-findings.html

    2. Ljungqvist (2010), souvent repris par le sceptiques comme démontrant la «fraude» de Mann et qui pourtant arrive aux mêmes résultats de Mann:

    http://agbjarn.blog.is/users/fa/agbjarn/files/ljungquist-temp-reconstruction-2000-years.pdf

    • crioux dit :

      Lâche-moi avec les conspirations. Mann est simplement un type malhonnête (entouré d’autres qui font pareil) qui s’assure de profiter au maximum de fonds de recherche, et de notoriété.
      N’as-tu pas lu les emails que j’ai posté danas un message précédent?
      Un rappel:

      (3062) Jones:
      We don’t really want the bullshit and optimistic stuff that Michael [Mann] has written […] We’ll have to cut out some of his stuff.

      Et ça vient de scientifiques sur lesquels les politiciens se fient pour leur politiques….

      Regardes tes graphiques correctement, il y a des courbes coupées, qui proviennent de sources différentes. C’est comme si tu prenait les thermomètres au Brésil pour sur certaines partie de la courbe et d’autres à Montréal pour d’autre parties.

      Et comment peut-tu dire qu’il arrive au même résultat que Mann, c’est pas du tout le même résultat.

      Je ne peux pas comprendre que quelqu’un puisse encore défendre Mann, alors que ses travaux ont été démontrés comme faux et manipulés a maintes et maintes reprises. Certains on même pris son algorithme et inséré des chiffres aléatoires et ça produit toujours le même graphique « hockey Stick ».

      Même dans les emails du climategate, ils en parlaient:

      (4241) Wilson:
      I thought I’d play around with some randomly generated time-series and see if I could ‘reconstruct’ northern hemisphere temperatures.
      […] The reconstructions clearly show a ‘hockey-stick’ trend. I guess this is precisely the phenomenon that Macintyre has been going on about.

      p.s.: le graphe de Best que tu montres ne couvre pas la même période, il montre à partir de la fin du Little Ice Age, là où il est tout a fait normal et naturel que ça se soit réchauffé. Le graphe de Mann voulait faire disparaitre l’optimum médiévéal et le Little Ice Age, et donc à partir de l’an 1000, et non pas 1800

      • BenoitG dit :

        Et McIntyre, il a été publié où? Normalement, le magasine qui publie l’article original (ici Mann) publie également tous les rebuttals crédibles et conformes aux standards scientifiques. l’a-t-il fait?

      • crioux dit :

        Mann et ses acolytes ont corrompu le processus de Peer-review, en s’assurant qu’ils ne se révisent qu’entre-eux, et utilisent leurs contact pour bloquer les publications « sceptiques »
        http://themigrantmind.blogspot.ca/2009/11/cru-hacked-emails-and-peer-review.html

        In July 2004 Phil Jones sent Michael Mann an email marked ‘highly confidential’, in which he refers to two papers; one of them was by McKitrick & Michaels (Climate Research, 2004), which he describes as ‘garbage’. He comments: ‘I can’t see either of these papers being in the next IPCC report. Kevin [Trenberth] and I will keep them out somehow – even if we have to redefine what the peer-review literature is!

        http://davidpratt.info/climategate.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :