De plus en plus froid

cold-earth-with-clipping-path

-Le dernier rapport du GIEC avoue du bout des lèvres qu’il n’y a plus de réchauffement de puis plus de 15 ans.
http://www.climatedepot.com/2013/09/24/un-ipcc-ar5-admits-they-have-no-clue-what-caused-the-15-year-pause-in-warming/

-Le couvert de glace arctique est 50% plus grand qu’à pareille date l’an passé.
http://www.cbc.ca/news/technology/arctic-sea-ice-volume-up-50-1.2465952

-L’antarctique bat des records de progression de la banquise depuis des années, du jamais vu depuis qu’on a des données satellites (1979).
NASA Announces New Record Growth Of Antarctic Sea Ice Extent

-En juste une semaine le mois passé, un total de plus de 1000 records de froid et de neige ont été battu aux Etats-Unis.
http://www.climatedepot.com/2013/11/29/nearly-1000-record-low-temperatures-set-as-another-round-of-arctic-air-forecast-to-deep-freeze-the-u-s/

-En juste une semaine en décembre, plus de 2000 records de froid et de neige ont été battus aux Etats-Unis.
Over 2000 cold and snow records set in the USA this past week

-Une tempête de neige qui couvrait plus de 1500 km touché la nouvelle-Angleterre récemment.
http://weather.aol.com/2013/12/12/snowstorm-to-affect-more-than-1-000-miles-from-st-louis-to-bost/

-Quelques régions près de New-York ont reçu 6 pieds de neige il y a quelques jours.
http://iceagenow.info/2013/12/snowburst-5-6-feet-upstate-york/

-Le 7 décembre, Eugene, Oregon a enregistré la plus basse température depuis le 11 décembre 1972.
http://www.registerguard.com/rg/news/local/30840463-75/eugene-streets-quiet-as-area-digs-out-from-snow.html.csp

-L’Europe bat des records de froid chaque hiver depuis 6 ans.
http://www.washingtonpost.com/blogs/capital-weather-gang/wp/2013/03/29/cold-march-sets-records-across-europe/

-Il y a quelques jours 3 pieds de neige ont forcé la fermeture de routes à Jérusalem. La pire tempête de neige depuis 1953.
http://news.yahoo.com/jerusalem-locked-down-fiercest-snowstorm-years-001734704.html

-Une grosse tempête de neige a frappé l’Arabie Saoudite, ce qui est extrêmement rare.
http://english.alarabiya.net/en/life-style/2013/12/14/Mideast-storm-settles-snow-on-Saudi-Arabia-.html

-La tempête de neige récente en Turquie a forcé la fermeture de 900 routes.
http://iceagenow.info/2013/12/heavy-snow-continues-paralyze-turkey-900-roads-closed/

-Le température est descendue si basse que les réfugiés Syrien meurent de froid.
http://knlive.ctvnews.ca/photos-show-brutal-reality-for-syrian-refugees-as-snow-falls-1.1591690

-Le Caire, en Egypte à récemment reçu de la neige, jamais vu depuis plus de 100 ans.
http://knlive.ctvnews.ca/playing-in-cairo-snow-a-first-in-112-years-1.1591526

-Il faisait si froid au Canada que les Jeux d’hiver Arctiques ont été intérieurs.
http://www.cbc.ca/news/canada/north/arctic-winter-games-biathlon-trials-go-indoors-in-30-c-weather-1.2461181

-Selon les données satellites de la NASA, une température record de -93,2 Celcius a été enregistrée en Antarctique en juillet dernier.
NASA Announces New Record Growth Of Antarctic Sea Ice Extent


Faits divers, juste des évènements météo isolés? Ou tendance lourde?

Ça ne ressemble pas du tout aux prédictions alarmistes réchauffistes. Si le CO2 était LA cause du réchauffement, il devrait faire beaucoup plus chaud non? Et pourtant le CO2 continue d’augmenter, mais pas la température. L’humanité a émit de quart de tout le CO2 anthropique dans les 15 dernières années.
C’est sur cette hypothèse que les réchauffistes se basaient, et l’hypothèse a été démolie par les observations réelles. Quand les observations ne correspondent pas avec l’hypothèse, c’est que l’hypothèse est fausse. Alors si c’est pas le CO2, qu’est-ce qui fait varier le climat?


It’s the sun stupid!

Comment peut-on sérieusement imaginer que cette gigantesque réaction nucléaire en continu dans le ciel, notre seule source de chaleur, ne peut pas nous affecter plus que ça?

(Taille de la terre par rapport au soleil)

En plus, les variations climatiques que l’on constate sur terre semblent coïncider avec les variations climatiques sur d’autres planètes, comme Mars. Appuyant la donc l’hypothèse que les cycles d’activité solaire ont un impact sur le climat. Quand les observations correspondent à l’hypothèse¸ ça vient renforcer l’hypothèse.

La relation n’est pas parfaite, parce que même si le soleil serait l’un des principaux facteurs qui affecte le climat, il n’est pas le seul (ex: cycles océaniques, cycle de Milankovitch), mais ce lien est déjà beaucoup plus proche de la réalité observée que la relation température-CO2, qui n’est jamais arrivée, sauf par coïncidence entre 1975 et 1998. Le reste du temps, le lien CO2-température est inexistant, ou alors inverse (c’est la température qui fait monter le CO2, tel que démontré par les carottes de glace de Vostok).

On peut voir dans ce graphique que les dernières périodes de très faible activité (minimum de Maunder et minimum de Dalton) correspondent à des périodes très froides, la mini ère glaciaire (entre 1550 et 1850). Ces périodes froides ont été sources de famines, à cause des mauvaises récoltes.

On remarque aussi les deux périodes utilisées par les alarmistes réchauffistes comme « preuve » de leur hypothèse, soit 1880 à aujourd’hui (partir de la fin de la période la plus froide est foncièrement malhonnête) et 1975 à 1998, (le léger réchauffement récent). Ce sont les deux seules périodes qui correspondent à leur hypothèse.

Les cycles solaires sont numéroté depuis qu’on les étudie. Les scientifiques comptent les cycles les plus courts, les cycles de 11 ans. Chaque 11 ans, le soleil inverse sa polarité (le pôle nord du soleil devient le pôle sud et vice-versa.
On est dans le cycle 24, un des plus faibles depuis 100 ans. Et le cycle 25 promet d’être encore plus faible. Si on est chanceux, on risque de se ramasser avec des températures froides semblables aux années 70 pendant 15 à 45 ans. Si on est malchanceux, on risque une période avec des minimums comme celui de Maunder et d’avoir des températures très basses pendant 200 ans, ayant un impact majeur sur l’agriculture et la demande en énergie. Et le scénario catastrophe (les alarmistes aiment ça les scénarios apocalyptiques), un retour à la prochaine ère glaciaire.

Ce qui est inquiétant, c’est que tout ces scénarios sont plausibles. L’homme commence à peine à étudier les cycles
solaires, et ils ne comprennent pas encore pourquoi le cycle actuel est si faible. Et si le cycle court de 11 ans est le mieux compris, les cycles plus longs sont encore mal compris, simplement par manque de données d’observation. Il est difficile d’étudier des cycles de 200 ans quand on a des données depuis moins de 100 ans. Par contre, les données historiques et par proxy semblent pour le moment appuyer l’hypothèse.

Le premier scénario est le plus plausible. Les cycles climatiques de refroidissement/réchauffement aux 30 ans semblent correspondre aux observations passées. Donc après un réchauffement à la fin de la petite ère glaciaire jusqu’en 1940, puis un refroidissement jusqu’en 1970, puis un réchauffement jusqu’en 1998, et maintenant, un plateau, avec un légère tendance à la baisse depuis 15 ans. Les observations correspondent à la théorie.

Par dessus ces cycles solaires courts, se superposent de plus grands cycles solaires, comme un qui dure quelques centaines d’années, et qui explique l’optimum médiéval, suivi de la petite ère glaciaire et ensuite notre réchauffement actuel. Contrairement à l’hypothèse du CO2, cette hypothèse explique les cycles passés, et aussi malheureusement les cycles à venir, donc un refroidissement.
temperature_swings_11000_yrs

Et le plus inquiétant est le scénario basé sur les cycles des ères glaciaires. Ces cycles sont expliqués en partie par les cycles de Milankovitch
Si on regarde les cycles passés depuis plus de 400 000 ans (graphique suivant), on voit très bien les cycles de 100 000 ans, intercalés de périodes interglaciaires d’environ 10 000 ans. Nous sommes justement à la fin d’une de ces périodes, puisque la dernière ère glaciaire s’est terminée il y a environs 10 000 ans. On est dû pour une autre ère glaciaire de 100 000 ans, ce qui serait catastrophique pour la civilisation humaine et la vie en général.

iceages2


Craignez le froid, pas la chaleur.

Sources:

Solar Cycle #24: On Track to be the Weakest in 100 Years

http://www.skyandtelescope.com/community/skyblog/newsblog/The-Weakest-Solar-Cycle-in-100-Years-216752671.html

Et le livre que je suis en train de lire, « The neglected Sun », version anglaise de « Die Kalte Sonne ».
Highly Controversial German Climate Book To Appear Worldwide In English September 1st

71 commentaires pour De plus en plus froid

  1. youppi dit :

    bravo,

    avec ce dernier article tu te mérites le prix du ‘champion cherry picking’ ! des climato-septiques.

    à chacun des points que tu mets je peux te donner des faits qui les contredisent, mais en autant que tu sois en mesures de les évaluer, ce dont je doute.

    Il y a plusieurs des points que tu écrits qui sont répondus par ce texte:
    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2013/12/the-global-temperature-jigsaw/

    • crioux dit :

      Tu n’apprends pas. Tu me fait penser à un gauchiste qui balance le mot « sophisme » sans savoir ce que ça signigifie. Cherry-pciking, c’est pas ça du tout. Le Cherry picking c’est ce que Mann a fait en éliminant une partie de son échantillonnage pour que le résultats disent ce qu’il voulait.
      Et Realclimate, je te l’ai dit plusieurs fois, c’est un site de propagande du même acabit que skepticalscience dont le seul but est d’essayer de discréditer le science et d’essayer de gagner la bataille de l’opinion publique. Parce que celle de la science, ils l’ont perdu ça fait un bout déjà. C’est documenté dans le ClimateGate et c’est justement Mann qui en parlait. Zéro crédibilité ces sites-là.

      Michael Mann:
      … the important thing is to make sure they’re loosing [sic] the PR battle. That’s what
      the site [Real Climate] is about.

      Et pour la dernière fois, change de ton si tu veux que tes commentaires soient publiés.

    • Paul Hémique dit :

      Ils ont vraiment trouvé une martingale au GIEC :
      les fig 5 et 6 montrent que les observations sur les 15 dernières années correspondent aux modèles dans lesquels on arrêtait toute émission de CO2 (alors que celles-ci ont largement augmentées) mais ils considèrent que c’est bien ce qu’il avaient prévu.

      Ils sortent du chapeau un autre modèle (je crois qu’il y en a dans les 250) qui envisageait une baisse pour dire qu’ils l’avaient prévu aussi.

      Bref ce que dit l’article en substance c’est que quoiqu’il se passe ils l’avaient prévu et surtout s’ils n’ont pas raison maintenant ils auront sûrement raison… plus tard (c’est l’avantage des prévisions floues sans échéance précise).

      Petite question à youppi :

      vous n’avez pas répondu sur le fait que vous reprochiez aux sceptiques de dire que la température globale avait baissé de 1940 à 1970 mais choisir comme dans l’article le mois de novembre 2013 pour le comparer au mois de novembre 2010, pour dire que même si ça baisse ou stagne ça monte quand même un peu quand on cherche bien :
      « Even now global temperatures are very high again – in the GISS data, with an anomaly of + 0.77 °C November was warmer than the previous record year of 2010 (+ 0.67 °) (…) »

      ça vous paraît plutôt honnête ou arbitraire ?

      • youppi dit :

        à Crioux : « La liberté, c’est la liberté de dire que deux et deux font quatre. Lorsque cela est accordé, le reste suit. »

        en réponse à Paul Hémique :

        Je ne vois pas en quoi c’est malhonnête de rappeler des faits…
        R: si c’est pour distraire, dévier du sujet du RCA oui ça peut être et doit être considéré comme du cherry picking et de la malhonnêteté intellectuelle.
        1. Y a t’il eu une baisse de la « température globale de 1940 à 1970 alors que le CO2 augmentait ?
        R: il n’y a pas de lien linéaire (régression linéaire) à faire en CO2 et température atmosphérique. 2: si tu prends un pic haut (1940) et un pic bas (1970) et trace une ligne entre les deux … oui c’est malhonnête. Dans le graphique qu’il présente Eastbrook c’est ce qu’il fait ….pour un Dr ça le discrédite fortement.
        2. le CO2 est-il l’élément de départ de la photosynthèse ?
        oui CO2 c’est un élément de la photosynthèse comme O2 et H20. Mais tant qu’à parler du cycle du carbone il devrait commencer par la combustion des hydrocarbures qui n’était pas dans l’atmosphère avant de l’avoir extrait du sous-sol. Le CH4 (21 x plus de PRP) aussi, le N20 (310 x plus PRP) sont aussi en augmentation depuis un siècle.
        je le sais que dopper l’atmosphère d’un milieu de culture comme un serre permet d’atteindre des gains de productivité. Mais dans le cas de la production de tomate il faut élever les Concentrations de CO2 à 1000 – 1500 ppm pour avoir des gains de 20 ou 30 % de production de tomate. On veux tenter de faire passer l’avantage d’augmenter de 280 à 400 ppm pour l’agriculture en générale comme important alors qu’il faut plutôt s’interroger sur l’effet sur les précipitations, le vent, les sécheresses, etc., etc….
        3. le CO2 est-il actuellement concentré à 400 ppm dans l’atmosphère, soit 0,04% ?
        ouen et et puis…. prendre une aspirine soigne un mal de tête (325 mg vs 75 kg : humain : 325 mg / 75 000 000 mg = 0,0004 %), mais pourtant ça a un effet.
        ça fait juste dévier du sujet…
        le CO2 est un GES comme le CH4, le N2O, et d’autres gazs ? non ?

        Toutes les réponses à ces questions sont oui.
Et on ne peut reprocher à personne de rappeler l’évidence, ni de l’opposer à la spéculation.
        R: Pour moi ça n’as aucun mérite quand c’est pour distraire..

        Non seulement ces points sont importants mais les occulter pourrait s’apparenter à un mensonge par omission

        R: c’est tiré par les cheveux ton raisonnement….

        car les modèles de GIEC ne prévoient que des augmentations de « température globale » quand le CO2 augmente (et c’est bien ça qui fait que leurs modèles sont faux à 95%, et peut-être bientôt à 100%, envisager l’inverse cassant le dogme

        R:sur une courte période de 10 – 15 ans on ne peut jamais tirée de conclusions sur l’évolution de la température atmosphérique, ça dépend trop du point de départ et d’arrivé.

        R:discuter de croyance, de dogme etc… je n’ai aucun intérêt.
mais pas de problème de discuter du lien (du site de Realclimate) que j’ai mis sur mon autre réponse (sur la tendance au froid) (Jigsaw puzzle) ça explique bien des choses sur les tendances observées des dernières années..

        ), le CO2 est considéré comme un polluant ce qu’il n’est pas, une concentration aussi faible ne peut expliquer des réactions aussi violentes (ouragans, milliers de catastrophes potentielles) sauf à en apporter la preuve, ce qui n’a toujours pas été fait.
        R: et elle ne sera jamais totalement (100 %) prouvé la théorie du RCA vous trouverez toujours des failles, des manques. Il va toujours y avoir une évolution de la compréhension des choses
        Mais, LA PREUVE comme tu dis; c’est que depuis 50, 60 ans la tendance est lourde dans le sens du RCA (fonte des glaciers, augmentation température atmosphère qui augmente constamment d’une décennie à l’autre et des océans, augmentation des GES, niveau des mers, etc..).
        niez le RCA est jouer au apprenti sorcier. … le labo n’est pas une éprouvette !!

        De plus demandez-vous si un « refroidissement global » ne serait pas pire pour l’humanité.
        R: je ne pense pas que pour le 1 milliard et plus d’Indiens c’est souhaitable des augmentations de Température, de précipitations, de moussons, ni pour les africains, ni pour les chinois, ni pour les américains, ni pour les …. Il n’y a que quelques pays nordiques comme le Canada ou la russie qui pourrait en tirer de petit avantage pour l’agriculture ou la foresterie. Il y a des productions comme la canneberge (temps des fêtes) qui se développe beaucoup au Québec justement parce qu’on a des conditions plus froides et qui ne peuvent se développer plus au sud.
        le refroidissement global que vous entrevoyez (selon les grands cycles, milankovich et cie) est pour 10 000, 20 000 ou 30 000 ans ? ça aussi c’est un autre truc pour distraire… je le connais déjà.
        ça n’as aucun lien avec la tendance des dernières années

      • Paul Hémique dit :

        Merci youppi pour cette longue réponse. Malheureusement je ne vois rien d’autre dans vos écrits qu’une croyance aveugle dans une théorie (incomplète et non formulée clairement d’ailleurs) reposant sur une hypothèse non prouvée (le CO2), alors que les signes que cette théorie ne marche pas sont de plus en plus nombreux.

        « R: il n’y a pas de lien linéaire (régression linéaire) à faire en CO2 et température atmosphérique. 2: si tu prends un pic haut (1940) et un pic bas (1970) et trace une ligne entre les deux … oui c’est malhonnête. Dans le graphique qu’il présente Eastbrook c’est ce qu’il fait ….pour un Dr ça le discrédite fortement. »

        Ca c’est incroyable quand même, car le GIEC utilise par exemple la période 1980-2000 pour dire que ça monte et que ça prouve le RCA. Dons avec votre argument le GIEC est discrédité. Sommes-nous d’accord sur ce point ?

        « Mais, LA PREUVE comme tu dis; c’est que depuis 50, 60 ans la tendance est lourde dans le sens du RCA (fonte des glaciers, augmentation température atmosphère qui augmente constamment d’une décennie à l’autre et des océans, augmentation des GES, niveau des mers, etc..).

        Ca c’est la preuve d’un RC, pas d’un RCA, c’est inquiétant qu’à ce stade de la conversation on en soit toujours là… Quant aux températures elles n’augmentent pas constamment (ça c’est nier une réalité physique) et pour les glaciers, l’arctique se porte plutôt bien cette année et en antarctique c’est carrément la folie (voir l’expédition scientifique bloquée dans 3 mètres de glace… alors que c’est l’été là-bas).

        « niez le RCA est jouer au apprenti sorcier. … le labo n’est pas une éprouvette !! »

        Pas compris.
        Pour moi les apprentis sorciers sont ceux qui font croire q’un modèle informatique est la réalité et, pire encore, ceux qui accepteront les solutions de géo-ingéniérie comme en propose votre ami Bill Gates. Lui aussi veux soit-disant sauver le monde.
        Vos intentions sont louables mais méfiez-vous des faux prophètes quand même…

  2. André Martin dit :

    (sur Météo-Media)
    Records pour cette date à Montréal, QC

    Record de bas minimum
    -30°C 1955

    Record de haut maximum
    11°C 1949

    Bref…

  3. youppi dit :

    réponse à Paul H.

    l’évolution de la combustion de combustibles fossiles est exponentielle depuis 100 ans. l’importance relative de la période de 1940 à 1970 des émissions de CO2 est proportionnellement faible par rapport à la période de 1960 à aujourd’hui.

    et là vous vous dites mais pourquoi la température est stable depuis 1998. 1: période trop courte pour statuer sur évolution temp. atmosphérique 2: le réchauffement se poursuit car les océans se réchauffent et représente 90 % de la chaleur qui peut s’accumuler. 3. l’arctique fond ainsi que la plupart des glaciers. 4.: concernant l’antarctique c’est moins claire. il y en a qui dise que la surface augmente mais que la masse diminue. Moi je rajoute que le réchauffement peut provoquer une augmentation de la neige… (oui il neige plus quand il fait -5 C que – 25 C. Les régions les plus froides ne sont pas les régions les plus neigeuses.

    alors vous dites que le CO2 n’est pas un GES qu’il n’a pas d’effet sur le réchauffement ?

    je ne suis pas spécialiste de la question mais qu’avez vous à dire contre cet article du site BEST Berkerley earth ou cet autre du skepticalscience ?

    http://www.skepticalscience.com/history-climate-science.html

    finalement : quand vous établissez des liens entre une fonte moins importante en arctique cette année que l’année passé ou bien un endroit en Antarctique avec une épaisseur X de glaces…. qu’est-ce que c’est si ce n’est pas de la cueillette de cerises🙂 ?

    je pourrais vous rétorquez que le mois de Novembre 2013 a été le mois de novembre le plus chaude depuis 1880….

    que des records de température ont été enregistré juste avant Noel dans le nord est américain et même chose pour moscou

    • crioux dit :

      Selon toi, 15 ans c’est « trop court » pour que ca soit significatif, mais pourtant en 1988, ça faisait seulement 13 ans qu’il y avait un réchauffement et c’était suffisant pour dire que c’était CERTAIN que l’humain était la cause de ce léger réchauffement et dépenser des milliards depuis ce temps..

      En Antarctique, il ne s’agit pas « d’un endroit », mais bien de toute la surface du continent, excepté un petit endroit (pour des raisons géologiques) qui bat des records depuis plusieurs années. L’Arctique est en progression depuis 2007, mais de façon plus marquée depuis 2 ans.
      Faut faire des terrible contorsions mentales pour essayer de dire le contraire.

      Et ça sert a rien de citer un site de propagande mensongère comme skepticalscience, zéro crédibilité.

      Voici les températures RÉELLES, pas des modèles imaginaires:

      La théorie réchauffiste simpliste est que l’humain émet du CO2 de part son activité industrielle, que le CO2 réchauffe la planète. Donc plus de CO2 = plus chaud.

      Quelle est ton explication puisque que l’humanité a émit pendant cette période le quart de tout le CO2 émit de toute son histoire et que ça continue, mais que ça ne se réchauffe pas? En quoi est-ce que le CO2 serait responsable puisque la température descend? Et si le CO2 n’est pas responsable, l’humain ne l’est donc pas non plus. Et donc finalement si l’humain n’est pas en cause, pourquoi est-ce qu’on imposerait des taxes vertes et enverrait des milliards à l’ONU?

      Encore une fois du choisi 1880, la fin de la petite ère glaciaire. Il est NORMAL que ça soit plus chaud depuis 1880, c’est un retour à la normale. C’est comme si tu prenais la plus basse température en janvier et quand l’été et venu tu sors ça comme une preuve du réchauffenent.

      Tu as la tête dans ton panier de cerises, mais tu es incapable de voir le portrait général.

      Un scientifique a déjà dit qu’il ne suffit pas de démontrer la vérité, il faut détruire le mensonge, parce que ceux qui croient dans le mensonge sont fermés à la vérité.

  4. youppi dit :

    Selon toi, 15 ans c’est « trop court » pour que ca soit significatif, mais pourtant en 1988, ça faisait seulement 13 ans qu’il y avait un réchauffement et c’était suffisant pour dire que c’était CERTAIN que l’humain était la cause de ce léger réchauffement et dépenser des milliards depuis ce temps..

    R: jamais parlé de 1988, ça serait plus constructif de ne pas s’éparpiller.

    En Antarctique, il ne s’agit pas « d’un endroit », mais bien de toute la surface du continent, excepté un petit endroit (pour des raisons géologiques) qui bat des records depuis plusieurs années.

    R: PH parlait d’un bâteau pris dans la glace (donc un endroit), pas de l’antarctique au complet…

    L’Arctique est en progression depuis 2007, mais de façon plus marquée depuis 2 ans.

    R: je ne comprend pas ton point.

    Faut faire des terrible contorsions mentales pour essayer de dire le contraire.

    R: de plus en plus nébuleux

    Et ça sert a rien de citer un site de propagande mensongère comme skepticalscience, zéro crédibilité.

    R: des faits svp. Est-ce que dans l’article que j’ai cité il y a des mensonges ?.

    R: l’autre jour tu as dis la même chose du site realclimate alors qu’il y au moins huit auteurs PH.D spécialistes du domaine de la climatologie qui écrivent des articles. Il y a plein de commentaires sérieux de d’autres spécialistes. Un des auteurs allemands a aussi son blogue et a reçu un prix de meilleur site en science. Tu discrédites sans t’appuyer sur des faits.

    Voici les températures RÉELLES, pas des modèles imaginaires:

    R: on a déjà discuté sur ce graphique, tu t’en souviens ?

    La théorie réchauffiste simpliste est que l’humain émet du CO2 de part son activité industrielle, que le CO2 réchauffe la planète. Donc plus de CO2 = plus chaud.

    R: ce que tu mentionnes n’existe pas. il n’y a pas de modèle simpliste. le climat de la terre est beaucoup plus compliqué que cela. c’est ridicule comme argument. Si c’est le niveau de discussion que tu veux avoir, je perd mon temps…

    Quelle est ton explication puisque que l’humanité a émit pendant cette période le quart de tout le CO2 émit de toute son histoire et que ça continue, mais que ça ne se réchauffe pas?

    R: ça devrait finir par nous rattraper. Les années 2000 ont été plus chaudes que les années 90, et plus que les années 80, 70 et 60

    En quoi est-ce que le CO2 serait responsable puisque la température descend?

    R: c’est faux ton point !.. les océans continue de se réchauffer (voir murphy 2009).

    D’autant plus que la température de l’atmosphère ne descend pas (d’un point de vue statistique). Je te mets au défi de prendre n’importe quel période de 10 ou 15 ans et de faire un graphique et d’essayer d’établir une tendance (baisse ou hausse). ça dépend trop du point de départ ou du point final.

    Et si le CO2 n’est pas responsable, l’humain ne l’est donc pas non plus. Et donc finalement si l’humain n’est pas en cause, pourquoi est-ce qu’on imposerait des taxes vertes et enverrait des milliards à l’ONU?

    R: c’est toujours ton point d’introduction et non de conclusion. alors comment pouvoir discuter dans ces conditions ?

    Encore une fois du choisi 1880, la fin de la petite ère glaciaire. Il est NORMAL que ça soit plus chaud depuis 1880, c’est un retour à la normale. C’est comme si tu prenais la plus basse température en janvier et quand l’été et venu tu sors ça comme une preuve du réchauffenent.

    R: Les dizaines de reconstructions depuis Mann 1998 montrent une évolution assez stable de la température depuis environ 1 000 ans.

    Il y a des chercheurs qui mentionnent des possibilités de forçage volcanique dans les années 1250

    de wikipedia « En 2013, une équipe scientifique française dirigée par Franck Lavigne estime, au regard des éléments analysés, que cette période de refroidissement serait due à l’activité volcanique du volcan indonésien Samalas qui serait entré en éruption en 1257 lors d’une explosion qualifiée de méga-colossale4,5. »

    Tu dis : Tu as la tête dans ton panier de cerises, mais tu es incapable de voir le portrait général.

    R: eh eh c’est le toi le CCP (champion cherry picking). Trop d’article de ta plume le prouve.

    Un scientifique a déjà dit qu’il ne suffit pas de démontrer la vérité, il faut détruire le mensonge, parce que ceux qui croient dans le mensonge sont fermés à la vérité.

    R: c’est de la rhétorique. c’est comme jouer à celui qui crache le plus loin. Genre de phrase qui dans un article scientifique est rayé, effacé.

    • Paul Hémique dit :

      « D’autant plus que la température de l’atmosphère ne descend pas (d’un point de vue statistique). Je te mets au défi de prendre n’importe quel période de 10 ou 15 ans et de faire un graphique et d’essayer d’établir une tendance (baisse ou hausse). ça dépend trop du point de départ ou du point final. »

      Avez-vous des notions de statistique ? Impossible de trouver des tendances dans une courbe de température, sur 15 ans. Mais alors à quoi ça sert de mesurer ?
      Et pas de hausse démontrable non plus ?? Mais de quoi parlez-vous alors avec le « réchauffement climatique », qui deviendrait de plus en plus grave d’années en années ?

      • youppi dit :

        Quand je dis que la température ne descend pas depuis 15 ans d’un point de vue statistique, ce que je veux dire c’est que si tu prends 1999 comme point de départ jusqu’à aujourd’hui tu verras que la tendance est à la hausse. 1997 et 1999 ont vraiment été plus basses comme température que 1998. L’évolution sur 10-15 ans de la température atmosphérique n’est pas très révélatrice de tendance. C’est comparable à des marches d’escalier. regarde le graphique suivant ça explique mon point.

        donc le réchauffement climatique est constaté puisque la tendance à la hausse est là depuis plus de 50 ans.

        L’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère aussi est en nette progression étant donné les émissions d’origine anthropique. Ça aussi c’est établi.

        donc le RCA est un phénomène plausible et constaté.

        commentaires aussi sur la photo présenté par CRIOUX qui montre la taille relative du soleil par rapport à la terre. C’est vrai, je ne nie pas cela, mais c’est encore plus vrai de dire que quand on regarde à l’oeil nue le soleil, son diamètre est similaire à celui de la lune. Donc pour moi montrer une telle figure c’est un autre ‘trick’ pour semer le doute, distraire de la bonne compréhension. Les variations du soleil n’expliquent pas la variation à la hausse des 50 dernières années.

      • crioux dit :

        Pour te faitre plaisir, même si je prend a partir de 1994, il n’y a pas de tendance à la hausse:

        http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3gl/from:1995/to:2013

        En encore une fois (puisque tu semble faire comme si on ne te l’avait pas déjà dit), Real climate et Skepticalscience sont des sites de propagande. Ils ont été créés dans le seul but de tenter de gagner la bataille des relations publiques. Parce qu’ils ont perdu la bataille de la science. Ces sites ont ZÉRO crédibilité. John Cook, un des auteurs a été reconnu pour avoir manipulé la fameuse étude qui disait que 97% des études scientifiques appuyaient le réchauffment anthropique. Et Realclimate a été cité dans les emails du climategate (mettant en cause Michael Mann, Phil Jones et Gavin Schmidt), comme étant un site monté expressément pour manipuler l’opinion publique.

        Si tu ne comprends pas que le soleil, qui est notre seule source de chaleur, passe par des cycles, et que la moindre variation de son intensité ou de notre orbite à des impacts importants, c’est qu’il te manque des notions d’qstronomie…

      • Paul Hémique dit :

        « L’évolution sur 10-15 ans de la température atmosphérique n’est pas très révélatrice de tendance. »

        Sur les 15 dernières années c’est sûr, il n’y a pas de tendance… puisque ça stagne. Si ça augmentait de +2 ou +4°C on le verrait. Vous confondez l’échelle de temps (15 ans, échelle valable selon les « climatologues ») et le fait qu’on y trouve ou pas une baisse ou une hausse. Et si on avait une grosse augmentation de température sur les 15 dernières années vous n’utiliseriez pas ce genre de contre-argument bidon. Ou alors vous devez accepter que si ça monte pendant les 15 prochaines années, ça ne donne pas non plus de tendance en faveur du RCA.

        « C’est vrai, je ne nie pas cela, mais c’est encore plus vrai de dire que quand on regarde à l’oeil nue le soleil, son diamètre est similaire à celui de la lune.  »

        Avec ce genre d’arguments on ne peut que s’incliner… Le rayonnement électromagnétique du soleil est énorme… et invisible. Si on suit votre idée on pourrait dire que l’on ne peut voir les molécules de CO2 à l’oeil nu… donc que leur rôle est négligeable. Grotesque.

  5. Gaston dit :

    Une chose est certaine que le dernier mois de décembre fut un mois des plus froid et si la planète se réchauffe, ce n`est pas dans l`Est du Québec que l`on s`en récent.

  6. Gaston dit :

    Article tiré du Devoir du 2 janvier:

    Des records de froid ont été pulvérisés à travers le Québec

    20 h 36 | La Presse canadienne
    Des records de froid ont été pulvérisés ce jeudi dans plusieurs régions du Québec, déclassant les marques enregistrées il y a plusieurs décennies et, dans un moins un cas, un record vieux de 92 ans, a confirmé Environnement Canada en début de soirée.

    À Témiscaming, l’ancien record du plus bas minimum datait de 1922 avec -30,6; désormais, le -34,2 de 2014 s’impose. Toujours dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, Val-d’Or a enregistré une température record de -41,6 degrés contre -41 degrés en 1980.

    À Québec, la marque de 1968 avec -29,4 passe derrière le -33,9 enregistré ce jeudi. À Baie-Comeau, le -37 de 2014 éclipse le -34,4 de 1974.

    À Montréal, ce jeudi, le mercure n’a pas été en mesure de s’élever plus haut que -24,2 degrés, ce qui constitue également un record du maximum le plus froid. La marque précédente avait été inscrite en 1968, avec un -17,8 degrés.

    En matinée jeudi, des températures minimales allant de -28 à -42 degrés ont été répertoriées à travers la province. En tenant compte du refroidissement éolien, les gens qui ont osé mettre le bout du nez dehors ressentait plutôt des températures oscillant entre -38 et -52 degrés.

    Dans une entrevue accordée à La Presse canadienne, Catherine Vallières, d’Environnement Canada, a mentionné que les températures moyennes étaient d’au moins cinq ou six degrés plus basses que les records de froid

    • youppi dit :

      Gaston savez vous la différence entre météo (locale) et climatologie (globale) ?

      il y a aussi eu plein de record de chaleur en décembre (par exemple Moscou).

      • youppi dit :

        en complément : record de chaleur en australie simplement pour faire la différence en météo et climat.

        http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-25573712

      • Gaston dit :

        Un ne va pas sans l`autre, il y aura toujours des statistiques, ça monte et ça descend depuis le temps des temps, il y a eu l`époque glaciaire et toute cette glace a fondu et on ne peut pas dire que c`était la faute des humains, alors moi la climatologie alarmiste, je n`en ai que faire.Trop de psudos scientifiques disent et écrivent n`importe quoi.

      • lemoutongris dit :

        météo: tout ce qui désapprouve l’hystérie climatique (pas de réchauffement, Antarctique plus gelé que jamais, records de froid dépassant les records de chaud)
        climat: tout ce qui prouve le réchauffement/changement/dérangemetn climatique/météo extrême (pick and choose), généralement un ouragan un peu hors saison ou exceptionnellement puissant

  7. youppi dit :

    Tu dis : ‘En encore une fois (puisque tu semble faire comme si on ne te l’avait pas déjà dit), Real climate et Skepticalscience sont des sites de propagande. Ils ont été créés dans le seul but de tenter de gagner la bataille des relations publiques. Parce qu’ils ont perdu la bataille de la science. Ces sites ont ZÉRO crédibilité. John Cook, un des auteurs a été reconnu pour avoir manipulé la fameuse étude qui disait que 97% des études scientifiques appuyaient le réchauffment anthropique. Et Realclimate a été cité dans les emails du climategate (mettant en cause Michael Mann, Phil Jones et Gavin Schmidt), comme étant un site monté expressément pour manipuler l’opinion publique.’

    1) tu n’es pas un gourou et je ne vais pas juste suivre bêtement tes opinions. Je suis capable de me faire mon propre jugement.

    2) Realclimate a beaucoup plus de crédibilité que ton site. Il y a au moins 8 PH. D. qui écrivent des articles et ils sont tous chercheurs dans le domaine de la climatologie. Sur ce site il n’y a des discussions qu’à caractère scientifique. jamais de commentaire à caractère politique ou juste d’opinions personnelles.

    3) tu site à tort les paroles de M. Mann Michael Mann:
    … the important thing is to make sure they’re loosing [sic] the PR battle. That’s what the site [Real Climate] is about.
    Le site realclimate vise à faire connaître les avancés de la science, les débats sur les sujets moins claires.

    4) tu te discrédites toi-même en disant que realclimate n’ont pas de crédibilité.

    5) il y a aussi beaucoup d’informations scientifiques sur le site de skeptical science. d’autres auteurs que john cook publient sur son site ce qui ne discrédites aucunement John C.

    6) des faits justes des faits.

    • crioux dit :

      Realclimate a ZÉRO crédibilité. John Cook, l’auteur de ce blog à été reconnu pour avoir manipulé une étude qui citait que 97% des études appuyaient le réchauffement cliamtique, ce qui n’était pas vrai du tout. Certains scientifiques sceptiques y ont vu leur études classées comme appuyant le réchauffment anthropique.
      Alors quand un type manipule des données pour appuyer son gagne pain, c’est ZÉRO crébibilité. Tout comme Mann et son fameux Heockey stick truqué que tout le monde a reconnu comme une fraude, sauf toi et Michael Mann aparemment.
      http://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/15624-cooking-climate-consensus-data-97-of-scientists-affirm-agw-debunked
      http://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2013/05/30/global-warming-alarmists-caught-doctoring-97-percent-consensus-claims/
      http://wattsupwiththat.com/2013/11/20/the-97-consensus-myth-busted-by-a-real-survey/

      Et le email tiré du cliamtegate était un citation directe de Michel Mann. C’est lui même qui dit que RealClimate sert a influencer l’opinion publique. Qu’est-ce que ça te prends de plus pour allumer?

      Celui qui se discrédite c’est celui qui ose encore croire en ces fraudeurs qui manipulent les données. Tu ne semble pas encore faire la différence entre science et pseudo-science.

      https://crioux.wordpress.com/2013/09/16/signes-que-quelque-chose-nest-pas-scientifique/

      Les faits sont là: il n’y a plus de réchauffement malgré que le CO2 augmente. Ça c’est un fait on ne peut plus clair, et tu refuses toujours de le reconnaitre.

      • youppi dit :

        Mann n’a t’il pas reçu un prix en 2012 de l’AGU (62 000 membres). N’a t’il pas été conférencier en 2013 de cette même conférence prestigieuse ?

        eh eh je ne pense pas être le seul à trouver des informations pertinente sur le site de realclimate… qui veut mettre la science en avant scène et non le côté politique.

        pour dénier le phénomène du RCA c’est normal de viser le ‘zèbre’ le plus visible….

        Mais quand on s’informe que dans un seul camp comme tu le fait, eh bien je peux concevoir qu’on arrive à tes conclusions. surtout si on fait juste une analyse en surface …

        en passant plusieurs fautes de frappe dans ta dernière réponse…

      • crioux dit :

        Realclimate EST un site de propagande politique, t’es vraiment aveugle.
        Et les graphiques en « marches d’escalier » n’apparaissent que sur realclimate et skepticalscience, jamais ailleurs, parce que c’est de la bullshit.

        Et tes tentatives de diverger du débat des faits et diriger ça vers moi est inutile. Tu es celui qui ne se renseigne que d’un seul coôté, et en plus tu oses dire que je fais des fautes de frappes! S’il fallait que je te remette sur le nez toutes tes fautes de francais….

      • Martin Chicoine dit :

        1) John Cook n’a rien à voir avec Realclimate.

        2) Realclimate est écrit par des scientifiques réputés qui publient régulièrement dans Science, Nature et Journal of Geophysical Research.

        3) John Cook n’a rien manipulé du tout. Ce que son étude dit, c’est que 97% des articles qui prennent position sur le réchauffement disent que celui-ci est causé par l’homme. N’importe qui peut vérifier ceci par lui-même, les données sont disponibles. Et d’ailleurs, Cook a présenté ses résultats à la dernière conférence de l’American Geophysical Union. Il n’aurait jamais été invité à présenter si il avait « manipulé les résultats ».

        4) Comme dit Youppi, Mann a reçu le prix de l’AGU en 2012. De plus, son courbe de « hockey stick » a été confirmée par des dizaines d’autres reconstructions depuis 1998.

        5) Le seul argument pour dire que le réchauffement s’est arrêté est de se baser sur 1998, une année qui a été exceptionnellement chaude à cause du plus grand El Nino jamais enregistré. Cette année est une anomalie. En soustrayant l’effet de ce El Nino, on voit facilement que le réchauffement n’a pas arrêté. http://www.woodfortrees.org/plot/gistemp/from:1983/plot/gistemp/from:1983/trend

        6) etc. etc. etc.

      • crioux dit :

        J’ai pas dit que John Cook était dans le scandale du climategate, il est dans un autre scandale, celui climate consensus, l’étude du 97%. C’est Michael Mann qui est dans le scandale du climategate, en plus de son scandale du hockey stick.

        Realclimate à été monté par des scientifiques, dans un but de propagande politique. C’est pas parce que tu es un scientifitique que tu ne peux pas être corrompu, ou mentir pour en profiter financièrement. C’est comme penser que tous les docteurs sont compétents et gentils….

        John Cook a refusé de rendre publique sa méthodologie et des données. D’autres scientifiques ont reproduit son étude et sont arrivés avec des résultats complètement inverses.

        Al Gore a recu le prix Novel de la paix, pourtant il avait tort sur toute la ligne… Ces prix-là ne sont pas donnés au mérite, mais bien entre gens de la même idéologie. Le Hockey stick à été démoli et enterré. C’est une honte pour la science d’avoir manipulé les données a ce point pour faire disparaitre l’optimum médiéval, parce que c’était dérangeant d’avoir une période plus chaude dans le passé alors que le CO2 y était plus bas. Faites un minimum d’effort pour vérifier avant de dire n’importe quoi. Même le GIEC ne l’utilise plus et on reconnu l’optimum médiéval

        J’ai démontré qu’on peut se baser sur d’autres années un peu avant aussi et on a le même résultat. C’est juste que c’est plus clair et évident depuis 1998. Si on prend depuis 2006 (mêm si c’est encore trop court pour être significatif), il y a même une tendance au refroidissement… Mais il n’y a pas de réchauffement du tout.


        http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3gl/from:1990/to:2013

        Ce que tu fais c’est du cherry picking comme notre mascotte rousse aime bien le faire. C’est le même vieux truc réchauffiste.
        Prendre le plus creux d’une période plus froid eet la comparer avec le top du cycle suivant le plus chaud.
        Entre 1940 et 1970, il y a eu une péridoe de refroidissemement, alors prendre la fin des années 70 (ou 80 comme tu le fais) et comparer avec le pic actuel ne démontre rien. L’autre truc utilisé par les réchuaffistes est de prendre le plus creux de la dernière petite ère glaciaire (1880) et la comparer avec le pic actuel. C’est normal d’avoir un réchauffment de cette façon, parce que oui il y en a eu un, mais il s’agit de cycles naturels et l’humain n’a rien a y voir. Pour le voir il faut regarder la vue d’ensemble, et on se rend compte que ces cycles ont toujours été présents et surtout qu’il y a eu des péridoes bien plus chaudes (et bien plus froides) dans le passé sans que l’humain n’ait rien a y voir. Comment expliquer que toutes les périodes passées (incluant les plus chaudes qui ont été des péridoes prospères) aient eu lieu de façon naturelle, alors que cette dernière ne le serait pas?

  8. youppi dit :

    pour compléter à Paul H.

    est-ce que tu vois sur ce graphique la température moyenne de chacune des décennies : 2000, 1990, 1980…

    sur chacune de ces ‘marches’ on ne voyait pas d’augmentation de la température. Mais en réalité depuis au moins 50 ans ça augmente.

    augmenter de 2 C en dix ans tu penses que c’est possible ? moi pas. déjà augmenter de 0,7 C en 50 ans c’est beaucoup.

    en ce qui concerne, la grosseur du soleil, de la lune, je crois que vous avez compris mon point, sinon too bad. Je ne tiens pas à jouer à celui qui crache le plus loin….

  9. Paul Hémique dit :

    Non sur ces graphiques on ne voit pas bien le plateau de ces quinze dernières années (c’est ça dont on parlait) car l’échelle de temps est mal choisie (d’un facteur 10…)
    Vous me présentez une courbe non pertinente, c’est tout ce que je vois.
    Et je n’ai rien compris à votre histoire de grosseur du soleil, si ce n’est que c’était juste une analogie… non pertinente.

    Quoiqu’il en soit il est vrai que sur les courbes présentées la température augmente globalement… c’est une évidence. Ce qui est moins évident (puisque ce n’est pas fait à ce jour) c’est que c’est l’homme (enfin… la part de C02 émise par l’homme) qui en est « globalement » responsable. Et sur ces quinze dernières années, globalement ça stagne (à des niveaux « élevés certes) mais ça stagne, alors que le CO2 augmente.

    En attendant les températures glaciales qui frappent les Etats-Unis ne vous posent pas problème ? Des records jusqu’à -20°C par rapport aux plus bas historiques à certains endroits… non prévus par la théorie du RCA ?

    Regardez ce dessin paru il y a deux jours sur skeptical science :

    http://www.skepticalscience.com/2014-SkS-Weekly-Digest_1.html

    et la réalité (le même jour) :

    http://www.liberation.fr/monde/2014/01/02/evacuation-reussie-des-passagers-du-navire-bloque-en-antarctique_970190

    Il est de quel côté le déni de réalité ?

  10. youppi dit :

    ton seul argument est celui de la saucisse hygrade.

    plus de gens en mange parce qu’elles sont meilleures et elles sont meilleures parce que plus de gens en mange.

    Donc si tu écrits quelques choses en lettre majuscule c’est vrai puisque les choses vraies sont écrites en lettre majuscule.

    Martin Chicoine t’a bien répondu par rapport à Mann.

    Dis moi donc quelles associations scientifiques a désapprouvé les articles de Mann et après on en reparleras ?

    Dis nous dans quels revues scientifiques on a détruit la courbe en crosse de hockey ?

    Parle nous aussi que l’optimum médiéval climatique est aujourd’hui plus considéré comme un phénomène régional que global.

    parle nous sérieusement que la période 1940 à 1970 est plus considérée comme un plateau que comme une période avec un refroidissement ?

    dis nous de combien de degrées celsius le refroidissement de la température atmosphérique depuis 1998 est ? et depuis 2006 ? tu vois des choses que tu es le seul à voir !!

    Ton dernier vidéo ma bien fait rire avec le gars qui nous répète je ne sais pas combien de fois la même sornette.

    et inutile de nous remettre ton graphique des tâches solaires qui montrent une stabilité de celles-ci pour la période 1950 à 2000 alors que c’est pour cette période que le réchauffement a été le plus important.

    • crioux dit :

      Je suis las de te répéter les mêmes choses des dizaines de fois. J’ai déjà répondu à plusieurs reprises à tes « questions » sur ce blog. Tu as une mémoire sélective..

      Quand au vidéo, si tu n’as pas compris, il n’y a rien à dire de plus.

  11. Paul Hémique dit :

    « Dis moi donc quelles associations scientifiques a désapprouvé les articles de Mann et après on en reparleras ? »

    L’analyse en composantes « partiellement centrée » utilisée dans « MBH98 » (la courbe de Mann) a été démontée en premier par McIntyre et McKitrick dans un article de Energy and Environment paru en 2003, ce qui a contraint Mann et son équipe a publier un correctif dans Nature.
    Puis en 2006, sur demande parlementaire, c’est Edward Wegman (chairman statistique, travaillant à l’université George Mason) qui publie un rapport en 2006, confirmant les manipulations de Mann relevées et démontrées par McIntyre.
    Peu après l’Académie des sciences américaine rend le même verdict.
    L’Académie des sciences américaine ça vous suffit ou pas ?

    Une source parmi d’autres :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Graphique_en_crosse_de_hockey

    • Martin Chicoine dit :

      1) Les critiques de McIntyre et McKitrick ont été démontées par Zorita et von Storch: http://goo.gl/1uB0FB

      2) Quel correctif de Mann dans Nature ?

      3) Où est-ce que tu as vu ça le « verdict de l’Académie des sciences américaine » ???

      4) Le rapport Wegman ?? Ça c’est un scandale ! Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Hockey_stick_controversy#Committee_on_Energy_and_Commerce_Report_.28Wegman_Report.29

      « The Wegman Report lacked peer review, but was sent out to a number of referees shortly before it was released one of the referees, Grace Wahba, later said she received the report only 3 days in advance, and her criticisms were ignored. »

      « The report asserted that the critiques of MBH98 and MBH99 by McIntyre and McKitrick (MM) were « valid and compelling », but failed to examine if the suggested corrections made any significant difference to the outcome, though studies including Wahl & Ammann 2006 had found that the hockey stick shape remained after the corrections. »

      « The report reiterated the claim that the MBH method created a hockey-stick shape from random red noise, but Wegman failed to respond when the issue was shown to have been caused by an error in McIntyre and McKitrick’s methodology, and despite repeated requests did not provide his code for comparison. »

      « The peer review process of the Wegman report itself was questioned. »

      « In 2007, Wegman and Said published a paper based on this social network analysis.[186] In 2010 this paper was found to include plagiarism which also appeared to be in the Wegman Report. »

      « Despite congressman Waxman pressing Wegman to release the code Ritson had requested, Wegman still declined to « disclose the details of our methods » and Mann said « It would appear that Dr. Wegman has completely failed to live up to the very standards he has publicly demanded of others. » »

      etc. etc. etc.

    • youppi dit :

      Wegman n’a pas faits son travail aussi bien que tu le dis. Vas aussi lire sur wikipedia ce qui est écrit.
      Wegman a plus critiqué le travail en réseau que la méthode utilisée par Mann…

      Quand à la position de l’académie des sciences américaine je ne crois pas qu’elle a rendu le même verdict que tu dis. ce n’est pas l’information que j’ai.

      Nature est beaucoup plus prestigieuse que Energy and environment, plus peer-reviewed.

  12. Martin Chicoine dit :

    Deux questions simples pour Christian et « Paul Hémique » :

    1) Pensez-vous vraiment que Mann aurait été honoré par l’American Geophysical Union si il avait été à la source d’un « scandale », qu’il aurait « manipulé des données », etc. ?

    2) Pensez-vous vraiment que John Cook aurait été invité à présenter ses travaux au congrès de l’AGU si c’était reconnu que c’était encore une fois « scandale » et « manipulation » ?

    • crioux dit :

      Il a recu ses « honneurs » avant que ses manipulations ne soient découvertes.

      ET tu penses sérieusement que parce qu’une organisation existe qu’elle est nécessairement honnête et pas sujette à des entourloupettes pour se garantir des fonds de recherche?

    • Martin Chicoine dit :

      « Il a recu ses « honneurs » avant que ses manipulations ne soient découvertes. »

      Eh non, Mann a été honoré en 2012 et ses supposées « manipulations » auraient été découvertes en 2003…

  13. Gaston dit :

    Voici un article d`opinions de Jacques Brassard paru aujourd`hui dans le journal de Québec et dans le blogue RadioH2O;

    Les gourous du climat en mauvaise posture

    Publié par: Jacques Brassard in H2O Blog, Jacques Brassard, Nouvelles 4 heures passé 0

    Les gourous du climat—c’est-à-dire ceux qui prêchent depuis des décennies que les humains sont coupables d’être à l’origine du réchauffement récent— sont, par les temps qui courent, dans de fâcheuses postures, souvent très hilarantes.

    C’est le cas du gourou planétaire Al gore qui, dans les années 2000, prédisait que la calotte glaciaire de l’Arctique serait totalement fondue… en 2013 ! L es médias, toujours très lèche-cul quand il s’agit d’Al Gore, le croyaient et lui faisaient une large place. Même des scientifiques, faisant partie de l’épiscopat du GIEC (le machin onusien sur le climat), le cautionnaient.

    Aujourd’hui, Al Gore a l’air d’un fumiste hystérique. La calotte glaciaire est toujours là. Et elle n’est pas près de se liquéfier.

    D’autres gourous s’efforcent d’être plus sérieux et de conserver un vernis scientifique.

    C’est le cas de Claude Villeneuve, de l’Université de Chicoutimi, phare lumineux de la pensée climatique au Québec, qui prend soin d’aviser ses lecteurs de ne pas tirer de conclusion à partir de l’hiver glacial qui sévit partout dans le monde.

    Ce qui se passe présentement, nous prévient-il, c’est du domaine de la météo et ça n’a rien à voir avec le climat qui, lui, ne s’observe que sur de longues périodes (minimum 30 ans).

    Il a raison. Mais je me demande bien pourquoi, quand nous connaissons des canicules accablantes, les réchauffistes et les gourous patentés se dépêchent de prophétiser qu’il s’agit là, à coup sûr, d’une préfiguration, d’un avant-goût, d’un réchauffement climatique catastrophique. Curieuse double démarche «scientifique» : le sang glace dans nos veines, c’est juste de la météo ; il fait chaud comme en enfer, alors là, attention, c’est du changement climatique. Des gourous qui déraillent : quel spectacle désopilant !

    Pour ce qui est de l’arrêt du réchauffement depuis 17 ans, le gourou du Saguenay rassure ses ouailles : bientôt le réchauffement va reprendre. C’est ce qu’on appelle un acte de foi.

    D’ailleurs, les savants réchauffistes ont une explication pour cette pause du réchauffement : la chaleur s’est réfugiée dans les profondeurs des océans. Les abysses, il fallait y penser ! L’avantage (pour eux) de cette thèse, c’est qu’elle est invérifiable. Oups !

    En fait, les gourous du climat, les scientifiques inféodés au GIEC, les scribes écolos se sont désormais retranchés derrière leur ultime «preuve» : le consensus qui existerait dans la communauté scientifique autour de la théorie du réchauffement provoqué par les humains.

    Or, ce consensus est une illusion. Il n’a jamais existé. Il vient du fait que le GIEC, ayant pour mandat d’étoffer l’hypothèse du réchauffement anthropique (causé par les humains), ne retient que les publications scientifiques qui adhèrent au «dogme». Résultat : miraculeusement… le consensus sort du chapeau ! Magie !

    Or, on sait qu’il y a des milliers de scientifiques à travers le monde qui s’affichent à l’égard du «dogme» comme des climato-sceptiques. La pétition de l’Oregon, par exemple, qui conteste l’origine humaine du réchauffement, compte plus de 30 000 signatures, dont 9 000 docteurs en sciences. C’est aussi le cas de la Déclaration de Manhattan : plus de 1000 signataires.

    L’argument du consensus, dernier rempart des gourous, est devenu une fumisterie pathétique.

    (Article paru dans le Journal de Québec, 10 janvier 2014)

    Vous appréciez cet article ? Jacques Brassard a également publié un livre, Hérésies, dans lequel il expose ses vues décapantes sur la société québécoise et le monde. Comme le dit Mario Dumont : «Voici un livre qui dérange !»

    • youppi dit :

      Jacques Brassard n’a aucune crédibilité tant qu’à moi. trop usée le bonhomme.

      • crioux dit :

        C’est sûr, selon toi, les seuls qui ont de la crédibilité sont ceux qui sont reconnus pour avoir fait de la fraude, comme Mann et Cook….

  14. Paul Hémique dit :

    Deux questions simples pour Christian et « Paul Hémique » :

    1) Pensez-vous vraiment que Mann aurait été honoré par l’American Geophysical Union si il avait été à la source d’un « scandale », qu’il aurait « manipulé des données », etc. ?

    2) Pensez-vous vraiment que John Cook aurait été invité à présenter ses travaux au congrès de l’AGU si c’était reconnu que c’était encore une fois « scandale » et « manipulation » ?

    1) Pour la liste des manipulations, je vous donne le lien de wikipedia… au cas où vous douteriez d’autres sites pourtant plus sérieux mais… sceptiques.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Graphique_en_crosse_de_hockey

    c’est la partie controverses techniques

    2) John Cook n’est pas un scientifique mais un blogger militant. J’ai lu le contenu de sa pseudo-étude qui aboutit au consensus de 97%, la méthodologie est lamentable. Les articles servant de base à la recherche n’ont même pas été lus, c’est basé uniquement sur des abstracts, souvent mal ou sur-interprétés (plutôt normal pour une « équipe scientifique » composé de bénévoles dans le cadre de « citizen science »).
    Un exemple parmi d’autres sur cette manipulation, plusieurs scientifiques ont protesté pour s’être retrouvés en faveur du consensus dans son étude, alors que ce n’était pas le cas. Mais apparemment ça ne dérange pas ceux qui veulent y croire.

    Vous parlez d’honneurs, de congrès supposés prestigieux, la science véritable n’en a cure. Ce qui compte c’est si ce qui est dit est valable ou non. Ca été démontré que non pour Mann (Cook ne mérite même pas qu’on en parle, ce n’est que de la propagande). A partir de là ceux qui soutiennent encore sa courbe se disqualifient vis à vis de la science.

    Sérieusement partez de l’origine, essayez de comprendre comment a été faite cette courbe et vous deviendrez peut-être un peu plus objectif.

    • Martin Chicoine dit :

      « 1) Pour la liste des manipulations, je vous donne le lien de wikipedia… au cas où vous douteriez d’autres sites pourtant plus sérieux mais… sceptiques.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Graphique_en_crosse_de_hockey

      c’est la partie controverses techniques »

      Ha ha, je trouvais ça drôle que tu cites wikipedia sur ce sujet. Je suis allé le lire et c’est ultra-biaisé… On parle de l’article de McIntyre sans mentionner la réplique de Von Storch et Zorita qui l’a invalidé. On parle du rapport Wegman sans parler de ses défaillances, des histoires de plagiat, etc. Allez lire l’article en anglais, il est bien plus complet et mieux documenté.

      « Les articles servant de base à la recherche n’ont même pas été lus, c’est basé uniquement sur des abstracts, souvent mal ou sur-interprétés (plutôt normal pour une « équipe scientifique » composé de bénévoles dans le cadre de « citizen science »).
      Un exemple parmi d’autres sur cette manipulation, plusieurs scientifiques ont protesté pour s’être retrouvés en faveur du consensus dans son étude, alors que ce n’était pas le cas. Mais apparemment ça ne dérange pas ceux qui veulent y croire. »

      Si tu avais vraiment lu l’article, tu aurais vu que les auteurs étaient invités à auto-évaluer leurs articles. Eh bien l’auto-évaluation est arrivé à un résultat encore plus élevé (97.2 contre 97.1%).

      • crioux dit :

        Toi et ton copain la mascotte rousse, vous êtes probablement parmis les seuls a encore croire au Hockey Stick. Même l’ONU a cessé d’utiliser ce graphique. McIntyre avait raison, et les alarmistes ont essayé de le salir. Mais les faits restent. Le Hockey stick est une fraude scientifique.

        Apparemment, tu n’as pas lu les articles qui expliquent très bien que l’étude de censensus project, le fameux 97%, c’est une fraude, une manipulation de données.

      • Paul Hémique dit :

        « On parle de l’article de McIntyre sans mentionner la réplique de Von Storch et Zorita qui l’a invalidé. On parle du rapport Wegman sans parler de ses défaillances, des histoires de plagiat, etc. »

        C’est quoi la réplique de Von Storch et Zorita ? Une mauvaise méthodologie devient bonne avec une réplique ? C’est fabuleux la climatologie…
        J’ai cité une partie des erreurs de méthodologie de Mann, contestez-vous ces erreurs ?
        Du plagiat il y en a aussi dans les rapports du GIEC, vous n’en parlez pas non plus.

        Et j’ai lu le fameux article de Cook : ceux qui ne se prononcent pas sur le réchauffement sont considérés comme supporters de cette théorie, c’est à mourir de rire tant c’est biaisé.
        Quel pourcentage d’auteurs ont auto-évalués leurs articles ?
        Sachez aussi que quelqu’un comme Mann produit des centaines d’articles qui répètent inutilement à peu près la même chose fausse, et que ça augmente le pourcentage de « consensus » alors que ça ne prouve rien si ce n’est ce qui est connu : la climatologie est noyautée par les réchauffistes alors qu’il n’ont pas l’embryon d’un début de preuve de ce qu’ils avancent, à savoir le rôle majeur du CO2 sur la température globale.

        Et à la limite ce serait normal que ça confirme le chiffre, vu les histoires pour empêcher des articles sceptiques ou simplement objectifs de paraître et le fait que Cook a du prévenir tous ses collègues réchauffistes pour confirmer qu’ils le sont bien. Mais non il y a des gens qui sont contre et qui se sont retrouvés pour. Et ça n’a pas été pris en compte.
        Enfin je ne connais pas d’autre domaine où on fait des études de consensus pour établir des pseudo-vérités scientifiques. Ce n’est pas de la science mais de la com grand public. Et vous aimez ça visiblement.

      • Martin Chicoine dit :

        « Toi et ton copain la mascotte rousse, vous êtes probablement parmis les seuls a encore croire au Hockey Stick. »

        Les seuls sur ce blogue, tu as sûrement raison. Et non, l’ONU n’a pas cessé d’utiliser ce graphique.

      • Paul Hémique dit :

        Martin Chicoine dit :
        15/01/2014 à 14:59
        « Toi et ton copain la mascotte rousse, vous êtes probablement parmis les seuls a encore croire au Hockey Stick. »

        Les seuls sur ce blogue, tu as sûrement raison. Et non, l’ONU n’a pas cessé d’utiliser ce graphique.

        Si ça c’est pas la preuve…

      • Martin Chicoine dit :

        Paul Hémique, « C’est quoi la réplique de Von Storch et Zorita ? Une mauvaise méthodologie devient bonne avec une réplique ? C’est fabuleux la climatologie…
        J’ai cité une partie des erreurs de méthodologie de Mann, contestez-vous ces erreurs ? »

        T’es vraiment drôle, toi. Tu as l’air de penser tout connaître sur le sujet et tu ne connais même pas les articles qui ont montré que les critiques de McIntyre et McKitrick n’étaient pas fondées. Vas donc les lire:

        Von Storch et Zorita, Geophys. Research Letters, 32 L20701 (2005), disponible ici: http://coast.hzg.de/staff/zorita/ABSTRACTS/2005_von_Storch_etal__Comment_on_hockey_stick_GRL.pdf

        Wahl et Ahman, Climatic Change, November 2007, Volume 85, Issue 1-2, pp 33-69 disponible ici: http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10584-006-9105-7

        Ces deux articles ont **démontré** que les méthodes employées par McIntyre et McKitrick n’étaient pas valides.

      • crioux dit :

        Sauf que les articles que tu cites datent de 2005 et 2007. Depuis le « hockey stick » a été totalement cassé, démoli, enterré, brûlé, incinéré et ré-enterré.

        http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/08/19/2188450_la-trop-longue-agonie-de-la-crosse-de-hockey.html



      • Paul Hémique dit :

        Non je ne vais pas les lire, j’attendais un résumé, ou un argument, de votre part, mais visiblement vous n’en êtes pas capable parce que vous ne les avez sans doute pas lus non plus.
        J’ai compris comment a été faite la courbe de Mann (avec des sources disparates et très incomplètes, avec des choix statistiques peu usités et arbitraires, avec des espèces d’arbres quasi-abandonnées depuis en dendrochronologie, etc..) et ça ne me va pas, j’ai lu l’article de Cook et ça ne me va pas du tout, mais vraiment pas. Vous défendez les 2, pour moi vous n’êtes pas assez exigent en sciences.
        Je n’ai jamais lu aucun article scientifique sur l’homéopathie et ça ne m’a empêché de comprendre que c’était une pseudo-science.
        Et puisque vous utilisez l’impératif :
        – trouvez le passage où je prétend tout comprendre de la climatologie.
        – expliquez moi comment on calcule la température moyenne de la terre puisque vous avez dit que c’était très simple.

  15. youppi dit :

    une question à CRIOUX ?

    à combien de mes questions as-tu répondu dans nos derniers échanges ?

    par exemple:

    parle nous sérieusement que la période 1940 à 1970 est plus considérée comme un plateau que comme une période avec un refroidissement ?

    dis nous de combien de degrées celsius le refroidissement de la température atmosphérique depuis 1998 est ? et depuis 2006 ?

    tu sais le genre de réponses claires comme :

    je pense que … oui ou non parce que il y a ce fait qui existe.

    pas le genre de réponse comme je suis las, je t’ai déjà répondu, tu n’as rien compris. vas donc lire ceci ou cela.

    Arrête de te défiler. Répond franchement.

    Tu parles de REFROIDISSEMENT RÉCENT du CLIMAT dans ton dernier texte eh bien prouves nous ton point. Pourquoi tu nous parles pas que 2010 est l’année la plus chaude jamais enregistré (c’est pas assez récent) ?

    • crioux dit :

      As-tu une idée de combien de questions (souvent les mêmes) que tu poses depuis que tu viens ici? Et quand on prend la peine de répondre, tu ne fais que dire que c’est faux, alors oui on se lasse d’essayer de te raisonner.

      J’ai déjà plusieurs articles sur le refroidissement 1940-1970, tu n’as qu’à les relire.

      • youppi dit :

        Combien de questions que je t’ai posé et que tu n’as pas répondu juste dans la dernière série d’échange ?

        Ton argumentaire est faible et déficient.

        En ne répondant pas, tu ne fais que démontrer les failles de ta théorie, tu ne fais que nier les faits en faveur du RCA.

        Qu’est qui fait que depuis 800 000 ans le CO2 est stable entre 200 et 300 ppm et depuis 100 ans il monte à 400 ppm ?

        Je ne serais pas surpris que tu ne répondes pas… encore une fois à une question aussi simple.

      • crioux dit :

        Tu ne fais pas la différence entre poser une question et tenter de trouver une façon de me prendre en défaut. Tu essaye ça depuis que tu viens ici. Au début je prenais la peine de répondre à tes questions de façon détaillée et compréhensive, avec références, mais tu ne fais que dire que c’est faux et continuer à poser tes « questions ». Moi aussi je t’ai déjà posé des questions simples et claires et tu n’y as jamais répondu autrement qu’en citant des liens de skeptikalsciene ou realclimate.
        Je ne suis pas obligé de répondre à tes questions. C’est une section « commentaires », pas un Q&A. De toute façon les questions que tu « poses » tu les as déjà posées dans le passé et j’y ai déjà répondu.

        En passant j’étais en vacances, et j’avais autre chose à faire…

  16. youppi dit :

    c’est malhonnête comme réponse et comme échanges. La qualité de l’information que tu transmets est également très biaisé (toujours juste un côté de la médaille).

    si on a pas le même avis que toi on est automatiquement classé et traité de ceci ou de cela. Tu n’es pas intéressé par les opinions des autres qui ne sont pareils au tienne.

    Mais toi tu as trouvé ta vérité et ton combat. Je pourrais te relater des échanges de deux ans passés et tu ne répondais pas plus à mon questionnement.

    • crioux dit :

      Look who’s talking…

      Non je ne suis pas intéressé par les opinions, je suis intéressé par les faits:

      Il y a deux côtés de la médaille en effet, celui de la vérité scientifique et celui de la propagande politique. J’ai choisi celui de la vérité scientifique. La science a démontré a plusieurs reprises que le réchauffement anthropique était faux. Les sources des variations sont ailleurs: cycles solaires, cycles océaniques, cycles de Milankovitch, donc rien à voir avec l’activité humaine.

  17. Paul Hémique dit :

    « Qu’est qui fait que depuis 800 000 ans le CO2 est stable entre 200 et 300 ppm et depuis 100 ans il monte à 400 ppm ? »

    A priori c’est dû aux rejets de CO2 liés à l’activité humaine, je n’ai jamais lu quelque chose qui contestait ce point (si vous avez quelque chose donnez la source SVP).
    Par contre on peut dire que ce ne sont pas les mêmes instruments qui permettent de mesurer le CO2 actuel et celui d’il y a 800.000 ans. En plus les mesures actuelles sont mondiales et celles qui permettent d’évaluer le taux de CO2 sont locales (à ma connaissance limitées à Vostok). Tout ceci ne prouve cependant rien dans un sens ni dans l’autre.
    Petite question : a-t-on une idée des taux de CO2 entre le début de la formation de la terre et il y a 800.000 ans ?
    Se souvenir aussi qu’il a été démontré clairement avec l’étude des carottes de glace sur ces échelles de temps que c’est la température qui fait augmenter le CO2 atmosphérique, et non l’inverse.
    Je ne vois pas où vous voulez en venir…

    • crioux dit :

      On a une bonne idée du taux de CO2 depuis 600 millions d’années, il a presque toujours été BEAUCOUP plus élevé que maintenant (en grisé), et pourtant la plupart de ce temps la vie était prospère… Nous vivons dans une période PAUVRE en CO2.

      Quant au taux de CO2 plus récent, je ne crois pas que ça soit correct de dire qu’il n’a pas varié du tout depuis 800 000 ans. Il varie tout le temps, de façon naturelle, et nos points de référence dans le passé sont imprécis, il est difficile de les mesurer précisément. Vostok est un des bons exemples, et il détruit complètement la théorie réchauffiste puisque ça démontre que la température fait monter le taux de CO2, et non pas l’inverse. l’humain n’est responsable que d’une infime partie du CO2 émit annuellement, le reste est par la nature, (97%)

      Aussi plusieurs chercheurs sont arrivés avec des taux de CO2 très variables, certains plus élevés que maintenant pour un passé très récent, mais comme c’est contraire au dogme qui dit que le CO2 augmente à cause de l’activité humaine, c’est caché sous le tapis.

      Le dogme réchauffiste dit que la température et le taux de CO2 étaient stables, jusqu’à ce que l’humain commette le péché de l’industrialisation…

  18. youppi dit :

    tu dis : ‘Quant au taux de CO2 plus récent, je ne crois pas que ça soit correct de dire qu’il n’a pas varié du tout depuis 800 000 ans.’

    Mais moi je dis qu’il a varié entre 200 et 300 ppm depuis 800 000 ans et que depuis 100 ans il a passé de 280 ppm à près de 400 ppm aujourd’hui. La civilisation humaine n’a jamais existé avec des taux de CO2 de 400 ppm et plus.

    voir par exemple ce vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=H2mZyCblxS4

    Tu vois tu comment tu changes ce que je dis ?

    après tu écris : ‘Aussi plusieurs chercheurs sont arrivés avec des taux de CO2 très variables, certains plus élevés que maintenant pour un passé très récent, mais comme c’est contraire au dogme qui dit que le CO2 augmente à cause de l’activité humaine, c’est caché sous le tapis.’ pas de source et mélange de théorie de la conspiration et de religion ton affaire.

    comment tu expliques que durant 800 000 ans le CO2 soit relativement stable et depuis 100 ans il augmente d’un coup ?
    Les cycles n’expliquent pas la variations récentes (50 ou 100 ans) de la température de l’atmosphère !

    Paul Hémique au moins on s’entend là dessus. En passant mon commentaire sur la malhonnêteté des échanges ne s’adressait pas à toi.

    ‘Je ne fais que reprendre un de tes points : ‘A partir de là ceux qui soutiennent encore sa courbe se disqualifient vis à vis de la science.’

    Est-ce que l’AGU l’a disqualifié ou d’autres associations scientifiques au niveau mondiale ? Je ne pense pas. Oui il y a des blogueurs ou McKitrick qui ont critiqué sa méthode mais il y a eu des réponses avec révision par comité qui ont également été fournie mais on dirait que ça ne rentre pas dans votre évaluation ?

    • crioux dit :

      C’est dommage que je n’arrive plus à retrouver l’Article que j’ai lu récemment, qui démontrait que plusieurs chercheurs avaient déterminé que dans le passé récent, il y avait eu des variations importantes du CO2, dépassant même les 400 ppm, mais que ces études avait été modifiées pour ne pas contredire le dogme. Je vais essayer de le retrouver quand j’aurais quelques minutes. Mais anyway, il est aussi difficile d’avoir des mesure exactes pour le taux de CO2 que pour la température dans le passé, parce qu’il n’y avait pas de mesures, et on sait à quel point les proxies peuvent être imprécis, ou manipulées.. Donc affirmer comme une vérité absolue que le taux de CO2 n’a presque pas varié pendant 800 000 ans et se fier sur ça pour appuyer une théorie, ce n’est pas très scientifique.
      Si tu prends la peine de regarder les résultats de Vostok, qui sont parmis les plus précis qu’on aie, le CO2 et la température varient, mais pas en relation directe. Le seul lien possible à faire est que la température augmente AVANT le CO2. C’est donc la température qui varie (influencé par d’autres sources naturelles) et ensuite le CO2 augmente par dégazage des océans et biodiversité. Et comme ça se fait de façon cyclique, il est bien plus probable que ça soit des cycles naturels. ET toi comment tu expliques que depuis quelques millions d’années, la température et le CO2 varient de façon cyclique naturellemement, les ère glaciaires sont cycliques réglées comme des horloges, qu’il y a des cycles climatiques influencés par le soleil et les océans de 200 ans, 30 ans et 11 ans, mais que le cycle récent lui ne serait pas du à des causes naturelles?
      Tu ne peux pas affirmer que le cycle actuel est différent ou plus chaud, parce qu’il y a eu des périodes plus chaudes dans le passé récent, avant que l’humain ne commence à émettre un peu de CO2 (actuellement seulement 3% du CO2 émit l’est par l’homme) Tu ne peux pas dire que je ne te l’ai pas déjà dit, les 5 périodes chaudes depuis la fin de la dernière ère glacaire:

      Alors oui, les changements actuels peuvent être expliqués par des cycles naturels, sans apport de l’humain.

      Aucun des scénarios catastophes du GIEC ne s’est réalisé, le CO2 monte et il y a un plateau des températures, voire même un refroidissement.

      Un refroidissemement serait une preuve non seulement que l’hypothèse du CO2 est fausse, et donc le dernier clou dans le cercueil, mais aussi que les cycles solaires sont responsables, puisque le cycle 24 à été faible, mais le ycle 25 s’annonce encore plus faible, comparable aux observations du temps du petit âge de glace, il y a entre 200 et 400 ans.
      Voici un graphique qui compare les cycles actuels avec les cycles pendant la petite ère glacaire:

      Pour ce qui est du reste, tu ne fais pas la différence entre un scientifique qui fait une étude bénévolement pour la science et la vérité, un qui le fait pour l’argent (Mann), ou un organisme politisé. Les organismes ont besoin de financemment, et c’est la plupart du temps le gouvernement qui finance… Tout comme le démontre le dernier scandale de la BBC, le 28gate.

    • Paul Hémique dit :

      « comment tu expliques que durant 800 000 ans le CO2 soit relativement stable et depuis 100 ans il augmente d’un coup ?
      Les cycles n’expliquent pas la variations récentes (50 ou 100 ans) de la température de l’atmosphère !

      Paul Hémique au moins on s’entend là dessus. En passant mon commentaire sur la malhonnêteté des échanges ne s’adressait pas à toi. »

      Ce n’est pas parce qu’on explique pas entièrement les variations récentes de température que ça valide l’hypothèse du CO2.
      C Rioux n’est pas malhonnête, il prend beaucoup de temps pour vous répondre mais il semble que rien ne passe. Ainsi vous en êtes encore à contester que les températures entre 1940 et 1970 ont baissé alors que le CO2 augmentait.

      ‘Je ne fais que reprendre un de tes points : ‘A partir de là ceux qui soutiennent encore sa courbe se disqualifient vis à vis de la science.’

      Est-ce que l’AGU l’a disqualifié ou d’autres associations scientifiques au niveau mondiale ? Je ne pense pas. Oui il y a des blogueurs ou McKitrick qui ont critiqué sa méthode mais il y a eu des réponses avec révision par comité qui ont également été fournie mais on dirait que ça ne rentre pas dans votre évaluation ?

      Le problème c’est que vous ne remontez pas aux sources et que vous accordez votre confiance à l’aveugle, à ce qui vous semble prestigieux. Il y a eu des petites révisions sur une part des critiques de Mann par Mc Intyre, mais le fond de sa critique reste bon. Parmi ce qui est admis par tous :
      – une espèce d’arbre a été favorisée arbitrairement d’un facteur 400 par rapport à d’autres parce que ça permettait d’obtenir le résultat voulu (ce n’est pas la seule mais c’est une des manipulations les plus spectaculaires)
      – la méthodologie est complètement foireuse (5 arbres seulement pour l’année 1995 !)
      – l’analyse en composante partielle permet de faire de faire des crosses de hockey en veux tu en voilà. On peut même en faire avec des valeurs aléatoires, comme les cours de la bourse. On peut aussi faire des crosses de hockey vers le bas.

      La crosse de hockey c’est de la statistique. Wegman par exemple n’est pas un simple blogger comme vous semblez le croire, et en statistiques il est un peu meilleur que Mann je pense….

      « Wegman received the 2002 Founders Award from the American Statistical Association, for « over thirty years of exceptional service and leadership to the American Statistical Association. »

      De toutes façons cette courbe avait deux objectifs : atténuer le réchauffement Moyen-Ageux et montrer qu’il y avait un réchauffement récent quasi-exponentiel.
      Observe-t-on ce phénomène depuis 15 ans d’après les mesures ?
      Non, on a un « presque » plateau.

      Et sinon sur wikipedia :

      « Le comité de l’Académie des Sciences des États-Unis chargé des reconstitutions climatiques des deux millénaires les plus récents a publié en juin 2006 un rapport modérant les conclusions de Michael Mann (sa thèse minimisant l’importance de la période chaude du Moyen Âge étant qualifiée de « plausible »), accréditant certaines critiques (notamment la méthode statistique biaisée et la faiblesse de la couverture géographique aux temps anciens), et soulignant certaines qualités originales de la méthodologie (notamment la méthode statistique une fois débiaisée) »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Graphique_en_crosse_de_hockey

      Il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux, au moins sur ce point.

  19. youppi dit :

    vous dites P. H. ‘Ce n’est pas parce qu’on explique pas entièrement les variations récentes de température que ça valide l’hypothèse du CO2.’

    l’inverse aussi s’applique : L’augmentation de CO2 n’aura jamais un effet direct et linéaire sur l’augmentation de la température, le système climatique terrestre est beaucoup trop complexe pour cela.

    Mais ça demeure la meilleure hypothèse non ?

    ce ne sont pas les volcans qui démontre l’augmentation récente, ni les cycles solaires, ni le projet cloud.

    Est-ce que l »Optimum médiéval était un phénomène si global ?

    Vous remettez en doute, mais vous ne donnez pas d’explication !!

    • crioux dit :

      « Mais ça demeure la meilleure hypothèse non ? »

      Justement NON. En science, quand les observations réelles ne correspondent pas à l’hypothèse, c’est qu’elle est fausse.
      -Dans les carottes de glace de Vostok, pendant des centaines de millier d’années, le CO2 augmente APRÈS la température, parfois avec 800 ans de retard. Il n’en est donc pas la cause.
      -Après 1940, le CO2 émit par l’humain à augmenté (boom d’après guerre) pourtant de 1940 à 1970, la température est descendue.
      -Depuis 1998, l’humanité a émit près du quart de tout le CO2 émit par l’humanité. Pourtant la température ne monte pas…

      Les cycles solaire, combinés aux cycles océaniques, et sur une plus large période, les cycles de Milankovitch, expliquent les variations climatique de façon bien plus précise et logique que le CO2. En plus, ils expliquent les températures passées (ex: cycles solaires faibles et petite ère glaciaire), ce qui est une confirmation de l’hypothèse.

      L’optimum médiéval, tout comme la petite ère glaciaire, ont été global, j’ai déjà expliqué ça à maintes reprises sur ce blog et cité des études qui ont pris des proxies partout sur la planète, il y avait même des graphiques qui montraient des courbes de température semblables provenant de partout dans le monde. Je ne vais pas ENCORE me répéter. Ca donne quoi que je répète, tu ne les lis même pas.

    • Paul Hémique dit :

      « l’inverse aussi s’applique : L’augmentation de CO2 n’aura jamais un effet direct et linéaire sur l’augmentation de la température, le système climatique terrestre est beaucoup trop complexe pour cela. »

      Entièrement d’accord avec vous !!
      Mais alors… les recommandations du GIEC aux politiques qui ne parlent que d’un facteur : le C02, et disent que selon telle émission de CO2 on aura telle augmentation de température seraient… fausses ?

      Vous rendez-vous compte que vous êtes devenu sceptique ??

  20. youppi dit :

    de combien de degrée le ‘refroidissement de 1940 à 1970. Et le CO2 a augmenté de combien durant cette période ? et les aérosols et les poussières ont augmenté de combien durant cette période.

    On ne peut comparer bêtement 1940 à 1970 à la période 1970 à aujourd’hui. ait-je besoin de vous l’expliquer dans le détail ??

    • crioux dit :

      La descente de la température entre 1940 et 1970 était de 0,2 degré, pendant que le CO2 augmentait d’environ 25ppm, sur 30 ans. Ca ne semble pas beaucoup, mais dites-vous que le réchauffement « catastrophique » décrié par les réchauffistes est de 0,7 degré sur 100 ans, et que pendant ce temps, le CO2 a augmenté de 110ppm (sur 100 ans). Mais la seule période où le CO2 et la température augmentaient en même temps c’est entre 1975 et 1998.

      110ppm, ça signifie que le CO2 était 0,029% de l’atmosphère il y a 100 ans, et qu’il est maintenant de 0,040%, ça reste infime.

      Le but n’est pas de comparer les périodes, mais de démontrer qu’il existe des cycles indépendants du CO2, et que ce sont ces derniers qui sont responsables des variations de température.

      Les aérosols et les poussières c’est ce que les « experts » des années 70 utilisaient pour justifier de dire que l’humain était responsable d’une ère glaciaire imminente. L’humain était responsable et les solutions pour contrer l’ère glaciaire étaient bizarrement les mêmes qu’aujourd’hui pour contrer le réchauffement:
      Extrait de journal dans les années 1970:

      Source: http://news.google.com/newspapers?id=jjgiAAAAIBAJ&sjid=9KsFAAAAIBAJ&pg=1371,2354081

      Ca n’a rien à voir avec la température, c’est de la politique.

  21. L'engagé dit :

    « Il y a deux côtés de la médaille en effet, celui de la vérité scientifique et celui de la propagande politique »

    Premièrement, les choses en sciences (j’insiste sur le pluriel) ne sont pas aussi tranchées que cette vision aussi manichéenne… Il y a beaucoup de zones de gris et ce qui aide les scientifiques à faire la lumière, c’est justement une entente les méthodes et les conventions de manière à ce que le débat, justement parfois contradictoire, fasse avancer les connaissances.

    Ensuite, il y a plusieurs mouvements politiques qui correspondent aussi à des intérêts divers. Discuter de sciences et de politique exige donc de la rigueur, de la curiosité pour la méthodologie, l’épistémologie et la culture générale.

    Malheureusement, l’auteur du blogue écrit : « 10ppm, ça signifie que le CO2 était 0,029% de l’atmosphère il y a 100 ans, et qu’il est maintenant de 0,040%, ça reste infime.»

    Ce n’est pas parce dans notre propre perspective humaine, nous peinons distinguer une différence inférieure à 0, 01%, 0,1%, ou 1%, que cette différence ne peut pas être significative dans un champ scientifique donné.

    0,01% du PIB mondial pourrait permettre de faire bien des choses… La légèreté avec lequel ce commentaire est fait me fait croire que la perspective par laquelle l’auteur du blogue évalue les connaissances qu’il traite ici s’apparente au graphique de la taille des planètes qu’il a présenté.

    Bien sûr que divers systèmes entrent en relation quand on se pose des questions aussi complexes telles que celles sur l’existence ou non du RCA.

    Toute la question demeure celle du poids relatif de chacun de ces systèmes dans l’équation.

    En écrivant « 0,029% de l’atmosphère il y a 100 ans, et qu’il est maintenant de 0,040%, ça reste infime.», c’est toute l’expertise d’une discipline qui est remise en question. Ce n’est pas parce que le sens commun laisse croire que cet écart minime est vraiment mince, dans notre perspective, qu’il est nécessairement sans effet. Même des scientifiques qui doutent du RCA ne peuvent écrire aussi légèrement : l’axe central il me semble des questions climatiques consiste à comprendre l’effet d’une variance sur un système aussi complexe que le climat de la terre, la fameuse zone grise à propos de laquelle les scientifiques travaillent.

    En faire une affaire infime, c’est mépriser des questions méthodologiques et épistémologiques importantes. On est donc pas placé pour ensuite discréditer des thèses en les qualifiant de propagande politique.

    Chaque fois que j’ai critiqué une source parce que je connaissais précisément le contenu mieux que l’auteur de ce blogue, il m’a reproché de m’attaquer uniquement à la forme. Mais c’était justement les vices à ce sujet qui révélaient des problèmes méthodologiques et qui invalidaient par là les dites sources. En les citant, comme contribution à ses thèses, l’auteur ne se rendait pas compte qu’il se discréditait.

    Mais la défense était circulaire, c’est parce que je suis un gauchiste, un écologiste ou un indépendantiste que j’ai telle vision tordue et que je ne suis pas capable de voir la propagande politique qui m’aveugle.

    On en revient donc strictement à une vision relativiste à l’extrême, tu pense ceci, je pense cela…ce sont des opinions (sauf que les opinions de l’auteur évidemment sont basés sur la vraie science, celle de ses détracteurs, sur «la propagandes».

    Or la rigueur méthodologique et la capacité de discuter dans une perspective épistémologique, bref, la capacité d’avoir un discours «scientifique» permet justement de sortir de l’impasse du relativisme ou nous conduit fatalement l’auteur.

    Donc même si je suis «largué» dans votre discussion très technique, ce sont les écarts de l’auteur (ex.ici sur «ce qui est infime») qui me conduisent à douter de ses thèses, on assiste encore une fois à un tic, une conclusion hâtive assortie d’une réplique politique, alors qu’on est dans le débat raisonné sur des résultats, des méthodes.

    Il n’arrive pas à sortir de ses ornières et à discuter réellement dans un cadre scientifique…

    • crioux dit :

      Pour une fois que tu parles de contenu au lieu de contenant….
      Par contre tes commentaires au sujet de ma méthodologie, j’ai de la difficulté à les accepter.
      J’ai écrit amplement de billets au sujet du CO2, et ils s’appuient sur le la science et des faits.
      Liste de billets qui parlent du CO2:
      https://crioux.wordpress.com/?s=co2

      -Alors oui c’est un fait que le CO2 est un « trace gaz » en quantité infime dans l’atmosphère. Alors doubler ou tripler quelque chose qui est infime, ça fait encore quelque chose d’infime.
      -C’est scientifiquement prouvé que le l’effet de serre du CO2 est limité et surtout qu’il sature rendu à un certain niveau, i.e. son effet diminue dramatiquement.
      -En plus le CO2 n’est pas un polluant, mais quelque chose qui est nécessaire à la vie sur terre, ça aussi c’est prouvé scientifiquement. Si le CO2 descendrait trop bas, la vie (autre que microbienne) disparaitrait.
      -Et finalement, la science a démontré à plusieurs reprises que le CO2 n’est pas le facteur principal qui influe sur la température (ex: Vostok, ou le fait qu’il n’y ait plus de réchauffement alors que le CO2 monte). Sauf qu’ici, le lobby politique et tous les autres qui profitent de cette arnaque tentent de discréditer ces informations avec de la propagande et de la manipulation d’études (ex: Mann et Cook)

  22. BenoitG dit :

    Affirmer que les glaces de l’Arctique ont été de 50% à 2012 et prétendre (ou simplement en faire un argument) que la planète se refroidit est ridicule. Il faudrait mentionner d’abord que malgré ce +50%, les glaces sont encore de beaucoup inférieures de leur niveau moyen entre 1979-2000. Finalement, en rien réchauffement global signifie perte des glaces Arctique assurée. D’ailleurs le GIEC disait que « Il est en outre probable qu’en moyenne, tous
    les continents, à l’exception de l’Antarctique, ont subi les effets d’un
    réchauffement anthropique marqué.»

    • crioux dit :

      Je ne prétend pas que la planète se refroidit à cause des glaces de l’Arctique.
      La planète ne se réchauffe plus du tout depuis 1998, ça c’est un fait. Il y a une légère tendance au refroidissement, mais seulement depuis quelque année, alors ce n’est pas encore assez significatif scientifiquement parlant.
      Par contre, oui l’Arctique à regagné 50% de plus de couvert de glace comparé à l’an passé a pareille date. On est rendu au niveau de 1986.
      Et L’Antarctique bat des records de couverture de glace depuis plusieurs années, du jamais vu. Notez qu’on a des données satellites seulement depuis 1979, mais il y a des données historiques qui montrent de niveaux de couverture de glaces plus bas dans le passé.
      L’Europe bat des records de froid depuis des années. Il n’y a certainement pas une tendance au réchauffement. Pourtant depuis 15 ans, l’humanité a émit le quart de tout le CO2 émit de son histoire. Donc difficile de faire le lien entre réchauffement et CO2. Il y a toujours eu des variations climatiques, et l’humain n’est pas en cause.

      Et cette pause du réchauffement c’est totalement contraire aux prédictions réchauffistes. En fait TOUTES les prédictions réchauffistes se sont complètement trompées, et toutes dans le même sens. S’il n’y avait pas un biais politique, il y aurait eu des erreurs dans les deux sens, et certaines auraient été justes.

      Et après toutes ces fausses prédictions, tous les scandales (En voici quelques uns) et tout les mensonges, tu crois encore au GIEC?
      Il ne faut pas oublier la raison d’être du GIEC. Ce n’est pas d’étudier si le réchauffement est causé par l’homme ou le soleil, ou autre, C’est de « conseiller les politiciens sur les effets du réchauffement climatique causé par l’homme ». Déjà en 1988, ils avaient déjà tout décidé. Remettre ça en question revient a remettre en question le GIEC et l’ONU.

      En plus le GIEC est composé de très peu de scientifiques. Ce sont surtout des bureaucrates et des activistes. Ils engagent des « expert reviewers », de vrais scientifiques, mais ne gardent que les résultats qui font leur affaire, les tordent, les manipulent et produisent ensuite un rapport. Beaucoup de scientifiques frustrées ont vu leurs commentaires refusés, censurés ou même modifiées, mais leurs noms sont restés listés comme appuyant le rapport.

      Le GIEC a un but politique, commandé par l’ONU. Depuis le temps que L’ONU essaye de s’imposer comme un gouvernement mondial, ils ont trouvé le moyen en se drapant de vert. Ca leur donne plus de pouvoirs, plus de revenus (L’ONU réclame 100 milliards par année).
      Ils vont essayer d’étirer ça le plus longtemps possible. Il y a longtemps que ce n’est plus de la science, mais seulement de la politique.

      Voici des commentaire de scientifiques ayant participé a des rapports du GIEC (IPCC):

      Warming fears are the “worst scientific scandal in the history…When people come to know what the truth is, they will feel deceived by science and scientists.” – UN IPCC Japanese Scientist Dr. Kiminori Itoh, an award-winning PhD environmental physical chemist.

      “The IPCC has actually become a closed circuit; it doesn’t listen to others. It doesn’t have open minds… I am really amazed that the Nobel Peace Prize has been given on scientifically incorrect conclusions by people who are not geologists.” – Indian geologist Dr. Arun D. Ahluwalia at Punjab University and a board member of the UN-supported International Year of the Planet.

      “Temperature measurements show that the [climate model-predicted mid-troposphere] hot zone is non-existent. This is more than sufficient to invalidate global climate models and projections made with them!”- UN IPCC Scientist Dr. Steven M. Japar, a PhD atmospheric chemist who was part of Intergovernmental Panel on Climate Change’s (IPCC) Second (1995) and Third (2001) Assessment Reports, and has authored 83 peer-reviewed publications and in the areas of climate change, atmospheric chemistry, air pollutions and vehicle emissions.

      UN IPCC Scientist Kenneth P. Green Declares ‘A Death Spiral for Climate Alarmism’ – September 30, 2009 – ‘We can expect climate crisis industry to grow increasingly shrill, and increasingly hostile toward anyone who questions their authority’ – Dr. Kenneth Green was a Working Group 1 expert reviewer for the United Nations’ Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) in 2001

      ‘The whole climate change issue is about to fall apart — Heads will roll!’ -South African UN Scientist Dr. Will Alexander, April 12, 2009 – Professor Alexander, is Emeritus of the Department of Civil and Biosystems Engineering at the University of Pretoria in South Africa, and a former member of the United Nations Scientific and Technical Committee on Natural Disasters.

      “I was at the table with three Europeans, and we were having lunch. And they were talking about their role as lead authors. And they were talking about how they were trying to make the report so dramatic that the United States would just have to sign that Kyoto Protocol,” Christy told CNN on May 2, 2007. – Alabama State Climatologist Dr. John Christy of the University of Alabama in Huntsville, served as a UN IPCC lead author in 2001 for the 3rd assessment report and detailed how he personally witnessed UN scientists attempting to distort the science for political purposes.

      “Gore prompted me to start delving into the science again and I quickly found myself solidly in the skeptic camp…Climate models can at best be useful for explaining climate changes after the fact.” – Meteorologist Hajo Smit of Holland, who reversed his belief in man-made warming to become a skeptic, is a former member of the Dutch UN IPCC committee.

      “The quantity of CO2 we produce is insignificant in terms of the natural circulation between air, water and soil… I am doing a detailed assessment of the UN IPCC reports and the Summaries for Policy Makers, identifying the way in which the Summaries have distorted the science.” – South African Nuclear Physicist and Chemical Engineer Dr. Philip Lloyd, a UN IPCC co-coordinating lead author who has authored over 150 refereed publications.

      “The claims of the IPCC are dangerous unscientific nonsense” – declared IPCC reviewer and climate researcher Dr Vincent Gray, of New Zealand in 2007. Gray was an expert reviewer on every single draft of the IPCC reports going back to 1990, author of more than 100 scientific publications.

      “After reading [UN IPCC chairman] Pachauri’s asinine comment [comparing skeptics to] Flat Earthers, it’s hard to remain quiet.” – Climate statistician Dr. William M. Briggs, who specializes in the statistics of forecast evaluation, serves on the American Meteorological Society’s Probability and Statistics Committee and is an Associate Editor of Monthly Weather Review.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :