La Palestine a-t-elle été volée aux arabes par les juifs?

Si on écoute la propagande médiatique, il semble qu’en 1948, les juifs ont volé et occupé une terre qui appartenait aux palestiniens arabes.

Pourtant tous les faits historiques démontrent que cette terre a toujours été juive depuis des milliers d’années, et que les arabes y sont les réels envahisseurs.

La création du royaume d’Israël sur cette terre date de 3000 ans. Après l’exode des juifs d’Egypte, ils sont arrivés sur cette terre qui était pratiquement désertique. Pendant les milliers d’années qui ont suivi, les grands empires ont conquis plusieurs territoires, y compris cette terre. Malgré les conquérants, la population est resté majoritairement juive et par la suite en partie chrétienne.

La région a été gouvernée successivement par les grecs, maccabéens, romains, byzantins, arabes, égyptiens, croisés, mamelouks et finalement l’empire ottoman, avant d’être délogés par les britanniques durant la 1ère guerre mondiale (1914-18). Mais même toutes les invasions n’ont pas changé la population en place, qui restait très majoritairement juive.

C’est pendant l’occupation Romaine que le territoire, que cette terre a été renommée « Syria Palaestina », un nom dérivé de « Philistin » (peuple du Nord est de l’égypte qui n’existe plus aujourd’hui). Une façon pour les conquérants d’humilier les juifs et tenter de minimiser leur connection avec cette terre.

Durant tous ces siècles, il n’y a aucune trace permanente d’arabes en Palestine. Ce territoire peu peuplé est occupé par des juifs et des chrétiens.

Durant l’occupation sous l’empire musulman Ottoman (1517-1917), le nom Palestine était utilisé pour décrire tout le territoire au sud de la Syrie, qui incluait Israël et la Jordanie. Mais ce n’était pas une désignation officielle, et la plupart du temps le terme « Syrie du Sud » était utilisé. Le Dome du Rocher, construit durant le caliphat islamique, est un temple musulman construit sur les ruines d’un ancien temple juif, est l’une des plus anciennes construction musulmane.

Recensement en 1695 en Palestina, aucun nom arabe:
http://palestineisraelconflict.wordpress.com/2014/04/27/a-tour-and-census-of-palestine-year-1695-no-sign-of-arabian-names-or-palestinians/

1862, aucune mosquée, que des juifs et des chrétiens:
https://palestineisraelconflict.wordpress.com/2014/11/10/jerusalem-photographs-1862-no-mosques-no-palestinians-only-ghost-towns-of-massacred-christian-areas/

Photos des années 1800, aucune trace de palestiniens arabes:
https://palestineisraelconflict.wordpress.com/2013/02/13/9000-photographs-and-israel-from-1800s-with-no-trace-of-displaced-palestinians/

http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/population-de-jerusalem-de-1844-a-1948/

Après la 1ère guerre mondiale et la chute de l’empire Ottoman, tout ce territoire a été divisé entre français et britanniques. Le territoire compris par l’actuel Israël et l’actuelle Jordanie était appelé Palestine, sous mandat britannique. Plus précisément la partie juive était appelé Palestine Juive et la partie est (plus arabe) était appelé Transjordanie.
israel19221

Drapeau de la « Palestine » en 1934 (avec l’étoile de David, symbole juif):
Drapeau-de-la-Palestine-720x340

Les documents historiques de 1925 parlent de la Palestine comme un état juifs (sous mandat britannique) avec pour capitale Jérusalem:
http://www.dreuz.info/2015/04/01/le-larousse-de-1925-dit-que-la-palestine-etait-un-etat-juif-avec-pour-capitale-jerusalem/

Quand en 1948, L’ONU a décidé de donner un état officiel au juifs, il était normal de penser à la Palestine, puisque ça avait toujours été leur terre. Même avant 1948, dans les livres d’histoire et dans les médias, quand on parlait des palestiniens, on parlait de juifs. Ce n’est qu’a partir de bien plus tard, dans les années 1960, que les arabes qui vivaient qui vivaient à Gaza et en Cisjordanie ont commencé a s’appeler « Palestiniens » et s’approprier cette désignation qui appartenait au juifs depuis des centaines d’années. Même les arabes n’arrivent pas à prononcer Palestine correctement, puisqu’en arabe le P est inexistant, alors ils le prononcent « Filastine »
Si en 1948, les juifs avaient décidé de garder le nom « Palestine » donné par les romains au lieu de prendre le nom historique ancestral d’Israël, (royaume d’Israël, fondé il y a 3000 ans) jamais les arabes n’auraient pu inventer le peuple palestinien et revendiquer des droits sur cette terre.

Et aussi, quand Israël a été officiellement fondé en 1948, tous les pays voisins arabes (plusieurs anciens pays chrétiens conquis par les islamistes) ont juré d’exterminer ce nouvel état, et ont tous attaqué. Ils pensaient exterminer Israël en 2 semaines. Mais Israël a résisté, La guerre va durer des décennies Israël et a même gagné du terrain, ce qui a forcé certain d’entre-eux a éventuellement signer des traités de paix (Jordanie et Egypte).
Titres de journaux de 1948, ce sont les arabes qui sont les envahisseurs.
invasion
img006
invasion1110-300x224

C’est cet échec qui a forcé les pays arabes hostiles à changer leur stratégie contre Israël et c’est là que le peuple « palestinien » arabe est né, éternelle victime des méchants juifs « occupant » sont territoire.

Le peuple palestinien n’existe pas. La création de l’état Palestinien est seulement un moyen de continuer le combat contre l’état d’Israël. En réalité, il n’existe aucune différence entre jordaniens, palestiniens, syriens, et libanais. C’est seulement pour des raisons politiques et tactiques que nous parlons de l’existence d’un peuple palestinien, puisque les intérêts nationaux arabes demandent que nous opposions l’existence d’un « peuple palestiniens » à opposer au sionistes. Oui, l’existence d’une identité palestinienne séparée existe seulement pour des raisons tactiques. La Jordanie, qui est un état souverain, avec ces frontières déterminées, ne peut pas revendiquer Haifa ou Jaffa, alors qu’en tant que « palestinien », je peut revendiquer Haifa, Jaffa, Beer-Sheva et Jerusalem. Toutefois, dès le moment où nous récupérons nos drotis sur toute la Palestine, on attendra pas une minute avant d’unir la Palestine et la Jordanie.
–Zuheir Mohsen, Leader Palestinien d’une faction de l’organisation pour la libération de la Palestine entre 1971 et 1979

Les « palestiniens » arabes servent pour faire une guerre par proxy contre Israël, un petit bout de terre entouré de millions d’islamistes.
isr-world

Israël a offert un territoire aux « palestiniens » à deux reprises en échange de la paix et du droit d’exister. Ça a été refusé parce que les « palestiniens » ne veulent pas la paix, ils veulent l’extermination d’Israël.

Alors quand nos médias parlent « d’occupation juive », de territoire palestinien et colonies juives, ils font du révisionnisme. Ce territoire a toujours été juif. Les envahisseurs, ce sont les arabes, comme dans la majorité des pays voisins.


Références et information supplémentaire:
https://en.wikipedia.org/wiki/History_of_Palestine
http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/History/palname.html
http://www.dreuz.info/2015/10/21/titre-de-lintransigeant-de-mai-48-les-arabes-envahissent-la-palestine-quoi-ce-ne-sont-pas-les-juifs-qui-lont-volee/
Histoire du conflit israélo-palestinien:

http://www.europe-israel.org/2016/03/mais-qui-est-palestinien-a-la-fin/

http://www.dreuz.info/2014/12/21/cherche-peuple-palestinien-desesperement/
http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/mechants-sionistes-voleurs-detat-palestinien/
http://www.jewsnews.co.il/2015/06/28/12-questions-that-prove-palestine-never-existed/
Un leader du Hamas avoue que les gazouis sont des egyptiens, que le peuple palestinien est inventé:

http://www.newswithviews.com/israel/israel14.htm

Publicités

17 Responses to La Palestine a-t-elle été volée aux arabes par les juifs?

  1. Je savais depuis longtemps que c’etait les Nations Unies qui avaient « donné » la Palestine aux Juifs, et je me suis toujours demandé pourquoi les Palestiniens ne mettent pas des bombes aux Nations Unies puisque ce sont les Nations Unies qui ont fait ca???

    Quand on connait les faits ont se rend vite compte que toute cette histoire c’est de la haine envers les juifs et ca a bien peu à voir avec le fait qu’un petit bout de terre a été donné aux Juifs.

    Aux cours des decennies Israel a fait beaucoup de concessions pour tenter d’amadouer les Palestiniens, mais rien n’y fait, ce qui encore une fois confirme que cette histoire c’est une histoire de haine et rien d’autre.

    et avant que quelqu’un m’accuse de défendre les Juifs ou d’en être un ( non chu pas Juif, j’ai du sang Francais et Allemand, je suis un blond aux yeux bleus et je suis tres blanc )

    Moi aussi j’ai des choses à reprocher aux Juifs, mais ce ne sont pas ceux en Israel, ce sont ceux ici en Amerique du Nord qui sont toujours tres TRES impliqués dans tout ce qui est tres TRES de gauche et TRES mauvais pour la Civilisation Occidentale

    J’ai des choses à leur reprocher mais pas au point que je souhaites que quelqu’un leur envoie des bombes sur la tête.

    ce que les Palestiniens font aux Juifs, les musulmans se le font entre eux dans plusieurs nations musulmanes ; c’est dans leur ADN semble t il de toujours être en colere et en guerre contre quelqu’un et de faire durer le conflit des siecles et des siecles

    un rapide coup d’oeil sur l’histoire des musulamns nous confirme que les conflits violents, ils adorent ca et ce depuis plus de 1000 ans. ( me souviens plus quand ca a commencé? vers les annees 800-850 ? )

    les musulmans trouvent toujours le moyen d’être en colere contre un groupe ou une personne ou une nation, dans certains petits villages comme en irak ou Syrie il y en a qui se battent depuis des generations parceque l’arriere grand pere de l’un a vloé la chevre de l’autre

    c’est dans leur coutumes et c’est dans leur ADN.

    ca fait presque 20 ans que je m’informe la dessus et c’est la conclusion que certains d’entre nous commencent à tirer ; c’est dans leur ADN.

    Israel n’occupe aucun territoire en Iran pourtant souvent dans les discours les dirigeants en Iran crient et la foule repond ;  » mort à Israel!!! Mort aux USA!!! »

    c’est la haine qui est dans leur ADN, c’est pas qui a pris quel lopin de terre.

  2. Une autre petite chose,

    dommage que ca fasse longtemps et que je n’ai plus le lien, mais un article long et detaillé il y au moins 10 ans expliquait que lorsque Israel a redonné certaines terres aus Palestiniens et que sur ces terres il y avait de nombreuses serres pour afire pousser des legumes et des fruits, et l’on sait que la c’est un climat sec et que c’est difficle de cultiver dans ce coin et l;on sait que les palestiniens sont pauvres

    et bien des que tout cela a ete donné aux palestiniens ils ont TOUT detruit les serres!!!

    plutot que de se servir de ce cadeau gratuit pous faire pousser des legumes et nourrir les gens leur haine est si grande et isi IRRATIONELLE qu’ils ont TOUT detruit!!!

    si ma memoire etait meilleure je retrouverais de nombreuse autres articles avec des histoires semblables ou les palestiniens on mordu la main qui les nourrit.

    leur haine est dans leur culture et leur ADN.

  3. les palestiniens ont aussi souvent ete pris la main dans le sac a fabriquer de faux videos dans lesquels on voit des enfants morts

    les palestiniens aussi souvent lancent leur bombe a partir du toit d;une ecole ou d’un hopital ou d’un endroit ou vivent des civils.

    alors bien certainement lorsque Israel localise la srouce de cette attaque et envoie un missile guidé, il tombe dans un endroit ou il y a plein de civils et du dommage est causé à des hopitaux ou ecoles ou des logements de civls

    ensuite les palestiniens se servent de cela pour nous faire croire que Israel vise intentionellement les civils!!!

    ce qui est faux

    c’est non seulement faux mais depuis quelques annes Israel averit meme le gens a quelle heure ils vont bombarder!!!!

    autrefois je suivais tou ca de plus pres mais plus maintenant…les musulmans me decouragent…il semble qu’il soit impossible de transiger avec eux

    leur haine est dans leur ADN et leur culture

    et ca ne changera pas de sitot.

  4. Antitribu dit :

    Je viens de découvrir un juif américain intéressant à écouter si vous êtes familier avec l’anglais. il s’appelle Ben Shapiro et vous allez réaliser rapidement qu’il n’est pas de gauche.
    Une recherche rapide su internet va vous amener à des propos intéressants de sa part.

    • Je sais qui est ce Ben Shapiro, je l’ai vu dans le passé tres bien defendre les idees de droite et « détruire » des idees de gauche

      Il a recemment fait une erreur, il a defendu la femme qui avait mentit et disait qu’elle avait été presque jeter par terre violement par un membre de l’équipe de Donald Trump.

      Au bout du compte apres avoir visioné toutes les videos disponibles, la police a rejeté la plainte de cette menteuse qui ne faisait cela que dans le but de tenter de ternir l’image de Trump

      Mais malgré cette bêtise de Shapiro – d’avoir defendu cette folle/menteuse – oui c’est un gars tres interessant qui se defend bien dans les débats.

  5. Antitribu dit :

    Shapiro n’aime pas Donald Trump qui agit comme un gros débile, ce qui est pas mal mon opinion aussi.
    Ca prend plus qu’un gros débile populiste pour être à la tête de la première puissance mondiale.
    Shapiro serait le premier à admettre que chacun a droit à son opinion la dessus et qu’il n’est pas à l’abri des erreurs humaines.

    • Donald Trump n’est pas un gros débile.

      Sa campagne electorale est tellement brilliante qu’il bat des records de plusieurs facons.

      C’est le candidat qui a le moins depensé mais qui est le plus populaire.

      et il aussi obtenu des chiffres qu sont des records

      et pour quelqu’un qui n’est pas un politicien ces records sont encore plus impressionants

      Il est loin d’être un gros débile.

  6. maxadell dit :

    Excellent , maintenant allez leur expliquer cela …Leur mauvaise foi et aliénation dépasse tout entendement , je ne connais pas un programme d’endoctrinement « brainwash » aussi puissant que l’islam dans le temps , la durée , le fond et la forme …

  7. maxadell dit :

    J’ai lu dans certains commentaires que cette violence découlait de leur ADN , je suis d’origine arabe ou plutôt « berbéro-arabe » (Afrique du Nord , Egypte , Lybie , Tunisie, Algérie , Maroc ) et je pense que le facteur islamique est très aggravant , ensuite je dirais que des milliers d’années d’évolution sous une chape de chaleur avec un environnement désertique n’aide pas vraiment au développement de la compassion et de l’empathie , il paraît que les climats chauds et secs , mélangés aux terres désertiques , a des conséquences néfaste sur les pensées généreuse et prédispose à la haine . Ceci n’est pas une certitude , je n’ai pas cette prétention . Mais des fois en observant autour de moi , j’me dis que ….

    • crioux dit :

      Personnellement je crois que c’est basé quasi uniquement sur l’islam. Dans le Coran, il est écrit de haïr les juifs, de tuer chrétiens et juifs (sauf s’il se convertissent ou payent une taxe spéciale) et de tuer les polythéistes (Hindous et autres).
      Aucun autre livre religieux ne dicte de tuer les suivants des autres religions, ou de tuer quelqu’un qui quitte l’islam.

      • Quand je dis que c’est dans leur ADN…comment expliquer?…

        si vous avez entendu parler de cette chercheuse Russe qui a experimenté avec des renards ( silver fox experiment) , vous allez comprendre.

        Elle a fait pendant de nombreuses annees l’élevage de renard et n’a permis qu’à ceux qui etaient doux/non-agressifs de se reproduire, en quelques années non seulement presque tous les renards etaient doux / non-agressifs, mais leur apparance avait changé aussi.

        les traits el les couleurs des renards agressifs etaient differentes de celles des renards doux.

        cette femme a semi artificiellement créé des renards avec un ADN particulier.

        Dans la nature les deux types de renards existent, doux et agressif, mais il est possible de renforcer le groupe qui a un certain ADN.

        C’est possible aussi de le faire avec les humains.

        Je crois que des siecles à renforcer l’agressivité et la haine chez les arabes a donné un peu le même résutat que avec les renards, en fait le resultat inverse; plutot que de renforcer les traits de douceur et non-agrressivité , la culture arabe/musulmane a renforcé les traits d’agressivité et de haine.

        tout cela fait partie de la theorie de l’evolution, on s’adapte a notre environnement, tout cela est scientifique

        je sais que de nos jours tout ce qui parle de difference entre les races est vu comme du racisme, mais tout ceci est scientifique et ces constattions ou observations ne sont pas de la haine ou du racisme.

        Imaginez une culture qui tuerais tous les enfants venant au monde avec les yeux bleus, ce trait finirait par presque completement disparaitre

        cette culture changerais l »ADN de ce peuple, ils deviendraient un peuple ou personne n’a les yeux bleus.

        la culture affecte au cours du temps l’ADN et l’ADN affecte la culture.

        Les noirs sont noirs parcequ’ils vivent là où il y a toujours beaucoup de soleil, les blancs sont blancs parcequ;ils sont allé vivre là où les hivers reduisent l’exposition au soleil.

        cela s’est fait lentement, cela a pris des milliers d’annees mais changer un comportement ( quitter l’Afrique pour aller vivre dans les pays froids ) a au bout du compte changé l »ADN.

        La culture change l’ADN et l »ADN affecte la cutlure.

        Tout cela est verifié et verifiable même si de nos jours persque aucun chercheur n;ose toucher à ce sujet par peur de se faire traiter de raciste et perdre son emploi et se faire détruire par les journalistes.

        tout cela est scientifique – et tout à fait vrai – même si de nos jours ces sujets sont tabous.

  8. maxadell dit :

    « si vous avez entendu parler de cette chercheuse Russe qui a experimenté avec des renards »

    Excellent , j’en ai éclaté de rire ..v’là le comparatif ….Bon j’ai pas encore lu la suite ….

  9. maxadell dit :

    Tout compte fait , la comparaison dans son contexte , est intéressante . Oui je pense que des siècles d’islamisation ont forcément influé sur le comportement et peut-être même l’
    Adn ….C’est une probabilité comme une autre , c’est vrai que cette férocité , voir voracité sanguinaire n’est pas retrouvé chez les Chrétiens du Moyen-Orient qui sont pourtant également Arabe , l’esprit l’emporte sur la chair , c’est toujours ce que je me suis dis ….
    Après bien sur qu’il y a des différences , c’est une évidence , si on met un blanc , blond aux yeux bleus à coté d’un noir , on ne peut pas dire qu’il n’y ai pas de différence , il n’y a rien de péjoratif , c’est simplement une analyse véridict et tellement évidente ….

    Le marxisme culturel , peut-être pour moi la seule idéologie aussi puissante que l’islam , a fait un « sacré » boulot ….

  10. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre article et il est tout à fait correct. Je voulais juste apporter quelques commentaires et menues précisions. Afin de permettre une plus grande clarté, je vais citer les passages que je commente.

    « Quand en 1948, L’ONU a décidé de donner un état officiel au juifs, il était normal de penser à la Palestine, puisque ça avait toujours été leur terre.  »

    L’O.N.U n’a pas décidé en 1948 de donner un Etat au peuple juif. L’O.N.U n’a aucun pouvoirs décisionnels, elle ne peut rien décider, elle peut seulement proposer. Et elle n’a pas proposé un Etat aux Juifs en 1948.

    Les Juifs présents sur la terre d’Israël ont lancé un mouvement visant le rétablissement de la patrie juive sur la terre ancestrale. Ils ont donc décidé de rebâtir leur Etat en rachetant leurs terres à l’empire ottoman entre la fin du 18è siècle et le tout début du 19è

    En Hongrie, à la fin du 19è siècle (en 1894, pour être précis) Theodor Herzl, juif assimilé, était bouleversé par l’Affaire Dreyfus qui se déroulait en France. Cette affaire a fait l’effet d’un véritable électrochoc sur Theodor Herzl, lui faisant prendre conscience qu’il était Juif lui-même, et que rien ne pouvait protéger les Juifs de l’antisémitisme, pas même l’assimilation (Dreyfus était un Juif tout ce qu’il y a d’assimilé et pourtant sa judéité a été mise en exergue par cette affaire). Herzl s’est dit que l’antisémitisme ne disparaîtrait jamais, qu’il frappe tous les Juifs, y compris ceux qui ont même oublié qu’ils étaient Juifs et qui menaient une vie complètement assimilée. Il réalisait que les Juifs ne seraient à l’abri nulle part s’ils n’avaient pas leur Etat qui les protégerait, où ils pourraient s’y réfugier et vivre libre. Il a alors élaboré un projet politique qu’il a expliqué dans son livre « Der Judenstaat » (L’Etat Juif) publié en 1896, livre dans lequel il prône la création d’un Etat juif sur la terre ancestrale du peuple juif, en Palestine.

    Ce courant politique a été appelé le « sionisme moderne », et a été attribué à tort à Theodor Herzl vu que le mouvement pour rétablir la souveraineté juive sur la terre ancestrale avait déjà commencé, mais c’est Herzl qui lui a donné l’impulsion internationale.

    Bref, on appelle Herzl (à tort) « le père du sionisme moderne ». Le « sionisme moderne » a ce mot « moderne » par opposition au sionisme qui n’était alors qu’un ardent désir dans le coeur et dans l’esprit de tout Juif à revenir vivre en peuple souverain sur sa terre ancestrale. Le sionisme existe depuis le premier exil qui a suivi la destruction du 1er Temple. A chaque exil une majorité du peuple juif a dû quitter la terre d’Israël pour s’établir en dehors, en חוץ לארץ ‘Houts laarets comme on dit en hébreu aujourd’hui, en גלות galout, comme disent les Juifs pratiquants. Sur la terre d’Israël, une minorité de Juifs ont pu se maintenir, une minorité sur l’ensemble du peuple juif mais une majorité par rapport aux autres communautés présentes sur cette terre.

    Depuis 1896, Herzl a décidé de faire en sorte que la création de cet Etat devienne une réalité et il a décidé de secouer ciel et terre pour cela en démarchant le Congrès Juif Mondial et la S.D.N (le Société Des Nations, qui devint plus tard l’O.N.U).

    Herzl disait « Si vous le voulez, ce ne sera pas un rêve ».

    Même si les Juifs espéraient revenir à Sion depuis leur 1ère diaspora, l’idée de Theodor Herzl de faire un Etat juif en Palestine n’était pas prise au sérieux. Il passait pour un farfelu prenant ses désirs pour des réalités. En 1898, Herzl leur a dit « Dans 5 ans peut-être, dans 50 ans sûrement, tout le monde le verra »… Il avait raison. Exactement 50 ans plus tard, c’était 1948 et Israël renaissait avec la signature de la Déclaration d’indépendance de l’Etat juif.

    Reste qu’en 1898, ce n’était pas encore fait. La S.D.N a proposé l’Ouganda pour y fonder le « Foyer national juif », comme on l’appelait à l’époque. Herzl était contrarié mais il proposa l’idée au Congrès Juif Mondial qui refusa. Ce devait être en Palestine parce que les Juifs ne voulaient pas occuper une terre qui n’était pas la leur et qu’ils n’avaient aucun lien historique avec l’Ouganda.

    C’était la Palestine ou c’était rien.

    Herzl est revenu à la S.D.N pour apporter la réponse du Congrès Juif Mondial.

    Herzl n’arrêtait pas de se battre pour cet Etat. Il faisait des conférences, participait à des réunions politiques, diplomatiques, et pendant ce temps, en Palestine, le mouvement pour la souveraineté se poursuivait.

    en 1916-1917, Lord Rothschild avait décidé d’acheter des terrains à l’Empire ottoman pour permettre, à des Juifs d’avoir un endroit où ils seraient chez eux, sur leur terre ancestrale.

    En 1917, Lord Balfour écrit une lettre à Lord Rothschild qui lui annonçait que l’Angleterre, par décision de la Reine Elizabeth, soutenait officiellement l’établissement d’un Foyer national juif en Palestine… Cette lettre qui fut appelée plus tard la « déclaration Balfour ».

    En 1918, l’Empire Ottoman s’effondrait et les Britanniques et les Français s’implantaient au Moyen-Orient pour établir un nouveau découpage cartographique avec des frontières pour chaque pays.

    En 1919, ‘Haïm Weizmann (qui devint beaucoup plus tard président de l’Etat d’Israël) rencontra le prince Fayçal, Arabe hachémite, et tous deux signèrent un accord pour créer le Foyer national juif en Palestine.

    En 1920, furent signés les accords de San Remo mandatant la Grande Bretagne pour aider sur place à l’établissement d’un Foyer national juif.

    En 1923, le mandat britannique sur la Palestine commençait. Dès leur entrée en fonction, les Britanniques ont offert aux Arabes hachémites près de 80% de la Palestine mandataire. Ces Arabes hachémites y créèrent alors le Royaume hachémite de Transjordanie, qui devint en 1949 la Jordanie.

    Le 24 octobre 1945, l’O.N.U (l’Organisation des Nations Unies), organisation dont l’objectif et de remplacer la S.D.N (Société Des Nations) est créée, reprenant des agences de la S.D.N.

    Le 18 avril 1946, la S.D.N est dissoute.

    En novembre 1947, l’O.N.U propose la résolution 181 qui consistait en le partage des 20% restants de la Palestine mandataire entre un Etat juif et un Etat arabe vivant côte à côte dans la paix et la sécurité. Les Juifs, recherchant passionnément la paix acceptèrent immédiatement, les Arabes la rejetèrent instantanément.

    Le 14 mai 1948, l’Etat d’Israël signe sa déclaration d’indépendance. Cette date marque la renaissance officielle de l’Etat hébreu.

    A aucun moment, l’O.N.U n’a décidé de créer l’Etat d’Israël. Et en 1948, le seule évènement positif marquant sur le sujet est la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël.

    « Ce n’est qu’a partir de bien plus tard, dans les années 1960, que les arabes qui vivaient qui vivaient à Gaza et en Cisjordanie ont commencé a s’appeler « Palestiniens » et s’approprier cette désignation qui appartenait au juifs depuis des centaines d’années. »

    La « Cisjordanie » est le nom donné injustement et très récemment par les nations à une région qui s’est toujours appelée (et a toujours été appelée) « Judée Samarie ».

    Rappel : Dès le 15 mai 1948, les armées régulières de la Jordanie, de l’Egypte, du Liban, de l’Irak et de la Syrie ont attaqué simultanément le tout jeune Etat d’Israël dans une guerre d’anéantissement lancée par ces pays. ! Israël réussit à les combattre et les repousser jusqu’à ce qu’ils appelle à cesser les combats. Mais entre temps, des Arabes égyptiens et jordaniens ont infiltré les populations arabes se trouvant en Judée & Samarie et dans la Bande de Gaza. (l’Egypte dans la Bande de Gaza et la Jordanie dans la Judée & Samarie (y compris Jérusalem).

    Les Juifs ne pouvaient plus aller au Kotel hamaaravi (le Mur des Lamentations) sans être assassinés.

    En 1967, ces mêmes 5 pays lancent une nouvelle guerre d’anéantissement contre Israël. Une fois encore Israël parvient à les repousser et libère Jérusalem des griffes de la Jordanie. L’O.N.U et les pays arabes en présence organisent un cessé le feu. Ce cessé le feu est représenté sur le papier par une ligne tracée au crayon vert pour indiquer les position des uns et des autres. Le document stipule explicitement que ce tracé n’a absolument pas valeur de frontières. Pourtant l’un des grands triomphes arabes est que la méconnaissance des faits et des documents (accidentelle ou volontaire ?) a conduit les nations à parler à tort de « frontière de 1967 » (!!!)

    Quoi qu’il en soit, depuis 1967, la France a renommée la Judée & Samarie en Cisjordanie et les pays anglophones ont, de leur côté, renommé cette région « West Bank », la « Rive occidentale », sous entendu « de la Jordanie ». C’est là le 2nd triomphe des Arabes.

    Il existe aussi une 3è victoire pour les Arabes : la Jordanie, via l’organisme jordanien le Waqf, continue d’avoir autorité sur le Mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme et qui est au coeur de Jérusalem ! Le Waqf qualifie de violation du statu quo toute présence de Juif sur le Mont du Temple et y détruit régulièrement tout vestige juif. Nombre d’antiquités juives provenant du Mont du Temple sont ainsi, par Israël, récupérées des décharges publiques et restaurées.

    « Mais Israël a résisté, La guerre va durer des décennies Israël et a même gagné du terrain, ce qui a forcé certain d’entre-eux a éventuellement signer des traités de paix (Jordanie et Egypte). »
    La guerre n’a pas durée des décennies. La guerre de 1948 a duré 1 ans. Celle de 1967 a duré 6 jours.

    L’accord de paix avec l’Egypte a été signé le 26 mars 1979. L’accord de paix avec la Jordanie le 25 juillet 1994.

    « C’est cet échec qui a forcé les pays arabes hostiles à changer leur stratégie contre Israël et c’est là que le peuple « palestinien » arabe est né, éternelle victime des méchants juifs « occupant » sont territoire. »

    Juste une petite coquille : dans les mots « son territoire » le mot « son » ne prend pas de « t » à la fin, il ne s’agit pas du verbe « être ».

    « Le peuple palestinien n’existe pas. La création de l’état Palestinien est seulement un moyen de continuer le combat contre l’état d’Israël. »

    Petite coquille encore… Le mot « Etat » quand il parle de l’institution national, prend un « e » majuscule… Sinon, cela veut dire que l’on parle de l’état dans le sens de la condition ou l’apparence de quelque chose, ce qui n’a pas le même sens.

    « En réalité, il n’existe aucune différence entre jordaniens, palestiniens, syriens, et libanais. C’est seulement pour des raisons politiques et tactiques que nous parlons de l’existence d’un peuple palestinien, puisque les intérêts nationaux arabes demandent que nous opposions l’existence d’un « peuple palestiniens » à opposer au sionistes. »

    si l’on parle du « peuple palestinien » alors « palestinien » ne prend pas de « s » à la fin car le mot « peuple » est au singulier. Quant au bout de phrase « à opposer aux sionistes », « aux » doit avoir un « x » à la fin puisse qu’il s’accorde au mot « sioniste » qui est au pluriel.

    « La Jordanie, qui est un état souverain, avec ces frontières déterminées, ne peut pas revendiquer Haifa ou Jaffa, alors qu’en tant que « palestinien », je peut revendiquer Haifa, Jaffa, Beer-Sheva et Jerusalem. Toutefois, dès le moment où nous récupérons nos drotis sur toute la Palestine, on attendra pas une minute avant d’unir la Palestine et la Jordanie. »

    Même chose que plus haut, pour le mot « Etat », majuscule à « E ».

    « Je peux » se termine par un « x » et non par un « t ».

    Attention aussi aux fautes de frappe : vous avez tapé « drotis » au lieu de « droits »

    « –Zuheir Mohsen, Leader Palestinien d’une faction de l’organisation pour la libération de la Palestine entre 1971 et 1979 »

    Organisation plus connue sous le nom de l’ « O.L.P »… Il me semble donc important d’inscrire les deux appellations.

     » Israël a offert un territoire aux « palestiniens » à deux reprises en échange de la paix et du droit d’exister. Ça a été refusé parce que les « palestiniens » ne veulent pas la paix, ils veulent l’extermination d’Israël. »

    En réalité, Israël a cédé aux Arabes dits « Palestiniens » plusieurs territoires et à plusieurs reprises : des territoires de la Judée & Samarie le 13 septembre 1993, la Bande de Gaza le 25 novembre 2005, et le gouvernement Olmert était même prêt à leur céder 93% de la Judée Samarie et la partie Est de Jérusalem en 2008 en échange d’un accord de paix. Les Arabes dits « Palestiniens ont refusé de signer cet accord de paix proposé par Ehud Olmert alors Premier Ministre.

    « Alors quand nos médias parlent « d’occupation juive », de territoire palestinien et colonies juives, ils font du révisionnisme. Ce territoire a toujours été juif. Les envahisseurs, ce sont les arabes, comme dans la majorité des pays voisins. »

    Le terme « révisionnisme peut porter à confusion. En général, ce terme fait référence au fait de remettre en cause certains éléments de la Shoah (comme le nombre de Juifs assassinés par le régime nazi).

    Par ailleurs, le « révisionnisme » est aussi le nom donné en interne à un mouvement sioniste qui n’a aucun rapport avec la modification de faits historiques mais la révision (dans le sens de « modification ») de certains éléments traditionnels du mouvement sioniste sans pour autant les effacer. Le mouvement sioniste revendique l’établissement d’un Etat juif sur la totalité du sol ancestral, ce qui implique aussi une partie de l’actuelle Jordanie. Le mouvement révisionniste revendique que l’Etat juif ne se fasse finalement que sur toute la partie située à l’Ouest du Jourdain et n’ait plus de revendication sur la Jordanie.

    Pour être moins équivoque sur le sujet traité, le groupe de mots « falsification de l’Histoire » conviendrait mieux.

    Quant au passage de votre article qui dit qu’il n’y avait aucun Arabe en Palestinen il n’est pas vrai, du moins à partir de 1844, selon les statistiques de recensement de l’Empire ottoman puis ceux du Mandat britannique, et il y avait quelques rares mosquées… néanmoins les Juifs ont toujours été majoritaires sur cette terre.

    Sources :

    https://jsuisjreste.wordpress.com/2017/04/02/population-de-jerusalem-de-1844-a-1948

    http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/fr/population-de-jerusalem-de-1844-a-1948

    https://jsuisjreste.wordpress.com/2017/03/27/israel-en-photos-en-1862

    Pour le reste, cet article est excellent et très documenté ! Bravo !! Et merci !

  11. Anas dit :

    Merci de répondre à ce petit sondage. Nous sommes fascinés par votre obsession pour ce petit pays grand comme deux départements français et pour le seul pays juif lorsqu’il en existe 53 musulmans ou arabes.
    Pourquoi pensez-vous que c’est Israël qui a pris la terre aux Palestiniens, alors que la Jordanie occupe 80% de la Palestine historique ?

    Pourquoi pensez-vous qu’il soit logique que la Palestine soit aux Palestiniens, alors qu’il ne vous vient pas à l’esprit que la Judée puisse être aux Juifs ?

    Expliquez-nous pourquoi, tandis qu’un Arabe peut se promener à Tel-Aviv, lorsqu’un Juif s’égare à Ramallah, il fait l’objet d’un lynchage et c’est Israël que vous accusez d’apartheid ?

    Pourquoi trouvez-vous normal que des Arabes vivent en Israël mais il vous est impensable qu’un seul Juif puisse vivre dans un état palestinien ?

    Pourquoi est-ce seulement après qu’Israël ait conquis Gaza à l’Egypte et la Judée-Samarie à la Jordanie, qu’on a commencé à parler des « territoires palestiniens » ?

    Pourquoi les « Palestiniens » n’ont jamais cherché à créer un état dans ces fameux « territoires » tout le temps qu’ils étaient sous domination arabe ?

    Pourquoi dédaignez-vous de répondre à ces questions de peur de comprendre que votre soutien indéfectible à la cause palestinienne contre Israël n’est rien d’autre que l’expression humaniste de votre antisémitisme déguisé?

%d blogueurs aiment cette page :