Manipulation médiatique à propos du CO2

Dans les médias, dès qu’un article parle de CO2, on nous met une photos de cheminée d’usine crachant de la fumée noire (qui sont souvent du dioxyde de souffre ou de la suie, pas du CO2).
Ironiquement, on nous montre aussi souvent des photos de tours aéroréfrigérantes de centrales nucléaires (comme celle qui suit), qui émettent tout simplement de la vapeur d’eau.

Pourtant dans la réalité, le CO2 est incolore, inodore et est la source de la vie sur terre. Oui oui, source de toute vie sur terre. Si le CO2 est trop bas, pas de plantes, et donc aucune autre forme de vie (autre que bactérienne) puisque les plantes sont à la base de toute la chaine alimentaire. Plus le CO2 est élevé, plus les plantes en profitent, sans effet néfaste pour les humains ou les animaux, à moins de taux épouvantablement élevés comme 50000ppm, ce qui est impossible à atteindre dans notre atmosphère même si on brulait tout les combustibles fossiles d’un seul coup. Jamais les taux n’ont été aussi élevé dans le passé et le CO2 a été absorbé par les formes de vies.

Mais il faut quelque chose qui à l’air épeurant et sale pour appuyer leurs articles de propagande.

Aussi depuis plusieurs années, ils ne parlent plus de CO2, mais de Carbone, ce qui n’est pas du tout la même chose. Le carbone est noir, et il a l’air sale, comme le charbon ou le pétrole. Dorénavant, ils parlent d’empreinte carbone, d’émission de carbone, de taxes carbone, etc..
carbone-termico-610x425

Avec cette logique, le CO (toxique) serait-il la même chose que le CO2 (source de vie), ou le H2O (eau) serait-il la même chose que H2O2 (peroxyde d’hydrogène)??

On me dira: « Oui mais l’effet de serre du CO2, on est en train de réchauffer dangereusement la planète et causer la désertification! » »

1- L’effet de serre du CO2 est grandement exagéré, son effet diminue dramatiquement passé 400ppm. (effet de saturation)

2- L’humain émet une quantité infime de CO2 comparé à ce qui est émit par la nature. 97% de tout le CO2 émit annuellement l’est par la nature.

3- Si le CO2(naturel ou anthropique) avait réellement un effet significatif sur le climat, comment expliquer que toutes les données passées disent le contraire? Par exemple, entre le Jurassique et le Crétacé (au environ de 150 Ma), le CO2 a monté jusqu’à 2500ppm, et la température descendu de 5 degrés. Durant le maximum thermique paléocène/éocène (il y a 56 Ma) les températures étaient très élevées, mais le CO2 descendait et était à environ 1000ppm.
co2_temperature_historical
Tout comme le CO2 a monté depuis le déut du siècle, et l’humain a émit le tiers de tout le CO2 émit de toute son histoire depuis ce temps, mais la température ne monte pas (plateau) à l’exception des pics El Nino (cycles naturels) qui sont redescendu tout de suite après.
http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998

4- Depuis que le CO2 a augmenté dans le dernier siècle, la planète verdit, les déserts reculent GRÂCE au CO2.

Billets reliés:
https://crioux.wordpress.com/?s=co2

13 commentaires pour Manipulation médiatique à propos du CO2

  1. Stéphane dit :

    Parlant de manipulation médiatique, le co-fondateur de Greenpeace Patrick Moore, parle de David Suzuki
    http://www.therebel.media/greenpeace_co_founder_patrick_moore_david_suzuki

  2. Robert C. dit :

    Ça fait des lunes et des lunes que je dis la même chose aux gens. La réaction de ceux-ci? J’ai des lunettes roses. Si Charles Tisseyre le dit, c’est que c’est vrai.

    La boucane de cheminée c’est de la suie ( ça c’est de la pollution ) et que c’est de la vapeur d’eau ( ça c’est pas de la pollution ) qui sort des centrales nucléaire. Mais il n’y a rien à faire. C’est comme parler à un âne sourd. En plus, tu devrais entendre le ton de la réplique. C’est comme les curés qui traitaient les dissidents d’ hérétiques. Hors de l’Église, point de salut. Ben… c’est la même chose.

  3. Francois dit :

    « Néanmoins, même si l’augmentation des émissions de dioxyde de carbone stimule effectivement la croissance des plantes, le changement climatique a bien d’autres effets. L’humidité, le régime de précipitations et donc l’exposition au rayonnement solaire, sont également modifiés. Il est alors probable que l’expansion actuelle de la végétation ne soit qu’éphémère. »
    http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/climatologie-deserts-sont-ils-train-verdir-46864/

    « Les pays développés ne sont pas en reste, comme en témoigne le surplus de décès (70 000 morts) par déshydratation, accidents cardiovasculaires ou cérébrovasculaires dus à la canicule européenne de 2003. Ou l’ouragan Katrina, phénomène météo extrême possiblement lié au réchauffement qui a détruit plusieurs établissements sanitaires et fait plus de 1 800 morts aux États-Unis en 2005. Le réchauffement crée des conditions auxquelles les sociétés ne sont pas préparées et, en ce sens, il représente bien un facteur de risque… »
    http://www.science-et-vie.com/2014/06/changement-climatique-faut-il-sattendre-problemes-sante/

    • crioux dit :

      Les données passées démontrent le contraire, les plantes ont évolué pendant des centaines de millions d’années avec ds taux de CO2 beaucoup plus élevé que maintenant. Depuis quelques millions d’années, les plantes sont plus petite et en mode survie.

      Quant aux décès par la chaleur.. :
      https://www.sciencedaily.com/releases/2015/05/150520193831.htm

      • Francois dit :

        Je crains que l’on ne parle pas de la même chose.
        Pour ton point 1: Ton point était que le CO2, en augmentant, allait faire verdir les déserts. Ma réponse est que cela risque d’être éphémère. Tu semble dire que cela sera sans limite et moi je dis que beaucoup de chose peuvent freiner ce reverdissement. Sans compter que d’autres déserts peuvent apparaître.

        Pour ton point 2: Tu dis que le froid tue plus de gens que la chaleur. Ma réponse est que cela est possible mais cela ne signifie pas qu’un débalancement vers un environnement plus chaud ne fera pas le contraire. N’oublions pas que plus de gens vivent dans des endroits plus chaud que dans des endroits froids. On ne demandera pas pourquoi.

      • crioux dit :

        1- Si tu étudies un peu la paléontologie, à des époques où le CO2 était très élevé la planète était luxuriante avec des fougères de plusieurs mètres de hauteur. ET quand le CO2 a chuté presque toutes les plantes sont mortes (ce qui a donné presque tous les gisements de charbon que nous avons aujourd’hui). Alors oui, on pourrait multiplier par 5 le CO2 dans l’atmosphère, avec beaucoup de bénéfices (ex: augmentation de la production agricole), et très peu d’impact sur le climat. Mais même si l’humain brûlait tous les combustibles fossiles d’un coup, ça ne serait pas suffisant pour retourner à ces niveaux.

        2- Il n’y a pas de « débalancement ». Ce sont des cycles naturels qui ont toujours existé. Dans la religion verte, tout était stable et inchangé, avant que l’humain ne cause le péché de l’industrialisation et vienne changer le climat. Comme toutes les religions, c’est faux.

        Pas besoin d’aller bien loin, juste depuis la fin de la dernière ère glaciaire (et non c’était pas notre faute non plus) il y a eu des cycles de réchauffement/refroidissement, la plupart plus importants et rapides que le réchauffement actuel. Les cycles chauds ont été des périodes prospères (comme l’actuel) et les cycles froids ont été des périodes de famine et de migration.

        Non c’est pas la faute de l’humain, ni du CO2, ce sont des cycles naturels, influencé par des phénomènes astrophysiques (rayonnement cosmique et son influence sur la formation des nuages), les cycles du soleil et les cycles océaniques.

        Températures globales depuis 3200 ans qui montre un cycle distinct de 1000 ans chevauché par un cycle de 230 ans (il y a aussi d’autre cycles plus courts qui ne sont pas sur ce graphe)
        Notes de traduction: (Jahr = année)
        Texte du haut:
        Optimum Minoéen, Optimum Romain, Optimum médiéval, période chaude actuelle
        Texte du bas:
        Migration (celtes), Migration (goths), Famines en Europe

  4. Francois dit :

    1. Combien d’hommes vivaient à cette époque?
    Sur combien de temps ces plantes ont-elles pu s’adapter?

    2. Il n’y a aucune religion. Est-ce que l’homme a un impact sur la quantité de CO2 et sa rapide augmentation?
    Le soleil et les rayons cosmiques n’ont rien à avoir avec le réchauffement actuel. Par moment oui mais actuellement, le rayonnement est stable voire légèrement à la baisse mais la température augmente.

    En fait, c’est toi qui propose une religion. Aucune étude scientifique sérieuse.

    • crioux dit :


      On parle d’une époque où l’humain n’existe pas encore, la chute a été drastique et la reprise tout autant. Ca s’est produit a plusieurs reprises, sans activité humaine.

      97% du CO2 émit dans l’atmosphère annuellement vient de la nature. L’impact humain n’y est que de 3%. Ce qui est infime sur une quantité déjà infime de CO2 dans l’atmosphère. La majorité de la hausse du CO2 vien des volcans (principalement les volcans sous-marins), le dégasage des océans et l’activité biologique.

      L’augmentation du CO2 SUIT l’augmentation de température, tel que démontré dans l’étude des carottes de glace de Vostok. Depuis des centaines de milliers d’années, la température augmente AVANT et le CO2 APRES, des fois avec 800 ans de retard. Parce que l’augmentation de la température qui permet de sortir des ères glaciaires réchauffe l’océan, qui libère du CO2 et augmente l’activité biologique, qui est plus limitée durant une ère glaciaire. Le CO2 est un effet secondaire de l’augmentation de la température, pas la cause.

      Et il n’y a pas de « rapide augmentation ». Le CO2 augmente au même rythme depuis qu’on le mesure, bien avant que l’activité humaine commence à émettre du CO2 de façon significative (depuis environ 1940)

      Et au contraire, le soleil est le principal responsable des variations du climat. Il l’a toujours été. On peut lier presque toutes les variations du climat passé avec les cycles solaires, alors qu’il n’y a rien qui correspond avec l’hypothèse du CO2. La seule et unique période où il y a corrélation entre CO2 et température, c’est 1975-1998, par pure coïncidence. Avant 1975, l’humain émettait du CO2 depuis le boom industriel d’après guerre, mais les températures descendaient (Global cooling scare). Depuis 1998, les températures on cessé d’augmenter alors que le CO2 a augmenté.

      Mais tous ça correspond parfaitement avec les cycles solaires et océaniques:

      Les cycles solaires (il y a en plus qu’un) vont bientôt se combiner à la baisse, ce qui signifie un refroidissemement pour au moins 30 ans. Il y a un délai entre la baisse d’un cycle et son effet sur la température (Nothch delay), ce qui fait que le refroidissement devait commencer entre cette année et 2024 au plus tard. J’en ai déjà parlé ici:
      https://crioux.wordpress.com/2014/12/01/prediction-dune-periode-imminente-de-refroidissement-basee-sur-le-soleil/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :