The Fracking truth

Une des scènes les plus dramatique du film Gasland est où un gars allume avec un briquet l’eau du robinet. Cette scène est la base de l’hystérie collective anti-fracturation et fait croire au gens que la fracturation va détruire les sources d’eau potable.

Un reporter, Phelim McAleer n’était pas convaincu et a pris la peine de faire quelques simples recherches. Il a trouvé qu’il y a toujours eu dans cette région particulière de la contamination des puits par le méthane. En fait l’eau prend en feu est une phénomène connu dans cette région depuis des siècles.BURNING SPRINGS.
Flammable-Water-Sign

Il y a même des rapports de contamination de puits de maisons dans le secteur utilisé dans le film Gasland datant de 1976 et même 1936, donc bien avant le Fracking.

McAleer a voulu confronter le producteur de Gasland, Josh Fox, et lui demander pourquoi il n’y avait aucune mention dans le film des contaminations naturelles des puits.
Voici un court échange qui a eu lieu entre les deux.

La réponse de Josh Fox? « il le savait, mais il n’en a pas parlé dans le film parce que ça n’a pas de rapport! »

Pas rapport!? A cause de cet individu, cette technique révolutionnaire est attaquée de toute part et vue comme dangereuse, alors que ce n’est pas le cas.

Suite à cette rencontre, McAleer a produit le film Fracknation, un film documentaire qui expose les mensonges du film Gasland. Un film à voir absolument.

Récemmment, Josh Fox a été accusé de mensonges supplémentaires à propos de Gasland et Gasland 2:
http://dailycaller.com/2013/08/15/anti-fracking-filmmaker-accused-of-falsehoods/

Publicités

17 Responses to The Fracking truth

  1. Bobjack dit :

    Ne laissez jamais les fait gâcher une bonne histoire.

  2. youppi dit :

    Justement j’ai écouté cette émission hier qui présente les deux côtés de la médaille:

    http://www.cbc.ca/natureofthings/episode/shattered-ground.html?subpage=infographic

    • crioux dit :

      The Nature of Things? L’émission de David Suzuki? Je ne l’ai pas vu mais j’ai de la difficulté à croire qu’elle présente les deux côtés de la médaille….

    • crioux dit :

      Pas eu besoin d’aller loin: Juste le graphique interactif sur leur page qui dit:

      Fracking wells can cause water issues. One study found methane concentrations are 17x higher in drinking wells near fracturing sites.

      Dans les faits, il n’y a jamais eu aucun cas de contamination causé par le fracking:
      http://energyindepth.org/national/how-anti-fracking-activists-deny-science-water-contamination/

      La peur est le meilleur moyen de manipuler les gens….

      • youppi dit :

        dans l’émission de suzuki, il y a au moins trois universitaires (qui ont des bases scientifiques solides) qui donnent leur avis sur la fracturation. autant sur la qualité de l’eau souterraine, l’émission de méthane, la qualité de l’air du « flairing » (torchage) des puits, etc..

        Commence par l’écouter avant de dire qu’il ne présente qu’un côté de la médaille. Suzuki parle aussi du besoin en énergie des américains.

        tu devrais lire également des articles publiés dans des revues comme science et vie (no 1148) qui a écrit sur le sujet de la fracturation dernièrement.

        si je me souviens bien il y a avait un puit au Québec soupçonné de fuite de méthane… comment s’assurer que le béton (utiliser pour éviter les fuites des puits) ne fissure pas ?

        la technique de fracturation soulève tellement plus de questions qu’elle n’apporte de réponse : je crois qu’il faut être prudent sur cette question !!!

      • crioux dit :

        Pourquoi tu crois quelques universitaires activistes, et tu ne crois pas les experts dans le domaine?
        C’est pas parce que t’es universitaire que tu es brillant. Regarde GND.

  3. youppi dit :

    GND ???? c’est quoi le rapport avec la fracturation et le gaz de schiste ?

    Pour toi aussitot qu’un universitaire fait preuve de prudence sur l’environnement, c’est un activiste.

    Fait au moins l’effort de lire la revue science et vie No 1148 (mai 2013.. « gaz de schiste, le dossier vérité (une chance ou un risque) » avant de te prononcer sur le sujet.

    • crioux dit :

      Tu vas me faire la leçcon sur quoi je dois lire? Et toi est-ce que tu as regardé Fracknation? Est-ce que tu as lu les rapports de l’EPA qui confirment qu’il n’y a AUCUN cas de contamination avec près de 2 millions de puits avec fracking?
      http://www.contrepoints.org/2013/08/18/135118-gaz-de-schiste-5-mythes-demontes

    • Gilles Laplante dit :

      Le rapport que je vois avec GND est que si tu es intelligent, tu peux trouver n’importe quoi pour manipuler les naïfs et faire de l’argent. Vous êtes un naïf ou vous faites de l’argent avec ça?

      • crioux dit :

        Et aussi simplement que parce que tu es « universitaire » ne te donne pas une expertise dans des domaines autres.
        Par exemple, Dominique Champagne est un metteur en scène, ça ne lui donne pas une expertise en gaz de Schiste, non plus que le prof en économie dont j’oublie le nom qui est cité comme une référence par les anti-gaz.

        Par contre, les ingénieurs et spécialistes dans ce domaine, quand ils donnent des informations, ce sont automatiquement des « vendus ».

  4. youppi dit :

    les universitaires (ingénieurs, toxicologues, etc.) qui sont dans le reportage de Suzuki ont publiés des rapports, faits des mesures, des recherches dans le domaine de la fracturation et de l’exploitation des gaz de schiste

    L’article que tu réfères n’est pas l’EPA et je ne crois pas que tu as lu leurs études

    Mais l’article de Sc. et vie résume l’état de la question.

    • crioux dit :

      Une revue a un seul but: vendre des copies, et la meilleure façon c’est à travers le sensationnalisme. La vérité n’est pas payante, surtout envers leur clientèle actuelle. Ils perdraient des abonnements.

      Quand à Suzuki, jamais il ne fera la promotion de faits qui vont à l’encontre de son idéologie anti-développement. Il choisit les gens qui vont dire ce qu’il veut entendre. On est très loin d’une étude objective.

      Les seuls vrais experts pour le procédé sont les ingénieurs de l’industrie et les seuls a qui ont peut se fier pour les impacts sont les experts du gouvernement qui font les tests. Pas des revues ou des activistes.

      • youppi dit :

        t’oublies de mentionner les blogs à sensation (opinion) que tu consultes et réfères sans cesse !!!

        Pourtant dans l’article de science et vie les deux points de vue sont mentionner (les pour et les contres de l’exploitation des gaz de schiste).

        au USA, l’EPA va sortir en 2014 les résultats d’une importante étude sur le sujet. Il est faux de dire qu’actuellement il n’y a aucun cas de problématique (désinformation). L’EPA a au moins 5 sites en évaluation plus complète. il y a plusieurs endroit ou les cie ont faits ce qu’il voulait.

      • crioux dit :

        Quand quelqu’un cite un étude scientifique (pas un magazine) et en cite surtout les données, ce n’est pas de l’opinion. Dire qu’il y a toujours eu des variations climatiques dans le passé qui ne correspondent pas au taux de CO2, qu’il y a eu amplement de périodes plus chaudes qu’aujourd’hui, dire que l’antarctique bat présentement des records de couvert de glace ou qu’il n’y a plus aucun réchauffement depuis 1998, ce sont des faits, vérifiés et vérifiables.

        Par contre dire que l’apocalypse s’en vient, que le niveau de la mer va monter de 20 pieds, que le CO2 réchauffe la planète de façon alarmante, que le fracking cause la contamination des puits, qu’il faut diminuer notre niveau de vie pour « sauver la planète », et qu’il faut pas poser de question sur la science ça ce ne sont pas des faits. C’est de l’opinion basée sur l’idéologie anti-développement

    • crioux dit :

      Tu dois être le genre de personne qui croit comme nos parents, que les médecins ne peuvent pas faire de mal, ou comme nos grand-parents que les curés étaient tous gentils et parfaits.

      Wake up! C’est pas parce que tu as un diplôme que tu ne peux pas être biaisé.

      • youppi dit :

        facepalm….

        tu dis n’importe quoi pour te justifier.

        Quand ça chauffe trop ou que tu es à court d’argument tu sort du sujet (GND, les curés, les médecins, etc…)

        Moi je n’ai parlé que des scientifiques cités dans le reportage de D. Suzuki et de ceux de l’article de Sc. et Vie sur la fracturation pour l’extraction des gazs de schiste.

        Quand quelqu’un écrit qu’il n’y a AUCUN cas de problématique : c’est que tu es toi même biaisé… tu mélange les faits avec tes souhaits.

        Les français, les britanniques, les allemands, le Québec sont tous sur le frein par rapport à l’exploitation des gazs de schiste. Les américains se sont lancés là-dedans parce qu’ils sont tannés d’être dépendant du pétrole du moyen-orient et qu’ils sont plus « cowboys » qu’ailleurs.

        peux tu rester sur le sujet des gazs de schiste ?

      • crioux dit :

        Ah oui? James Cameron, Premier ministre britannique: « Ca serait une grosse erreur de passer à côté des gaz de schiste ».
        http://canadafreepress.com/index.php/article/57115

        Et les autres? Ils ont mis un moratoire à cause du film Gasland, mais les mensonges de ce film commencent a faire surface et les politiciens se rendent bien compte que le fracking est l’avenir. D’ici 2030, les U.S. seront non seulement énergétiquement indépendants, mais feront compétition avec les pays arabe. Et avec plus d’un million de puits, il n’y a pas un seul cas de contamination selon l’EPA. Faudrait être con pour passer à côté de ça…

        Et encore un avertissement sur tes attaques personelles.

%d blogueurs aiment cette page :