The day the earth stood still

Je viens de regarder le remake de « The day the earth stood still« , sorti en 2008. Très mauvais film. A classer avec les autres mauvais films qui n’auraient jamais dû voir le jour. Comme <strong>Highlander II, Signs, 2012 Doomsday (non non, pas 2012, celui-ci) et Battlefield Earth.

Dans l’original de 1951, un extra terrestre venait détruire l’humanité avant qu’elle ne le fasse elle même avec l’arme nucléaire. Le remake est une propagande écologiste qui dit que l’humain est un cancer de la planète et que les humains doivent tous mourir pour « sauver » la terre. Et la solution finale pour sauver l’humanité est le rejet de toute technologie, soit le retour à l’âge de pierre. Paradoxalement, le film est pourtant rempli de placement de produits technologiques (Microsoft surface, cellulaire LG).

Tout comme les américains ont utilisé le cinéma pour combattre le communisme (Ex: Rocky IV) certains réalisateurs utilisent le cinéma pour faire la propagande écolo. Par exemple The Happening, film où les plantes tuent des humains parce que trop nombreux sur la terre, <em>Wall-e film d’animation où le petit robot nettoie la planète terre abandonnée par les humains parce que trop polluée. Lord of the Ring, où la vie paysanne est glorifié (hobbits) et l’industrialisation démonisée (Orcs). Avatar de James Cameron, écologiste affirmé, où les Naavi qui vivent en harmonie avec la nature sont menacés par les méchants humains et la technologie. Sans oublier le remake de The day the earth stood still. Tout pour brainwasher le peuple qui n’y voit que du feu.

Mise à jour: En plus de ceux cités dans le billet et les commentaires, voici d’autres films de propagande (je vais en ajouter de temps en temps):
After Earth: Dès le début on y dit que la terre était un paradis avant que les humains la détruisent. Ils ont du la quitter et aller sur une autre planète. Tout les animaux sur terres ont évolué pour tuer les méchants humains.
Promised land: film anti-fracking financé par l’Arabie Saoudite. Non pas que l’Arabie Saoudite est écolo, mais simplement que le fracking va permettre au U.S. d’entrer en compétition avec les pays de l’OPEP pour le gaz et le pétrole.
Cars 2: John Lasseter dit : »Big Oil is the ‘Uber Bad Guy’« 
Waterworld: un film post-apocalyptique où le réchauffement climatique a fait fondre les pôles et la terre est recouverte d’eau.
Highlander 2: (très mauvais film) l’humain a détruit la couche d’ozone et des scientifiques ont construit un énorme bouclier pour protéger la planète des rayons solaires.

Godzilla 2014 Un film où le nucléaire est démonisé, et où il est constamment rappelé que la nature est en balance et toute puissante, et combien l’humain est impuissant.
Interstellar Un autre film où la planète est « dévastée » par l’humain et ils doivent en trouver une nouvelle.
Tomorrowland Encore un autre film où la planète est « dévastée » par l’humain et ils ne font pas les « sacrifices » nécessaires pour la sauver
Fantastic Four (2015). Ils explorent une autre dimension pour trouver des ressources pour « sauver » la planète, qui est bien sûr en danger à cause des humains…

A force de rentrer dans les têtes des gens que l’Humain est un cancer, une maladie et que sa simple présence sur le terre est un affront à la nature, ça risque de donner naissance à une génération d’éco-terroristes du genre de James J. Lee. Ce dernier avait avait fait une prise d’otage à Discovery Channel avant d’être abattu par les policiers. Il ne demandait rien de mois que l’humanité cesse de faire des bébés « déguelasses » et cesser l’agriculture, pour laisser la place aux autres animaux.

12 commentaires pour The day the earth stood still

  1. lemoutongris dit :

    Lire ton blogue me rappelle un cours de politique. Le prof, très compétent (mais son nom m’échappe) montrait que les humains avaient toujours peur du progrès. C’est ce qui a donné le fascisme et le communisme, ou l’État réconfortait (en qq sorte) les gens.

    Idem pour les écologeux (écologistes : qui a un soucis de l’environnement mais qui n’en fait pas une maladie) : nous sommes tellement loin de l’Utopie qu’il faut absolument régresser.

  2. crioux dit :

    Sans oublier que ceux qui vous demandent de baisser votre niveau de vie pour « sauver la planète », eux ne le font pas. Que ce soit Al Gore, David Suzuki ou James Cameron, écologiste affirmé et producteur du film Avatar:

  3. Pierre Forand dit :

    Pour détendre l’atmosphère :

    Parodie de Captain Planet

  4. crioux dit :

    On peut ajouter le Lorax à la liste des films de propagande écolo.

  5. crioux dit :

    Et on peut ajouter à la liste le film Prometheus. Dès le départ, une des scientifiques dit que la planète qu’ils explorent (même si elle presque sembalbe à celle de la terre) est comme un poison et dit que c’est comme respirer d’un tuyau d’échappement parce que ça contient 3% de CO2.
    Un toyau d’échappement contient surtout du CO (monoxyde de carbone), qui est toxique. Le CO2 lui est la base de la vie. Pas de CO2, pas de plantes, et donc pas d’autres formes de vies. A un taux de 3%, c’est effectivement dangereux pour l’humain actuel, simplement parce que les poumons n’arrivent pas à accumuler assez d’oxygène à chaque respiration, donc asphyxiation. Le CO2 n’est pas toxique. Quand les premiers organismes avec poumons ont évolué sur terre, le taux de CO2 dans l’air était de 7-12%. Il est actuellement de 0,003% (ou 380ppm) Avec un taux de 3% de CO2, la planète aurait du être remplie de vie, mais c’est un désert.

    Aussi, pour continuer la propagande éco-religieuse, à la fin ils découvrent que les extra-terrestres ont créé la vie sur terre, mais qu’ils ont ensuite décidé de la détruire. Et ils se posent la question: Pourquoi? (à voir dans la suite probablement)
    Je suis prêt à parier que c’est parce que l’humain est un « cancer » de la planète, comme dans The Earth Stood Still….

    C’est très ancré dans notre héritage « chrétien ». L’humain est toujours responsable de tous les péchés et doit payer.

  6. madeng dit :

    Je crois en effet que plusieurs des films relevés dans cette discussion sont un peu/beaucoup dramatiques et expriment bizarrement certaines idées, mais l’idée générale est tout de même là : la Terre est fragile.

    De nombreuses études ont été réalisées et d’autres sont en cours et nous montrent que nos actions sur Terre ont déséquilibrées les écosystèmes de la planète. Ce déséquilibre provoquera des changements et les conséquences dépendront des changements que nous aurons su effectuer pour tenter de limiter les dégâts.

    @crioux, tout comme toi, je suis sceptique sur l’honnêteté de Al Gore et des riches de ce monde qui semble seulement profiter de la situation à leur avantage tels des opportunistes. Par contre, entre lui et les compagnies pétrolières…

    Aussi, la comparaison des humains aux premiers organismes à poumons me semble douteuse. Est-ce que tu peux me dire où est-ce que tu as pris l’information quand tu dis que « quand les premiers organismes avec poumons ont évolué sur terre, le taux de CO2 dans l’air était de 7-12% », car je n’ai pas réussi à trouver l’information avec le peu de temps que j’y ai consacré?

    Au plaisir

    • crioux dit :

      La terre n’est pas si fragile que ça. Elle a subit des changements dramatiques des milliers de fois plus importants que les légères variations de température et de CO2 que nous constatons actuellement. Certains ont tendance à exagérer pour servir leur agenda.

      Il n’y a pas que Al Gore qui tire profit de faire peur au monde. Il y a plein de profiteurs. Et il faut cesser de démoniser les pétrolières. Elle ne font qu’offrir un produit qui répond à un besoin. On ne peut pas se passer de cette énergie a bon prix. Les énergies renouvelables coûtent en moyenne 10 fois plus cher. Qui serait prêt à multiplier son compte d’hydro ou sa facture d’essence par 10? Augmenter le coût de l’énergie fait augmenter les coûts de transport et de transformation, donc de tout.

      Sur le graphique suivant , le CO2 (ligne noire) et la température (ligne bleue) ont presque toujours été beaucoup plus élevés que maintenant (point zéro), et pourtant la vie était prospère. Au temps des dinosaures, le taux de CO2 était de 1800 ppm, alors qu’il est à 390 ppm aujourd’hui et certain crient à la catastrophe si jamais il atteignait 400ppm.

  7. André Caloux dit :

    Et où est-ce que tu vois 7-12% de CO2 sur ce graphique ?

    • madeng dit :

      Bonne question: 7000ppm = 0.7% et crioux a fait une erreur dans son post avant le mien : 380ppm = 0.03%, et non, 0.003%.

      Les premiers êtres à avoir des poumons sont apparu vraisemblablement, il y a moins de 600millions d’années, vu que c’est à ce moment que les organismes multicellulaires ont commencé à sortir des océans. Ainsi, le facteur de différence entre le taux de CO2 aujourd’hui comparativement à l’apparition des premiers organismes à poumons n’est pas de 2333 (7%/0.003%) mais de 23(0.7%/0.03) ce qui est légèrement plus petit!

    • crioux dit :

      Correction : Les premiers animaux à poumons datent d’environ la fin du Dévonien.

      Le 7-12% ne vient pas de ce graphique, mais d’un autre article sur lequel je n’arrive pas ma remettre la main pour le moment. Notez aussi que les niveaux de CO2 sont estimés (zone grise = estimate of incertitude) alors ils peuvent très bien avoir été plus haut, comme dans l’article qui parlait du 7%. Mais notez aussi que la seule fois où il a été aussi bas qu’aujourd’hui (il y a environ 300 millions d’années), ça correspond à une extinction de masse.

      Le but de ce graphique est de montrer que le CO2 à toujours été plus élevé qu’aujourd’hui, et que la vie est appariue et a prospéré. Il faut cesser de crier à l’apocalypse à tort et à travers. Le CO2 n’est pas un poison, il est un gaz nécessaire à la vie sur terre. Pas de CO2, pas de vie du tout.

      • madeng dit :

        Ce que j’en déduis ce n’est donc pas le taux de CO2 qui est important, mais bien les variations. Une variation rapide a beaucoup d’impact, alors qu’une variation lente permet aux végétaux de s’adapter et de permettre à la vie de proliférer.

      • crioux dit :

        Même lorsqu’il y a eu des changements rapides dans le passé autant au niveau de l’atmosphère que de la température (et il y en a eu amplement, même avant que l’humain existe) les espèces doivent s’adapter. Il s’agit même selon certaines théories d’un facteur qui accélère l’évolution.

        Présentement, nous sommes dans une période pauvre en CO2. Des agriculteurs augmentent artificiellement le taux de CO2 dans les serres pour augmenter la productivité. Je crois que les plantes se sont plutôt adaptées à la période actuelle pauvre en CO2, mais elles prolifèreraient avec un taux de CO2 plus élevé.
        Preuve:

        Mais on se détourne du sujet, qui est la manipulation de l’opinion publique en utilisant le cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :