« Quand on veut faire tuer son chien, on dit qu’il a la rage. »

31/01/2021

Les politiciens et les médias complices traitent de « dangereux conspirationnistes » tout ceux qui les contredisent ou exposent l’agenda des globalistes. Une stratégie de diversion et de division. Si on regarde ce qui se passe actuellement, on voit que ça marche.

Pourtant , depuis des années, à toutes les fois que je faisait des prédictions sur la politique, ou sur le Covid, le temps à fini par me donner raison, la seule exception étant l’élection de Trump qui ne s’est pas concrétisée (mais on sait pourquoi maintenant).

Si je pouvait comparer mon score avec les supposés « experts » en politique je pourrais en remplacer plusieurs. Ils se trompent toujours, font des prédictions qui n’arrivent jamais, mais personne ne leur en tient rigeur, ils continuent à être consultés, invités à des émissions de télés, et payés des salaires ridicules. Horacio Arruda est un bon exemple, malgré les contradictions, malgré les incohérences, et malgré toutes les erreurs dans ses prédictions, il est encore en poste.

Mes prédictions sont très souvent correctes parce que je me renseigne correctement et je fais des recherches, au lieu de gober la propagande médiatique et politique, le résultat est qu’on me traite comme un pariah. Plus j’ai raison, plus les gens m’insultent, se ferment complètement quand je parle, ou prennent leurs distances. Est-ce que ça ne devrait pas être l’inverse? C’est comme ça parce que la propagande politique et médiatique a convaincu les gens que ceux qui critiquent le gouvernement sont des fous dangereux, que ceux qui « font leurs recherches  » sont tous des idiots, et qu’il est préférable d’écouter ce que disent les médias sans rien questionner ni valider. Alors que les médias, les « experts » ou les gouvernements se trompent tout le temps ou changent leur discours tout le temps, donc ça signifie que ce sont eux qui ne sont pas fiables, ou menteurs non? Alors pourquoi les gens les écoutent encore?
Le gouvernement et les médias ont tellement démonisé ceux qui critiquent le gouvernement et les ont fait passer pour des « conspirationnistes ». Une bonne partie de la population a peur de se faire attribuer ces étiquettes, alors ils se soumettent et n’osent pas critiquer.

Le but visé est de discréditer toute critique du gouvernement, toute critique ou opposition à des mesures ou agenda politique. Diviser la population et monter l’opinion publique contre la partie qui s’oppose au gouvernement. « Quand on veut faire tuer son chien, on dit qu’il a la rage. »

Mais si on était vraiment tous des idiots conspirationnistes pourquoi on a raison plus souvent que les médias, les « experts » et les gouvernements?

Quelques exemples

Climat
Dans le dossier du climat, depuis 20 ans, je démontre les faussetées, la pseudoscience, les manipulations politiques, les fausses prédictions qui n’arrivent jamais, les scandales de manipulation de données, etc..
Ce que moi j’ai prédit, en me basant sur les réels experts et sur des centaines d’études, ça s’est produit ou est en voie de se produire. Je ne vais pas tout résumer ça ici ça prendrait 200 pages. En gros ils prédisaient un réchauffement apocalyptique, je prédisait la fin du réchauffement (plateau).
Réalité: aucun réchauffement statistiquement signifitatif depuis 20 ans. Ce qui suit c’est un cycle froid et ça commence déjà.

Victoire de Trump
En 2016, j’étais parmi ceux qui disaient que Trump allait gagner facilement. On nous disait que c’était ridicule et que Hillary allait rentrer sans aucun problème. Mais avant que ça ne se produise, ceux qui disaient que Trump allaient gagner étaient ridiculisés

Collusion Russe
Suite à la victoire de Trump, les médias nous on servit pendant 4 ans une théorie de conspiration selon laquelle les Russes auraient aidé Trump à gagner. Une théorie ridicule qu’on a rapidement découvert était une invention des démocrates. Mais ceux qui dénoncaient cette arnaque étaient taggé de « conspirationnistes ». Le rapport Mueller n’a rien pu prouver contre Trump, après des dizaines de millions de dépensés pour essayer de le prouver. Et le ObamaGate (récemment déclassifié) expose toute l’affaire: Une invention des démocrates, pour justifier une surveillance électronique de l’entourage de Trump avec laquelle ils espéraient pouvoir avoir des choses compromettantes sur Trump pour lui nuire aux élections (mais ils n’ont rien trouvé). Espionner un citoyen américain sous un faux prétexte en utilisant les services secrets, encore plus un candidat aux élections présidentielles, est hautement illégal. L’administration Obama devrait être en prison pour ça, tout comme Hillary pour ses nombreux crimes (comme la destruction des 31000 emails compromettants illégaux qu’elle devait remettre au FBI), mais en occident, les politiciens ne vont jamais en prison.

Destitution
Les médias nous disaient tous que Trump allait être destitué suite à la tentative d’impeachement. C’était ridicule, il n’y avait aucune matière à destitution. Pourtant chaque jour pendant des semaines CNN disait que Trump allait être destitué. Tout ça était basé sur le supposé contenu d’un appel téléphonique avec le président de l’Ukraine. Pourtant Trump avait été très correct dans cet appel, et a même publié l’enregistrement de l’appel pour le démontrer. Toute cette histoire d’impeachment était juste pour continuer de tenter de nuire à Trump de façon continue. Et comme prévu, il n’a pas été destitué.

Fake news
« Fake news », terme rendu populaire par Trump alors qu’il a interpelé directement un journaliste de CNN, « You’re Fake news ». Avant même que ça devienne plus populaire, j’ai démontré à de multiples reprises à quel point la majorité des médias (certains plus que d’autres) ne faisaient que de la propagande. Le journalisme est mort et remplacé par des agences de mercenaires. Mais quand on dénonce les « fake news » on se fait dire qu’on est des conspirationnistes « comme Trump », justement le résultat direct du brainwash médiatique.

Elections fédérale
Aux élections fédérales ici, j’avais prédit que les journalistes allaient attaquer Maxime Bernier et le diaboliser, et ils y sont allés à fond. On a eu des exemples tellement flagrants qu’il aurait dû poursuivre pour diffamation. J’avais aussi prédit que les médias qui encensaient le Bloc (pour supposément « bloquer » Trudeau) allaient causer de la division du vote et probablement laisser rentrer Trudeau. Quel a été le résultat?

Taux de mortalité du Covid
Au printemps, les « experts » disaient qu’il y aurait entre 30 et 100 millions de morts causés par le virus chinois avec un taux de 4%. Moi simplement en évaluant les statistiques disponibles publiquement, les études et les témoignages, je disais que ça ne sera pas beaucoup plus que 1 million par an avec un taux de mortalité sembable à la grippe. Guess what? environ 1,5 million de morts du Covid (même avec des chiffres exagérés).
(NOTE: Oui le Total est maitenant plus élevé, mais ici on parle de décès par an, pour avoir un comparatif avec les autres épidémies. Et on est quand même encore très loin des prédictions des « experts »)

Chiffres gonflés
Le nombre de décès du Covid a été exagéré et gonflé pour appuyer l’Agenda de peur. Ca a été confirmé a plusieurs reprises. Au début, ils ne prenaient simplement pas la peine de faire des tests, ils avaient mieux à faire, alors si c’était une possibilité, ils mettaient Covid comme cause du décès. Puis certains états ont donné des « primes » au nombre de décès causés par le covid, une façon de financer les hôpitaux qui avaient plus de cas donc plus de « besoins ». Alors certaines administration d’hôpitaux ont encouragé les médecins à inscrire Covid comme cause du décès, ce qui leur donnait plus de financement. Puis il y a des politiciens qui ont indiqué des règles, d’inscrire covid comme cause du décès s’il y avait le « moindre doute », sans tests.
Et Arruda a expliqué à deux reprises dans ses points de presse que si une personne agée, en phase terminale du cancer, meurt dans un CHSLD, elle sera comptabilisée morte du Covid, s’il y a eu UN cas dans l’établissement. Il apelle ça par « lien épidemiologique ». Et l’exemple le plus farfelu de chiffre gonflé est arrivé en floride, où un homme mort dans un accident de moto a été comptabilisé comme mort du Covid.
Mais quand on disait que les chiffres étaient gonflés, on n’y connaissait rien, on était des « conspirationnistes ».

Les masques
Dès le départ la question sur les masques dans le public a été débattue. Au départ, même Arruda disait de ne pas les mettre, que ça pouvait être pire puisque les gens passent leur temps avec leurs mains au visage pour le réajuster après avoir touché partout. Les études démontraient que ce n’était pas une bonne idée non plus, sauf dans des conditions bien précises (j’en ai déjà parlé amplement) et même les fabricants de masques l’inscrivent sur leur produit que ça ne peut pas vous protéger contre le Covid. Pourtant le 18 juillet, alors que la premiere vague est terminée, le gouvernement rend les masques obligatoires, sans aucune base scientifique pour le justifier.
Quand j’en discutait avec des proches, eux disaient que c’était « juste pour l’été, à cause des touristes ». Et je disais que non, ils allaient le garder pour toujours si on ne fait rien. Ironiquement il y a eu une vague de touristes jamais vue en Gaspésie, qui ne respectaient pas les consignes etc. : il y a presque zéro cas, et zéro décès.
Mais malgré tout ça, malgré toute la science et les études, ceux qui sont contre le port du masque obligatoire son traités de « dangereux conspirationnistes », égoistes, qui veulent « tuer ma grand-mère ».
Les données statistiques récentes ont démontré que le masque obligatoire n’a au AUCUN EFFET sur le taux de propagation, et ce partout où ça a été imposé.

« Fact Checkers »
Quand Facebook et Twitter ont été obligé de témoigner devant le congr`ss, et accusés de censure et de biais idéologoque, ils sont dit qu’il n’y avait pas de biais envers les « conservateurs ». Puis ce qu’ils ont trouvé comme truc c’est d’utiliser des Fact Checkers « indépendants ». Comme ça ils pouvaient maintenant dire que c’est pas eux qui censuraient, mais que c’était des vérificateurs « indépendants ». Mais quand on vérifie qui sont ces vérificateurs, ce sont des organismes créés de toute pièces pour ce besoin, ou alors des journalistes activistes de gauche. Pour ceux qui prenaient la peine de valider l’information et aller voir ensuite qui étaient ces « fact checkers » il était facile de voir que c’était TRES biaisé et pas du tout la vérité. Malheureusement quand moi je postais des informations que j’avais pris la peine de valider, il y a toujours quelqu’un que lui avait juste fait un copier/coller d’un site de fact checker et il pense que ça invalide ce que je dis..
Ils n’ont pas tout faux, bien sûr. Le truc c’est que pour se donner une crédibilité, ils vont invalider quelques affaires évidentes, comme des conneries de terre plate. Mais quand ça devient politique ou idéologique, alors là toute crédibilité prend le bord. J’ai eu affaire à un de ces supposés Fact Checkers, un journaliste activiste du journal Le Monde qui avait taggé un de mes articles sur mon Blog comme Fake News, pour avoir partagé une interview d’un scientifique réputé qui avait le malheur de contredire l’hypothèse réchauffiste. . L’échange que j’ai eu avec ce type pathétique devrait pouvoir ouvrir les yeux aux gens, mais non…

Tests PCR et 2e vague
Les politiciens et experts avaient prédit une « 2e vague ». Moi j’avais dit qu’il n’y en aurait pas. Les coronavirus deviennent rapidement faibles, mais ils insistaient tellement que j’avais dit qu’ils allaient en fabriquer une si elle n’arrivait pas. Jamais il n’y a eu de 2e vague avec un Corona virus dans les pandémies passées. Et comme elle n’arrivait pas, alors ils l’ont fabriquée. Au début de l’automne, les gouvernements se sont tous mis à faire des tests massifs. Et comme de raison, le nombre de « cas » s’est mis a augmenter dramatiquement (mais pas les décès). Ça a commencé à peu près au moment de la saison de la grippe. Officiellement la grippe n’existe pas cette année (parce qu’ils ne testent pas pour l’influenza depuis le printemps 2020). Ils utilisent des tests PCR, très mal adaptés pour détecter une infection virale. En plus ils l’utilisent (volontairement) incorrectement. Presque tous les pays occidentaux utilisent ces tests avec 40ct (cycle threshold) . Au Québec c’est entre 37 et 45CT. Ca fait des mois qu’on est plusieurs à dénoncer cette mauvaise utilisation, qui donne énormément de faux positifs. Au lendemain de l’Assermentation de Biden, l’OMS a dit que maintenant il fallait baisser le nombre de cycles et « respecter les instructions des fabricants ». Les experts parlent de 25ct max, certains fabricants 35ct. Alors pourquoi est-ce que presque tous les gouvernements testent à 40ct, sachant très bien que passé 35ct, ca va donner plein de faux positifs?
Si vous ne ne savez pas encore….

Confinements
C’est exactement la même chose avec le confinement, fermetures des commerces, restriction de voyage, ou le couvre-feu. Aucune science, aucune statistique, aucune donnée réelle qui appuient ces mesures radicales. Et encore une fois, les données récentes qui sortent montrent que ça n’a eu AUCUN IMPACT là ou ça a été imposé, comparé à d’autres qui le l’ont pas imposé et ont eu des résultats sembables, ou même mieux.
La seule restriction qui aurait du être imposée dès le début, c’est la fermeture des vols en provenance de la Chine. Trudeau a refusé par ce que c’était « raciste ». Et quand Trump a voulu le faire, les démocrates ont dit que c’était « raciste et xénophobe ». Mais quand on dénonce ces mesures totalitaires sans effet, on est des « covidiots » ou « touristatas ».
A chaque « 2 semaines pour applatir la courbe » « défis 28 jours », confinement de « quelques semaines », Annulation de Noël, « de retour le 11 janvier », couvre feu jusqu’au 8 février, « quand il y aura le vaccin », etc. je disais aux gens, que ça n’arriverait pas, qu’ils vont toujours continuer avec de plus en plus de restrictions. J’ai eu raison chaque fois. Ils y vont graduellement, pour pas que vous paniquiez, mais leur but visé est la dictature sanitaire. A l’occasion il vont donner un léger répit, mais ils vont revenir à la charge après. On verra bien si j’ai raison la dessus aussi.


Great Reset
Quand j’ai commencé a parler du Great Reset que les gouvernements occidentaux et les globalistes veulent imposer, on me traitait comme un idiot qui pense que la terre est plate. Même quand je présentait des preuves, des documents et des vidéos produits par le World Economic Forum (l’origine de cette magouille), on me disait que c’était des conneries fabriquées de toute pièce. Mais quand le donne le lien direct avec les infos directement sur le site du World Economic Forum de Davos, là ils cessent juste de me parler.
Depuis, le « Great Reset » a été ouvertement discuté par les politiciens et les médias, le Time en a fait un article, mais ils sont en mode propagande, ils disent que c’est une « bonne chose ». Ils sont en train de preparer le terrain. Donc oui j’avais raison, le Great Reset est un plan réel, et ils travaillent fort à l’implanter. Plus d’info sur le « Great Reset » et ce qui s’en vient avec ça à la fin de cet article.

Hôpitaux débordés
Les médias nous répetent actuellement chaque jour que les « hôpitaux débordent ». Pourtant quand des gens y vont, beaucoup disent que c’est vide, avec photos et vidéo à l’appui. Et même si c’était le cas, est-ce qu’on a besoin du Covid pour démontrer que notre système de santé est défaillant et que ça fait des décennies que les hopitaux débordent? On peut trouver des articles de journaux chaque année qui démontrent que les urgences débordent. Mais ce qui est vicieux de leur part, c’est qu’on a commencé à voir à quel point ils trichent pour faire croire à un débordement plus grave. Certains hôpitaux ont été pris à trafiquer les statistiques. Par exemple, un hopital publiait qu’il était a 100% de capacité un jour, ex: 12 lits occupé sur 12 au soins intensifs. Mais le lendemain, ça disait 90%, 9 lits sur 10 occupés. Ils jouent avec le nombre de lits. Mais on a pas le droit de critiquer notre beau système de santé gratisse à la soviétique.

Fraude électorale
Comme beaucoup d’autres personnes, j’avais prédit que les démocrates allaient tricher massivement. L’utilisation de l’excuse du Covid pour justifier le vote par la poste, leur bloquage du projet de « VoterID », les médias complices préparaient le terrain en faisant croire à une lutte serrée étaient tous des indices. Malgré le continuel bash médiatique, Trump était très populaire, et Biden le candidat mou, sans charisme qui peine à attirer des gens dans ses rallyes, sénile qui a peine à prononcer un discours cohérent, pervert qui tripote les petites filles, avec plein de scandales qui le suivent (corruption, agressions sexuelles). Le combat semblait gagné d’avance. Puis le soir des élections, on voyait en direct des affaires louches. Quand Trump a signalé des apparence d’irrégularités Twitter l’a immédiatement censuré. Censurer le président des USA en pleine soirée électorale! Puis vers 4h du matin, les chiffres ont changé comme par magie et donnaient l’avance à Biden. La fraude était évidente, et plein de choses, vidéos. témoignages, bulletins de votes jetés, anomalies statistiques, etc sont apparus dans les jours et semaines qui ont suivi. Et presque toutes des fraudes apparentes ont eu lieu exactement là ou ça comptait, dans les états clés et avec exactement le nombre de bulletins apparus par magie pour changer le résultat. C’était tellement évident que c’était certain que ça allait leur péter au visage et redonner la victoire à Trump. J’étais certain que toutes ces preuves allaient confirmer la victoire de Trump et exposer les fraudes des criminels démocrates. Cette fois-là je me suis trompé. Et bien non, des juges biaisées et corrompus ont refusé de recevoir les plaintes. Il n’y a aucune enquête sur les fraudes, malgré les preuves. Des états ont tenté des actions en justice contre les états où ont eu lieu les fraudes, et ils ont été bloqués. J’avais sous estimé le niveau de corruption. J’avais dit que si jamais les démocrates prennent le pouvoir, la première chose qu’ils vont faire c’est effacer les preuves et s’assurer de pouvoir tricher à la prochaine élection. Et bien c’est déjà fait, ils ont modifié les règles pour permetre PLUS de votes par la poste, et il est maintenant illégal d’exiger une preuve d’identité pour voter.
Et vous n’entendrez certainement plus jamais parler du scandale de corruption impliquant Biden et son fils, ni du contenu du portable de Weiner (qui contenait des preuves accablantes contre Hillary) ni du Obamagate (même si Trump l’a déclassifié juste avant de partir) .

Big Tech Complice
Ca fait des années qu’on le dit que Big Tech est très biaisé, les preuves abondent pour démontrer le ban, shadow ban, demonétisation, censure de tout ce qui n’est pas « extrème gauche ». A chaque commentaire de Trump ou de n’importe qui qui parlait ou partageait une info à propos de la fraude, Twitter ou Facebook inscrivait que Biden était confirmé gagnant et que le système électoral était sans failles. Certaines publications ont été censurées et certains comptes ont été bannis pour avoir osé en parler. Parce que bien sûr si on soulève des exemples de fraude qui remettent en question le résultat, on est des conspirationnistes ». Pourtant pendant 4 ans, les médias et les démocrates ont dit qu’il y avait eut ingérence des russes dans l’élection. Une théorie de conspiration qui a été démontré fausse. Personne n’a été banni, personne n’a été censuré pour avoir propagé ces mensonges pendant 4 ans.

Manifestation au Capitole
Lors d’un de ses derniers discours, que j’avais écouté en direct, Trump disait à ses partisans d’aller manifester « pacifiquement et patriotiquement » au Capitole pour envoyer un message aux politiciens qu’ils n’étaient pas d’accord avec cette fraude électorale historique, parce que c’est là et à ce moment qu’allait se prendre la décision de valider les votes du collège électoral qui allaient confirmer Joe Biden.
Parmi les dizaines de milliers de gens qui sont allé manifester pacifiquement s’étaient infiltés des Antifas, déguisées en supporter de Trump, ce sont eux qui ont cassé les fenêtres. qui sont entré et fait du saccage. Pendant qu’ils tentaient de casser des feneterees, la foules les huaient et les dénoncaient, certains se sjnt même battus avec et les ont empèchés de continuer et les ontensuite remis aux policiers. Les vidéos en direct montraient ces altercations et on entend la foule crier : « No antifas » ou « Those who break things are not with us ». Ces gens étaient là pour faire comprendre pacifiquement qu’ils voulaient ravoir ce qui leur a été volé. Quand les antifas ont ouvert une brèche et sont entrés, quelques-uns ont suivis, une manifestante a été tuée par les policiers, mais 99% de ces gens sont resté dehors à manifester pacifiquement. Les médias Fake News ont rapporté qu’un policier avait été tué par des manifestants, ce qui a été démontré comme faux plus tard.

Mais selon les médias et les démoncrates, le Discours de Trump a « incité la la violence », et ce sont des terroristes « d’extrème droite » et des « suprémacistes blancs » qui ont fait un « assault » sur le capitole.
Dans les faits, la majorité des personnes arrêtées étaient des activistes antifas et activistes de gauche, déguisés en supporter de Trump. Mais les médias ne l’ont pas dit. Ils ont continué à dire pendant des jours que c’était la faute du discours de Trump qui « avait incité à la violence » et que c’était un assault contre la démocratie.

Le compte de Trump a été banni de façon permanente par Twitter et Facebook, tout comme des dizaines de milliers d’autres comptes de « conservateurs ». Parler, une plateforme libre expression concurrent de Twitter a été complètement et mis hors service (et n’est toujours pas revenue) tout comme d’autres concurrents de Big Tech comme Gab, là où les gens commencaient à aller, écoeurés par la censure . Ca personne ne l’avait vu venir. La censure est devenue omniprésente.

Mais malgré tout ça, malgré la censure. malgré que le discours de Trump était très correct, et qu’il a invité au calme dès que les premiers actes violents ont été commis, malgré les arrestations qui démontrent que c’était des activistes de gauche qui ont commit le saccage du capitole, quand on expose ces faits on est un « conspirationniste » qui encourage la violence, le terrorisme « d’extrême droite » et l’attaque de la démocratie.


Certains diront, « oui mais c’est facile de dire que tu l’avais prévu, où sont les preuves?! »
Effectivement, je n’ai pas toutes les preuves certifiées avec vidéo et 3 copies signées par des témoins sous serment, mais mes écrits et mes conversations de longue date parlent par elles même et on peut retrouver des traces de presque tous ce que j’ai écrit ici, soit sur mon blog, sur Facebook ou dans d’autre cas ce sont des conversations, ceux qui y ont participé pourraient en témoigner, mais le but n’est pas de le PROUVER. Moi je le sais, plusieurs autres le savent aussi. Le but est de montrer que moi et beaucoup d’autres simples citoyens puissent arriver à avoir de meilleures prédictions que les supposés « experts ». Ca démontre qu’ils ne sont pas là pour leur expertise, mais pour faire de la propagande, et que la plupart des gens, avec un peu d’effort et d’objectivité peuvent prendre le temps de valider les informations des médias, faire quelques recherches et faire la part entre le vrai et le faux. Et que pourtant, malgré le fait qu’on ait eu raison, on nous traite encore comme des idiots.

Et voici d’autres prédictions pas encore réalisées sur lesquelles vous pourrez me juger:

Refroidissement climatique
Dans les prochaines décennies, le climat va graduellement se refroidir. Basé surtout sur des études scientifques des cycles solaires et océaniques, et sur les études qui démontrent que le CO2 à un effet « de serre » insignifiant, particulièrement passé 400ppm (niveau actuel) où il devient presque nul (effet de saturation de bande) Quasi certitude et facile à mesurer, mais ca va prendre 15 ans avant de pouvoir le prouver. D’ici là leur agenda 2030 sera peut-être appliqué et il sera trop tard.

Destitution de Biden
Joe Biden va rapidement être destitué. Je pense même que ça fait partie du plan des démocrates. Il y a plein de scandales de corruption et d’agressions sexuelles qui le suivent. Sans compter qu’il est pratiquement sénile, les démocrates eux-mêmes pourraient le tasser avec le 25e amendement. Et comme les preuves de fraudes électorales vont finir par être exposées, ils vont juste mettre tout sur le dos de Biden et repartir « clean » avec Kamala, qui est pourtant tout autant corrompue. Mais comme c’est une femme, et qui a un peu de sang Indien (Inde, pas amérindien), tout lui sera automatiquement pardonné. C’est presque une certitude

Retour de Trump
Trump était un « outsider », il ne faisait pas partie de la gang des politiciens de carrière, de la swamp de corruption. Il n’était pas censé gagner en 2016, les créatures du marais pensaient avoir suffisamment triché et avoir fait suffisamment de propagande médiatique pour faire rentrer Hillary, celle qui avait été sélectionnée. Mais la vague avait été plus forte que prévue et Trump a réussi à rentrer malgré les fraudes. Ils ont ensuite passé 4 ans à essayer de l’éjecter sans succès. Il les faisait mal parraitre puisqu’il a démontré qu’en seulement 4 ans il a pu faire des miracles économiques, améliorer le sort des américains et négocier avec les autres pays sans provoquer de guerres (le premier président en 50 ans a ne pas provoquer de nouveaux conflits). Il était aussi le principal obstacle au plan des globalistes. Ils ont mis tous les efforts pour s’en débarasser. Ils ont du tricher tellement pour réussir à le battre en 2020 que c’est devenu évident pour tous. Mais c’est pas parce que Trump n’est plus président qu’il a dit son dernier mot. Il va revenir sous une forme ou une autre, il l’a dit lui même. Les démocrates sont corrompus jusqu’à la moêle et détestent les USA. La fraude électorale massive qu’ils ont fait va leur coller dessus. Et il y a suffisamment de la corruption chez les républicains aussi, certains ont travaillé contre Trump et certains ont même voté pour sa destitution. Trump a donc en main suffisamment de preuves pour exposer la corruption des deux autres partis pour démarrer un nouveau parti politique « clean » qui aurait des chances de gagner. Ou sinon de faire les ménage chez les républicains et prendre le contrôle du parti. S’il est assez en forme dans 4 ans, il pourrait se lancer. Sinon ca pourrait être son fils. Je crois que c’est probable

Prise de pouvoir par l’armée
C’est ce que plusieurs pensaient qu’il allait arriver le jour de l’assermentation. Ca n’est pas arrivé.
Biden est un candidat compromis par des puissances étrangères, selon l’armée, il est considéré un ennemi intérieur. Ils pourraient décider que pour des raisons de sécurité nationale, l’armée prenne le contrôle pour faire le ménage dans la corruption et encadrer les prochaines élections. Il est probablement trop tard, puisque les démocrates ont eu le temps de placer leur pions et éjecter ceux qui pourraient vouloir les arrêter. Ca reste peu probable, mais quand même pas impossible.

Certificat de vaccination
Le vaccin ne peut pas être obligatoire au Canada ou au Québec, la charte nous protège contre ces abus. Mais pour contourner ça et nous forcer à l’accepter, ils vont sortir des « certificats de vaccination ». Au début, sans ce certificat, il sera interdit de voyager hors du pays. Déjà Trudeau et Legault imposent des restrictions sévères pour les voyageurs, ils vont plus tard dire qu’avec le certificat, ces restrictions pourraient être contournées. Puis ca sera nécessaire pour prendre l’avion, ou même le transport en commun. Puis il sera interdit d’aller à certains spectacles, certains commerces sans l’avoir. Puis ça sera obligatoire d’avoir le certificat pour aller travailler, et finalement, sans certificat de vaccination, les gens seront confinés dans leur maison, une forme d’emprisonnement où la seule option pour sortir sera d’accepter le vaccin, de se soumettre à la dictature sanitaire. Ca c’est dans les probabilités très fortes.

Effets secondaires graves du vaccins
Les compagnies pharmaceutiques auraient signées de ententes avec les gouvernements, et il y serait stipulé qu’elles ne peuvent pas être poursuivies si jamais il y a des effets secondaires graves ou des décès.
Pourquoi? Elles n’ont pas confiance en leur propre produit? Et pourquoi les gouvernements auraient accepté de signer ça?
Pour arriver à produire en quelques mois un vaccin contre un nouveau corona virus, ils ont sauté des étapes. Les tests n’ont pas été aussi exhaustifs qu’ils auraient du. Les tentatives de créer un vaccin contre un corona virus étaient des échecs depuis des décennies, et on veut nous faire croire qu’ils y seraient arrivé avec plusieurs vaccins simultanéments, tout juste après les élections, tous plus efficaces les uns que les autres? Et pire encore, certains comme celui de Pfizer utilisent des technologies jamais utilisées auparavant sur les humains, qui se rapproche d’une thérapie génique plus que d’un vaccin traditionnel. Vous êtes des rats de laboratoire. C’est sûr qu’il va y avoir des effets secondaires importants, certains seront identifiées rapidement, d’autres ça prendra des années avant de le découvrir, et les armées d’avocats de Big Pharma vont s’assurer que ça ne puisse jamais être lié aux vaccins. Ca pourrait être des maladies dégénératives qui apparaitront plus tard, une réaction grave lorsqu’exposé à une variante du virus, ou des malformations sur le foetus ou même l’infertilité. Tout ça n’a pas été testé. Les probabilités d’effets secondaires graves sont fortes.
Certains avancent que les premiers vaccins (du moins certains vaccins) ne seront que des placebos, pour faire mieux accepter le principe de vaccination obligatoire (sans avoir de risque d’effets graves) qui deviendra plus tard saisonnier. Une énorme rentrée d’argent récurrente pour Big Pharma et un contrôle total sur la population pour les gouvernements. Je ne suis pas convaincu de ça, mais ça serait une des explications plausibles pourquoi certains vaccinées attrappent le virus quand même par après.

Great Reset
Pour ceux qui ne le savent pas encore, le « Great Reset », c’est la destruction planifiée (sous le couvert du Covid19) des économies occidentales, pour remplacer par un système socialiste totalitaire (gouvernance globale) soit l’Agenda 2030 de L’ONU (prédictions pour l’agenda 2030 un peu plus loin) . Klaus Schwab est le fondateur du Forum Economique mondial de Davos, là où se rencontrent les riches et puissants chaque année pour discuter le LEUR visison de ce que devrait être le monde . C’est lui qui est l’instigateur de ce « Great Reset »


Le « Great Reset » est la cassure provoquée, le point de non-retour. Plus jamais il n’y aura de retour à la « normale ». C’est ca le plan. Et nos gouvernements sont complices. Je ne sais pas ce qu’ils leurs promettent ou quelles menaces ils leurs font, mais ils sont totalement conscients de ce qu’ils sont en train de faire. La destruction actuelle est planifiée. Une fois les économies totalement détruites, l’endettement massif des gouvernements qui dépasse la capacité de remboursement (Trudeau a doublé la dette du Canada en quelques mois), presque toutes les PME forcées à la faillite (mais pas les grandes corporations qui en passant sont encore ouvertes) et bien ils vont dire que c’est la faute au virus et au capitalisme, qu’il faut « réinventer le capitalisme » « Build back better ». Et leur solution sera d’acheter les dettes des gouvernements et des particuliers. En retour il n’y aura plus de propriété privée « You will own nothing and be happy ». Tout appartiendra l’état et quelques grosses corporations. Tout ce que vous aurez besoin vous devrez le « louer », ca ne vous appartiendra pas. Pas de maison, pas de voitures. Des blocs de logements à la soviétique appartenant au gouvenement, du transport en commun.
Vidéo de « promotion » du Great reset par le Forum Economique Mondial:
https://www.youtube.com/watch?v=ER04dbt5p74
Ensuite il n’y aura plus de gouvernement national, ca sera un gouvernement mondial, une espèce d’ONU ou d’Union Européenne encore plus corrompue, divisé en 10 grande régions. C’est la mise en application du plan des globalistes: l’Agenda 2030. Remarquez en passant que tous les globalistes portent fièrement leur épinglette du logo d’agenda 2030.


Pour les gens pauvres ou en faillites, ca va leur sembler bien que le gouvernement leur donne tout « gratisse », mais réfléchissez un peu:
Les moutons, c’est le berger qui les loge, les nourrit, les soigne, et les protège du loup. Mais il ne fait pas ça pour le bien des moutons, et à la fin c’est le berger qui envoie les moutons à l’abattoir.

Si les gens continuent à ne rien faire, laisser les gouvernements imposer un état policier , détruire l’économie, et les laisser préparer le chemin pour le Great Reset sous le couvert d’un virus qui ne tue presque personne, les probabilités que ça arrive sont fortes.

Monnaie virtuelle
Un des points dans le plan du Great Reset, c’est l’imposition d’une nouvelle monnaie virtuelle, contrôlée par le gouvernement. Encore une fois sous l’excuse du Covid (paiement sans argent « sale ») ou la prétention de combattre le crime (argent au noir, évasions fiscales) la monnaie virtuelle permettra au gouvernement d’avoir une trace de TOUTES les transactions et donc un contrôle total de toute ce que vous faites. Plus d’argent comptant, plus possible de faire des transactions de façon anonyme. Et ensuite il n’y a qu’un pas avec les crédits sociaux à la chinoise. Si tu critiques le gouvernement, si tu achètes des choses « interdites » si tu finances un parti politique considéré « ennemi du peuple », si tu es considéré un « criminel » ou un « conspirationniste » aux yeux du gouvernement, tu pourrais perdre le droit de voyager ou même de faire la moindre transaction ou achat, condamné à vivre en marge de la société ou à faire du troc pour survivre.
Forte Probabilité que ça arrive.

Agenda 2030
Je ne vais pas détailler ici l’Agenda 2030, il y a amplement de documents disponibles à ce sujet. Le texte même du plan au complet est sur le site de l’ONU. En gros c’est un plan qui est en préparation depuis 1991 (alors appelé Agenda 21, pour 21e siècle) qui a pour but d’imposer un gouvernement mondial, basé sur un mélange de socialisme et de corporatisme. Au pouvoir, il y aurait les « élites » autoproclamées et les grandes corporations qui les soutiennent (ex: GAFAM). Le tout est déguisé en programme pour l’environnement, le climat, le développement durable, et la « justice sociale ». Toujours des beaux mots et de beaux concepts, mais quand on lit plus loin, on se rend compte que c’est un programme où la population sera pauvre, contrôlée et totalement soumise, sans droit à la propriété privée, sans libertés individuelles, sans vie privée (surveillance de masse) et que les tous les pouvoirs, toutes les ressources seront placées dans les mains d’un petit groupe restreint. Un genre de communisme global d’où on ne peut plus s’échapper vers un pays libre, parce qu’il n’y en aura plus. Toutes les fois dans l’histoire où il y a eu de ce genre de centralisation « pour le bien commun », ça a fini en histoire d’horreur avec des millions de morts, et de la misère humaine.
J’ai encore espoir que les gens finissent par allumer et se révolter contre ce projet. Je crois malheureusement que c’est probable que ça se réalise, même si je souhaite avoir tort sur celui-là

Covid21
En novembre 2020, j’ai écrit une parodie d’un article du Times intitulé « The year is 2023… » un article de propagande dans lequel ils dépeignent le « Great Reset » comme une bonne chose, une vision lunatique et utopique. Dans mon texte de fiction(ici), je vais complètement à l’opposé et décrit une vision dystopique et cauchemardesque. Dans ma parodie, je parlais d’un hypothétique covid21, une variante du covid19 qui serait « plus dangereuse » que le Covid19 avec sont taux de décès quasi nul qui ne faisait pas assez peur aux gens pour que ca puisse être utilisé pour les contrôler. Et bien devinez quoi? Déjà ça commence à parler de « mutations » du covid19, des variantes britanniques ou sud africaines qui seraient plus dangereuses et pour lesquels ça va prendre d’autres vaccins. Et donc même avec le vaccin pour le Covid19, la dictature sanitaire va rester. Il y aura toujours une nouvelle variante pour vous confiner, détruire l’économie et vous maintenir sous le contrôle total de l’état de façon permanente.
La probabilité qu’ils utilisent des variantes pour justifier la dictature sanitaire permanente est très forte.

C’est difficle de prévoir l’avenir, si c’était facile tout le monde le ferait. Il est encore plus difficile de faire ces prédictions publiquement, parce que quand elles sont démontrées fausses, on vous le remet sur le nez, Je l’ai fait pendant des années aux dépends des climato-alarmistes. Alexis Cossette-Trudel faisait beaucoup de prédictions très précises, il a eu raison souvent, d’autres fois il s’est planté. Il prenait des risques et il était convaincu que Trump serait réélu suite à l’exposition des fraudes, et les corrompus mis en arrestation. Cette dernière prédiction ratée a été fatale pour sa réputation. Et pourtant, si on prenait les prédictions des médias et celles de Alexis Cossette-Trudel et qu’on validait qui a eu le plus souvent raison, je crois qu’Alexis gagne haut la main. Et personne n’a critiqué les médias ni les ont censuré pour toutes leurs fausses nouvelles, leurs ridicules théories de conspiration comme l’histoire de la collusion de Trump avec la Russie qu’ils ont passé en boucle pendant presque 4 ans. On ne fait pas d’erreurs si on ne fait rien. Mais quand on répand des faussetés de façon consciente, comme certains médias le font, ce ne sont plus des tentatives de prédiction, c’est de la propagande.

Conclusion
Jugez les gens et les politiciens selon les faits et les résultats de leurs prédictions. Pas selon ce que les médias vous disent . Ne croyez pas tout sans aller valider, « faites vos recherches », même si certains le disent en essayent de ridiculiser ceux qui le font. Ne soyez pas un mouton à qui les médias et les gouvernements disent quoi penser, qui aimer et qui détester.
Apprenez à penser par vous même, quitte à vous faire attribuer des étiquettes. Au final, quand la vérité est exposée, vous savez que vous étiez du bon côté et votre conscience est tranquille.


Décès au Québec

29/01/2021


Voici les statistiques de décès au Québec, il n’y a absolument rien qui justifie l’hystérie actuelle, ni les lockdown, ni la destruction des PME, ni l’endettement massif, et encore moins un couvre-feu.

Ce billet était prêt depuis un certain temps, mais j’attendais que les données de décembre soit publiées.
Bizarrement, une fois que ça a été fait, j’ai remarqué qu’il y a eu des données passées qui ont été changés, même en avril, toutes à la hausse, alors qu’on se serait attendu à des ajustements inverses, puisque les rares aujstements sont des morts comptabilisés Covid qui sont révisés et le décès attribué à une autre cause. On a aucune explication sur ces ajustements. C’est douteux, au minimum. Est-ce qu’il va falloir se mettre à garder des copies pour voir quand il y a des manipulations?
Graphe début janvier:

Données début janvier:

Graphe fin janvier:

Données fin janvier:








Source: https://statistique.quebec.ca/fr/produit/tableau/naissances-deces-et-mariages-par-mois-et-par-trimestre-quebec

Si on regarde en détails les chiffres de décès des 10 dernières années, pour la période juillet à septembre

de 2010 à 2011: -440
de 2011 à 2012: +523
de 2012 à 2013: -86
de 2013 à 2014: +31
de 2014 à 2015: -279
de 2015 à 2016: +369
de 2016 à 2017: +356
de 2017 à 2018: +557
de 2018 à 2019: stable
de 2019 à 2020: +220 (+370 avec les ajustements récents) Hystérie totale! Début des mesures drastiques

Si on refait le même exercice pour les décès des 10 dernieres années, pour la période octobre à décembre, (période habituelle de la grippe, il y a aussi plus de suicides durant cette période):
de 2010 à 2011: -360
de 2011 à 2012: +1049
de 2012 à 2013: -699
de 2013 à 2014: +1721
de 2014 à 2015: -900
de 2015 à 2016: +263
de 2016 à 2017: +714
de 2017 à 2018: +14
de 2018 à 2019: +400
de 2019 à 2020: +1450 (incluant les ajustements récents)

Les chiffres montrent une nombre de décès un peu plus élevé que la moyenne, donc aucun impact suite aux mesures drastiques. Si ces mesures avaient fonctionné on aurait eu des décès MOINDRE que la moyenne, puisque théoriquement moins de propagation Covid et de grippe, moins d’accidents de voitures puisque les gens sont enfermés chez eux, etc. Et bien non les décès ont légèrement AUGMENTÉ.

Mais on reste TRÈS LOIN de la premiere vague avec un différentiel de +4250 décès pour la période Avril-Juin comparé à la même période l’année précédente. Première vague qui rappelons-le s’est terminée toute seule fin juin, sans mesures drastiques, sans masques obligatoires, sans confinements, sans fermetures des commerces, et sans couvre-feu.

Et la « 2e vague » elle aurait commencée en septembre, au même moment que le gouvernement s’est mis à faire des dizaines de milliers de tests PCR par jour. Une 2e vague qui est donc consituée de « cas », la plupart des faux positifs, pas malades ni contagieux, et il n’y pas vraiment de hausse significative des décès (qui sont encore une fois quasi uniquement dans les CHSLD, donc des personnes fragiles, en fin de vie, qui meurent de la moindre grippe ou pneumonie)

Et je pose ici une question : Comment est-ce que le gouvernement, avec un système de santé défaillant et déficitaire, qui peine à trouver du personnel pour faire vacciner la population, trouve le moyen de faire 40 000 tests PCR par jour? (et les faire traiter par des labos à environ 100$ du test).


En terminant, voici un exemple de propagande médiatique sur ce même sujet. Jamais ils n’en feraient un semblable aujourd’hui pusique les chiffres n’appuient pas leur narratif.
https://lactualite.com/politique/surmortalite-et-covid-19-le-quebec-en-milieu-de-peloton/


la Novlangue de la gauche

24/01/2021

Dans le roman « 1984 » de Georges Orwell, le language avait été modifié pour favoriser la propagande et limiter les possibilité de réfléchir. La gauche à utilisé ça comme un manuel d’instruction. A travers le marxisme culturel, ils ont changé le sens des mots.

Voici une petite liste de mots dont la gauche a changé ou corrompu la définition:

Racisme : Croyance que la race est un facteur déterminant qui détermine la supériorité ou l’infériorité des individus.
Selon la gauche, le racisme c’est tout ce qui contredit ou remet en cause l’agenda multicultitaliste. C’est la critique d’une culture ou d’une religion, comme l’excision ou le terrorisme islamique. C »est aussi simplement être nationaliste, patriote, ou être fier de ses origines ou culture si vous êtes de descendance européenne. Ou mêm simplement critiquer les politiques d’immigration.

Extrème droite : un terme tellement utilisé à tort et a travers, en Europe c’est souvent utilisé pour désigner les nationalistes, des fois c’est utilisé pour déterminer les néo-nazi ou les fascistes. Mais le nationalisme et le fascisme n’ont rien à voir avec la droite, qui est libertaire ou conservatrice. Normalement, l’opposé de l’extrème gauche, c’est le libertarianisme.
Selon la gauche l’extrème droite, c’est tous ceux qui sont à droite du centre de l’échiquier politique. Pour l’extrème gauche, tout ce qui n’est pas à gauche c’est « l’extrème droite ».

Conspirationniste : quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent une conspiration pour contrôler les consciences.
Selon la gauche, un Conspirationniste, c’est quelqu’un qui critique les décisions de l’état, ou qui prend le temps de faire des recherches sur des sujets que les journalistes ne font pas.

« Discours haineux (hate speech) » défini un discours qui incite à la violence et à la haine envers un groupe ou une personne. Cette définition est très stricte et restreinte. Les seules limites à liberté d’expression sont l’incitation à la violence et la diffamation.
Selon la gauche, Hate Speech défini n’importe quoi qui contredit l’agenda d’extrème gauche. Un scientifique qui conteste la théorie du genre que la gauche tente d’imposer (qu’il y a des milliers de genres ou que le sexe est une construction sociale), en se basant sur la biologie et des faits scientifiques facilement prouvés fait donc un discours « haineux ».

Antifas: Officiellement et historiquement, le groupe Antifas était le bras armé du parti communiste en Allemagne dans les années 1930. Leur principal opposant politique était les Fascistes. Deux idéologies socialistes totalitaire en guerre pour le pouvoir. Et donc il étaient « anti-fascistes » parce que comme aujourd’hui, ils disaient que si t’es pas un communiste, t’es un fasciste.
La rennaissance de ce groupe a été organisée par des organisations globalistes et sert maitenant à combattre tout ce qui est droite, conservateur, nationaliste etc. Et les jeunes idiots utiles qui forment ces groupes violents sont pour la plupart des anarcho-communistes.
Selon la gauche actuelle, les antifas sont des justiciers, des défenseurs contre les méchants suprémacistes blancs, les fascistes et les nazis qui selon eux sont partout.

Nazisme/Fascisme: L’idéologie fasciste est un dérivé du socialisme. C’est un système politique totalitaire. Giovanni Gentille qui l’a défini s’est largement inspiré de Karl Marx et Engel. La principale divergeance avec le communisme est que c’est centré sur la nation. Le Nazisme lui, est une variante du fascisme. Les deux sont basées sur le Nationalisme et le Socialisme. Mais tout ce qui est nationaliste ou socialiste n’est pas fasciste.
Selon la gauche, le fascisme/Nazisme, c’est tout ce qui n’est pas à gauche, et toute personne qui critique l’agenda marxiste culturel ou multiculturaliste est donc selon eux un Nazi. Une fois une personne identifié comme un nazi, il est « déshumanisé » et il devient donc légitime de le battre ou de le tuer. Eh oui ils sont tordus à ce point.
A Québec, des anfifas ont battu presque à mort un monsieur dont le crime était d’avoir un drapeau des patriotes. Ils scandaient « Tout le monde déteste les fascistes », et pendant qu’il était blessé gravement, ils ont tenté de brûler son drapeau (ce n’est pas sur cette vidéo c’est sur un autre plan du même incident)
https://www.youtube.com/watch?v=eLB2um6v3pg

Discrimination: Traitement ou action qui cause un préjudice.
Selon la gauche, la discrimination, c’est quand une minorité ne reçoit pas ce qu’elle désire, c’est à dire à peu près tout ce qu’ils veulent, et il faut que ça soit le reste de la société qui paye.

Aggression: une action ou une procédure hostile dans le but de dominer.
Pour la gauche, aggression c’est n’importe quoi qu’ils n’aiment pas. Un homme qui fait un compliment à une femme, si elle n’est pas intéressée, ca devient une aggression. Un patron qui réprimande un employé ça devient une aggression.

Diversité: un mélange d’items qui coexistent.
Pour la gauche, la diversité défini la race, la religion et la culture des minorités qui doivent être imposé à la société hôte qui elle doit s’effacer. sauf si la société n’est pas occidentale ou de descendance européenne, alors c’est l’inverse.
Par exemple au nom de la diversité, dans une émission de télé, il faut des quotas de minorités et effacer le rôle de l’homme blanc, ou lui donner un rôle de méchant ou d’idiot. Mais si cette émission est produite dans un pays asiatique, arabe ou africain, ça ne s’applique pas.

Egalité: principe qui dicte que chaque membre d’un groupe donné a une valeur ou une autorité égale. Comme l’égalité d’opportunité.
Pour la gauche l’égalité c’est d’imposer l’égalité du résultat à tous, indépendamment des capacités, expérience ou efforts. Comme les quotas de minorités ou la discrimination « positive ».

Tyrannie: Un gouvernement oppressif et totalitaire
Pour la gauche, la tyrannie n’existe pas. L’état a toujours raison. Ce sont les autres, les oppressés qui sont des idiots.

Avez-vous d’autres exemples?










Couvre feu

22/01/2021

Ce qui va arriver le 8 février? Si vous espérez la fin du couvre feu vous risquez d’être déçus.

Les gouvernements ont décidé depuis l’automne de calculer l’ampleur de la pandémie avec des « cas » au lieu des décès. Parce qu’il n’y avait pratiquement plus aucun décès, et parce qu’ils peuvent contrôler les « cas » avec les tests PCR (j’en ai déjà amplement parlé, les tests PCR peuvent donner énormment de faux positifs quand ils sont mal utilisés, comme les gouvernements font actuellement), et aussi avec le nombre de tests. Ils en font actuellement des dizaines de milliers par jour.
Donc les « cas » rapportés sont non seulement des gens majoritairement pas malades et pas contagieux, mais en plus le gouvernement peut àsa guise augmenter ou diminuer les cas en faisant varier le nombre de tests effectués, ou alors le nombre de cycles des tests PCR (actuellement entre 37 et 40ct, ce qui est BEAUCOUP trop élevé pour avoir des résuitats fiables).

Et de toute façon les gouvernements n’ont pas mis aucune condition ou mesure de validation à leur mesures totalitaires improvisées et absolument pas basées sur les faits ou la science.

Donc le 8 février:

Si les cas ont augmenté: Le gouvernement va dire que c’est la faute des « conspirationnistes » ou des « touristatas » qui ne respectent pas les mesures (inutiles) ou le couvre-feu, et il va le prolonger ou même l’étendre.

Si les cas ont diminué: Le gouvernement va dire que c’est grâce au couvre-feu et qu’il faut donc le prolonger.





Présidence de Biden, et maintenant?

22/01/2021

Biden est maintenant officiellement président.
Malgré la fraude électorale, malgré une campagne qui n’a jamais levé, malgré qu’il soit sénile, malgré qu’il soit accusé d’aggression sexuelles, malgré les scandales de corruption, malgré qu’il aime tripoter et sniffer les petites filles, malgré qu’ils soit compromis par des intérets étrangers et des corporations, aparemment, il aurait reçu un nombre de vote record, des millions de plus que les records précédents de Obama et Trump. Les exemples de fraudes sont légions, mais malgré tout ça, il a quand même été assermenté. Alors il est clair pour tout le monde (sauf ceux qui regardent ailleurs) qu’il y a eu une fraude incroyable, mais la corruption a empêché que l’élection soit contestée.

Alors maintenant, il y a au poste le plus puissant de la planète un homme sénile, corrompu et compromis, avec toute une équipe derrière lui. Une équipe soutenue par des intérets étrangers, comme la Chine, corporations et organisations globalistes. Une marionnette est au pouvoir, manipulée par des forces étrangères hostiles. c’est un véritable coup d’état contre le monde libre.

Ca ne peut pas rester comme ça. Le peuple américain ne va pas accepter ça. Le monde libre (ce qui en reste, ceux qui ne sont pas corrompus ou sous le contrôle des globalistes), ne va pas accepter ça. Si vous imaginez que ça sera une présidence ordinaire, vous êtes naïfs.

Quelles sont les solutions ou hypothèses, que va-t-il arriver à partir de maintenant?

1- L’armée prend le contrôle
C’est ce que beaucoup espéraient qu’il allait se passer lors de l’inauguration. Il est encore possible que l’armée puisse prendre le contrôle, arrêter le président illégitime et imposer la loi martiale en attendant de faire de ménage dans la corruption et refaire des élections légitimes. Mais il faudrait que ça se fasse rapidement avant que les corrompus fasse le ménage dans les généraux et y placent leur pions. C’est peut-être la seule solution viable pour sauvegarder le pays de la prise de contrôle par des intérets étrangers.

2-Impeachement
Retourner les tactiques des démocrates contre eux. S’il reste assez de républicains qui ne sont pas corrompus, il pourrait y avoir de multiples procédures d’impeachment contre Biden. Il y a plusieurs scandales de corruption (qui ont été censurés par les médias et Big Tech) et de preuves qu’il est compromis par des gouvernement étrangers. S’il est déstitué il serait remplacé par Kamala Harris, qui est tout autant corrompue et compromise, et ça serait à recommencer. Il n’y a pas autant de scandales directement liés à elle par contre. Et même si elle aussi est destituée, ca ne change pas le résultat que les démocrates sont encore au pouvoir et placeront une autre marionnette. Donc c’est pas une solution souhaitable, sauf pour exposer encore plus la corruption (que les médias corrompus refuseront de couvrir).
Référence : scandale de corruption qui a été censuré par les médias et Big Tech a 2 semaines des élections.
https://nypost.com/2020/10/14/email-reveals-how-hunter-biden-introduced-ukrainian-biz-man-to-dad/

3-Les démocrates tassent Biden
Parce qu’il y a trop de scandales qui plannent au dessus de la tête de Biden, les démocrates pourraient se débarasser eux-mêmes de Joe Biden, et ainsi éviter d’exposer tout ces scandales de corruption. Ils peuvent facilement le faire, et c’est peut-être déjà prévu dans leur plan. Il est inapte (sénile) et ils peuvent utiliser le 25e amendement pour le remplacer pour cause d’inaptitude. Ou ils ont juste à dire qu’il a attrappé le Covid (et en est incapacité ou mort). Ils pourraient même le faire assassiner et mettre la faute sur les supporters de Trump, comme ils ont fait au Capitole. Les médias et Big Tech appuieraient cette histoire, la martèleraient 24/24 et censureraient ceux qui disent le contraire. Et la gauche exulteraient d’avoir une femme présidente et oublieraient qu’elle est corrompue et compromise. C’est le pire des scénarios, parce que les démocrates pourraient mettre la faute sur Biden pour tous les scandales de fraude ou de corruption et avoir l’air « clean ».

4-La fraude finalement exposée
Les démoncrates vont tout faire pour effacer les traces et bloquer les procédures d’enquête, mais si la fraude et l’ingérence étrangère fini par être exposée malgré la censure des médias et de Big Tech, est-ce qu’il y a quelque chose de prévu dans la constitution pour remédier à ça? Est-ce qu’il est possible de renverser le gouvernement de façon légale s’il est prouvé illégitime? Ca prendrait un expert de la constitution américaine pour m’éclairer…. Ca pourrait être la voie la plus pacifique si il y a quelque chose de possible.
https://www.francesoir.fr/politique-monde/lelection-miraculeuse-de-joe-biden

5-Partition des USA
Certains états pourraient décider de faire sécession. Déjà plusieurs états avait essayé de poursuivre les états qui ont participé à la fraude, leur reqûete avait été bloquée. Il pourrait donc y avoir une division des USA, en deux ou trois pays.
Ca serait un coup dur pour le monde libre qui perdrait le porte-étendard de la liberté dans le monde, mais de toute façon, avec ce que les démocrates sont en train de faire pour le compte de la Chine et des globalistes, il n’en resterait plus rien bientôt. Le travail de destruction des Etats-Unis par les forces étrangères est déjà entamé, pour le plus grand plaisir des idiots utiles, des médias et des gauchistes.
Voici la page couverture du Journal de Montréal. Est-ce qu’on peut encore qualifier ça de journalisme?



5-Guerre civile
Ce n’est certainement pas souhaitable. Pourtant les démocrates et leurs alliées ont tenté de provoquer une guerre civile et raciale pendant 4 ans, juste pour essayer de déstabiliser le pays et mettre la faute sur Trump. Si la destruction de l’Amérique par les démocrates continue, que la fraude et la corruption ne sont pas punis, les patriotes jusque-là très civils et tranquilles comparés à l’extrème gauche violente (BLM, Antifas) , pourraient décider de reprendre leur pays et se révolter. Ou il pourrait aussi y avoir un coup d’état militaire une fois que les soulèmements populaires aient pris assez d’ampleur pour que l’armée juge que la population serait suffisamment de leur côté. Le résultat serait sensiblement le même puisque les démocrates iraient chercher du support militaire de leurs alliés étrangers, ce qui aggraverait le conflit. Ca serait l’ultime tentative pour sauver le pays (et le monde) de la mainmise des globalistes et de l’influence de la Chine.


Y a-t-il d’autres scénarios?

Trump 2024? Je ne crois pas que c’est possible. Je crois que si rien ne se passe pour corriger cette injustice, il n’y aura plus jamais d’élections libres. Le système sera truqué pour garder les démocrates au pouvoir de façon éternelle avec occasionellement un « faux républicain » qui sera placé pour faire croire au peuple que leurs votes comptent. Tant qu’il n’y aura pas eu un grand ménage dans la corruption et dans le système électoral, il n’y a plus possibilité d’élection libres et justes au USA. Trump avait réussi a passer sans faire partie de la « gang », parce qu’ils avaient prévu tricher et placer Hillary, mais ils n’avaient pas prévu la hauteur de la vague Trump, alors ils n’avaient pas triché suffisamment. C’est pour ça qu’ils ont du tellement tricher cette fois-ci que c’en est devenu visible pour tous. Trump avait tenté d’imposer le « voterID » pour limiter les fraude, mais les démocrates s’y étaient opposés. En plus ils ont fait instaurer, surtout dans les états clés, le vote par la poste, qui était une porte grande ouverte à la fraude. Alors non je ne crois pas que c’est possible d’avoir des élections libres où Trump ou un autre candidat du genre (un président du peuple, qui ne fait pas partir des « élites » corrompues) pourrait être élu.

Un mandat présidentiel comme le autres? C’est impossible. Ce mandat sera celui qui décidera de la fin des USA et de la démocratie, ou alors du grand réveil de la population et de la révolte contre les « élites » corrompues et les forces globalistes.





Rappel

18/01/2021

Pour ceux qui ont la mémoire courte, un rappel de ce que la gauche a fait depuis 4 ans.


La censure et la fin de la démocratie

10/01/2021

La liberté d’expression est la base de la démocratie.
La censure est le début de la dictature.



Dans les années passées, Big Tech (Google, FaceBook, Twitter, Apple) ont été pris à censurer les utilisateurs « conservateurs » à de multiples reprises. Puis en commission parlementaire ils ont dit que non ils ne font jamais ça, que c’était des erreurs d’algorithmes. Puis ils ont trouvé le moyen pour s’en laver les mains, ils donnaient des contrats à des « Fact Checkers » supposément indépendants pour valider les « fake news ». Comme ça ils pouvaient dire que c’est pas eux qui censuraient. Mais les « fact checkers » étaient soigneusement choisis, et étaient pour la plupart des journalistes activistes de gauche, ou des organisations fondées juste pour ça par des groupes de pression de gauche.

Trump utilisait Twitter parce que ca lui permettait de passer outre le filtre des médias traditionnels qui filtraient et déformaient ses propos. Ca lui permettait de parler directement au peuple.

Mais maintenant Big Tech au complet a décidé de bannir Trump de facon permanente. Supposément parce qu’il était responsable que des patriotes aient voulu entrer au Capitole pour protester contre la fraude électorale. Trump est aussi sur une autre plateforme: Parler qui est une sorte de Twitter, mais sans censure.
Google et Apple ont dit qu’ils allaient bannir cette application, juste parce que Trump l’utilise, il sera impossible de l’avoir sur les cellulaires.

La gauche jubile et soumets même à Big tech des listes de comptes à bannir! Ils veulent faire taire tous ceux qui ne sont pas du côté de l’extrème gauche!

C’est très grave. Jamais il n’y a eu autant d’effort de mis à censurer quelqu’un d’aussi important, le leader du monde libre, le plus pacifique de tous (le seul président depuis 50 ans a ne pas avoir démarré de nouvelles guerres, et a avoir pacifié la Corée du Nord, l’Iran, la Syrie et le Moyen Orient, avec un traité de paix Israël-Arabie Saoudite).
Big Tech avait censuré/demonétisé/Shadowban Paul Joseph Watson, Rebel News, Infowars, Ben Shapiro, Steven Crowder et plein d’autres sites de « droite » mais cette fois ils sont allés beaucoup plus loin. Ils ont censuré a maintes reprises Trump, et chaque fois qu’il écrivait des choses à propos de l’élection ou de preuves de fraudes, les « fact checkers » écrivaient que c’était des « fake news » et que les élections étaient légitimes, pour finir par le bannir complètement. Comment pouvaient-ils dire que c’était des « fake news », avant même que l’élection ne soit passée et sans qu’il y ait pu avoir de vérifications (ce qui n’a toujours pas été fait puisque les juges ont refusé d’entendre les plaintes.)

A l’opposé des appels à la violence contre Trump ou ses partisans par les démocrates n’ont jamais été censurés. Les médias et médias sociaux ont alimenté la haine contre Trump à partir du moment où il a décidé de se présenter comme candidat à la présidence. Puis suite à sa victoire magistrale (qu’ils disaient tous impossible) ils ont commencé à dire qu’il avait triché, qu’il avait été aidé par la Russie, et pendant 4 ans les médias ont relayé cette fausse histoire, qui a été démontré une invention des démocrates pour pouvoir justifier d’utiliser l’état pour espionner l’entourage de Trump pendant les élections (acte illégal sur lequels ils n’ont pas été jugés encore). Ils ont manipulés ses dires pour tenter de le faire passer pour un « raciste ». Ils ont aussi minimisé les actes graves commis par l’extrème gauche (meurtres, émeutes, violence envers des supporters de Trump).

J’ai écouté en direct le discours que Trump à fait l’après-midi avant le Capitole. J’écoute les discours au complet parce que j’était rendu habitué à ce que les médias en fassent des montages et en modifient le sens. C’était un discours très correct et même rassembleur, il y a aussi dénoncé les fraudes électorales et demandé à ses partisans d’exprimer leur désaccord avec cette fraude. Il n’y avait absolument rien qui justifiait une telle censure.

Par contre dans le passé les démocrates et la gauche ont très souvent fait des appels à la violence et a l’émeute, en encourageant les manifestations violentes Antifas et BLM, qui ont causé pour 8 milliards de dommages et des dizaines de morts. Pendant que des des voitures, des églises et des commerces étaient incendiées, et que des gens étaient battus ou tués en défendant leur commerces les médias disaient que c’était des manifestations « pacifiques ».


Ils ont aussi directement incité à la violence contre Trump et des suporters, sans jamais être censurés.
Exemples:

Ou quand la politicienne démocrate Maxine Waters incitait les gens à harceler les supporters de Trump et politiciens Républicains:
https://www.youtube.com/watch?v=tJCDe7vdFfw

Suite à cette purge, cette vague de censure, on se retrouve avec une couverture médiatique totalement censurée, contrôlée et qui ne montre qu’un côté de l’histoire. Et si quelqu’un ose dire autrement, il sera censuré ou banni. Deux semaines avant les élections, il y a eu un scandale majeur publié par le New-York post, à propos de Biden et son fils. Cette information a immédiatement été censurée par les médias et par Big Tech. Il s’agit d’interférence concertée dans le processus électoral de la part de Big Tech. Et qui osera en parler maintenant? Le scandale est réel, il existe toujours mais il est presqu’impossible d’en parler ou d’en savoir plus maintenant. En plus, des compagnies comme CNN et d’autres font maintenant pression pour faire bannir Fox news, qui était le seul médias mainstream pas trop hostile envers Trump. Les médias étaient déjà très contrôlés et très biaisés, imaginez maintenant qu’ils disent tous exactement la même chose, un peu comme la Pravda soviétique. Les médias sociaux étaient plus libres, et beaucoup de gens s’y étaient réfugiés pour avoir de la véritable information non-biaisée et non-filtrée, mais maintenant ce n’est plus possible non plus.

Pour instaurer une dictature, ca prend plusieurs conditions:

-Désarmement de la population (en cours dans la plupart des pays occidentaux)

-Une crise majeure: réelle (catastrophe humanitaire ou naturelle), exagérée (covid) ou fabriquée (endettement massif)

-Installer des juges qui seront en votre faveur pour contrôler le système judiciaire (état policier) et électoral (s’assurer de toujours gagner dans le futur)

-Diviser la population: les monter les uns contre les autres, provoquer des conflits (ex: division raciale) encourager la délation

-Emprisonner les opposants

-Inventer un ennemi commun imaginaire (Réchauffement climatique, Covid, Trump, « white supremacists »)

-Acheter l’appui de la classe ouvrière distribuant des cadeaux à même les fonds publics (causant encore plus d’endettement) ex: PCU

-Jouer avec la peur et l’insécurité des gens. « L’objectif global des pratiques politiques est de garder la population alarmée (et donc voulant être mené vers la sécurité) en la menacant avec toute une série de croques-mitaines, la plupart imaginaires. » -Henry-Louis Mencken

-Et surtout le contrôle des médias C’est ce qu’on voit actuellement avec les médias qui sont tous du même côté et ont presque tous le mêm discours. N’oubliez pas que les médais sont a 99% des compagnies privées, qui appartiennentt toutes à seulement six mega corporations mediatiques. La ligne éditoriale est dictée par le propriétaire

Une nation sans liberté d’expression et où tout propos qui n’est pas en accord avec le pouvoir est censuré n’est plus une démocratie. Les gens ont une vision déformée de la réalité qui ne leur permet pas de faire les choix éclairés. Les paysans sous le régime communiste Chinois pensaient qu’ils vivaient au paradis. On leur donnait des choux gratuitement, et ils se faisaient dire que les gens en occident étaient exploités par les méchants capitalistes. Mais comme les informations qu’ils recevaient étaient controlées et censurées, ce n’est que beaucoup plus tard qu’ils ont pu savoir qu’en fait c’est eux qui étaient en enfer.

Si les USA, le pays porte-étendard de la liberté vit sous la censure, alors la planète aussi, et donc la démocratie est morte. Ce qui s’ensuit est un état policier pour imposer et faire respecter cette censure. Puis ca sera les arrestations des « dissidents » sous divers prétextes. Déja en Europe, dire quelque chose sur les médias sociaux contre l’islam ou contre la théorie du genre peut vous faire enprisonner. Puis la dictature totale suivra.

Mais les psychopathes totalitaires ont appris du passé, ils ne feront pas une dictature Stalinienne. Ils vont instaurer une dictature qui sera un mélange de 1984 (Georges Orwell) et de « Le meilleur des mondes » (Aldous Huxley). Une prison sans mur où les gens pensent qu’ils ne sont pas en prison, et ne tentent pas de s’en échapper. Et comme le système sera global, il n’y aura plus de pays libre comme les USA où les gens peuvent se sauver. L’état s’occupera des citoyens, pour leur « sécurité ». L’information sera totalement contrôlée et aucune information contradictoire n’arrivera aux oreilles des citoyens. Ils ne penseront pas à se rebeller alors la dictature ne pourra plus être renversée. La dictature parfaite.


The year is 2023…

27/11/2020

Parodie de ce texte de propagande:
https://time.com/collection/great-reset/5900739/fix-economy-by-2023/

(Ceci est une oevre de fiction, alors n’essayez pas de dire que c’est des « fake news », tout comme l’article original qui disait que Biden avait remporté facilement les élections et que maintenant c’était la paix partout sur terre)

The year is 2023, Le Covid21 fait toujours rage, et les gouvernements imposent le vaccin obligatoire comme l’an passé. L’économie est totalement démolie, la majorité des PME sont disparues, au profit des grandes corporations. Comment en sommes nous arrivés là? Une simple grippe avec 99,6% de chances de survie, soit à peu près la même chose que la grippe saisonnière, ça ne justifiait pas cette hystérie. Les gouvernements en ont profité pour détruire tout ce qu’ils pouvaient en utilisant l’hystérie covid19, pour ensuite justifier un « grand reset », un plan de sauvetage de l’économie sous la forme d’une « réinvention du capitalisme », qui s’est révélé en fin de compte être simplement une autre forme de socialisme. Les gens ont commencé à se rebeller, mais ensuite est arrivé le Covid21 et les confinements ont été plus sévères encore. Et la population apeurée s’est retournée contre les « conspirationnistes » puisque le gouvernement leur disait que c’était à cause d’eux. Nous vivons maintenant dans une dictature sanitaire où le gouvernement s’est donné tous les pouvoirs pour « contrôler la pandémie ». L’information dans les médias est totalement contrôlée et les informations « alternatives » sont illégales. La pandémie semble terminée, mais le gouvernement à gardé le contrôle total. La vaccination annuelle est obligatoire sous peine de prison. De toute façon il n’est plus possible de travailler ou voyager sans avoir un certificat de preuve de vaccination. Une fois perdues, les droits et libertés sont quasi impossible à récupérer. Comment a-t-on pu ne rien voir venir?

Pourtant si on revient au début 2020, on aurait du se rendre compte que quelque chose n’allait pas. En janvier on nous disait qu’il n’y avait rien à craindre, que c’était juste une grippe. Même l’OMS disait qu’il n’y avait pas de cas de transmission d’humain à humain. On a su plus tard que c’était faux, ils faisaient juste couvrir la Chine qui effacait les preuves que le virus s’était échappé accidentellement de son laboratoire de Wuhan. Puis le virus a commencé à se répandre partout alors que la Chine envoyait des « touristes » partout dans le monde, comme s’ils voulaient s’assurer à ne pas être les seuls à souffrir du virus. Quand Trump à voulu fermer les frontières aux vols en provenance de la Chine, il s’était fait traiter de raciste et xénophobe par Pelosi et Biden. Quand le virus a commencé à faire des morts, tous ont paniqué. Les « experts » de l’époque prédisaient entre 30 et 100 millions de morts, avec un taux de mortalité au delà de 4%. On apprendra plus tard que le décompte était gradement faussé, que beaucoup des morts « du covid » étaient des gens déjà malades et seraient morts d’autre chose, tout comme ils seraient morts s’ils avaient attrapé la grippe ou une pneumonie comme élement agravant. Mais même avec ces chiffres exagérés jamais les prédictions apocalyptiques ne se sont réalisées. La mortalité a à peine dépassé 1 million de morts et le taux de mortalité s’est établi à 1,2%. Mais les gouvernements n’ont pourtant pas changé leur stratégie et ont continué à confiner et imposer toutes sortes des restrictions toujours plus radicales.

Puis est survenu la « 2e vague », qui n’en était pas vraiment une. C’était une vague fabriquée avec des « cas ». Des millions de tests mal utilisés pour trouver des cas, mais qui étaient majoritairement de faux positifs. Donc une 2e vague majoritairement composée de gens peu ou pas malades et qui n’a pas faits beaucoup de morts comparé à la premiere vague. Les gens ont commencé à se poser des questions et en avaient plus qu’assez de ce confinement sans fin. Le temps des fêtes 2020 a été difficile parce que le gouvernment procédait a des arrestations si les gens se regroupaient pour fêter. Noël a été pour ainsi dire annulé. Puis au début 2021 est arrivé le vaccin. Plusieurs vaccins en fait, parce que les compagnies voulaient absolument profiter de ce lucratif marché, alors ils se sont dépêchés pour être les premiers sur le marché. Certains pensaient qu’enfin on pourrait recommencer à vivre normalement. Au contraire c’est là que ça s’est mis a dégénérer…

Avec les preuves de fraudes massives lors de l’élection amécicaine, le président Trump a finalement réussi à reprendre la présidence, mais les démocrates pour qui c’était l’ultime tentative de regagner le pouvoir et qui ne pouvaient pas accepter de s’être fait prendre et sachant que c’était la prison qui attendait plusieurs d’entre eux ont provoqué une guerre civile au USA, en misant comme ils l’avaient fait pendant 4 ans sur les tensions raciales avec leurs alliés habituels BLM et antifas. Après un an de guerre civile et une tentative d’assassinat qui l’avait laissé avec des séquelles, Trump est finalement décédé, ce qui a conduit à un coup d’état par la gauche avec le support à peine déguisé des globalistes et de l’ONU. Et c’est pendant cette année, alors que la peur du covid s’estompait, qu’est apparu le Covid21. On nous disait qu’il était beaucoup plus dangereux et les gens ont paniqué, mais heureusement un nouveau vaccin était presque déjà prêt.
Il y avait déjà des rumeurs d’effets secondaires graves avec le vaccin covid19, comme paralysie et stérilité, mais les gouvernements, médias et médias sociaux nous assuraient que ce n’était que des « fake news » et que le vaccin était 100% sécuritaire. Ben oui, tout comme ils disaient qu’ils ne pouvait pas y avoir de fraude électorale, et que Trump avait perdu… Pourtant les gens avaient tellement peur du virus qu’ils ont accepté le nouveau vaccin obligatoire. Ceux qui refusaient étaient considéré « dangereux » et envoyés dans des camps de concentration Covid. Plus ca avancait plus la répression était forte.

Et c’est là qu’ils ont amorcé la finalisation leur plan, le « grand reset ». Leur dernier obstacle était Trump, une fois éliminé ils avaient le champ libre. Leur plan de sauvetage consistait à forcer les compagnies à être « socialement responsable ». Le gouvernement contrôlait quelles compagnies avaient le droit d’opérer sur des critères arbitraires comme l’inclusivité, l’équité, les quotas de groupes identitaires, les « changements climatiques », (ou simplement dépendant du nombre de pots de vins qu’ils payaient). Ce n’était plus le libre marché qui décidait du succès ou de l’échec d’une compagnie, c’était le gouvernement. Les gouvernements se sont ensuite regroupés en une entité globale, avec un conseil de 10 leaders non élus, supposément afin de mieux combattre le virus et aussi pour supposément permettre « l’équité économique ». C’est à dire donner l’argent des pays riches aux pays pauvres, le socialisme global et ouvrir totalement les frontières. Sauf que les pays « riches » ne l’étaient plus, le suicide économique causé par les confinements infinis avait détruit presque tout et ces pays étaient extrèmement endettés (particulirement le Canada).
En 2022, le nouveau « gouvernement mondial » promettait de régler les problèmes en rachetant les dettes des pays et même des particuliers, et avait proposé une nouvelle solution : la monnaie virtuelle qui allait remplacer toutes les monnaies dont la valeur était de toute façon en chute libre, parce que les gouvernements irresponsables s’étaient mis à imprimer des billets pour tenter de renflouer leur dettes et leurs programmes de soutien à la population. On nous avait dit que cette monnaie virtuelle allait être universelle allait combattre le crime organisé puisque toutes les transactions allaient être enregistrées, et c’était aussi bon contre le virus puisqu’on ne pouvait pas être contaminés avec des billets « sales ». Malgré la contestation, il y avait tellement de gens qui étaient en faillite que la population a fini par accepter. Cette monnaie virtuelle pouvait être utilisée pour toute transaction, même entre individus. Au début c’était une application sur les téléphones cellulaires, puis c’est devenu une puce sous-cutané, qui avait en plus « l’avantage » d’avoir tout notre dossier personnel et médical. L’étape finale était franchie. A partir de ce moment le gouvernement pouvait tout voir, et tout savoir: ce que vous achetez, où vous allez, qui vous avez croisé dans la rue, (et s’il avait le covid21 vous receviez une notification d’aller vous faire tester).
Ensuite ils ont commencé à imposer des « crédits sociaux » tout comme la Chine avait commencé vers 2019. Donc si vous n’étiez pas de « bons citoyens » obéissants, vous perdiez des crédits sociaux, ce qui fait que le gouvenement pouvait à distance limiter ou même totalement annuler vos possibilités de voyager ou d’acheter des choses, simplement pour avoir critiqué le gouvernement, avoir commis un excès de vitesse, avoir fait un commentaire politiquement incorrect sur les réseaux sociaux, ou même simplement être ami avec quelqu’un qui a un mauvais crédit social. Des gens ont été obligé de recourrir au troc pour survivre parce qu’ils n’avaient plus le droit d’acheter rien. Et même aider ces gens pouvait nous faire perdre du crédit social, alors ils étaient laissé a eux-même.

Le contrôle de ce gouvernement mondial sur la population est maintenant total. Et contrairement aux anciens pays communistes, il n’y a pas de pays libres et démocratique où on peut se sauver. On a laissé faire tout ça, simplement parce qu’on avait peur d’une grippe. On a échangé notre liberté contre une promesse de sécurité. Les globalistes ont profité d’une petite crise sanitaire pour imposer une dictature globale avec la complicité des médias et de plusieurs gouvernements.

L’hystérie du covid19 à ouvert la porte à ce que les citoyens apeurées échangent leur libérté contre une promesse de sécurité.
« Vous ne possederez rien et vous serez heureux » qu’ils nous disaient, mais une fois qu’on a embarqué dans leur stratagème d’achat de dettes, il n’y avait plus de retour en arrière possible, et leurs promesses utopistes ont rapidement laissé place à un enfer totalitaire.




Ouverture d’enquêtes sur les fraudes électorales au USA

10/11/2020

Remarquez l’éternel biais médaitique dans le couverture de la nouvelle. Ils disent que Trump dénonce les fraudes « sans avoir de preuves ». Mais pour avoir des preuves, il faut enquêter, et avant que les preuves disparaissent. Il y a suffisamment d’éléments qui ont été exposés pour justifier une enquête.

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-11-09/le-secretaire-a-la-justice-autorise-l-ouverture-d-enquetes-sur-la-presidentielle.php

Ignorer les fraudes, c’est légitimer les fraudeurs. C’est dire que la démocratie fonctionne en mettant au pouvoir celui qui a le plus de ressources pour tricher le plus, et non pas celui qui la le plus de votes des citoyens

Lors de la dernière élection, les démocrates avaient triché , et ils étaient tellement certains de gagner grâce a ces fraudes, mais la vague Trump était tellement forte qu’il a gagné MALGRÉ les fraudes. Alors cette fois-ci, ils ont du tricher beaucoup plus, a un point tel que c’est devenu une évidence.

Même au delà des fraudes qui ont été exposées et documentées (je ne vais pas les lister ici, il y en amplement qui l’ont fait), ça ne faisait aucun sens statistiquement parlant.

-Biden aurait battu les scores de Obama. Pourtant il a passé la majorité de la campagne enfermé dans son sous-sol, pendant que Trump parcourait le Pays et qu’il y avait des dizaiens de milliers de personne à chacun de ses rassemblements. Quand les démocrates faisaient des rallies, les salles étaient presque vides. Il n’y avait pas de vague Biden, il est difficile d’expliquer les votes record.

-Biden était sénile, incohérent, est accusé de multiples aggressions sexuelles, a fait des déclarations ouvertement racistes dans le passé, et est reconnu pour avoir des comportements déplacés (tripoter et « sniffer » les petites filles »). En plus il y a un scandale majeur qui l’implique avec son fils Hunter Biden (scandale qui a été caché par les médias complices). Est-ce le genre de président a qui les citoyens auraient apporté leur soutien record?

-La liste des accomplissements de Trump est très longue, rehaussement majeur de l’économie, hausse du niveau de vie de tous les américians, toutes classes ou ethnies confondues, rapatriement des entreprises qui étaient parties outre-mer, il a calmé le dictateur Nord Coréen qui menacait d’envoyer des missiles partout (ce que tous disaient impossible), il a fait ratifier un traité de paix entre Israël et l’Arabie Saoudite, il a mis fin à la menace de ISIS, et mis au pas l’Iran. Il est aussi le seul président depuis 50 ans qui n’a pas initié de guerre. Donc un bilan extrèmement positif, qu’il a réussi à accomplir malgré que les démocrates et les médias complices ont passé 4 ans à essayer de le diaboliser, tenter le destituer, l’ont traité de « racistes », ont dit qu’il était un agent Russe (un histoire qui a été démontrée une fabrication des démocrates). Il a été censuré par Facebook et Twitter (même durant la soiré électorale). Donc un président très populaire, malgré les attaques constantes des démocrates et leurs complices médiatiques.

-Durant la soiré électorale, il y a eu des choses qui sont complètement mathématiquement impossible. Par exemple, dans certains états clés, Trump menait pendant toute la soirée. Puis à 4am, ils ont annoncé qu’ils cessaient le décompte et que ça reprendrait vers 9 ou 10 am. La majorité des gens sont partis se coucher. Puis vers 4:30am, ils ont recommencé a compter et c’est là qu’il y a eu des anomalies incroyables, des bonds de 100 000 ou 200 000 votes pour Biden, avec ZERO votes pour Trump ou les autres candidats (indépendants, verts, etc.) Et toujours juste assez de votes pour passer tout juste au dessus de Trump. Donc des boites de scrutins apparues dans la nuit avec 100% des votes pour Biden dedans. Alors même s’il n’y avait pas eu de vidéos ou témoignages pour dénoncer des gens douteux apportant ces boites ouvertes dans le milieu de la nuit, juste ça mérite une enquête. Voici l’exemple du Wisconsin:


C’est ce genre de graphes qui ont inspiré ce même:



Alors OUI il faut qu’une enquête soit ouverte, que les responsables soient emprisonnés, que les failles du système soient colmatées (failles que Trump avait voulu corriger, mais les démocrrates s’y étaient opoposés).
Et si l’enquete démontre une fraude organisée en haut niveau, et que les votes sont frauduleux, Trump regagnera la présidence et les responsable du coup d’état iront en prison.

Si la fraude n’est pas dénoncée ouvertement (alors que les médias complices tentent actuellement de la cacher), ca signifie que la démocratie est morte, et que ceux qui sont au pouvoir ne sont que des marionettes placées par ceux qui ont le véritable pouvoir en arrière plan. La démocratie signifie que c’est le peuple au pouvoir, le peuple qui choisi qui les dirigera selon les intérets du peuple. Si ce n’est plus le cas, ce n’est plus une démocratie. Quand des groupes et puissants individus sont au pouvoir et gouvernent pour leurs intérets à eux, c’est une oligarchie, ou une plutocratie, et il est quasi impossible de revenir en arrère vers une démocratie à moins d’une révolution. Les prochaines semaines nous dirons si les USA sont encore un pays libre.


Censure

08/10/2020

La liberté d’expression est la base de la démocratie.
La censure est le début de la dictature.