Artistes qui ne sont pas de gauche

Il n’y a pas beaucoup d’artistes qui ne sont pas de gauche, simplement parce que la gauche est celle qui distribue le plus de subventions aux artistes.

Des artistes libertariens, encore moins. Je ne connaissait que Geddy Lee, du groupe canadien Rush, Pen Gilettte (Pen & Teller) et les créateurs de South Park (Trey Parket et Matt Stone). Un artiste libertarien ne dépend pas du gouvernement. Il est libre et surtout responsable. Il ne doit son succès qu’à lui même et il ne vit pas aux crochets de la société. Ce qui fait qu’ils sont habituellement assez rares.

Je suis tombé sur un autre par hasard:
http://socialmediabar.com/jeremy-irons-libertarian

Alors j’ai fait une petite recherche rapide et j’en ai trouvé plein d’autres que j’ignorais:

Billie Joe Armstrong (musicien: Green Day)
Chris Rock (acteur et humoriste)
Clint Eastwood (acteur)
David Letterman (animateur)
Drew Carey (acteur et animateur)
Dwight Yoakam (musicien)
Franck Zappa (musicien)
Gary Gygax (écrivain et inventeur de D&D)
Gene Simons (musicien : Kiss)
Geof Tate (Musicien : Queensryche)
Howard Stern (animateur)
John Stossel (animateur)
Keanu Reeves (acteur)
Kurt Russel (acteur)
Matt Groening (créateur des Simpsons)
Rufus Wainwright (musicien)
Sammy Hagar (musicien : Van Halen)
Ton Selleck (acteur)
Will Weathon (acteur et animateur)

Source:
http://www.ranker.com/list/libertarian-celebrities/mrporcupine

Publicités

11 Responses to Artistes qui ne sont pas de gauche

  1. Bobjack dit :

    « Will Weathon » on parle bien de Wesley dans Star Trek ? Moi qui a toujours détesté ce personnage 😀

    Bon, une tentative d’explication au fait que beaucoup soit à gauche, serait de dire que les artistes eont un penchant pour l’émotion et doivent entretenir une image « divine », c’est plus facile de se donner une image de « bons » en parlant au premier degré (bonne intention etc …) et c’est pratiquement impossible de garder un public captif par la raison, il faut toucher leur instinct et leur émotion.

    Je suis surpris de trouver Milton Friedman dans cette liste, il était bon pour parler de la liberté mais demeure un monétariste.

    • crioux dit :

      J’aime beaucoup mieux Wheathon depuis qu’il joue dans « The Guild » et « Big Bang Theory ». Il y a aussi la websérie « Tabletop » qu’il anime qui est excellente.

      N’empêche que ça en fait beaucoup plus que je pensais.

  2. crioux dit :

    En complément:

  3. Martin dit :

    Il y a aussi les acteurs de Babylon 5 (bin meilleur que Star Trek :-P) Bruce Boxleitner et Jerry Doyle qui sont droitistes.

    D’ailleurs Doyle est rendu animateur de radio et est très intéressant car il est non-partisan et appuie Ron Paul…

    • crioux dit :

      J’ignorais, mais il y a quand même une différence entre droite et libertarien. Ils peuvent être centre-drotie, conservateurs, néolibéralistes, néoconservateurs aussi. Libertarien est à droite, mais surtout anti-étatisme. Mais si Doyle appuie Ron Paul, est est probablement libertarien.

      P.S.: j’ai bien aimé Babylon 5 aussi.

      • Bobjack dit :

        Libertarien n’est pas à droite, il est en dehors de ce spectre. J’Aime bien Star Trek et je n’ai pas connu Babylon V malheureusement 😦

        Bon, au moins il y a eu Stargate SG1 et il reste plein de même avec Jean-Luc Picard qui se produisent chaque jours 😉

        Ps : FireFly qui semble avoir un côté libéral, mais je n’ai vu vraiment que le film Serenity.

      • crioux dit :

        Libertarien est à droite mais se démarque des conservateurs sur l’axe social en étant plus libertarien qu’etatiste.

      • Martin dit :

        Firefly est probablement la série de science-fiction la plus libertarienne qui a existé. Dommage qu’elle soit cancellé…

  4. crioux dit :

    Un autre:
    Rob Lowe:

  5. Rufus Wainwright!? Un libertarien qui supporte Obama?

    Come on…

    Matt Gorening non seulement il supporte obama mais il a généreusement contribué à sa campagne..

    Quant à Zappa:

    Yeah. I was contacted by the Libertarian Party. They came here, and they wanted me to run for president on their ticket. And, I said, « Well, show me what your platform is … And if I like it, I’ll consider it. » This guy flew here from Norman, Oklahoma, and we had, like, a 5 hour meeting right here in this room. That was about 3 months ago, just before their convention. And, I went thru their platform, and I studied it, and I looked at it, and some of the stuff I liked, and some of it I didn’t. And I said, « I can’t really stand up and support your platform whole heartedly because some the stuff you have in here is either wrong or stupid. And, in order for me to be a candidate for your party, would they, in fact, nominate me if I couldn’t be an ideologue and go the whole 9 yards. » And, he said it was doubtful they would support you at the convention if you didn’t just spew the whole thing. And I said; « Well, I’m not your bot. Thanks a lot. Goodbye.

    Et j’ai pas fouillé longtemps…

    • crioux dit :

      Désolé, mais faut faire la différence entre idéologie et parti politique.

      Les partis s’inspirent de certaines idéologies, mais la politique étant ce qu’elle est. ils dérivent presque toujours. Moi je suis centre-droite, avec tendance libertarienne. J’ai même déjà été centre-gauche il y a quelques années avant que je commence à me renseigner un peu plus.

      J’ai déjà voté un peu toute les couleurs, sauf PQ, BLOC, QS et NPD. Est-ce que ça veut dire que j’ai renié mon idéologie?

      En plus au États-Unis, il n’y a que deux choix qui se ressemblent pas mal. Tu te bouches le nez et tu choisis le moins pire. Un peu comme au Québec.

%d blogueurs aiment cette page :