Harcèlement et intimidation sur internet

09/02/2019

Internet à toujours été un endroit ou l’on peut trouver le meilleur et le pire de l’humanité.

Mais le mouvement Social Justice Warrior a pris dans les dernières années une ampleur sans précédent. Aujourd’hui, ils peuvent ternir la réputation de quelqu’un en quelques clics, juste parce qu’il a une opinion qu’eux ne tolèrent pas et qui les « trigger »
(Ecoutez à partir de 1:30)

J’ai souvent maille à partir avec des Social Justice Warriors sur Internet, mais je me fais un devoir d’utiliser uniquement des faits et de ne pas sombrer dans les insultes et attaques personnelles, ce qu’eux font presque qu’exclusivement. Mais ce qu’ils font de plus vicieux est fouiller la vie personelle des gens pour essayer de trouver quelque chose pour les harceler, dénoncer à facebook (ou autre site selon le cas) pour essayer de faire censurer les commentaires ou même faire fermer le compte de la personne. Dans les pires cas que j’ai subit, ils ont contacté mon employeur ou même l’employeur de ma conjointe pour se plaindre. C’est pourquoi je recommande toujours au gens de ne rien mettre « public » sur facebook, juste « Amis Seulement », même votre liste d’amis ne doit pas être publique. Récemment, j’avais laissé par mégarde une photo de profil facebook « publique » et un de ces trolls est venu y faire plein de commentaires désagréable la dessus. J’ai du bloquer le compte pour avoir la paix.

Ils sont incapables de débattre, parce qu’ils sont uniquement dans le spectre émotif (voir https://crioux.wordpress.com/2017/12/06/gauche-versus-droite-emotion-versus-raison/ ). Tous les faits, toutes les preuves, toutes les statistiques du monde ne peuvent les convaincre, parce qu’ils sont dans un monde parallèle, où seules les émotions comptent. Ils ne se rendent même pas compte qu’ils sont des outils de propagande pour le marxisme culturel, une doctrine dont le but est de détruire les valeurs morales, familiales et nationalistes des pays occidentaux, afin de les détruire de l’intérieur. Et à voir leur nombre grandissant, et comment les politiciens et les médias embarquent avec eux, ils sont en train de réussir.
(Voir: https://crioux.wordpress.com/2013/08/24/marxisme-culturel/ )

Plus récemment, j’ai eu beaucoup de difficultés (harcèlement, intimidation, insultes) de la part de quelques membres du Groupe « libertaire » Brume noire. (et je ne suis pas le seul). (voir : https://www.facebook.com/ReseauLibertaireBrumeNoire )
Il se disent « pacifistes, anarchistes et libertaires », pourtant ceux à qui j’ai eu affaire ne sont en rien libertaires ou anarchistes. Ce sont des extrémistes de gauche, « antifas », totalitaires et Social Justice Warrior.

Il n’y a rien de « libertaire », à faire fermer des pages, à signaler des comptes de gens qui ne sont pas en accord pour les faire censurer, d’insulter, d’intimider, harceler, ou même frapper des gens juste parce qu’ils ont une opinion différente de la leur. Encore plus quand il s’agit d’une opinion informée, documentée at appuyée de faits, alors qu’eux sont uniquement dans l’émotif, (typique des Social Justice Warrior d’extrème-gauche). Ils ne sont pas anarchistes, ni pacisfistes, encore moins « libertaires ».

En plus, la majorité le font sous le couvert de pseudonymes anonymes, et dans les photos sur leur page, certains font bien attention de ne jamais montrer leur visages.. Pourquoi ne pas vouloir être identifiées, si ce n’est que pour pouvoir harceler et intimider sans crainte d’être reconnu?

J’ose espérer que ces extrémistes ne sont pas représentatifs de la majorité du groupe, mais ça reste à démontrer. Que les vrais anarchistes libertaires se lèvent et expulsent les extrémistes d’extrême-gauche.

L’extrème-gauche à toujours eu un complexe de supériorité, ils pensent qu’ils sont meilleurs que tous le monde, qu’ils sont les « gentils » et donc c’est correct pour eux de « punir les méchants », c’est à dire tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux. Pour les antifas, il est correct de frapper un vieux monsieur et presque le tuer. C’est pas grave, il avait un drapeau des patriotes, donc c’était un raciste et un nazi. (Ça c’est passé à Québec, il y a environ 2 ans : https://www.youtube.com/watch?v=eLB2um6v3pg ).

Il ne faut pas céder l’intimidation le harcèlement et les tentatives de censure des extrémistes Social Justice Warriors. Il faut leur tenir tête et les dénoncer. Quand vous avez affaire à des gens comme ça, prenez des captures d’écrans, documentez les faits et si ça dépasse les bornes et que c’est répétitif, montez un dossier pour la police.


Nous ne sommes pas dans une dictature de la pensée unique, la liberté d’expression (ce que les véritables anarchistes défendent aussi) est la base de la démocratie et doit être défendue à tout prix.

Publicités