Le réchauffisme est une religion

12/09/2016

En science, les sceptiques sont honorés pour leur perspicacité, tandis que dans une religion, les sceptiques sont étiquetés comme des hérétiques, harcelés, ou sont emprisonnés.

http://www.washingtontimes.com/news/2016/apr/14/bill-nye-open-criminal-charges-jail-time-climate-c/

http://www.nationalpost.com/Jail+politicians+ignore+climate+science+Suzuki/290513/story.html


Le sexe et l’islam

20/01/2016

L’islam est obsédé par le sexe. Tout dans cette idéologie tourne au tour du sexe.

Il utilisent le sexe comme technique d’intimidation et de conquête, le Taharrush gamea est utilisé présentement en Europe par les migrants. Il s’agit d’un type de harcèlement sexuel et agression sexuelle de femmes par des groupes de mâles dans la rue. Ca comprend le viol, l’agression physique, les insultes, le tripotage, les invitations sexuelles et le vol. Les assaults se produisent dans des foules ou réunions de masse (donc donnant un certaine protection aux assaillants puisque difficile a retracer). Le but est de punir les femmes qui sont en public sans être couverte. Et ça marche, des dirigeants en Allemagne on commencé à demander au allemandes de se couvrir et éviter de se promener seules pour éviter de « choquer » les immigrants.

Le sexe est aussi une des raison du succès de ISIS, beaucoup de jeunes musulmans frustrés sexuellement s’enrôlent dans ce groupe terroriste parce qu’on leur promet d’avoir des esclaves sexuelles parmis les prisonniers, particulièrement les fillettes.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3126987/Huge-numbers-Muslims-turning-ISIS-want-SEX-reveals-former-Islamist-says-resent-freedoms-Western-youths-have.html

http://rt.com/uk/267577-uk-muslim-sexual-frustration/

https://themuslimissue.wordpress.com/2015/06/16/islam-the-religion-of-sex-addiction-huge-numbers-of-muslims-are-turning-to-isis-because-they-want-sex-claims-former-islamist/

Le sexe au Paradis est omni présent. On promet 70 vierges au yeux noirs au martyrs, ceux qui auront tué des mécréants en sacrifiant leur vie. Des Houris des femmes créées à la perfection par Allah uniquement pour le paradis qui redeviennent vierges chaque jour. On leur promet d’avoir du sexe 100 fois par jour. Certains des imbéciles qui se font exploser dans l’espoir d’avoir du sexe dans l’au-delà se mettent un brique devant les organes génitaux, pour qu’ils soient encore en état…
Et pour les pédophiles, il y aura aussi de jeunes garçons très beaux prêts à servir en tout temps.

« Promising pussy in the afterlife is the lowest thing I’ve ever heard! »
-Bill Maher

Les musulmans on le « droit » d’avoir plusieurs femmes, et aussi des esclaves sexuelles. Les femmes n’ont pas le droit de refuser le sexe à l’homme, exceptés durant leur menstruation. Et le sexe avec une nouvelle esclave doit attendre après la prochaines menstruation, pour être sûr qu’elle n’est pas enceinte d’un autre homme.

Et aussi plus l’homme baise sa femme enceinte, plus l’enfant sera intelligent:

Et si un musulman se masturbe, ses mains seront enceintes dans l’au-delà:
http://www.20minutes.fr/insolite/1615839-20150526-turquie-masturbation-rendra-mains-enceintes-dela

« Even the Prophet says even when they’re riding on the back of the camel, when the husband asks her, she must give. »
http://www.express.co.uk/news/world/573650/Muslim-women-wives-sex-husbands-camels

Il y a aussi le Nikah Mut’ah, une sorte de mariage temporaire qui peut durer quelques heures, qui permet ainsi la prostitution de façon tout à fait légale et conforme à l’islam
http://www.thereligionofpeace.com/quran/008-temporary-marriage.htm

En Afghanistan, les jeunes garçons sont utilisés comme objets sexuels, alors que les femmes servent uniquement à la reproduction. C’est conforme à l’islam.

AFGHANISTAN: ‘BACHA BAZI’ BOYS – where very young boys are the ‘entertainment’ for grown men

Et comme si c’était pas encore assez, l’islam dicte même aux adeptes comment se torcher le cul:
http://marie.roca.over-blog.com/2015/04/une-histoire-a-se-faire-dessus.html

Une référence intéresante qui couvre un peu tout sur ce sujet:
http://www.answering-islam.org/Silas/mo_sex.htm

En conclusion, l’islam a été crée par un pervers, qui couchait avec une fillette de 9 ans, violait ses femmes et ses esclaves sexuelles. Rien donc de surprenant à ce que tout dans l’islam tourne autour du sexe et que le « paradis » islamique est un endroit où les hommes ont du sexe 24/7.

Mahommet disait que Allah voulait ce que lui voulait. S’il voulait marier une fillette de 6 ans, il disait que c’est Allah qui lui avait dit. Comme c’est pratique d’avoir un dieu qui acquiesse avec tes moindre désirs..
Même la jeune Aïsha, fillette qu’il avait marié dès ses 6 ans avait bien vu dans son jeu: « Il me semble que votre Seigneur hâte pour satisfaire vos désirs.« .


Religion verte

22/12/2015

Lisez les deux extraits suivants du livre:
The Climate Change Challenge and the Failure of Democracy

« Les gouvernements du futur seront basés sur un bureau suprême de la biosphère. Le bureau va comprendre des philosophes/écologistes spécialement entrainés. Ces gardiens vont régner eux-mêmes ou conseiller les gouvernements totalitaires sur les politiques basées sur leur entrainement écologiste et leur sensibilités philosophiques. Ces gardiens seront spécialement entraîné pour cette tâche. »

Plus loin les auteurs discutent à savoir si l’Islam ou la Chrétienté correspond le mieux à un gouvernement totalitaire socialiste, mais finalement ils décident qu’il y a une meilleure solution:

« Cependant, ces religions ne sont pas les seules options pour servir de « colle » sociale pour la masse. Même si une trop grande partie du monde naturel sera détruit pour que la civilisation continue dans sa forme actuelle, la biodiversité va quand même exister … ce n’est pas impossible qu’à partir du mouvement vert et des aspect du mouvement nouvel-âge une alternative à l’Islam et la Chrétienté émerge. Et il n’est pas difficile d’imaginer quelle forme cette religion pourrait prendre. On aurait besoin d’un Dieu transcendant qui pourrait punir et récompenser – parce que les humains ont besoin d’un bâton et d’une carotte.«

Religion verte, totalitarisme et socialisme, les racines du mouvement environnementaliste. Et à voir comment nos gouvernements défendent l’islam et démonisent les chrétiens, je ne serait pas surpris qu’ils ont finalement choisi l’islam comme nouvelle religion mondiale, beaucoup plus proche du totalitarisme, et en plus le vert c’est la couleur de l’islam 🙂
Et à voir la réaction du pape qui tente de devenir la nouvelle religion verte suite au déclin du catholicisme, on sent une tentative de rattrapage.


Autres citations à propos du mouvement environnementaliste et de la religion:

René Dubos, environnementaliste français (A God Within: A Positive Approach to Man’s Future as Part of the Natural World, 1972):
« La terre est litéralement notre mère, pas seulement parce qu’on dépend d’elle pour nourriture et abri, mais encore plus parce que l’espèce humaine a été modelé par elle dans son utérus de l’évolution …. « Notre salut dépend de notre aptitude à créer une religion de la nature, et un succédané de la magie qui réponde aux besoins et au savoir de l’homme moderne.

James Lovelock : « C’est juste la façon d’être des humains, quand il y a une cause quelconque, une religion commence à se former autour. Et il arrive justement que la religion verte prend la place de la religion chrétienne. Je ne pense pas que les gens s’en sont rendus compte, mais ça utilise tout les termes que les religions utilisent. Les verts utilisent la culpabilité. Ca fait juste démonter à quel point les verts sont religieux. Vous ne pouvez pas attirer les gens en disant qu’ils sont coupables d’émettre du CO2 dans l’air.
On ne sait pas vraiment ce qu’on fait avec les émissions de CO2 mais vous n’avez pas le droit de « capoter » (go right over the top) comme les verts et crier: «vous êtes coupables!» Je n’aime pas ça. »

« La chrétienté est notre ennemi. Si le droit des animaux veut réussir, on doit détruire la tradition judéo=-chrétienne. »
– Peter Singer, founder of Animal Rights

Mikhail Gorbachev, ancien leader de l’U.S.S.R.: « J’envisage les principes de la nouvelle Charte de la terre comme une nouvelle forme de 10 commandements. Ils jettent les bases pour un communauté planétaire durable. »

Mikhail Gorbachev, ancien leader de l’U.S.S.R.: « La nature est mon dieu. Pour moi, la nature est sacrée; les arbres sont mes temples et les forêts mes cathéderales. »

Prabhath P., membre de Intuition Network: « L’esprit de notre planète s’agite! La conscience de la déesse terre se lève contre toute attente, malgré des millénaires de suppression, répression et oppression, infligée sur elle par une humanité arrogante et erronée. La terre est une entité vivante, un organisme biologique avec des dimensions spirituelle et psychiques.«

Club of Rome: « Le plus grand espoir pour la terre tient en l’union des religionistes et scientifiques pour réveiller le monde de sa situation presque fatale et la guider hors de son ahurissant labyrinthe de crises internationales vers un futur utopique d’espoir humaniste. »

Robert Muller, ancien assistant au Secrétaire Général de l’ONU: « Petit à petit, un livre de prières planétaire est composé par une humanité de plus en plus unie recherchant à ne faire qu’un. Une fois encore, mais cette fois à une échelle universelle, l’humanité cherche rien de moins que son union avec le divin, sa trasncendence vers une forme de vie plus évoluée. »

Maurice Strong: « C’est la responsabilité de chaque humain aujourd’hui, de choisir entre la force de la noirceur et la force de la lumière. Nous devons donc transformer nos attitudes, et adopter un respect renouvelé pour les loi supérieures de la Divine Nature. »

Global Education Associates, groupe d’éducation environmentale, profession de foi journalière: « Je jure fidélité à la terre et à toutes ses parties sacrées. Son eau, sa terre et ses choses vivantes, et tous les coeurs humains. »

Mike Hulme, University of East Anglia, extrait des emails du Climategate 2: Mon travail en tant que directeur de « National centre for climate change research », un travail qui requiers de moi de traduire ma foi chrétienne de gardien de la planète de Dieu en recherche et action.

John T. Houghton, co-président GIEC, extrait des emails du Climategate 2: (4394) Houghton [MetO, IPCC co-chair]
[…] on ne prend pas assez au sérieux notre mission donné par Dieu de prendre soin de la terre […] 500 millions de personne devraient voir le film « The Day After Tomorrow ». On doit prier pour qu’ils comprennent le message.

Durant une interview avec Maggie Fox, Présidente et CEO de l’émission « climate reality project » de Al Gore,
FOX: Je crois que la notion que le vice-président Gore est un personnage divisif est un peu un canular, tout comme ceux qui nient le réchauffement climatique. C’est une fabrication qui convient à ceux qui veulent garder le statu quo. Alors si vous avez un prophète, si vous avez quelqu’un qui s’est réveillé a propos d’un défi particulier dans le monde et que cette personne parle, si ça dérange, qui seront les voix qui diront que cette personne n’a pas de crédibilité? Ces voix qui ne veulent pas de changement. Il y a tellement plus de voix qui clâmentent entendre ce qu’il a a dire, qu’il a le droit de parler et doit parler est plus que clair virtuellement chaque jour.
YOUNG: Est-ce que vous venez juste de référer à lui comme un prophète?
FOX: Je crois qu’il est un prophète du changement climatique. Je crois qu’il s’est réveillé a ce sujet il y a longtemps, espérait que quand les autres apprendraient qu’ils se seraient aussi réveillé à son importance.

Lynn White Jr. (The Environmental Handbook): “Au niveau des gens ordinaires, ça a marché d’une façon intéressante. Dans l’antiquité chaque arbre, chaque source, chaque ruisseau, chaque colline avait son propre genius loci, son gardien spirituel. Ces esprits étaient accessible à l’homme. Avant de couper un arbre, miner une montagne, ou faire un barrage sur un ruisseau, il était important d’apaiser les esprits en charge de cette situation, et de le garder apaisé. En détruisant la religion païenne animisme, la Chrétienté a rendu possible d’exploiter la nature dans un sentiment d’indifférence des sentiments des objets naturels”.

Lynn White Jr. (The Environmental Handbook): “Plus de science et plus de technologie ne vont pas nous sortir de la présente crise tant que nous ne trouveront pas une nouvelle religion, ou repenser notre ancienne….”

The Georgia Guidestones, quelquefois référée comme le « American Stonehenge, » est un monument de granite érigé dans le comté de Elbert, Ga., en 1979. Les pierres sont engravées en 8 langages — anglais, espagnol, Swahili, Hindi, Hébreu, Arabe, Chinois et Russe — chacune transmettant 10 « nouveaux » commandements pour un « Age de raison ». Les pierres sont aussi alignées avec certain astres. Elles ont été commandées par un homme qui n’a jamais été proprement identifié, sous le pseudonyme de R.C. Christian. Des 10 commandements, le premier est le plus controversé: « Maintenir l’humanité sous 500,000,000 en balance perpétuelle avec la nature » Plusieurs ont pris ça comme une license pour abattre les humains jusqu’au nombre spécifié, et les critiques ont demandé que les pierres soient détruites.

Pascal Bruckner journaliste: « Qu’est-ce que l’empreinte carbone, après tout, sinon l’équivalent gazeux du péché originel, la tache que nous infligeons à Gaïa? »

Vincent Courtillot, géophysicien : Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science.

Al Gore, Earth in the Balance:
« Le destin de l’humanité, et de la religion, dépend de l’émergeance d’une nouvelle foi dans le futur. Armés avec cette nouvelle foi, nous pourrions trouver possible de resanctifier la terre. »

« Je jure fidélité là la Terre et à toutes ses parties sacrées.
Son eau, terre, choses vivantes et tous ses coeurs humains. »
– Global Education Associates, The Earth Pledge

« La terre n’est pas matière morte, elle est vivante.
Commencez à parler à la terre quand vous marchez.
Vous pouvez parler ouvertement, ou juste lui parler dans votre tête.
Envoyez lui votre amour avec votre exhaltation. Sentez votre coeur toucher le coeur de la planète. Dites lui les mots qui vous viennent a l’esprit : Mère nature, je t’aime. Mère nature, je te bénis. Puisse-tu être guérie. Puissent toutes les créatures être heureuses. Paix a toi Mêre nature. Au nom de la race humaine, je demande pardon pour tA’voir blessée. Pardonne-nous Mère nature. »
– US Student Textbook, « Prayer to the Earth »

Al Gore, Earth in the Balance:
« Le sens spirituel de notre place dans la nature peut être retracé aux origines de la civilisation humaine. Les derniers vestiges de vénération organisé à la déesse ont été éliminé par la chrétienté. »

Et il est de mise de compléter avec ces citations de H.L. Mencken,:
« L’objectif global des pratiques politiques est de garder la population alarmée — et donc voulant être mené vers la sécurité — en la menacant avec toute une série de croques-mitaines, tous imaginaires. »
.
« L’urgence de sauver l’humanité est presque toujours seulement une fausse facade pour l’urgence de la contrôler. «


Le Pape embarque dans la religion verte…

18/06/2015

Le Pape a fait le saut dans la religion verte en donnant son appui au mouvement réchauffiste. Après ce qui est arrivé il y a plus de 400 ans avec Galilée et Copernic, on aurait pu croire que l’église catholique se serait gardé une petite gène.
« Ceux qui n’apprennent pas de l’histoire sont condamnés à la répéter »
–George Santayana

Pour ceux qui ont déjà oublié, Copernic et Galilée sont ceux qui s’opposaient au « consensus scientifique » de l’époque, comme quoi la terre était le centre de l’univers, appuyé par l’église et en ont payé le prix. Galilée a été enfermé jusqu’à la fin de ses jours et ce n’est qu’en 1992 que Jean-Paul II a reconnu l’erreur de l’église à son égard.
http://www.nytimes.com/1992/10/31/world/after-350-years-vatican-says-galileo-was-right-it-moves.html

Est-ce que le Pape va commencer à excommunier les « sceptiques »?

Et ce pape qui se dit sensible au sort des pauvres, et bien les règlements, restrictions et taxes vertes imposées par les réchauffistes vont frapper de plein fouet les pauvres en tout premier. Une taxe carbone fait augmenter le prix de tout, et les énergies « vertes » coûtent entre 3 et 10 fois plus cher que les énergies comme le charbon, le pétrole, ou le nucléaire.

James Lovelock, un des pères du mouvement environnementaliste, était un extrémiste alarmiste, jusqu’en 2012 où il est devenu sceptique. Voici ce qu’il dit maintenant à propos du mouvement environnementaliste:

« It’s just the way the humans go that if there’s a cause of some sort, a religion starts forming around it. It just so happens that the green religion is now taking over from the Christian religion. I don’t think people have noticed that, but it’s got all the sort of terms that religions use. […] The greens use guilt. That just shows how religious greens are. You can’t win people round by saying they are guilty for putting (carbon dioxide) in the air. »


Excellente vidéo, a voir absoluement

21/10/2014

Brigitte Gabriel, une écrivaine d’origine libanaise qui explique son cheminenent et son combat contre l’Islam.


Projet de loi sur la charte au nom trop long

07/11/2013

A voir la façon dont Marois présente son projet de loi, sans se soucier des partis d’opposition, je suis certain qu’elle ne veut pas le que projet de loi passe. Réfléchissez, si ça passerait, automatiquement ça serait débouté en cour puisque ça ne passe pas la charte des droits et libertés québécoise et canadienne.
Alors elle préfère le rendre inacceptable pour l’opposition, se faire bloquer et ensuite pouvoir dire aux prochaines élections que c’est la faute de l’opposition si ça n’a pas passé, et que ça leur prend un gouvernement majoritaire, donc en faire un enjeu électoral pour faire oublier son épouvantable bilan économique.

Le résultat final? Les islamistes auront encore leurs voiles, et le crucifix sera retiré de l’assemblée nationale. C’est ce que je dis depuis le début. Oui il y a un problème avec les islamsites, mais la charte n’est pas la solution.


Le mouvement vert religieux

04/11/2013

3e d’une série de billets sur le mouvement vert, cette fois-ci la facette religieuse.

Le mouvement vert a comblé un vide laissé dans les sociétés occidentales quand la religion a commencé perdre son contrôle sur la population. Des gens ont commencé à voir la nature comme une nouvelle religion. D’autres, voyant le potentiel de contrôle, ont encouragé cette conversion. Nos ancêtres primitifs voyaient déjà la nature et les animaux comme une religion, mais le monothéisme avait changé tout ça. Alors que les grandes religions sont en perte de vitesse, la religion de la nature revient.
Un des plus grands initiateurs de ce mouvement est James Lovelock, créateur de « l’hypothèse de Gaïa », une théorie comme quoi la terre et la somme de tout les êtres vivants qui l’habitent sont considérés comme un seul être vivant.

Même s’il a depuis changé d’idée et devenu un climato-réaliste, ses écrits restent une bible pour les activistes environnementalistes.


James Lovelock : « C’est juste la façon d’être des humains, quand il y a une cause quelconque, une religion commence à se former autour. Et il arrive justement que la religion verte prend la place de la religion chrétienne. Je ne pense pas que les gens s’en sont rendus compte, mais ça utilise tout les termes que les religions utilisent. Les verts utilisent la culpabilité. Ca fait juste démonter à quel point les verts sont religieux. Vous ne pouvez pas attirer les gens en disant qu’ils sont coupables d’émettre du CO2 dans l’air.
On ne sait pas vraiment ce qu’on fait avec les émissions de CO2 mais vous n’avez pas le droit de « capoter » (go right over the top) comme les verts et crier: «vous êtes coupables!» Je n’aime pas ça.  »

James Lovelock, (The Revenge of Gaia) :
“Quand on brûle des combustibles fossiles, en terme qualitatifs, nous ne faisons rien de différent que de brûler du bois. Notre méfait, si c’est un terme approprié, est de prendre de Gaïa des centaines de fois plus rapidement que ce qui est disponible naturellement. C’est un péché de façon quantitative et non qualitative.”

René Dubos, environnementaliste français (A God Within: A Positive Approach to Man’s Future as Part of the Natural World, 1972): « La terre est litéralement notre mère, pas seulement parce qu’on dépend d’elle pour nourriture et abri, mais encore plus parce que l’espèce humaine a été modelé par elle dans son utérus de l’évolution …. « Notre salut dépend de notre aptitude à créer une religion de la nature, et un succédané de la magie qui réponde aux besoins et au savoir de l’homme moderne.

David Shearman, évaluateur des 3e et 4e rapports du GIEC et co-auteur de The Climate Change Challenge and the Failure of Democracy: « Les gouvernements du futur seront basés sur un bureau suprême de la biosphère. Le bureau va comprendre des philosophes/écologistes spécialement entrainés. Ces gardiens vont régner eux-mêmes ou conseiller les gouvernements totalitaires sur les politiques basées sur leur entrainement écologiste et leur sensibilités philosophiques. Ces gardiens seront spécialement entraîné pour cette tâche. »
Plus loin les auteurs discutent à savoir si l’Islam ou la Chrétienté correspond le mieux à un gouvernement totalitaire socialiste, mais finalement ils décident qu’il y a une meilleure solution:
« Cependant, ces religions ne sont pas les seules options pour servir de « colle » sociale pour la masse. Même si une trop grande partie du monde naturel sera détruit pour que la civilisation continue dans sa forme actuelle, la biodiversité va quand même exister … ce n’est pas impossible qu’à partir du mouvement vert et des aspect du mouvement nouvel-âge une alternative à l’Islam et la Chrétienté émerge. Et il n’est pas difficile d’imaginer quelle forme cette religion pourrait prendre. On aurait besoin d’un Dieu transcendant qui pourrait punir et récompenser – parce que les humains ont besoin d’un bâton et d’une carotte.« 

Al Gore, ancien vice-président des U.S.: « Le sort de l’humanité, et de la religion, dépends de l’émergence d’une nouvelle foi dans le futur. Armé de cette nouvelle foi, nous devrions être capable de resanctifier la terre. »

Mikhail Gorbachev, ancien leader de l’U.S.S.R.: « J’envisage les principes de la nouvelle Charte de la terre comme une nouvelle forme de 10 commandements. Ils jettent les bases pour un communauté planétaire durable. »

Mikhail Gorbachev, ancien leader de l’U.S.S.R.: « La nature est mon dieu. Pour moi, la nature est sacrée; les arbres sont mes temples et les forêts mes cathéderales. »

Prabhath P., membre de Intuition Network: « L’esprit de notre planète s’agite! La conscience de la déesse terre se lève contre toute attente, malgré des millénaires de suppression, répression et oppression, infligée sur elle par une humanité arrogante et erronée. La terre est une entité vivante, un organisme biologique avec des dimensions spirituelle et psychiques.« 

Club of Rome: « Le plus grand espoir pour la terre tient en l’union des religionistes et scientifiques pour réveiller le monde de sa situation presque fatale et la guider hors de son ahurissant labyrinthe de crises internationales vers un futur utopique d’espoir humaniste. »

Robert Muller, ancien assistant au Secrétaire Général de l’ONU: « Petit à petit, un livre de prières planétaire est composé par une humanité de plus en plus unie recherchant à ne faire qu’un. Une fois encore, mais cette fois à une échelle universelle, l’humanité cherche rien de moins que son union avec le divin, sa trasncendence vers une forme de vie plus évoluée. »

Maurice Strong: « C’est la responsabilité de chaque humain aujourd’hui, de choisir entre la force de la noirceur et la force de la lumière. Nous devons donc transformer nos attitudes, et adopter un respect renouvelé pour les loi supérieures de la Divine Nature. »

Global Education Associates, groupe d’éducation environmentale, profession de foi journalière: « Je jure fidélité à la terre et à toutes ses parties sacrées. Son eau, sa terre et ses choses vivantes, et tous les coeurs humains. »

Mike Hulme, University of East Anglia, extrait des emails du Climategate 2: Mon travail en tant que directeur de « National centre for climate change research », un travail qui requiers de moi de traduire ma foi chrétienne de gardien de la planète de Dieu en recherche et action.

John T. Houghton, co-président GIEC, extrait des emails du Climategate 2:
(4394) Houghton [MetO, IPCC co-chair]
[…] on ne prend pas assez au sérieux notre mission donné par Dieu de prendre soin de la terre […] 500 millions de personne devraient voir le film « The Day After Tomorrow ». On doit prier pour qu’ils comprennent le message.

Durant une interview avec Maggie Fox, Présidente et CEO de l’émission « climate reality project » de Al Gore,
FOX: Je crois que la notion que le vice-président Gore est un personnage divisif est un peu un canular, tout comme ceux qui nient le réchauffement climatique. C’est une fabrication qui convient à ceux qui veulent garder le statu quo. Alors si vous avez un prophète, si vous avez quelqu’un qui s’est réveillé a propos d’un défi particulier dans le monde et que cette personne parle, si ça dérange, qui seront les voix qui diront que cette personne n’a pas de crédibilité? Ces voix qui ne veulent pas de changement. Il y a tellement plus de voix qui clâmentent entendre ce qu’il a a dire, qu’il a le droit de parler et doit parler est plus que clair virtuellement chaque jour.
YOUNG: Est-ce que vous venez juste de référer à lui comme un prophète?
FOX: Je crois qu’il est un prophète du changement climatique. Je crois qu’il s’est réveillé a ce sujet il y a longtemps, espérait que quand les autres apprendraient qu’ils se seraient aussi réveillé à son importance.

Al Gore (Earth in the Balance): « Mais cette écologie intérieure menace maintenant de tomber hors balance à cause de l’effet cumulatif des changements apportés par la révolution scientifique et technologique, qui sont potentiellement dévastateurs à notre sens de qui nous sommes et quel est le but dans la vie. En effet, il est probablement maintenant nécessaire de favoriser un nouvel « environnementalisme de l’esprit. »

Lynn White Jr. (The Environmental Handbook): “Au niveau des gens ordinaires, ça a marché d’une façon intéressante. Dans l’antiquité chaque arbre, chaque source, chaque ruisseau, chaque colline avait son propre genius loci, son gardien spirituel. Ces esprits étaient accessible à l’homme. Avant de couper un arbre, miner une montagne, ou faire un barrage sur un ruisseau, il était important d’apaiser les esprits en charge de cette situation, et de le garder apaisé. En détruisant la religion païenne animisme, la Chrétienté a rendu possible d’exploiter la nature dans un sentiment d’indifférence des sentiments des objets naturels”.

Lynn White Jr. (The Environmental Handbook): “Plus de science et plus de technologie ne vont pas nous sortir de la présente crise tant que nous ne trouveront pas une nouvelle religion, ou repenser notre ancienne….”

The Georgia Guidestones, quelquefois référée comme le « American Stonehenge, » est un monument de granite érigé dans le comté de Elbert, Ga., en 1979. Les pierres sont engravées en 8 langages — anglais, espagnol, Swahili, Hindi, Hébreu, Arabe, Chinois et Russe — chacune transmettant 10 « nouveaux » commandements pour un « Age de raison ». Les pierres sont aussi alignées avec certain astres. Elles ont été commandées par un homme qui n’a jamais été proprement identifié, sous le pseudonyme de R.C. Christian. Des 10 commandements, le premier est le plus controversé: « Maintenir l’humanité sous 500,000,000 en balance perpétuelle avec la nature » Plusieurs ont pris ça comme une license pour abattre les humains jusqu’au nombre spécifié, et les critiques ont demandé que les pierres soient détruites.

Pascal Bruckner journaliste: « Qu’est-ce que l’empreinte carbone, après tout, sinon l’équivalent gazeux du péché originel, la tache que nous infligeons à Gaïa? »

Vincent Courtillot, géophysicien : Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science.

H.L. Mencken,: « L’objectif global des pratiques politiques est de garder la population alarmée — et donc voulant être mené vers la sécurité — en la menacant avec toute une série de croques-mitaines, tous imaginaires. »
« L’urgence de sauver l’humanité est presque toujours seulement une fausse facade pour l’urgence de la contrôler. « 


Green God

22/05/2013

Il y a des centaines d’années, les humains blâmaient les dieux pour les épisodes météo. C’était une force divine qui se vengeait à cause des péchés des hommes.

Aujourd’hui, c’est la même chose. Les adeptes de la religion verte blâment le comportement humain pour les évènements météo. Selon eux c’est Gaea qui se venge parce que les humains ont commit le péché de l’industrialisation.


Pensée

18/04/2013

549759_503343196398229_1826015916_n


James Lovelock

12/04/2013

James Lovelock était le grand prêtre, voire même le pape du mouvement environnementaliste. Celui qui a inspiré toute une génération d’environnemnetalistes et d’extrémistes.

Je dis bien « était« . Dans le passé il a dit des choses extrêmement alarmistes comme « billions of us will die and the few breeding pairs of people that survive will be in the Arctic where the climate remains tolerable [by the end of the 21st century] » et en 2010 il disait qu’il était « trop tard pour sauver la planète! », ce qui lui a valu un quasi-culte parmis les environnementalistes. Mais il s’est depuis ravisé, il a donc été excommunié de la religion verte qu’il avait contribué à construire.

En 2012 il a avoué avoir été alarmiste et qu’il avait fait une erreur à propos des changements climatiques.
(J’en avait parlé ici).

Voici quelques citation du « nouveau » James Lovelock, qui sont aux antipodes de ce qu’il disait avant:

A propos du gas naturel et du Fracking:

« Gas is almost a give-away in the US at the moment. They’ve gone for fracking in a big way. This is what makes me very cross with the greens for trying to knock it: the amount of CO2 produced by burning gas in a good turbine gives you 60% efficiency. In a coal-fired power station, it is 30% per unit of fuel. So you get a two-to-one gain there straight away. The next two-to-one gain you get is that methane has only got half its energy in the carbon, the other half is in the hydrogen, so there’s a four-to-one gain in CO2 output from the same amount of electricity by burning methane. Let’s be pragmatic and sensible and get Britain to switch everything to methane. We should be going mad on it. « 

A propos des énergies renouvelables:

« We rushed into renewable energy without any thought. The schemes are largely hopelessly inefficient and unpleasant. I personally can’t stand windmills at any price. Hydro, biomass, solar, etc, have all got great promise, but they’re not available tomorrow, or even in 10 years. »

A propos de la science:

« One thing that being a scientist has taught me is that you can never be certain about anything. You never know the truth. You can only approach it and hope to get a bit nearer to it each time. You iterate towards the truth. You don’t know it. »

« Science is going down the drain terribly fast. It keeps dividing itself up into expertises and these expertises probably don’t know much about the others. I think in order to be a fully rounded person you have to learn to be a pro at one thing, but then you can become a generalist. »

A propos de la religion verte:

« It’s just the way the humans go that if there’s a cause of some sort, a religion starts forming around it. It just so happens that the green religion is now taking over from the Christian religion. I don’t think people have noticed that, but it’s got all the sort of terms that religions use. […] The greens use guilt. That just shows how religious greens are. You can’t win people round by saying they are guilty for putting (carbon dioxide) in the air. »

A propos du Met Office

« I keep contact with the Hadley Centre. They are one of the best climate centres in the world. Something to be proud of. They should be given credit. They are under enormous pressure from government and are not allowed to say what they really think. But there’s some really good scientists there. I like Richard Betts very much and respect him. He couldn’t be a scientist and not discuss the uncertainties [in climate science]. Three cheers for him. »

A propos des changements climatiques:

« The problem is we don’t know what the climate is doing. We thought we knew 20 years ago. That led to some alarmist books – mine included – because it looked clear-cut, but it hasn’t happened; »

« The climate is doing its usual tricks. There’s nothing much really happening yet. We were supposed to be halfway toward a frying world now, »

« The world has not warmed up very much since the millennium. Twelve years [since 1998] is a reasonable time … it (the temperature) has stayed almost constant, whereas it should have been rising – carbon dioxide is rising, no question about that »

Si les plus extrémistes et alarmistes des environnementalistes peuvent changer d’idée à ce point, c’est un indice de plus que le mouvement est en train de s’écraser. Ça sent la fin.


Sources:
http://www.guardian.co.uk/environment/blog/2012/jun/15/james-lovelock-fracking-greens-climate

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2134092/Gaia-scientist-James-Lovelock-I-alarmist-climate-change.html

http://wattsupwiththat.com/2012/04/23/breaking-james-lovelock-back-down-on-climate-alarm/