Quiz de Radio-Canada: Épreuves des faits (v2)

06/07/2020

En 2015, j’avais écrit un article pour dénoncer le biais et les erreurs d’une publication de Radio-Canada.
Article original ici: https://crioux.wordpress.com/2015/11/30/quiz-de-radio-canada-epreuves-des-faits/

Mais récemment je me suis rendu compte qu’entre-temps Radio-Canada avait changé une bonne partie du contenu.
Alors je dois refaire un nouvel article pour refléter les changements.
Alors, voici la nouvelle version:

Radio-Canada aime bien faire des articles intitulés « épreuve des faits ».
Il semble que les faits ne soient pas toujours d’accord avec Radio-Canada.

Ils ont mis en ligne un quiz sur les changements climatiques.
Et bien Radio-Canada fait une piètre performance, puisque les faits ne lui donnent même pas la note de passage.
Allez essayer le quiz ici:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/questionnaires/2015/changements-climatiques/index.html


Et voici ce que les FAITS nous disent:

quiz00


Oui il y a eu un réchauffement d’environ 1 degré depuis 1880. Persone ne mets ça en cause. Mais ça n’a pas été constant. Il y a eu une première hausse entre 1880 et 1940, puis un refroidissement jusqu’en 1975 (les « experts » de l’époque parlaient même d’une ère glaciaire imminente), puis un réchauffement jusqu’en 1998, puis un plateau, jusqu’à aujourd’hui. Ironiquement c’est à partir des années 1940 (le boom industriel d’après querre), que l’humanité a commencé a émmetre du CO2 de façon plus importante et les température étaient à la baisse. Et depuis le début 2000, avec des pays comme la Chine et l’Inde qui s’industrialisent, jamais l’humanité n’a émit autant de CO2 (même si ça reste marginal comparé à la nature) et pourtant les températures n’augmentent plus.

Et il reste impossible d’attribuer ce changement à l’humain ou au CO2. Et partir de 1880, c’est ce que font toujours les activistes et les medias. Parce que s’ils prenaient un intervalle différentes, ca contredirait toute l’histoire du réchauffement causé par l’humain. 1880 c’est tout juste à la fin d’un cycle froid, appelé Little Ice Age. Et avant ce cycle froid il y a eu des cycles plus chauds que le cycle actuel. Alors cette augmentation de 1 degré n’a rien d’exceptionnel, ni de jamais vu. Et les variations précédentes n’ont pas été en corréaltion avec le CO2 non plus.

Je suis généreux et laisse quand même un point à Radio-Canada, parce que techniquement c’est vrai qu’il y a eu réchauffement depuis 1880, même s’il n’a pas été constant et même ils essayent d’impliquer que c’est en lien avec l’activité humaine sans le dire, avec une image de la terre en rouge feu comme si c’était excessif et dangereux.

quiz02

Oui le soleil est le principal responsable des variations du climat. C’est actuellement l’hypothèse la plus crédible chez la majorité des scientifiques. Alors que l’hypothèse du CO2 est en chute libre depuis longtemps. L’hypothèse des cycles solaires explique les variations passées, récentes et a prédit correctement les changements actuels (pause et tendance au refroidissement). Alors que l’hypothèse du CO2 a toujours été incapable d’expliquer les variations passées, récentes et toutes les prédictions basées sur le CO2 on lamentablement échoué.
Prédictions des modèles informatiques basés sur le CO2 versus la réalité des observations:

FAUX! Encore cet argument qui a pourtant été discrédité maintes et maintes fois. Jamais il n’y a eu « 97% des scientifiques » qui appuyaient le réchauffement causé par l’humain. Je vais le répéter: JAMAIS. Ceux qui disent ça répêtent de la propagande sans jamais avoir consulté les études en question, sinon ils ne les citeraient pas.

Il n’y a jamais eu de consensus sur le sujet. Cette fausse information qui est répété ad nauseam par les alarmistes vient de seulement deux études qui ont été démontrées comme fausses et manipulées.

La première est Doran-Zimmerman, un simple sondage de deux questions, envoyés à 10000 scientifiques. Environ 3000 ont répondus. Et parmis ces 3000 répondants, ils en ont soigneusement sélectionné seulement 77, dont 75 disaient ce qu’ils voulaient entendre. Donc 97% de 77 scientifiques, et non pas 97% de tous les scientifiques.

La deuxième « étude » (celle qui est habituellement utilisée) est encore plus malicieuse, il s’agit de Cook & Al. John Cook est l’auteur du blog de propagande Skepticalscience.com. Lui et ses amis ont « noté » 12000 papiers scientifiques en ne lisant qu’un court résumé de chacun. Ils pouvaient « noter » ainsi des centaines de papiers scientifiques par jour. Leur résultat: Selon eux 97,1% de ces études appuyaient le réchauffement causé par l’humain.
Cette étude à fait le tour de tous les médias.

Pourtant, plusieurs scientifiques sceptiques se sont rendus compte que leur papiers avaient été classé comme étant parmis le 97%. Ce qui a éveillé des soupcons sur la méthodologie. Une étude plus sérieuse et objective des mêmes 12000 papiers à donné le résultat suivant: 2/3 des études ne prenaient même pas position sur le sujet, et seulement 0,5% appuyaient reéellement le réchauffement causé par l’humain. On est très loin du 97%…

Mais ça n’empêche pas Radio-Canada et tous les climato-crédules de continuer de dire que 97% des scientifiques appuient le RCA (Réchauffement climatique Antropique)

quiz04

Le réchauffement serait bénéfique pour le Canada. Nous sommes un pays avec un climat nordique. Oui ça permettrait d’augmenter notre production de nourriture, un énorme avantage avec une population croissante. Et non le reste ne serait pas en hausse. Les sécheresses sont des phénomènes météo cycliques. La Californie a déjà eu des sécheresses qui ont duré 200 ans, avant que l’humain ne colonise cet endroit.
http://news.nationalgeographic.com/news/2014/02/140213-california-drought-record-agriculture-pdo-climate/
Les ouragans sont aussi cycliques et nous sommes dans une période très calme avec moins d’ouragans et ils sont aussi moins puissants depuis plus de 10 ans.

Il n’y a eu aucun ouragan qui a frappé la Floride depuis 10 ans (c’était exact quand j’avais écrit cet article en 2015. Depuis il y a eu Hermine, Nert, Irma et Michael. Seuls Irma et Michael étaient de catégorie 4 ou plus. Mais ca reste sous la moyenne).
http://www.weather.com/storms/hurricane/news/florida-hurricane-drought-10-years-2015
L’érosion des berges est naturelle et semble augmentée parce que les humains se construisent au bord de la mer, et souvent sur des falaises de terre ou de sable (côte-Nord) et font des murets ou de l’enrochement pour essayer de prendre du terrain sur la mer. Rien à voir avec le climat.

Disparition d’animaux? Les réchauffistes nous ramènent toujours l’ours polaire. Pourtant la population d’ours polaires et en santé, et ils sont même 5 fois plus nombreux qu’en 1970. Sans oublier que les ours polaires existent depuis très longtemps, et que depuis il y a eu des périodes plus chaudes, et ils ont survécu.

Polar Bear Population


http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2748995/Is-polar-bear-political-weapon-Arctic-creatures-NOT-threatened-climate-change-says-scientist.html

FAUX. Le GIEC est un organisme corrompu dont le but unique est de faire de la propagande au sujet du climat. les réels experts qui participent a valider les informations souvent claqeunt la porte parce qu’ils se rendent comopte que leur écrits sont modifiés ou ignorés avant la publication du rapport. Ce n’a aucune crédibilité.
Et le « rythme » dont ils parlent et bien ça dépond de l’intervalle qu’ils utilisent, parce qu’ils prennent les 20 dernière années et bien la tendance est quasi nulle. D’ailleurs presque toutes les prédictions faites à ce jour et relayées par le GIEC ont toute été fausses et prédisaient des températures bien au delà des observations réelles.
Ils se trompent depuis des décennies parce qu’ils se basent sur une fausse prémisse: que le CO2 est le principal facteur qui affecte que le climat et que les émmissions humaines de CO2 sont en cause. Comme leur prémisse de base est fausse, alors les résultats des modèles informatiques basés sur cette prémisse sont faux aussi.
Et souvent des prédictions basées sur ces modèles ont été faites avec des années précises, et quand le moment est arrivé et bien les prédictions étaient TOUJOURS erronées. Est-ce qu’ils se sont posé des questions sur pourquoi et que peut-être ils avaient tort? Non, ils ont juste remis toujours à des dates plus loin danss l’avenir.
Cette fois ils citent 2030 comme date, et ce n’est pas pour rien. 2030 c’est la date choisie par l’ONU pour imposer leur agenda 2030 (anciennement appelé agenda 21). Un plan de gouvernance globale totalitaire déguisé en programme pour l’environnement. Il ne leur reste que 10 ans pour y arriver, alors c’est pour ça qu’ils redoublent d’efforts et parlent « d’urgence climatique ». Plus de détails sur l’Agenda 2030 ici : https://crioux.wordpress.com/2016/03/01/agenda2030/
Notex que dans le quiz précédent de 2005 ils parlaient de 2 degrés pour 2050. Maintenant ils parlent de 1,5 degré pour dans 10 ans.

Le 1,5 degré dont ils parlent est sorti d’un chapeau, il n’y a aucune étude sérieuse qui prédit ça. Si on voulait réellement tenter d’extrapoler la température dans 10 ans, il est beaucoup plus probable qu’elle soit à la baisse, parce que nous entrons dans un cycle solaire faible (cycle 25), et historiquement, ca a toujours donné des températures plus froides.

Il n’y a pas de fonte dramatique de la banquise. Nous n’avons des données satellitaires que depuis 1979, ce qui est très peu. Et il faut rappeler que entre 1940 et 1975, il y a eu un petit cycle froid, et qu’en suite ça s’est mis a remonter. Il est donc normal qu’il y ait eu une légère tendance au recul, mais elle n’est pas constante.

Il y a eu un recul de la banquise Arctique entre 2007 et 2012, mais depuis c’est remonté et jamais n’est redescendu aussi bas. Et pendant que ca reculait au nord, l’Antarctique battait de record de progression de la banquise.
Il y a moyen de fabriquer une tendance artificielle en choisissant l’intervalle, ce qui est souvent fait dans les medias. Souvent les activistes ou les médias choisissaient une date de progression marquée, et comparaient avec une date de recul comme 2012, laissant croire qu’il s’agissait d’une tendance linéaire. Un peu comme ils font pour la température avec 1880.

Voici un site intéressant avec graphe interactif, vous pouvez choisir les années et voir la couverture de glace. Et comme nous sommes au sommet d’un cycle chaud et qu’il se termine, les années suivantes devraient graduellement avoir des couvertures de glace plus importantes.

Charctic Interactive Sea Ice Graph

Et voici les données de couverture globales (incluant donc les deux pôles) que j’avais posté en 2015. Il faudrait que je retrouve une version plus à jour.

2e point pour Radio-Canada, même s’ils disent que la banquise fond.

Non, aucune place sur terre n’est menacée par la monté des océans à court ou moyen terme. Le niveau des océans augmente au même rythme très lent de 1 à 3 mm par an depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Et ce rythme est resté inchangé malgré les variations de CO2 ou de température.
http://tidesandcurrents.noaa.gov/sltrends/sltrends_station.shtml?stnid=8724580

A très long terme, il va y avoir des changements, mais ces changements ont toujours eu lieu. Le palais de cléopâtre est présentement sous la mer. C’est pas notre faute, et il est facile de s’adapter comme nos ancêtres l’ont fait depuis des millénaires sans même s’en rendre compte.
Il faut cesser de penser que le monde est fixe et immuable. Il a toujours changé et il va continuer de changer.

Post-Glacial_Sea_Level

La animaux se sont toujours adaptés aux variations du climat bien plus importantes. Et ceux qui n’ont pas pu ont disparu. Ça s’apelle l’évolution. Les plantes ont évolué pendant des millions d’années avec des taux de moyens CO2 5 fois plus élevés que maintenant, les coraux existent depuis 500 millions d’années et ont passée travers des taux ce CO2 de 7000ppm (400ppm actuellement) et des températures qui ont été jusqu’à 15C plus chaudes que maintenant. Alors vous croyez réellement qu’une variation de 150ppm ou de 1,5 degré ça va les déranger?

En plus ils citent la revue science, mais sans faire de lien vers l’article. Alors je suppose qu’il s’agit de l’article sur la « 6e extinction de masse ». Et bien cette pseudo-étude a été démontrée comme fausse, et écrite par des activistes comme Paul Erhlich qui est un des co-auteurs. Qui est Paul Ehrlich?
Citations de Paul Ehrlich:
En 1968, il écrivait: « En 1985, il y aura eu assez de morts pour réduire la population de la terre à un niveau acceptable, comme 1,5 milliard »
Une de ses « solutions »:
« L’addition de stérilisant temporaire dans la nourriture de base, ou l’approvisionnement en eau, avec une distribution d’antidote chimiques [pour avoir des enfants] , peut-être par lotterie ».
Et la première ligne de son livre, Population Bomb, sorti en 1968:
« The battle to feed all of humanity is over. In the 1970’s and 1980’s hundreds of millions of people will starve to death in spite of any crash programs embarked upon now. »

Effectivement c’est le secteur de la production d’électricité qui émet le plus de CO2. Sauf que le CO2 n’est pas un GES (Gaz à « effet de serre ») significatif et les pourcentages indiqués sont pour les émissions humaines de CO2, qui sont insignifiantes comparées aux émissions naturelles de CO2. Pour les émissions annuelles de CO2, l’humain est responsable de 3% et la naturel 97% (principalement provenant du dégazage des océans). En plus ces pourcentages sont calculés comme si le CO2 était le principl GES, alors que ce n’est pas le cas. C’est la vapeur d’eau qui est (et de très loin) le principal GES.

Alors même si les pourcentages sont faux, et même si ces émission n’ont aucun impact mesurables sur le cliamt, je donne quand même le point à Radio-Canada parce que c’est effectivement la production d’énergie qui est le principal émetteur de CO2, et non pas le transport. Donc une voiture électrique est une fausse solution parce que ça va prendre beaucoup plus de centrales au charbon (principale source de production d’électricité dans le monde) pour les faire marcher.

Leurs chiffres sont différents de ceux du quiz original, et j’ai des doutes puisque entre temps les pays occidentaux ont diminué leurs émissions de CO2 (grâce au gaz naturel qui a remplacé en grande partie le charbon dans beaucoup de pays, comme les USA) et la Chine a augmenté considérablement ses émissions de CO2 et continue de construire des centrales au charbon. Et encore une fois les pourcentages sont uniquement pour les émissions humaine de CO2 qui ne représentent que 3% des émissions totales.
Il est donc ridicule que nous avec nos émissions de CO2 infimes, nous sacrifions notre économie pendant que ces pays vont augmenter les leurs de façon astronomique. Il est aussi anti-humain de vouloir les empêcher de se développer alors que nous l’avons fait pendant des décennies. Beaucoup de politiciens utilisent cet argument du CO2 pour limiter le développement de pays émergeants, en les forçant à utiliser des sources d’énergies « vertes » qui sont peu fiables, très dispendieuses et impossible à utiliser pour développer une industrie. Personne ne peut faire fonctionner une aciérie seulement quand il vente.
Alors oui ils ont un point parce que c’est vrai que les USA ne sont pas les plus grands émetteurs de la planète, mais j’ai l’impression qu’il y a une manipulation pour cacher le fait que les USA ont diminué leurs émissions.

Energy production up and CO2 emissions down thanks to fracking

Oui c’est vrai, il y a beaucoup de gaspillage alimentaire en occident, et effectivement presque TOUTE activité produit du CO2, même respirer. Le CO2 est la base de toute vie alors oui produire de la nourriture implique produire du CO2, directement ou indirectement. Donc cette affirmation est techniquement vraie. Mais le pourcentage est encore faux parce qu’il ne parle que des émission humaines en CO2 (seulement 3% des émissions totales) ni des autres GES donc le CO2 n’est qu’un infime pourcentage.

Ici il y a énormément de confusion et de logique tordue. Ils jouent avec les mots de façon malhonnête. Oui il y a des vagues de froids, il y en a toujours eu, comme il y a toujours eu aussi des vagues de chaleurs aussi, aussi loin qu’on puisse remontere dans les écrits historiques, on peut retrouver les épisodes météo extrèmes, et effectivement c’est de la météo. Les « changements climatiques » ont toujours existés aussi. La définition scientifique du cliamt est une moyenne pour une région donnée sur 30 ans.
Mais c’est faux de dire que les dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées, c’est une manipulation statistique basée sur des données « ajustées ». « Jamais enregistrées » est le truc utilisé pour dire « enregistrées selon un protocole standardisé », mais on sait que les données qui datent d’avant 1950 sont peu précises et même aujourd’hui beaucoup de régions reculées ne sont pas couvertes par ces statistiques, et les données de tempétature y sont « extrapolées ». Il est donc impossible d’avoir des valeurs réelles sur la température globale aussi loin en arrière. Depuis 1979, il y a des mesures de température par satellite, qui sont plus précises et couvrent l’ensemble de la planète, mais seulement depuis 1979, qui était après un cycle froid, et donc c’est normal qu’il y a eu un léger réchauffement. Mais c’est très peu de données. Pour être honnête il aurait fallu dire depuis 1979 ou même au pire depuis 1880, mais même là c’est faux parce que depuis 1979, ce ne sont pas les 3 dernières années qui sont les plus chaudes, mais bien 1998, 2010 et 2016, qui sont des années El Nino, un phénomène cyclique naturel causé par courants océaniques qui provoque des sursauts de températures globales.
Si on ignore ces pics de température qui sont tout à fait naturels, et bien depuis le début du 21e siècle, la tendence est presque nulle.
https://woodfortrees.org/plot/uah5/from:1998

Et on a des données historiques et par proxy qui démontrent facilement que durant l’interglaciaire actuel, il y a eu des périodes beaucoup plus chaudes, que même les interglaciaires précédentes étaient plus chauds que l’interglacaire actuel, et que de toute façon tout ce qui est antécédent au derniers 3 millions d’années depuis 500 millions d’années était BEAUCOUP plus chaud. Donc dire « Les plus chaudes jamais enregistré » est une manipulation statistique.
Je ne vois pas comment donner un point ici parce que la question est malhonnête.

Oui des policitiens sont signé un document, comme ils le font a tout les quelques années dans une grande foire médiatique. Mais il s’agit de politique et manipulation puisque les documents qui leur sont présentés: « Résumé pour les décideurs » est falsifié. Les réels experts qui sont consulté bénévolement ont souvent dénoncé que les information qui ont été approuvés par les scientifiques étaient ignorés, effacées ou même modifées pour dire l’inverse dans le document final.
Ces « Accords » n’ont que pour unique but de redistribuer l’argent des pays riche aux autres pays. Une redistribution de la richesse à travers un socialisme global, qui est justement le plan de l’ONU pour 2030. L’ONU exige 100 milliards par an (payé par les pays « riches ») et bien sur tous les petits pays plus pauvres et même les pays riche comme la Chine et l’Inde (que l’ONU considère « en développement ») votent pour que les pays plus riches leur donnent de plus en plus d’argent. Les pays signent pour se faire une belle image politique, mais presque aucun ne respecte ses engagements. Et ca recommence avec le prochain accord.

« Nous redistribuons de facto la richesse mondiale par les politiques climatiques. A la base c’est une grosse erreur de discuter de politique climatique séparément des thèmes majeurs de globalisation. Il fait se libérer de l’illusion que les politiques climatiques internationales sont à propos de l’environnement. Ca n’a presque plus rien à voir avec l’environnement«
Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official

Il ne s’agit pas d’un point d’information sur le climat mais plus un point de propagande. j’hésite, mais je leur donne quand meme un point.

En encore une fois Radio-Canada qui crache sur Harper, comme ils l’ont fait pendant des années. Non seulement ils sont biaisés à gauche et ont toujours critiqué Harper, mais ils n’ont jamais dégéré non plsuque Harper avait imposé 10% de coupures a Radio-Canada. Alors qu’ils encensent Trudeau (le PM le plus corrompu et incompétent de l’histoire du Canada), parce que lui a augmenté de 500 millions par an le budget de Radio-Canada.

Oui Steven Harper à déjà laissé entendre que cette arnaque était une initiative socialiste. Et il a raison. Une partie des activistes climatiques sont des socialistes qui utilisent ça pour combattre le capitalisme. L’ONU utilise cette hypothèse pour justifier son existence en tant que gouvernement mondial pour « sauver la planète ». L’Agenda 21 (renommé recemment Agenda 2030) de l’ONU est un programme pour un gouvernement mondial socialiste.

The urge to save humanity is almost always a false front for the urge to rule.

–H. L. Mencken

http://dailycaller.com/2014/01/15/un-climate-chief-communism-is-best-to-fight-global-warming/

Pas de point parce que le but était de (encore) dénigrer Harper en le faisant passer pour un conspirationniste, alors qu’il a vu clair.

quiz15

Il n’y pas de « trop tard », parce que l’humain ne peut pas changer le climat. Pas plus qu’on ne pourra arrêter la prochaine ère glaciaire quand le temps sera venu.

James Lovelock était le grand prêtre, voire même le pape du mouvement environnementaliste. Celui qui a inspiré toute une génération d’environnemnetalistes et d’extrémistes. En 2010 il disait qu’il était « trop tard pour sauver la planète! »
Il a aussi dit des choses extrêmement alarmistes comme « billions of us will die and the few breeding pairs of people that survive will be in the Arctic where the climate remains tolerable [by the end of the 21st century] », ce qui lui a valu un quasi-culte parmis les environnementalistes. Mais il s’est depuis ravisé, il a donc été excommunié de la religion verte qu’il avait contribué à construire.
Voici ce qu’il disait en 2012:
« Le problème est que nous ne savons pas ce que le climat fait. On pensait le savoir il y a 20 ans. Ce qui a mené à des publications alarmistes – la mienne incluse – parce que ça semblait clair, mais ça n’est pas arrivé«.

« Le monde ne s’est pas vraiment réchauffé depuis de début du millénaire. Douze ans [Note: douze ans en 2012, et ça continue], c’est un temps raisonnable, la température est restée presque constante, alors qu’elle aurait dû augmenter. Pourtant le CO2 augmente lui, ce n’est pas remis en question. »

Si un scientifique extrémiste et alarmiste comme James Lovelock a pu se rendre compte qu’il était dans l’erreur, comme se fait-il que nos politiciens ne s’en rendent pas compte?

Conclusion:
Je ne vois pas comment donner plus de 6/15 à Radio-Canada sur leur propre quiz.
(alors que la première version je leur avait donné 5/15 mais les questiosn étaient différentes)


Comportement enfantin indigne de Radio-Canada

17/10/2019

Est-ce que c’est le genre de comportement qu’on doit s’attendre de la part d’un média subventionné par nos taxes à coup de 1500 millions par an?
On dirait un enfant du secondaire qui a été mis en charge de la modération. Un enfant activiste socialiste en plus, qui banni allègrement tout ceux qui ne penchent pas assez à gauche, ou qui ont le malheur de ne pas suivre la religion de Greta Thunberg. J’ai subit cette modération ultra biaisé pendant des années, j’ai été banni de la page Facebnook de Radio-Canada pendant 4 ans. Et même banni de la page de Radio-Canada « Mordus de Politique » après UN SEUL commentaire, ou je me suis fait attaquer pour simple délit d’opinion, et c’est moi qui a été banni..

Tous mes commentaires ont toujours respecté la netiquette, et certaines personnes qui m’attaquaient personnellement ne la respectaient évidemment pas, mais eu n’ont jamais été modérés ou bannis.
Voici un récent échange sur la page de Radio-Canada, je vous laisse juger. Je n’ai rien coupé ou modifié, j’ai simplement fait plusieurs captures d’écran que j’ai recollé ensemble.
Ça commence avec quelqu’un qui signale que ses commentaires se font effacer.

Si vous imaginez que j’ai fait un montage, allez-voir l’original avant qu’il ne se fasse effacer:

Il est grand temps de privatiser cette boite de propagande.


Quiz de Radio-Canada: Épreuve des faits

30/11/2015

01/07/2020 Mise à jour: Depuis que j’ai fait cette publication en 2015, Radio-Canada ont changé quelques questions à leur quiz, alors il faudrait que je fasse une nouvelle version qui reflète les changements qu’ils ont fait)

Radio-Canada aime bien faire des articles intitulés « épreuve des faits ».

Il semble que les faits ne soient pas toujours d’accord avec Radio-Canada.

Ils viennent de poster en ligne un quiz sur les changements climatiques.
Et bien Radio-Canada fait une piètre performance, puisque les faits ne lui donnent même pas la note de passage.
Allez essayer le quiz ici:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/questionnaires/2015/changements-climatiques/index.html


Et voici ce que les FAITS nous disent:

quiz00

quiz01

Oui en effet le climat de la terre a toujours changé et souvent de façon bien plus rapide et importante, bien avant que l’humain n’existe même. 1 point pour Radio-Canada.

quiz02

Oui le soleil est le principal responsable des variations du climat. C’est actuellement l’hypothèse la plus crédible chez la majorité des scientifiques. Alors que l’hypothèse du CO2 est en chute libre depuis longtemps. L’hypothèse des cycles solaires explique les variations passées, récentes et a prédit correctement les changements actuels (pause et tendance au refroidissement). Alors que l’hypothèse du CO2 a toujours été incapable d’expliquer les variations passées, récentes et toutes les prédictions basées sur le CO2 on lamentablement échoué.
Prédictions des modèles informatiques basés sur le CO2 versus la réalité des observations:

quiz03

FAUX! Encore cet argument qui a pourtant été discrédité maintes et maintes fois. Jamais il n’y a eu « 97% des scientifiques » qui appuyaient le réchauffement causé par l’humain. Je vais le répéter: JAMAIS. Ceux qui disent ça répêtent de la propagande sans jamais avoir consulté les études en question, sinon ils ne les citeraient pas.

Il n’y a jamais eu de consensus sur le sujet. Cette fausse information qui est répété ad nauseam par les alarmistes vient de seulement deux études qui ont été démontrées comme fausses et manipulées.

La première est Doran-Zimmerman, un simple sondage de deux questions, envoyés à 10000 scientifiques. Environ 3000 ont répondus. Et parmis ces 3000 répondants, ils en ont soigneusement sélectionné seulement 77, dont 75 disaient ce qu’ils voulaient entendre. Donc 97% de 77 scientifiques, et non pas 97% de tous les scientifiques.

La deuxième « étude » est encore plus malicieuse, il s’agit de Cook & Al. John Cook est l’auteur du blog de propagande Skepticalscience.com. Lui et ses amis ont « noté » 12000 papiers scientifiques en ne lisant qu’un court résumé de chacun. Ils pouvaient « noter » ainsi des centaines de papiers scientifiques par jour. Leur résultat: Selon eux 97,1% de ces études appuyaient le réchauffement causé par l’humain.
Cette étude à fait le tour de tous les médias.

Pourtant, plusieurs scientifiques sceptiques se sont rendus compte que leur papiers avaient été classé comme étant parmis le 97%. Ce qui a éveillé des soupcons sur la méthodologie. Une étude plus sérieuse et objective des mêmes 12000 papiers à donné le résultat suivant: 2/3 des études ne prenaient même pas position sur le sujet, et seulement 0,5% appuyaient reéellement le réchauffement causé par l’humain. On est très loin du 97%…

Mais ça n’empêche pas Radio-Canada et tous les climato-crédules de continuer à dire que 97% des scientifiques appuient le RCA (Réchauffement climatique Antropique)

quiz04

Le réchauffement serait bénéfique pour le Canada. Nous sommes un pays avec un climat nordique. Oui ça permettrait d’augmenter notre production de nourriture, un énorme avantage avec une population croissante. Et non le reste ne serait pas en hausse. Les sécheresses sont des phénomènes météo cyclique. La Californie a déjà eu des sécheresses qui ont duré 200 ans, avant que l’humain ne colonise cet endroit.
http://news.nationalgeographic.com/news/2014/02/140213-california-drought-record-agriculture-pdo-climate/
Les ouragans sont aussi cycliques et nous sommes dans une période très calme avec moins d’ouragans et ils sont aussi moins puissants depuis 10 ans.

Il n’y a eu aucun ouragan qui a frappé la Floride depuis 10 ans.
http://www.weather.com/storms/hurricane/news/florida-hurricane-drought-10-years-2015
L’érosion des berges est naturelle et semble augmentée parce que les humains se construisent au bord de la mer, et souvent sur des falaises de terre ou de sable (côte-Nord) et font des murets ou de l’enrochement pour essayer de prendre du terrain sur la mer. Rien à voir avec le climat.

Disparition d’animaux? Les réchauffistes nous ramènent toujours l’ours polaire. Pourtant la population d’ours polaires et en santé, et ils sont même 5 fois plus nombreux qu’en 1970. Sans oublier que les ours polaires existent depuis très longtemps, et que depuis il y a eu des périodes plus chaudes, et ils ont survécu.

Polar Bear Population


http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2748995/Is-polar-bear-political-weapon-Arctic-creatures-NOT-threatened-climate-change-says-scientist.html

quiz05

Il n’y a pas de fonte de la banquise. Le niveau actuel est environ au même niveau qu’en 1979, quand les données ont commencé a être enregistrées. Il y a eu un recul de la banquise Actique entre 2006 et 2012, mais depuis c’est remonté. Aujourd’hui le niveau actuel de l’arctique est le plus haut en 10 ans. Pendant ce temps, au sud, la banquise antarctique bat des records jamais vu de progression de la banquise.
Alors on est dans la moyenne, et il y a actuellement une tendance marquée à la progression. Pas de fonte.

2e point pour Radio-Canada, même s’ils disent que la banquise fond.

quiz06

Non, aucune place sur terre n’est menacée par la monté des océans à court ou moyen terme. Le niveau des océans augmente au même rythme très lent de 1 à 3 mm par an depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Et ce rythme est resté inchangé malgré les variations de CO2 ou de température.
http://tidesandcurrents.noaa.gov/sltrends/sltrends_station.shtml?stnid=8724580

A très long terme, il va y avoir des changements, mais ces changements ont toujours eu lieu. Le palais de cléopâtre est présentement sous la mer. C’est pas notre faute, et il est facile de s’adapter comme nos ancêtres l’ont fait depuis des millénaires sans même s’en rendre compte.
Il faut cesser de penser que le monde est fixe et immuable. Il a toujours changé et il va continuer de changer.
Post-Glacial_Sea_Level

quiz07

La animaux se sont toujours adaptés aux variations du climat bien plus importantes. Et ceux qui n’ont pas pu ont disparu. Ça s’apelle l’évolution. Les plantes ont évolué pendant des millions d’années avec des taux de moyens CO2 5 fois plus élevés que maintenant, les coraux existent depuis 500 millions d’années et ont passée travers des taux ce CO2 de 7000ppm (400ppm actuellement) et des températures qui ont été jusqu’à 15C plus chaudes que maintenant. Alors vous croyez réellement qu’une variation de 150ppm ou de 2 ou 3 degré ça va les déranger?

quiz08

Oui, au Canada nous sommes chanceux, de part notre géographie et nos nombreux lacs et cours d’eau, traces de la dernière glaciation, nous pouvons avoir des barrages hydroélectriques. Ce qui n’est pas le cas de la majorité des autres pays qui doivent se trourner vers d’autres sources, comme le charbon. Non l’éolien et le solaire ce ne sont pas des alternatives viables. Ca a été essayé en Europe et c’est un fiasco. Je ne veux pas aller trop dans le détail ici, mais suffit de dire que ça requiers plus d’énergie fossile pour miner les matériaux, construire, transporter, installer et entretenir ces énergies « vertes » que tout ce que ça va donner en électricité durant toute leur vie utile. Pour une énergie intermittente très dispendieuse en plus.
Donc un 3e point pour Radio-Canada, même s’ils laissent penser que c’est parce qu’on a fait des efforts. S’il n’y avait pas autant de cours d’eau sur un territoire si peu peuplé, on n’aurait pas d’autre solution que de se tourner vers le charbon ou le nucléaire.

quiz09

4e point pour Radio-Canada. Sauf qu’il est bon de noter que pour les réchauffistes qui détestent le CO2, le nucléaire n’en émet pas du tout et pourrait donc être considéré comme énergie « verte » 🙂

quiz10

En effet, la Chine et L’Inde à eux seuls en produisent plus que tout le reste de la planète. Et ils prévoient augmenter drastiquement leur production d’énergie, surtout du charbon. Il est donc ridicule que nous avec nos émissions de CO2 infimes, nous sacrifions notre économie pendant que ces pays vont augmenter les leurs de façon astronomique. Il est aussi anti-humain de vouloir les empêcher de se développer alors que nous l’avons fait pendant des décennies. Beaucoup de politiciens utilisent cet argument du CO2 pour limiter le développement de pays émergeants, en les forçant à utiliser des sources d’énergies « vertes » qui sont peu fiables, très dispendieuses et impossible à utiliser pour développer une industrie. Personne ne peut faire fonctionner une aciérie seulement quand il vente.
5e point pour Radio-Canada.

quiz11

Il n’y a pas de lien de cause à effet entre l’augmentation du CO2 et la température. Cette hypothèse a été prouvée fausse, mais les politiciens continuent à l’utiliser parce que ça appuie leur agenda. Comment justifier taxes vertes, taxes carbone, contrôle de votre vie, subventions aux compagnies d’énergie verte proches des partis etc.. si tout ça est naturel, causé par les cycles solaires?
La meilleure preuve étant que les émissions humaines de CO2 ont augmenté, on a émit le tiers de tout le CO2 émit de notre histoire depuis 1998. Mais pourtant depuis ce temps la teméprature a complètement cessé d’augmenter.
http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998
On peut aussi citer en exemple les carottes de glace de Vostok, qui ont démontré que depuis des centaines de milliers d’années, les températures augmentent AVANT et le CO2 augmente APRES, des fois avec 800 ans de retard, à cause du dégasage des océeans (l’océan plus chaud libère du CO2, l’océan froid en absorbe)
Exemple:

http://joannenova.com.au/global-warming-2/ice-core-graph/

Alors si le CO2 n’est pas la cause, limiter nos émmissions n’auront aucun effet, tel que démontré par la pause depuis 1998.

quiz12

Oui c’est vrai que de telles choses ont été proposées, mais il s’agit d’un crime contre la nature. Le CO2 est la base de la vie sur terre. Plus il y a de CO2, plus la vie prospère. La moyenne de taux de CO2 depuis que la vie existe sur terre état de 2000ppm (aujourd’hui 400ppm)

Si le taux de CO2 devait baisser trop bas (150ppm) c’est la fin de la vie sur terre. Alors toute initiative pour faire de la captation du CO2 et en réduire le taux et une initiative contre la vie.

Alors pas de point même s’ils ont raison, parce qu’ils pensent que c’est une bonne chose alors que c’est une abération.

quiz13

Oui Steven Harper à déjà laissé entendre que cette arnaque était une initiative socialiste. Et il a raison. Une partie des activistes climatiques sont des socialistes qui utilisent ça pour combattre le capitalisme. L’ONU utilise cette hypothèse pour justifier son existence en tant que gouvernement mondial pour « sauver la planète ». L’Agenda 21 (renommé recemment Agenda 2030) de l’ONU est un programme pour un gouvernement mondial socialiste.

The urge to save humanity is almost always a false front for the urge to rule.

–H. L. Mencken

« We redistribute de facto the world’s wealth by climate policy…Basically it’s a big mistake to discuss climate policy separately from the major themes of globalization…One has to free oneself from the illusion that international climate policy is environmental policy. This has almost nothing to do with environmental policy anymore.« 


— Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official:

http://dailycaller.com/2014/01/15/un-climate-chief-communism-is-best-to-fight-global-warming/

Pas de point parce que le but était de (encore) dénigrer Harper en le faisant passer pour un conspirationniste, alors qu’il a vu clair.

quiz14

Le but était de dire que le climat se réchauffe, alors que ce n’est plus le cas depuis presque 19 ans. Alors non la maladie de Lyme ne pourra pas se propager plus avec un climat qui se réchauffe, parce qu’il ne se réchauffe plus, et les prédictions des vrais scientifiques qui se basent sur les cycles solaires parlent plutôt d’un refroidissement. Alors je ne vois pas comment donner un point ici.

quiz15

Il n’y pas de « trop tard », parce que l’humain ne peut pas changer le climat. Pas plus qu’on ne pourra arrêter la prochaine ère glaciaire quand le temps sera venu.

James Lovelock était le grand prêtre, voire même le pape du mouvement environnementaliste. Celui qui a inspiré toute une génération d’environnemnetalistes et d’extrémistes. En 2010 il disait qu’il était « trop tard pour sauver la planète! »
Il a aussi dit des choses extrêmement alarmistes comme « billions of us will die and the few breeding pairs of people that survive will be in the Arctic where the climate remains tolerable [by the end of the 21st century] », ce qui lui a valu un quasi-culte parmis les environnementalistes. Mais il s’est depuis ravisé, il a donc été excommunié de la religion verte qu’il avait contribué à construire.
Voici ce qu’il disait en 2012:
« Le problème est que nous ne savons pas ce que le climat fait. On pensait le savoir il y a 20 ans. Ce qui a mené à des publications alarmistes – la mienne incluse – parce que ça semblait clair, mais ça n’est pas arrivé«.

« Le monde ne s’est pas vraiment réchauffé depuis de début du millénaire. Douze ans [Note: douze ans en 2012, et ça continue], c’est un temps raisonnable, la température est restée presque constante, alors qu’elle aurait dû augmenter. Pourtant le CO2 augmente lui, ce n’est pas remis en question. »

Si un scientifique extrémiste et alarmiste comme James Lovelock a pu se rendre compte qu’il était dans l’erreur, comme se fait-il que nos politiciens ne s’en rendent pas compte?

Conclusion:
Je ne vois pas comment donner plus de 5/15 à Radio-Canada sur leur propre quiz.


Fact versus Fiction

02/10/2012

Selon les alarmistes, les pôles fondent à vue d’oeil n’est-ce pas?
Pourtant, ce que les médias ne vous disent pas, c’est qu’en Antarctique on bat présentement des records de progression du couvert de glace.

‘Day 265 set an all time record, and then day 266 broke that record. Days 265 through 270 are now the 6 highest Antarctic Sea Ice Extent’s of all time! 11 of the top 15 are now 2012. Anyone wonder why NOAA isn’t making a fuss about this?’

Si on utilisait le language habituel des alarmistes, on pourrait dire : « Si la tendance continue, la terre sera couverte de glace d’ici quelques décennnies« .

Sauf que si on veut être réaliste (ce que les alarmistes ne font pas), les « records » de couvert de glace, d’un sens ou dans l’autre titrent « of all time » parce que c’est plus sensationaliste. Dans les faits, nous n’avons des données satellites sur le couvert de glace que depuis 1979, donc les « records » ne sont qu’à l’intérieur de cette période. Dans le passé il y a eu amplement de périodes avec moins de glace et d’autres avec beaucoup plus de glace (mesurable par proxy), selon des cycles naturels qui n’ont rien à voir avec l’activité humaine ou avec le CO2.

N’empêche que ce sont des records réels de progression du couvert de glace, au même titre que les records de fonte qui ont fait les manchettes il y a quelques années. Pourtant, avec vous entendu parler de cette nouvelle dans nos médias? Est-ce que l’émission « Découvertes » à Radio-Canada va couvrir ce sujet?

Non, parce que ça ne cadre pas avec le message de propagande réchauffiste. Une preuve de plus que les média sont totalement biaisés.

Sources:
http://iceagenow.info/2012/09/antarctic-sea-ice-sets-time-record-high/

http://wattsupwiththat.com/2012/09/29/according-to-noaa-data-all-time-antarctic-sea-ice-rxtent-record-was-set-on-sept-22nd-2012/

http://notrickszone.com/2012/10/02/europes-media-goes-completely-deaf-dumb-when-it-comes-to-record-high-antarctic-sea-ice/


Biais gauchiste de Radio-Canada

07/09/2012

C’est pas d’hier que nos médias, Radio-Canada en tête ont un penchant à gauche

Mais est-ce récent? Depuis combien de temps?

Déjà en 1956 l’historien Robert Rumilly en parlait dans son ouvrage : « L’infiltration gauchiste au Canada français »:
(Pages 94 et 95)

« Il arrive qu’on invite à la télévision un homme de droite, mais soigneusement encadré par deux hommes de gauche. Et comme le meneur de jeu est lui-même un gauchiste, l’homme de droite a toute les chances d’être négligé, isolé, coupé, surclassé. Sans compter que les gauchistes acquièrent ainsi une habitude, une vraie technique de la télévision, dont la chance est refusée aux autres.

Presque toutes les discussions, presque toutes les conclusions, sont ainsi orientées à gauche. On travaille ainsi l’esprit des Canadiens-français. Radio-Canada complète et soutient le réseau gauchiste qui s’est mis en place, dans notre province, depuis quelque années. »


Radio-Canada et le biais réchauffiste

17/08/2012

C’est pas nouveau que Radio-Canada a un biais très prononcé envers la cause réchauffiste. Il y a eu amplement d’articles sur ce sujet et même l’ombudsman avait du réagir à ce sujet (à propos de Steven Guilbault)

Voici un article sur le site de Radio-Canada que j’avais manqué durant mes vacances:
Le réchauffement climatique prouvé par les faits

Remarquez les mots « prouvé » et « faits« . Pourtant cet article n’est qu’une opinion d’un activiste basée sur des probabilités, il n’y a aucun fait et encore moins de preuves. Le réchauffement climatique n’a jamais pu être scientifiquement prouvé, malgré les milliards investis en recherche. Au contraire, depuis 1998, il n’y a plus de réchauffement, alors les réchauffistes cherchent à manipuler l’opinion publique, puisqu’ils n’arrivent pas à avoir de preuves scientifiques. Chaque semaine, Radio-Canada publie un article catastrophiste sur le réchauffement climatique, question de garder le sujet présent dans la tête des gens.

L’article en question est basé sur une étude de statistiques et de probabilités, et non pas des données climatiques ou de modèles informatiques. On est très loin d’une quelqconque preuve et encore moins de faits.

Mais c’est pas ça qui va arrêter Radio-Canada. La section « Science » de Radio-Canada n’est pas maintenue par des gens qui ont une base scientifique, mais par des activistes et des jeunes stagiaires qui ne font que Copier/Coller des articles trouvés sur le net (validé lors d’un entretien avec un membre du personnel de Radio-Canada).

Quand à la question du réchauffement, remarquez que qu’importe l’évènement météo, qu’il fasse chaud, froid, sécheresse, inondation, plus d’ouragans, moins d’ouragans, c’est toujours une « preuve » du réchauffement climatique. Selon ces zélotes, il n’y a aucun évènement météo qui peut être interprété autrement que par le « réchauffement climatique », renommé « changements climatiques », pour mieux pouvoir correspondre à toute éventualité.

Lisez à ce sujet l’article sur Björn Lomborg au sujet des mythes des évènements météo, que certains essayent de coller au « changement climatiques causé par l’homme » à chaque fois.
http://www.australianclimatemadness.com/2012/08/lomborg-on-extreme-weather-myths/



Björn Lomborg
Activiste écolo, ancien membre de Greenpeace mais qui a quitté le mouvement quand il s’est apperçu que le mouvement réchauffiste et écologiste était à côté de la track. Auteur du livre « The sceptikal environnementalist » et du film « Cool it!« . Il croit encore au réchauffement, mais de façon beaucoup moindre et que les solutions proposées par les réchauffistes et les gouvernements sont irréalistes et inutiles.


Billets reliés:
Comment manipuler avec les statistiques

James Lovelock se ravise

Top German environmentalist turns climate sceptic


Propos de Jean Tremblay

16/08/2012

Je ne suis pas un fan de Jean Tremblay, Maire de Saguenay.Des fois je trouve qu’il est à côté de la track. Je ne suis pas nécessairement d’accord avec lui sur les accommodements raisonnables, mais je suis contre le traitement que certains médias lui ont fait suite à ses propos au sujet de la candidate du PQ Djemila Benhabib.

Il faut se rappeler que Jean Tremblay est attaqué depuis longtemps par des organismes qui font la promotion de la laïcité et l’ont choisit comme cible parce qu’il est un partisan de la prière avant les assemblées du conseil de ville.

Je suis partisan de la laïcité et je trouve que la prière n’a pas sa place au conseil de ville, ni à l’assemblée nationale. Mais ses propos n’ont rien de racistes. Il s’en prend à ceux qui l’ont attaqué, et trouve que ce n’est pas une immigrante musulmane qui devrait être sur le dossier des accommodements raisonnables. Son expérience vécue en Algérie avec les intégristes religieux ne peut pas se traduire ici, et surtout ce n’est pas l’enjeu de la présente élection.

Hier soir, Patrice Roy (Journaliste à Radio-Canada) en entrevue avec le maire était très agressif, déformait ses propos et l’a même traité de raciste. Indigne d’un journaliste. Avant cette entrevue, Patrice Roy est allé demander au gens dans la rue ce qu’ils en pensaient. Comme plusieurs n’avaient pas entendu les propos ou même ne connaissaient pas le personnage, au lieu de demander seulement à ceux qui avaient entendu les propos, ils devaient se prononcer sur l’interprétation totalement biaisée du journaliste pour donner leur opinion. Sans surprise les commentaires étaient très négatifs. Sur un autre réseau, le journaliste s’est présenté dans un restaurant et questionné les gens présents. Des gens qui avaient entendu les propos et la majorité des gens appuyaient les propos de Jean Tremblay.

Le traitement qui est fait par les média influencent les gens, et certains journalistes sont loin d’être objectifs.
C’est pas nouveau de dire que Radio-Canada (francais) est un terreau fertile pour le PQ, tout comme CBC l’est pour le Parti Libéral fédéral. Les ex-journalistes Pierre Duchesne, Jean Dussault, Bernard Drainville étaient tous à Radio-Canada avant de travailler pour le PQ, et ils ne sont pas seuls, il est facile de le constater. Il est plus qu’évident que Radio-Canada a un biais très prononcé pro-PQ.


Scandale de manipulation! Comment déformer les faits pour faire peur au monde.

27/01/2012

J’écoutais ce soir l’émission 24 heures en 60 minutes, à Radio-Canada. Ils parlaient de l’hiver 2012, en lien avec le réchauffement climatique. Je suis habitué, surtout de la part de Radio-Canada de voir de la propagande verte. Il faut qu’ils en parlent continuellement pour que la propagande soit efficace, alors il ne se passe pas 2 ou 3 jours sans que les médias n’en parlent.

Mais cette fois-ci, ça dépasse les bornes. J’étais tellement choqué devant tant de propagande et de manipulation de l’information que j’ai décidé d’écrire ce billet sur le champ et en moins de 15 minutes.

Ils commencent avec ce vidéo de la Nasa qui porte sur les années 1884 à aujourd’hui. Mme Dusseault le présente en disant « Pour ceux qui ne croient pas encore au réchauffement climatique… » Pour un oeil non-averti, ça semble réellement catastrophique:

Ça commence en bleu ciel et fini en rouge feu. Pourtant, il n’y a une différence que de 1,5 degré tout au plus durant cette période, mais ça ils ne le disent pas.

Ce qui est malhonnête c’est que la période a été choisie très précisément pour exagérer le réchauffement, ils sont partis de la fin du petit age glaciaire jusqu’à aujourd’hui. Pourtant, il y a eu des périodes PLUS CHAUDES qu’aujourd’hui avant le petit ère glaciaire, comme l’optimum médiéval (où les Vikings ont colonisé le Groenland) où l’optimum Holocène (époque de la première civilisation humaine en Mésopotamie)
little-ice-age
Voyez sur ce graphique la période choisie pour l’animation, soit la fin du petit âge glaciaire (Little ice age) jusqu’à aujourd’hui. C’est très malhonnête de montrer ça quand on sait qu’il y a eu amplement de variations climatiques précédemment qu’on voit très bien sur le graphique.

Il oublient aussi de mentionner que ce n’est que depuis 1940, début de l’ère industrielle, et non 1884 que l’humain à commencé à envoyer un peu de CO2 dans l’atmosphère. Donc le réchauffement à commencé bien avant l’activité humaine, ce qui invalide la théorie qui dit que c’est le CO2 qui est responsable. Surtout quand on sait que présentement seulement 3% du peu de CO2 émit dans l’atmosphère est dû à l’activité humaine, plus de 96 % du CO2 émit annuellement est d’origine naturelle (Volcans, respiration animale, etc.).

Ensuite, leur invité est Karell Mayrand, de la fondation David Suzuki, pour nous parler de leur dernière activité de propagande, qui se tient à Québec:
http://www.davidsuzuki.org/fr/ce-que-vous-pouvez-faire/sommet-de-lhiver-2012/

Karell Mayrand n’est pas un scientifique, c’est un piètre pantin de la fondation David Suzuki, organisme de propagande dont le but est de faire de levée de fond perpétuelle. Ils reçoivent environ 10 millions par an, dont la majorité provient de groupe de lobby américains, et la moitié ce cette somme part en « salaire ». C’est ce même Suzuki qui avait lancé un site web à Noël qui disait aux enfants qu’il fallait acheter des flotteurs pour les rennes du Père Noël pour ne pas qu’ils se noient. L’argent que vous envoyiez à David Suzuki devait aider le Père Noël à se relocaliser parce que le Pôle Nord « fondait ». (http://wattsupwiththat.com/2011/11/30/the-worst-kind-of-ugly-propaganda-david-suzuki-targets-kids-at-christmas-in-the-name-of-climate-chnage/)

J’avais parlé de Mayrand la dernière fois dans ce billet https://crioux.wordpress.com/2011/09/13/al-gore-le-prophete/
alors qu’il participait à l’émission de propagande de AL Gore « Climate Reality Project », qui s’est avéré un échec monumental. C’était tellement mauvais que même les disciples de l’église verte au Québec n’en ont pas parlé tellement c’était ridicule et sans fondement. Si ça avait été largement diffusé au Québec, ça aurait considérablement nuit à la « cause » environnementale et commencé à réveiller les gens.

Alors c’est lui leur invité? Où sont les VRAIS experts? Les scientifiques? Les spécialistes? Est-ce que Radio-Canada à diffusé ces informations prises sur internet sans les vérifier? Ou alors est-ce qu’ils ont consciemment induits les gens en erreur par idéologie ou sensationnalisme?

Au moment d’écrire ces lignes, l’émission en question n’est pas encore disponible sur le site de Radio-Canada, mais ça devrait théoriquement l’être bientôt à cette adresse:

http://www.radio-canada.ca/emissions/24_heures_en_60_minutes/2011-2012/


Privatiser Radio-Canada

24/08/2011

Hier sur Sunnews, Ezra Levant a fait une émission spéciale intitulée « Save the CBC » sur les raisons de privatiser ce dinosaure d’une autre époque qu’est devenu Radio-Canada/CBC.

Radio-Canada/CBC reçoit 1,1 milliard d’argent de nos taxes chaque année, et va en chercher environ 500 millions de plus en publicité. Ce qui la met directement en concurrence avec les autres télévisions, mais eux n’ont pas ce 1,1 milliard de soutien. Dans les pays démocratiques, la télévision d’état à un rôle culturel et effacé. Dans les dictatures, comme l’ancien régime soviétique, la télévision d’état est un outil de propagande. Radio-Canada ressemble bien plus à un instrument de propagande politique qu’à une réelle télévision d’état.

Au niveau de l’information, il y a un biais évident gauchiste, syndicaliste et même réchauffiste. On nous répète les mêmes idioties (ex: « Le tueur de Tucson était un extrémiste de droite » alors qu’il était un fan de Karl Marx) et on nous cache certaines nouvelles (ex: Climategate, prise d’otage à Discovery Channel), question de faire du sensationnalisme pour augmenter les cotes d’écoutes ou ne pas contredire la ligne de pensée gauchiste. Rien à faire de la vérité ou du contenu d’intérêt public. CBC a refusé de diffuser les photos des criminels internationaux réfugiés au Canada, alors que les médias privés l’ont fait. Pourquoi? Parce que ça venait d’un méchant gouvernement de droite!

En plus, la qualité du contenu ne correspond pas à ce qu’on pourrait s’attendre d’une radio/télévision d’état. Elle fonctionne selon un modèle d’affaire qui a tout du privé. C’est devenu un ramassis d’émissions de piètre qualité, soumise aux cotes d’écoutes. Par moment, on croirait écouter TVA ou l’ancien TQS.

Anciennement, il n’y avait pas de publicité à Radio-Canada, comme d’autres télévisions d’état (ex: BBC). Maintenant, c’est devenu une entreprise dont le but est de faire de l’argent, en compétition avec les autres chaines privées, pour la part de la tarte publicitaire, mais aussi pour l’obtention de droits de diffusion d’évènements sportifs (ex: Olympiques)

La privatisation n’est pas une chose nouvelle, Pétro-Canada a été privatisé et est devenue rentable, Air-Canada à été privatisé et s’en tire quand même assez bien. Pourquoi pas Radio-Canada? Non seulement on économiserait 1,1 milliard par an, qui diminuerait le déficit, mais en plus on ferait de l’argent à la vendre, qui pourrait être placé au remboursement de la dette.

C’est certains que les zartisses monteraient aux bariccades. C’est une vache à lait pour les artistes sans talents.

Pour les gauchistes, ça serait impensable de laisser aller Radio-Canada à des méchants profiteurs capitalistes, qui ne feront plus leur propagande socialiste.

Guy A. Lepage, lors de son passage à l’émission « C’est juste de la télé », a dit au sujet des gens qui suggéraient de privatiser Radio-Canada:
« Quand j’entends des gens étroits d’esprit qui disent On devrait privatiser ou fermer Radio-Canada, j’ai envie de leur dire: T’es un crétin, t’es un imbécile, t’as pas de culture, t’as pas de vision. Tu n’es pas intelligent. »

Venant que quelqu’un qui a fait sa fortune à Radio-Canada, avec l’argent de nos taxes, ça veux tout dire. Avec une telle « qualité d’argumentation », c’est à se demander ce qui peut justifier tout cet argent qu’on lui a donné.

Une privatisation permettrait que Radio-Canada diffuse du contenu qui intéresse les gens, et non pas de faire de la propagande d’une élite gauchiste qui pense tout savoir. On n’est plus dans les années 50 ou le gouvernement savait ce qui était bon pour le petit peuple. On n’est plus à l’époque où les média d’informations (radio/télé) ne se rendaient pas en région et le gouvernement devait investir pour les rendre accessibles.

Il faut soit privatiser et diviser Radio-Canada en plusieurs petites compagnies, soit retirer le financement public, à l’exception des régions éloignées ou pour desservir les minorités (francophones et anglophones) là où les média privés ne le font pas.


Insulte à l'intelligence des Québécois

24/02/2011

Hier, au Club des ex à Radio-Canada, et aussi à TVA juste avant le discours inaugural de Jean Charest, des commentateurs ont insinué que des gens postent massivement des emails favorables à Charest, parlant même de système organisé, de « cabale ». (C’est quoi les chances que deux réseaux différents insinuent la même chose à quelques heures d’intervalle?)

Bien sûr, c’est « impossible » que quelqu’un puisse penser du bien de Charest alors que l’économie est à son meilleur depuis 30 ans. C’est « impossible » de penser qu’une commission d’enquête est un cirque ridicule et inutile et que Charest a peut-être raison de choisir un autre moyen. Quelqu’un qui appuie Charest est donc nécessairement un drone sans intelligence, payé par un « système » pour faire de la propagande…

Réveillez-vous! Vous êtes à l’ère d’internet, c’est chose courante d’utiliser internet pour faire de la propagande! Ça fait longtemps que ça existe. Et au Québec, on est très porté sur la chose. Quelques exemples:

  • Au début, il y a eu des « Microsoft drones », employés de Microsoft, qui étaient payés pour faire les lignes ouvertes, les éditoriaux, les forums de discussion etc, pour dénigrer les produits concurrents et chanter les louanges de Microsoft.
  • Lors de la première version de Hockeyville, les canadiens étaient appelés à voter pour la ville « Hockey », qui allait se faire payer un aréna par Kraft Canada. A l’émission « tout le monde en parle », ils ont invité les québécois à aller voter pour la petite ville québécoise qui était en lice, qui a gagné avec un nombre écrasant de votes.
  • Même chose avec Monopoly World, où c’est bien sûr Montréal qui a acquis la fameuse position de « Place du Parc », avec un nombre de votes largement devant Paris, New York et autres grandes villes du monde.
  • Au niveau politique, il y a tout plein de gauchistes, péquistes qui sont constamment sur les blogs des médias et les forums de Radio-Canada, pour cliquer « en désaccord » avec tous ce qui ne correspond pas avec leur « idéaux ».
  • Dernièrement, la pétition en ligne pour démission de Charest Charest/Contre Gaz de schiste/pour commission d’enquête a vu un nombre record de signataires, notamment à cause de l’utilisation des médias sociaux. Parmi les signataires, il y avait Jésus, Bouddah, Michael Jackson, des enfants, des morts etc. 🙂
    (voir ici)
  • Il y a quelques années, un député Adéquiste a été dévoilé alors qu’il opérait un blog politique sous un pseudonyme féminin. Une péquiste a aussi fait la même chose.
  • Dans la blogosphère indépendante, on a récemment vu un employé de la CSQ se promener sur les blogs qui ne sont pas favorables aux syndicats et tenter de semer la bisbille, mais il a a été démasqué parce qu’il écrivait du bureau, et son adresse IP résolvait à CSQ.NET.
    (voir ici)

Alors oui, des gens utilisent l’anonymat d’internet pour faire de la propagande. C’est pas nouveau, et ça existe partout, tout partis confondu et pas seulement en politique.

Par contre, tenter de dire que tout ce qui est favorable à Charest est automatiquement dû à une organisation est ridicule. Oui, il y a des « teindus » dans tous les partis, mais il y a aussi des gens assez intelligents pour se faire une opinion par eux-mêmes.

Sinon c’est comme avec les groupes écolos, si un scientifique ose parler contre le dogme réchauffiste, il est automatiquement accusé d’être « payé par les pétrolières ». C’est une façon complètement ridicule de dénigrer les arguments ou les appuis à un parti ou une cause, en s’attaquant à la crédibilité de l’individu au lieu de ses arguments.