Le coût réel des politiques énergétiques et leur résultat

11/11/2015

L’industrie du réchauffement climatique coûte 1500 milliards par an (ajouter 100 milliards par an demandé par l’ONU à la conférence de Paris) pour moins de 5 centièmes de degré en 100 ans!

Donc un total de 160 000 000 000 000$ (160 000 milliards) sur 100 ans (si ces montant n’augmentent pas, ce qui serait surprenant d’ici 100 ans) pour une limite du réchauffement de 0,048 degrés. Argent qui fini dans les mains de profiteurs, politiciens et de l’ONU….

Ces valeurs ont été calculées par Björn Lomborg (Auteur de « The skeptical environmentalist » et du film « Cool it!« (Trailer) (Full movie)), La valeur « optimiste » est de 0,048C alors que la valeur « pessimiste » est de 0,17C.
Source:
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1758-5899.12295/full

Le plus ridicule c’est que la variabilité naturelle, les variations climatiques qui ont toujours lieu, sont beaucoup plus importants que le supposé impact humain, et donc rendent cet exercice complètement farfelu et inutile.

Selon des scientifiques qui étudient les cycles solaires, le CO2 n’aurait qu’un impact extrêmement limité et les variations du climat seraient principalement dues aux cycles solaires, et les prédictions faites sur les cycles solaires parlent de refroidissement. Alors cet argent est dilapidé pour rien du tout.

Durant les derniers 3000 ans, il y a eu des variations naturelles de près de 3 degrés. Sans catastrophe, sans apocalypse.

Et on essaye de vous faire peur avec un hypothétique 2 degrés dans 100 ans. D’ici là ceux qui vous auront imposé toutes ces taxes vertes et carbones auront bien profité de vous et seront morts depuis longtemps quand dans les faits, c’est un refroidissement qui aura eu lieu…

Voir à ce sujet:
https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/


Dernière année de liberté et démocratie?

07/11/2015

Comme je disais il n’y a pas si longtemps, le monde se divise entre ceux qui veulent contrôler les autres, et ceux qui n’ont pas ce désir.

« The world is divided between the control freaks on one hand and the « live and let live » brigade on the other. »


L’ONU soumis à l’islam

22/09/2015

L’ONU, organisme de bureaucrates corrompus, soumis à l’Islam


2015 année la plus chaude?

17/09/2015

Selon la plupart des médias qui rapportent cette « nouvelle », dont météomédia, 2015 et 2016 vont être des années records de chaleur….

Ils se fient sur les données « ajustées » du NOAA, un organisme gouvernemental qui a été reconnu pour avoir manipulé les données passées en « refroidissant » le passé et en réchauffant le présent, pour rendre le réchauffement climatique plus important qu’il ne l’est. Toute les données utilisés dans cet article viennent du NOAA, donc des données « ajustées » qui viennent de source thermométriques imprécises, alors que les données satellites plus précises les contredisent. Et quand on demane eua NOAA de publier leur méthodologie derrière ces « ajustements », ils refusent..
https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2015/09/17/noaa-refuse-to-publish-methodology-for-temperature-adjustments/
Exemples de manipulation du NOAA:
https://stevengoddard.wordpress.com/2014/06/23/noaanasa-dramatically-altered-us-temperatures-after-the-year-2000/
http://www.telegraph.co.uk/news/earth/environment/globalwarming/11395516/The-fiddling-with-temperature-data-is-the-biggest-science-scandal-ever.html
https://stevengoddard.wordpress.com/2015/09/04/noaanasa-biggest-fraud-in-science-history/
https://stevengoddard.wordpress.com/2015/07/27/mind-blowing-temperature-fraud-at-noaa/

Quand on parle de données thermométique imprécises, c’est parce que les thermomètres ne sont pas répartis partout sur le globe, ils sont surtout dans les pays développées, et quand il y en a ils sont en majorité dans des aéroports, entourés de béton et d’asphalte, ce qui fausse les données.
Exemples:





Donc les données provenant de ces stations météo sont faussées, et c’est sur ça qu’ils se fient pour annoncer ces records.

Ils osent même dire « La tendance au réchauffement est clairement établie depuis le début des années 2000. » »
Pourtant si on prend les données les plus précises disponibles, les données qui proviennent des satellites de la NASA, il n’y a aucun réchauffement depuis plus de 18 ans, et aucune année n’a battu 1998 (une année El Nino) comme année la plus chaude.

Comment font-ils pour arriver à ces « records »?
-Ignorer les données satellites, les plus précises et qui couvrent toute la surface du globe.
-Utiliser uniquement des données thermométriques imprécises qui ne couvrent qu’une faible supercifie de la planète.
-Faire de l’extrapolation pour les endroits qui ne sont pas couvert par les thermomètres.
-Utiliser les données « ajustées » du NOAA.
-Et arriver à un « record » qui se calcule dans les centièmes de degrés, avec une marge d’erreur dans les dixièmes.

En 2014, ils avaient dit que c’était « l’année la plus chaude de l’histoire ». Tous les médias avaient répété cette histoire ad nauseam. Pourtant dès le départ cette phrase est fausse.

Premièrement, l’histoire n’a pas commencé en 1880. Remarquez comment c’est cette date qu’ils prennent toujours comme référence. Comme par hasard, 1880, c’est la fin du « little ice age », une des périodes les plus froides depuis 8000 ans. Il est tout à fait normal qu’il y ait eu un léger réchauffement de 0,7 degré depuis 1880. Et il y a eu au moins 5 périodes plus chaudes qu’aujourd’hui depuis 8000 ans… (qui selon eux ne font pas partie de « l’histoire »)

Deuxièmement, ce « record » de 2014 était tellement improbable et plus faible que la marge d’erreur, que la NASA a fini par se rétracter et dire que les chances étaient seulement de 38% que 2014 ait été la plus chaude. Mais ça, les médias n’en ont pas parlé.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2915061/Nasa-climate-scientists-said-2014-warmest-year-record-38-sure-right.html

Ils sont en train de faire la même chose avec 2015 et 2016.

Pourquoi ils répanderaient des faussetées?
Il ne s’agit pas de science, mais de politique. A l’approche de la conférence sur le climat de Paris, les politiciens et l’ONU font pression pour que les pays signent un accord contraignant et promettent de donner des centaines de milliards à l’ONU. Alors ils font de la propagande et les médias embarquent. Remarquez comment depuis quelques mois, tous les médias écrivent des article alarmistes à chaque semaine. Meteomédia ne fait pas exception.
Il a même été exposé ici que l’ONU donnerait de l’argent à des médias pour qu’ils propagent des articles alarmistes.
http://www.investigatemagazine.co.nz/Investigate/17255/un-and-oxfam-caught-bribing-journalists-to-write-climate-change-scare-stories/
Mais certain journalistes n’ont pas besoin d’être payés, ils sont tellement convaincus qu’ils ne se gênent même pas pour publier en masse de propagande réchauffiste.

Oui, nous somme une année El Nino, et il est probable que ça cause un petit réchauffement pour cette année. C’est pas certain non plus, El Nino est un phénomène complexe et mal compris. Il y a eu des années El Nino sans aucun réchauffement mesurable. Même si arrive, ça risque d’être seulement pour cette année et redescendre ensuite. Mais la conférence de Paris, c’est cette année. Une fois l’accord signé, même si la température se met à descendre dramatiquement, les pays signataires seront quand même obligés de donner des milliards à l’ONU pour « combattre le réchauffement » qui n’existe plus depuis 18 ans. C’est pas pour rien qu’ils sont si pressé de signer cet accord.

Dans l’article de météomédia, ils tentent de minimiser la signification de la « pause », le fait qu’il n’y a plus de réchauffement depuis 18 ans. Pourtant c’est extrèmement significatif, puisque ça contredit les prédictions basées sur les modèles climatiques. Selon ces modèles, la température aurait du monter en flèche, mais ça n’arrive pas. Ça ne peut signifier qu’une chose: les modèles sont faux. Et c’est pourtant sur les prédictions de ces modèles que l’ONU se base pour demander 100 milliards par an.
http://www.un.org/fr/climatechange/financing.shtml

Voici la différence entre ce que les modèles prédisent, et les observations réelles (points et carrés en bas)

Aussi ils ajoutent
« En moyenne, la température océanique et terrestre devrait augmenter d’environ 0,06 °C par décennie depuis 1880. Mais depuis 1970, cette augmentation moyenne s’accélère et est passée à 0,16 °C par décennie. »

Ils tentent de faire croire indirectement que la hausse de température mesurée serait causée par l’humain, ce qui n’est pas le cas. La hausse depuis 1880 est le simple retour à la normale suite au Little Ice Age, qui est un cycle naturel (cycle solaire), tel que démontré sur le graphique plus haut. Il y a d’autres cycles naturels qui font varier les température, (cycles solaires et océaniques) qui ont fait varier les température durant tout le 20e siecle. Dans les années 30, il y a eu des hautes températures et des sécheresses. Puis de 1940 à 1970, il y a eu un refroidissement. Ensuite de 1975 à 1998, un réchauffement. Et depuis plus rien, un plateau, la « pause » ou le Hiatus » comme le GIEC préfère l’appeler. Si ça avait été la faute de l’activité humaine, c’est depuis 1940 (boom indsutriel d’après guerre) que la température aurait dû monter en flèche, en corrélation avec le CO2 émit par l’humain. Ce n’est pas du tout ça qui est arrivé.

En plus ils disent:
« La conséquence sous-jacente de la hausse constante des températures sur Terre est l’augmentation des phénomènes extrêmes, tels que les épisodes de chaleur intense, de sécheresse, mais aussi de précipitations. »
-Hausse constante? C’est faux, tel que démontré par les données satellites UHA et RSS (voir plus haut)
Augmentation des phénomènes extrèmes? c’est faux aussi, il y a même moins d’ouragans et ils sont plus faibles depuis au moins 10 ans, du jamais vu. Ca fait 10 ans que la Floride n’a pas été touché par un ouragan.
http://www.livescience.com/50704-hurricane-drought.html
-Et ils osent dire dans la même phrase que ça va faire plus de sécheresses, mais aussi plus de pluies?! Et personne n’allume?

Ce sont des cycles naturels tout simplement, il faut s’adapter, comme l’ont fait nos ancêtres depuis des millénaires. L’humain ne contrôle pas le climat, et il ne pourra rien faire contre la période froide qui s’en vient non plus. (Tel que discuté dans les billets précédents)

Ce genre d’article dans les médias, contraire à la science et aux observations fait partie d’un effort de propagande de l’ONU pour faire accepter un éventuel accord de Paris sur le climat. En effet si ce sont juste des cycles naturels, comment l’ONU et les gouvernements pourraient justifier de nous taxer et nous contrôler?

Source:
http://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/terre–de-record-en-record-jusquen-2016/57232/


Météo 2050

18/12/2014

C’est l’OMM (Organisation météorologique mondiale) qui est derrière ces bulletins de météo fictifs (et remplis de faussetés), et l’OMM est l’un des fondateurs du GIEC (avec L’ONU)
Comme de raison, ca arrive juste au moment où L’ONU fait ses conférences sur le climat à Lima et à Paris…

La peur est le meilleur moyen de manipuler les gens….


http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2014/12/05/007-conference-lima-bulletin-meteo-srivastava.shtml


Tourisme Climatique

14/12/2014

Comme à chacune des conférences de L’ONU sur le climat, tout plein de bureaucrates, de journalistes et d’activistes se payent un beau voyage aux frais des contribuables, la plupart du temps dans les localisations exotiques. On appele-ça le tourisme climatique.

Voyez un exemple du party qu’ils se sont payé à Cancun:

Dicaprio faisait le party avec ses groupies pendant que Al Gore récitait de la poésie… Et Greenpeace se sont attiré les foudres du monde entier en abimant un des sites les plus précieux du patrimoire mondial, les lignes de Nazca.
http://business.financialpost.com/2014/12/12/peter-foster-the-carbon-in-the-climate-talks/
Tellement crédible comme conférence…

Non seulement ça, mais pour des gens qui veulent vous imposer de vivre avec moins et de cesser de consommer des énergies fossiles, ils en dépensent énormément pour faire ces conférences partout sur la planète…. Les transports en jet privé pour transporter tous ces bureaucrates de l’ONU et les réprésentants de tous les pays vers Lima ont produit plus de gaz à effet de serre et consommé plus de ressources que toutes les conférences précédentes.
http://www.usnews.com/news/business/articles/2014/12/09/lima-climate-talks-set-for-record-carbon-footprint
bali

Ils avaient bien préparé leur campagne de peur, en nous sortant des choses qui se sont ensuite révélée fausses, comme dire que 2014 « pourrait » être l’année la plus chaude « jamais enregistrée ». Bizarrement, cette histoire a été sortie par le WMO, qui est (avec L’ONU) fondateur du GIEC…
http://www.climatechangedispatch.com/spinning-the-warmest-year.html

Et le résultat? Comme les dernières années, rien du tout. Une entente de dernière minute pour dire qu’ils vont faire un autre party.. heu.. je veux dire conférence dans un autre pays…


Behind the green mask

16/11/2013

Présentation de Rosa Koire, auteur de « Behind the Green mask », au sujet de l’Agenda 21 de l’ONU.