Conspiration?

16/10/2017

« In politics, nothing happens by accident. If it happened, you can bet it was planned that way. »
U.S. President Franklin D. Roosevelt

Non je ne suis pas un adepte des théories de conspiration. Je m’amuse souvent à les démolir en utilisant la science et les faits. 9/11, false-flag, truthers, chemtrail, etc.. Toutes de la foutaise.

Sauf qu’il y a un mouvement actuel mondial, qui ressemble drôlement à une conspiration, et lui il est difficile à ne pas remarquer et se poser de sérieuses questions. Il y a tellement de choses à dire, on pourrait en écrire un livre, mais je vais me contenter de survoler les plus importantes

Censure:
Graduellement, les mouvements, médias et sites de « droite » (conservateurs) se font censurer. Paul-Joseph Watson se fait censurer ses vidéos sur Youtube , et « unsubscribe » ses followers de façon massive. Référence: Paul-Joseph Watson, « I won’t be around much longer »

The Rebel est en train de se faire démolir, référence: https://www.therebel.media/stand-with-the-rebel
Facebook et twitter font disparaitre les pages et les commentaires « conservateurs » et censure les commentaires « de droite », mais les pages gauchistes extrémistes et violentes sont exempts de toute censure. Même chose avec tout commentaire qui critique l’islam sur Facebook.
Références:
https://www.theguardian.com/technology/2016/may/09/facebook-newsfeed-censor-conservative-news

https://www.louderwithcrowder.com/facebook-removes-thousands-german/

http://thehill.com/blogs/pundits-blog/media/303295-how-facebook-twitter-are-systematically-silencing-conservative

https://milo.yiannopoulos.net/2017/11/twitter-cracks-down-on-conservative-personalities/

Ici, un scientifique sceptique reconnu, qui écrit un livre dénoncant les mensonges de Al Gore, se fait fermer son site web. Al Gore fait partie des conseils d’administration de la plupart des géants de la technologies, comme Google etc.
After publishing new book critical of Al Gore, climate scientist has website shut down by attacks

Pour faciliter cette censure, Obama a cédé à un groupe international le contrôle des serveurs DNS internet, alors qu’avant c’était les USA, là où la constitution garanti la liberté d’expression qui les hébergeaient. Sans le contrôle des serveurs DNS garanti par cette liberté d’expression, n’importe quel site peut être censuré par une décision de politiciens internationaux (ce qui inclu des dictateurs communistes ou islamistes).
Référence: http://www.newsmax.com/BradleyBlakeman/obama-internet-cruz/2016/07/31/id/741413/

Biais mnédiatique:
Aussi, tous les médias sont à l’unisson, à croire qu’ils lisent la même nouvelle écrite d’avance, toujours biaisée du même sens. On l’a vu avec la couverture hyper-biaisée de la manifestation de la meute. Tous les médias disaient que la meute était raciste, fasciste, anti-immigration, et que les antifas était des « anti-racistes », pro-migrants. Alors que la vérité était que la meute était un groupe de citoyens nationalistes et les antifas un groupe de terroristes internationaux, financé par des organismes qui sont en retour financés par Georges Soros, un milliardaire globaliste qui a avoué a maintes reprises vouloir établir un nouvel ordre mondial.

Georges Soros est derrière Obmama, Clinton, Trudeau et la majorité des politiciens Européens.

On apprend aussi que Jason Kessler, un militant d’extrême gauche ayant travaillé pour Obama a organisé la manifestation appelée “Unite the right” (Unir la droite), et y a convié les conservateurs, mais aussi des groupes néo-nazis et le Ku Klux Klan. Son nom a été caché, ce qui fait que le piège n’a pas été détecté immédiatement. Une fois sur place, les conservateurs n’ayant pas envie d’être avec des gens peu fréquentables ont voulu partir, mais le piège s’était refermé. Une manifestation “antifas” et Black Lives Matter avait été organisée, et la police avait reçu l’ordre de « stand down », laisser les manifestants “antifas” et Black Lives Matter venir armés de divers moyens de blesser. Les manifestants “antifas” et Black Lives Matter ont pu assiéger les manifestants d’en face, et quand ceux-ci ont demandé à pouvoir quitter les lieux, la police leur a dit qu’ils devaient traverser les hordes gauchistes, sans la moindre protection policière. Des affrontements physiques ne pouvaient que suivre, et ils ont suivi. Les cameras de télévision étaient là et ont fait des gros plans sur néo-nazis et membres du Ku Klux Klan, très peu nombreux, en les présentant comme les agresseurs, alors que, aussi répugnantes soient leurs idées, ils étaient les agressés. L’un d’eux, en colère et en panique quand ils frappaient sa voiture, a commis l’irréparable et a tué une jeune manifestante d’extrême gauche.

https://www.dreuz.info/2017/08/22/le-coup-detat-anti-trump-se-poursuit-aux-etats-unis-2/
https://www.allenbwest.com/2017/08/19/bombshell-new-evidence-suggests-charlottesville-complete-set/

On peut retourner plus loin encore avec Loretta Lynch qui rencontre en privé Bill Clinton, et qu’ensuite les accusations contre Hillary (la candidate de Soros) tombent comme par magie, les manifestations « anti-Trump » qui sont en fait organisées par des manifestants payés, financé par des organismes sous la tutelle de « Open society fondation », une organisation de Georges Soros. Les manifestations de Black Lives Matter (financées par Georges Soros), dont le but semble noble (antiracisme) mais le but est le racisme anti-blanc et le résultat est la division et les tensions raciales jamais vues depuis des décennies. Trump n’était pas celui qui devait avait été choisi par les « élites », les manipulateurs avaient arrangé les élections pour que Hillary l’emporte, mais la tendance a été tellement forte que Trump a quand même gagné. Wikileaks a montré des liens entre le parti démocrate et Georges Soros.
Soros qui prédit que Hillary va gagner:

http://www.breitbart.com/london/2015/11/02/soros-admits-involvement-in-migrant-crisis-national-borders-are-the-obstacle/
Entrevue avec Soros:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2913625/Billionaire-George-Soros-spent-33MILLION-bankrolling-Ferguson-demonstrators-create-echo-chamber-drive-national-protests.html

L’union Européenne était un test pour les globalistes, une première étape. Une fusion de nationalités et la disparition des frontières. Ce qui était supposé être une union monétaire et économique est rapidement devenu un gouvernement totalitaire, dirigé par des bureaucrates en Belgique. L’EU dicte à des pays de prendre des migrants, contre leur gré. Ce qui a mené entre autre au Brexit.
http://www.express.co.uk/news/politics/697659/Brexit-vote-European-Union-EU-Brussels-oligarchy-Italian-MEP-Barbara-Spinelli

La crise des « réfugiés » en Europe, encore une fois c’est Soros qui est derrière ça, il encourage et finance les organismes « humanitaires » pour migrer le maximum de gens provenant de cultures très différentes en Europe. Toujours dans le but de démolir les valeurs occidentales et démolir les nations occidentales.
Des organismes « humanitaires » qui transportent directement des migrants à une échelle industrielle:

https://gefira.org/en/2016/12/04/ngos-are-smuggling-immigrants-into-europe-on-an-industrial-scale/

Il y a un fil conducteur derrière tout ça. Si vous ne le voyez pas encore.

Le fil conducteur? Le globalisme, cette doctrine qui veut abolir les nations, et remplacer le tout par un gouvernement mondial socialiste, avec les « élites » au pouvoir. Le globalisme veut détruire les valeurs famililales, tout sens d’appartenance à une nation/ patriotisme et détruire les symboles et les héros nationaux. (ex: démolir les statues). Il n’y aurait plus de nations, plus de valeurs occidentales de liberté, juste une masse de consommateurs de races mixtes, de religions mixtes, sans valeurs, sans possibilité de se sauver ailleurs, sans possibilité de se révolter. Quand un dictateur arrive au pouvoir dans un pays, les citoyens ont la possibilité de se révolter, ou au minimum se sauver dans un autre pays plus libre. Ce n’est plus possible avec un gouvernement mondial.
http://www.bbc.com/news/uk-politics-18519395
http://www.americanthinker.com/articles/2016/09/globalism_soros_and_charlotte_now_i_get_it.html

L’ONU fait partie de cette mouvance, avec ses agenda 21 et agenda 2030. L’ONU acquiers son pouvoir et ses milliards sous le couvert de l’environnement et du développement durable. En réalité c’est le contrôle de toutes les ressources sous un gouvernement mondial, bien sûr basé sur L’ONU, l’abolition de la propriété privée et éventuellement déplacer les humains dans des mégavilles et empêcher le développement ailleurs. Un gouvernement socialiste mondial.

https://books.google.ca/books?id=JxSFDAAAQBAJ&pg=PA128&lpg=PA128&dq=greenpeace+global+world+government&source=bl&ots=QSRNIc90I0&sig=NOGsD-YSAP2cqXFynyIGgKmCSKk&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi-rMOMv-3VAhVB5IMKHcFyCu44FBDoAQg8MAQ#v=onepage&q=greenpeace%20global%20world%20government&f=false

La question est pourquoi presque tous les gouvernements ont signé ces documents qui appuient l’Agenda 21? et tous les traités « pour l’environnement »? Même les gens qui travaillent au GIEC disent que ça n’a plus rien à voir avec l’environnement, que c’est de la redistribution de richesses, donc du « socialisme mondial ».

Le marxisme culturel a été utilisé pour manipuler les opinions dans ce même sens depuis des décennies: destruction des valeurs morales occidentales, destruction de l’attachement à la nation, infiltration des institutions d’enseignement et des médias, etc.

Les mouvements BLM, Antifas etc, sont présents partout, ont exactement le même discours, en même temps et sont financés par les mêmes groupes/organismes (Tides fondation, Open society fondation (Soros)). Ils sont pro-multiculturalisme, anti-nationalisme, marxistes, socialistes, pro-lgbtqr2%&*, violents et sont (surprise) pro pédophile! (« No pedo bashing » sur leur bannière)

Ils se disent antifascistes et antiracistes, mais ils utilisent les méthodes fascistes et sont racistes anti-blanc. Ils sont les outils, le bras armé des globalistes.

Ironiquement, dans le passé, les activistes révolutionnaires qui ont aidé les communistes, sont les premiers à se faire excécuter une fois la dictaure communiste implantée. Une dictature ne veut pas avoir d’activistes et de fauteurs de trouble qui se sentiraient floués quand ils se rendent compte que les promesses et l’utopie ne sont pas au rendez-vous.


Traitez-moi de conspirationniste si vous voulez, mais quelque chose de mauvais s’en vient, il sera déguisé comme un mouvement de paix et de tolérance, et il sera très violent et intolérant envers ceux qui vont s’y opposer, comme toutes les dictatures socialistes/communistes l’ont fait dans le passé.

En complément, citations de globalistes à propos du nouvel ordre mondial:
http://www.globalistagenda.org/quotes.htm

En complément, entrevue avec Yuri Bezmenov, ex agent du KGB qui avait fuit en occident dans les années 1980, à propos du marxisme culturel:

Publicités

Pop culture et marxisme culturel

05/02/2017


Fier d’être gay?

31/10/2014

Tim Cook, le PDG d’Apple fait son « coming out » et se dit fier d’être gay. (Pourtant c’était un fait déjà connu depuis longtemps).
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/10/30/01007-20141030ARTFIG00176-fier-d-etre-gay-le-pdg-d-apple-fait-son-coming-out.php

Tant mieux pour lui, on ne devrait pas avoir à se cacher, ce n’est pas une maladie.

Là où ça accroche pour moi, c’est le principe de « fierté ». On peut être fier de ce qu’on a accompli, mais pourquoi être fier de quelque chose qu’on a pas choisi et qu’on ne peut pas changer?

Quand un homosexuel se dit fier d’être gay, la masse dit « bravo »
Si un hétéro se fier d’être hétéro, il est crucifié sur la place publique comme étant un sale homophobe.

Quand une femme se dit fière d’être une femme, la masse dit « bravo »
Si un homme se fier d’être un homme, il est crucifié sur la place publique comme étant un sale misogyne.

Quand un noir se dit fier d’être un noir, la masse dit « bravo »
Si un blanc se fier d’être un blanc, il est crucifié sur la place publique comme étant un sale raciste.

racism

Et c’est la même chose avec n’importe quelle autre minorité.

Pourquoi? Pourtant dans nos sociétés occidentales, les cas d’oppression des minorités sont très rares et peu violents, contrairement à d’autres pays ou les femmes sont considérées comme des animaux, les homosexuels exécutés, et les noirs vendus comme esclaves (oui ça existe encore dans certains pays musulmans).
Parce que c’est du marxisme culturel, la victimisation des minorités dans le but de détruire les valeurs morales de la majorité occidentale. Dans cette doctrine marxiste, tout doit être la faute des occidentaux et du capitalisme, qui « opprime les minorités ». Jamais ils ne vont pointer ce qui se passe ailleurs, même si c’est beaucoup plus grave, parce que le but est de détruire les sociétés occidentales et détruire leurs valeurs familliales, nationalistes et morales judéo-chrétiennes, parce que que c’était ce qui avait fait obstacle au communisme.

Extrait du billet sur le marxisme culturel:

Herbert Marcuse écrit : « C’est le peuple qui n’a pas rempli le rôle que lui avait réservé la théorie révolutionnaire » … « mis devant la possibilité de la révolution, le peuple aura préféré s’en détourner en adhérant profondément aux institutions définissant la civilisation occidentale. » « Qu’une conscience non révolutionnaire – ou plutôt antirévolutionnaire – prévaut dans la majorité de la classe ouvrière, cela saute aux yeux. » Et il continue: « Il faut préférer la dictature des intellectuels au pouvoir d’un peuple encore imparfait. […] Il est nécessaire, pour une société civilisée, que des gens éduqués aient des prérogatives politiques pour combattre les sentiments, les attitudes et les concepts des masses non éduquées. » . Cette doctrine ils l’ont appelé « Marxisme Culturel », ou Déconstructivisme.
En Europe comme aux États-Unis les méthodes employées pour détruire le pouvoir occidental sont les mêmes : fragmentation de la société, immigration, communautarisme, métissage, marriage homosexuel, destruction de la famille, de la nation etc. Il était impératif d’infiltrer et de prendre le contrôle des lieux dans lesquels sont dispensées les valeurs, c’est-à-dire, l’école, l’église, la justice, les médias, les partis politiques, les milieux artistiques, … afin d’y détruire les valeurs anciennes et de les utiliser pour dispenser de nouvelles « valeurs ». On pourrait donc façonner la pensée des peuples, promouvoir la fragmentation de la société en minorités, religieuses, raciales, sexuelles, et dresser ces minorités contre la majorité traditionnelle culpabilisée qui n’avait plus d’autre choix que de se taire. Au moindre écart de language, on vous traîne devant les tribunaux, en brandissant jusqu’à plus soif les clichés éculés de l’antisémitisme, de la xénophobie, du racisme, de l’islamophobie, du fascisme, de l’homophobie, du nazisme, etc. Cela se fait toujours au nom de causes nobles, charitables, compassionnelles, antiracistes, droit-de-l’hommistes. Nous en sommes témoins tous les jours.

Une minorité restera toujours une minorité, elle n’a pas à être glorifiée ou d’avoir plus de droits ou de pouvoir que la majorité. Elle n’a pas à être ostracisée ou persécutée non plus.