Censure Facebook et « fact checkers »

25/03/2019

Ce matin, j’ai recu une notification de facebook comme quoi un article que j’ai publié était « Faux » et donc la visibilité de ma page allait être diminuée. C’est sans appel.

Article en question que j’ai partagé sur la page Facebook de mon Blog:
« Patrick Moore est un écologiste et un scientifique, très différent d’un environnementaliste (qui est une idéologie politique) »
https://www.dreuz.info/2019/03/13/patrick-moore-ex-greenpeace-canada-bien-sur-quil-y-a-un-changement-climatique-il-existe-depuis-le-debut-des-temps/?fbclid=IwAR2TKOOOWy383KJghcnCdDYlFwCkMfda3c-9ZNwt-CUYfJk-CMc5AolrjYw
Dreuz est un site à contre-courant, mais le contenu de cet article en particulier était véridique. S’ils voulaient vraiment couper les Fake news, il faudrait commencer par les mainstream médias comme CNN, MSNBC, BBC, Radio-Canada, et.. LeMonde. CNN dit chaque jour depuis plus de 2 ans que Trump avait fait de la collusion avec la Russie pour influencer le résultat des élections, sans jamais pouvoir donner aucune aucune preuve. Et le rapport de Muller vient de sortir et innocenter complètement Donald Trump. Qu’est-ce que fait CNN?, ils en remettent et disent que c’est un cover-up. Ca c’est du fake news!

« Les décodeurs du monde » (lemonde.fr), qui est un des fact checker utilisé par Facebook, disent que l’article que j’ai partagé est un fake news, en se servant d’un de leur propres articles comme référence:
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/03/22/pourquoi-la-responsabilite-humaine-dans-le-rechauffement-climatique-n-a-rien-d-un-canular-contrairement-a-ce-que-soutient-donald-trump_5439989_4355770.html?fbclid=IwAR08N4S-5tkYXyB71f9u762B1kei0J8j7jeYi42Sb21GzdDyPU6rcR3DNqE

Leur article de rhétorique est épouvatablement biaisé et factuellement incorrect.

J’ai bien sur essayé de contacter les supposés Fact checker en question, avec un court message « à chaud » sous le coup de la colère. Ils m’ont répondu:

>>> « SENECAT, Adrien » 2019-03-25 08:46 >>>
Bonjour Christian,

Nous avons effectivement publié un article qui explique pourquoi Patrick Moore n’est pas fondateur de Greenpeace, et pourquoi sa négation de la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique est contredite par les faits.

Facebook tient compte de nos conclusions pour avertir les lecteurs des articles qui relaient cette rumeur. A aucun moment il n’y a « censure » comme vous l’affirmez.

Cordialement,

Adrien Sénécat


Ce à quoi je leur ai réopondu:


Vous êtes épouvatablement biaisé et vous démontrez que vous n’avez aucune compétence pour être « fact checker ». Je suis désolé pour ma réaction « à chaud » quand j’ai été informé de cette censure ce matin, je vais tenter d’être plus clair:

Vous osez remettre en question un article à propos de Patrick Moore, un scientifique, écologiste(diplômé), co-fondateur de Greenpeace, en disant que le réchauffement climatique causé par l’humain est un « fait », alors que vous n’avez aucune compétence scientifique sur le sujet. En plus, vous osez citer comme référence un article de votre propre média, qui est épouvantablement biaisé et qui est textbook fake news.

Juste le début donne le ton:

« Le site d’extrême droite américain « Breitbart » nie le réchauffement climatique en citant un « fondateur de Greenpeace ». Une intox grossière reprise par Trump. »

Dire que Breitbart est « extrème droite », mettre « fondateur de Greenpeace » entre guillemets pour mettre en doute (alors qu’il est réellement un des co-fondateurs) « intox grossièrement reprise par Trump », etc.. S’il y a un article de fake news, c’est bien celui du Monde….

Et oui c’est de la censure, parce que Facebook m’explique clairement ce matin que plus je vais publier de contenu comme ça, plus la visibilité de ma page sera restreinte. Mon blog est spécialisé pour exposer les failles de cette arnaque en utilisant du contenu provenant de papiers scientifiques et de scientifiques reconnus. Aussi bien dire que bientôt, plus personne ne verra ma page.

Vous êtes en train de devenir complice de la dictature de la pensée unique, une honte pour un média qui se doit d’être objectif. Et qu’est-ce qui va arriver quand cette foutue arnaque de réchauffement sera démontrée comme étant tout simplement des cycles naturels? Vous aurez fait un tort irréparrable à la liberté d’expression et vous aurez été parmis les collabos globalistes qui se servent de cette arnaque pour justifier taxes et contrôle.

Vous osez dire que ce sont des « faits » alors que vous n’y connaissez rien. Cette arnaque est purement politique et n’a plus rien à voir avec la science. Les gourous réchauffistes sont tous des politiciens, des jeunes socialistes et des artistes, pas des scientifiques. Alors que les leaders sceptiques sont majoritairement des scientifiques. Les infos toxiques sur lesquelle vous vous basez sont les véritables fake news.

Faits:
-Non, il n’y a plus de réchauffement statistiquement significatif (hormis quelques pics causés par El Nino, cycle naturel océanique) depuis 1998, prouvé par les données satellitaires. Il y a même une faible tendance au refroidissement qui commence.
-Oui le réchauffement de 1 degré depuis 100 ans à existé, mais il n’a absolument rien d’exceptionnel comparé aux cycles passés, tant en amplitude qu’en rapidité. En fait il est le moins chaud de tous les cycles (optimums médiéval, romain, minoéen, holocène) depuis la fin de la dernière ère glaciaire. (voir annexe)
-Le truc utilisé par les réchauffistes est de partir toujours de 1880 comme référence, alors que 1880, c’est juste à la fin du Little Ice Age, une des périodes les plus froides depuis 8000 ans. Il est normal que ça se soit réchauffé un peu par la suite, rien à voir avec l’activité humaine. (voir annexe)
-L’effet du CO2 a été grandement exagéré à des fins politiques, son effet de serre devient pratiquement nul passé 400ppm (taux actuel) et est insignifiant comparé au principal GES: la vapeur d’eau.
-Le CO2 à un impact insignifiant comparé à la variabilité naturelle: les cycles solaires et océaniques ont des impacts beaucoup plus importants.
-L’humain n’est responsable que de 3% des émissions annuelles de CO2, tout le reste est naturel (dégazage des océans, volcans sous-marins, respiration animale etc..) et la durée de vie dans l’atmosphère du CO2 n’est que de 5 ans (contrairement a ce qu’affirme le GIEC en disant que c’est des centaines d’années).
-Jamais il n’y a eu de consensus de « 97% des scientifiques » sur le sujet, si vous saviez d’où ça vient, vous auriez honte d’y avoir cru.
-Le GIEC n’est pas une source fiable ni crédible. Le processus du GIEC est de sélectionner des articles scientifiques qui disent ce qu’ils veulent entendre, ensuite les réécrire (chaque ligne est scrutée à la loupe et modifiée pour être « acceptable ») et ensuite ils en font un résumé pour les décideurs (propagande pour les politiciens), qui eux ensuite décident d’envoyer plus de 100 milliards par an à l’ONU.

Si vous ne comprenez pas ce que j’ai écris, vous ne devriez pas être fact checker sur tout ce qui touche la science du climat.

« Unfortunately the global warming hysteria, as I see it, is driven by politics more than by science »
-Freeman Dyson, un des plus grands scientifique de notre ère.

En Annexe: Température depuis la fin de la dernière ère glacaire:

Tous les mainstream médias ont ignoré cette sortie de Patrick Moore, parce que ca contredit leur agenda et ce qu’ils répètent comme des perroquets depuis des décennies, alors c’est normal que ça soit des sites plus marginaux, ou conservateurs qui sortent l’histoire. Ce que les Facts Checker font c’est du damage control pour le compte de Greenpeace et des orgasnismes réchauffistes.

Ce genre de censure est extrèmement dangereux, c’est le début de la dictature de la pensée unique. La censure est le début de la dictature.

Note: Plus d’infos sur monsieur le Fact Checker, et on voit très bien un biais important, ca resemble plus à un activiste qu’une personne neutre et objective:
https://www.lemonde.fr/journaliste/adrien-senecat/


Censure à deux vitesses

13/01/2015

Ça me fait bien rire de voir des gens qui affichent « je suis Charlie » et clâmer défendre la liberté d’expression, alors que ce sont les mêmes qui veulent faire taire Eric Duhaime, veulent censurer Sun News ou Radio-X, ou tous les médias qui ont des idées contraires à la leur….


Intolérance au nom de la tolérance

14/05/2014

expression

Il y a un principe fondamental de la Liberté d’expression, c’est que même si je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, il faut que vous ayez le droit de l’exprimer, tant que ça ne tombe pas dans les attaques personnelles et la diffamation.

De plus en plus, on voit des gens se faire censurer, perdre leur emploi et même poursuivre en justice, simplement parce qu’ils osent avoir une opinion qui est contraire à la majorité ou « politiquement incorrect »

L’intolérance au nom de la tolérance est devenu la norme.

Les exemples sont nombreux, on crie au racisme, à l’homophobie ou islamophobie au moindre écart de langage.

Comme par exemple ici quand un joueur dans une ligue d’improvisation se fait traiter de raciste, simplement parce qu’il parle dans une langue imaginaire africaine:
https://crioux.wordpress.com/2014/02/10/le-politiquement-correct-a-la-lig/

Donald Sterling, qui a été banni à vie du Basketball professionnel, en plus d’une amende de 2,5 millions pour avoir dit dans une conversation privée à son ex qu’il aimait pas ça quelle se montre en public avec des noirs. Son ex savait comment le provoquer et enregistrait la conversation. Oui Sterling est un vieux con raciste, mais il a le droit de l’être. Il y a des noirs qui sont racistes aussi, mais ça personne ne les dénonce, parce que c’est politiquement incorrect de dire qu’un noir est raciste.
http://variety.com/2014/biz/news/donald-sterling-suspended-clippers-racist-comments-1201166721/

La Star de l’émission Duck Dynasty, (émission de télé réalité de chasseurs Red Necks) qui a perdu son emploi simplement parce qu’il a dit que selon lui l’homosexualité était un péché. C’est sa religion qui le dit et la liberté de religion est un droit.
http://www.examiner.com/article/duck-dynasty-dad-phil-robertson-loses-job-on-a-e-for-calling-homosexuality-a-sin

Le CEO de Mozilla qui a perdu son emploi simplement parce qu’il a appuyé financièrement un groupe qui prônait une définition traditionnelle du mariage. Favoriser la définition traditionnelle du mariage n’est pas « anti-gay ». Même certains homosexuels pensent que le mariage devrait rester l’institution traditionnelle homme-femme.
http://www.telegraph.co.uk/technology/news/10767104/Mozilla-appoints-new-CEO-after-gay-marriage-controversy.html

Les commentaire de censure anti-gay sont presque toujours dirigés envers les groupes chrétiens, il y a une guerre au christianisme parce que les plus intégristes sont anti-gay. Pourtant les autres religions, et en particulier l’Islam sont bien plus anti-gay que les chrétiens et personne ne les dénonce pour ça. Les groupes chrétiens intégristes souhaitent habituellement que le mariage reste selon la définition traditionnelle, les plus extrémistes disent que l’homosexualité est un péché. Plusieurs pays musulmans exécutent publiquement les homosexuels, mais au nom de la tolérance du multiculturalisme, on ne les dénonce pas autant qu’on dénonce les chrétiens. Comment peut-il être correct de dénoncer et punir des gens qui dénoncent l’homosexualité ou disent qu’il ne sont pas d’accord avec la redéfinition du mariage, mais ne rien dire contre ceux qui les exécutent publiquement?

Selon le président de l’Iran, il n’y a pas d’homosexuels en Iran, puisque c’est une « maladie de l’occident ». Pourtant, il y a régulièrement des exécutions publiques d’homosexuels.

Ou alors David Suzuki, qui a dit: « Deny Deniers their Right to Deny!« . Donc selon lui ceux qui ne sont pas d’accord avec l’arnaque réchauffiste ne devraient pas avoir le droit de parole.
http://www.huffingtonpost.ca/david-suzuki/climate-change-denial_b_1325198.html

En 2007, Ted Kennedy disait à propos de ceux qui ne croient pas au réchauffement climatique « .. And we need to start treating them as traitors » et aux USA le sort réservé pour trahison est la peine de mort…

Justin Trudeau a dit que les candidats au PLC devraient obligatoirement être pro-choix et pro-réchauffement climatique, sinon, ils seront exclus. Les prochains députés libéraux n’auront pas le droit d’exprimer leur opinions sur le sujet. Et dire qu’il y en a pour dire que Harper est un « dictateur », surtout après que Trudeau ait ouvertement dit qu’il admirait la dictature chinoise… Avec Trudeau au PLC, les candidats n’ont plus aucune liberté d’expression.
http://www.theglobeandmail.com/globe-debate/pro-choice-its-no-choice/article18623038/

Ou les gauchistes qui voulaient empêcher Radio-X d’avoir une licence à Montréal, ou encore que Sun News soit diffusé par les distributeurs. Selon eux, seuls les médias de gauche ont le droit d’exister. Si vous aimez pas ça, vous avez juste à pas l’écouter, mais vous n’avez pas le droit d’empêcher les autres de le faire.

Aujourd’hui, il est devenu impossible pour un humoriste de faire une blague sur les noirs, les homosexuels, les femmes, les juifs, les musulmans ou n’importe quelle autre minorité.

La liberté d’expression n’est pas uniquement quand ça fait notre affaire.

Si vous n’êtes pas d’accord avec les propos ou l’opinion de quelqu’un ou d’un propriétaire d’entreprise, vous avez le droit de lui dire que vous n’êtes pas d’accord, de ne plus acheter ses produits, de ne plus écouter son émission, mais vous n’avez pas le droit de lui retirer sa liberté d’expression. Le jour où on ne pourra plus dire ce qu’on veut sans se faire arrêter, on sera devenu une dictature. La liberté d’expression a été chèrement acquise, il faut la protéger.

Cette citation, souvent faussement attribué à Voltaire résume très bien ce que doit être la liberté d’expression.

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

Et en bonus:


Rappel: Règles d’éthique

21/01/2014

Je suis pour la liberté, et en particulier la liberté d’expression. Depuis les début de ce blog, je m’efforçais de ne pas censurer, et pendant des années j’y suis parvenu. Si quelqu’un en venait aux insultes, je lui répondais simplement: « L’insulte est l’argument de celui qui n’en a plus« . Habituellement ça suffisait. Puis en quelques rares occasions, j’ai dû censurer les commentaires de quelques trolls qui profitent de l’anonymat d’internet pour venir m’invectiver, ou alors tenaient des propos extrêmement vulgaires.

Mais comme je censurais rarement, de plus en plus de gens se sont ramassés ici, (parce qu’ailleurs, leurs propos étaient censurés). A un moment, le flot d’insultes a augmenté radicalement, et j’ai même reçu des menaces explicites (raison pourquoi mon email n’est plus disponible). A partir de ce moment j’ai du me résigner à censurer occasionnellement. Si vous n’utilisez pas un langage correct et respectueux, vous jouez au troll, ou si vous insultez vos interlocuteurs, vous ne serez pas publiés. Tenez-vous le pour dit.

Où est-ce que la société s’en va quand les gens se permettent d’insulter des gens qu’ils ne connaissent même pas? Si vous ne feriez pas votre commentaire en personne, il ne mérite pas d’être fait sous le couvert de l’anonymat d’internet non-plus.


Contre les poursuites-bâillons: la CSQ attaque les blogueurs

05/02/2011

(Trouvé via Pour un monde à droite)

La CSQ tente de faire taire des blogueurs amateurs (Les Analystes.ca) qui osent attaquer la gauche. Ces blogueurs sont des sympatisants du Réseau Liberté Québec, cible préférée des syndicats, puisque ce mouvement de centre-droite prône la liberté d’association (le choix pour chacun de se syndiquer ou non), donc l’abolition de la formule Rand.

Ce qui est inacceptable, c’est que la CSQ utilise l’argent des syndiqués pour son combat idéologique. Ont-ils demandé l’opinion de leur membres avant de faire cette attaque? Mon syndicat aussi s’implique dans toute sortes de dossiers internationaux ou socialistes, sans l’accord de ses membres. Pourtant c’est pas pour ça qu’on leur donne de l’argent. Ça va coûter sûrement très cher cette poursuite, mais les syndicats sont très riches (Les syndicats amassent environ 800 millions par an en cotisations), alors que les blogueurs amateurs n’ont pas un sou. Il s’agit donc d’une poursuite-bâillon, dont le seul but est de faire taire ceux qui osent parler contre les « valeurs syndicales ».

Ils ont déposé une mise en demeure (disponible ici)

Selon Réjean Parent, de la CSQ, les propos diffamants et haineux sont les suivants:

Ainsi, le 30 janvier dernier, Reynald Du Berger critiquait la gauche au Québec en tenant les propos suivants : « …on a beaucoup trop de moumounes gauchistes ! Avez-vous remarqué qu’au Québec (et c’était remarquablement représenté le 23 octobre au Réseau Liberté-Québec), la droite, c’est jeune et masculin, la gauche c’est formé d’hommes vieux et féminisés et de vieilles femmes. »

Et alors qu’un blogueur lui demande s’il est conscient de la portée de ses propos, un autre blogueur, un militant de la droite prénommé Sébas, se porte à la défense de l’ex-professeur de l’UQAC, dans les termes suivants : « Et oui, la majorité des syndiqués sont des femmes, des féminisés, des collectivistes… qui aiment la discrimination « négative » contre les hommes et les blancs. Lorsque les BB boomers prendront tous leur retraite, environ 80 % de tous les employés étatiques seront des femmes ou des immigrantes. Et même si déjà environ 64 % des postes sont occupés par des femmes, la discrimination — qui n’a rien de positif — continue de s’appliquer pour les quelque 700 000 employés de l’État. J’en ai marre de « VOTRE » hypocrisie. De « VOTRE » propagande. De « VOS » réactions de vierges offensées. Le backlash contre « VOS » folies (syndicales/collectivistes/etc.) va être terrible. Serait peut-être temps d’arrêter de faire semblant que « tout va bien » ? »

Un autre blogueur, papajohn, ajoute que ce n’est « pas pour rien que la vasectomie est si populaire au Québec. Il y a longtemps que les femmes ont compris que pour avoir la société qu’elles veulent, rien de mieux qu’un gros matou castré… reste que l’on est entouré de moumounes et d’irresponsables, pas pour rien que plus rien ne bouge… ». De plus, Reynald Du Berger, qui a enseigné pendant plus de 30 ans à l’UQAC, écrit que son expérience lui a démontré que « 1 enseignant sur 2 ne devrait pas enseigner… les profs sont tout simplement plates… et les parents s’en foutent ».

Je ne vois rien de haineux là dedans. J’y voit un constat de la réalité. Des propos réellement haineux, j’en voit tous les jours, sur Radio-Canada et sur divers blogs. Ça va des insultes personnelles au menaces de mort à l’égard de personnalités politiques québécoises. Juste un exemple récent, sur le blog de Ygreck:

…quelle excellent idée :o) Brûler john James Charest…quelle pollution merdique.
Qu’on le foute au fond d’une mine et on dynamite l’entrée.

J’ai été moi même été la cible d’attaques personnelles, quelquefois très virulentes de la part de gauchistes. Avec le web 2.0, les internautes se pensent tout permis sous le couvert de l’anonymat. Dans la plupart des cas je laisse passer, je répond habituellement que l’insulte est l’argument de celui qui n’en a plus, et dans les cas les plus extrêmes, sur mon blog j’ai l’option de censurer, ce qui heureusement n’est arrivé qu’à deux ou trois reprises. Sur Radio-Canada, les insultes et attaques personnelles sont courantes. On m’a aussi traité de créationniste et négationniste, simplement parce que je remet en doute l’hypothèse du réchauffement carbocentriste. Accusations très graves qui pourtant déjà valu a certains des condamnations. On dirait que certains ignorent même la signification de ces termes. Mais Radio-Canada laisse passer.

Supportez le blog
Les analystes.ca
en allant les visiter.

Billet relié:
Les syndicats partent en guerre contre la droite