Kyoto: le Canada se retire!

12/12/2011

J’allais écrire un billet sur cette nouvelle, mais Yves Pelletier, de Réchauffement Médiatique m’a devancé. Voici son billet: http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/2011/12/12/de-quoi-celebrer-bye-bye-kyoto/

Extrait:

Ce protocole est une perte ridicule d’argent (13.6 milliards pour le Canada, soit 1,600$ par famille), une somme qui serait bien mieux investie en santé, en éducation et dans divers programmes environnementaux dont la lutte à la pollution (le CO2 n’étant pas un polluant).

En complément, voici un extrait de l’émission de Erza Levant qui détaille le contenu de Kyoto, ce que les média biaisés n’ont pas osé faire.


Environnement: Kyoto, Durban et le retour du Climategate

29/11/2011

A la veille de la prochaine conférence de L’ONU sur la propagande climatique de Durban, il se passe pas mal de choses dans le domaine de l’environnement.

Premièrement, un Climategate 2 est dévoilé. Pour ceux qui ignorent ce qu’est le Climategate (et vous êtes nombreux puisque nos médias biaisés ont camouflé l’affaire) il s’agit d’un scandale important de manipulation de données qui date de quelques années, précisément les données qui sont utilisées pour nous faire croire au réchauffement climatique. Parmi des milliers de emails rendus publics, on y découvre notamment des « actuces » pour « cacher le déclin » (hide the decline) des températures qui ne correspondent pas à la théorie réchauffiste.

Les emails du Climategate 2 ont étés rendus public il y a quelques jours, et les premières informations juteuses commencent à sortir. Notamment une entente pour la destruction de emails compromettants et une reconnaissance interne que leur reconstructions de données climatiques sont pathétiques, et qu’ils cherchent des façons de les rendre acceptables pour appuyer « la cause ».
Je ferai un autre billet plus tard sur ce sujet en particulier.

Déjà, depuis cette 2e fuite, le lobby écolo est en marche pour faire pression sur les revues scientifiques pour qu’ils ne publient pas ces informations. Parions que Radio-Canada n’en parlera pas, comme la dernière fois.

Kyoto
On apprend aussi que le gouvernement Harper pourrait annoncer que le Canada se retirerait du protocole de Kyoto. C’est la panique chez les verts et les pas mûrs. Les accusations fusent de toutes parts. Pourtant 99% des gens ignorent ce que contient Kyoto, ce que ça implique et surtout combien ça coûte.

Kyoto contient des cibles de réductions du CO2 irréalistes. La majorité des signataires n’ont pas tenus leurs engagements, et le traité vient à échéance l’an prochain. Donc on n’a pas respecté ce traité et il arrive échéance, en quoi c’est une catastrophe!?

Avant d’aller plus loin, il est nécessaire de préciser que de tout le CO2 émit dans une année, l’humain n’est responsable que de 3,225%. Le reste est d’origine naturelle. Donc même si l’humain cessait immédiatement toute émission de CO2 et retournait à l’âge de pierre, il y aurait encore 97% du cO2 qui continuerait à être émit dans l’atmosphère de façon naturelle chaque année (respiration animale, volcans, etc).

De ce 3,225%, le Canada est responsable d’environ 2%. Les États-Unis et la Chine sont responsables de 40% de ces émissions (donc environ 1,5 % du total des émissions), mais les États-Unis ne sont pas signataires de Kyoto et la Chine n’a aucune contrainte d’émission parce que « en développement ».

Le résultat net de Kyoto:
Coût: entre 716 et 868 Milliards de dollars
Réduction de CO2 : 0,3% (0,3% du 3,225%, donc une réduction de 0,01% du total du CO2)
Diminution du réchauffement « prévu »: 0.009°C

Si on tient compte que le « réchauffement catastrophique » depuis 1970 n’est que de 0,5c. Et si on cesse de se fier sur les données manipulées du GIEC, juste depuis les derniers 10 000 ans (la première civilisation humaine, les Mésopotamiens, date d’environ 7000 ans et est apparue à une époque plus chaude qu’aujourd’hui) on remarque que les variations naturelles sont fréquentes et plus importantes que ce qu’on nous annonce comme une « catastrophe ». Alors on se rend bien compte que ces efforts sont non seulement très coûteux, mais futiles et surtout inutiles.
reveillez

Encore plus quand on se rend compte que le CO2 n’est pas un polluant, vous en produisez en respirant. Il est nécessaire pour la vie sur terre, surtout pour les plantes. Et c’est encore pire quand on se rend compte que la température a cessé d’augmenter depuis 1998, mais que le CO2 lui continue d’augmenter. Donc il n’y a pas de lien entre les deux.

cool7

Conférence de Durban

Les gens qui vont à Durban n’y vont pas pour « sauver la planète », surtout quand les données scientifiques ne montrent aucun réchauffement depuis 1998, donc il n’y a pas d’urgence.
Certains pays y vont parce qu’ils sont intéressés par l’aide climatique de centaines de milliards annoncée par l’ONU. Des organismes y vont pour faire leur propagande verte (Greenpeace et cie) et faire un show pour la caméra, et certain individus parce que ce sont des voyages gratuits partout dans le monde (gourous verts et journalistes qui couvrent l’environnement). Un gros party payé par les contribuables du monde entier.

durban

Voici un billet que j’avais écrit pour la couverture de la conférence précédente, à Cancun, où certains y faisaient la promotion d’une stratégie pour imposer un enfant par couple (comme en Chine), pour sauver la planète de la surpopulation. Pourtant ça devait être un conférence sur le climat non?
https://crioux.wordpress.com/2010/12/08/sommet-de-cancun/

Le seul but de ces conférences et traités est de faire de la propagande, et de mettre de l’argent dans les poches des organismes de l’ONU et des organismes écolos qui gravitent autour.