Le climat et la manipulation politique

03/05/2014

Article intéressant à lire. Voici un extrait

Le dernier rapport du GIEC (AR5) vient de sortir, et les prédictions apocalyptiques qu’il contient nous glacent le sang. « Sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflit, etc. : le deuxième volet du cinquième rapport du groupe intergouvernemental d’experts de l’ONU sur l’évolution du climat (GIEC), publié lundi 31 mars, recense les impacts déjà observables du changement climatique. »

Alors que les signaux liant les activités humaines aux changements climatiques sont de plus en plus ténus, le GIEC semble engagé dans une fuite en avant de plus en plus absurde. Le palier constaté dans le réchauffement global depuis 1998 se prolonge, la mer libre en Arctique se fait attendre, l’augmentation des évènements extrêmes est contestée et leur imputabilité à un réchauffement global mise en doute même par des scientifiques oeuvrant pour le GIEC.

Comment ne pas penser à la phrase célèbre de Georges Mandel en Juin 40 : « De défaite en défaite, nous allons vers la victoire finale ».

Et bien entendu, ce rapport ne nous apporte toujours aucune preuve scientifique de la causalité entre les émissions humaines de CO2 et les changements climatiques …

Cliquez sur le lien suivant pour l’article au complet:
http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2014/05/03/le-climat-et-la-manipulation-politique-1129485.html


Science versus Politique

29/04/2014

Cet échange survenait avant la conférence de Copenhague sur le climat de 2009. C’est un bel exemple de science versus politique. Le politicien qui essaye de ridiculiser le scientifique, et la connasse qui n’y connait rien et traite Courtillot de négationniste, ça c’était le top de la bêtise.

Écoutez ce qui se disait et qui eu raison? Le scientifique!
Courtillot avait bien dit que le climat est influencé par le soleil, et non pas le CO2, et qu’il y avait une tendance au refroidissement. Pendant le sommet de L’ONU sur le réchauffement climatique à Copenhague, il y avait une tempête de neige monstre et tellement de neige que les routes étaient fermées. Et cette neige avait été prévue par Piers Corbyn, un scientifique qui fait des prévisions météo à long terme très précises, avec un taux de succès supérieur aux meilleurs spécialistes, qui eux avaient prévu un hiver doux et pluvieux. Il ne se fie que sur le soleil: http://www.weatheraction.com/docs/WANews09No91.pdf

Depuis plusieurs années, on bat des records de froid un peu partout dans le monde, le couvert de glace en Antarctique est en progression record et il y a de la neige dans des pays qui n’en on pas vu depuis plus de 100 ans (ex: Egypte). Pourtant le CO2 continue d’augmenter, lui. Donc les observations réelles contredisent l’hypothèse.

Alors en fin de compte, les vrais scientifiques avaient raison, mais l’arnaque réchauffiste politique et médiatique persiste. Pour combien de temps encore? Jusqu’à quand ils pourront garder ce mensonge en vie, alors que toutes leurs prédictions sont fausses et que la température se refroidit?


Billet reliés:
https://crioux.wordpress.com/?s=piers+corbyn
https://crioux.wordpress.com/2013/12/21/de-plus-en-plus-froid/


P.S.:
Les dirigeants de l’ONU et du GIEC ont appris de leur erreurs. Maintenant ils essayent de faire leur « party » climatiques dans des pays chauds (ex: Mexique, Afrique du Sud, Qatar), pour éviter la gène de Copenhague.


Encore un scandale: un journal doit fermer pour avoir osé contredire le GIEC

19/01/2014

Un journal scientifique Pattern Recognition in Physics a récemment publié un article qui remettait sérieusement en doute les prédictions du GIEC. Suiter a cet artuicle, leséditeurs se sont immédiatement distancé et finalement feré le journal. Il n’a jamais été question d’erreurs ou de la méthodologie, la seule faute est d’avoir osé contester le dogme de l’église réchauffiste.

Est-ce qu’on est de retour à l’époque de Copernic ou Gallilée, ou la religion avait le contrôle sur la science? Est-ce un retour du Lyssenkisme? (voir article traduit à ce sujet: https://crioux.wordpress.com/2013/12/12/le-nouveau-lysenkoisme/ )

Ironiquement, le journal était publié sous les éditions Copernicus Publication, depuis il n’y a même pas 10 mois.

Après il y aura quelqu’un pour dire qu’il y a un consensus et que tous les scientifiques sont d’accord… C’est certain qui si tu empêches de parler ceux qui osent dire le contraire….

Réactions de Fritz Vahrenholt à Martin Rasmussen, éditeur de Copernicus Publications (traduction):
Un article scientifique écrit par 15 scientifiques réputés ne vous a pas plus en tant qu’éditeur parce que leur conclusion ne correspondait pas à la doctrine du GIEC. Et dans une réaction lâche, le journal a été fermé. Vous regrettez ne pas pouvoir avoir pu empêcher la publication. C’est écrit dans la loi fondamentale : « La censure ne se produit pas ». Vous n’avez compris que peu de choses à propos de la science, et encore moins à propos de la liberté scientifique de la loi de la recherche fondamentale. Le nom de Martin Rasmussen à cependant maintenant trouvé une place spéciale dans l’histoire de la science, directement à côté de Trofim Denissovitch Lyssenko. Sa compréhension scientifique aussi était guidée par le courant socio-politique. Imaginez ce qui arrive si jamais les scientifiques avaient raison dans leur critiques du GIEC? Réalisez-vous ce que vous avez fait?”

Qui a avantage à garder l’arnaque en vie, et qui a le pouvoir de faire taire les opposants?

Encore une fois, pas de danger que nos médias biaisés en parlent…


Plus d’info:

http://www.pattern-recognition-in-physics.net/

http://joannenova.com.au/2014/01/science-paper-doubts-ipcc-so-whole-journal-gets-terminated/

http://notrickszone.com/2014/01/19/scientists-react-sharply-to-copernicus-publishing-censorship-of-alternative-scientific-explanations-do-you-realize-what-you-have-done/

http://www.climatedepot.com/2014/01/18/peer-reviewed-magazine-axed-after-skeptic-paper-accepted/

http://tallbloke.wordpress.com/2014/01/17/breaking-pattern-recognition-in-physics-axed-by-copernicus/


L’industrie de l’apocalypse

09/12/2013

« Dans le domaine climatique, je ne crois pas au grand complot qui aurait consisté à réunir un jour des têtes pensantes politiques, des milieux financiers et scientifiques et des activistes environnementalistes, accompagnés de journalistes ripoux dans quelque base secrète , et qui aurait pondu un scénario tel que nous le connaissons, imputant aux activités humaines une évolution catastrophique du climat.

Par contre je crois en une convergence d’intérêts qui s’est peu à peu construite autour des travaux du GIEC, et de ses conclusions impliquant la responsabilité des pays industrialisés dans les changements climatiques. Tous ces acteurs retirent aujourd’hui de multiples avantages de l’exploitation de ce scénario, mais s’y sont tellement impliqués que toute marche arrière est devenue impossible, car cela les décrédibiliserait pour longtemps aux yeux de l’opinion. »

http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2013/12/09/l-industrie-de-l-apocalypse-1120776.html


Citation

25/10/2013

Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official:

« We redistribute de facto the world’s wealth by climate policy…Basically it’s a big mistake to discuss climate policy separately from the major themes of globalization…One has to free oneself from the illusion that international climate policy is environmental policy. This has almost nothing to do with environmental policy anymore.« 


Dernier rapport du GIEC

10/10/2013

RAPPORT DU GIEC 2013

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (ONU)), a le mandat depuis 1988 de «comprendre les risques associés aux changements climatiques causés par l’humain» et non de se questionner sur l’existence des changements climatiques ou les causes de ces variations du climat. Il s’agit d’un organisme politique de l’ONU composé majoritairement de politiciens et d’activistes. Le GIEC ne fait pas de recherche scientifique, il ne font que sélectionner les études d’autres scientifiques, les font examiner par des experts, les colligent et en font un rapport approximativement aux 5 ans.

Le GIEC a déposé son dernier rapport le 27 septembre 2013. C,est le rapport le plus contradictoire et biaisé à ce jour. Il y avait eu une fuite et le rapport préliminaire avait été coulé. Ce rapport préliminaire démontrait un recul important du GIEC sur plusieurs point, en y reconnaissant entre autres qu’il n’y a plus de réchauffement depuis 1998, ce qui avait toujours été nié par le GIEC.
Des politiciens, pris de panique, ont fait pression sur le GIEC pour qu’ils modifient le rapport final. Ce qui a été fait, mais moins que les politiciens auraient voulu, beaucoup de faits sont resté dans les rapports, mais certains autres ont simplement été effacés. Par exemple, le rapport ne parle plus du tout de « sensibilité climatique » (climate sensitivity) pourtant le paramètre le plus important pour calculer l’impact du CO2 sur la température.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2425775/Climate-scientists-told-cover-fact-Earths-temperature-risen-15-years.html

Dès la sortie du rapport final, les journalistes ont titré : « Le GIEC confirme que le réchauffement est causé par l’humain, c’est sans équivoque » Alors que ce que le GIEC dit c’est qu’il sont sûrs à 95% que l’humain cause 50% du réchauffement. Dans le rapport précédent ils disaient être sûrs à 90% que l’humain causait 90% du réchauffement. C’est donc un recul important.
Ils avouent s’être trompés dans leur prévisions : Ils avaient prévu une hausse de 0,21C /décennie depuis 1998, alors que la hausse réelle a été de 0,05C soit 4 fois moins. Donc, si on se fie au GIEC, l’humain serait responsable de la moitié de 0,05 degré/décennie depuis 1998. On est en dessous de la marge d’erreur.

Ils reconnaissaient aussi qu’il n’y a plus vraiment de réchauffement depuis 1998, alors que le CO2 continue d’augmenter. Ils n’ont aucune idée pourquoi. Pourtant jusqu’en 2012, le GIEC continuait à nous dire que ça se réchauffait, mais ils ne pouvaient plus le cacher maintenant. Mais ils disent que c’est une « pause » et que ça va éventuellement recommencer. Pourtant la tendance actuelle semble plutôt être au refroidissement. Comment peuvent-ils dire que ça va recommencer? Sur quels faits ils se basent? Rien. Jamais leur modèles informatique n’avaient prévu une possible « pause ».

Ils reconnaissent aussi qu’il y a eu une période aussi chaude dans le passé, l’optimum médiéval autour de l’an 1000 à 1400, alors que le taux de CO2 était plus bas que maintenant. Jamais auparavant le GIEC n’avait reconnu qu’il y avait eu des périodes aussi chaudes dans le passé. En effet ça a l’air fou de nous dire que nous vivions un réchauffement « sans précédent » causé par le CO2, si dans le passé il y avait eu des périodes aussi chaudes alors que le CO2 était plus bas, mais ils ne pouvaient plus le cacher.

Depuis les tout premiers rapports du GIEC, leurs prédictions des températures sont en moyenne le double des températures réelles observées et du quadruple depuis 15 ans.

Dans les rapports précédents, ils avaient prédit hausse importante du niveau de la mer, au point que L’ONU avait prédit qu’en 2010, il y aurait 50 millions de réfugiés climatiques, à cause de l’inondation des habitations sur les rives et des iles du pacifiques qui auraient disparues. Ça n’est pas arrivé.

Billets précédents sur ce sujet:
https://crioux.wordpress.com/2013/05/16/iles-englouties/
https://crioux.wordpress.com/2012/06/16/echec-des-modeles-informatiques/

Normalement en science quand les observations ne correspondent pas à la théorie, c’est que la théorie est fausse.

Il est maintenant plus qu’évident que réchauffement climatique causé par l’humain était une simple hypothèse il y a 30 ans, récupérée pour servir à des agendas politiques et idéologiques. Mais maintenant que l’hypothèse est révélée fausse, certains ne veulent pas laisser aller le morceau. C’est bien trop payant, alors ils tentent d’étirer la sauce au maximum.

giec

Voici les réactions de scientifiques sur ce rapport :

« Chaque nouvelle année sans réchauffement montrent que les modèles sont dans l’erreur. Les modèles qui ne peuvent pas reproduire les 15 dernières années sans réchauffement, comment sont-ils supposés nous donner correctement la température pour les 100 prochaines années? »
-Fritz Vahrenholt

« Le dernier rapport du GIEC a réellement sombré au niveau d’une hilarante incohérence.
Il est ahurissant de constater les contorsions dont doit se livrer le GIEC afin de faire survivre l’agenda climatique international ».

« Le rapport du GIEC est un document politique: chaque rapport semble requis de conclure que le consensus international pour limiter le CO2 est de plus en plus certain »
-Richard Lindzen

‘Les auteurs du GIEC font des affirmations ridicules…’ — ‘Après des milliards de dollars dépensés dans la recherche climatique pendant plus de 3 décennies, notre abileté a répondre à la plus importante question à propos du climat n’a pas avancé du tout’
-Nir Shaviv

‘Ce n’est pas de la science du tout, c’est dogmatique, politique, propagande’
-Dr. Don Easterbrook


Références:

http://www.contrepoints.org/2013/10/11/142105-fuite-en-du-giec

http://notrickszone.com/2013/10/01/swiss-news-weekly-delivers-massive-blow-to-ipcc-fortune-tellers-not-scientists-skeptics-on-the-rise/

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/946014-rechauffement-climatique-pourquoi-le-rapport-du-giec-est-fantaisiste.html

http://www.thegwpf.org/richard-lindzen-understanding-ipcc-climate-assessment/

http://www.climatedepot.com/2013/10/09/un-climate-report-goes-bust-even-media-fails-to-promote-top-scientists-including-ipcc-reviewers-condemn-ipcc-report-as-premeditated-murder-of-science-absurd/

http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2013/10/09/la-fuite-en-avant-des-experts-du-climat-1118175.html

http://wattsupwiththat.com/2013/10/03/the-2013-ipcc-ar5-report-facts-vs-fictions/

http://www.energytribune.com/79293/ipcc-5th-assessment-is-very-confident-that-theyre-not-sure#sthash.45MtST7w.a02qqZJz.dpbs


Encore plus vrai que jamais…

02/10/2013