Une autre étape dans la folie de l’extrème gauche marxiste culturelle

29/06/2020

Après le sirop Aunt Jemima et autre symboles supposément « racistes », une autre compagnie cède devant le lobby dément de l’extrème gauche:
Les Simpsons n’utiliseront plus d’acteurs blancs pour faire les voix de personnages qui ne sont pas blancs (pourtant les personnages dans les Simpsons sont presque tous jaunes non?)

Mike Myers n’était pas un vrai ogre pour faire la voix de Shrek

Mike Myers n’était pas un vrai britannique quand il a joué Austin Powers, pas plus qu’il n’était écossais ni gros pour jouer Fat Bastard

Eddy Murphy n’était pas un âne (Shrek)

Robin Williams n’était pas un cross dresser quand il a joué Miss.Doubtfire

Tom hank n’était pas homosexuel quand il a joué un homme gay dans Philadelphia

John Hurt n’était pas un Dragon (Voix du Dragon dans la télé série Merlin)

Mel Blanc faisait les voix de presque tout les personnages de Looney Tunes Bugs Bunny, Daffy Duck, Porky Pig, Elmer Fudd, Tweety, Sylvester, Granny, Yosemite Sam, Foghorn Leghorn, Marvin the Martian, Pepé Le Pew, Speedy Gonzales, Tasmanian Devil, Road Runner, Wile E. Coyote, etc..

Aujourd’hui ce sketch ferait halluciner les Social Justice Warriors, Mel Blanc personnifie un mexicain:

Est-ce qu’il faudra que les extra-terrestres soient joués par de véritables Aliens?

Est-ce qu’il faut vraiment le rappeler:

Définition de acteur: Artiste dont la profession est de jouer un rôle à la scène ou à l’écran.


Citation

29/11/2018

« La différence la plus significative entre la droite et la gauche dans l’exercice du pouvoir, c’est le degré de sectarisme. Ceux qui sont habités de la conviction d’être de gauche se voient comme des gens à part, supérieurs, qui ont, par essence, raison sur les autres. C’est pourquoi il leur est difficile d’exercer un véritable esprit critique.

« La droite avance souvent ses pions à visage découvert, et il est alors possible de l’affronter lorsque cela s’avère nécessaire.

« La gauche, elle, préfère emprunter une toute autre approche.

 » Les gens de gauche avancent leurs pions en douce, le sourire aux lèvres, le catéchisme des belles valeurs en bandoulière, des valeurs nobles, celles qui ne coûtent pas grand-chose sur la plan personnel, mais peuvent rapporter gros quand elles sont brandies, affichées, mises en scène. »

— Malika Sorel-Sutter, Décomposition française


La gauche élitiste raciste

27/01/2017

La « gauche », même si ce terme est peut précis, désigne ceux qui prônent la contrôle de l’économie par l’état, l’étatisme (état fort et obèse), plus de taxes , plus d’impôt et plus de lois, donc en général plus de contrôle.
Un autre aspect qui caractérise la gauche est la violence. quand ils n’ont pas ce qu’ils veulent, ils pensent que la violence est justifiée. On n’a qu’a regarder les manifestations violentes anti-Trump, ou les manifestations « antifa ». Pour eux la démocratie est utile seulement quand ça vote de leur côté.

Et l’aspect que je trouve le plus pernicieux avec la gauche c’est l’élitisme. Un gauchiste se pense meilleur que les autres et pense que le « peuple » est une masse d’individus ignorants et incapables de se gérer eux-mêmes, et ont donc besoin d’un gouvernemaman qui va décider ce qui est bon pour eux et leur imposer.

Sauf que cette gauche élitiste, qui se dit tolérante, anti-raciste, anti-sexiste, anti-islamophobie etc, fait preuve de bien plus de racisme que la droite.

Commençons avec ce vox-pop fait auprès de « white liberals », puis auprès de noirs. On y voit que les « white liberals » pensent que les noirs sont tous pauvres, moins intelligents et incapables de tâches simples comme utiliser un cellulaire:

Ici on voit une social justice warrior blanche faire un meltdown devant une Barrista noire, supposant qu’elle est pauvre et pas éduquée, parce qu’elle est noire.

Qui est raciste?


Pourquoi la gauche est divisée entre les droits des gays et l’lslam

18/06/2016

La gauche par définition aime le contrôle (contrôle du marché, contrôle des autres, contrôle de la presse etc.) Donc la gauche aime l’islam, puisque l’lslam est à la base, le controle total de toutes les facettes de la vie des adeptes, la religion, le légistatif, la politique, et même jusqu’à comment se torcher et la mort pour ceux qui osent quitter l’islam.

La gauche utilise la victimisation des minorités pour détruire les valeurs morales occidentales (Marxisme culturel) afin d’implanter le socialisme. La gauche « progressite » utilise donc les homosexuels mais aussi les minorités ethniques, dont les musulmans, pour lutter contre la civilisation occidentale.

Mais avec des cas comme Orlando, ils ont beaucoup de difficulté à défendre les deux. Alors ils ont choisi l’islam. Dans la réthorique gauchiste dans les médias ou les discours de politiciens, jamais ils ne mettent la faute sur l’islam ou le terrorisme islamisque. Ils mettent la faute sur les armes, sur la NRA, sur le gouvernement, sur la droite, sur les chrétiens, sur l’homophobie, etc..

obama lens

Même l’idiot activiste militant gay a attaqué le premier ministre Couillard qui allait participer à une vigile. Pourquoi il n’est pas allé attaquer des imams musulmans qui prêchent la haine ou même la mort des homosexuels?

L’élite gauchiste a fait son choix: l’islam, pusique l’islamisation de l’occident appuie leur agenda de contrôle total sur la population, comme dans les pays islamiques. L’utilisation des minorités pour détruire les valeurs morales de l’occident et leur appartenance à leur nation (marxisme culturel) n’est qu’une étape, pas une finalité. Ce qui signifie éventuellement la fin des droits des homosexuels, comme dans beaucoup de pays islamiques.

Il y a quelques années j’avais lu un texte extrait d’un document de « penseurs » environnementalistes, qui se demandaient ce qui serait mieux pour une nouvelle religion « verte » globale. Ils hésitaient entre l’islam et la chrétienté, mais l’islam leur semblait une meilleure voie, puisque l’islam prône le contrôle total de la population sous la religion, alors que la chéritienté place l’homme au sommet de la création, au dessus du reste, ce qui ne correspond pas avec l’agenda des environnementalistes qui place l’humain comme un cancer de la planète qu’il faut éradiquer.

Alors il semble que les gauchistes et les environnementalites, qui tout deux veulent nous contrôler, ont fait leur choix. L’islamisation de la planète est maintenant leur nouvel outil.

Références:

Did the left abandon gays to protect Islam? I would say yes they did… fuck the media…

http://www.standpointmag.co.uk/features-may-10-gays-abandoned-by-left’s-appeasement-peter-whittle-homosexuality-islam

http://www.ucpress.edu/book.php?isbn=9780520261006

https://crioux.wordpress.com/2015/12/22/religion-verte/

‘Green Muslims,’ Eco-Islam and Evolving Climate Change Consciousness

http://green-agenda.com/unitedfaith.html


Dictature tranquillle

13/01/2016

Nous vivons dans une société libre non? Et les Etats-Unis sont le porte étendard de la liberté! Vous croyez?

Pourtant chaque jour on se rend compte à quel point on est en train de sombrer vers la dictature.

Chaque jour on entend parler à quel point les gouvernements veulent toujours de plus en plus de pouvoir, de contrôle des armes, contrôle de ce qu’on mange, boit et ce qu’on a le droit de faire, de posséder ou même de dire.

Aux Etats-Unis, uon homme a été emprisonné parce qu’il récoltait l’eau de pluie, sur son propre terrain, dans des bassins. L’état considère que l’eau de pluie est un bien commun et qu’il n’a pas le droit de la récolter….
http://cnsnews.com/news/article/oregon-man-sentenced-30-days-jail-collecting-rainwater-his-property

Au Québec le gouvernement Couillard tente de rendre criminel de critiquer l’islam..
Un homme de Joliette a recu une mise en demeure de la commission scolaire après avoir critiqué sur les réseau sociaux les devoirs sur l’islam que devaient faire ses enfants
http://www.lejournaldejoliette.ca/actualites/actualites/216389/exclusif-mis-en-demeure-par-la-commission-scolaire-a-cause-de-son-opinion-sur-lislam
Même chose aux USA:
http://www.gatestoneinstitute.org/7176/criminalizing-free-speech

En Floride, il est devenu illégal pour les sans abris d’avoir une couverture.
http://thelibertarianrepublic.com/florida-ordinance-makes-illegal-homeless-use-blankets/

Toujours en Floride, un homme de 90 a été arrêté trois fois pour avoir nourri les sans-abris:

Il est même illégal pour les enfants d’avoir un kiosque de limonade, sans avoir un permis du gouvernement. Certains enfants ont recu une amende de 500$
http://gawker.com/5812875/kids-fined-for-operating-lemonade-stand-without-permit

Le cas de Ted Bundy au USA en 2014 avait fait le tour de la planète quand il avait tenu tête aux forces armées du gouvernement parce qu’il protestait contre les « droits de paturâge » devenu exhorbitants.
http://www.cnn.com/2014/04/10/us/nevada-rancher-rangers-cattle-showdown/
Et un autre groupe en Oregon occupe présentement une réserve faunique pour protester contre l’abus gouvernement, l’acharnement envers certain citoyens et la saisie de terrains.
http://thinkprogress.org/justice/2016/01/03/3735647/malheur-lake-oregon-militia-explainer/

Il est même rendu illégal au Canada et au USA de vivre « off-grid » c’est à dire d’avoir son eau et son électricité de façon autonome, sans dépendre du gouvernement ou d’une compagnie.
http://countercurrentnews.com/2015/06/court-rules-living-off-the-grid-is-illegal/
http://www.collective-evolution.com/2014/03/09/florida-makes-off-grid-living-illegal-mandates-all-homes-must-be-connected-to-an-electricity-grid/
http://www.cantechletter.com/2015/08/should-canadians-have-a-right-to-live-off-the-grid/
Il est même devenu illégal de camper sur votre propre terrain au USA.
http://thefreethoughtproject.com/camping-land-illegal-homesteading-regulated-existence/

Le gouvernement contrôle aussi strictement la production et oblige des fermiers à détruire des quantités incroyable de nourriture.
http://freedomoutpost.com/2014/07/farmer-forced-dump-248-gallons-raw-milk-break-1200-free-range-eggs-michigan-dept-agriculture/

Même vos biens ne vous appartiennent plus. Le gouvernement peut démolir votre maison (et tout son contenu) durant votre absence sans aucun problème.
Elderly veteran comes home from surgery to find his town demolished his house

Et l’obsession du contrôle des armes, même si statistiquement ça n’a aucun utilité, et répété constamment dans les médias au moindre incident. Dans le passé le contrôle des armes a été utilisé pour désarmer la population et faciliter la prise de contrôle, et ensuite est venue la dictature:
http://dailycaller.com/2015/03/30/gun-control-in-the-third-reich/

“The best way to take control over a people and control them utterly is to take a little of their freedom at a time, to erode rights by a thousand tiny and almost imperceptible reductions. In this way, the people will not see those rights and freedoms being removed until past the point at which these changes cannot be reversed.”

— Adolf Hitler

Et je pourrais continuer encore longtemps comme ça. Quelqu’un (dont j’ai oublié le nom) a déjà dit que l’humanité passe par des cycles réguliers de dictature et de liberté. Il semble que nous approchons le prochain cycle: dictature
Et nous sommes trop indolents et paresseux pour se tenir debout et se battre pour la liberté. Beaucoup d’idiots veulent toujours donner de plus en plus de pouvoir au gouvernement, plus de taxes et plus d’impôts, en retour de plus d’intervention du gouvernement dans leur vies. Certains extrémistes souhaitent même ouvertement une dictature socialiste, puisque dans leur tête les gens sont trop idiots pour se gérer eux-même, ça prend un état fort pour leur imposer les « bons choix ». Ils pensaient ça aussi lors des révolutions socialistes/communistes passées. Et jamais ça ne s’est terminé comme ils le pensaient…


Gauche et environnementalisme

17/12/2015

Il y a toujours eu un lien évident entre les gauchistes et les environnementalistes. Pourtant à première vue il ne devrait pas y en avoir, l’un étant ceux qui appuient une idéologie économique étatiste et l’autre des activistes pour l’environnement non?

Les gauchistes
sont des adeptes du contrôle par l’état, favorisant le contrôle du marché par l’état, l’interventionnisme et taxes pour financer leur lubies socialistes.
Les gauchistes utilisent principalement les émotions, la peur et la censure pour faire passer leurs idées. Les gauchistes pensent souvent qu’ils sont « l’élite », qu’ils sont meilleurs que les autres, qu’ils sonT les seuls a penser aux « pauvres » et qu’ils doivent donc les « sauver » en leur imposant de force les idéaux socialistes, mais c’est « pour leur bien ». Et surtout ils se font un devoir de faire taire les méchants droitistes à la solde des corporations et du capitalisme.

Les environnementalistes sont aussi des adeptes du contrôle par l’état, favorisant le contrôle du marché par l’état, l’interventionnisme et des taxes vertes et carbones pour financer leur lubies vertes. Par exemple, en taxant énormément les combustibles fossiles pour subventionner des énergies vertes dispendieuses, non fiables et non rentables, en subventionnant les auto-électriques, et pire encore les centaines de milliards de taxes écolos à la COP21 qui sont en fait un système de redistribution de l’argent des pays riches vers les pays pauvres, (socialisme mondial).
Les environnementalistes utilisent aussi principalement les émotions, la peur et la censure pour faire passer leurs idées. Les environnementalistes pensent souvent qu’ils sont « l’élite », qu’ils sont meilleurs que les autres, qu’ils sont les seuls à penser à l’environnement et qu’ils doivent donc « sauver la planète » en imposant de force les idéaux environnementalistes de restriction et de pauvreté volontaire, mais c’est « pour leur bien ». Et surtout ils se font un devoir de faire taire les méchants sceptiques à la solde des pétrolières.

Les droitistes ne sont pas des adeptes du contrôle par l’état, ils favorisent un état plus petit, qui n’intervient pas dans le marché ni dans la vie des citoyens, et avec des taxes et impôts plus bas pour retourner l’argent dans les poches des citoyens au lieu des poches de l’état. Les droitistes utilisent la raison et les faits au lieu de l’émotion et la peur pour faire passer leurs idées, ils sont pour la libre expression alors ils ne censurent pas les idées des autres. La droite ne pense pas qu’elle est l’élite, elle pense que chaque citoyen est libre et c’est pas à l’état de lui dire quoi et comment consommer. La droite fait connaitre ses idées sans censurer ceux qui ont des idées contraires (tant que ça reste dans les limites de l’acceptable sans attaques personnelles). La droite se fait un devoir de dénoncer ceux qui attaquent la liberté, (presse, parole, marché) dans le but d’imposer des lois ou des systèmes politiques liberticides (socialisme, communisme, prohibition, « sin tax »(taxes carbone, sur l’essence, sur le tabac, sur les boissons gazeuses)).

Et après il y en a pour se demander comment il se fait que ce sont majoritairement des gauchistes qui sont environnementalistes, et que les droitistes n’adhèrent pas à cette arnaque politique?

Billets précédents sur un sujet semblable:
https://crioux.wordpress.com/2012/05/28/gauche-et-droite/
https://crioux.wordpress.com/2015/11/30/lideologie-du-rechauffisme/


Gauche et droite

30/10/2015

gauche-droite

On m’a récemment accusé d’être d’extrême droite! Ca vient bien sûr d’un gauchiste. Et dans l’imaginaire gauchiste, « extrême-droite » ça signifie racisme, nazisme, et fascisme.
Pour la plupart des gauchistes, toute ce qui n’est pas à gauche c’est l’extrême droite, comme s’il n’y avait rien entre extrême gauche et extrême droite. On m’a aussi dit que je n’étais pas un humaniste, parce que bien sûr la gauche se réserve l’exclusivité de la compassion et de l’humanisme.

Et pourtant…

Le Québec a tellement été longtemps dans l’axe séparatiste/fédéraliste, que les notions de gauche et de droite semblent inconnue, ou alors très mal comprises.

A la base la gauche et la droite sont des idéologies essentiellement économiques. Plus c’est à gauche, plus c’est l’état qui gère l’économie, (jusqu’au collectivisme/communisme) et plus c’est à droite, plus c’est le libre marché et moins l’état s’en mêle (jusqu’au néo-libéralisme).

Mais il y a un autre axe qu’il faut considérer, l’axe social. Cet axe va d’une société sans aucune loi ni état pour le gérer (anarchisme) ou alors une société ou l’état gère tout de la vie des citoyens (étatisme/dictature)

Sur ces deux axes ont peut représenter toutes les idéologies politiques possibles, j’ai placé quelques idéologies et quelques partis politiques.

Plus c’est vers le haut, plus c’est la dictature, plus c’est vers le bas, plus c’est la liberté.
Plus c’est à gauche, plus c’est le contrôle de l’économie, plus c’est à droite, plus c’est libre-marché.

Par exemple, une idéologie en haut à gauche, c’est le communisme (dictature et contrôle total de l’économie). En haut au centre c’est le fascisme (dictature, mais pas de contrôle excessif de l’économie). Donc le fascisme/nazisme ce n’est pas de droite. En haut à droite, c’est une dictature militaire, mais qui ne contrôle pas l’économie (ex: Pinochet). Si on va en bas, à droite, c’est très proche du libertarianisme, une idéologie dérivée du libéralisme classique, basé sur la liberté (libre marché, liberté individuelle, et état très petit et limité).
Et si on va complètement en bas à gauche, la seule idéologie que je peux imaginer qui peux exister là, c’est une commune qui vivent coupés du monde. Les gens travaillent, mais distribuent toute leur paye à la commune, mais il n’y a pas d’état qui les contrôlent. Le plus près serait une commune de hippies, ou la communauté Amish.

Moi sur ce graphique, je me positionne entre conservatisme et libertarianisme. Alors oui je suis à droite, mais pas « extrême-droite », et surtout pas dans le sens qui est utilisé par les gauchistes pour désigner tout ce qu’ils n’aiment pas, comme nationalisme ou racisme. Non je ne suis pas nationaliste, ni raciste.

Il y a plusieurs tests possibles sur internet pour essayer de voir où vous vous positionnez. En voici un (en anglais seulement)
https://www.politicalcompass.org/test

Il y a 10 ans, j’avais fait ce test et j’étais positionné au centre, aujourd’hui je suis beaucoup plus à droite.

Pour ce qui est de l’humanisme et de la compassion, la gauche essaye de faire croire que si t’es à droite, t’es un sans coeur et un égoïste. A mon opinion c’est plutôt le contraire. Les gauchistes veulent que l’état aide les pauvres, que l’état aille piger dans les poches des « riches » (pas dans leur poches à eux) pour payer pour des programmes sociaux et les causes que le gouvernement va choisir. Où est la compassion quand tu dépenses l’argent volé dans les poches des autres?
Alors qu’à droite, les gens pensent que c’est pas le rôle de l’état, mais bien le rôle des individus de faire (de leur propre gré) ce qu’ils pensent correct pour aider les autres, et choisir eux-mêmes les causes qui leur semblent justes.

Voici une citation de Pen Gillette, un libertarien, à ce propos:
PennGillette-300x255


Pour plus d’info sur la définition de gauche et droite, voici un autre billet que j’avais écrit dans le passé sur le sujet:
https://crioux.wordpress.com/2012/05/28/gauche-et-droite/

Et en référence, un billet que j’ai écrit sur le nationalisme:
https://crioux.wordpress.com/2013/01/19/dangereux-nationalisme/


Big Governement, étapisme vers la dictature

11/11/2014


Les collectivistes n’en ont jamais assez, ils veulent toujours plus de lois, plus de contraintes, plus de contrôle. Contrôle de ce que vous avez le droit de boire, de manger, ils veulent même interdire les cigarettes électroniques (vapeur d’eau). Ils essayent aussi d’interdire des services comme Uber (taxis sans permis) ou même contrôler l’arrivé de Netflix au Canada (puisque ça échappe à leur contrôle). Ils veulent que le gouvernement contrôle tout, un gouvernement de plus en plus gros, qui prend de plus en plus de place dans nos vies, au détriment de nos libertés.

Ils ne voient pas que c’est une pente dangereuse vers le totalitarisme.

Pourtant, les indices sont là. Quelques exemples provenant du pays supposément le plus libre au monde.

Ici, une maison en Floride qui était complètement indépendante au niveau électricité et eau, a été rendu illégale par l’état. Les gens sont maintenant « obligés » de dépendre de l’état pour leur eau et électricité.
http://www.collective-evolution.com/2014/03/09/florida-makes-off-grid-living-illegal-mandates-all-homes-must-be-connected-to-an-electricity-grid/

Ici, un homme a été emprisonné parce qu’il collectait l’eau de pluie sur son propre terrain…
http://www.naturalnews.com/046359_oregon_rainwater_collection_big_governemnt.html

Le cas Cliven Bundy, où l’état a envoyé des policiers armés parce qu’un éleveur a refusé de renouveller son permis pour faire brouter son troupeau, pour protester contre les tarifs exorbitants et les lois contraigantes.
http://en.wikipedia.org/wiki/Bundy_standoff

Récemment, un homme de 90 ans a été arrêté en Floride par ce qu’il nourissait les sans-abris
http://www.nydailynews.com/news/national/fla-man-90-vows-feeding-homeless-arrest-article-1.2005323

Les Etats-Unis ne sont plus la terre de liberté qu’ils étaient.

“The best way to take control over a people and control them utterly is to take a little of their freedom at a time, to erode rights by a thousand tiny and almost imperceptible reductions. In this way, the people will not see those rights and freedoms being removed until past the point at which these changes cannot be reversed.”
― Adolf Hitler


Le marxisme culturel, ou le politiquement correct

24/08/2013

Le “politiquement correct” n’est pas une mode mais bien une idéologie, également connue sous le nom de « Marxisme Culturel », mise au point par des Marxistes, en vue de détruire la civilisation occidentale en se servant des frustrations des minorités. Il s’agit d’une idéologie de gauche se cherchant une sorte de prolétariat de substitution autre que la traditionnelle classe ouvrière. Le marxisme culturel se focalise ainsi sur des « opprimés » réels ou supposés, des « victimes » plus ou moins factices, des « exploités » pas forcément exploités.

Historique:
Après le rejet des révolutions hongroises et allemandes de 1918, Lénine a du constater que son régime ne survit que par la terreur. Il fallait donc trouver autre chose! En 1922 il convoque à l’Institut Marx-Engels de Moscou une réunion du Komintern afin que Lukács et Münzenberg puissent exposer officiellement leur stratégie de conquête de l’Occident : au marxisme économique par le soulèvement du prolétariat ils proposaient de substituer le marxisme culturel par la subversion des intellectuels. Le chemin serait long mais la victoire certaine. Willi Münzenberg, grand architecte de la Désinformation sous Lénine puis Staline, convaincu que le Communisme ne pourrait jamais s’implanter si la nature même des peuples de la Chrétienté n’était au préalable radicalement transformée, a défini l’objectif et donné le mode d’emploi du Marxisme Culturel : « Organiser les intellectuels et se servir d’eux pour pourrir la Civilisation Occidentale jusqu’à ce qu’elle pue. Alors seulement, après que toutes ses valeurs eussent été corrompues et la vie rendue impossible, pourrions-nous imposer notre Dictature du Prolétariat. » Des intellectuels marxistes internationaux fondèrent en 1923, l’École de Francfort afin d’étudier les causes de ces échecs. Elle rassemblait des socio-philosophes universitaires tels que Horkheimer, Wiesengrund, Adorno, Marcuse, Benjamin, Fromm, Pollock, Neumann, Wiggersrhaus, suivis par Haberm, Lukacs… assistés par Sigmund Freud.

Constat : Les Peuples rejetaient le marxisme.
Question : Y aurait-il une erreur dans la doctrine?
Réponse : Impossible. L’erreur est dans l’immaturité des peuples.
Conclusion : il faut changer les peuples avant de prendre le pouvoir.

Herbert Marcuse écrit : « C’est le peuple qui n’a pas rempli le rôle que lui avait réservé la théorie révolutionnaire » … « mis devant la possibilité de la révolution, le peuple aura préféré s’en détourner en adhérant profondément aux institutions définissant la civilisation occidentale. » « Qu’une conscience non révolutionnaire – ou plutôt antirévolutionnaire – prévaut dans la majorité de la classe ouvrière, cela saute aux yeux. » Et il continue: « Il faut préférer la dictature des intellectuels au pouvoir d’un peuple encore imparfait. […] Il est nécessaire, pour une société civilisée, que des gens éduqués aient des prérogatives politiques pour combattre les sentiments, les attitudes et les concepts des masses non éduquées. » . Cette doctrine ils l’ont appelé « Marxisme Culturel », ou Déconstructivisme. En Europe comme aux États-Unis les méthodes employées pour détruire le pouvoir occidental sont les mêmes : fragmentation de la société, immigration, communautarisme, métissage, affirmative action, mariage homosexuel, destruction de la famille, de la nation etc. Il était impératif d’infiltrer et de prendre le contrôle des lieux dans lesquels sont dispensées les valeurs, c’est-à-dire, l’école, l’église, la justice, les médias, les partis politiques, les milieux artistiques, … afin d’y détruire les valeurs anciennes et de les utiliser pour dispenser de nouvelles « valeurs ». On pourrait donc façonner la pensée des peuples, promouvoir la fragmentation de la société en minorités, religieuses, raciales, sexuelles, et dresser ces minorités contre la majorité traditionnelle culpabilisée qui n’avait plus d’autre choix que de se taire. Au moindre écart de language, on vous traîne devant les tribunaux, en brandissant jusqu’à plus soif les clichés éculés de l’antisémitisme, de la xénophobie, du racisme, de l’islamophobie, du fascisme, de l’homophobie, du nazisme, etc. Cela se fait toujours au nom de causes nobles, charitables, compassionnelles, antiracistes, droit-de-l’hommistes. Nous en sommes témoins tous les jours.

Un résumé intéressant:

La situation actuelle:
Dans toutes les sociétés, il y a toujours des motifs de mécontentement. Les marxistes exploitent ces mécontentements par la propagande en les amplifiant de façon à attirer de nouveaux fidèles. Le marxisme économique s’était spécialisé dans l’exploitation de la misère ouvrière. Le marxisme culturel a aussi utilisé la démagogie pour se trouver de nouveaux adeptes. Ils ont essayé d’exploiter le ressentiment des noirs américains, l’ostracisme qui frappait les homosexuels, le statut de la femme, les problèmes d’environnement… Dans tous les cas, l’objectif est de se poser en « défenseur des opprimés », pour se donner une image sympathique et en profiter pour détruire les valeurs occidentales, (comme la famille), et les remplacer par d’autres. Les marxistes culturels sont donc des manipulateurs qui exploitent le ressentiment d’autrui pour atteindre leurs objectifs. Derrière chacune de leurs actions, il y a un objectif visant à leur permettre d’instaurer leur socialisme. La lutte pour les droits des homosexuels ou des femmes leur permet de détruire l’institution familiale, cercle important de la transmission des valeurs. La lutte pour l’antiracisme et le métissage et la promotion du multiculturalisme leur permet de détruire l’identité nationale donc la nation, lieu majeur de transmission des valeurs.

La façon d’attirer les moutons c’est de victimiser les minorités et placer tout ce qui représente les valeurs morales traditionnelles comme étant oppressives et démonisé en racisme, antisémitisme, sexisme, homophobie etc..

Extrait du journal du Philosophe marxiste Michel Onfray:

« La destruction du vieux monde autoritaire, patriarcal, catholique, misogyne, phallocrate, antisémite, homophobe, raciste, bourgeois ne fut pas suivie par la construction d’un monde libertaire, laïc, égalitaire, fraternel, solidaire, social…. »

Un tel discours séduit les minorités qui se voient en victimes. Le but du marxisme culturel est de remplacer la révolte du prolétariat par la révolte des minorités, renverser le système en place et préparer la populace à accepter le socialisme.

Yuri Bezmenov, un agent du KGB qui avait fuit l’U.R.S.S. nous exposait il y a 30 ans la propagande communiste et les procédés de manipulation de l’opinion, procédés qui prennent quelques générations à s’implanter, et qui commencent à faire effet maintenant, même si L’U.R.S.S. s’est éfondrée entre temps.


Pour les handicapés de la langue, voici une version sous-titrée francais.

L’environnement
Le mouvement vert est utilisé par les marxistes pour attaquer le capitalisme et promouvoir le collectivisme. On les appelle les melons d’eau, puisqu’ils sont vert écolo à l’extérieur, mais rouge socialiste à l’intérieur.
watermelon

Patrick Moore, fondateur de Greenpeace, a quitté son mouvement quand il a été usurpé par des extrémistes gauchistes.
 » The Cold War was over and the peace movement was largely disbanded. The peace movement had been mainly Western-based and anti-American in its leanings. Many of its members moved into the environmental movement, bringing with them their neo-Marxist, far-left agendas. To a considerable extent the environmental movement was hijacked by political and social activists who learned to use green language to cloak agendas that had more to do with anticapitalism and antiglobalization than with science or ecology.« 
Source: http://www.beattystreetpublishing.com/xcerpt-from-confessions-of-a-greenpeace-dropout/

Quelques exemples de marxisme culturel:

  • Le multiculturalisme de P.E. Trudeau. Trudeau était proche de Castro et n’a jamais caché sa sympathie pour le communisme. Le multiculturalisme qu’il a instauré au Canada est la glorification des minorités au détriment de la majorité. Ces minorités qui ne s’intègrent pas, qui sont protégées par le système (chartes des droits et libertés) et qui graduellement modifient les valeurs occidentales. Son fils ne fait pas mieux, en courtisant ouvertement les minorités islamistes qui sont anti-occident et anti-américaines.
  • La récente levée de bouclier envers le projet de Marois sur les valeurs québécoises et l’idée d’enlever les signes religieux dans les écoles et autres endroits géré par le public publics est un bon exemple de marxisme culturel. Encore une fois la victimisation des minorités contre la majorité. On va voir tout plein de femmes voilées « opprimées » qui viendront brailler qu’elles vont perdre leur emploi si elles refusent de retirer leur voile…
  • La révolte des carrés rouges, pauvres étudiants qui se posent en « victimes » du gouvernement et des forces de l’ordre. La démonisation des forces de l’ordre et la résistance fait partie du marxisme culturel, le but est de discréditer les forces de l’ordre et c’est une sorte de répétition pour la révolution socialiste à venir.
  • Une chinoise qui se plaint de discrimination parce qu’on ne l’a pas servi en chinois dans un McDonald au Canada.
  • Aujourd’hui, 24 Août, a TVA, pour souligner le 50e anniversaire du « I have a dream » de Luther-King, ils ont invité in « spécialiste » de la politique américaine qui est venu dire que le racisme est PIRE aujourd’hui qu’a l’époque de Luther-King. Sérieusement?
  • Le laïcisme radical, qui s’offusque de la prière à la marie de Saguenay, mais qui ne disent pas un mot quand des imams font des discours anti-homosexualité, misogynes ou carrément anti-occident. Attaquer la majorité, mais jamais les minorités.
  • La lutte contre « l’impérialisme américain » vise à détruire le pays qui est devenu le centre idéologique et le bras armé de l’occident. Regardez comment Les Etats-Unis, porte-étendard de la liberté, est victime de démonisation au sein même de la société occidentale qui profite pourtant le plus de cette liberté sociale et économique.
  • Les groupes écologistes, qui combattent le capitalisme et l’industrialisation, sous le couvert de « sauver la planète ». Le capitalisme et l’industrialisation est ce qui à fait le succès de l’occident, augmenté la richesse, le niveau de vie et le confort de l’occident. En fait, les solutions écologistes ont causé plus de dommages environnementaux que les supposées problèmes. Les éoliennes coûtent plus cher en énergie à construire que ce qu’elles vont produire durant leur durée de vie utile… La lutte contre les « pollueurs » vise à ruiner la productivité du capitalisme en le soumettant à des normes coûteuses et à paralyser son développement. Elle vise aussi à promouvoir le collectivisme, puisqu’au nom de la lutte contre la pollution, on vise à supprimer le transport individuel au profit du transport collectif, et limiter la propriété privée au profit de biens « communs ».
  • Etatisme obèse, l’état de plus en plus gros, et les citoyens de plus en plus dépendant de l’état. Quand une entreprise ferme, au lieu de se prendre en main les travailleurs manifestent pour avoir plus de chômage, ou alors que le gouvernement leur « donne » un emploi subventionné.
  • Enseignement du sexe, de l’homosexualité et de la transexualité aux enfants, ça se fait dans les classes du primaire. On leur demande maintenant à un très jeune âge quel sexe ils se sentent intérieurement, s’ils ont des tendances homosexuelles etc.. Certaines écoles ont même des toilettes pour les enfants qui ne se sentent pas du bon sexe biologique. Soit une transgression par rapport à la morale traditionnelle, et une source de clivages (homos et hétéros). L’homosexualité est acceptée ici, contrairement à ailleurs dans le monde comme en Iran, où les homosexuels sont décapité ou pendus. Mais est-ce nécessaire d’avoir les jeux olympique gays, le gay-pride, le village gay, la semaine de lutte contre l’homophobie, les publicités gouvernementales contre l’homophobie, comme si c’était un problème grave ici? Pourquoi ne pas s’occuper plutôt des homosexuels qui risquent la mort dans d’autre pays? Mais non, ça n’arrivera pas parce que la cible est la civilisation occidentale et les valeurs familiales occidentales.
    Poster affiché dans une école primaire publique de Toronto, où l’on voit un homme faire une pipe à un autre homme:
    1297413145749_ORIGINAL
    Est-ce vraiment la place dans une école primaire de parler de sexe et d’homosexualité à des enfants? Pour faire de la propagande oui, puisque c’est l’endroit où se transmettent les valeurs.
  • L’affaire Zimmerman: on fait passer le jeune noir décédé comme une victime d’un acte haineux et raciste. Pourtant presqu’au même moment, un jeune bébé de 13 mois se faisait tirer une balle dans la tête par un jeune noir. Quand c’est un noir qui tue un noir, ou qui tue un blanc, ça passe innaperçu, mais quand c’est un blanc qui tue un noir c’est un scandale de haine et de racisme et les médias en remettent, embellissent les faits et en cachent d’autres, pour que l’histoire soit parfaite.
  • Tout ces mouvements qui défendent les « minorités » ont comme but la destruction de nos valeurs traditionnelles occidentales, moralité, liberté, parce que ces valeurs sont incompatibles avec le communisme, qui requiers un contrôle total sur l’individu, au nom du « bien commun ».
    En plus quand ils perdent le débat des idées, ils n’ont qu’à traiter leurs opposants de racistes, sexistes, pollueurs à la solde des pétrolières, ou n’importe quel autre insulte du genre et clore le débat. Il est impossible de critiquer Obama et ses politiques sans se faire traiter de raciste. Voter pour quelqu’un parce qu’il est noir c’est correct, mais qui oserait dire qu’il a voté pour quelqu’un « parce qu’il est blanc »? Impensable!
    black
    On est loin de Martin Luther-King, qui rêvait que la gens soient jugés pour ce qu’ils sont et par leurs actes, et non pour la couleur de leur peau…
    racist-argument
    racist-argument2

    Pourtant, les pays occidentaux, sont les plus respectueux de l’environnement, les plus libérés et respectueux des droits des minorités. Selon ces illuminés, s’opposer au mariage gay ou se questionner sur la pertinence du « Gay Pride » est plus grave que ce qui se passe en Iran, où les homosexuels sont tout simplement exécutés. Souvent, même quand ces minorités font des gains et atteignent un niveau de respect et d’égalité plus qu’acceptable, la plupart continuent encore et encore, souvent encore plus radicalement d’en demander encore plus. Le but n’est pas d’atteindre le respect pour les minorités, mais de détruire la majorité.

    Tout cela est fait en s’abritant derrière des valeurs nobles mais avec pour objectif de supprimer la liberté individuelle et d’instaurer un totalitarisme « acceptable ». On vous dira toujours que c’est nécessaire pour l’égalité, la solidarité, ou pour « sauver la planète » mais tout n’est que propagande. Derrière ces bonnes intentions se cache une idéologie totalitaire, qui n’en aura rien à foutre des « droits » des minorités ou de l’environnement une fois leur but atteint.

    En terminant, avant de me faire lancer des pierres, non je ne suis pas sexiste, homophobe ou « pollueur ». Une minorité ne doit pas être opprimée, ni ostracisée, on se doit de respecter les minorités. Mais une minorité reste une minorité, et ne doit pas être élevée au rang supérieur, ou passer devant tout le monde parce qu’elle est une minorité. Les minorités se doivent de respecter la majorité et essayer de s’intégrer et de s’accommoder des valeurs de la majorité, et surtout cesser de jouer à la victime, alors qu’elles sont dans les pays les plus libres du monde. Surtout quand on comprend le but derrière cette idéologie…
    Réveillez-vous!

    En complément:


    Enfants travailleurs

    01/05/2013

    La gauche aime se draper dans la vertue. Selon eux, il est totalement scandaleux et inacceptable que des pays pauvres utilisent des enfants comme main d’oeuvre.

    Ils oublient vite qu’il n’y a pas si longtemps, les enfants occidentaux travaillaient aussi, la plupart du temps à la ferme, et ce dès leur plus jeune âge. Et ça incluait aussi dans les mines.

    Source: http://ehistory.osu.edu/osu/mmh/childlabor/mrcoal.cfm

    Ces enfants dans les pays pauvres ont faim et n’ont pas d’éducation, il faut commencer quelque part. Il leur faut travailler pour pouvoir se nourrir et de vêtir, parce que les parents n’y arrivent pas toujours. Il faut créer de la richesse pour pouvoir ensuite se permettre de l’éducation.

    Ces jobs « cheap labor » que les gauchistes occidentaux dénoncent, pour ces jeunes travailleurs c’est le chemin pour sortir de la pauvreté. Ces jobs à quelques dollars par jour, pour eux c’est plus payant que de travailler à la ferme. Et pour nous occidentaux ça permet de payer moins cher pour nos produits. Ça me rapelle une anecdote d’une madame dans un magasin, elle voulait quelque chose « pas faite en Chine« , alors la vendeuse lui montre un autre produit, fabriqué au Canada, et la cliente de rétorquer, « Oui, mais c’est trop cher!« .

    Qui est prêt à payer tous ses produits 5 à 10 fois plus cher, juste pour soutenir artificiellement des emplois syndiqués dans les pays occidentaux? Seulement les gens très riches, comme la go-gauche caviar. Le reste de la population doit faire ce qu’il peut pour arriver à la fin du mois, donc magasiner ses produits et souvent choisir le moins cher. Les commerçants le savent et s’efforcent donc de trouver des produits moins chers.

    Essayer de boycotter certaines marques parce qu’elle font leur production dans les pays pauvres n’aide pas les pauvres dans ces pays, ni les consommateurs occidentaux qui veulent avoir accès a des produits moins cher. Elle n’aide que les travailleurs syndiqués dans les pays occidentaux. Le résultat: les pauvres restent pauvres et les riches restent riches.

    nike

    Par contre il ne faut pas oublier les cas d’enfants esclaves et enfants soldats. Ce qui est très différent, et c’est contre ça que les go-gauchistes devraient s’insurger.