Victoire de Trump

09/11/2016

Une victoire décisive pour Trump. Aujourd’hui les médias biaisés sont en pleurs et en déni de la réalité. La plupart continuent de faire leur Trump-bashing ce matin. C’en est à vomir.

Ils n’ont rien compris. Les gens en ont ras de bol de la corruption et du biais médiatique, ils ont voté pour Trump parce qu’il était un « outsider », il ne baignait pas dans la corruption politique comme les autres. Hillary est corrompue jusque dans son âme, et le parti au pouvoir tout aussi corrompu bloquait les enquêtes criminelle à sont sujet et les journalistes cachaient les faits embarrassants pour Clinton et crachaient sur Trump pour des futilités. Les sondages donnaient tous Hillary gagnante, après ça ont dira qu’ils n’étaient pas biaisés?

Les gens ne sont pas dupes. Ils se sont levés et affirmé haut et fort le rejet des « élites », de la corruption et des médias biaisés.

L’Europe est rongée par la corruption, l’hystérie climatique et le « progressisme » qui fait rentrer les immigrants musulmans à coup de millions. L’Europe est foutue. Espérons qu’ils n’est pas trop tard pour les USA.


Scandales de Hillary Clinton

05/11/2016

Voici la liste de quelques scandales les plus récents qui entourent Hillary Clinton.

-Scandale de Benghazi, 4 américains torturés et tués, les secours ont été annulés et Hillary a dit aux parents que c’était la faute d’un video sur Youtube (alors que des documents internes disent le contraire).
-Scandale des emails, des milliers de courriels top secret placés illégalement sur un serveur privé, qui a été facilement hacké par des pirates étrangers.
-Hillary a intimidé les victimes de viols de Bill Clinton.
-Hillary et Bill ont volé des items valant quelques centaines de milliers de dollars à la maison blanche.
-Fraude électorale.
-La proche conseillère de Hillary depuis 20 ans, Huma Abedin, a des liens très proches avec des groupes terroristes.
-Plusieurs personnes proches de Hillary Clinton, qui ont témoigné contre elle ont mystérieusement été tuées ou se sont « suicidés ».
-La fondation Clinton sert de « Pay for play ». Ceux qui donnaient des millions à la fondation, receaient de juteux contrats ou ventes d’armes ensuite. La fondation sert d’argent personnel au Clinton, une infime fraction a été donnée en charité.
-Wikileaks a aussi démontré des ventes d’armes autorisées par Clinton, qui se sont retouvées dans les mains de ISIS.
-Activistes payés par le parti démocrate pour aller provoquer de la violence dans les rallies de Trump.
-Haiti, suite au tremblement de terre, des millions ont été ramassés par les Clinton pour venir en aide, mais cet argent ne s’est jamais rendu.
-Et le tout dernier, le pire, serait que Bill Clinton, et probablement Hillary aussi ce sont rendus à « orgy Island » a plusieurs reprises, une ile privée d’un milliardaire pédophile où ils auraient violé des enfants. Il y a d’autres célébrités sur la liste alors l’establishement va travailler très fort pour ne pas que ça sorte, sinon, c’est la fin pour beaucoup de gens en haut lieu.

Comment après ça il peut encore y avoir des gens qui appuient Hillary Clinton?
Trump n’est pas parfait, mais il n’est pas corrompu, il n’est pas acheté par personne, et le pire que les médias biaisés ont pu trouver contre lui est un enregistrement de discussion privée d’il y a 10 ans entre gars « grab her by the pussy ».

Si Hillary est élue mardi, c’est une signe que la corruption est tellement profonde au USA que même la justice et le système électoral sont corrompus, et ça sera le début de la fin des USA au profit d’un gouvernement mondial. Ca sera aussi le début de guerres civiles et mondiales. Hillary a déjà commencé à menacer la Russie, et ironiquement Putin est en train de devenir un leader et porte étendard de la liberté.

Si Trump est élu, Hillary et toute la clique de politiciens corrompus iront en prison, mais tous les élites globalistes (principalement en Europe) vont tout faire pour tenter de le détruire, parce qu’il sera le dernier rempart contre leur projet de gouvernement mondial. Mais les USA affaiblis et divisés ne sont plus de taille pour imposer leur idéaux de liberté et de démocratie au reste du monde.

Either way, préparez-vous à ce que ça brasse, et c’est probablement la fin des USA tel qu’on le connait aujourd’hui.

Références:
http://www.wnd.com/2015/05/here-they-are-hillarys-22-biggest-scandals-ever/

#draintheswamp


Premier débat en francais

24/09/2015

Mes impressions à chaud:
-Débat cacophonique, la formule serait à être revue, ou alors que le modérateur fasse sa job!

-Deux gagnants: Gilles Duceppe (surprise) et Stephen Harper. Duceppe à cause de son expéricence, que c’était sa langue marternelle, mais surtout parce qu’il n’a pas le choix de performer. Il était en mode attaque, et il a marqué des points. Et Harper parce qu’il a su démontrer qu’il reste le choix le plus crédible, et offrant une bonne défense, sauf peut-être dans le cas de l’Arabie Saoudite où il l’a un peu échappé.
-Les perdants: Surtout Trudeau, qui a démontré qu’il n’était pas à sa place, qu’il n’avait pas ce qu’il faut pour occuper le poste. Même Mulcair a laissé entendre que quelqu’un d’autre devait lui écrire ses lignes…
Et Mulcair, qui a du défendre des choses indéfendables, comme le Niqab, et qui s’est emporté à quelques reprises. Le « angry Tom » a fait surface quelques fois.
Quand à Elizabeth May, je ne comprend toujours pas quelle soit invitée à un débat comme ça. Un parti comme ça n’apporte absolument rien au débat. Elle ne faisait que répéter les mêmes arguments semblables à ceux de Mulcair et Trudeau.


Débat d’hier soir

18/09/2015

elections2015
Un débat peu intéressant, cacophonique avec un grand perdant : Justin Trudeau. Il n’était vraiment pas à sa place dans un débat sur l’économie.

Dieu merci, le parti vert et le Bloc n’était pas invités. Des partis comme ça, qui ne peuvent pas accéder au pouvoir ne sont que des proxy dans un débat. Le parti vert aurait servi le PLC (plateforme semblable) en attaquant ses advdesaires et le Bloc aurait indirectement servi les conservateurs en attaquant le NPD.

Ce qu’on remarque aussi et qui est un peu ridicule c’est que le PLC se tasse très à gauche et que le NPD, un parti de gauchistes quasi-communistes, se tasse vers le centre pour essayer d’avoir plus de votes. Chassez le naturel il reviendra au galop une fois au pouvoir.


Campagne électorale fédérale

31/08/2015


J’ai été pas mal occupé alors je n’avais pas encore fait de billet sur le sujet de la campagne électorale encore.

Une campagne surprenante jusqu’à maintenant, et qui montre combien les gens ne sont pas logiques dans leurs choix. Ce qui est décourageant et un bien mauvais signe de la santé de notre démocratie.
1-Les gens appuient ceux qui leur offrent le plus de cadeaux, payés à même l’argent des contribuables, sur la carte de crédit des générations futures. Et après ça on se demande pourquoi on est dans le trou.
2-Les syndicats s’en mêlent et incitent les gens à voter NPD (avec l’argent des syndiqués, sans leur consentement), parce que Harper a sortit une loi qui oblige les syndicats à ouvrir leur livres et divulguer ce qu’ils font avec l’argent des syndiqués, loi que le NPD a promis d’abolir. Si le NPD est élu, il sera dont en « dette » envers les syndicats, et va leur donner plein de cadeaux et de faveurs (avec l’argent des contribuables)…
3-On voit aussi que les gens sont influencés par les sondages, et ne lisent pas les programmes des partis.

Stratégies
Les conservateurs avaient identifié depuis longtemps leur ennemi comme étant Trudeau et ont beaucoup travaillé à attaquer la crédibilité de Trudeau, et ça a très bien marché, mais le résultat a profité au NPD.
Les libéraux eux ont tout misé sur la personnalité charismatique de Trudeau, mais ça n’a pas suffit, et de toute façon, au Québec le nom « Trudeau » n’est pas nécessairement un avantage. Et sérieusement, promettre des faires déficits, faut vraiment être rendu bas. Son appui indéfectible aux musulmans commence à lui nuire aussi.
Quant au NPD, on peut se demander quelle était leur stratégie, ils promettent des cadeaux partout, disent une chose un jour, puis l’inverse le lendemain dans une autre région.
Et le Bloc, facile a résumer: débandade totale, malgré le retour de Duceppe, et malgré la tentative de se rapprocher du PQ et de PKP. Ironiquement c’est le déclin du Bloc qui fait monter le NPD et donc qui permet de « débarquer Harper », alors que pendant des années le Bloc duisaint qu’il fallait voter pour eux pour contrer Harper.

Couverture médiatique
Les médias au Canada sont biaisés à gauche, c’est pas nouveau, mais leur couverture anti-Harper était vraiment déplacée. Les premières semaines de la campagne ont été quasi exclusivement sur l’affaire Duffy, un chèque de 90000$ déjà remboursé aux contribuables. Aucun des médias ne s’est attardé sur les 2,7 millions que le NPD doit rembourser parce qu’utilisé illégalement.
Trudeau jouissait d’un appui des grands médias, c’en était rendu risible. Ils cachaient ses erreurs, et le montraient presque toujours sur un angle favorable.
Mais avec la remontée du NPD dans les sondages, les médias gauchistes penchent maintenant du bord du NPD. Remarquez comment du côté anglophone c’est « Tom » et du côté du Québec c’est Thomas Mulcair, prononcé à la française.

Mon opinion
Poiur ce qui est des conservateurs, c’est l’usure du pouvoir, il est normal qu’un parti doit laisser la place après un certain temps. La plupart du temps, ça arrive quand le parti au pouvoir est rongé par les scandales. Dans le cas de Harper, aucun scandale si ce n’est que l’affaire Duffy. On est loin du scandale des commandites. Harper reste le moins pire parmi les choix que nous avons, et de loin. S’il perd, on va juste mieux l’apprécier quand on verra le désastre que les autres vont faire.

Trudeau au pouvoir serait une catastrophe, immature, déconnecté de la réalité, taxes carbones, légalisation du pot, anti-pétrole, pro-Islam,… Est-ce qu’il y a une seule personne sensée qui va voter pour Trudeau?

Mulcair c’est surtout un opportuniste. Après avoir quitté les libéraux proivinciaux, il avait flirté avec les Conservateurs, mais s’est finalement rangé avec le NPD parce que le chèque n’était pas assez gros avec les conservateurs. Un type qui peut aller de gauche à droite de cette façon n’a pas de convictions, et de voir la façon qu’il a de dire une chose dans une région et son contraire dans une autre, montre qu’il n’y est que pour le pouvoir. Et avec un parti socialiste comme le NPD, on peut s’attendre à des milliards de déficit. Déja si on calcule ses promesses faites jusqu’à maitenant, il y a des dizaines de milliards de déficit.

Pour ce qui est du Bloc, et bien sa disparition sera enfin une bonne nouvelle. Un parti de parasites qui ne sont pas du tout à leur place au parlement fédéral.

Mon souhait? Qu’au moins, si le NPD arrive au pouvoir, qu’il soit minoritaire pour éviter trop de dégats. Mais même là. le parti vert (un député) et les Libéraux l’appuieraient tout le temps, ce qui revient presqu’au même…


Mépris des électeurs

14/04/2014

J’ai attendu de laisser retomber la poussière, mais il y a un profond malaise depuis la raclée au PQ. Au lieu d’accepter le résultat des élections et le fort message envoyé par la population, certains péquistes refusent de reconnaitre la voix du peuple et sombrent dans des excès de frustration, d’insultes et de théories de conspiration.

Ici, Le syndicaliste Marc Laviolette, président du PQ dans Beauharnois a traité les libéraux de «concentré de crosseurs» et le Dr Gaétan Barrette de «gros morceau de cochon».
http://www.journaldemontreal.com/2014/04/08/marc-laviolette-qualifie-le-plq-a-un-concentre-de-crosseurs

Ici, l’ex journaliste, candidate déchue Dominique Payette dit que c’est la faute des médias et montre notamment du doigt les radios de Québec.
http://www.journaldemontreal.com/2014/04/10/la-faute-aux-medias

(Pourtant, Pierre Karl Péladeau à lui seul est propriétaire de 40% des médias au Québec)

Et ici Yves Desgagné, metteur en scène de la campagne du PQ dit que c’est la faute des misogynes:
« Malheureusement, on vit dans une société extrêmement misogyne, oppose-t-il. Les femmes, en politique, tous partis confondus, se font carrément traiter comme des guidounes. Elles sont discréditées par les gars, qui l’appellent “la popo” ou “la Marois”, sans aucun respect pour la fonction. J’en veux à ces misogynes qui nous dirigent. Mme Marois a aussi été victime de ça »
http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/04/10/yves-desgagnes-election-plq_n_5123846.html

Ici, le député réélu Stéphane Bergeron qui expose ses frustrations sur Twitter (5 jours après, donc il ne peut pas dire que c’est sur le coup de l’émotion):
bergeron

Ca rapelle l’entrevue avec Gilles Duceppe après la quasi-disparition du Bloc, il était frustré et disait que les électeurs ne comprenaient pas et qu’ils avaient fait une erreur.

Ces gens qui pointent un doigt accusateur vers les autres oublient qu’il reste trois doigts pointés vers eux-même. Ils refusent de reconnaitre que c’est leur faute, qu’ils ont fait une très mauvaise campagne, basée sur la xénophobie, la chicane et la division au lieu de l’économie.

Ça montre aussi un mépris de la démocratie. La démocratie n’est pas parfaite, on le sait. Churchill disait :« Democracy is the worst form of government, except for all those other forms that have been tried from time to time. » mais refuser d’accepter le résultat de l’élection de cette façon est symptomatique d’un profond désarroi dans la famille péquiste.

Ca démontre aussi ce qui cloche avec le discours péquiste depuis des années, un discours basé sur l’élitisme et la haine de « l’autre ».
Si t’es pas d’accord avec eux, c’est que tu comprends pas.
Si tu détestes pas Harper, c’est que tu comprends rien.
Si tu votes pour les libéraux, t’es cave…
Si tu haïs pas les anglais, t’es un traitre à la nation.
Si t’aime le Canada, tu es un colonisé.
Si t’es pas indépendantiste, c’est que t’es pas un « vrai » québécois.

Et après ils se demandent pourquoi les québécois leur ont dit deux fois NON et qu’ils viennent pratiquement de les mettre à la porte…

Il va falloir un profond examen de conscience si le PQ veut espérer autre chose que de devenir un parti secondaire. Personnellement je crois qu’il est temps pour eux de fermer boutique.


Etat providence

05/03/2014

Voici un texte que j’avais préparé pour ma page de candidat, mais il était assez intéressant pour que je le reposte ici.

Laissez moi essayer de vous faire une belle image de comment ça se passe au Québec:

Les citoyens c’est comme une groupe de gens qui marchent ensemble. Mais comme il y en a qui ont de la difficulté, comme des personnes agées, handicapées ou famille monoparentale, on fabrique une charrette pour les embarquer et tout le monde tire. Ce sont de belles valeurs d’entraide et de solidarité. Jusque là, ça a bien.

Ensuite, de plus en plus de gens embarquent dans la charrette pour toute sorte de raisons plus ou moins valides, et donc vivent au dépend de l’état et des subventions. Il y a de moins en moins de gens pour tirer la charrette et elle devient de plus en plus dure à tirer.
En plus il y en a pour se plaindre que la charrette est trop petite, pas assez confortable, qu’ils leur faut des coussins. Il se forme un comité de « protection des droits des usagers de la charrette », qui réclame un toit pour se protéger du soleil. Et toi tu es devant et que tu tires la charrette et ceux qui sont dedans te disent de tirer plus fort, parce que ça ralenti. Un de ceux qui tire avec toi, un immigrant, dit qu’il est tanné de se faire regarder de travers et décide de s’en aller.
Et en plus parmi ceux qui tirent, il y en a un qui vieillit, qui fatigue et qui voudrais embarquer lui aussi dans la charrette. Il l’a bien mérité, il a tiré toute sa vie. Jusqu’au jour où la charrette n’avance plus. Et les gens dans la charrette crient après les quelques uns qui restent qui essayent de tirer, et leur disent « Allez les riches, faites votre part ».
Qu’est-ce que vous pensez qui arrive? Et bien les gens fatigués de tirer et de se faire écoeurer par l’état qui leur en demande de plus en plus vont aller ailleurs. C’est là qu’on est rendu au Québec, et ça ne peut plus continuer.

« L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. Car, aujourd’hui comme autrefois, chacun, un peu plus, un peu moins, voudrait bien profiter du travail d’autrui.
-Frédéric Bastiat, économiste français du 19e siècle

etatprovidence


Pause électorale

03/03/2014

Mon activité sur le blog va diminuer dans les prochaines semaines, tout simplement parce que je me présente aux élections provinciales, alors je vais être pas mal occupé. Je vais quand même prendre le temps de gérer les commentaires et d’essayer de poster quelques billets durant cette période.

En tant que citoyen, j’étais profondément écoeuré de voir où s’en va le Québec, de voir les mêmes deux vieux partis qui ne font que s’enrichir, et récompenser leurs amis aux dépends des contribuables et en endettant la génération suivante.
On me dira que la CAQ est une alternative! Et bien non, la CAQ est composée des mêmes vieux politiciens des deux autres partis. J’y ai cru au début à la CAQ, avec Legault qui parlait de faire le ménage dans les finances publiques, couper dans la taille de l’état, etc.. mais j’ai très vite déchanté. Il ne reste plus rien de l’ADQ dans la CAQ. C’est devenu un parti très semblable aux deux autres, avec la même recette: plus d’interventionnisme, plus d’état, plus de règlementation, plus de bureaucratie. Ils font juste mélanger les ingrédients différemment, mais à la fin ça goûte pareil.

C’est ce qui a mené le Québec au bord du gouffre financier. Et les partis au pouvoir dans les dernières décennies n’ont rien fait pour mettre le frein. Le mur arrive à pleine vitesse et ce que Marois fait, c’est appuyer sur l’accélérateur!

Le salut pour le Québec est dans la disparition des vieux partis, auxquels se sont raccrochées les fraudeurs de toutes sortes, entrepreneurs, groupes lobbyistes autant que syndicats, qui se tiennent proches du pouvoir et du plat de bonbons, sachant que les québécois votent toujours en alternance pour les mêmes vieux partis.

En effet les québécois ont une forte tendance à voter pour un candidat qui semble sympatique ou alors voter de la même couleur de père en fils, sans se poser de questions. Il faut mettre fin à ça. Avec le droit de vote vient une responsabilité, c’est à dire de se renseigner avant de faire un X. Je ne vous demande pas de voter pour moi, je vous demande un effort: celui d’écouter ce que les candidats ont à dire, et de réfléchir sur les impacts de leur promesses. C’est bien beau donner des cadeaux, mais s’ils envoient la facture à vos enfants, c’est irresponsable.

J’ai hésité entre Equipe Autonomiste et Équipe Adrien Pouliot – Parti Conservateur du Québec et j’ai finalement choisi le deuxième. Les deux sont de nouveaux partis, avec de nouvelles idées, de nouvelles personnes, qui promettent du réel changement. Et non, ça n’a rien à voir avec les Conservateurs de Harper. Ce parti est composé en partie d’anciens militants adéquistes qui ont refusé la fusion avec la CAQ, mais surtout de sang neuf! Oubliez les étiquettes et les couleurs, regardez le contenu des programmes. C’est la seule façon qu’on pourra sauver le Québec de la faillite.

Contrairement à mes opposants, je me lance tout seul, sans équipe, sans budget, sans expérience, (s’il y a des gens intéressés à m’aider, vous êtes les bienvenus). Je ne fait pas ça pour l’argent, ça me coûte de l’argent de ma poche pour me présenter, j’ai même dû m’acheter un « suit » de politicien, ce qui n’est pas mon style vestimentaire habituel 🙂

Je vais prendre de mes vacances et je vais devoir couvrir un territoire immense, qui va de Cap-Chat jusqu’à Grande-Rivière.
gaspe-2011
Tout ça en sachant que les chances d’être élu sont quasi-nulles dans un comté où les gens votent toujours pareil. Il s’agit simplement d’implication citoyenne, de brasser les idées et de tenter de réveiller les gens. Si j’avais vraiment voulu être élu, je me serais présenté pour un des vieux partis, comme certains opportunistes l’ont fait, mais je ne suis pas d’accord avec la direction qu’ils prennent, c’est une question de principe. Et qui sait, si j’aime ça et que j’ai des appuis, peut-être que je me représenterai une autre fois!


Pour ceux qui sont intéressés à suivre mon aventure, voici la page facebook que je vous invite à « aimer »:
https://www.facebook.com/ChristianRioux.PCQ

Même si vous n’êtes pas dans mon comté, je suis sûr que vous allez trouver intéressant ce que je vais y poster.


Hors-la-loi?

07/02/2014

Avec quelques sondages favorables en poche, Marois semble s’apprêter a déclencher des élections. Les subventions et les cadeaux pleuvent partout. Mais comment peut-elle le faire? Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité le projet de loi 3 prévoyant des élections à date fixe (comme dans beaucoup de pays et la plupart des autres provinces). Selon cette loi, les élections se déroulent le premier lundi du mois d’octobre, quatre ans après le scrutin précédent. Donc la prochaine élection est prévue le 3 octobre 2016.

Mais en cas de gouvernement minoritaire, l’opposition peut renverser le gouvernement sur un vote du budget ou autre vote important.

Si on respecte la loi, il ne semble pas y avoir d’autre façon d’aller en élection, alors comment Marois pourrait-elle « déclencher » ces élections?

Ce qui est drôle c’est que durant les débats entourant l’adoption du projet de loi, Bernard Drainville avait dit:
«Si on fixe la date des élections au calendrier et qu’on fait en sorte que cette date-là ne soit plus déterminée selon des calculs partisans, selon des calculs électoralistes, selon la stratégie politique, l’idée est que le citoyen aura le sentiment qu’on lui redonne la date des élections. Cette loi constituerait un engagement moral de respecter une certaine date qui sera inscrite dorénavant dans le temps. Des élections à date fixe vont être beaucoup plus équitables pour les partis politiques. Ça égalise les chances».

Donc la seule façon légale que Marois pourrait utiliser pour déclencher des élections serait de présenter un budget totalement ridicule et inacceptable que les partis d’opposition seraient obligés de rejeter. En faisant ça Marois montrerait qu’elle n’est intéressé que par le pouvoir et la possibilité d’un gouvernement majoritaire, et non pas de bien gouverner le Québec. Et si jamais les partis d’opposition acceptaient un budget ridicule simplement parce qu’ils ne sont pas prêts à aller en élections parce qu’ils calculent qu’ils pourraient peut-être perdre des sièges (ex: CAQ), et bien ils le feraient au détriment des québécois dont beaucoup n’attendent qu’une occasion pour mettre le PQ à la porte.

Et après ça la classe politique se demande pourquoi les citoyens ne font plus confiance aux politiciens….


Résultat de l’élection américaine

08/11/2012