Le plan des Globalistes

02/03/2021

Il y a beaucoup de confusion quand on parle des « globalistes ». Je pense qu’il est nécessaire d’expliquer un peu de quoi il retourne, parce que c’est très important de comprendre leurs buts pour comprendre pourquoi il faut les stopper.

Origine:
Les globalistes sont des élitistes qui pensent que le monde libre et les nations sont une horreur et cause de toutes les guerres, et qu’il faut un pouvoir centralisé pour diriger l’humanité dans la « bonne direction ».
L’union Européenne était le test en préparation du gouvernement mondial. Et a voir la corruption et l’énorme bureaucratie qui ont caractérisé l’Union Européenne, ça donne un avant goût amer.
Dans le centre des visiteurs du Parlement Européen, il est affiché ceci:
« …la souveraineté nationale est la racine de tous les pires maux de notre époque et la marche continue de l’humanité vers le desastrer tragique et le barbarisme.. Le seul remède final pour ce suprème et catraasphioque mal de notre temp est l’union fédérale des peuples. »



Leur idée centrale est que le nationalisme est le mal incarné et qu’un gouvernement mondial réglerait tous les problèmes. Quand on parle des globalistes il s’agit principalement de l’ONU, d’idéologues et de milliardaires qui appuient l’idée d’un gouvernement global

Dès les années 1970, le Club de Rome avait publié The first Global Revolution. En voici quelques extraits:

« Peut-on vivre sans ennemis? Chaque Etat a été tellement habitué à classer ses voisins comme ami ou ennemi, que l’absence soudaine d’adversaires traditionnels a laissé les gouvernements et l’opinion publique avec un grand vide à combler. De nouveaux ennemis doivent être identifiés, de nouvelles stratégies imaginées, et de nouvelles armes mises au point. Les nouveaux ennemis sont différents dans leur nature et leur positionnement, mais ils ne sont pas moins réels. Ils menacent la race humaine tout entière, et leurs noms sont la pollution, pénurie d’eau, la famine, la malnutrition, l’analphabétisme et le chômage. Cependant, il semble que la sensibilisation des nouveaux ennemis, soit encore insuffisantes pour réaliser la cohésion et la solidarité mondiale dans cette lutte. L’échec de nombreuses idéologies a supprimé certains des points de référence nécessaires »

(p. 70-71)

« Dans la recherche d’un ennemi commun contre lequel nous pouvons nous unir, nous sommes arrivés avec l’idée que la pollution, la menace du réchauffement climatique, les pénuries d’eau, la famine et autres, ferait l’affaire. Dans leur totalité et de leurs interactions ces phénomènes constituent une menace commune qui doit être confrontée à tout le monde ensemble. Mais en désignant ces dangers ennemis , nous tombons dans le piège, dont nous avons déjà mis en garde les lecteurs, à savoir la confusion entre les symptômes et les causes. Tous ces dangers sont causés par l’intervention humaine dans les processus naturels, et ce n’est qu’à travers un changement d’attitude et de comportement qu’ils peuvent être surmontés. Le véritable ennemi, alors, c’est l’humanité elle-même »

(p. 75)

« Il semblerait que les humains ont besoin d’une motivation commune, à savoir un adversaire commun, d’organiser et d’agir ensemble dans le vide, une telle motivation doit être trouvée pour mettre les nations divisées face à un ennemi extérieur, soit un ennemi réel ou alors un ennemi inventé à cet effet. »

Pendant des années, ils ont cherché à trouver un ennemi commun pour tenter d’unir l’humanité.

Global Cooling
Au tout début ils ont utilisé le « global cooling » et la surpopulation. Ils ont utilisé une hypothèse qui disait que puisqu’il y avait un refroidissement climatique depuis les années 1940, ça allait donc continuer et qu’on se dirigait donc vers la prochaine ère glaciaire, et qu’il ne serait plus possible de cultiver assez de nourriture pourtoute l’humanité. C’était la faute de la « pollution » et la solution était de donner tous les pouvoirs à l’état pour qu’il puisse sauver l’humanité.

Ils ont utilisé les écrits de Paul Erhlich. La première ligne de son livre, Population Bomb, sorti en 1968:

« The battle to feed all of humanity is over. In the 1970’s and 1980’s hundreds of millions of people will starve to death in spite of any crash programs embarked upon now. »

« Un cancer est la multiplication non-controlée des cellules, l’explosion de la population est la multiplication non-controlée des gens. On doit mettre nos efforts à traiter les symptomes et à extraire le cancer. »

« En 1985, il y aura eu assez de morts pour réduire la population de la terre à un niveau acceptable, comme 1,5 milliard »
Une de ses « solutions »:
« L’addition de stérilisant temporaire dans la nourriture de base, ou l’approvisionnement en eau, avec une distribution d’antidote chimiques [pour avoir des enfants] , peut-être par lotterie ».

Ici un extrait du journal journal Owosso, 26 janvier 1970:

Il est évident que de telles mesures ne peuvent pas être appliquées dans une société libre, uniquement dans une dictature.

Couche d’ozone
Puis vers le milieu des années 1970, la température s’est remise à monter et tous le monde a oublié cette histoire de Global Cooling. Alors ils ont trouvé un nouvel ennemi commun: Le trou dans la couche d’ozone. Il y a toujours eu des « trous » (zones avec moins d’ozone) aux pôles. C’est tout à fait normal parce que l’ozone se forme quand les rayons ultraviolets du soleil réagissent avec les molécules d’oxygène (O2) pour former O3 (ozone). Et comme les pôles ont 6 mois de soleil et 6 mois de noirceur, les « trous » varient selon les saisons.
Même si entre temps ils ont trouvé une meilleure arnaque et font croire qu’ils ont réglé le problème, les trous existent encore et n’ont pratiquement pas changé, comme ils le font depuis toujours.

Global Warming
Au milieu des années 1980, ils ont trouvé l’ennemi parfait: le réchauffement climatique. Toute activité émet du CO2. Le CO2 est la base de la vie sur terre, et toute activité énergétique ou biologique émet du CO2. Contrôler le CO2 c’est contrôler l’énergie et la vie elle même. En se basant sur une vieille hypothèse jamais confirmée qui datait de 100 ans, ils ont dit que les émissions de CO2 par les humains réchauffaient le climat, donc exactement le contraire de ce qu’ils disaient pour le refroidissement climatique. Mais les solutions restaient exactement les mêmes: contrôle de l’état, diminution du niveau de vie, restriction des naissances, etc. Même si jamais ils n’ont réussi à prouver cette hypothèse, et que le réchauffement qui avait eu lieu entre 1975 et 2000 a pratiquement cessé naturellement, elle est devenue tellement médiatisée et politisée qu’il est maintenant impossible de la contredire sans se faire traiter de conspirationniste anti-science, même si ironiquement ce sont principalement des scientifiques qui la critiquent, et que ce sont principalement des politiciens et activistes qui la défendent. Le GIEC (organe de l’ONU) a été fondé uniquement dans le but d’influencer les politiciens dans cette direction, sans jamais remettre en cause l’hypothèse. Ce que beaucoup de scientifiques ont dénoncé. (voir https://crioux.wordpress.com/citations-climat/#Experts%20GIEC )

Agenda 21
Dès 1992 au sommet de la terre de Rio, ils ont commencé à établir leur plan pour dominer l’humanité, appelé Agenda 21 (agenda pour le 21e siècle). Ils clâment que l’Agenda 21 est pour « sauver la planète » et ils utilisent à outrance des termes comme « développement durable », mais quand on y regardait de plus près, cet agenda est pour établir un contrôle total de la vie des gens, et la fin de la propriété privée. Donc une dictature globale socialiste, sous le couvert de « sauver la planète ». Et 178 pays ont signé qu’ils appuyaient l’Agenda 21.

Résumé de l’Agenda 21 que j’avais écrit en 2013 : https://crioux.wordpress.com/2013/02/20/agenda-21/

Agenda 2030
Puis ils ont renommé l’Agenda 21 en Agenda 2030, parce qu’ils ont choisi la date. C’est en 2030 qu’ils ont prévu instaurer leur plan. Ils ont continué avec le même contenu que l’Agenda 21, sous le couvert de « sauver la planète », de « développement durable » etc, mais ils y ont ajouté « justice sociale », « équité » et autres termes à la mode qui sont vides de sens. Leur plan est toujours le même: imposer un gouvernement mondial non-élu qui va diriger monde de facon totalitaire. Une nouvelle version du communisme d’où on ne pourra plus s’échapper vers un pays libre. Un monde où les gens seront « égaux » dans la pauvreté et la misère, où ils ne seront plus libres, où la surveillance de masse sera partout, et où la propriété privée n’existera plus (sauf pour les « élites », comme dans tous les systèmes socialistes).

Dans les années précédentes, les politiciens et activistes qui sont embarqués dans cette idéologie commencaient déjà à dire en 2018 qu’il restait « 12 ans pour sauver la planète« . 2018 +12 = 2030. Joe Biden vient de dire qu’il restait 9 ans pour sauver la planète 2021+9 = 2030. Il n’y a aucune autre raison derrière ces chiffres, autre que d’aboutir à l’an 2030, puisque le climat ne se réchauffe pratiquement plus depuis 20 ans, et que toutes les hypothèses catastrophistes se sont trompés.

Le virus chinois
Puis est tombé du ciel le virus, dont les hypothèses les plus probables appuient qu’il s’est échappé accidentellement d’un laboratoire en Chine. Voici le nouvel ennemi commun, la crise tant attendue par les globalistes pour leur permettre d’accélérer la mise en place de leur agenda. La peur du réchauffement climatique, (renommé « changements climatiques » en 2008, parce que ça ne se réchauffait plus), ne faisait plus assez peur pour que les gens renoncent à leur libertés et acceptent la dictature globale. Mais le virus lui faisait tellement peur que les globalistes ont pu faire tout ce qu’ils voulaient et les gens appeurés acceptaient tout sans rien dire. Même si après la peur initiale, il a été démontré que le virus n’était pas si mortel que ça, ils ont continué toujours à imposer des mesures de contrôle de plus en plus radicales. Les gouvernements infiltrés par les globalistes, ou même dans certains cas, des marionettes placées là par les forces globalistes (ex: Macron, Trudeau, Bide, Merkel) ont appliqué le plan à la lettre:
-Soumettre la population avec la peur
-Causer la destruction économique: (fermeture forcée des petits commerces, faillites, endettement massif)
-Diviser la population pour faire diversion (traiter ceux qui critiquent les mesures de « conspirationnistes »)
-Imposer les masques inutiles qui servent à identifier les soumis des récalcitrants
-Imposer la vaccination forcée, et le passeport vaccinal : soumission totale du peuple, et possibilité d’injecter autre chose dans le futur. Rappelez-vous la solution de Paul Ehrlich que j’ai cité au début: agent stérilisant dans la nourriture ou l’eau. Et Bill Gates, un autre globaliste adepte de la réduction de la population à dit :
« The world today has 6.8 billion people. That’s headed up to about nine billion. Now, if we do a really great job on new vaccines, health care, reproductive health services, we could lower that by, perhaps, 10 or 15 percent. « .
Beaucoup de médecins ont soulevé des doutes sur les nouveaux vaccins à ARN messager, qui n’ont pas été suffisamment testés, et qui ont le potentiel de causer beaucoup de problèmes. Disons que si par « pur hasard », le virus causait des problèmes de fertilité, ça ferait l’affaire des globalistes qui veulent dépeupler la planète. Il n’y a pas de tests sur les répercussions à long terme, comme par exemple la fertilité ou la possibilité de transférer des modifications à votre descendance, sans modifier votre ADN (Épigénique).

Great Reset
Et une fois la destruction complète et les gens en faillite et désespérés, les globalistes vont arriver avec la solution magique: le Great Reset. Cette solution poussée par le World Economic Forum est en réalité le point de rupture, le « switch » vers l’Agenda 2030.

L’état va racheter vos dettes et vous donner un revenu minimum garanti. En échange: vous n’aurez plus de liberté ni de propriété privée, plus de maison, plus de voiture. L’état s’occupe de vous, comme un fermier s’occupe de son bétail.

Ils essayent de nous vendre ça comme un capitalisme réinventé, les compagnies ne seront plus là pour faire du profit mais pour servir les groupes d’intérets, et devront respecter les règles gouvernementales au niveau environnemental ou idéologique (ex: quotas de races ou d’orientation sexuelles) sinon pourraient être pénalisées ou forcées à fermer. Plus aucun libre marché. Que du traffic d’influence et de faveurs entre l’état et les grandes corporations. Les petites compagnies vont disparaitre (c’était déjà commencé avec les faillites forcées des PME pendant que les grosses corporations restaient ouvertes).

Puis ils vont dire qu’il n’y a plus de frontières, que tous peuvent aller là où bon leur semble. Ce qui va faire que les pauvres des pays du tiers monde vont se ruer vers les pays richès, les détruisant de l’intéreur et détruisant en même temps le concept de Nation que les globalistes détestent tellement. Ils y ont déjà travaillé activement avec la crise des réfugiés Syriens en Europe, les cavavanes de faux réfugiés au USA et les « réfugiés climatiques ».

Ensuite ils vont arriver avec la monnaie virtuelle globale, contrôlée par le gouvernement. Une façon parfaite de contrôler en détail la moindre transaction, mais aussi comme ils le font en Chine avec les crédits sociaux, avoir le pouvoir de bloquer une transaction ou même de vous retirer le droit d’acheter si vous êtes pas un « bon citoyen », par exemple si vous critiquez le gouvernement. Ca sera la fin du cash anonyme (en disant qu’il propage le virus) et des crypto-monnaies non-contrôlées qui seront rendues illégales. Ils vont dire qu’elles sont utilisées par des criminels, et que si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre que le gouvernement suive chacune de vos transactions..

Et finalement ils vont détruire totalement le concept de nations. Ils ont prévu diviser le monde en 10 régions. C’était déjà prévu depuis le Club de Rome en 1973. Cette carte est extraite d’un rapport de l’ONU`:



Un peuple hétérogène, sans nation, sans valeurs communes, sans traditions communes, sans religion commune, ne peut pas s’unir pour se rebeller. Cherchez sur internet à propos de « Kalergi plan ».

Il suffit de regarder ce qui se passe depuis quelques années et comment est géré la crise actuelle pour voir comment nos politiciens et les médias complices appliquent le plan à la lettre. Ils ne s’en cachent même plus.
-Les politiciens utilisent tous le même slogan: « Build Back Better« .
-Les médias qui en novembre disaient que le « Great Reset » était une théorie de conspiration idiote, ont commencé à faire la propagande du Great Reset et décrivent comment tout va être parfait, la paradis sur terre…
-Le plan du Great Reset est disponible publiquement sur le site du World Economic Forum. Ils ont même préparé des vidéos de propagande, qui n’ont pas été très bien reçus et rapidement retirés: https://www.youtube.com/watch?v=lBBxWtKKQiA
-Le plan de l’Agenda 2030 est disponible sur le site de l’ONU, il faut juste prendre le temps de lire entre les lignes et passer par dessus les belles paroles vides de sens pour comprendre que c’est une réelle dictature communiste. Vidéo de propagande de l’Agenda 2030, qu’ils appellent maintenant Sustainable Development Goals : https://www.globalgoals.org/

Et remarquez comment les politiciens et activistes qui appuient cet agenda portent tous fièrement l’épinglette de l’Agenda 2030.


Le dernier obstacle
Trump était un obstacle au plan des globalistes. Il était un patriote et un nationaliste. Ils ont passé 4 ans à essayer de le tasser, ils ont utilisé les antifas, les émeutes BLM, les médias l’ont traité comme un idiot, un raciste, un fasciste, alors qu’il est tout à fait l’opposé de ça. Ils devaient écarter celui qui s’opposait à leur agenda, alors ils ont du tricher massivement pour réussir et placer une marionnette docile à sa place: Biden. S’ils réussissent à soumettre les USA , ils vont soumettre la planète. C’est pour ca que cette élection était si importante, et que si le peuple américain ne parvient pas à retirer ce président illégitime bientôt, c’est vraiment la fin des USA, dernier rempart de la liberté.

Toutes les pièces du puzzle sont en place.
Le covid est crise qu’ils avaient besoin pour justifier leur plan. Il n’en tient qu’à nous de résister où alors devenir les nouveaux serfs, classe de paysans sans droits, sans propriété privée, sans liberté, au service des nouveaux maitres : les « élites » et les méga corporations.

C’est certain que ce n’est pas un combat facile, et une bonne partie de la population est brainwashée à accepter ça comme une bonne idée, d’autres sont totalement appeurés par le virus, qui n’est pourtant pas beaucoup plus mortel qu’une grippe, d’autres seront désespérés et prêts à accepter parce qu’ils seront a court d’options, au bord de la ruine, d’autres auront simplement peur de passer pour des « complotistes » et vont se soumettre.. Plusieurs résistants vont finir par céder, n’ayant pas le choix de plier sous menace de perdre leur revenus, ou ne pouvant plus sortir de chez-eux sans le passeport vaccinal.

Dans ce combat, les médias seront les ennemis du peuple, et ont déjà commencé leur campagne de dénigrement et de diabilisation des « complotistes ». Les médias sociaux sont encore pire avec leur biais et leur censure.

Mais si on laisse passer ça, il n’y a plus de retour possible en arrière. Si c’est pas le peuple au complet qui se lève, c’est presque sans espoir. C’est le dernier des combats: le peuple contre les globalistes, « l’élite » auto-proclâmée qui veut vous contrôler.


Grey State

07/06/2020


David Crowley, un jeune et talentueux producteur de film, avait commencé à produire un film indépendant en 2010 à propos d’un proche futur, où le gouvernement profitaient une crise pour détruire les libertés civiles et imposer une dictature. Obligation d’être implanté avec des micro-chip, état policier, imposition de la loi martiale, etc.
Les medias disaient que c’était un « film d’extrème droite conspirationniste ».
David Crowley disait que ce film était un avertissement, plus qu’une fiction.

A regarder ce qui se passe depuis quelques mois, son film était prophétique.
Mais le film n’a jamais été terminé. En 2014, lui, sa femme et sa fille son retrouvés morts, et classé comme un « suicide ».
Trailers disponibles ici:
https://www.facebook.com/graystatemovie/app/349313058487732/

Puis il y a eu un documentaire appelé « A Gray State » en 2017, à propos du film « Gray State » qui n’a jamais vu le jour.
https://www.imdb.com/title/tt6794380/

Je crois que tout le monde devrait regarder ça. Ça met beaucoup de choses en perspectives.


Bouton « reset »

07/04/2016

Notre société occidentale est en déchéance.

On se vautre dans le confort de l’état providence, on pleure ou on manifeste pour le moindre détail insignifiant comme s’il c’était une atrocité.

Des gens pleurent à la télé parce que leur enfant handicapé de 40 ans va être changé de maison d’accueil, « c’est inacceptable, il était habitué à ses accompagnateurs. » qu’ils disent en pleurant. Anciennement, les gens de la famille élargie s’organisent entre eux pour en prendre soins.
Les jeunes d’aujourd’hui on besoin d’un « safe space » parce que les mots ça fait mal. Alors qu’il y a 50 ans, nos jeunes allaient faire la guerre contre les nazis.
L’humour est devenu tellement politiquement correct qu’on ne peut plus rien dire sans se faire traiter de raciste, homophobe ou machiste. Un humour ultra-ennuyant comme dans l’émission LOL. Dans le temps, on pouvait faire des jokes sur les hommes, les femmes, ethnies ou les homosexuels sans avoir peur d’aller en prison.
La plupart de diplômes universitaire n’ont aujourd’hui plus de valeur, tellement ça a été nivelé par le bas. Les étudiants d’antan devaient travailler fort pour dénicher un diplôme, et quand ils en avaient un, ils l’avaient mérité et il avait beaucoup de valeur. Les étudiants d’aujourd’hui sont tellement tenus par la main pour tout qu’ils seraient incapables de passer les tests de cette époque.
Nos politiciens sont tellement corrompus que c’est rendu « normal ». On ne vote même plus pour les meilleurs, mais pour les moins pires, ou les plus « cute », ceux pour qui les médias nous disent de voter sans qu’on ait à travailler pour se renseigner.
Le travail n’est plus valorisé, les valeurs judéo-chrétienne ridiculisées et le multiculturalisme (effacement de soi) glorifié. Jadis, le travail était valorisé, et les valeurs nationalistes (patriotisme) et judéo-chrétienne bien implantés

Pendant ce temps ailleurs, les gens de font décapiter pour leur croyances, pendre ou jeter en bas d’un building pour leur orientation sexuelle. Mais ça on s’en occupe pas, c’est loin….
On préfère dire qu’un enfant transgenre qui n’a pas accès à une toilette spéciale pour lui à l’école est « opprimé ».
Les gens sont infantilisés et se trouvent vers l’état au moindre détail, tel un enfant surprotégé. Quand il avait un problème, nos grand-parents se retroussaient les manches et le réglaient. Aujourd’hui tous le monde essaye de vivre aux dépends des autres.

etatprovidence

Le marxisme culturel (victimisation des minorités) a complètement détruit notre société et nos valeurs. C’était en effet le but recherché par le marxisme culturel: détruire les valeurs occidentales pour faciliter la montée du socialisme/communisme, mais entretemps le communisme s’est effondré. Laissant notre société démoralisée (déconstruite) et vide de sens, ayant perdu ses valeurs religieuses et valeurs patriotiques.

Tel Rome qui se vautrait dans la luxure et l’indifférence, nous somme dus pour les invasions barbares. Et tout comme Rome et autre civilisations qui ont précédé, nous allons disparaitre si nous ne faisons rien.

Et il est probablement déjà trop tard pour faire marche arrière. Les gens restent dans le petit confort et ne veulent pas perdre leurs acquis. Ils ne sont pas prêts à se révolter contre la corruption, contre l’invasion islamique, contre l’étatisme corrompu et le communisme, parce qu’ils y perdrait leur acquis, alors on se laisse envahir petit à petit, on perd nos droits et nos libertés un à un, on laisse le gouvernement nous infantiliser et prendre de plus en plus de place dans nos vies, on recule tranquillement, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Comme les chances sont minces pour que les gens le fassent volontairement, ça nous prend un bon coup de pied au cul, un bouton « reset » pour remettre les pendules à l’heure.
reset button

Quelle forme prendra cette grande remise à zéro?
Peut-être une grande crise monétaire mondiale (puisque nos gouvernements sont tellement endettés, ça prendrait des centaines d’années pour rembourser la dette si on commençait maintenant)?, ou alors une guerre contre l’islam (qu’on va perdre puisqu’on les invite ici, les laisse nous piler dessus sans rien dire de peur de passer pour des « racistes »)? Une révolution communisme (déjà préparée en partie par certaines élites onusienne), qui sera ensuite renversée? La fin de l’empire américain (à moins d’être sauvé par Trump?) Un cataclysme naturel: météorite ou ère glaciaire?

Qu’importe la forme que ça prendra, ça va arriver, ça ne peut pas continuer comme ça indéfiniment. Et malheureusement ça ne sera pas pour le mieux. Ca va faire très mal parce qu’on a trop attendu, on a laissé les gouvernement nous endetter jusqu’au point de non-retour, on a laissé le marxisme culturel pourrir nos valeurs et faire entrer des idéologies incompatibles dans nos sociétés occidentales (comme le marxisme ou l’islam), et on a laissé les gouvernements nous retirer nos droits un à un, en échange de plus de sécurité et soutien de l’état (dépendance).

Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety.
–Benjamin Franklin


Dictature tranquillle

13/01/2016

Nous vivons dans une société libre non? Et les Etats-Unis sont le porte étendard de la liberté! Vous croyez?

Pourtant chaque jour on se rend compte à quel point on est en train de sombrer vers la dictature.

Chaque jour on entend parler à quel point les gouvernements veulent toujours de plus en plus de pouvoir, de contrôle des armes, contrôle de ce qu’on mange, boit et ce qu’on a le droit de faire, de posséder ou même de dire.

Aux Etats-Unis, uon homme a été emprisonné parce qu’il récoltait l’eau de pluie, sur son propre terrain, dans des bassins. L’état considère que l’eau de pluie est un bien commun et qu’il n’a pas le droit de la récolter….
http://cnsnews.com/news/article/oregon-man-sentenced-30-days-jail-collecting-rainwater-his-property

Au Québec le gouvernement Couillard tente de rendre criminel de critiquer l’islam..
Un homme de Joliette a recu une mise en demeure de la commission scolaire après avoir critiqué sur les réseau sociaux les devoirs sur l’islam que devaient faire ses enfants
http://www.lejournaldejoliette.ca/actualites/actualites/216389/exclusif-mis-en-demeure-par-la-commission-scolaire-a-cause-de-son-opinion-sur-lislam
Même chose aux USA:
http://www.gatestoneinstitute.org/7176/criminalizing-free-speech

En Floride, il est devenu illégal pour les sans abris d’avoir une couverture.
http://thelibertarianrepublic.com/florida-ordinance-makes-illegal-homeless-use-blankets/

Toujours en Floride, un homme de 90 a été arrêté trois fois pour avoir nourri les sans-abris:

Il est même illégal pour les enfants d’avoir un kiosque de limonade, sans avoir un permis du gouvernement. Certains enfants ont recu une amende de 500$
http://gawker.com/5812875/kids-fined-for-operating-lemonade-stand-without-permit

Le cas de Ted Bundy au USA en 2014 avait fait le tour de la planète quand il avait tenu tête aux forces armées du gouvernement parce qu’il protestait contre les « droits de paturâge » devenu exhorbitants.
http://www.cnn.com/2014/04/10/us/nevada-rancher-rangers-cattle-showdown/
Et un autre groupe en Oregon occupe présentement une réserve faunique pour protester contre l’abus gouvernement, l’acharnement envers certain citoyens et la saisie de terrains.
http://thinkprogress.org/justice/2016/01/03/3735647/malheur-lake-oregon-militia-explainer/

Il est même rendu illégal au Canada et au USA de vivre « off-grid » c’est à dire d’avoir son eau et son électricité de façon autonome, sans dépendre du gouvernement ou d’une compagnie.
http://countercurrentnews.com/2015/06/court-rules-living-off-the-grid-is-illegal/
http://www.collective-evolution.com/2014/03/09/florida-makes-off-grid-living-illegal-mandates-all-homes-must-be-connected-to-an-electricity-grid/
http://www.cantechletter.com/2015/08/should-canadians-have-a-right-to-live-off-the-grid/
Il est même devenu illégal de camper sur votre propre terrain au USA.
http://thefreethoughtproject.com/camping-land-illegal-homesteading-regulated-existence/

Le gouvernement contrôle aussi strictement la production et oblige des fermiers à détruire des quantités incroyable de nourriture.
http://freedomoutpost.com/2014/07/farmer-forced-dump-248-gallons-raw-milk-break-1200-free-range-eggs-michigan-dept-agriculture/

Même vos biens ne vous appartiennent plus. Le gouvernement peut démolir votre maison (et tout son contenu) durant votre absence sans aucun problème.
Elderly veteran comes home from surgery to find his town demolished his house

Et l’obsession du contrôle des armes, même si statistiquement ça n’a aucun utilité, et répété constamment dans les médias au moindre incident. Dans le passé le contrôle des armes a été utilisé pour désarmer la population et faciliter la prise de contrôle, et ensuite est venue la dictature:
http://dailycaller.com/2015/03/30/gun-control-in-the-third-reich/

“The best way to take control over a people and control them utterly is to take a little of their freedom at a time, to erode rights by a thousand tiny and almost imperceptible reductions. In this way, the people will not see those rights and freedoms being removed until past the point at which these changes cannot be reversed.”

— Adolf Hitler

Et je pourrais continuer encore longtemps comme ça. Quelqu’un (dont j’ai oublié le nom) a déjà dit que l’humanité passe par des cycles réguliers de dictature et de liberté. Il semble que nous approchons le prochain cycle: dictature
Et nous sommes trop indolents et paresseux pour se tenir debout et se battre pour la liberté. Beaucoup d’idiots veulent toujours donner de plus en plus de pouvoir au gouvernement, plus de taxes et plus d’impôts, en retour de plus d’intervention du gouvernement dans leur vies. Certains extrémistes souhaitent même ouvertement une dictature socialiste, puisque dans leur tête les gens sont trop idiots pour se gérer eux-même, ça prend un état fort pour leur imposer les « bons choix ». Ils pensaient ça aussi lors des révolutions socialistes/communistes passées. Et jamais ça ne s’est terminé comme ils le pensaient…


Big Governement, étapisme vers la dictature

11/11/2014


Les collectivistes n’en ont jamais assez, ils veulent toujours plus de lois, plus de contraintes, plus de contrôle. Contrôle de ce que vous avez le droit de boire, de manger, ils veulent même interdire les cigarettes électroniques (vapeur d’eau). Ils essayent aussi d’interdire des services comme Uber (taxis sans permis) ou même contrôler l’arrivé de Netflix au Canada (puisque ça échappe à leur contrôle). Ils veulent que le gouvernement contrôle tout, un gouvernement de plus en plus gros, qui prend de plus en plus de place dans nos vies, au détriment de nos libertés.

Ils ne voient pas que c’est une pente dangereuse vers le totalitarisme.

Pourtant, les indices sont là. Quelques exemples provenant du pays supposément le plus libre au monde.

Ici, une maison en Floride qui était complètement indépendante au niveau électricité et eau, a été rendu illégale par l’état. Les gens sont maintenant « obligés » de dépendre de l’état pour leur eau et électricité.
http://www.collective-evolution.com/2014/03/09/florida-makes-off-grid-living-illegal-mandates-all-homes-must-be-connected-to-an-electricity-grid/

Ici, un homme a été emprisonné parce qu’il collectait l’eau de pluie sur son propre terrain…
http://www.naturalnews.com/046359_oregon_rainwater_collection_big_governemnt.html

Le cas Cliven Bundy, où l’état a envoyé des policiers armés parce qu’un éleveur a refusé de renouveller son permis pour faire brouter son troupeau, pour protester contre les tarifs exorbitants et les lois contraigantes.
http://en.wikipedia.org/wiki/Bundy_standoff

Récemment, un homme de 90 ans a été arrêté en Floride par ce qu’il nourissait les sans-abris
http://www.nydailynews.com/news/national/fla-man-90-vows-feeding-homeless-arrest-article-1.2005323

Les Etats-Unis ne sont plus la terre de liberté qu’ils étaient.

“The best way to take control over a people and control them utterly is to take a little of their freedom at a time, to erode rights by a thousand tiny and almost imperceptible reductions. In this way, the people will not see those rights and freedoms being removed until past the point at which these changes cannot be reversed.”
― Adolf Hitler


Trudeau le dictateur

11/06/2014

Trudeau-Mao-240x250
Après avoir il y a quelques temps dit qu’il « admirait la dictature chinoise »:
There is a level of admiration I actually have for China because their basic dictatorship is allowing them to actually turn their economy around on a dime and say we need to go green, we need to start, you know, investing in solar. There is a flexibility that I know Stephen Harper must dream about: having a dictatorship where you can do whatever you wanted, that I find quite interesting.
http://news.nationalpost.com/2013/11/08/justin-trudeau-seemingly-admires-chinas-basic-dictatorship-at-toronto-fundraiser/
http://www.npd.ca/nouvelles/rappel-des-faits-vraiment-justin-trudeau-la-chine-le-pays-le-plus-admire
http://www.ledevoir.com/politique/canada/392328/trudeau-critique-pour-son-admiration-pour-la-dictature-chinoise

(Ironiquement le Chine produit des panneaux solaires pour le reste du monde, mais ne les utilise pas, parce que c’est pas assez fiable et pas assez productif, ils construisent plusieurs centrales au charbon par mois. LA Chine est parmi les pays les plus polluées)

Voilà qu’il disait récemment vouloir empêcher des candidats de se présenter sous la bannière libérale s’il n’étaient pas pro-choix. Trudeau prêche la démocratie, mais pratique l’autocratie.
http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/straighttalk/archives/2014/05/20140526-074228.html

Et ça ne s’arrête pas là, il veut en faire autant pour les « sceptiques » du réchauffement climatique causé par l’homme, à un moment où la science démontre de plus en plus que cette hypothèse bat sérieusement de l’aile.

Ça en dit long un éventuel gouvernement Trudeau. Les députés ne seraient que des pantins qui n’ont pas le droit d’avoir une opinion. Il pense qu’il est l’élite de l’élite, au dessus de tout et il veut imposer sa pensée au peuple ignorant. Un empereur qui admire la dictature et le communisme (comme son père). Un activiste écolo fumeux de pot qui vous demande de diminuer VOTRE niveau de vie, alors que lui est parmi les très riches. Un leader qui décide de tout sans consulter et qui ne tolère pas les opinions différentes. Sérieusement est-ce que c’est ça qu’on a besoin comme dirigeant?

Et dire qu’il y en a pour dire que Harper est un dictateur:

Harper n’a pas touché au débat sur l’avortement (il y a dans son parti des pro-vie ET pro-choix) alors que Trudeau est favorable à l’avortement basé sur le sexe (certaines cultures rétrogrades ne veulent pas avoir de filles, ou alors des parents sans conscience qui veulent choisir le sexe de leur enfants en avortant si c’est pas le bon)

Harper nous a sorti du protocole de Kyoto, un très mauvais protocole et a été suivi par d’autres pays, alors que Trudeau veut imposer une taxe carbone (l’Australie se prépare à scrapper la taxe carbone, parce que ça a ruiné leur économie) http://www.ft.com/intl/cms/s/0/5032080c-8e28-11e3-98c6-00144feab7de.html

Harper tente de réformer le Sénat, mais Trudeau préfère expulser unilatéralement du caucus libéral les sénateurs libéraux sans les consulter.

Qui est le dictateur?

La clientèle de Trudeau, ce sont les femmes qui le trouvent « cute », les femmes pro-choix, les socialistes, les environnementalistes et les ethnies qu’il défend bec et ongles, particulièrement les musulmans ( http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/politics/archives/2012/12/20121223-075520.html )

Les priorités de Trudeau sont l’imposition d’une taxe carbone, la reconnaissance du 3e sexe, tenter de « comprendre » et excuser les terroristes) et imposer ses idées personnelles au sujet de l’avortement et de l’environnement.

Si on doit choisir entre un Leader conservateur, qui s’attaque sérieusement à l’économie, ou un riche prof de littérature déconnecté de la réalité qui rêve d’imposer ses idéaux, il me semble que le choix est simple.

Ce qui est le plus décourageant, c’est qu’il y a un seul média au Canada qui ose exposer les gaffes de Trudeau: SunNews, les autres cachent ses erreurs.

Pas surprenant donc que Trudeau ne veux jamais parler à SunNews:
http://www.sunnewsnetwork.ca/video/search/trudeau/justin-trudeau-runs-from-sun-news/3129019302001