COP21: entente ridicule et inutile.

21/12/2015


L’entente qui a été signé au COP21 est ridicule et inutile, pire encore, elle sera extrêmement coûteuse pour nous tous, va nous appauvrir, et ne changera absolument rien au climat.

Le résultat de ce cirque politique sera plus d’argent pris dans nos poches, et va envoyer encore 100 milliards par an de plus vers l’ONU, qui va en distribuer une partie à des petits pays, principalement des dictatures où les dirigeants vont mettre ça dans leur poches et les citoyens n’en verront pas un cent.
Sous le couvert de « sauver la planète » c’est plutôt une façon de s’assurer que les pays pauvres rentent pauvres, dépendants de l’argent de l’ouest et ne se développent pas. Le but étant de les empêcher d’utiliser leurs ressources (charbon, pétrole) et les forcer à utiliser des éoliennes et panneaux solaires. Il est impossible de développer une industrie (et donc se sortir de la pauvreté comme nous on l’a fait) avec une source d’énergie très dispendieuse et intermittente.

Ceux qui vont largement profiter et s’enrichir avec l’entente du COP21, ce sont les gouvernements et les acteurs des marchés du Carbone. Tous les autres vont s’appauvrir, tous ça bien sûr sans rien changer au climat. Et l’histoire nous démontre que ce sont les pays riches qui ont les meilleurs bilans environnementaux. Le plus évident étant la différence entre l’Allemagne de l’est (communiste) et l’Allemagne de l’ouest (riche et capitaliste) lors de la chute du mur. L’Allemagne de l’est était un véritable désastre environnemental. LA Chine actuelle aussi.
C’est pas en appauvrissant les gens que ça va améliorer l’environnement, au contraire.

Et la cible qui a été donnée de 2 degrés d’ici 2050 est absolument ridicule pour plusieurs raisons:
–Il n’y a plus aucun réchauffement depuis 1998, alors que l’humanité a émit de tiers de tout le CO2 émit de toute son histoire depuis cette date. Le lien de cause à effet entre les deux semble donc inexistant.
–Selon des cycles climatiques qu’on peut retracer depuis des millénaires, on serait au sommet d’un cycle chaud (ce qui explique la fin du réchauffement), et donc ce qui suit ce cycle chaud est un refroidissement. Jamais on ne va atteindre 2 degrés, de façon naturelle. Mais les politiciens vont essayer de s’en donner le crédit. Imaginez un instant que le protocole de Kyoto aurait été ratifié et respecté par tous les pays, ils se seraient attribué la fin du réchauffement depuis 1998 comme leur accomplissement et donc auraient justifié encore plus de restrictions, de taxes et de contrôle. Pourtant dans les faits, personne n’a respecté Kyoto, les émissions de CO2 ont augmenté drastiquement, et la température n’a pas augmenté du tout.
–D’ici 2050, il va se passer plein de choses: refroidissement, guerres, changements technologiques, nouvelles sources d’énergies, etc. Les conneries dites par les politiciens en 2015 seront oubliées depuis longtemps. Imaginez ce qu’auraient dit les scientifiques en 1900 à propos de l’an 2000… A cette époque les « experts » prédisaient la fin de la civilisation dans les années qui allaient suivre parce que le charbon allait bientôt manquer… Même en 1970 les « experts » prédisaient la fin de la civilisation par le froid, la surpopulation et la famine dès 1980…. Imaginez qu’en 1915, des « élites » de l’époque aient décidé qu’il fallait stopper tout développement et rester au même niveau technologique, pour « sauver la planète »…

Alors pourquoi cette entente, pourquoi cette « urgence » d’agir que les politiciens semblent tant désirer?

Quelques citations de H.L. Mencken pour nous éclairer:
« L’objectif global des pratiques politiques est de garder la population alarmée — et donc voulant être mené vers la sécurité — en la menacant avec toute une série de croques-mitaines, tous imaginaires. »

« L’urgence de sauver l’humanité est presque toujours seulement une fausse facade pour l’urgence de la contrôler. »

Les politiciens aiment le pouvoir et l’argent. Et cette mascarade leur en donne beaucoup. Il y en a qui ont des agenda plus sombres (dépopulation) ou des intérêts financiers (Al Gore n’a pas fait fortune pour rien), mais la majorité vont s’en servir comme façade pour imposer taxes et contrôle, sans que les citoyens ne disent rien parce que c’est « pour sauver la planète » Tout ceux qui s’y opposent seront identifiés comme de « sales pollueurs à la solde des pétrolières ». Et plus on met de pouvoir et d’argent dans les mains de politiciens, plus la corruption va prendre de l’ampleur.

Ce qui est en danger, c’est pas le climat, c’est pas la planète, c’est notre prospérité et notre liberté.

Références:
http://www.contrepoints.org/2015/12/13/232534-cop-21-un-grand-gachis?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook
http://quebec.huffingtonpost.ca/gilles-couture/la-conference-de-paris-sur-le-climat-une-synthese-critique_b_8822622.html?ncid=fcbklnkcahpmg00000009
http://thefederalist.com/2015/12/14/paris-climate-change-alarmists-con-themselves/
http://motls.blogspot.ca/2015/12/klaus-on-absurdity-of-paris-climate.html
http://www.climatedepot.com/2015/12/12/climate-skeptics-on-historic-un-treaty-does-this-mean-we-never-have-to-hear-about-solving-global-warming-again/
http://www.thegwpf.com/why-climate-change-wont-matter-in-20-years/

Texte de l’entente:

http://unfccc.int/resource/docs/2015/cop21/eng/l09.pdf


COP21 = socialisme mondial

01/12/2015

A la COP21, François Hollande vient de promettre 2 milliards pour l’Afrique, pour l’énergie renouvelable.
http://www.rtl.fr/actu/politique/cop21-francois-hollande-promet-une-aide-de-2-milliards-d-euros-a-l-afrique-d-ici-2020-pour-les-energies-renouvelables-7780697364
Les dirigeants de ces pays émergeants aiment les milliards qui viennent dans leurs poches, mais les habitants n’en veulent pas de cette énergie. Ils veulent de la « VRAIE » énergie.
http://dailycaller.com/2015/10/19/indian-villagers-protest-fake-solar-energy-from-greenpeace-built-microgrid/

Le but à peine caché est que les pays pauvres ne se développent pas, qu’ils restent pauvres, avec des énergies dispendieuses et intermittentes, qui sont incapables de soutenir une industrie.

Michael Oppenheimer, environmentaliste:
« Le seul espoir pour le monde est de s’assurer qu’il n’y a pas un autre United States. On ne peut pas laisser d’autres pays avoir le même nombre de voitures, d’industries que nous avons aux U.S. Nous devons stopper les pays du tiers monde où ils sont. »

Tout cet argent, comme les 2,6 milliards de notre argent que Trudeau vient de lancer dans la pile, ne change absolument rien au climat ou l’environnement. L’ONU demande 100 milliards par an…. Il s’agit de redistribution de la richesse au niveau mondial, du socialisme à l’échelle planétaire. Les pays « riches » qui donnent de l’argent à l’ONU et à des petits pays, la plupart des dictatures et des pays pauvres.
Est-ce que les échecs passés du socialisme ne sont-il pas des exemples à NE PAS reproduire, encore moins au niveau planétaire?
Si on veut aider les pays pauvres, c’est les laisser se développer et s’enrichir, pas les rendre dépendants.

Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official:
« Nous redistribuons de facto la richesse mondiale par les politiques climatiques… A la base c’est une erreur de discuter des politiques climatiques sans parler des thèmes majeurs de la globalisation… Il faut se libérer de l’illusion que les politiques climatiques internationale sont à propos de l’environnement. Ça n’a presque plus rien à voir avec l’environnement. »