Tourisme Climatique

14/12/2014

Comme à chacune des conférences de L’ONU sur le climat, tout plein de bureaucrates, de journalistes et d’activistes se payent un beau voyage aux frais des contribuables, la plupart du temps dans les localisations exotiques. On appele-ça le tourisme climatique.

Voyez un exemple du party qu’ils se sont payé à Cancun:

Dicaprio faisait le party avec ses groupies pendant que Al Gore récitait de la poésie… Et Greenpeace se sont attiré les foudres du monde entier en abimant un des sites les plus précieux du patrimoire mondial, les lignes de Nazca.
http://business.financialpost.com/2014/12/12/peter-foster-the-carbon-in-the-climate-talks/
Tellement crédible comme conférence…

Non seulement ça, mais pour des gens qui veulent vous imposer de vivre avec moins et de cesser de consommer des énergies fossiles, ils en dépensent énormément pour faire ces conférences partout sur la planète…. Les transports en jet privé pour transporter tous ces bureaucrates de l’ONU et les réprésentants de tous les pays vers Lima ont produit plus de gaz à effet de serre et consommé plus de ressources que toutes les conférences précédentes.
http://www.usnews.com/news/business/articles/2014/12/09/lima-climate-talks-set-for-record-carbon-footprint
bali

Ils avaient bien préparé leur campagne de peur, en nous sortant des choses qui se sont ensuite révélée fausses, comme dire que 2014 « pourrait » être l’année la plus chaude « jamais enregistrée ». Bizarrement, cette histoire a été sortie par le WMO, qui est (avec L’ONU) fondateur du GIEC…
http://www.climatechangedispatch.com/spinning-the-warmest-year.html

Et le résultat? Comme les dernières années, rien du tout. Une entente de dernière minute pour dire qu’ils vont faire un autre party.. heu.. je veux dire conférence dans un autre pays…


Conférence de l’ONU, un cheval de troie pour imposer un gouvernement mondial

28/11/2012

Tel que j’avais déjà mentionné dans ce billet (Agendas environnementlistes) une partie de ceux qui utilisent le discours catastrophiste se foutent totalement de l’environnement, ils utilisent ce levier pour imposer des taxes, lois et pousser la formation d’un gouvernement mondial.