En rappel, version française du documentaire: The Great Global Warming Swindle

12/09/2017

Publicités

Le réchauffisme est une religion

12/09/2016

En science, les sceptiques sont honorés pour leur perspicacité, tandis que dans une religion, les sceptiques sont étiquetés comme des hérétiques, harcelés, ou sont emprisonnés.

http://www.washingtontimes.com/news/2016/apr/14/bill-nye-open-criminal-charges-jail-time-climate-c/

http://www.nationalpost.com/Jail+politicians+ignore+climate+science+Suzuki/290513/story.html


4000 ans de changements climatiques naturels

23/06/2016

climate-civilization-gisp-chart


3 simples mots

12/12/2015

Plus les réchauffistes alarmistes attendrons pour dire ces trois simples mots : « We Were Wrong! », plus ils vont causer de dommage à la science.
Pas seulement la science climatique, mais la science au complet, ainsi que le mouvement environnementaliste. Les gens ne leur pardonnerons pas d’avoir menti, mais aussi d’avoir monté de tels cirques comme la COP21, et surtout d’avoir taxé les gens à mort en disant que c’était pour « sauver la planète ».

« Warming fears are the worst scientific scandal in history… When people come to know what the truth is, they will feel deceived by science and scientists. »

-UN IPCC Japanese Scientist Dr. Kiminori Itoh, an award-winning PhD environmental physical chemist


Un débat entre scientifiques sur le climat

09/12/2015

Un vrai débat, une chose qui n’existe pas dans nos médias.


COP21 = socialisme mondial

01/12/2015

A la COP21, François Hollande vient de promettre 2 milliards pour l’Afrique, pour l’énergie renouvelable.
http://www.rtl.fr/actu/politique/cop21-francois-hollande-promet-une-aide-de-2-milliards-d-euros-a-l-afrique-d-ici-2020-pour-les-energies-renouvelables-7780697364
Les dirigeants de ces pays émergeants aiment les milliards qui viennent dans leurs poches, mais les habitants n’en veulent pas de cette énergie. Ils veulent de la « VRAIE » énergie.
http://dailycaller.com/2015/10/19/indian-villagers-protest-fake-solar-energy-from-greenpeace-built-microgrid/

Le but à peine caché est que les pays pauvres ne se développent pas, qu’ils restent pauvres, avec des énergies dispendieuses et intermittentes, qui sont incapables de soutenir une industrie.

Michael Oppenheimer, environmentaliste:
« Le seul espoir pour le monde est de s’assurer qu’il n’y a pas un autre United States. On ne peut pas laisser d’autres pays avoir le même nombre de voitures, d’industries que nous avons aux U.S. Nous devons stopper les pays du tiers monde où ils sont. »

Tout cet argent, comme les 2,6 milliards de notre argent que Trudeau vient de lancer dans la pile, ne change absolument rien au climat ou l’environnement. L’ONU demande 100 milliards par an…. Il s’agit de redistribution de la richesse au niveau mondial, du socialisme à l’échelle planétaire. Les pays « riches » qui donnent de l’argent à l’ONU et à des petits pays, la plupart des dictatures et des pays pauvres.
Est-ce que les échecs passés du socialisme ne sont-il pas des exemples à NE PAS reproduire, encore moins au niveau planétaire?
Si on veut aider les pays pauvres, c’est les laisser se développer et s’enrichir, pas les rendre dépendants.

Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official:
« Nous redistribuons de facto la richesse mondiale par les politiques climatiques… A la base c’est une erreur de discuter des politiques climatiques sans parler des thèmes majeurs de la globalisation… Il faut se libérer de l’illusion que les politiques climatiques internationale sont à propos de l’environnement. Ça n’a presque plus rien à voir avec l’environnement. »


L’idéologie du Réchauffisme

30/11/2015

Extraits d’une entrevue avec Rémy Prud’homme,Professeur émérite à l’Université de Paris XII, auteur de L’idéologie du réchauffement.

« Le réchauffisme est un phénomène social qui s’est construit à partir du réchauffement, et qui comprend une explication, des projections de castastrophes, la désignation d’un coupable – le CO2 – promu au statut d’ennemi public n°1, la mise en œuvre de politiques révolutionnaires. Le réchauffisme présente tous les caractères d’une idéologie identifiés par Hanna Arendt: un système monocausal, une révérence/référence à la science, le contrôle par des Etats, la lutte contre un ennemi unique, l’adhésion des masses. »

« Le climat est un objet scientifique très complexe, largement ignoré jusque dans les années 1980. Pour que l’étude de cet objet devienne une science comme les autres, il faut beaucoup de temps (un demi-siècle, peut être) et beaucoup d’indépendance. La climatologie n’a eu ni l’un ni l’autre. Le thème a été pris en main par des organisations internationales et des des politiciens, qui ont créé une organisation à leur main chargée de «montrer le caractère anthropique du réchauffement»; trois ans plus tard, le GIEC remettait sa copie; la science avait parlé. »

« Les climato-crédules sont absolument persuadés de connaître, de détenir, et de défendre le Vrai et le Bien, et que leur croyance est la clé de la survie de l’humanité. Tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont donc dans le Faux et le Mal, et menacent la survie de l’humanité. Les réchauffistes se font donc un devoir moral de maudire et de faire taire les sceptiques. C’est la logique de l’inquisiteur. Ce n’est pas par méchanceté, qu’il torture le mécréant. C’est par bonté, pour le sauver des flammes éternelles. Evidemment, cette attitude ne prédispose pas au débat. Le climato-crédule n’éprouve pas le besoin de débattre, puisqu’il sait ; il éprouve au contraire l’envie de censurer, pour empêcher le doute et le mal de se répandre. »

Source:
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/27/31001-20151127ARTFIG00280-cop-21-la-charge-iconoclaste-d-une-climato-relativiste.php