Quiz de Radio-Canada: Épreuves des faits (v2)

06/07/2020

En 2015, j’avais écrit un article pour dénoncer le biais et les erreurs d’une publication de Radio-Canada.
Article original ici: https://crioux.wordpress.com/2015/11/30/quiz-de-radio-canada-epreuves-des-faits/

Mais récemment je me suis rendu compte qu’entre-temps Radio-Canada avait changé une bonne partie du contenu.
Alors je dois refaire un nouvel article pour refléter les changements.
Alors, voici la nouvelle version:

Radio-Canada aime bien faire des articles intitulés « épreuve des faits ».
Il semble que les faits ne soient pas toujours d’accord avec Radio-Canada.

Ils ont mis en ligne un quiz sur les changements climatiques.
Et bien Radio-Canada fait une piètre performance, puisque les faits ne lui donnent même pas la note de passage.
Allez essayer le quiz ici:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/questionnaires/2015/changements-climatiques/index.html


Et voici ce que les FAITS nous disent:

quiz00


Oui il y a eu un réchauffement d’environ 1 degré depuis 1880. Persone ne mets ça en cause. Mais ça n’a pas été constant. Il y a eu une première hausse entre 1880 et 1940, puis un refroidissement jusqu’en 1975 (les « experts » de l’époque parlaient même d’une ère glaciaire imminente), puis un réchauffement jusqu’en 1998, puis un plateau, jusqu’à aujourd’hui. Ironiquement c’est à partir des années 1940 (le boom industriel d’après querre), que l’humanité a commencé a émmetre du CO2 de façon plus importante et les température étaient à la baisse. Et depuis le début 2000, avec des pays comme la Chine et l’Inde qui s’industrialisent, jamais l’humanité n’a émit autant de CO2 (même si ça reste marginal comparé à la nature) et pourtant les températures n’augmentent plus.

Et il reste impossible d’attribuer ce changement à l’humain ou au CO2. Et partir de 1880, c’est ce que font toujours les activistes et les medias. Parce que s’ils prenaient un intervalle différentes, ca contredirait toute l’histoire du réchauffement causé par l’humain. 1880 c’est tout juste à la fin d’un cycle froid, appelé Little Ice Age. Et avant ce cycle froid il y a eu des cycles plus chauds que le cycle actuel. Alors cette augmentation de 1 degré n’a rien d’exceptionnel, ni de jamais vu. Et les variations précédentes n’ont pas été en corréaltion avec le CO2 non plus.

Je suis généreux et laisse quand même un point à Radio-Canada, parce que techniquement c’est vrai qu’il y a eu réchauffement depuis 1880, même s’il n’a pas été constant et même ils essayent d’impliquer que c’est en lien avec l’activité humaine sans le dire, avec une image de la terre en rouge feu comme si c’était excessif et dangereux.

quiz02

Oui le soleil est le principal responsable des variations du climat. C’est actuellement l’hypothèse la plus crédible chez la majorité des scientifiques. Alors que l’hypothèse du CO2 est en chute libre depuis longtemps. L’hypothèse des cycles solaires explique les variations passées, récentes et a prédit correctement les changements actuels (pause et tendance au refroidissement). Alors que l’hypothèse du CO2 a toujours été incapable d’expliquer les variations passées, récentes et toutes les prédictions basées sur le CO2 on lamentablement échoué.
Prédictions des modèles informatiques basés sur le CO2 versus la réalité des observations:

FAUX! Encore cet argument qui a pourtant été discrédité maintes et maintes fois. Jamais il n’y a eu « 97% des scientifiques » qui appuyaient le réchauffement causé par l’humain. Je vais le répéter: JAMAIS. Ceux qui disent ça répêtent de la propagande sans jamais avoir consulté les études en question, sinon ils ne les citeraient pas.

Il n’y a jamais eu de consensus sur le sujet. Cette fausse information qui est répété ad nauseam par les alarmistes vient de seulement deux études qui ont été démontrées comme fausses et manipulées.

La première est Doran-Zimmerman, un simple sondage de deux questions, envoyés à 10000 scientifiques. Environ 3000 ont répondus. Et parmis ces 3000 répondants, ils en ont soigneusement sélectionné seulement 77, dont 75 disaient ce qu’ils voulaient entendre. Donc 97% de 77 scientifiques, et non pas 97% de tous les scientifiques.

La deuxième « étude » (celle qui est habituellement utilisée) est encore plus malicieuse, il s’agit de Cook & Al. John Cook est l’auteur du blog de propagande Skepticalscience.com. Lui et ses amis ont « noté » 12000 papiers scientifiques en ne lisant qu’un court résumé de chacun. Ils pouvaient « noter » ainsi des centaines de papiers scientifiques par jour. Leur résultat: Selon eux 97,1% de ces études appuyaient le réchauffement causé par l’humain.
Cette étude à fait le tour de tous les médias.

Pourtant, plusieurs scientifiques sceptiques se sont rendus compte que leur papiers avaient été classé comme étant parmis le 97%. Ce qui a éveillé des soupcons sur la méthodologie. Une étude plus sérieuse et objective des mêmes 12000 papiers à donné le résultat suivant: 2/3 des études ne prenaient même pas position sur le sujet, et seulement 0,5% appuyaient reéellement le réchauffement causé par l’humain. On est très loin du 97%…

Mais ça n’empêche pas Radio-Canada et tous les climato-crédules de continuer de dire que 97% des scientifiques appuient le RCA (Réchauffement climatique Antropique)

quiz04

Le réchauffement serait bénéfique pour le Canada. Nous sommes un pays avec un climat nordique. Oui ça permettrait d’augmenter notre production de nourriture, un énorme avantage avec une population croissante. Et non le reste ne serait pas en hausse. Les sécheresses sont des phénomènes météo cycliques. La Californie a déjà eu des sécheresses qui ont duré 200 ans, avant que l’humain ne colonise cet endroit.
http://news.nationalgeographic.com/news/2014/02/140213-california-drought-record-agriculture-pdo-climate/
Les ouragans sont aussi cycliques et nous sommes dans une période très calme avec moins d’ouragans et ils sont aussi moins puissants depuis plus de 10 ans.

Il n’y a eu aucun ouragan qui a frappé la Floride depuis 10 ans (c’était exact quand j’avais écrit cet article en 2015. Depuis il y a eu Hermine, Nert, Irma et Michael. Seuls Irma et Michael étaient de catégorie 4 ou plus. Mais ca reste sous la moyenne).
http://www.weather.com/storms/hurricane/news/florida-hurricane-drought-10-years-2015
L’érosion des berges est naturelle et semble augmentée parce que les humains se construisent au bord de la mer, et souvent sur des falaises de terre ou de sable (côte-Nord) et font des murets ou de l’enrochement pour essayer de prendre du terrain sur la mer. Rien à voir avec le climat.

Disparition d’animaux? Les réchauffistes nous ramènent toujours l’ours polaire. Pourtant la population d’ours polaires et en santé, et ils sont même 5 fois plus nombreux qu’en 1970. Sans oublier que les ours polaires existent depuis très longtemps, et que depuis il y a eu des périodes plus chaudes, et ils ont survécu.

Polar Bear Population


http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2748995/Is-polar-bear-political-weapon-Arctic-creatures-NOT-threatened-climate-change-says-scientist.html

FAUX. Le GIEC est un organisme corrompu dont le but unique est de faire de la propagande au sujet du climat. les réels experts qui participent a valider les informations souvent claqeunt la porte parce qu’ils se rendent comopte que leur écrits sont modifiés ou ignorés avant la publication du rapport. Ce n’a aucune crédibilité.
Et le « rythme » dont ils parlent et bien ça dépond de l’intervalle qu’ils utilisent, parce qu’ils prennent les 20 dernière années et bien la tendance est quasi nulle. D’ailleurs presque toutes les prédictions faites à ce jour et relayées par le GIEC ont toute été fausses et prédisaient des températures bien au delà des observations réelles.
Ils se trompent depuis des décennies parce qu’ils se basent sur une fausse prémisse: que le CO2 est le principal facteur qui affecte que le climat et que les émmissions humaines de CO2 sont en cause. Comme leur prémisse de base est fausse, alors les résultats des modèles informatiques basés sur cette prémisse sont faux aussi.
Et souvent des prédictions basées sur ces modèles ont été faites avec des années précises, et quand le moment est arrivé et bien les prédictions étaient TOUJOURS erronées. Est-ce qu’ils se sont posé des questions sur pourquoi et que peut-être ils avaient tort? Non, ils ont juste remis toujours à des dates plus loin danss l’avenir.
Cette fois ils citent 2030 comme date, et ce n’est pas pour rien. 2030 c’est la date choisie par l’ONU pour imposer leur agenda 2030 (anciennement appelé agenda 21). Un plan de gouvernance globale totalitaire déguisé en programme pour l’environnement. Il ne leur reste que 10 ans pour y arriver, alors c’est pour ça qu’ils redoublent d’efforts et parlent « d’urgence climatique ». Plus de détails sur l’Agenda 2030 ici : https://crioux.wordpress.com/2016/03/01/agenda2030/
Notex que dans le quiz précédent de 2005 ils parlaient de 2 degrés pour 2050. Maintenant ils parlent de 1,5 degré pour dans 10 ans.

Le 1,5 degré dont ils parlent est sorti d’un chapeau, il n’y a aucune étude sérieuse qui prédit ça. Si on voulait réellement tenter d’extrapoler la température dans 10 ans, il est beaucoup plus probable qu’elle soit à la baisse, parce que nous entrons dans un cycle solaire faible (cycle 25), et historiquement, ca a toujours donné des températures plus froides.

Il n’y a pas de fonte dramatique de la banquise. Nous n’avons des données satellitaires que depuis 1979, ce qui est très peu. Et il faut rappeler que entre 1940 et 1975, il y a eu un petit cycle froid, et qu’en suite ça s’est mis a remonter. Il est donc normal qu’il y ait eu une légère tendance au recul, mais elle n’est pas constante.

Il y a eu un recul de la banquise Arctique entre 2007 et 2012, mais depuis c’est remonté et jamais n’est redescendu aussi bas. Et pendant que ca reculait au nord, l’Antarctique battait de record de progression de la banquise.
Il y a moyen de fabriquer une tendance artificielle en choisissant l’intervalle, ce qui est souvent fait dans les medias. Souvent les activistes ou les médias choisissaient une date de progression marquée, et comparaient avec une date de recul comme 2012, laissant croire qu’il s’agissait d’une tendance linéaire. Un peu comme ils font pour la température avec 1880.

Voici un site intéressant avec graphe interactif, vous pouvez choisir les années et voir la couverture de glace. Et comme nous sommes au sommet d’un cycle chaud et qu’il se termine, les années suivantes devraient graduellement avoir des couvertures de glace plus importantes.

Charctic Interactive Sea Ice Graph

Et voici les données de couverture globales (incluant donc les deux pôles) que j’avais posté en 2015. Il faudrait que je retrouve une version plus à jour.

2e point pour Radio-Canada, même s’ils disent que la banquise fond.

Non, aucune place sur terre n’est menacée par la monté des océans à court ou moyen terme. Le niveau des océans augmente au même rythme très lent de 1 à 3 mm par an depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Et ce rythme est resté inchangé malgré les variations de CO2 ou de température.
http://tidesandcurrents.noaa.gov/sltrends/sltrends_station.shtml?stnid=8724580

A très long terme, il va y avoir des changements, mais ces changements ont toujours eu lieu. Le palais de cléopâtre est présentement sous la mer. C’est pas notre faute, et il est facile de s’adapter comme nos ancêtres l’ont fait depuis des millénaires sans même s’en rendre compte.
Il faut cesser de penser que le monde est fixe et immuable. Il a toujours changé et il va continuer de changer.

Post-Glacial_Sea_Level

La animaux se sont toujours adaptés aux variations du climat bien plus importantes. Et ceux qui n’ont pas pu ont disparu. Ça s’apelle l’évolution. Les plantes ont évolué pendant des millions d’années avec des taux de moyens CO2 5 fois plus élevés que maintenant, les coraux existent depuis 500 millions d’années et ont passée travers des taux ce CO2 de 7000ppm (400ppm actuellement) et des températures qui ont été jusqu’à 15C plus chaudes que maintenant. Alors vous croyez réellement qu’une variation de 150ppm ou de 1,5 degré ça va les déranger?

En plus ils citent la revue science, mais sans faire de lien vers l’article. Alors je suppose qu’il s’agit de l’article sur la « 6e extinction de masse ». Et bien cette pseudo-étude a été démontrée comme fausse, et écrite par des activistes comme Paul Erhlich qui est un des co-auteurs. Qui est Paul Ehrlich?
Citations de Paul Ehrlich:
En 1968, il écrivait: « En 1985, il y aura eu assez de morts pour réduire la population de la terre à un niveau acceptable, comme 1,5 milliard »
Une de ses « solutions »:
« L’addition de stérilisant temporaire dans la nourriture de base, ou l’approvisionnement en eau, avec une distribution d’antidote chimiques [pour avoir des enfants] , peut-être par lotterie ».
Et la première ligne de son livre, Population Bomb, sorti en 1968:
« The battle to feed all of humanity is over. In the 1970’s and 1980’s hundreds of millions of people will starve to death in spite of any crash programs embarked upon now. »

Effectivement c’est le secteur de la production d’électricité qui émet le plus de CO2. Sauf que le CO2 n’est pas un GES (Gaz à « effet de serre ») significatif et les pourcentages indiqués sont pour les émissions humaines de CO2, qui sont insignifiantes comparées aux émissions naturelles de CO2. Pour les émissions annuelles de CO2, l’humain est responsable de 3% et la naturel 97% (principalement provenant du dégazage des océans). En plus ces pourcentages sont calculés comme si le CO2 était le principl GES, alors que ce n’est pas le cas. C’est la vapeur d’eau qui est (et de très loin) le principal GES.

Alors même si les pourcentages sont faux, et même si ces émission n’ont aucun impact mesurables sur le cliamt, je donne quand même le point à Radio-Canada parce que c’est effectivement la production d’énergie qui est le principal émetteur de CO2, et non pas le transport. Donc une voiture électrique est une fausse solution parce que ça va prendre beaucoup plus de centrales au charbon (principale source de production d’électricité dans le monde) pour les faire marcher.

Leurs chiffres sont différents de ceux du quiz original, et j’ai des doutes puisque entre temps les pays occidentaux ont diminué leurs émissions de CO2 (grâce au gaz naturel qui a remplacé en grande partie le charbon dans beaucoup de pays, comme les USA) et la Chine a augmenté considérablement ses émissions de CO2 et continue de construire des centrales au charbon. Et encore une fois les pourcentages sont uniquement pour les émissions humaine de CO2 qui ne représentent que 3% des émissions totales.
Il est donc ridicule que nous avec nos émissions de CO2 infimes, nous sacrifions notre économie pendant que ces pays vont augmenter les leurs de façon astronomique. Il est aussi anti-humain de vouloir les empêcher de se développer alors que nous l’avons fait pendant des décennies. Beaucoup de politiciens utilisent cet argument du CO2 pour limiter le développement de pays émergeants, en les forçant à utiliser des sources d’énergies « vertes » qui sont peu fiables, très dispendieuses et impossible à utiliser pour développer une industrie. Personne ne peut faire fonctionner une aciérie seulement quand il vente.
Alors oui ils ont un point parce que c’est vrai que les USA ne sont pas les plus grands émetteurs de la planète, mais j’ai l’impression qu’il y a une manipulation pour cacher le fait que les USA ont diminué leurs émissions.

Energy production up and CO2 emissions down thanks to fracking

Oui c’est vrai, il y a beaucoup de gaspillage alimentaire en occident, et effectivement presque TOUTE activité produit du CO2, même respirer. Le CO2 est la base de toute vie alors oui produire de la nourriture implique produire du CO2, directement ou indirectement. Donc cette affirmation est techniquement vraie. Mais le pourcentage est encore faux parce qu’il ne parle que des émission humaines en CO2 (seulement 3% des émissions totales) ni des autres GES donc le CO2 n’est qu’un infime pourcentage.

Ici il y a énormément de confusion et de logique tordue. Ils jouent avec les mots de façon malhonnête. Oui il y a des vagues de froids, il y en a toujours eu, comme il y a toujours eu aussi des vagues de chaleurs aussi, aussi loin qu’on puisse remontere dans les écrits historiques, on peut retrouver les épisodes météo extrèmes, et effectivement c’est de la météo. Les « changements climatiques » ont toujours existés aussi. La définition scientifique du cliamt est une moyenne pour une région donnée sur 30 ans.
Mais c’est faux de dire que les dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées, c’est une manipulation statistique basée sur des données « ajustées ». « Jamais enregistrées » est le truc utilisé pour dire « enregistrées selon un protocole standardisé », mais on sait que les données qui datent d’avant 1950 sont peu précises et même aujourd’hui beaucoup de régions reculées ne sont pas couvertes par ces statistiques, et les données de tempétature y sont « extrapolées ». Il est donc impossible d’avoir des valeurs réelles sur la température globale aussi loin en arrière. Depuis 1979, il y a des mesures de température par satellite, qui sont plus précises et couvrent l’ensemble de la planète, mais seulement depuis 1979, qui était après un cycle froid, et donc c’est normal qu’il y a eu un léger réchauffement. Mais c’est très peu de données. Pour être honnête il aurait fallu dire depuis 1979 ou même au pire depuis 1880, mais même là c’est faux parce que depuis 1979, ce ne sont pas les 3 dernières années qui sont les plus chaudes, mais bien 1998, 2010 et 2016, qui sont des années El Nino, un phénomène cyclique naturel causé par courants océaniques qui provoque des sursauts de températures globales.
Si on ignore ces pics de température qui sont tout à fait naturels, et bien depuis le début du 21e siècle, la tendence est presque nulle.
https://woodfortrees.org/plot/uah5/from:1998

Et on a des données historiques et par proxy qui démontrent facilement que durant l’interglaciaire actuel, il y a eu des périodes beaucoup plus chaudes, que même les interglaciaires précédentes étaient plus chauds que l’interglacaire actuel, et que de toute façon tout ce qui est antécédent au derniers 3 millions d’années depuis 500 millions d’années était BEAUCOUP plus chaud. Donc dire « Les plus chaudes jamais enregistré » est une manipulation statistique.
Je ne vois pas comment donner un point ici parce que la question est malhonnête.

Oui des policitiens sont signé un document, comme ils le font a tout les quelques années dans une grande foire médiatique. Mais il s’agit de politique et manipulation puisque les documents qui leur sont présentés: « Résumé pour les décideurs » est falsifié. Les réels experts qui sont consulté bénévolement ont souvent dénoncé que les information qui ont été approuvés par les scientifiques étaient ignorés, effacées ou même modifées pour dire l’inverse dans le document final.
Ces « Accords » n’ont que pour unique but de redistribuer l’argent des pays riche aux autres pays. Une redistribution de la richesse à travers un socialisme global, qui est justement le plan de l’ONU pour 2030. L’ONU exige 100 milliards par an (payé par les pays « riches ») et bien sur tous les petits pays plus pauvres et même les pays riche comme la Chine et l’Inde (que l’ONU considère « en développement ») votent pour que les pays plus riches leur donnent de plus en plus d’argent. Les pays signent pour se faire une belle image politique, mais presque aucun ne respecte ses engagements. Et ca recommence avec le prochain accord.

« Nous redistribuons de facto la richesse mondiale par les politiques climatiques. A la base c’est une grosse erreur de discuter de politique climatique séparément des thèmes majeurs de globalisation. Il fait se libérer de l’illusion que les politiques climatiques internationales sont à propos de l’environnement. Ca n’a presque plus rien à voir avec l’environnement«
Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official

Il ne s’agit pas d’un point d’information sur le climat mais plus un point de propagande. j’hésite, mais je leur donne quand meme un point.

En encore une fois Radio-Canada qui crache sur Harper, comme ils l’ont fait pendant des années. Non seulement ils sont biaisés à gauche et ont toujours critiqué Harper, mais ils n’ont jamais dégéré non plsuque Harper avait imposé 10% de coupures a Radio-Canada. Alors qu’ils encensent Trudeau (le PM le plus corrompu et incompétent de l’histoire du Canada), parce que lui a augmenté de 500 millions par an le budget de Radio-Canada.

Oui Steven Harper à déjà laissé entendre que cette arnaque était une initiative socialiste. Et il a raison. Une partie des activistes climatiques sont des socialistes qui utilisent ça pour combattre le capitalisme. L’ONU utilise cette hypothèse pour justifier son existence en tant que gouvernement mondial pour « sauver la planète ». L’Agenda 21 (renommé recemment Agenda 2030) de l’ONU est un programme pour un gouvernement mondial socialiste.

The urge to save humanity is almost always a false front for the urge to rule.

–H. L. Mencken

http://dailycaller.com/2014/01/15/un-climate-chief-communism-is-best-to-fight-global-warming/

Pas de point parce que le but était de (encore) dénigrer Harper en le faisant passer pour un conspirationniste, alors qu’il a vu clair.

quiz15

Il n’y pas de « trop tard », parce que l’humain ne peut pas changer le climat. Pas plus qu’on ne pourra arrêter la prochaine ère glaciaire quand le temps sera venu.

James Lovelock était le grand prêtre, voire même le pape du mouvement environnementaliste. Celui qui a inspiré toute une génération d’environnemnetalistes et d’extrémistes. En 2010 il disait qu’il était « trop tard pour sauver la planète! »
Il a aussi dit des choses extrêmement alarmistes comme « billions of us will die and the few breeding pairs of people that survive will be in the Arctic where the climate remains tolerable [by the end of the 21st century] », ce qui lui a valu un quasi-culte parmis les environnementalistes. Mais il s’est depuis ravisé, il a donc été excommunié de la religion verte qu’il avait contribué à construire.
Voici ce qu’il disait en 2012:
« Le problème est que nous ne savons pas ce que le climat fait. On pensait le savoir il y a 20 ans. Ce qui a mené à des publications alarmistes – la mienne incluse – parce que ça semblait clair, mais ça n’est pas arrivé«.

« Le monde ne s’est pas vraiment réchauffé depuis de début du millénaire. Douze ans [Note: douze ans en 2012, et ça continue], c’est un temps raisonnable, la température est restée presque constante, alors qu’elle aurait dû augmenter. Pourtant le CO2 augmente lui, ce n’est pas remis en question. »

Si un scientifique extrémiste et alarmiste comme James Lovelock a pu se rendre compte qu’il était dans l’erreur, comme se fait-il que nos politiciens ne s’en rendent pas compte?

Conclusion:
Je ne vois pas comment donner plus de 6/15 à Radio-Canada sur leur propre quiz.
(alors que la première version je leur avait donné 5/15 mais les questiosn étaient différentes)