Mes prédictions hâtives pour le 2 mai

21/04/2011

La campagne est encore loin d’être terminée, mais il semble que la tendance est déjà établie, et à moins d’un revirement spectaculaire, je ne crois pas que ça va changer beaucoup, alors je me permet de faire déjà des prédictions sur le résultat du 2 mai, bien avant tout le monde et tous les experts.

Je n’ai pas accès aux même outils que les grandes maisons de sondages pour analyser chaque comtés où il y a des batailles serrées, ni la division du vote, alors j’y vais avec mes tripes. Ça n’a rien de scientifique, c’est un exercice ludique. Je me base sur mon analyse personnelle de la campagne.

Selon moi, le seul à avoir fait des gains est le NPD, mais à cause de la division du vote, ces intentions ne se transformeront pas en beaucoup de sièges. Mais il ne faut pas sous-estimer les électeurs indécis qui font leur choix une fois dans l’isoloir. Je leur donne donc (généreusement) 9 sièges de plus.

Le Bloc Québécois est celui qui à perdu de plus d’appuis, mais à cause de la fidélité aveugle des électeurs séparatistes et de la division du vote entre les trois autres partis, ça ne lui fera pas perdre grand chose. Mais je ne crois pas impossible qu’ils perdent 2 comtés. C’est le début de la fin pour le Bloc, une tendance qui se fait sentir d’élection en élection, mais qui est plus marquée cette fois-ci.

Les libéraux seraient les grand perdants de cette élection, avec 6 sièges de moins. Principalement à cause de la division du vote, du NPD qui vient prendre une partie des votes libéraux et du leadership insuffisant de Ignatieff. Il sera rapidement remplacé après cette élection.

Les conservateurs n’arriveront pas à atteindre la majorité qu’ils visaient, mais je leur donne 3 sièges en plus. Le leadership de Harper sera ensuite contesté parce qu’il n’aura pas atteint cet objectif.

Les verts…Rien à dire.

André Arthur va probablement aussi garder son siège.

Voici donc mes prédictions en chiffres:

Parti Sièges actuels Prédictions
147 150
77 71
36 45
47 45
0 0

Indépendants
2 1

(3 sièges vacants)

Suite à cette élection, si les résultats correspondent à mes prévisions, j’entrevois une fusion Libéral/NPD dans un avenir proche. En effet ces deux partis ont un électorat semblable (Centre-gauche et gauche) et la division du vote leur est nuisible. On se retrouverait enfin avec un duel gauche/droite, et le Bloc tranquillement disparaitrait.

Amusez-vous à faire vos propres prédictions. Vous avez encore amplement le temps.

L’art de la prophétie est extrêmement difficile, surtout en ce qui concerne l’avenir. — Mark Twain 🙂


Pertinence du Bloc

11/04/2011

à L’origine, le Bloc Québécois ne devait exister que pour UN SEUL MANDAT:
“Le succès du Bloc sera mesuré à la brièveté de son existence”. — Lucien Bouchard, 15 juin 1991 à Tracy lors du congrès de fondation du Bloc. Il avait même dit qu’aucun député du Bloc ne toucherait de pension.

Alors on peut donc conclure plus de 20 ans après que le Bloc est un échec lamentable!

Le Bloc est un parasite du système. Il profite des subventions par votes, donc il reçoit des millions à chaque élection, mais ses dépenses sont limitées au territoire du Québec. Le Bloc reçoit environ le même pourcentage de votes que le NPD, même moins. Mais le NPD a beaucoup plus de dépenses et présente des candidats partout au Canada. Pourtant, ils reçoivent à peu près le même montant.

Si au début, le Bloc était composé de membre de toutes idéologies en réaction à la crise constitutionnelle, le Bloc d’aujourd’hui est composé de séparatistes d’extrême gauche.

Le Bloc n’est plus qu’un ramassis de chialeux, qui peuvent promettre n’importe quoi, même peinturer la lune en bleu! Ils savent qu’ils n’auront jamais à tenir aucune promesse, parce qu’ils ne seront jamais au pouvoir.

Le Bloc est aussi une façon pour les ex-péquistes de venir chercher facilement une 2e pension au fédéral. Ils sont nombreux à l’avoir fait, et c’est pas difficile. Surtout en ayant la même base militante qui te connaissent, et sachant que tu n’auras jamais à faire autre chose que de chialer de temps en temps contre le Canada. Job facile, avec pension à vie après deux mandats.

Aussi, quand les vrais partis voient que élection après élection, les québécois donnent beaucoup de sièges au Bloc, alors ils mettent leurs efforts ailleurs, délaissant le Québec. Nous n’avons donc pas ou peu de ministres provenant du Québec, et les promesses électorales et les projets se réalisent ailleurs et au détriment du Québec. Finalement, n’est-ce pas ce que veux le Bloc? Affaiblir le Québec pour ensuite mettre la faute sur le Méchant Canada? Est-ce vraiment à notre avantage?

Votez Conservateur, Libéral ou NPD, mais votez pour un parti qui a une chance, si minime soit-elle, d’être au pouvoir.

Le plus ridicule, c’est que comme après chaque élection, le Bloc va célébrer sa « victoire », alors qu’ils ne seront pas au pouvoir et n’auront obtenu que 8% des votes, moins que le NPD.


20 ans de honte

23/03/2010

Le Bloc québécois célèbre 20 ans de « résistance » au fédéralisme canadien.
bloc1

  • 20 ans à chialer sans rien pouvoir changer.
  • 20 ans à essayer de faire croire qu’ils défendent les intérêts des québécois, alors qu’ils ne défendent que les intérêts du Bloc.
  • 20 ans à nous dire qu’ils « gagnent » leur élections, alors qu’ils n’obtiennent que 8% du vote.
  • 20 ans de députés péquistes qui deviennent bloquistes pour deux mandats, pour avoir double pension.
  • 20 ans à priver le Québec de représentation ministérielle au pouvoir.
  • 20 ans à essayer de faire croire que la vision du Bloc est la vision de tous les québécois.
  • 20 ans d’argent des contribuables canadiens versé à des gens qui travaillent à tenter de discréditer leur pays.
  • 20 ans à profiter d’une division du vote.
  • 20 ans à jouer à la victime.
  • 20 ans de mensonges.
  • 20 ans de statu quo.
  • 20 ans de honte.

Il ose en plus comparer sa « résistance » à celle de la France occupée par les Nazis. Non mais il délire!

resistant


Le Bloc maintient les Conservateurs au pouvoir

16/09/2009

Le bloc, celui-là même qui a démonisé les conservateurs à la dernière élection à un point tel qu’on pouvait croire que Harper était l’antéchrist, a affirmé qu’il allait appuyer Harper, et donc empêcher la tenue d’élections.

Donc selon eux Harper est totalement incapable de gouverner le pays, mais ils le maintiennent au pouvoir.

Le Bloc veille sur les intérêts du Bloc, pas des québécois.

Caricature de Chapleau datant des dernières élections:
chapleau

(MAJ) Et caricature de Ygreck:


Gilles Duceppe se couvre de ridicule encore!

16/06/2009

Elle est trop bonne pour que je le laisse passer, visitez le lien suivant pour entendre un extrait d’entrevue de Gille Duceppe, qui dit que les chômeurs ne pourront pas aller en vacances cet été! Hey ti-Gilles! au chômage, on est supposé être en disponibilité pour un emploi, il est illégal de s’en aller en vacances. Aucun journaliste n’a allumé.

http://www.radioego.com/ego/listen/2570

Tant qu’à être sur le sujet de notre clown national (trouvé via BleuQuébec)


Sondages

02/05/2009

Les récents sondages confirment l’avance du parti libéral du Canada, devançant même le Bloc Québécois au Québec.

Le Bloc devait être un parti éphémère, ne devant exister que pour un seul mandat. Pourtant ils sont encore là après 20 ans.

Le Bloc aurait dû disparaitre il y a longtemps, mais à chacune des dernières élections, ils profitaient d’un scandale, ou alors en créaient un. Ils ne peuvent rien faire d’autre que chialer contre les autres, alors quand il n’y a pas de scandale, le Bloc fait patate. Il vont enfin en manger une lors de la prochaine élection.


Discours de Lucien Bouchard lors de la fondation du Bloc

14/10/2008

Trouvé via Un Blogue Bleu Québec:

Selon les fondateurs, le Bloc devait mourir jeune, et ne jamais devenir un vieu parti. Et bien à 18 ans, l’âge de la majorité, le Bloc n’est plus un jeune parti…
Il disait aussi que son succès sera mesuré à la brièveté de son existence, on peut donc en déduire que le Bloc est un échec.

Mais il faut comprendre que les députés bloquistes payé 150000$ par année (et pension à vie après deux mandats), sans avoir à vraiment travailler, juste chialer un peu de temps en temps, ça ne leur tente pas de fermer boutique. Alors ils sont prêts à dire n’importe quoi pour garder leur job.