33 points qui démontrent que le Soleil, et non le CO2, fait varier le climat

Ces 33 points prouvent que tout effet du CO2 sur les températures mondiales de la période de l’Holocène (c’est-à-dire les 11650 dernières années), y compris les périodes de «  réchauffement moderne  » depuis 1815, était trop faible pour être détecté. L’effet de serre du CO2 est presque certainement annulé par des effets de rétroaction négatifs largement sous-estimés par le GIEC. Ca explique «L’énigme de la température de l’Holocène» et pourquoi le réchauffement «emballé» est inconnu à travers l’histoire géologique. Les changements de température de l’Holocène étaient à la place des changements solaires-magnétiques (contrôlant la nébulosité via la théorie de Svensmark), superposés au refroidissement à long terme en raison de la diminution de l’obliquité axiale de la Terre. Il y aura encore quelques décennies (à environ 2050) de réchauffement moderne retardé par l’océan par la montée subite du Soleil au XXe siècle, compensé par l’effet de refroidissement net du CO2 (y compris les rétroactions), tandis que le CO2 se rapproche de l’optimum pour la photosynthèse des plantes. Ensuite, le refroidissement forcé par le soleil commencera. Il n’y a pas d ‘«urgence climatique». Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour être en vie.
-Roger Higgs

https://crioux.files.wordpress.com/2021/04/higgs2019bulletpointsprovingco2innocentofglobalwarmingmod60.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :