Eco-Fascisme

L’éco-fascime est une doctrine/idéologie qui prend de plus en plus de place, et que les médias tentent d’atribuer à « l’extrême-droite ». L’extrême-droite est un terme utilisé par les médias pour identifier les « racistes » et tenter de les lier à droite.
Pourtant ce mouvement est à la base autoritaire (ce qui est très loin de la droite qui est plus libertaire) et surtout basé sur le mouvement environnementaliste extrémiste anti-humain (néo-maltusianisme (plus de détails sur le néo-mathusianisme ici) qui est une idéologie véhiculée par la gauche. C’est la branche la plus extrémiste du mouvement environnementaliste, représentée actuellement par le mouvement « Extinction Rebellion ».

Les exemples récents sont la tuerie de Christchurch en Nouvelle-Zélande et la tuerie dans un Wal-Mart à El Paso.
Les médias et les politiciens n’ont parlé que du côté anti-immigration et profité (comme chaque fois) pour utiliser ces évènements pour imposer plus de contrôle des armes. Presqu’aucun média n’a parlé du côté éco-terroriste de ces évènements.

Définition de wikipédia:
« Ecofascism is a theoretical political model in which a totalitarian government would require individuals to sacrifice their own interests to the « organic whole of nature » and which would rely on militarism, expansionism, and possibly racism to defend the land. »

L’éco-fascisme pourrait se définir comme un mouvement qui veut réorganiser la société en un système autoritaire et collectiviste basé sur l’environnementalisme extrémiste. Quelques fois avec une dose d’ethnonationalisme, qui est donc une composante mineure.

Et c’est sur cette partie d’ethnonationalisme que les médias se basent pour dire que c’est « l’extrème-droite ». Ils oublient tous le reste qui est résolument gauche totalitaire et environnementalisme néo-malthusisien,(branche extrémiste environnementaliste qui est résolument raciste et eugéniste)

Dans le cas de Christchurch, dans le manifeste du tueur, il se décrivait lui-même comme « éco-fasciste ». (Manifeste disponible au complet ici). Je vous suggère une lecture complète du Manifeste, pour éviter de prendre des citations hors contexte.
Voic ce que moi j’en comprend: En lisant la première partie du manifeste, on aurait affaire à un raciste, anti-musulman. Sauf que plus loin, on découvre autre chose. Il ne s’agit pas d’une haine envers les musulmans ou l’islam directement, mais une haine envers ceux qui font beaucoup d’enfants parce que selon-lui, c’est mauvais pour la planète, et que en plus ça va conduire à l’extinction de la race blanche. Le « grand remplacement » qui est ouvertement souhaité par les globalistes et les racistes anti-blancs comme BLM.

Il se voit en défenseur de son peuple, tout comme Nelson Mandela etait défenseur de son peuple:
I do not just expected to be released, but I also expect an eventual Nobel Peace prize.As was awarded to the Terrorist Nelson Mandela once his own people achieved victory and took power. I expect to be freed in 27 years from my incarceration, the same number of years as Mandela, for the same crime.

Mais est-ce que c’était un raciste, suprémaciste blanc, « extrême-droite », néo-nazi?
Non, il semble que c’est un nationaliste, activiste extrémiste environnementaliste, sympatisant communiste, avec une tendance raciste, mais seulement envers certaines ethnies, celles qui se multiplient beaucoup et ne s’intègrent pas.

C’est justement pour que les gens comprennent mieux les motivations du tueur qu’il faut se saisir des manifestes rapidement avant qu’ils disparaissent. Parce que les médias ne les publient jamais, mais en publient des courts extraits sélectionnés et bien choisis pour appuyer ce qu’ils veulent dire.

Dans le cas de El Paso, je n’ai pas pu trouver le manifeste complet, les extraits que les médias ont choisi montrent surtout quelqu’un qui est contre le « race mixing » et l’immigration de masse parce que c’est mauvais pour la planète. Selon lui tuer des gens en masse pourrait rendre le mode de vie « renouvelable ».
Il citait même « The Lorax » dans son manifeste, un livre pour enfant à propos de l’environnement, dont un film a été fait en 2012


« Fresh water is being polluted from farming and oil drilling operations. Consumer culture is creating thousands of tons of unnecessary plastic waste and electronic waste, and recycling to help slow this down is almost non-existent. Urban sprawl creates inefficient cities which unnecessarily destroys millions of acres of land. We even use god knows how many trees worth of paper towels just wipe water off our hands. Everything I have seen and heard in my short life has led me to believe that the average American isn’t willing to change their lifestyle, even if the changes only cause a slight inconvenience. »


« The American lifestyle affords our citizens an incredible quality of life. However, our lifestyle is destroying the environment of our country. The decimation of the environment is creating a massive burden for future generations. Corporations are heading the destruction of our environment by shamelessly overharvesting resources
 »

Reférences:
https://www.washingtonexaminer.com/opinion/columnists/has-anyone-actually-read-the-el-paso-manifesto
https://www.eenews.net/stories/1060857195

Ses motivations semblent racistes oui, mais surtout environnementalistes. Il est contre les hispaniques qui « envahissent » les USA, mais il précise que c’est parce qu’il y a trop de population et que ce sera impossible de conserver le niveau de vie actuel. Mais les médias n’ont parlé que de la motivation anti-immigration et ont traité cette tuerie comme l’oeuvre d’un « suprémaciste blanc ».

Quelques années avant, James J. Lee, un militant environnementaliste avait pris des otages dans les bureaux de Discovery Channel et a finalement été abattu par les policiers. Il y a eu de la couverture médiatique au début de la prise d’otage, mais dès que les motivations du terroriste ont été connues, les couverture médiatique a pratiquement cessé.
J’ai trouvé uniquement ceci:
https://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/09/01/AR2010090103911.html

James J. Lee divided the world into good and bad. According to his writings on a Web site he created, people were bad, especially « parasitic » babies.

Animals and bugs were good, Lee wrote. But war was bad, along with global warming, pollution and international trade.

As for civilization?

The environmental militant who was killed Wednesday at the end of a tense hostage standoff at Discovery Communications headquarters in downtown Silver Spring, termed it « filth. »

Lee, 43, who once threw money to bystanders as a protest along a Silver Spring street and who believed that the world would be better off without people, was shot by police after the almost four-hour standoff. Police have not publicly named Lee, but several local and federal law enforcement sources identified him as the gunman.

Lee held a grudge against Discovery, viewing the network as a purveyor of ideas he considered environmentally destructive and staging protests outside its headquarters, according to authorities and court records. Yet he got little farther than the lobby of the vast complex while the company alerted its thousands of employees and urged them to stay in locked offices and then evacuate using a designated stairwell.

Lee, whose environmental creed was spread across the Internet in manifestoes and blog posts, was killed at 4:48 p.m. after he stalked into the building with a handgun, took three hostages and later pointed his gun at one of them, said Montgomery County Police Chief J. Thomas Manger.

The incident, in the headquarters of the global television corporation just outside Washington, sent hundreds of employees streaming for safety into the afternoon heat without their purses, wallets and other personal items. It snarled traffic and riveted media audiences. Police said Lee had four makeshift explosive devices strapped to his body, and was wielding a gun. He entered the building about 1 p.m.

« We are running out of time to save this planet and the Discovery Channel is a big part of the problem, » he wrote. « Instead of showing successful solutions, their broadcast programs seem to be doing the opposite. »

Many of his notions seem to stem from his reading of author Daniel Quinn’s novel « My Ishmael, » about a telepathic ape who teams with a 12-year-old girl to save the planet.

« Saving the Planet means . . . decreasing the Human population. That means stopping the human race from breeding any more disgusting human babies! »

Lee argued that « nothing is more important » than saving animals: « The Lions, Tigers, Giraffes, Elephants, Froggies, Turtles, Apes, Raccoons, Beetles, Ants, Sharks, Bears, and, of course, the Squirrels. »

« The planet does not need humans. »

Lee was arrested in 2008 while throwing thousands of dollars into the air outside the Discovery building, creating an atmosphere security guards believed was unsafe, according to a report in the Gazette newspaper at the time.

He said the idea was to show that »money means nothing. Money is trash. » He paid local homeless people to join his protest and hold signs. He gave the loudest people cash bonuses and organized an essay contest, in which he paid $20 for submissions and « periodically awarded an essayist $1,000, » according to a police account.

An Internet video of the money-throwing scene shows cash flying through the air and people chasing it.

The judge in the case, calling the incident « foolish, » sentenced Lee to six months of supervised probation, fined him $500 and warned him he could face up to two months in jail if he went within 500 feet of the building.

Lee, who represented himself in Silver Spring’s District Court, was evaluated by state psychiatrists. Lee said, »They couldn’t find anything wrong with me. » His probation ended Monday, officials said

Il en avait contre les humains, qu’il considérait comme le cancer le la planète. Il en avait contre les bébés qu’ils considérait dégeulasse et consomment trop de ressources. Il avait choisi de cibler Discovery Channel parce qu’ils y présentaient une série de télé-réalité avec une mère de 8 enfants.

Il y a beaucoup d’autres cas d’actes de terrorisme environnementaliste, qui vont du vadalisme et sabotage d’équipement, jusqu’au attaques à la bombe. La majorité des cas ne sont pas lié au « racisme » comme les deux premiers cas, mais on en entend presque pas parler, sinon les médias vont orienter le discours pour les présenter comme des héros « défenseurs de la planète ».


C’est ce qui arrive à force de brainwasher les gens avec le mouvement environnementaliste catastrophiste, que la terre se meurt (ce qui est faux), que c’est notre faute si le climat varie (ce qui est faux) ou que l’humain est un cancer pour la planète (ce qui est faux aussi).
Ce que les médias font en liant les cas d’éco-terrorisme à la « droite », au racisme, ou simplement en n’en parlant pas, c’est essayer de se distancer de ces cas parce qu’ils sont trop près d’eux et de l’idéologie dont ils font actuellement la promotion, <ca donnerait une mauvaise image du mouvement environnementaliste, et nuirait à leur « cause ».. Le problème, c’est qu’ils contribuent à ce brainwash collectif à propos de l’humain comme étant la source de tous les problèmes, et donc font la promotion de cette idéologie extrémiste anti-humain..


Quelques citations à propos du mouvement environnementaliste anti-humain:


Ce n’est pas viable pour les pays pauvres en développement d’émuler la prospérité des Etats-Unis
-Jerry Brown, politicien démocrate (Californie)


Nous pourrions en arriver à un point ou la seule façon de sauver le monde sera l’effrondrement de la civilisation industrielle

-Maurice Strong, au premier sommet climatique de L’ONU en 1992 à Rio de Janeiro

Le développement durable global requiers la quête délibérée de la pauvreté, la consommation réduite et des niveaux de contrôle de la mortalité.
-Maurice King.
(NDLR : contrôle des niveaux de mortalité signifie euthanasie obligatoire des vieux, malades et handicapées)

Une population totale de 250-300 million, un déclin de 95% de la population actuelle, serait idéal.
-Ted Turner, milliardaire, fondateur de CNN et important donateur à l’ONU, père de 5 enfants.

Chaque américain à des émissions 20 fois importantes que chaque africain. Pourtant on ne rationne pas notre électricité. Pourquoi l’Afrique, devrait le faire? Il faut de l’électricité pour bâtir des infrastructures et des entreprises pour générer des revenus, pour améliorer le niveau de vie et la longévité. La moyenne d’espérance de vie en Afrique est 59, en amérique c’est 79.
-Caleb Rossiter, activiste humaniste et gauchiste, a été congédié après 23 ans au Institute for Policy Studies, simplement pour avoir publié un article dans le Wall Street Journal, dans lequel il y avait cette phrase.

Les humains, en tant qu’espèce, n’ont pas plus de valeur qu’une limace.
-John Davis, editeur du journal Earth First!

 » La terre a un cancer, et ce cancer est l’humain. « 
-Extrait d’une publication du Club of Rome

 » Le seul espoir pour le monde est de s’assurer qu’il n’y a pas un autre United States. On ne peut pas laisser d’autres pays avoir le même nombre de voitures, d’industries que nous avons aux U.S. Nous devons stopper les pays du tiers monde où ils sont. « 
-Michael Oppenheimer, environmentaliste

L’extinction de l’espèce humaine est non seulement inévitable, mais une bonne chose.
-Christopher Manes, contributeur au journal Earth First!

Mes trois principaux buts seraient de réduire la population humaine a 100 millions, détruire les infrastructures industrielles et voir la nature sauvage retourner dans le monde.
-David Foreman, co-fondateur de Earth First!

« Avoir des enfants devrait être un crime contre la société, a moins que les parents aient un permis du gouvernement. Tout les parents potentiels seraient obligé de prendre des contraceptifs chimiques, et le gouvernement donnerait des antidotes à ceux qui seraient choisis pour avoir le droit d’avoir des enfants. « 
-David Brower, first Executive Director of the Sierra Club

Pour le bien de la planète, je souhaite qu’on ait la grippe aviaire ou autre chose qui réduirait la population, parce que sinon, nous sommes condamnés.
-Susan Blakemore, journaliste scientifique, Guardian (UK)

 » L’extinction de l’homo Sapiens signifierait la survie de millions, voire milliards de créature terrestres. Supprimer graduellement la race humaine va résoudre tous les problèmes sur terre – sociaux et environnementaux. »
-Ingrid Newkirk, présidente de PETA

L’ajout de stérilisant temporaire dans la nourriture ou l’eau potable. Avec une distribution limitée d’antidote chimique, peut-être par loterie. .
-Paul Ehrlich, professeur, Stanford University, dans son livre « Population Bomb » publié en 1969 à propos de la surpopulation et la famine qui devaient avoir tué des milliards de gens dans les années 1980…

 » Je suspecte que l’éradication de la variole était une erreur. Elle jouait un rôle dans la balance des écosystèmes « 
-John Davis, editeur du journal Earth First


« Si je suis réincarné, je souhaite revenir sous la forme d’un virus mortel pour diminuer le niveau de la population. « 

-Prince Philip (mari de la Reine Elizabeth II)

L’extinction de l’homo Sapiens signifierait la survie de millions, voire milliards de créature terrestres. Supprimer graduellement la race humaine va résoudre tous les problèmes sur terre – sociaux et environnementaux.
-Ingrid Newkirk, présidente de PETA

Il y a trop de monde, c’est pour ça qu’il y a un réchauffement climatique. On a un réchauffement global parce que trop de gens utilisent trop de choses.
-Ted Turner, milliardaire, fondateur de CNN (et père de 5 enfants)

« La grande menace pour la planète est les humains: Il y en a trop, qui vont trop bien économiquement et brûlant trop de pétrole. « 
-James Lovelock (James Lovelock a changé d’idée et dit maintenant tout le contraire)

« Les nations du tiers-monde produisent trop d’enfants trop vite..il est temps d’ignorer les controverses à propos de la contraception et couper cette croissance hors de contrôle de la population…. « 
-Al Gore, ancien vice président des E.U., multi-millionnaire

« Nous sommes devenus un peste sur nous même et sur la terre. Il est cosmiquement improbable que le monde développé va choisir de mettre fin a son orgie de consommation d’énergie fossile, et le tiers-monde sa consommation suicidaire de terrain. Jusqu’à ce que l’homo Sapiens décide de rejoindre la nature, certains d’entre-nous ne peuvent qu’espérer que le bon virus en vienne à passer.. »
-David Graber, scientifique, U.S. National Park Services

« De bons terroristes pourraient s’infecter avec [Ebola Roaston et Ebola Zaire] de sorte qu’ils auraient des microbes qu’ils pourraient répandre sur la terre et tuer 90% de la population. »
-Eric Pianka, professeur à University of Texas

« La seule bonne technologie et pas de technologie du tout. La technologie est une taxe sans représentation, imposée pas notre espèce élitiste (humain) sur le reste du monde« .
-John Shuttleworth, fondateur de Mother Earth News magazine

« Une éco-catastrophe prend place sur terre…..discipline, prohibition, loi et oppression sont la seule solution. Et pour ceux qui sont responsables de la présente croissance économique et la compétition, Linkola explique qu’ils seront envoyés dans les montagnes en ré-education dans des éco-goulags: la seule lueur d’espoir repose sur un gouvernement centralisé et le contrôle sans relâche des citoyens. »
-Pentti Linkola, philosophe écologiste finlandais

…chaque fois que quelqu’un meurt à cause d’une inondation au Bangladesh, un dirigeant d’une compagnie aérienne devrait être dragué hors de son bureau et noyé.
-George Monbiot, journaliste environnemental, Guardian (UK)

Nous, dans le mouvement vert, aspirons a un modèle culturel dans lequel tuer une forêt sera consiréré plus méprisable et plus criminel que la vente d’un enfant de 6 ans dans un bordel asiatique.
-Christian Anton Mayer, écrivain et environnementaliste allemand

Je pense que l’un des aspects les plus pernicieux du mouvement environnementaliste moderne est la romantisation de la vie paysanne, sans oublier leur idée voulant que les sociétés industrielles soient en train de détruire le monde. Le mouvement environnementaliste s’est développé en utilisant les efforts les plus vigoureux pour stopper le développement dans les pays sous-développés. Je pense que c’est légitime, pour moi, de les qualifier d’anti-humains.
-Patrick Moore, écologiste, ex-co-fondateur de Greenpeace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :