Les nouveaux rois


Depuis quelques années, les politiciens que nous avons ne sont plus des gens qui viennent en politique pour SERVIR leur concitoyens, des gens de convictions.
Les politiciens sont maintenant des gens qui viennent en politique pour SE servir et ASSERVIR le petit peuple. Souvent ils sont choisis d’avance et imposés. Les gens pensent qu’ils votent libremment, mais les medias et les activistes dirigent les votes. Si le peuple a le malheur de ne pas élire ce qui avait été décidé d’avance, le candidat élu par le peuple sera démonisé et sali par les médias, bras de propagande de « l’élite », jusqu’à ce qu’il se fasse tasser et remplacer par un choix plus acceptable par l’establishment.
Harper, Trump, Abbott (Australie) sont des exemples de politiciens élus par le peuple, mais qui n’étaient pas le choix des « élites » globalistes et ils se sont fait salir par les médias.
Et quand les élus choisis par les « élites » sont au pouvoir, ils cessent de travailler pour le peuple, ils travaillent pour eux, ils prennent l’argent des contribuables comme leur argent personnel et récompensent ceux qui les ont placés au pouvoir. Ils pensent qu’ils sont une espèce de royauté placée là pour quelques années, et ils en profitent.
Par exemple Trudeau prend beaucoup de vacances très dispendieuses à nos frais, dépense sans compter l’argent des canadiens (à crédit) pour des futilités et envoie des milliards partout dans le monde pour se faire une belle image auprès de l’establishement et de L’ONU. Il se prend pour une Rock Star, au lieu d’être là pour gérer l’argent des contribuables et la sécurité du pays.

Les gens pensent vivre dans un pays libre et démocratique, mais dans les faits, on vit dans une prison sans murs. On pense qu’on est libre, mais on travaille et on nous prend de force la moitié du fruit de notre travail (des fois plus). Il y a toujours de plus en plus de contraintes, de restrictions des libertés, contrôle de nos vies, sur ce qu’on a le droit de posséder, et bientôt de manger ou boire.
On pense qu’on a le choix de qui va nous diriger, mais les choix sont faits d’avance, et si on a le malheur de ne pas choisir celui ou celle qui avait été choisi, et bien il sera éventuellement remplacé. L’establishement avait choisi Clinton, mais les gens ont voté pour Trump. Ils n’en sont pas encore revenus, et ils essayent chaque jour de trouver une façon de le renverser.

Les gilets jaunes en France sont une réaction au raz-le-bol des citoyens, pris à la gorge, taxés de toute part. Ce genre de mouvement fait peur aux « élites » et à l’establishement, qui vont tout faire pour casser cette mini-révolution, empêcher les gens de se libérer de la prison virtuelle qui les entourent

Il est quasiment impossible de s’en sortir, même les politiciens qui sont en dehors de l’establishement, des gens de convictions, seront toujours démonisé et même s’ils arrivent au pouvoir, ils se feront menacer et mettre des bâtons dans les roues. Regardez ce qui arrive a Trump, Maxime Bernier, ou certains politiciens d’Europe de l’est qui sont plus nationalistes (et donc en opposition à l’élite globaliste). Ils se préoccupent des citoyens de leur pays, et ne sont pas des marionettes des adeptes de la gouvernance mondiale. Et en retour ils se font continuellement salir par les médias.

Et pire encore, il y a des gens qui sont comfortables en prison, à qui la liberté et la responsabilité qui vient avec fait peur.
Ces gens ont été brainwashé depuis des années par le marxisme culturel, dans les écoles, dans les médias, dans les films d’Hollywood remplis de propagande.

Est-ce qu’il y a encore de l’espoir pour notre civilisation occidentale ou alors est-ce qu’elle est déjà perdue?

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :