Gauche versus droite: émotion versus raison

Il y a plusieurs choses qui distinguent les gens de « gauche » et de « droite », notamment le contrôle versus la liberté, comme dans le texte précédent. La deuxième chose qui différencie les deux tendances idéologiques sont les émotions versus la raison.

Encore une fois, je précise que les termes gauche et droite sont subjectifs et souvent mal utilisés. Habituellement quand on parle de gauche et droite, on parle de l’axe économique et non l’axe social, mais dans les médias et dans la tête des gens, les deux axes sont fusionnés comme suit. Et c’est donc en me référant à cet axe fusionné que je vais orienter ce texte.

Les gens qui s’identifient plus à gauche sont guidés par les émotions.
Toute les décisions sont fortement influencées par ça. Par exemple, dans le cas du contrôle des armes, il est démontré que le contrôle n’a jamais pu empêcher une seule tuerie parce que les criminels vont souvent se procurer des armes illégalement ou alors quand même utiliser une arme enregistrée. Mais ça ne les empêche pas de militer pour le contrôle des armes, puisque selon eux, une arme ça « sert à tuer », et il faut donc limiter les droits des autres qui sont pourtant majoritairement honnêtes et obéissent aux lois. Dans le cas de l’environnement, même s’il est démontré les éoliennes sont très polluantes à construire, ils vont continuer à militer contre le pétrole, pour « sauver la planète ». Ils vont aussi militer pour bannir ou taxer certains produits, par exemple boissons énergisantes ou malbouffe, et ainsi limiter les droits individuels des autres, en se basant sur des réactions émotives, et non pas les faits. Ils sont aussi militants pro-immigration, ils veulent aider tous les pauvres de la planète en les amenant ici. Mais ils n’ont jamais évalué les impacts, et vont traiter de « raciste » ceux qui n’adhèrent pas à cette idée. Les gauchistes sur les campus universitaires font censurer les propos ou les conférenciers qu’ils n’aiment pas parce que ça les offense. Les gauchistes aiment les utopies, comme le communisme, même si toutes les applications de ces doctrines utopistes ont résulté en des millions de morts. Mais c’est pas grave l’idée est tellement belle.

Les gens qui s’identifient à droite sont plutôt cartésiens. Ils préfèrent se fier aux faits. C’est pour ça que les gauchistes les traitent de sans coeur puisque la froide logique ne convient pas aux émotifs gauchistes. Les droitistes vont aller valider les chiffres et les faits, par exemple vont démontrer qu’une éolienne requiers plus d’énergie fossile à produire que ce qu’elle rapporte en électricité, c’est donc un non sens. Ils vont valider que le CO2 n’est pas un polluant, et que dans le passé son effet n’a pas été en corrélation avec la température et donc remettre en doute les doctrines écologistes. Un exemple récent sur les médias sociaux où des activistes ont filmé un ours polaire maigre et affaibli. Selon eux c’est la faute au réchauffement climatique (sans aucune preuve pour appuyer ça) et le web s’est enflamméde commentaires comment c’était triste. Sauf que c’est le cas D’UN SEUL OURS MALADE. Les faits est qu’il y a 5 fois plus d’ours polaire aujourd’hui qu’en 1970, et que la population d’ours polaire est en croissance. Encore une fois, émotion versus raison.

Les droitistes vont voir que l’arrivée massive d’immigrants ne règle rien, puiqu’ils sont un fardeau pour la société d’accueil, posent de graves problèmes de société quand ils sont trop nombreux et ne s’intègrent pas, tout en laissant rentrer criminels et terroristes. Il serait plus logique de les aider dans leur pays d’origine. Dans le cas des armes, les gens de droite savent que les armes servent surtout à se défendre, et que qu’il y a amplement de cas documentés où un « good guy » armé a réussi a limiter les dégats en tirant sur un psychopathe ou un terroriste qui voulait faire une tuerie. Il est donc logique que certains citoyens pourraient vouloir avoir des armes. La droite préfère le capitalisme au communisme, parce que le capitaliste est basé sur le libre marché, et a été démontré comme un système qui fonctionne et a sorti l’humanité de la pauvreté, même si imparfait.
Ces décisions sont basées sur des faits, et non pas des émotions.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :