Une autre étude qui démontre que les variations du climat ne sont pas notre faute

Une autre étude publiée conjointement par l’Université de Rochester, l’Université de l’Alabama et l’Université de Virginie a déterminé que le réchauffement climatique n’était pas dû aux activités humaines, et que le CO2 n’était pas un polluant.
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/joc.1651/full

L’un des auteurs de l’étude, le professeur Fred Singer (Université de Virginie) écrit :
« le réchauffement climatique auquel nous assistons fait simplement partie d’un cycle naturel de réchauffement et refroidissement que l’on observe dans les stalagmites, dans les glaces et dans les sédiments du fond des mers… et qui a été abondamment documenté dans des revues spécialisées. Le mécanisme qui provoque ce cycle fait encore l’objet de débat ; mais est, très certainement, dû à l’activité solaire.»

(…)

«Notre recherche démontre que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère n’a qu’une influence minime sur les changements climatiques.»

Publicités

49 Responses to Une autre étude qui démontre que les variations du climat ne sont pas notre faute

  1. François dit :

    Ton gars de 92 ans niait également les effets de la fumée secondaire.

    L’étude est disponible où et qui l’a validé?

    • frudelik dit :

      Elle est disponible ici: file:///C:/Users/gauthierb/Downloads/A_comparison_of_tropical_temperature_trends_with_m.pdf
      https://www.researchgate.net/publication/227693416_A_comparison_of_tropical_temperature_trends_with_model_predictions?ev=srch_pub
      Elle a été publiée dans le International Journal of Climatology.

      • Francois dit :

        L’article a été cité 87 fois. Il me semble que c’est peu. impact factor 3.609
        Science est à 34.601.

      • crioux dit :

        La science fonctionne avec les faits, pas avec les opinions ou la popularité.
        Galilée, Copernic, Albert Eisntein ou Alfred Wegener avaient tous raison, mais ont été tassés et ridiculisés par le « consensus ».

      • frudelik dit :

        Vous vous plaignez de la comparaison entre l’industrie pétrolière et celle du tabac. La comparaison entre les « sceptiques » et Galilée est bien pire. De plus, Einstein n’a jamais été « ridiculisé ». Copernic se battait contre l’autorité religieuse. Ça opposait des faits contre des croyances…

        Pourtant, le lien entre le tabac et le réchauffement climatique a un lien véritable… et il s’appelle Fred Singer!

      • crioux dit :

        Ah non?
        http://en.rightpedia.info/w/100_authors_against_Einstein

        Aucun lien entre une industrie qui se défendait contre un lobby, et une arnaque politique et financière qui attaque les scientifiques qui osent contredire le dogme.

        Et Fred Singer est UNE personne, un des signataires de cette étude, il y a des centaines de milliers de scientifiques qui dénoncent l’arnaque politique anti-science qu’est le RCA.

        Sinon des liens ridicules on peut en faire:
        Paul Erhlich qui prédisait la fin du monde dès 1980 ou 2000, à cause d’un refroidissement climatique (causé par l’humain) et la surpopulation.
        Qui est le même type qui nous dit le plus sérieusement du monde qu’on va mourir à cause du réchauffement climatique (causé par l’humain) et qu’il y a une 6e extinction de masse en cours…

      • frudelik dit :

        En quoi ça « ridiculise » la théorie d’Einstein? Vous lisez l’allemand?

        « une industrie qui se défendait contre un lobby »

        Hein? le président de Philip Morris disait que si sa compagnie causait du tort pour la santé, il n’hésiterait à fermer les clés de son entreprise. Pourtant, il le savait depuis au moins 1 an… Il ne se « défendait » pas; il mentait volontairement.

         » il y a des centaines de milliers de scientifiques qui dénoncent l’arnaque politique anti-science qu’est le RCA »

        Comme il y a des milliers de scientifiques qui prétendent encore que la Terre n’a que 6000 ans, que la Terre est plate, etc. Des milliers de scientifiques… tu veux dire comme Charles Darwin? Come on! tu sais bien que cette lettre ne vaut rien! De toute façon, comme tu dis, la science ne fonctionne pas avec la popularité…

      • crioux dit :

        « Vous lisez l’allemand? »
        Oui, du moins assez pour comprendre. J’ai traduit le texte suivant directement d’un article allemand:
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

        De toute façon, comme tu dis, la science ne fonctionne pas avec la popularité…
        Justement, alors pourquoi s’obstiner à attaquer des gens au lieu des faits?

      • frudelik dit :

        As-tu une source pour les « centaines de milliers » de scientifiques? Et c’est sur combien de millions?

      • crioux dit :

        Diverses études, comme le oregon petition project (31000 signataires) ou d’autres « sondages d’opinions », qui ne signifient rien d’autre que démontrer qu’il n’y a jamais eu de « consensus ».

      • Francois dit :

        As-tu évalué qui sont les signataires du Oregon petition? N’importe qui peut faire une pétition et ramasser 31000 signatures sans que cela ne représente rien.

      • crioux dit :

        N’importe qui, (comme un blogeur autralien), peut faire une « étude » (démontrée comme fausse et manipulée par de véritables scientifiques) qui dit que 97% des scientifiques croient au RCA. Ca empêche pas les médias et les activiste de le répéter ad nauseam
        La science ne fonctionne pas par sondage d’opinion. L’existence de la Oregon petition est juste pour démontrer qi’il existe amplement de scientifiques qui ne croient pas en cette arnaque et que le 97% est faux.

      • Francois dit :

        « N’importe qui, (comme un blogeur autralien), peut faire une « étude » (démontrée comme fausse et manipulée par de véritables scientifiques) qui dit que 97% des scientifiques croient au RCA. Ca empêche pas les médias et les activiste de le répéter ad nauseam
        La science ne fonctionne pas par sondage d’opinion. L’existence de la Oregon petition est juste pour démontrer qi’il existe amplement de scientifiques qui ne croient pas en cette arnaque et que le 97% est faux. »

        Cela n’a jamais été démontré comme faux et tout ce que la Oregon petition démontre est qu’à peu prêt n’importe qui peut se prétendre scientifique et signer une pétition. Le chiffre de 97% a été confirmé par d’autres évaluations. Je peux faire exactement le même genre de pétition et obtenir le même nombre de signataire pour un sujet qui motiverait les populaces mais en bout de compte cela n’a rien à avoir.

      • crioux dit :

        le 97% vient de deux études démontrées comme fausses, le reste n’est que propagande. Anyway, pour la 10e fois, la science ne fonctionne pas avec des sondages d’opinion.

      • Francois dit :

        Elles ne sont pas démontrés comme fausses. Elles ont été confirmés. Il est vrai que la science ne fonctionne pas par concensus. Toutefois, nier qu’il y en ait un n’est pas scientifique non plus. Si le concensus était de l’autre côté, dirais-tu la même chose? Toi tu vas chercher des études minoritaires qui sont publiés à des endroits peu crédible et par des personnes peu crédible. Ce n’Est pas plus scientifique.

      • crioux dit :

        La fameuse étude de John Cook, le supposé 97% tellement rapporté partout a été regardé de plus près et en fait il n’y a que 0,5% des 12000 études qui appuient réellement le RCA. Alors oui il y a un consensus, mais il est à l’opposé.
        Cette étude est tout aussi fausse que le Hockey Stick de Michael Mann.

      • frudelik dit :

        Justement, les faits de cette étude (Singer et al.) ne démontrent pas que le RCA est faux ou réfuté. Comme j’ai déjà mentionné, elle démontre tout au plus que les modèles sont erronés. Conclure, sans preuve, que l’influence du CO2 est limité est tout simplement hors propos.

        Secundo, je ne m’attaque pas à la personne, mais à sa crédibilité. Fred Singer n’en a aucune en matière climatique ou éthique. Ses études comportent un biais évident, puisqu’elles sont financées par l’Industrie pétrolière.

      • crioux dit :

        Tout comme les études qui sont financées par le gouvernmeent pour appuyer un agenda sont très biaisées. Donc il ne faut pas s’attarder au contenant, mais au contenu.
        Et non cette étude n’est pas « financée par les pétrolières ». Cet argument ridicule est usé à la corde.

      • frudelik dit :

        « Diverses études, comme le oregon petition project (31000 signataires) »

        Sur combien de millions? Ce qui fait quel pourcentage au final?

      • crioux dit :

        Une des 2 études qui rapporte « 97% » des scientifiques », Doran-Zimmerman, n’utilise que 77 scientifiques pour appuyer son point.

  2. La Russie et/ou Trump ont surement  » hacké » cette étude!

    ( sarcasme…je me moque de la gauche délirante… )

  3. frudelik dit :

    Christian, explique nous comment une étude qui compare les projections de températures établies par des modèles informatiques et la température mesurée par satellite (sur une période de moins de 30 ans) peut établir « l’influence » du CO2 ?

    Le mieux qu’elle puisse établir, c’est que les modèles ne sont pas bons… Mais si on considère que les mesures par satellite ont été corrigées à de nombreuses reprises afin de corriger des biais et augmenter ces mesures, cette étude de 2007 est obsolète à mon avis…

  4. frudelik dit :

    @François

    De plus, M. Singer est un employé vedette du Heartland Institute qui, comme tu le sais, est financé par l’industrie du carbone. Dans des documents obtenus, il a été révélé qu’il gagnait 5000 $ par mois + dépenses encourus.

    http://www.sourcewatch.org/index.php/Heartland_Institute

    @Christian

    Tu seras certainement intéressé par la stratégie de comm du Heartland Institute. Toi qui dénonce souvent les « stratégies » derrière les sciences climatiques, que tu supportes par le dit « climategate », lis ceci:
    https://www.desmogblog.com/heartland-institute-exposed-internal-documents-unmask-heart-climate-denial-machine

    • crioux dit :

      Tu utilises des sources reconnues comme propagande activiste…. Rien de sérieux.

      • BenoitG dit :

        Il serait très facile de dire la même chose de tous les blogues dont recopies des passages. Mais je m’abstiens, me concentrant sur le contenu plutôt que le contenant. La réalité, c’est que tout est vrai, peu importe la provenance…

  5. frudelik dit :

    Christian, peux-tu nous expliquer de quelles façons une étude qui illustre les écarts entre les projections des modèles climatiques et les températures mesurées dans la basse troposphère des tropiques (donc limitées et partielles) démontre « que le réchauffement climatique n’était pas dû aux activités humaines » ?

    Je ne vois pas le lien…

    • crioux dit :

      Parce que les variations restent cohérentes avec la variabilité naturelle, et donc l’humain n’a pas d’impact significatif.

      • frudelik dit :

        Et quelles sont les données, sérieuses et publiées, qui démontrent que les forçages naturels expliquent les « variations » climatiques actuelles ?

        De plus, conclure que quelque chose est fausse ne veut pas dire que l’autre chose soit vraie. Pour dire cela, il faut prouver que cette chose soit vraie.

        Les gens qui ont prouvé que le Terre soit ronde n’ont pas simplement prouvé que la Terre n’était pas plate… Non sequitur.

      • crioux dit :

        « Pour dire cela, il faut prouver que cette chose soit vraie. »
        Et malgré des centaines de milliards en « recherche », jamais il n’a pu être prouvé que le CO2 ou l’humain causent les variation du climat….

      • frudelik dit :

        Et quelles sont les données, sérieuses et publiées, qui démontrent que les forçages naturels expliquent les « variations » climatiques actuelles ?

  6. frudelik dit :

    « Les chercheurs au RSS, basés en Californie, ont publié une version révisée de leur record de température troposphérique inférieur.

    Après avoir corrigé les problèmes causés par l’orbite en décomposition des satellites, ainsi que d’autres facteurs, ils ont produit un nouveau record de réchauffement 36% plus rapide depuis 1979 et près de 140% plus rapide (par exemple, 2,4 fois plus rapide) que le réchauffement depuis 1998. Ceci est en comparaison À la version précédente 3 des données de la température troposphérique inférieure (TLT) publiées en 2009.  »

    Source: https://www.carbonbrief.org/major-correction-to-satellite-data-shows-140-faster-warming-since-1998

    J’ai assez hâte que tu produise une entrée à ce sujet!!

    • crioux dit :

      Article de propagande, basé sur des données réelles, mais interprétées de façon alarmiste
      Si on calcule la différence entre les anciennes et les nouvelles données corrigées. 0,05 degré/10ans contre 0,1/10ans. Cette différence est insignifiante. Et si on ignore le pic El Nino (un phénomène naturel) de 2017, la tendance est à la baisse.
      Et c’est à l’intérieur de la marge d’erreur de 0,1.
      Les données satellites restent beaucoup plus précises que les dataset terrestres, qui sont très imprécis, extrapolent la majorité des températures de la surface, et sont fortement influencés par les effet d’ilots de chaleur urbain, puisque la majorité des thermomètres sont dans les aéroports, entourées de béton et d’asphalte.
      Donc non, ça ne vaut pas un article.

      • frudelik dit :

        « Les données satellites restent beaucoup plus précises que les dataset terrestres »

        Tant mieux pour les « alarmistes », car les données des satellites présentent des températures plus chaudes que les données terrestres!

        « Article de propagande, basé sur des données réelles, mais interprétées de façon alarmiste »

        Tu parles de l’article de Carbon Brief ou de l’étude de Mears et Wentz, les responsables du RSS?

        « Et si on ignore le pic El Nino (un phénomène naturel) de 2017, la tendance est à la baisse. »

        Faux! Regarde le graphique qui accompagne l’étude!

        « Si on calcule la différence entre les anciennes et les nouvelles données corrigées. 0,05 degré/10ans contre 0,1/10ans. Cette différence est insignifiante. »

        Faux! c’est plutôt « The changes result in global-scale warming (global trend (70S-80N, 1979-2016) = 0.174 C/decade), ~30% larger than our previous version of the dataset (global trend, (70S-80N, 1979-2016) = 0.134C/decade). »

        C’est 1,74°C par siècle, ce qui est énorme!!

      • crioux dit :

         » 1,74°C par siècle, ce qui est énorme!! »
        Et 10 degrés en quelques décennies, causé par la nature, c’est quoi? (Younger Dryas)

      • François dit :

        ce n’est pas parce qu’une condition est apparue à cette époque que la condition actuelle est fausse.

      • crioux dit :

        Ce n’est pas parce qu’une condition est actuelle que la cause est humaine.
        Surtout quand dans le passé il y a eu des variations BEAUCOUP plus importantes, sans apport humain ou en CO2.

      • Francois dit :

        Sauf que tu opposes continuellement des données du passé pour dire que celle actuelle est fausse. C’est incorrect. Conserve le focus sur une période récente. Le passé est intéressant et fascinant mais ne contredit en rien les autres périodes. Tout au plus, il démontre qu’il y a divers scénario. L’effet de l’homme sur le climat en est un.

      • crioux dit :

        Ben oui, conservons le focus sur une petite partie de la courbe, juste celle qui correspond a ce que tu veux entendre et ignorons le reste….
        C’est justement en regardant le passé qu’on expose que la période récente est tout à fait « normale », puisqu’elle correspond aux cycles passés et n’a absolument rien d’exceptionnelle. Si l’humain avait un impact significatif, on aurait une hausse dramatique des températures, ce qui n’est pas le cas. La période actuelle est la plus froides des 5 dernières depuis 11000 ans, et juste depuis l’an 2000 l’humain a émit le tiers de tout le CO2 émit de toute son histoire, et pourtant, il n’y a pas de réchauffement significatif (plateau des températures).

        C’est au climato-alarmistes de prouver leur hypothèse, ce qu’ils n’ont jamais pu faire autrement qu’à travers propagande et politique, jamais avec la science.

        La science penche fortement du côté des climato-réalistes, puisque les hypothèses basées sur les cycles solaires sont capables d’expliquer les cycles passés, présents, et ont correctement prédit les variations que l’on connait maintenant. Alors que l’hypothèse du RCA a échoué a expliquer les cycles passés, présents et toutes les prédictions basées sur cette hypothèse ont lamentablement échoué.
        En science, quand les données et observations contredisent ton hypothèse, c’est que ton hypothèse est fausse.

      • frudelik dit :

        « Et 10 degrés en quelques décennies, causé par la nature, c’est quoi? (Younger Dryas) »

        On parle plutôt d’environ 1300 ans. Et 10°C est le cas extrême (Groenland). À l’échelle de la Terre, c’est plutôt 7°.


        Source: https://link.springer.com/article/10.1007%2FBF01277044?LI=true

        D’ailleurs, la conclusion de cette étude est très intéressante: « In conclusion, our study suggests a significant response of Greenland temperature to rising atmospheric CO2 between the OD and YD, despite at least similar reductions in AMOC strength. This warming was, however, masked by an evolving de-glacial relationship between atmospheric temperature and water vaporδ18O. Our study therefore suggests that climate sensitivityas assessed from ice core records may underestimate the severity of rapid regional warming over Greenland in response to present and future anthropogenic greenhouse gas emissions. »

        Donc, si on reprend le 1,74°C/ siècle, on parle de 17°/millénaire… comme je disais: ÉNORME!

        Bien sûr, si tu possèdes des études qui montrent autre chose que ce que je viens d’illustrer, il me fera plaisir de les apprécier.

        CQFD

      • crioux dit :

        La période TOTALE de l’époque du Younger Dryas est environ 1000 ans, mais durant cette période il y a eu des refroidissements et réchauffements de 6 à 10 degrés en quelques décennies, alors que les quelques humains vivaient dans des cavernes et sans variation significative du CO2.
        Et ce n’est qu’une des multiples variations naturelles de la température depuis ce temps. Alors il est présomptueux de dire que la variation MINIME de température d’environ 1 degré su 100 ans soit notre faute, sans être capable de le prouver. Le fardeau de la preuve est sur les alarmistes qui affirment que l’humain est la cause, pas des sceptiques.

        Ironiquement, même le IPCC le dit:
         » very rapid warming at the start of the Bölling-Alleröd period, or at the end of the Younger Dryas may have occurred at rates as large as 10°C/50 years for a significant part of the Northern Hemisphere. »
        https://www.ipcc.ch/ipccreports/tar/wg1/074.htm

      • frudelik dit :

        « Ce n’est pas parce qu’une condition est actuelle que la cause est humaine. Surtout quand dans le passé il y a eu des variations BEAUCOUP plus importantes, sans apport humain ou en CO2. »

        Et quelles sont les causes probables qui expliquent la période du Young Dryas? Ces causes sont-elles responsables des « variations » climatiques actuelles?

        « Le fardeau de la preuve est sur les alarmistes qui affirment que l’humain est la cause, pas des sceptiques. »

        Il est largement prouvé et reconnu que le CO2 joue un rôle important dans le réchauffement de la planète. C’est extrêmement bien documenté, et le passé (le fameux passé) nous indique la même chose! Avec un coefficient presque parfait, difficile de prétendre qu’il n’y a pas de corrélation.


        Source: EPICA

        Donc, les « alarmistes » ont prouvé que l’humain, par les émissions massives de CO2, contribue au changement climatique. Ils ont aussi prouvé que les causes naturelles n’expliquent pas ces mêmes changements. Donc 1+1 …

        Et comme je disais, le Groenland est le cas extrême pour le Younger Dryas. Tu confonds aussi « rate of warming » et « warming ». Deux concepts différents! Il serait facile et alarmiste de dire que l’Arctique se réchauffe au rythme de 1,22°C/décennie, soit plus de 6°C/50 ans.
        source: https://earthobservatory.nasa.gov/Features/ArcticIce/arctic_ice3.php

      • crioux dit :

        « Donc, les “alarmistes” ont prouvé que l’humain, par les émissions massives de CO2, contribue au changement climatique. Ils ont aussi prouvé que les causes naturelles n’expliquent pas ces mêmes changements. Donc 1+1 … »

        Dans tes rêves seulement. Les politiciens et activistes disent ça, mais la science n’a JAMAIS pu prouver le RCA. Au contraire, chaque année qui passe met du plomb dans l’aile de cette hypothèse qui aurait du être écartée depuis des décennies, mais c’est le politique qui la garde envie, parce que c’est extrêmement payant, et que l’ONU se sert de cette arnaque pour amasser argent et pouvoir.

        Tu confonds aussi “rate of warming” et “warming”.

        Il y a beaucoup de choses que tu confonds, comme « réalité » et « propagande »… Tu arrives a tordre les faits pour leur faire dire le contraire. Alors que l’explication la plus simple est la plus raisonnable: le climat a toujours varié et va toujours varier. L’impact de l’humain est insignifiant comparé à la variabilité naturelle. Et la variabilité naturelle est contrôlée principalement par les différents cycles solaires et océaniques. L’humain n’aurait pas existé et il y aurait eu les mêmes variations du climat.

      • frudelik dit :

        « la science n’a JAMAIS pu prouver le RCA. Au contraire, chaque année qui passe met du plomb dans l’aile de cette hypothèse qui aurait du être écartée depuis des décennies, mais c’est le politique qui la garde envie (sic) »

        Dans tes rêves peut-être… si tes lubies seraient vraies, seuls les politiciens parleraient de réchauffement. Or, plus les années passent, plus le nombre de parutions scientifiques dans les revues avec comité de lecture augmentent. La TRÈS grande majorité de ces publications montrent un lien entre CO2 et réchauffement climatique. Lorsqu’on te demande de fournir ne serait-ce qu’un seul article scientifique qui prouve le contraire, tu n’y donnes jamais suite. Faque ton « chaque année qui passe met du plomb dans l’aile… » c’est de la bouillie pour les chats.

        « Et la variabilité naturelle est contrôlée principalement par les différents cycles solaires et océaniques. »

        Ta prétention est que les variables naturelles sont… naturelles ? TOUT le monde s’entend que les variations historiques sont d’ordre naturel. Cependant, elles ne peuvent plus expliquer les variations ACTUELLES. (hum, il me semble me répéter…). Les données actuelles montrent tout à fait le CONTRAIRE:

        http://www.woodfortrees.org/plot/jisao-pdo/from:1979/plot/esrl-amo/from:1979

        http://www.woodfortrees.org/plot/sidc-ssn/from:1979
        http://www.woodfortrees.org/plot/pmod/from:1979

        Autrement, dit, les cycles solaires AVAIENT une bonne corrélation avec les températures. Ce n’est plus le cas depuis les années 1950. Il faudrait expliquer comment une corrélation forte et DIRECTE dans le passé s’est modifiée par une non-corrélation pour le présent…

        Finalement, même si le soleil n’est plus en mesure d’expliquer le réchauffement actuel, cela ne veut pas dire que son rôle est inexistant. Les experts climatiques n’ont JAMAIS dit cela, même si tu leur prêtent cette intention.

      • crioux dit :

        « Or, plus les années passent, plus le nombre de parutions scientifiques dans les revues avec comité de lecture augmentent. La TRÈS grande majorité de ces publications montrent un lien entre CO2 et réchauffement climatique.  »
        Il a été amplement démontré que le nombre d’étude ne signifie rien. En fait leur nombre est plus élevé pour deux choses: les gouvernements (donc le politique) n’offre des fonds de recherche (quasi unique source de financement) qu’à ceux qui produisent des étude « du bon bord ». Ceux qui ne peuvent pas en avoir se tournent vers le secteur privé et sont alors accusé d’être « à la solde des pétrolières »
        Et aussi parce que quand certains scientifiques émettent des doutes sur le RCA, ils subissent une chasse aux sorcières et certains ont même perdu leur emploi. La plupart des scientifiques qui osent parler contre le dogme sont soit à la retraite, ou alors ils ont une notoriété suffisante pour ne pas craindre les représailles.

        Et je t’ai déjà expliqué des dizaines de fois que tu ne peut pas te fier uniquement sur le cycle le plus court, (cycle de 22 ans). Il y a des cycles plus longs entremêlés qui se chevauchent.
        voir:
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

      • frudelik dit :

        « Et je t’ai déjà expliqué des dizaines de fois que tu ne peut pas te fier uniquement sur le cycle le plus court, (cycle de 22 ans). Il y a des cycles plus longs entremêlés qui se chevauchent. »

        Explique de quelle façon une corrélation directe (avant 1950) se transforme en non-corrélation…

        Indique un lien vers une étude qui prétend que le soleil est actuellement (depuis 2000 disons) le principal forçage climatique? juste 1.

      • crioux dit :

        Je ne commenterais jamais n’importe quoi qui vient le la poubelle de propagande de skepticalscience. Zero credibilité.

  7. mangezcochons dit :

    En partie ce n est pas de notre faute mais nous devons apprendre à vivre dans le respect de notre planète

  8. frudelik dit :

    Prétendre que les gouvernements contrôlent les études scientifiques remet en cause l’ensemble de la science et de la recherche, pas seulement celle climatique. Tu comprends l’étendue complotiste orwellienne que tes affirmations sous-tendent, n’est-ce pas?

    • crioux dit :

      Tu penses que le fait que maintenant ça soit le gouvernement qui finance presque qu’uniquement la science ne leur permet pas d’en contrôler le résultat, mais pourtant tu penses que quand c’est le privé qui financne la science, c’est automatiquement biaisé? Tu confirmes un point de différence entre la gauche et la doite: La gauche a peur des big business, et la droite a peur du big governement.

%d blogueurs aiment cette page :