Ceci EST une catastrophe naturelle

Voici le texte (ou plutôt torchon) Ceci n’est pas une catastrophe naturelle publié sur le devoir de 12 mai 2017 par Arnaud Theurillat-Cloutier – Enseignant de philosophie au collège Jean-de-Brébeuf et doctorant en sociologie à l’UQAM

Selon lui, les inondations printanières que certaines régions ont subies sont notre faute.

Lien original:
http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/498587/ceci-n-est-pas-une-catastrophe-naturelle


« Dans les derniers jours, le ciel nous est tombé sur la tête. Des milliers de résidences ont été inondées, des centaines de personnes évacuées. Les rivières pourront bientôt retrouver leur lit, l’humanité, elle, continuera de se retourner dans son lit, perturbée dans son sommeil par la multiplication des catastrophes climatiques.

Ces catastrophes ne sont plus aussi naturelles qu’elles y paraissent. Au Québec, selon l’Institut national de santé publique, en plus d’étés plus chauds, nous aurons entre autres droit à davantage d’orages, de pluies intenses et d’inondations, à l’image de celles du Saguenay (1996), des Bois-Francs (2003) et de la rivière Richelieu (2011). Depuis que des relevés de températures existent (1880), les cinq records de chaleur mondiale ont eu lieu au XXIe siècle (2005, 2010, 2014, 2015, 2016). Bienvenue dans l’anthropocène, première époque de l’histoire de la Terre où l’activité économique humaine se fait une force géologique et climatique ! »

Dès le départ, la prémisse est fausse, non il n’y a pas plus, et il n’y aura pas plus d’évènements météo « extrêmes », (tel que démontré dans mon billet précédent) où ont voit qu’il y a toujours eu de ce genre d’évènements depuis des millénaires.

En plus il utilise le même vieux truc que les réchauffistes utilisent toujours, c’est à dire partir de 1880 comme référence. 1880 c’est juste à la fin du « little ice age », une des périodes les plus froides depuis 8000 ans, il est tout a fait NORMAL et NATUREL que ça se soit réchauffé ensuite, comme tous les cycles précédents (et naturels) depuis des millénaires, dont la plupart ont été plus chauds que l’actuel.

On a amplement de données précédant 1880, par proxy, par relevés historiques etc, mais comme elles contredisent le dogme réchauffistes, elles sont ignorées. Faudrait surtout pas que les gens se rendent compte que la période actuelle n’a rien d’exceptionnel…

Et l’anthropocène, c’est juste un outil de propagande pour faire peur, il n’y a pas grand scientifique sérieux qui ose comparer l’activité humaine aux ères d’extinctions massives du passé, quand jusqu’à 96% des espèces sont disparues.

Et non 2005, 2010, 2014 et 2015 ne sont pas des « records ». 1998 et 2016 le sont, parce que ce sont des épisodes El Nino (phénomène tout à fait naturel et cyclique), qui s’ajoutent à la courbe des cycles naturels. Donc deux petits pics de quelques dixièmes de degrés sur le sommet d’un cycle. Voici les données satellitaires les plus précises disponibles:
http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah5/from:1998
La seule façon que les réchauffistes ont réussi à fabriquer des « records » chaque année et d’utiliser des datasets de thermomètres qui sont pour la plupart situé dans les aéroports entouré d’asphalte et de béton (effet d’ilot de chaleur urbain). Les « records » ainsi constitués sont dans les centièmes de degrés avec une marge d’erreur dans les dixièmes, ce qui ne fait aucun sens.

Oui il y a eu des gens inondés, comme ça a été le cas depuis des centaines d’années et c’est surtout du au fait qu’il y a de plus en plus de gens idiots qui se bâtissent en zone inondable. Et c’est rendu plus spectaculaire par les médias qui diffusent en direct à la grandeur du pays, alors qu’avant il n’y avait que quelques photos diffusées dans les journaux locaux.


« Plusieurs scientifiques considèrent aujourd’hui comme irréaliste la possibilité de limiter le réchauffement climatique à 2 °C. Les scénarios les plus probables parlent d’un réchauffement de 4 °C d’ici 2070-2080… Concrètement, les conséquences seraient brutales : un milliard de personnes auraient difficilement accès à l’eau potable, 50 % des habitants des zones inondables devraient faire face à des risques d’inondations accrus, les pays du Sud perdraient 30 % des terres cultivables, entraînant des flots de réfugiés climatiques, etc. »

Ca sort d’un chapeau, ou alors d’un site alarmiste? AUCUN scientifique sérieux ne croit à un réchauffement tel. Même le bras de propagande de l’ONU, le GIEC, a révisé à la baisses toutes ses prédictions, puisque c’en était ridicule à quel point ils étaient dans le champ.
Même que beaucoup de scientifique sérieux parlent d’un refroidissement, surtout que ça fait presque 20 ans qu’il n’y a plus aucun réchauffement. Nous sommes au sommet d’un cycle, et la suite est un refroidissement, tel que démontré par le graphique précédent. Et même si c’était le cas, il y a amplement de preuves qu’il y a eu des températures beaucoup plus élevées dans le passé, jusqu’à 10 degrés de moyenne globale, et que la vie était prospère.

Et le niveau des mers augmente au même rythme depuis des millénaires, soit 1 à 2 mm par an, et ce depuis la fin de la dernière ère glaciaire. L’humain n’a eu AUCUN impact sur le niveau des mers. Il a augmenté au même rythme dans le passé est nos ancêtres s’y sont très bien adaptés sans même s’en rendre compte tellement c’est lent (moins de 1 pied par 100 ans).

« Les inondations des derniers jours sont la manifestation naturelle d’une catastrophe sociale : notre incapacité à nous passer des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz), principales productrices des gaz à effet de serre. En fondant l’industrialisation capitaliste sur le charbon dès le XIXe siècle, puis le développement du transport sur le pétrole dès le début du XXe siècle, nous avons ouvert une boîte de Pandore que nous n’arrivons plus à refermer. « 

Cet activiste (puisqu’il n’est évidemment pas un journaliste, un journaliste doit rapporter les faits objectivement) pousse jusqu’à essayer de faire un lien farfelu entre l’utilisation du pétrole et les inondations (phénomène tout à fait naturel). Il ignore surtout le fait que les énergies « vertes » qu’il veut pousser requièrent plus d’énergie fossile pour miner les matériaux rares, les transporter, construire, transporter, installer et entretenir que tout ce que ça peut rapporter en électricité durant sa vie utile. Pour au final produire une énergie dispendieuse et intermittente. Pas de pétrole = pas d’éolienne ni de panneaux solaires.
https://www.theregister.co.uk/2014/11/21/renewable_energy_simply_wont_work_google_renewables_engineers/

Les énergies fossiles ont permit à l’humanité de sortir du mode survie et de progresser de façon vertigineuse. La pauvreté diminue, les technologies progressent, la longévité augmente, et la mobilité n’a jamais été aussi grande. Souhaiter la fin de l’utilisation des énergies fossiles c’est vouloir retourner à l’age de pierre.

Patrick Moore, ex-co-fondateur de Greenpeace:
Je pense que l’un des aspects les plus pernicieux du mouvement environnementaliste moderne est la romantisation de la vie paysanne, sans oublier leur idée voulant que les sociétés industrielles soient en train de détruire le monde. Le mouvement environnementaliste s’est développé en utilisant les efforts les plus vigoureux pour stopper le développement dans les pays sous-développés. Je pense que c’est légitime, pour moi, de les qualifier d’anti-humains.


« Enfer climatique
Les bouleversements climatiques se révèlent comme un retour du refoulé civilisationnel par lequel nous apprenons avec douleur que nous ne sommes plus maîtres dans notre propre demeure. Les temps qui s’annoncent vont rapidement nous brûler les ailes et nous forcer à l’humilité. »

Bouleversements climatiques? Dans les années 70, c’était refroidissement global, puis c’est devenu réchauffement climatique, puis en 2008, quand ça faisait 10 ans qu’il n’y avait plus aucun réchauffement, ils ont changé le terme pour « changements climatiques ». Comme ça qu’il fasse chaud ou froid, inondation ou sécheresse, tout est une « preuve » que c’est notre faute. Mais même là, depuis 1998, le climat est étonnamment stable, c’est un plateau, ça ne « change » pas, alors ils utilisent maintenant le terme « évènements climatiques extrêmes », comme ça chaque ouragan ou tempête devient une « preuve ». Mais pas de chance, ça fait 10 ans qu’il n’y a presque pas d’ouragans. Un record.

« Comme les glaciers, l’espoir fond dans notre enfer climatique. Aux dépressions économique et météorologique s’ajoutera inévitablement — si ce n’est déjà fait — la dépression psychique généralisée. Ceux qui dépriment déjà autour de nous ont peut-être une conscience accrue de la souffrance sociale qu’engendreront les cataclysmes climatiques. Le premier ministre Couillard nous ment lorsqu’il affirme que nous avons « encore quelques jours difficiles devant nous » : nous avons plusieurs décennies difficiles devant nous. »

Les glaciers ne fondent pas, du moins pas plus qu’avant. Les glaciers avancent et reculent depuis des millénaires, selon des cycles naturels. Il n’y a pas de catastrophe. Et c’est la même chose pour ce qui est des banquises aux pôles, qu’il confond peut-être avec les glaciers.

Les seuls « déprimés » sont ceux qui croient à cette baliverne alarmiste et pensent que la fin du monde arrive. Il est pourtant clair qu’il y a eu amplement de périodes plus chaudes et tout aussi rapides dans le passé, et pourtant ça a été des périodes prospères pour la vie, qui ont permit la naissance des grandes civilisations. Alors que les périodes froides ont été des périodes de famine, de chute des empires et de migration.
Ce qui est plus probable, (et ça ne sera pas notre faute) c’est un refroidissement, et ça sera une VÉRITABLE catastrophe. Le froid limite l’agriculture (famine) et demande plus d’énergie pour se chauffer. Des territoires ne seront plus habitables, et provoquera des migrations de population (comme ça c’est produit à plusieurs reprises dans le passé). Par exemple, durant la période chaude médiévale, les vikings ont colonisé le Groenland (terre verdoyante) pendant des centaines d’années. Puis ils ont abandonné les colonies durant le « little ice age ».

« Comme le remarque Clive Hamilton, le déni quant aux changements climatiques est compréhensible : il s’agit après tout d’une réaction de défense normale contre le désespoir. À bien des égards, nous carburons tous à l’espoir d’un avenir meilleur. Et la perte de nos rêves est psychologiquement tout aussi réelle que la perte des objets que nous possédons déjà. Mais aujourd’hui, il va falloir commencer à faire le deuil d’un avenir prospère et accueillant pour nos enfants : le monde se réchauffe et se réchauffera encore. »

Il est dans la psychose, et devrait plutôt se fier aux faits scientifiques. Ce sont des cycles naturels qui ont toujours eu lieux, chauds et froids. Nos ancêtres s’y sont adaptés, mais ce sont les périodes froides qui ont été plus difficiles. L’ingéniosité humaine et les sources d’énergies disponibles (alors que nos ancêtres avaient uniquement bois et charbon) vont permettre à l’humanité de s’y adapter plus facilement que par le passé.

« Le défi de notre époque consistera à accepter la réalité climatique et à ne pas sombrer dans l’inertie, les drogues ou l’alcool. Nous avons besoin d’une forme paradoxale de mélancolie active, car la réponse la plus efficace à la dépression reste l’engagement dans notre milieu. Nous ne pouvons pas échapper au réchauffement climatique, mais nous pouvons le ralentir. Nous pouvons tenter d’atténuer les effets de la crise écologique, tout en évitant qu’une poignée de riches et puissants ne se sauvent avec l’arche de Noé, laissant femmes, personnes racisées, pauvres, malades et personnes âgées en proie à la montée des eaux. »

Le défi de notre époque sera de se sortir de cette arnaque politique et financière. Ironiquement ce sont ceux qu’il déteste, les riches, qui profitent le plus de cette arnaque. Al Gore est devenu très riche en faisait un film pour provoquer la peur. Pendant ce temps, il investit dans les compagnies d’énergie verte, fait des pressions sur le gouvernement pour qu’il « investisse » dans les énergies vertes, appuyé par la populace appeurée par son film, et revend le tout avec beaucoup de profit avant que ça s’effondre. David Suzuki aussi s’est rendu riche avec ça, tout comme Steven Guilbeault, Greenpeace etc. Les gouvernements récoltent aussi des milliards avec les taxes vertes et carbones. Mais rien ne se compare à l’ONU, qui exige des centaines de milliards de dollars par an, pour « combattre le CO2 ». Mais cet argent fini dans les poches de bureaucrates corrompus et de dictateurs de petits pays qui continuent de voter pour que L’ONU en fasse toujours plus. Et notre idiot de premier ministre leur a envoyé plusieurs milliards (en empruntant sur la carte de crédit de nos enfants) depuis qu’il est en poste.

« Au Québec, il faudrait commencer par bloquer par tous les moyens l’oléoduc Énergie Est, qui permettrait d’augmenter la production des sables bitumineux, et par retirer notre argent des énergies fossiles. Le directeur de la Caisse de dépôt et placement du Québec, M. Sabia, justifie ces investissements au nom de l’intérêt supérieur et politiquement neutre des épargnants. Ceux qui prétendent ne pas faire de politique font en réalité la pire des politiques : ils sacrifient l’humanité future sur l’autel des rendements abstraits du capital financier. Ce ne sont pas parce qu’ils portent la cravate qu’ils ne sont pas cavaliers de l’Apocalypse. À une situation historique radicale, il faut une réponse radicale. Un jour, lorsque le printemps ne viendra plus, il faudra un printemps écologique et social. »

Le chat sort du sac! Tout ceci n’est que parade pour promouvoir son agenda anti-capitaliste et anti-pétrole par « tous les moyens ». A la révolution camarades socialistes!

Publicités

45 Responses to Ceci EST une catastrophe naturelle

  1. Canadian Friend dit :

    Ce sont des philospohes déconnectés de la réalité comme ce gars qui ont fait que aujourd’hui le Venezuela est un désastre…

    Partout où le capitalisme est détesté, repoussé, chassé,  » bannit », il s’installe rapidement une pauvreté et beaucoup de misère pour le peuple.

    Non le capitalisme n’est pas parfait, mais c’est le moins pire de tous les systemes.

  2. Antitribu dit :

    Les catastrophistes s’énervent.Savent-ils faire autre chose.
    L’auteur de l’article n’est sans doute pas au courant du relevé des évènements climatiques passés dont tu nous a fait part ou il n’en croit rien. Rien de mieux que le déni pour garder la foi jusqu’à ce que la partie logique du cerveau réclame son dû.Anciennement ça s’appelait une crise de la foi.
    Ta réponse est excellente.

    • Stéphane dit :

      Parlant de catastrophistes et comme si ce n’était pas assez en lisant cet article à http://moonbattery.com/?p=84211 Il y a de quoi se demander quel sera leur prochaine excuse pour le « global warning »?

      • Canadian Friend dit :

        Gloria Steinhem est une imbécile.

        plus de 90 % des naissances sur la terre sont des bébés non-blancs

        ceci n’est pas une opinion raciste, ce sont les chiffres des Nations Unies

        et la tendance est que les femmes blanches en ont de moins en moins de bébés et que en Afrique et au moyen-Orient ils en ont de plus en plus.

        et dans quelques decennies la population de la terre dépassera les 9 milliards et que la majorité des naissances ne seront pas des bébés blancs.

        où je m’en vais avec ca?

        eh bien qui va lire les opinions d’une célebre féministe comme Steinhem? qui va appliquer ses conseils?

        des femmes voilées en Afghanistan et des femmes illetrées en Somalie ou bien des femmes blanches ?

        la surpopulation vient à 90 % des peuples qui ne lisent pas et ne suivent pas les conceils des feministes de l’occident

        les femmes blanches en ont tres peu d’enfants et ce sont à peu pres les seules qui vont lire Steinhem.

        Il faudrait que Steinhem aille au moyen-orient et en Afrique leur dire d’arreter de faire des bébés parceque dans quelques décennies les femmes blanches et leurs bébés ne seront pas plus que 1.5 % de la population tout au plus, donc ne seront pas la cause principale du supposé rechauffement

        mais comme elle est gauchiste je suppose qu’elle considererait raciste de dire aux non-blancs de faire moins de bébés

        en bonne gauchiste blanche elle doit détester sa propre race, presque tous les gauchistes blancs de nos jours détestent leur propre race.

        Steinhem comme la plupart des gauchistes est mal informée ou bien ne comprends pas les faits ou bien est tout simplement illogique et «  » »réfléchit » » » avec ses émotions plutôt qu’avec son intelligence.

        meme si toutes les femmes blanches cessaient de faire des bebes immediatement et pour les prochaines 50 années cela ne changerait rien parceque en Afrique et au moyen orient ils en font des MILLIARDS de bébés et ils en font plus à chaque année.

        allez voir les chiffres de l’ONU

        c’est pas du racisme, ce sont les FAITS.

        Steinhem est une POIRE.

  3. Antitribu dit :

    En France, Emmanuel Macron vient de nommer Édouard Philippe au poste de premier ministre qui devant les médias se déclare ouvertement de droite. Ouch! Ouch! Ouch!
    Pas complexé en plus, le type.
    And you know what? CONSERVATISM is the new COUNTER-CULTURE.

  4. BenoitG dit :

    « Et non 2005, 2010, 2014 et 2015 ne sont pas des « records ». 1998 et 2016 le sont, parce que ce sont des épisodes El Nino (phénomène tout à fait naturel et cyclique), qui s’ajoutent à la courbe des cycles naturels. Donc deux petits pics de quelques dixièmes de degrés sur le sommet d’un cycle. Voici les données satellitaires les plus précises disponibles:
    http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah5/from:1998 »

    Pour prétendre utiliser les « données les plus précises », il faudrait que tu utilises la version 6.0 des données satellitaires. Elle corrige des biais et montre un réchauffement plus important.

    De plus, en illustrant la tendance, on voit très bien le réchauffement…: http://www.woodfortrees.org/plot/uah6/from:1998/trend/plot/uah6/from:1998

    sans rancune!

    • crioux dit :

      Un réchauffement de moins de 0,08 degré? Mesuré l’échelle de la planète? T’es pas sérieux… On est bien a deça de la marge d’erreur. Pour la xième fois, on est sur un plateau au sommet d’un cycle. Le réchauffement est terminé, et ce qui suit c’est un refroidissement. Va voir mes billets précédents sur le sujet. ex: https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

      Celui-ci est à propos d’un prof de philo qui se prend pour un expert en climat.

  5. BenoitG dit :

    C’est toi qui a placé la date de 1880?

    • crioux dit :

      Oui et puis?

      • BenoitG dit :

        À part d’être complètement faux, rien.

        Juste à l’oeil, si on prend en compte le fait que le trait au dessus de la mention « Little Ice Age » correspond à l’an mil et que le 0 = 1950, la partie bleue se situe entre 1400 et 1600.

        Ça correspond aussi beaucoup mieux aux connaissances géologiques et paléoclimatiques:

        https://www.britannica.com/science/Little-Ice-Age

        non?

      • frudelik dit :

        Es-tu d’accord avec moi que ton estimation de 1880 sur le graphique d’Archibald est erroné? Si oui, vas-tu corriger cela?

        D’autres graphiques pour illustrer mon propos (que tu utilises souvent, de surcroit):
        https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRmWoA4Pjhxbz1oT4sUbuHox3gyiBbcH6ODxmkXMlnEuSibRhro
        https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQE8XiQ5010XiisRU9wXRQmc7nU1nk1F-OUJ2N6oUq4ake9F36P
        https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQBvs1Z-anxbF4ly3Zlwc5Xun-HAjHEhoBGBMiA2a1_7zK0DQ9Prg

      • crioux dit :

        Un graphe de 11000 ans sur 400 pixels, et tu penses être plus précis? Selon toi, ça devait être un pixel à gauche ou un pixel à droite?

      • frudelik dit :

        On est loin du pixel. En fait, la date de 1880 se trouve environ tout près de la ligne de 0. En effet, 70 ans sur une échelle de 11000 ans, c’est très mince comme marge. En pointant TON 1880 dans la partie bleu, tu prétends que le réchauffement depuis cette date est en fait la sortie du Petit âge glaciaire, du creux, vers la « normale » (15°). Tu induis donc tes lecteurs en erreur. D’environ 300 ans, et plus ou mois 1°C.

        Comme je disais, on est très loin du pixel. Je n’ai jamais demandé d’être précis au pixel près. Mais il y a une différence majeure entre mettre 1880 en bas de la période froide au lieu du haut. Est-ce que tu reconnais que 1880 se trouve dans la partie rouge, tout près du 0 ?

      • crioux dit :

        Non, le 1880 est à la bonne place à plus ou moins 1 pixel.

      • ce matin il faisait 9 celcius sur la rive sud de montreal…un 2 juin…normalement un 2 juin les gens sont en culottes courtes ou en costume de bain dans leur piscine
        ce matin ca prenait un manteau chaud pour aller dehors

        tout le mois de mai sauf une journee a ete anormalement froid…il y a 3 ou 4 semaines la nuit sur la rive sud c’est descendu à 1 celcius

        les rechauffistes vont dire que cela n’a rien a voir avec le rechauffement de la planete, les medias evitent les mots rechauffement de la planete

        tous ces records de froid sont ignorés

        mais dans quelques semaines si par hazard on a un ou deux jours de vraiment tres chaud TOUS les medias et TOUS les rechauffistes vont se mettre à parler obsessivement que cela PROUVE HORS DE TOUT DOUTE que la planete se rechauffe et que la fin du monde approche et que la seule facon de nous sauver est de payer plus de taxes.

      • frudelik dit :

        Donc, tous les graphiques suivants sont faux, c’est ça?

        https://wattsupwiththat.files.wordpress.com/2015/03/clip_image002_thumb9.jpg?w=624&h=336

        Tu persistes à dire que 1880 est au bas de la zone bleue?

      • crioux dit :

        Non, c’est juste que tu les interprètes tout croche. Les échelles sont différentes

      • frudelik dit :

        Il n’y a pas d’interprétation possible. 1880 se trouve à l’extérieur du Petit âge glaciaire, point à la ligne. Il ne se situe pas en plein milieu comme tu le prétends…

        Est-ce que tu persistes à dire que 1880 est en bas de la zone bleu, oui ou non?

      • crioux dit :

        « Le Petit Âge glaciaire1 (PAG) est une période climatique froide survenue en Europe et en Amérique du Nord du début du XIVe à la fin du XIXe siècle approximativement. « 
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_%C3%A2ge_glaciaire

      • frudelik dit :

        Comme le montre ce graphique:

        et celui-ci:
        https://i1.wp.com/eesc.columbia.edu/courses/ees/slides/climate/air_temp_EE.gif?zoom=2

        Le premier, utilisé souvent sur des sites dits sceptiques, place 1880 dans le rouge. Sans équivoque. Certaines études placeront 1880 dans le PAG, d’autres à l’extérieur. Mais aucune ne le placera au creux du PAG.

        Donc, ma question: persistes-tu à dire que 1880 est au bas de la zone bleue?

      • crioux dit :

        Ton premier graphique est en partie faux. Mais il est correct sur les températures passées (optimums) beaucoup plus chaudes que la période actuelle.
        Le 2e est correct (sauf qu’il a trop refroidit l’optimum médiéval) et il me donne raison pour 1880.
        Les autres graphiques précédemment postés me donnent aussi raison pour qui sait les interpréter correctement.

        Et toi tu continue à imaginer un problème de pixels…. Tu sembles avoir beaucoup de temps a perdre.

      • frudelik dit :

        « ce matin il faisait 9 celcius sur la rive sud de montreal…un 2 juin…normalement un 2 juin les gens sont en culottes courtes ou en costume de bain dans leur piscine
        ce matin ca prenait un manteau chaud pour aller dehors »

        Et pendant ce temps, il fait plus chaud qu’à l’habitude en Australie…
        http://www.accuweather.com/en/au/sydney/22889/may-weather/22889

        et en Arctique:

        « Global » warming…

      • crioux dit :

        Globalement, il y a un leger refroidissement
        http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1998

      • frudelik dit :

        Si tu avais lu l’article Wikipédia sur le PAg au complet, tu aurais lu que « D’après Emmanuel Le Roy Ladurie, l’un des précurseurs de l’étude de l’histoire du climat en France, il serait raisonnable de prendre comme limites du Petit Âge glaciaire en Europe d’une part le début du xive siècle (de nombreux étés frais et hivers rudes, plus nombreux qu’au xiiie siècle qui fait partie du Petit Optimum Médiéval) et d’autre part les années 1860. Les dernières découvertes semblent mettre en évidence 3 phases particulièrement virulentes au sein du Petit Âge glaciaire : de 1303 à 1380, durant le dernier tiers du xvie siècle et de 1815 à 1860. »

        Comme je disais, 1880 est généralement considéré comme à l’extérieur du PAG, dans la zone rouge.

        Est-ce que tu persistes à dire que 1880 est en bas de la zone bleu, oui ou non?

      • crioux dit :

        T’es bouché ou quoi? Ce que tu apelles la « zone bleue » ne signifie pas le Little Ice age. Ce qui distingue le bleu et le rouge est le point de référence qui signifie très probablement la moyenne depuis 8000 ans. Ce qui compte ce sont les températures.

      • frudelik dit :

        « Ton premier graphique est en partie faux. Mais il est correct sur les températures passées (optimums) beaucoup plus chaudes que la période actuelle. »

        Il faudrait le dire d’abord à Judith Curry et Anthony Watts. Ils le reprennent souvent sur leur site. S’il est faux, comme tu le prétends, il faudrait leur signifier et bien ne plus les utiliser comme référence (puisqu’ils utilisent de faux graphique).

        « Le 2e est correct (sauf qu’il a trop refroidit l’optimum médiéval) et il me donne raison pour 1880. »

        En quoi il te donne raison? SI 1880 se trouve dans le PAG, il est complètement à la fin, pratiquement dans la zone bleue. TOI, tu le places en bas de cette zone. Il montre complètement autre chose que toi. Tu prétends que le réchauffement actuel est le retour à la normal DEPUIS 1880. Tous les graphiques que j’ai présentés illustrent clairement et sans équivoque que 1880 EST DÉJÀ la normale. Impossible donc qu’il te donne raison.

         » Ce que tu apelles la « zone bleue » ne signifie pas le Little Ice age. »

        Donc, je ne devrais pas me fier à la légende indiquant « Little Ice Age » avec une flèche indiquant la zone bleue, dont les limites temporelles vont du début du 14e siècle au milieu du 19e ? OK Si tu le dis!

      • crioux dit :

        (facepalm)

      • frudelik dit :

        « Globalement, il y a un leger refroidissement
        http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1998 »

        Beau truc!

        Tu disais toi-même que « Les pics El Nino (phénomème naturel) viennent fausser les données ». Mais lorsque ça te scie bien, tu les utilises sans gêne! tu disais aussi « Pour mieux explimer le point, éliminons 1998 et 2016, qui sont des pics el Nino »
        Pourquoi changer d’idée?

        Mais, de toute façon, à qui sait bien interpréter les données correctement, la tendance depuis 1998 est tout de même en hausse…
        http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah6/from:1998/plot/rss/from:1998/trend:1998

        Oups!

      • crioux dit :

        Tu vois bien ce que tu veux voir. Ton dogme t’aveugle. Tu t’accroches à des détails, mais tu refuses de voir The Big picture.

        Il y a toujours eu des variations bien plus importantes que le cycle actuel. La période actuelle n’est ni la plus chaude, ni la plus rapide des cycles pas si lointains, juste depuis la fin du dernier cycle glaciaires. Nous sommes à la fin d’un cycle chaud, sur un plateau, ce qui suit sera un cycle froid.
        Si on recule plus loin, il y a des cycles beaucoup plus importants et rapides, et ils sont cycliques (ère glaciaires) tout ça sans influence humaine ni du CO2.
        Et si on recule encore plus loin, le climat a toujours varié tout seul, indépendamment du CO2, et autant la température que le CO2 ont été beaucoup plus élevé en moyenne depuis des centaiens de millions d’Années, et la vie a été prospère. En particulier durant le maximum thermique éocène (il y a environ 50 millions d’années), la période la plus chaude depuis 500 millions d’Années, et dont les mammifères étaient contemporains. Cette période a vu naitre plein de nouvelles espèces de plantes et d’animaux, et donc prospère pour la vie sur terre. Les périodes froides et pauvre en CO2 comme l’actuelle (avec ères glaciaires à répétition) sont des périodes de faible bio-diversité et d’extinction des espèces. ET non c’est pas la faute de l’humain.
        Tu peux bien continuer d’insinuer toutes sortes de choses et essayer de niaiser sur 1 pixel, ou parler de graphique avec échelle en centièmes de degrés, mais ça ne change rien à tout ça.

      • frudelik dit :

        « Il y a toujours eu des variations bien plus importantes que le cycle actuel. La période actuelle n’est ni la plus chaude, ni la plus rapide des cycles pas si lointains, juste depuis la fin du dernier cycle glaciaires. Nous sommes à la fin d’un cycle chaud, sur un plateau, ce qui suit sera un cycle froid.
        Si on recule plus loin, il y a des cycles beaucoup plus importants et rapides, et ils sont cycliques (ère glaciaires) tout ça sans influence humaine ni du CO2. »

        OK.

        Maintenant, es-tu en mesure de prouver que les facteurs historiques et naturels qui ont faits varier le climat par le passé sont également la cause des changements ACTUELS?

        Inclinaison et autres paramètres de Milanković? Études?

        Soleil? Études?

        Volcans? Études?

      • crioux dit :

        J’ai déjà répondu à ça maintes et maintes fois. Fouilles un peu dans les billets passés.

      • frudelik dit :

        « Tu peux bien continuer d’insinuer toutes sortes de choses et essayer de niaiser sur 1 pixel, ou parler de graphique avec échelle en centièmes de degrés, mais ça ne change rien à tout ça. »

        Je sais bien que je ne te changerai pas. JAMAIS, au fil de nos discussions, tu as reconnu avoir tort. Même lorsque c’est très évident comme ce l’est pour le 1880… Tu n’est pas en mesure de trouver un seul graphique qui inclut 1880 dans le PAG. Même les articles qui tu cites pour avancer ton point (Wikipédia) te donne tort. Faut le faire quand même!

        L’idée n’a jamais été de savoir placer au pixel près 1880, je l’ai déjà mentionné. L’idée est de représenter le plus fidèlement possible la réalité. Lorsque tu place 1880 plus près de 1650-1700 plutôt que 1850-1900, avec environ 1°C de différence, ça change complètement le portrait. Le réchauffement entre 1880 et 1940 est très minime comparativement à celui depuis 1940. Tu prétends le contraire et c’est faux.

        Autres graphiques d’un « sceptique » qui prouvent que 1880 est déjà le retour à la normale:

      • crioux dit :

        Tu t’enfarges dans des détails insignifiants. Le but est de démontrer que le réchauffement actuel « catastrophique » prend comme référence la fin d’une des périodes les plus froides depuis 8000 ans, ce qui est malhonnête. Comme tous les cycles chauds précédents, le réchauffement aurait eu lieu même si l’humain n’avait pas existé.
        That’s the F…. point! Pas de savoir si j’ai placé une flèche à main levée assez précisément sur un graphe de 200 pixels pour représenter 11000 ans.
        Juste pour te faire plaisir, j’en ai pris un plus grand, et 1880 commence là ou c’est en rouge…. Donc pour la xième fois, mon estimation à main levée était correcte.

      • frudelik dit :

        « J’ai déjà répondu à ça maintes et maintes fois. Fouilles un peu dans les billets passés. »

        J’ai fouillé toutes les entrées qui parlent des paramètres de Milanković. JAMAIS, tu n’as cité une ÉTUDE qui illustre que les cycles d’inclinaison, d’excentricité ou de précession sont en cause avec le réchauffement ACTUEL. De toute façon, lorsqu’on y pense deux minutes, avec des cycles courts de 23 000 ans, l’effet mesuré serait extrêmement minime. De plus, LES ÉTUDES montrent plutôt l’effet contraire. En voici une:


        Source: http://www.nature.com/nature/journal/v441/n7091/abs/nature04745.html

      • crioux dit :

        Les cycles de Milankovitch sont UN des facteurs qui influencent le climat, sur le longue périodes, mais quand une période commence ou se termine, l’effet est majeur et rapide. Voir les cycles d’ère glaciaires:

        Il y a aussi plusieurs cycles solaires (certains plus longs, d’autres plus courts qui se combinent) et les cycles océaniques. Et l’action des cycles solaires sur le champs magnétique de la terre, qui a sont tour change la quantité de rayonnement cosmique, qui eux ont une influence majeure sur la formation des nuages (projet C.L.O.U.D. du CERN).
        L’activité humaine dans tout ça est tellement insignifiante qu’elle n’est même pas mesurable. 97% du CO2 émit chaque années est naturel, et l’effet du CO2 passé 400ppm est insignifiant anyway.

      • frudelik dit :

        Tu reconnais donc que la période actuelle est plus chaude que l’optimum médiéval?

      • crioux dit :

        Selon certains graphiques elle est semblable, selon d’autre elle est moins chaude. Mais comme dans le graphique présenté ici, on combine deux différentes sources de données, ce qui est un no-no en science. On parle de fraction d’un degré, c’est très peu.
        Mais les optimums précédents eux sont plus chauds, aucun questionnement possible. Et pourtant les anciens égyptiens n’avaient pas de Hummer et n’utilisaient pas de centrale au charbon…

      • crioux dit :

        Voici un graphique qui donne une meilleure vue d’ensemble, et démontre a quel point les variations actuelles sont insignifiantes comparées au variations passées. Et comment prendre 1880 comme référence est malhonnête.
        Je n’aime pas l’utiliser parce que l’échelle du temps est de droite a gauche, au lieu de gauche à droite. Je trouve ça contre intuitif.

      • frudelik dit :

         » Mais comme dans le graphique présenté ici, on combine deux différentes sources de données, ce qui est un no-no en science. On parle de fraction d’un degré, c’est très peu. »

        Donc, ce graphique, que tu utilises pour soutenir ton argumentation et contre-argumenter le mien n’est pas bon. Bien reçu! De toute façon, il montre que les températures de 1880 sont déjà revenues à la normale, ce qui va à l’encontre de TON 1880. Dans ton interprétation, il y a eu au moins 1°C de réchauffement entre 1880 et 1950. Es-tu en mesure de soutenir cet argument avec des données probantes? Parce que mon livre, il n’y a pratiquement rien entre ces deux dates:
        http://www.woodfortrees.org/plot/gistemp/from:1880/to:1950

      • frudelik dit :

        « Voici un graphique qui donne une meilleure vue d’ensemble, et démontre a quel point les variations actuelles sont insignifiantes comparées au variations passées. »

        Tu compares des pommes et des oranges. Comme si tous les changements climatiques étaient du pareil au même.

        Encore une fois, es-tu en mesure de trouver UNE seule étude qui soutient que les forçages naturels expliquent les changements climatiques ACTUELS ? Si cette étude existe bel et bien, comme tu le prétends, il te sera très facile de me mettre le lien direct vers cette étude ici…

  6. frudelik dit :

    Voici la place beaucoup probable du 1880:

    Comme je disais, très loin du petit pixel…

    • crioux dit :

      Tu abuses de ma patience.
      J’ai tracé une fine ligne verte sur ton graphe qui démontre à quel point tu me fait perdre mon temps avec des futilités. Dois-je rappeler que l’échelle de gauche à droite est l’échelle du temps?

%d blogueurs aiment cette page :