Patrick Moore à propos du CO2

44 commentaires pour Patrick Moore à propos du CO2

    • crioux dit :

      Les seuls qui paniquent, ce sont les alarmistes qui voient leur poule aux oeufs d’or perdre des plumes chaque jour.

      1- Cet article utilise une photo souvent utilisée par les alarmistes comme « preuve » du réchauffement, un glacier qui perd des morceaux dans l’océan. Alors qu’il s’agit de l’inverse. Un glacier qui progresse et avance en amont, est poussé en aval. Un glacier qui régresse, c’est ça:

      2-Les seuls « deniers » sont ceux qui refusent de voir la réalité, et continuent de se fier sur des modèles informatique qui ont toujours échoué à prédire l’avenir.
      ex: modèles (lignes) versus observations réelles (points)

      3-Cet article n’est en rien scientifique, juste de la propagande qui tente de salir ceux qui osent dénoncer le dogme de la religion verte, utilisée par les politiciens pour nous taxer et nous contrôler.

      • Vincent Philion dit :

        Et pourtant… Vous êtes piqué au vif M. Rioux.😉

        Vous tirez dans toutes les directions avec vos glaciers et les modèles. Amusant.

        Je vais retenir une chose:

        Je constate à mon grand désespoir que vous ne comprenez pas grand chose à l’utilité des modèles.

        Il faudrait que les modèles prédisent précisément la température à la date près pour qu’ils aient de la valeur à vos yeux?

        C’est le problème quand des amateurs (comme vous) se penchent en dilettante sur des problèmes scientifiques complexes: c’est pas votre métier et vous avez forcément une très mauvaise compréhension de l’utilité des outils.

        Je vais pas perdre mon temps à vous enseigner la modélisation. Mais comprenez au moins ceci:

        https://en.wikipedia.org/wiki/All_models_are_wrong

        Vous devriez déjà savoir que ces modèles sont très diversifiés et abordent le problème à partir d’angles complètement différents. Tous arrivent cependant à la même conclusion, même si elle est imprécise.

        “Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.” ~ proverbe Chinois.

        Vincent

        >

      • crioux dit :

        Je constate à mon grand désespoir que vous ne comprenez pas grand chose à la méthode scientifique. Normalement en science, on émet une hypothèse, on la teste et si les résultats et les observations RÉELS contredisent l’hypothèse, c’est qu’elle est fausse, on la scrappe et on émet une nouvelle hypothèse.
        Mais en climatologie, quand les observations contredisent les modèles, soit ils modifient les résultats (multiples scandales de manipulation des données) ou alors ils font comme si ils avaient raison et tentent de salir ceux qui leur pointent leur erreurs.

        Et oui je suis très bien placé pour comprendre comment un modèle informatique fonctionne, je suis informaticien. Un modèle informatique rend ce qu’on lui donne comme information. Garbage in, Garbage out.

        Si les modèles informatiques utilisés par le GIEC et les politiciens n’était pas biaisés, et basé sur une fausse prémisse (le CO2) alors normalement il aurait du y avoir des modèles qui auraient prédit du refroidissement, ou auraient été correct. Mais non, ils ont tous été dans le champ, et on tous prédit sans exception un réchauffement radical qui n’est jamais arrivé. La méthode scientifique dicte donc qu’on doit scrapper cette hypothèse et en trouver une autre qui explique mieux les observations, et la tester. Comme les cycles solaires et océaniques.
        Par exemple: http://joannenova.com.au/2016/09/new-science-26-the-solar-fall-and-lag-means-david-evans-model-predicts-cooling-is-just-around-the-corner/

      • Vincent Philion dit :

        Émettre des hypothèses et les confirmer ou les infirmer, je fais ça chaque jour. C’est mon métier. Quand CERTAINES observations ne “fittent pas » le modèle, on scrap pas automatiquement le modèle! Y’a aucun modèle qui explique 100% des données dans toutes les circonstances. C’est sur ce point que tu erres complètement.

        C’est du délire d’imaginer que les scientifiques s’attachent obstinément à des modèles qui marchent pas. On tolère les modèles selon leur utilité à expliquer.

        Quand on est obsédé par l’idée que tout est manipulé et que tout n’est que complot, on perd toute rationalité. Fais gaffe à ça!

        Un informaticien, c’est pas un modélisateur! Franchement, je veux pas être méchant, mais tu n’as probablement jamais écrit, testé, calibré, ou validé de modèle de ta vie.

        Vincent

        >

      • crioux dit :

        Quand on prend une hypothèse (tentative d’explication d’une phénomène) comme une vérité, on perd tout sens critique. Le scepticisme est la base de la méthode scientifique. Je commence à douter de tes compétences scientifiques, voire même que t’en es un. Retournes lire mes posts précédents sur les modèles informatiques.

        Vincent Courtillot, géophysicien : Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science.

  1. Vincent Philion dit :

    Je doute que tu prennes le temps de lire les raisons probables des différences observées entre les modèles et les observations pour le 20S-20N, mais à tout hasard…

    http://www.remss.com/research/climate

    Bref, comme je disais dans ma boutade (message précédant), les modèles n’expliquent pas tout et partout mais dans l’ensemble ils reflètent assez bien ce qui se passe et les divergences parfois importantes pour certains aspects s’expliquent sans tout démolir.

    Évidemment, en science on a toujours hâte de voir une confirmation qu’on a bien compris la source des erreurs et quand c’est pas le cas, on est très excités de voir un meilleur modèle venir démolir l’édifice.

    Mais à part relever les erreurs (déjà connues!), les septiques ne proposent pas de modèles qui expliquent mieux l’ensemble des données…

    D’où le consensus qui se confirme avec le temps…

    Bref, facile de critiquer… Mais essayez donc de faire mieux!

    Vincent

    PS = pathétique de voir Moore essayer de coincer Gore dans sa prédiction de fonte (inconvenient truth), alors que Gore a clairement précisé l’incertitude dans l’échelle de temps. Might, ne veut pas dire Will!

    >

    • crioux dit :

      Vas relire mes billets passés sur le sujet (je ne vais pas tout répéter):
      https://crioux.wordpress.com/?s=mod%C3%A8les+informatique

      Et oui, plein de scientifiques ont proposés des hypothèses basées sur les cycles solaires et océaniques qui en plus d’avoir prédit la « pause » (contrairement au modèles basés sur le CO2), peuvent expliquer les variations passées, ce que les modèles actuels ont tous échoué.
      Le « consensus » n’existe pas, n’a jamais existé, et n’est pas une affaire de science, mais bien de politique. Si tu avais lu ce blog depuis le début, j’ai posté plein d’articles et de billets à propos des cycles solaires et des scientifiques qui y travaillent. Et justement, la plupart d’entre-eux prédisent un refroidissement à partir de 2017-2020. La méthode scientifique va démontrer que si ce refroidissement arrive, ça sera la fin de l’hypothèse du CO2 (qui prédit toujours un réchauffement qui n’arrive pas). Mais les gouvernements et activistes ont trop à y perdre, alors ils vont tout faire pour garder l’arnaque en vie le plus longtemps possible… et continuer à faire des prédictions pour dans 100 ans, quand ils seront morts depuis longtemps.

  2. Philion Vincent dit :

    Émettre des hypothèses et les confirmer ou les infirmer, je fais ça chaque jour. C’est mon métier. Quand CERTAINES observations ne “fittent pas » le modèle, on scrap pas automatiquement le modèle! Y’a aucun modèle qui explique 100% des données dans toutes les circonstances. C’est sur ce point que tu erres complètement.

    C’est du délire d’imaginer que les scientifiques s’attachent obstinément à des modèles qui marchent pas. On tolère les modèles selon leur utilité à expliquer.

    Quand on est obsédé par l’idée que tout est manipulé et que tout n’est que complot, on perd toute rationalité. Fais gaffe à ça!

    Un informaticien, c’est pas un modélisateur! Franchement, je veux pas être méchant, mais tu n’as probablement jamais écrit, testé, calibré, ou validé de modèle de ta vie.

    Vincent

  3. Philion Vincent dit :

    OK, je te tends une perche:

    Si les observations de 2020 ne concordent pas avec l’hypothèse du refroidissement, es-tu prêt à admettre que tu as tort? Ou tu diras que les données sont manipulées?

    Ça me chagrine, mais je pense vraiment que tu n’es pas prêt à accepter les données et que tu diras que “le grand complot des enverdeurs” a réussi à pirater les instruments.

    Comme scientifique, je carbure aux faits: Si les données te donne raison, je monte en Gaspésie et je paye la bière.

    Alors, 2 scénarios:

    1) Données non concluantes ou en ligne avec les modèles actuels = principe de précaution, faudrait agir en fonction du modèle le plus crédible (réchauffiste)

    2) Données éloignées des scénarios réchauffistes = je paye la bière.

    Je vais pas chipoter sur la marge d’erreur, si les données vont dans le sens inverse ça va se voir!

    Si c’est le scénario #1, tu t’achètes un char électrique. Deal?

    Vincent

    • crioux dit :

      « Si les observations de 2020 ne concordent pas avec l’hypothèse du refroidissement, es-tu prêt à admettre que tu as tort? Ou tu diras que les données sont manipulées? »

      Billet publié il y a plus de deux ans, prédiction de refroidissement entre 2017 et 2024 au plus tard:
      https://crioux.wordpress.com/2014/12/01/prediction-dune-periode-imminente-de-refroidissement-basee-sur-le-soleil/

      Contrairement au prédiction réchauffistes, il y a un critère de validation:
      Voici le critère: une baisse d’au moins 0,1°C (moyenne globale) d’ici 10 ans.

      Si ça n’arrive pas, la théorie du « notch-delay » solaire est fausse et on doit l’écarter.

      Si ça arrive, alors c’est l’hypothèse du CO2 qui doit être écartée. Ce modèle prévoit une hausse de 0,3°C sur 10 ans. Et avait prédit une hausse dramatique depuis 2000 qui n’est pas arrivée non plus.

      Ma prédiction: le notch-delay sera ce qui sera le plus près des observations réelles, mais les politiciens et les réchauffistes ont compris depuis le temps, ils font maintenant des prédictions à très long terme, comme ça ils ne se font plus contredire, par les observations réelles.

      Et comme source de données, il faut les plus neutres et précises possibles, donc les données satellitaires, et non pas les données thermométriques « ajustées », extrapolées et influencées par les ilots de chaleur urbains.

      Et désolé je bois pas de bière🙂 Mais une petit verre de Chartreuse je dis pas non. Pour le char électrique, ça il n’en est pas question par contre. Parce que même si j’étais un écolo, ça ne fait aucun sens, ni écologiquement, ni économiquement. Les matériaux utilisés pour les moteurs, génératrices et piles sont au total plus polluants (véritable pollution) qu’une voiture à essence.

  4. Philion Vincent dit :

    Je retiens que tu ne vas pas écrire que le complot des enverdeurs aura trafiqué les satellites. Alors tu acceptes que les données des sources gouvernementales officielles ne seront pas mises en doute.

    En passant, J’espère que tu comprends que les données historiques des stations au sol ont été calibrées justement pour pallier “au mieux” les biais inhérents à leur localisation et à l’heure des lectures. Les sceptiques prétendent qu’il y a eu “manipulation”, alors je me méfie un peu de votre niveau de paranoia.

    On s’entend donc sur la source des données…

    Mais tu as raison qu’il faut aussi un critère raisonnable et une échelle de temps raisonnable. Cette baisse que tu proposes comme standard, on la fixe par rapport à quand? et observée à quel moment? Faut que le critère soit crédible, vérifiable. Pas de cherry picking de données hors contexte. Faut que l’écart soit assez grand entre les scénarios CO2 et “notch-delay” pour qu’on chipote pas avec ça. J’ose espérer qu’on s’engage sur l’honneur à pas essayer de se défiler sur un détail technique. Je veux pas avoir à lire les détails de l’hypothèse du “notch-delay” pour y découvrir un quelconque caveat débile qui rendrait ce défi amical nul et non avenu.

    Reste aussi l’épineuse question d’admettre ses torts. Un bon scientifique ne se fait pas un cas d’orgueil quand les hypothèses s’avèrent fausses. Ça arrive trop souvent et ça couterait trop cher de psy si on devait consulter à chaque fois.

    Bref, Si tu perds le pari… tu fais quoi? tu t’engages à quoi?

    Et faut une date pour ça aussi…

    PS = je vais pas rentrer dans le débat de l’impact environnemental des voitures électriques. Même quand la source d’électricité est débile (ex: charbon), le bilan reste positif. Alors quand on est au Québec et qu’on a des surplus d’énergie propre, acheter une auto électrique n’est pas seulement un geste écologique, c’est un geste patriotique.

    • crioux dit :

      Les manipulations existantes ont toutes eu lieu au niveau des thermomètres, parce que c’est très facile. Les données satellites sont précises, couvrent toute la surface (au lieu de seulement quelques endroits sélectionnés) et moins sujettes a être manipulées. Alors oui la mesure par satellite doit être la référence (UHA et RSS sont acutellement les datasets de température par satellite). Hadcrut a été manipulé, de plusieurs façon: enlever des stations en région et les concentrer dans les villes et aéroports, entourés de béton et asphalte, le moment de la journée choisi pour prendre les relevés et le switch de analogique a digital, qui a induit une variante pouvant aller a 0,9 degré.
      Un exemple parmi d’autres, mettre un thermomètre entouré de béton et à côté d’une unité d’air climatisé:
      https://wattsupwiththat.com/2016/02/17/how-not-to-measure-temperature-or-climate-change-96/

      Le papier de David Evans sur le Notch delay va sortir officiellement ce mois-ci. Il faut prendre la peine de le lire. Ce n’est pas le seul a écrire sur le sujet, d’autres parlent de 2030. Mais c’est celui qui a une hypothèse la plus précise et avec un échéancier vérifiable et quantifiable.

      « Bref, Si tu perds le pari… tu fais quoi? tu t’engages à quoi? »
      Et toi? Moi je met ma crédibilité sur la table, toi tu es un anonyme qui va disparaitre si tu perds?

      Si le Notch Delay est contredit parce que le refroidissement prédit n’arrive pas, mais qu’il n’y a pas de réchauffement significatif, il reste d’autres hypothèses à vérifier parce qu’il s’agit peut-être d’un délai de quelques années. Pour que ça soit considéré comme « perdu » ça prend un réchauffement significatif (ex: minimum de tendance de 0,3C sur 10 ans) Les réchauffistes ont prédit un réchauffement apocalyptique pour le début 2000 qui n’est jamais arrivé, alors on se garde une petit gène. Il faut se donner un délai raisonnable. Dans les papiers que j’ai lu sur les études de David Evans (en attendant de voir le papier final), ça devrait commencer entre 2017 (plus probable) et 2024 au plus tard et continuer jusqu’au minimum 2030. Donc il faut attendre 2024 au plus tard. Les cycles naturel océaniques El Nino/La Nina viennent interférer et il faut les prendre en compte (ne pas les calculer dans la moyenne) Par exemple sans les El Nino 1998 et 2016, la température depuis le début du siècle est FLAT, et c’est cette tendance qu’il faut mesurer. Voici les températures depuis 1998 avec UHA et RSS, on y voici bien les El Nino 1998, 2010 et 2016 et Les La Nina qui les ont suivis.
      http://woodfortrees.org/graph/rss/from:1998/plot/uah/from:1998

      Quant à la voiture électrique, une fois tout pris en dompte, c’est loin d’être positif comme impact. C’est plus polluant qu’une voiture conventionnelle, mais j’ai déjà d’autres textes à ce propos.

      • Philion Vincent dit :

        Un détail important: je promets de lire Evans seulement SI il est publié dans une VRAIE revue reconnue et révisée par des pairs. Je vais pas perdre mon temps avec un papier d’opinion.

        Mais comme les « méchants enverdeurs » feront « tout » pour bloquer cet « hérétique »*, j’attendrai néanmoins 2024 pour le verdict. À ta place, je me garderais une petite gêne en attendant…😉

        *(j’espère que tu comprends que j’ironise à propos de la paranoïa sceptique)

  5. La gauche, malheureusement, n’est pas interessée à la vérité.

    J’ai lu dernierement que certains scientifiques et des psychologues commencent à penser que l’ADN des gauchistes et des droitiste est un peu differente, que les cerveaux sont un peu  » connectés » differement ce qui expliquerait pourquoi on voit les choses de facon si diametralement opposée.

    Par exemple, Les droitistes en general sont plus facilement rebutté par des choses désagréables ou inhabituelles, alors que les gauchistes en general sont indifferents ou meme curieux et attiré vers les choses qui sont laides, qui sentent mauvais , qui sont immorales ou illogiques.

    On pourrais presque dire qu’on devrait vivre séparés tellement on est differents!! haha!

    J’aurais du sauvegarder le lien…

    • Philion Vincent dit :

      Comme microbiologiste gauchiste , je confirme: Je suis très attiré par des choses laides et qui sentent mauvais.

      Soupirs. J’imagine que c’est préférable de pouvoir lire votre opinion que d’être aveugle.

      PS, je suis gaucher en plus. En matière de déviant immoral, je suis imbattable.

      • C’est pas mon opinion, c’est que la recherche demontre

        les gens de droites , en general , sont moins ouvert a ce qui est different et nouveau ou bizarre, et les gens de gauche sont plus ouvert a presque n’importe quoi

        comme manger des insectes, manger un aliment qui sent mauvais,etc etc ils sont en general plus ouverts a faire des choses sexuelles plus etrange, et a tolerer ds comportements bizarre chez d’autres personnes, ils sont plus du genre a se teindre les cheveux verts our rose etc etc

        un jour je retrouverai le lien, et vous verrez bien que c’est pas mon opinion, que c’est ce qui est observe par les chercheurs.

      • Francois dit :

        Quelles études?
        Combien d’études?
        Études publiées où? Révisé par qui?

      • crioux dit :

        Il y a plein de billet passé sur le fracking. Ce n’est pas le sujet ici.
        Et en passant « Gasland » c’est pas un documentatire, ni une ressource scientifique. C’est un film de propagande payé en partie par le Venezuela, un des grands producteurs de pétrole et de gaz, qui ne veut pas avoir de compétition.

  6. jean-luc dit :

    qu’est-ce qui fait vivre Patrick Moore ? consultant pour changer l’image d’industries polluantes.

    Le vidéo que tu nous a affiché est une commandite de l’industrie du pvc (émetteur d’organochlorés …. cancérigène).

    J’ai décroché du vidéo quand il affirme (sans rire) que l’exploitation des TAR Sand est un mode de décontamination des sols…

    il pense qu’il n’y aura plus de CO2 dans l’atmosphère alors que la tendance est à la hausse dans les 100 dernières années….

    est-ce qu’il a encore de la crédibilité dans le milieu scientifique ? j’en doute fort ?????????

    • crioux dit :

      Contrairement à toi, il sait que quoi il parle. Oui le CO2 est bénéfique et oui quand le CO2 était trop bas c’était néfaste pour la vie sur terre. Et oui retirer le pétrole du sol est mieux que le laisser là.
      Son travail est de trouver des solutions pour redonner les sites à la nature une fois le pétrole extrait. Réclamation des sols. Au lieu de laisser les mines a l’abandon, comme ça se faisait autrefois, lui il travaille à ce que ça devienne des environnements propices à la biodiversité. C’est ce qu’il a toujours fait comme écologiste. Ce qui est bien plus logique que de bloquer tous les projets de développement.

      • Philion Vincent dit :

        « bloquer TOUS les projets de développement »? Personne ne propose ça. Mais penser avant d’agir: OUI. Il n’y a aucune urgence à exploiter le pétrole le plus sale du monde. Si ce pétrole est précieux, il sera encore plus précieux dans 100 ans…!

        Je sais M. Rioux que vous avez une profonde aversion pour les énergies « vertes », mais le fait est qu’on viendra pas à bout du solaire et ses dérivés (vent, vagues, biofuels), sans oublier la géothermie, les marées et pourquoi pas les réacteurs au thorium. Mais pour ça, faut se sortir la tête des sables!

      • crioux dit :

        Sauf que pour fabriquer les éoliennes et les panneaux solaire, etc., ça prend beaucoup d’énergie fossile, plus que ça en rapporte. Ca ne fait donc aucun sens, ni écologiquement, ni économiquement, retourne voir le lien posté un peu plus haut.

  7. jean-luc dit :

    IL SAIT QUE QUOI IL PARLE………..en français svp🙂

    Retirer le pétrole des sables bitumineux n’a pas d’impact environnemental ? As-tu des études pour appuyer cette affirmation ?

    Le CO2 n’est pas un GES : as tu des études pour affirmer cela ?

    La combustion du pétrole n’émet pas de composer secondaires néfastes pour la santé : as-tu des études pour affirmer cela ?

    Le transport du pétrole se fait toujours à 100 % sans émission ou fuites dans l’environnement : As-tu des études pour affirmer cela ?

    Le fracking est bon pour l’environnement ?

    Qu’elles sont les dernières publications scientifiques sur le RCA de P. Moore ? ou agit-il seulement a titre de consultant ou de lobbyiste pour certaines industries ?

    • crioux dit :

      sérieux, tu capotes sur une faute de frappe?

      Laisser le bitume dans le sol c’est bon pour l’environnement et la nappe phréatique?

      Non le CO2 n’est pas un GES significatif, son effet est quasiment nul et c’est très bien démontré par les données passées. Sinon, comme il se fait qua dans le passé le taux était en moyenne 5 fois plus élevé? qu’il n’y a pas de corrélation entre le CO2 et la température? Coudonc as-tu écouté le vidéo?

      La combustion de n’importe quoi donne des composants secondaires, dont certain sont nocifs. Fait un feu de camp pour le fun. Est-ce qu’on devrait crever de froid l’hiver parce que le feu émet quelques composantes nocive? Qu’en est-il des feu de forêts naturels? Comment tu propose limiter ça?

      Pour fabriquer les énergies « vertes » comme les éoliennes et les panneaux solaires, ça prend plus d’énergie fossile que toute l’électricité qui sera produite. Pas de pétrole, pas d’éolienne et pas de panneaux solaires.

      Le fracking est une méthode sécuritaire pour extraire le pétrole. Malgré ce qu’en disent des activistes anti-toutte.

      Et Patrick Moore fait quelque chose qui lui semble meilleur pour l’environnement, il est écologiste, pas climatologiste.

      Et les études j’en ai publié tout plein sur tout ces sujets dans des billets passés. C’est pas de notre faute si tu ne les lis pas. Probablement comme tu n’as pas écouté ce vidéo avant de commenter.

      • Philion Vincent dit :

        Le bitume des sables qu’on a pas touché depuis des millions d’année est un risque pour la nappe phréatique? Intéressant. J’ai pas lu là dessus. éclaire moi…

      • Philion Vincent dit :

        Le CO2 a un effet nul comme GES? faut quand même pas exagérer Christian. Cet effet est reconnu depuis le XIX siècle! https://www.aip.org/history/climate/co2.htm

      • crioux dit :

        J’ai pas dit un effet nul, j’ai dit insignifiant, surtout passé 400ppm (effet de saturartion). L’effet du CO2 est plus important dans les premiers PPM, mais ensuite il devient moins important. passé 400ppm, même si tu le double ou le triple, son effet n’est pas significatif comparé a la variabilité nautrelle.
        C’est quand même la vapeur d’eau qui est le principal et le plus significatif des gas à effet de serre, à plus de 95%, alors que le CO2 ne compte que pour un peu plus de 0,1%
        http://www.geocraft.com/WVFossils/greenhouse_data.html
        Effet de saturation:
        https://wattsupwiththat.com/2012/02/08/support-for-the-saturated-greenhouse-effect-leaves-the-likelihood-of-agw-tipping-points-in-the-cold/

        Retourne voir la vidéo, il est très bien expliqué que le CO2 et la température ne sont pas en corrélation.

      • Philion Vincent dit :

        « ça prend plus d’énergie fossile que toute l’électricité qui sera produite. » = Christian, tu peux continuer à répéter des absurdités, ça ne les rend pas vraies pour autant. Y’a tellement d’articles sur les cycles de vie, je sais même plus laquelle citer. Faut pas charrier. ça sert pas ta cause.

        Très amicalement: comment veux-tu qu’on accorde une quelconque crédibilité aux théories alternatives sur le climat que tu mets en ligne, si tu continues de défendre avec acharnement des absurdités.

        Je suis bien prêt à t’accorder que le climat, c’est TRÈS complexe et qu’il est envisageable que les zones d’ombre dans les théories puissent changer la portée des conclusions actuelles. OK.Soit.

        Mais si du même souffle tu refuses de lire les études très complètes sur des choses faciles à calculer (ex: le ratio de l’énergie produite par les parcs d’éoliennes modernes vs énergie requise pour la construction) alors comment veux-tu qu’on accorde de la crédibilité à tes autres élucubrations?

      • crioux dit :

        J’ai déjà écrit sur ce sujet, je vais pas tout répéter:
        https://crioux.wordpress.com/2015/09/10/eoliennes-polluantes/

      • Francois dit :

        « Le fracking est une méthode sécuritaire pour extraire le pétrole. Malgré ce qu’en disent des activistes anti-toutte. »
        Et les tremblements de terre?

      • crioux dit :

        Va revoir tes sources. Et une légère vibration n’est pas un « tremblement de terre ». Sinon quand un camion passe dans ta rue, est-ce que c’est considéré un « tremblement de terre »?
        http://newsok.com/article/feed/588526
        http://earthquake.usgs.gov/research/induced/myths.php

      • Francois dit :

        Parlez de légère vibration en omettant les plus puissant est certainement un oublie de ta part. Fâcheux.
        http://science.sciencemag.org/content/347/6224/830

        Mon commentaire n’était pas faut. Ton camion qui passe va faire vibrer combien de maison et à quelle intensité? Combien de camion pour un tremblement de terre de 5?

        « In 2014, the rate of occurrence of earthquakes with magnitudes (M) of 3 and greater in Oklahoma exceeded that in California (see the figure). This elevated activity includes larger earthquakes, several with M > 5, that have caused significant damage (2, 3). To a large extent, the increasing rate of earthquakes in the mid-continent is due to fluid-injection activities used in modern energy production (1, 4, 5). « 

      • Philion Vincent dit :

        Désolé Christian, mais l’effet de saturation ne veut pas dire qu’ajouter du CO2 ne change rien. La relation n’est pas linéaire, c’est évident. Mais l’effet sur la température est similaire à chaque fois que le CO2 atmosphérique double. Bref, passer de 200 à 400 ppm a autant d’effet que passer de 400 à 800 ppm. http://forecast.uchicago.edu/chapter4.pdf

      • crioux dit :

        Faux, j’ai pas dit que ça ajoutait rien, j’ai dit que ça avait un impact insignifiant. C’est différent et tu le saurais si tu avais lu les papiers que j’ai posté et regardé la vidéo.
        En plus les données historiques et par proxy montrent très bien que ton hypothèse est fausse. Sinon, dans le passé, quand le CO2 aurait monté, la température aussi aurait monté. Ce qui n’est pas le cas, ni dans le passé lointain, ni dans le passé récent.
        Il n’y a qu’une seule période ou c’est arrivé, c’est 1975-1998, par pure coïncidence. Ni avant, ni après, le CO2 et la température n’ont évolué en corrélation.

        Dans l’étude de Vostok, la température monte, et la CO2 augmente 800 ans après…. Puis la température descend, et le CO2 continue a rester élevé. Il n’y a pas de lien de cause à effet entre l’augmentation du CO2 et la température. Les facteurs sont ailleurs.

      • Philion Vincent dit :

        J’ai tout lu et tout vu Christian. Ça veut pas dire que c’est convaincant! Je suis bien placé pour savoir que les effets de rétro-action (feedback) peuvent masquer complètement la cause de l’effet. Moore peut bien faire des effets de toges et souligner que la réaction ne peut jamais précéder l’action, il n’en demeure pas moins que faire abstraction de variables qui influencent le système peut mener à des conclusions totalement erronées.

        J’essayais de t’expliquer l’autre jour que les modèles « qui marchent pas » nous enseignent plein de choses. Tu m’as répondu sans réfléchir que j’étais un mauvais scientifique. Je m’offusque pas facilement: tu peux pas comprendre. Tu fais pas de science au quotidien. ça s’adonne que Je passe ma vie à modéliser dans R. Dans le processus d’analyse, on a (entre autres) des outils pour détecter quand il manque une variable explicative.

        Ici, je te soumets que tu tiens pas compte du CO2 relâché par les océans à mesure que la température monte (et probablement d’autres variables que j’ignore parce que moi, je me prétends pas climatologue…!).

        Alors au final tu penses que la température précède le CO2. C’est ce que les données te montrent et les données ne mentent jamais, n’est-ce pas? Alors conclusion simpliste = le CO2 n’est pas responsable. ouch. Un peu court, non?

      • crioux dit :

        « Alors au final tu penses que la température précède le CO2. C’est ce que les données te montrent et les données ne mentent jamais, n’est-ce pas? Alors conclusion simpliste = le CO2 n’est pas responsable. ouch. Un peu court, non? »
        Je ne « pense » pas, c’est ce que les données montrent depuis des centaines de milliers d’années, alors que les alarmistes se basent sur une courte période d’à peine 25 ans et extrapolent avec ça. Ouch. Un peu court non?
        http://joannenova.com.au/global-warming-2/ice-core-graph/

        Et le dégasage des océans, si tu lisais un peu ce que j’écris, c’est justement une autre preuve que c’est la température qui fait varier, de façon collatérale, le CO2. Et non pas l’inverse.

      • Philion Vincent dit :

        Je t’explique que C’est une danse Christian. Le CO2 fait augmenter la température et la température fait augmenter le CO2. Je comprends qu’après les époques glaciaires la température précède le CO2, mais la physique du CO2 ne change pas pour autant et amplifie l’augmentation de la température. Tout ce que le lag « prouve », c’est qu’il y a d’autres forces au moins au début. Une variable explicative manquante. intéressant, mais c’est pas nécessairement pertinent pour ce qu’on observe en ce moment. Le CO2 anthropique s’accumule rapidement et la température monte. La planète a vu d’autres réchauffements, soit. Mais Moore « oublie » que l’histoire humaine est courte et que les populations vivent dans les régions qui seront vraisemblablement affectées. Je comprends les vendeurs de pétrole d’insister sur les zones d’ombre. Mais qui va payer et subir les migrations massives si on fait rien? Toi qui aime pas les immigrants, t’es prêt à en accueillir combien?😉

        PS: Comme scientifique, je me méfie comme de la peste des gens qui ‘savent tout mieux que quiconque’. J’ai certainement moins lu de sites sur le climat que toi, mais à l’inverse je sais une chose ou deux sur les énergies renouvelables et les voitures électriques. Quand tu affirmes sans nuance que les deux sont des hérésies, ça laisse planer un doute sur des compétences en la matière. Les gens qui affirment avec beaucoup d’aplomb sur tous les sujets sont dangereux. Ils ne connaissent pas leurs limites.

      • crioux dit :

        « Je t’explique que C’est une danse Christian. Le CO2 fait augmenter la température et la température fait augmenter le CO2 »
        Malheureusement c’est faux. Presque TOUTES les données démontrent le contraire.. Il est très difficile de trouver des périodes ou le CO2 augmente et la température augmenterait en réponse. Souvent ils évoluent à l’opposé. Et il y a des périodes avec des taux de CO2 très élevé et une température basse, ou alors le CO2 descend et la température monte. Ce sont des données réelles, pas des modèles informatiques.
        Ou est la corrélation? Montre-moi ou le CO2 fait augmenter la température?

        A une autre échelle de temps, on voit que le CO2 augmente 800 ans APRES la température (dégasage des océans), puis la température descend alors que le CO2 reste élevé.

        Et on parle ici de longues périodes et de données sur des centaines de millions d’années. Et non pas quelques décennies au sortir d’une période froide (little ice age)

        le CO2 « anthropique » est infime comparé au CO2 « naturel ». Son impact est insignifiant comparé à la variabilité naturelle. Son effet de saturation est documenté et j’ai posté a plusieurs reprises des articles qui le démontrent.

        Si tu étudies un peu l’histoire de l’humanité, les périodes de famine, chute des empires et de migration ont toujours été dans les périodes FROIDES, alors que les périodes CHAUDES (plus chaudes que maintenant) ont été des périodes de prospérité et d’apparition des grandes civilisations. L’épisode de migration islamique actuel est politique et n’a rien a voir avec le climat.

        « Comme scientifique, je me méfie comme de la peste des gens qui ‘savent tout mieux que quiconque’. »
        Et c’est pas ce que tu viens faire ici chaque jour? Moi je dénonce les mensonges, la manipulation de la science et son appropriation par le politique. Je propose le doute là ou il y a le dogme. Je m’appuie sur des faits, des données réelles, et des scientifiques. Toi tu défends aveuglément les activistes et les politiciens sans te poser de questions.
        Te poser en scientifique parce que tu fais de la micro-biologie ne te donne pas de crédibilité en matière d’énergie ou de climat. Il faut avoir une connaissance beaucoup plus large, en histoire, géologie, géophysique, paléontologie, paléoclimatologie, physique, glaciologie, chimie, astrophysique, politique, statistiques et encore.
        Moi je ne me suis pas spécialisé comme toi dans un seul domaine, j’ai touché à tout, et je crois que ça me donne une meilleure perspective pour comprendre l’ensemble. Et la quasi-totalité de ce que je cite ici n’est pas sorti de mon imaginaire, mais bien directement de données vérifiables, ou de papiers scientifiques écrit par des gens bien plus réputés que toi et moi.

        Est-ce que tu es capable de contredire les graphiques que j’ai posté ci-haut?

      • Philion Vincent dit :

        Tu auras (j’espère) compris que la migration musulmane actuelle sur laquelle tu obsèdes tant n’est pas celle à laquelle je fais référence. Si le CO2 anthropique s’avère un problème (consensus auquel tu n’adhères pas, je sais), alors la fonte accélérée du Groenland (et sait-on jamais de l’antarctique!) aura des conséquences pas banales sur les populations côtières. Moore s’en balance, moi pas.

        Alors principe de précaution: le pétrole est: cause de guerre, dangereux, polluant, et pas renouvelable. Nonobstant l’effet sur le climat, s’en débarrasser et utiliser autre chose est une bonne idée. Sans compter que les sources d’énergie renouvelables (je connais ton opinion, mais les faits sont têtus) permettent à la population de s’affranchir de puissants oligopoles.

        Je sais pas comment t’es arrivé à la conclusion que je suis à la solde des activistes. Je suis enverdeur, oui. On a juste un « vaisseau spatial » et y’a que les économistes pour croire que la croissance infinie est possible dans un monde fini. Alors je pense en effet qu’il faut réfléchir avant d’agir et que le développement « pour le développement » est une bêtise qui forcément nous rattrapera.

        C’est pas parce que je lis d’autres sources que les tiennes que je pose pas de questions. D’où ma présence ici d’ailleurs. Pas d’oeillères.

        Sache quand même que le corollaire de ta perspective plus large est que dans certains domaines elle est très superficielle! Méfies toi de toi même si tu penses avoir raison sur tout… !

        Franchement, j’ai pas d’explication pour tes ice cores. Y’a du flou dans les explications de plusieurs sites. Il semble cependant que ces ice cores ne sont pas essentiels pour comprendre la situation actuelle.

        Fait amusant: au laboratoire on déterre en ce moment des données issues d’expériences faites il y a 10 ans. Pas moyen à l’époque de les modéliser correctement avec la théorie. Là, on a compris pourquoi et tout baigne. Rien de majeur, pas d’édifice théorique qui s’écroule. Les nouvelles conclusions changent certains trucs assez mineurs, mais ne démolissent pas les anciennes. Du moins, pas dans le sens que tu espères tant: un plan machiavélique de dissimulation/manigances et je sais pas quoi.

  8. jean-luc dit :

    tiens un autre mois qui ne montre pas de baisse !

    http://www.drroyspencer.com

  9. Philion Vincent dit :

    Je vais ajouter un commentaire qui rejoint ce que je fais = Y’a une règle assez universelle en analyse = on met jamais 2 axes « Y » avec des mesures différentes (genre CO2 et température). J’ai même lu dans nos blogs d’analyse = “Friends don’t let friends use two y-axes”. Cette approche est souvent « malhonnête ». cette malhonnêteté relative vaut autant pour montrer une association qui n’existe pas que l’inverse. Trop facile de jouer sur les échelles pour faire dire n’importe quoi. Je dis pas que c’est ce que tu fais. Je dis que l’analyste en moi devrait systématiquement répondre que la représentation est inadéquate. Alors dans le doute, je m’abstiens. Mais ça passerait pas dans mes revues.

    • crioux dit :

      Je sais très bien ça. C’est pas moi qui ai fait ces graphiques. J’ai déjà critiqué ça dans la passé, parce qu’en fait, la variation de CO2 est tellement infime qu’elle ne parraitrait presque pas avec une échelle plus réaliste.

      • Philion dit :

        On peut comparer deux y avec des échelles appropriées, mais jamais dans le même facet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :