Refroidissement important à venir dans les prochaines décennies

Voyez le lien vers l’article en question à la fin de la page. Même si j’ai déjà publié plusieurs fois sur ce sujet, ce qui j’ai particulièrement apprécié c’est la conclusion de cet article:

Most sea level predictions that are widely distributed by government agencies and universities paint an alarming picture for coastal areas during the next 80 years and beyond. If sea levels actually rise as predicted by the United Nations Inter-Governmental Panel on Climate Change (IPCC), coastal areas of the United States and especially low lying areas and Ports would be very susceptible to the projected rises.

Politicized science

But extreme caution and doubt should be exercised with these predictions. The government grant system offers research grants to universities for the purpose of researching theories that may or may not be true. Unfortunately this process has not been used wisely during the past 20 years, and sometimes abused by the university research programs.

Much of this begins with the lobbyists and bureaucrats in Washington D.C. and the United Nations. The lobbyists are infusing money into the university grant systems worldwide in order to promote money making agendas. If the universities and governments can be convinced that Climate Change has catastrophic consequences – special interest agendas can easily be put in place. But to do so, scare tactics are used by agencies to further these agendas. Unfortunately the university grant system has become the puppet to bolster the agendas on Climate Change issues. By using scare tactics fanned from poor science, ideas and facts can easily be misconstrued.

Fanning the fire is unfortunately done in several ways. After the lobbyists and special interest groups set the ground work to promote their special interest climate agendas, it then spills over to the grant system. Once the grants are put forth, catastrophic yet often scientifically unfounded results spew from the universities to scientific journals. Worse, young scientists must toe the line and continue to publish substandard research and findings – or they may not reach tenure.

Veteran Meteorologist Forecasts “Epic Cold Temperatures” Over 2025 – 2060, Slowing Sea level Rise

93 commentaires pour Refroidissement important à venir dans les prochaines décennies

  1. Les réchauffistes sont en train de causer et vont causer plus de dommage que le climat ne pourra en causer même si il s’averrait vrai que la planète va être un peu plus chaude de trois ou quatres degrés.

    La stupidité et la malice des humains sont plus dommageables que quelques degrés centigrades ou quelques centimêtre de moins sur une plage.

  2. pas vraiment hors sujet, svp lisez,

    je viens de réaliser quelque chose.

    Ca fait au moins trois consructeurs automobiles qui avouent ou se font prendre à avoir trafiqué les chiffres sur la consommation en essence et le taux de « pollutants » ( c’est tu francais pollutant? ) émis par leurs voitures

    Il y a eu Volkswagen, Suzuki, Kia ( ca c’etait il y a un ou deux ans si je ne m’abuse) et il me semble qu’il y en a un autre qui vient de se faire prendre.

    Et je gagerais cher que plusieurs autres comme GM, Ford, BMW, Honda, Mazda et cetera ont aussi triché et ce depuis des annees.

    mais si ces voitures – des centaines de milliers sinon des millions – emettaient plus de CO2 et ce depuis des années, c’est donc qu’il y a plus de CO2 dans l’air que les savants calculs des rechauffistes avaient predit.

    Or donc si les rechauffistes avaient raison et que plus il y a de CO2 , plus la planete se rechauffe et plus elle se rechauffe rapidement, comment se fait il que nous observons le contraire?

    Avec ces millions de voitures qui ont émit bien plus de CO2 que prévu, comment se fait-il que la planete ne se rechuaffe pas plus et plus rapidement?

    serait-ce que nous les hérétiques, les sceptiques nous aurions raison?

    Serait-ce que les rechauffistes mentent sur l’effet du CO2 ?

    Interessant non?

    Une fraude a aidé à en exposer ou en prouver une autre.

  3. Mathieu Sénéchal dit :

    Je n’arrive pas à trouver le document de l’étude. Quelqu’un peu m’aider?

  4. jean-luc dit :

    Ce sont les citoyens de l’Inde qui vont être heureux d’un refroidissement eux qui viennent de vivre (ou survivre) à un record de chaleur de 51 Celsius qui malheureusement n’est pas pour les années à venir.

    Et toi qui prétend que la civilisation se développe plus avec la chaleur : vas expliquer cela au milliard de personne qui vivent en inde ou autre pays chaud !

    • crioux dit :

      Regarde la map de la planète, c’est là ou c’est le plus chaud qu’il y a le plus de gens, et c’est là ou c’est le plus froid qu’il n’y a presque personne. Vivre là ou il fait froid demande une quantité énorme d’énergie et de ressources.

      Voici la carte du Canada, la moitié de la population vit en dessous de la ligne rouge.

      Et non une vague de chaleur dans un pays chaud n’est pas inhabituel, c’est de la météo, et n’a rien à voir avec les « changements climatiques causé par l’humain ».

      • jean-luc dit :

        Justement la majorité des gens vivent dans des pays ou il fait suffisamment chaud. Il n’y a aucun avantage au RCA pour la très grande majorité de la populations.

      • crioux dit :

        1- le RCA n’existe pas.
        2- Le climat a toujours varié naturellement, même dans ces pays. Et quand il y a eu des péridoes froides, ca a eu des impacts négatifs là aussi.

        Explique-moi en quoi le réchauffement actuel (à droite) depuis la fin du Little Ice Age, serait notre faute alors que les périodes précédentes sont naturelles? Et si on suit la logique et les cycliques précédents, ce qui suit c’est un refroidissement, pas un réchauffement.

  5. Philion Vincent dit :

    Pourtant, les compagnies pétrolières savent depuis des années qu’elles modifient le climat et ont caché plein d’études. Notamment sur des techniques de réduction d’émission des automobiles. Le complot, il vient pas des écolos, il vient des gens qui ont les moyens de leurs ambitions.
    https://www.theguardian.com/business/2016/may/20/oil-company-records-exxon-co2-emission-reduction-patents

    • crioux dit :

      Quand tu dois avoir une certification pour être « légal », ou alors quand un certification peut faire que ta voiture va se vendre mieux, ça n’a rien a voir avec le climat.
      Les compagnies pétrolières ne peuvent pas « savoir » qu’elles modifient le cliamt. Malgré les centaines de milliards engloutis en « recherche », jamais personne n’a pu le démontrer. Il y a 20 ans, la majorité des « experts », y compris les pétrolières, pensaient que c’était le cas, mais plus maintenant.

      Et il n’y a pas de « complot », seulement une convergeance d’intérets qui sont différents d’un groupe à l’autre, mais qui ont tous avantage à ce que cette arnaque continue.
      https://crioux.wordpress.com/2012/02/07/agendas/

      • Francois dit :

        La majorité des experts prédisent encore un réchauffement. La compagnie Exxon avait évalué l’effet du Co2 et conclu à un réchauffement. Dans les années 60, la possibilité d’un réchauffement était évalué et tout pointait vers cela.

        Actuellement l’industrie utilise les mêmes méthodes pour combattre les conclusions:

        – Diaboliser la science puisque celle-ci ne dit pas ce que l’on veut
        – Engager des scientifiques plus conciliant. Un certain Singer tu connais?

        On a vu cela dans d’autres débats:
        – Sucre
        – Amincissement de la couche d’ozone
        – Effet du tabac sur la santé
        – Pluies acides

        C’est toujours le même combat. S’ils veulent être pris au sérieux, alors qu’ils produisent de véritables études publiés dans une revue sérieuse et revues par les pairs. Mais ils ne le font pas parce que la vrai science ne va pas dans leur sens.

      • crioux dit :

        La majorité des experts prédisent encore un réchauffement.

        Seulement si tu prends uniquement les « sondages » qui disent ce que tu veux entendre. Sinon, ça varie entre 52% et 0,5% pour ceux quiu croient au réchauffment causé par l’humain. Quant au réchauffement « naturel ou pas », il n’y a vraiment de données sur combien pensnet que ça va se réchauffer versus combien pensent que ça va se refroidir. De toute façon, la science ne fonctionne pas par sondage, mais avec les faits.

        La compagnie Exxon avait évalué l’effet du Co2 et conclu à un réchauffement. Dans les années 60, la possibilité d’un réchauffement était évalué et tout pointait vers cela.

        Dans les années 60, la majorité des « experts » pensaient qu’on s’en allait vers une ère glaciaire (global cooling scare) Puis dans les années 80, on pensait qu’on s’en allait vers des températures infernales. Ça n’est pas arrivé (réchauffement stoppé depuis le début du siècle.)

        La science climatique de l’époque était extrêmement imprécise et elle l’est toujours. On ne comprend pas encore le climat. On commence à peine à comprendre l’impact des cycles naturels (principalement solaires) qui ironiquement eux sont capables d’expliquer les variations passées, contrairement à l’hypothèse du CO2…


        Actuellement l’industrie utilise les mêmes méthodes pour combattre les conclusions:
        – Diaboliser la science puisque celle-ci ne dit pas ce que l’on veut
        – Engager des scientifiques plus conciliant.

        C’est exactement ce que les gouvernements et l’ONU font.


        On a vu cela dans d’autres débats:
        – Sucre
        – Amincissement de la couche d’ozone
        – Effet du tabac sur la santé
        – Pluies acides

        Au cas où tu l’aurais oublié, le « trou » dans la couche d’ozone existe toujours aux pôle, et il n’a pas changé. Mais les alarmistes n’en parlent plus. Ca a toujours été des cycles naturels, jamais la faute de l’humain. L’Ozone se crée sous l’effet des rayons UV du soleil. Mais comme les pôles ont 6 mois de noirceur et 6 mois de soleil, il est normal que l’ozone ne soit pas aux mêmes niveaux qu’ailleurs sur la planète. Et toi tu croyais que le pouch-pouch émettait des gaz qui se dépèchaient de se déplacer juste aux pôles?

        C’est toujours le même combat. S’ils veulent être pris au sérieux, alors qu’ils produisent de véritables études publiés dans une revue sérieuse et revues par les pairs. Mais ils ne le font pas parce que la vrai science ne va pas dans leur sens.

        Et on peut dire exactement la même chose des réchauffistes. Ils se « auto peer-review » entre eux. Produisent des études baclées qui ne respectent pas la méthode scientifique, et intimident ou tassent les scientifiques qui les contredisent. Tout ça pour continuer de profiter du « gravy train ». Il y en a des tonne d’étude sérieuse, par des scientifiques renommés, et revue par les pairs. Mais elle ne passent pas dans les médias, parce qu’elle contredisent le dogme imposé par le bailleur de fonds principal.

      • Francois dit :

         » Quant au réchauffement « naturel ou pas », il n’y a vraiment de données sur combien pensnet que ça va se réchauffer versus combien pensent que ça va se refroidir. De toute façon, la science ne fonctionne pas par sondage, mais avec les faits. »
        Pourtant, tu prends plaisir à prendre les chiffres qui font ton affaire.

        « Dans les années 60, la majorité des « experts » pensaient qu’on s’en allait vers une ère glaciaire (global cooling scare)  »
        C’est absolument faux. Il y a eu quelques opinions minoritaires mais rien qui allait résolument dans ce sens.

        « Ça n’est pas arrivé (réchauffement stoppé depuis le début du siècle.) »
        Tu devrais retourner faire tes lectures.

         » On commence à peine à comprendre l’impact des cycles naturels (principalement solaires) qui ironiquement eux sont capables d’expliquer les variations passées, contrairement à l’hypothèse du CO2… »
        Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas expliquer tout le passé que ce qui se passe maintenant est faux. Tu suggère de laisser faire et si tu te trompes, tu vas dire « Oups je me suis trompé ». Ce n’est pas ainsi que les choses se passe.

        « C’est exactement ce que les gouvernements et l’ONU font. »
        Non, ce n’est pas cela. Toutes les conclusions sont validés par toutes les agences scientifiques, les spécialistes des gouvernements et la conclusion est que ces conclusions sont inattaquables.

        http://climatefeedback.org/about/
        « more than 95% of actively publishing climate scientists agree that human activities are directly influencing the climate and changing it »
        Anderegg (2010) Expert Credibility in Climate Change. Proceedings of the National Academy of Sciences. 107(27)
        Cook (2013) Quantifying the consensus on anthropogenic global warming in the scientific literature. Environmental Research Letters. 8(2)
        Doran & Zimmerman (2009) Examining the Scientific Consensus on Climate Change. Eos Transactions American Geophysical Union. 90(3)
        Oreskes (2004) Beyond the Ivory Tower: The Scientific Consensus on Climate Change Science. 306(5702)

        Et la liste des contributeurs au site:
        http://climatefeedback.org/community/

        « Au cas où tu l’aurais oublié, le « trou » dans la couche d’ozone existe toujours aux pôle, et il n’a pas changé. Mais les alarmistes n’en parlent plus. Ca a toujours été des cycles naturels, jamais la faute de l’humain. L’Ozone se crée sous l’effet des rayons UV du soleil. Mais comme les pôles ont 6 mois de noirceur et 6 mois de soleil, il est normal que l’ozone ne soit pas aux mêmes niveaux qu’ailleurs sur la planète. Et toi tu croyais que le pouch-pouch émettait des gaz qui se dépèchaient de se déplacer juste aux pôles? »

        Refais tes lectures. Tout a été démontré. Ce n’est même plus un débat. Il faudra beaucoup de temps pour rétablir l’épaisseur de l’ozone. Tu prends encore le parti de l’industrie. Toi tu t’imagines que parce qu’on change une chose, l’effet est corrigé immédiatement.

        « Et on peut dire exactement la même chose des réchauffistes. Ils se « auto peer-review » entre eux. Produisent des études baclées qui ne respectent pas la méthode scientifique, et intimident ou tassent les scientifiques qui les contredisent. Tout ça pour continuer de profiter du « gravy train ». Il y en a des tonne d’étude sérieuse, par des scientifiques renommés, et revue par les pairs. Mais elle ne passent pas dans les médias, parce qu’elle contredisent le dogme imposé par le bailleur de fonds principal. »
        Montre les. Montre celle qui n’ont pas été revu par l’institut Marshall par exemple.

        Des revues comme Science et Nature ont établi une crédibilité de longue date. Toi-mêmes, tu cites des gens qui ont à un moment ou un autre publié dans ces revues.

        J’espère que tu ne citeras pas Fred Singer comme scientifique crédible?

        Le gars a défendu que le tabac ne causait pas le cancer, que la fumée secondaire ne causait pas le cancer, qu’il n’y avait pas d’amincissement dans la couche d’ozone causé par les CFC. Et toujours, il recevait de l’aide de l’Institut Marshall.

      • crioux dit :

        Et toi tu vas citer David Suzuki, Al Gore et Steven Guilbeault comme scientifiques crédibles?

      • Francois dit :

        Tu manques d’arguments. Quand ai-je cité ces personnes? Quand?

      • crioux dit :

        Alors nommes-en des scientifiques émérites réchauffistes… Sans google, tu ne peux pas en nommer un seul.

      • Francois dit :

        Je vais te dire que même au bureau, j’ai de la misère avec la mémoire des noms. Cela ne signifie aucunement que je mets en cause la qualité des personnes. Mais je n’ai pas la mémoire des noms à moins d’avoir travaillé très fort avec la personne.

        Si ton argument est que je n’ai pas la mémoire des noms alors on a un problème.

        Mais tu m’accuse d’avoir nommé ces vulgarisateurs pour justifier mes arguments. Or, bien au contraire, je m’efforce de travailler avec les références d’origines des études en validant la qualité des auteurs et la qualité de la référence.

      • crioux dit :

        Non, ce que je dis, c’est que même pour ceux qui étudient le domaine, il est quasi impossible de nommer des scientifiques réchauffistes. La propagande parle toujours de « les » scientifiques ou « des » scientifiques, mais les nomment rarement et quand il y a des noms, ce sont des illustres inconnus.
        Les noms qui reviennent toujours sont Al Gore (politicien raté) David Suzuki (Généticien de mouches à fruits) Steven Guilbeault (activiste, théologien sans diplôme) ou Bill Nye (ingénieur, animateur d’émissions pour enfants)

        Alors que di côté réaliste, il y a tout plein de scientifiques émérites et très connus. Il y a deux raisons pour ça: Il faut avoir un certain statut pour réussir a parler sans être censuré, ou se faire couper ses fonds de recherche, et aussi parce que les réchauffistes en font des boucs émissaires.

      • Francois dit :

        Je t’ai donné une liste de nom par le passé. Le harcèlement se joue des deux côtés. Il y a également eu des situations ou des partisans du réchauffement climatiques ont été harcelé. Il ne faudrait pas jouer à celui qui « pisse » le plus loin non plus.

      • Francois dit :

        Uniquement parce que tu ne t’ai pas informé. Je ne veux pas aller dans ce jeu. Ce n’est pas productif mais, oui, il y en a.

  6. jean-luc dit :

    Je ne ferai aucun commentaire à partir de ton graphique bleu et orange ça a déjà fait. Tu sais ce que j’en pense..

    • crioux dit :

      C’est pas « mon » graphique, il s’agit de Dansgaard et al. et de Schönweise.

      Willi Dansgaard (August 30, 1922[1] – January 8, 2011[2]) was a Danish paleoclimatologist. He was Professor Emeritus of Geophysics at the University of Copenhagen and a member of the Royal Danish Academy of Science and Letters, the Royal Swedish Academy of Sciences, the Icelandic Academy of Sciences, and the Danish Geophysical Society.

      Quant à Christian Schönweise ( https://de.wikipedia.org/wiki/Christian-Dietrich_Sch%C3%B6nwiese ), voici un article dans lequel il parle du GIEC:
      http://notrickszone.com/2014/12/15/christian-schoenwiese-hans-von-storch-2c-target-purely-political-one-from-scientists-disguised-as-politicians/#sthash.0U7oO8rJ.dpbs

      • Francois dit :

        Ton graphique est un dessin. Ce n’est pas un graphique.

      • Francois dit :

        « Analysis of Chris Mooney’s “What we’re doing to the Earth has no parallel in 66 million years, scientists say” »
        http://climatefeedback.org/evaluation/washington-post-chris-mooneys-earth-no-parallel-66-million-years/

        « Analysis of Justin Gillis’ “2015 Was Hottest Year in Historical Record, Scientists Say” »
        http://climatefeedback.org/evaluation/analysis-justin-gillis-2015-hottest-year-global-warming/

        « Analysis of Chris Mooney’s “Scientists say human greenhouse gas emissions have canceled the next ice age” »
        http://climatefeedback.org/evaluation/analysis-of-chris-mooney-scientists-say-human-greenhouse-gas-emissions-have-canceled-the-next-ice-age/

      • crioux dit :

        Quelle bullshit!
        Regarde ce qui est arrivé depuis 66 millions d’années: un refroidissement important

        2015 est un « record » seulement si on part de 1880 (la fin du little ice age), une des périodes les plus froides depuis 8000 ans

        Les humains n’ont rien cancellé du tout, l’impact de l’humain est imperceptible comparé à la variabilité naturelle. La prochaine ère glacaire va arriver et on ne pourra rien n’y faire.

      • Francois dit :

        Je t’ai cité de la vrai science. Et toi? As-tu lu les liens, as-tu évalué la qualité des contributeurs?

      • Francois dit :

        As-tu un URL pour tes graphiques menant à la source d’origine et permettant d’établir la crédibilité de ces graphiques?

      • crioux dit :

        Je t’ai déjà dit que je ne ferai pas la recherche à ta place. La source du graphique est inscrite.

      • Francois dit :

        J’ai fais ces recherches et je n’ai rien trouvé de concluant. Si tu ne peux fournir de références pour appuyer tes graphiques malgré mes efforts, alors il faut les considérer comme faux.

      • crioux dit :

        C’est pas parce que ta recherche sur Google est infructueuse que c’est faux… Dansgaard est mort et ses publications prédatent internet. La mise à jour par Schönweise date de 1995. Ce genre de papiers scientifique fait partie de base de données qu’il faut payer pour consulter.
        Voici quelques publications de Dansgaard, certaines sont gratuites:
        https://scholar.google.ca/scholar?hl=en&as_sdt=0,5&as_vis=1&q=willi+dansgaard+climate

        Mais les données de température passées ne changent pas. Et depuis 1995, il n’y a pas eu de réchauffement significatif, qui de toute façon n’apparaitrait pas sur un graphique de 11000 ans.

        En plus, il y a d’autres études qui arrivent avec un résultat presque pareil:

        Et ironiquement, le CO2 a commencé a augmenter avant l’activité humaine, et la tendance générale est à la baisse, en direction de la prochaine ère glaciaire:

      • Francois dit :

        Si tu ne peux pas sourcer correctement une référence alors, il devient hasardeux de la produire. Essaie d’aller dans un procès avec juste des on-dits.

      • crioux dit :

        Toutes les autres références et études produisent un graphique semblable (sauf le Hockey Stick de Michael Mann, qui de toute façon, ne couvre pas toute cette période et a en plus été démontré faux et manipulé). Personne de sérieux ne peut nier ces températures, les réchauffistes ne font qu’ignorer les températures avant 1880.

      • Francois dit :

        Ce que tu demandes, c’est que je prenne pour du cash un graphique sans comprendre la source de ce graphique. On peut faire dire ce que l’on veut à un dessin. Dans certains cas, certains graphiques peuvent être modifiés. Cela intentionnellement ou pas.

        Tu n’es pas plus scientifique que moi. Tout au plus, tu démontres un intérêt pour la science. Mais un intérêt quel qu’il soit ne justifie pas un graphique sans la source légitime. La source de base.

      • crioux dit :

        La source est écrite, il y a les autres graphiques qui ont d’autres sources et qui arrivent au même résultat, cherches en d’autre si tu veux. Tu ne peux pas changer le passé, les optimums holocène, minoéen, romain et mediéval ont tous été plus chauds.

      • BenoitG dit :

        « C’est pas « mon » graphique, il s’agit de Dansgaard et al. et de Schönweise »

        Pas vraiment, non. je t’en ai déjà parlé. Il s’agit plutôt d’une reconstruction inspirée (largement) de Dansgaard et Schonwiese. La reconstruction est faite par David Archibald.

        Parlant de Schonwiese, pourquoi ne pas citer ses études directement? Alors voici:

        « The results we obtained show a significantanthropogenic climate change for most regions ofthe globe, see Fig. 5, Fig. 7 and Fig. 8 respectively.On the global scale the best estimate of the effectof anthropogenic GHG and SO2emissions intothe atmosphere amounts to 0.66 K warming forthe time period 1854 to 1998, which is closeto the observed trend (Jones et al., 1994), (Jones,1999a). »

        Nonlinear statistical attribution and detection of anthropogenic climate change using a simulated annealing algorithm. Available from: https://www.researchgate.net/publication/227278175_Nonlinear_statistical_attribution_and_detection_of_anthropogenic_climate_change_using_a_simulated_annealing_algorithm [accessed Jul 11, 2016].

        Ici, il se montre en accord avec Jones, que pourtant tu insinues qu’il ment sur le RCA. Devrait-on discréditer Schonwiese également?

        ou encore:

        « The anthropogenicsignal (GHG + SUL) in the global mean temperature is not only clearly visible but also has effected a significant climate change. »
        Source: Statistical separation of observed global and European climate data into natural and anthropogenic signals

        https://www.researchgate.net/publication/242308058_Statistical_separation_of_observed_global_and_European_climate_data_into_natural_and_anthropogenic_signals

      • BenoitG dit :

        Si tu veux utiliser LE graphique de Schonwiese, pourquoi ne pas prendre celui-là:

        ou encore:

        https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRCjX9HaKvK2Pq7G1oWEI0OodjGH6anXybhwA2YL4pcmRvLGdWO

        https://www.uni-frankfurt.de/45451025/Sw_Amos_2008.pdf

        Tu crois encore que Schönweise est climatosceptique?

      • crioux dit :

        Ton premier graphe graphe est faux, et sans références. Si on s’y fie, la température aurait monté de 2,5 degré depuis la fin du little ice age, alors qu’en fait, c’est moins d’un degré
        Ton 2e graphique est une reconstruction digne du Hockey Stick de Michael Mann, et tout comme lui mélange deux sources de données différentes, ce qui n’est pas acceptable.

        Quand à l’article en allemand vient pas me faire croire que tu l’as lu. Je me débrouille en allemand, mais j’ai pas le temps de tout traduire et lire ça. Je ne suis pas encore en vacances, j’ai pas de temps pour ça.

      • BenoitG dit :

        Tu crois encore que Schönweise est climatosceptique?

        Du moins, tu pourrais reconnaitre que le graphique vient plutôt de David Archibald, et non de Schonwiese.

      • crioux dit :

        Je crois aux données et aux observations RÉELLES et non pas aux opinions, ni aux modèles informatiques qui ont tous échoué.

      • Hier je suis tombé par hazard sur une video qui re-re-explique ( j’ai vu, et lu cette explication quelques fois avant bien sur ) comment Cook est arrivé à son  » 97 % des scientifiques sont d’accord ».

        Quelle supercherie! c’est pas 97% c’est a peu pres 2 % !

  7. jean-luc dit :

    Tu es vraiment de mauvaise foi quand tu dis : »Non, ce que je dis, c’est que même pour ceux qui étudient le domaine, il est quasi impossible de nommer des scientifiques réchauffistes. La propagande parle toujours de « les » scientifiques ou « des » scientifiques, mais les nomment rarement et quand il y a des noms, ce sont des illustres inconnus.

    Je ne pensais pas que tu étais si mal renseigné !

    à partir du site de Realclimate tu vas trouver des centaines de scientifiques alarmistes. Les auteurs sont renommés dans le domaine.

    De plus il y a le site de Tamino, de Berkerley Earth en plus de plusieurs dizaine de site internet qui partagent le point de vue alarmiste avec de vraie scientifique du climat autour.

    Vas voir les proceedings de l’AGU qui présentent un congrès annuel avec des centaines, voir des milliers de participants du domaine du climat.

    Mann présente toujours ces articles avec une dizaine de collaborateurs. Il y a des centaines d’associations scientifiques qui ont annoncé leurs couleurs assez alarmistes.

    Je ne te parle pas d’environnementaliste regroupés sous différentes bannières. Je te parle de scientifiques qui donnent des formations universitaires dans le domaine du climat tel David Archer qui a publié plusieurs livrent sur le sujet tel que :

    http://www.amazon.com/Global-Warming-Understanding-David-Archer/dp/1405140399

    • crioux dit :

      Realclimate est un site de propagadne (tout comme skepticalscience)
      Realclimate a été créé dans le but de faire de la propagnade, des relations publiques.

      Un des emails extrait du scandale du Climategate:
      Michael Mann (à Phil Jones) à propos des sceptiques
      “Personellement, j’ai cessé de leur répondre, ils vont avoir editoriaux ici et là, mais la chose importante est d’être sûr qu’ils perdent la bataille des relations publiques, c’est à ça que sert le site [Realclimate]. En passant c’est Gavin [Schmidt] qui a trouvé le nom!”

      Michael Mann c’est le fraudeur auteur du graphique « Hockey Stick », maintes fois démontré comme faux et manipulé. C’est certainement pas une référence.

      • jean-luc dit :

        toutes les références qu’il y a sur realclimate, tu vas me faire accroire que c’est toute organisé.

        Les climato-septiques attaquent les têtes d’affiche des alarmistes plutôt que le contenu.

        Mais toi tu ne veux pas t’informer sur les avis des scientifiques alarmistes. En plus tu affirmes qu’il y en a très peu alors que Skeptical science liste plus d’une centaine (les meilleurs) dans leurs domaines avec leurs références comme chercheur ou profs universitaires.

        Continue de t’alimenter à des annonceurs météo comme A. Watts….

      • crioux dit :

        Si tu oses te fier sur les pires des blog de propagande du net, skepticalscience et realclimate, pas surprenant que tu sois mélangé….
        http://www.populartechnology.net/2012/03/truth-about-skeptical-science.html

        Quant à la liste sur skepticalscience, presque tous des parfaits inconnus, la plupart n’ayant rien publié de sérieux. Alors que parmi les sceptiques, ce sont parmi les plus connu et les plus réputés, même un prix Nobel de physique (Ivar Giaever).

        Anthony Watts et un météorologue (ce qui est déjà beaucoup plus que John Cook, dessinateur et designer de sites web), mais la majorité des posts sur wattsupwiththat sont par des scientifiques réputés.

      • Francois dit :

        Tes auteurs réputés sont payés par l’industrie ou motivé par des considérations politiques de droites… pas par la science. L’industrie a tout avantage à engager des gens de renoms. Cela d’une part.

        D’autre part, ce n’est pas parce qu’une personne n’est pas un scientifique réputé, à ta connaissance, qu’elle ne jouit pas d’une réputation intéressante. Ce ne sont pas tous les scientifiques qui ont un prix Nobel et les autres ne sont pas des minables pour autant.

      • crioux dit :

        Faudrait prouver tes accusations. Ce sont de belles paroles en l’air que les réchauffistes sortent tout le temps, sans la moindre preuve. Si tu savais combien de fois, quand ils sont à cours d’arguments, ils m’accusent d’être « payé par les pétrolières ». C’en est devenu quasiment drôle.

      • francois dit :

        « Faudrait prouver tes accusations. Ce sont de belles paroles en l’air que les réchauffistes sortent tout le temps, sans la moindre preuve. Si tu savais combien de fois, quand ils sont à cours d’arguments, ils m’accusent d’être « payé par les pétrolières ». C’en est devenu quasiment drôle. »
        Encore une fois, tu dévies. Comme tu le dis souvent, il y a des idiots utiles.

        Qui finance le Heartland institute et autres think thanks américain?

      • crioux dit :

        Les sceptiques ne peuvent avoir quasiment aucun financement du gouvernement, qui finance la grande majorité de la recherche et qui favorise la recheche qui appuie son agenda. Ils doivent donc trouver du financement ailleurs. Et le Heartland est un Think tnak de droite qui finance toute sorte de projet et de recherche. Mais ce financement reste infime comparé au financement du gouvernement….

      • Francois dit :

        « Les sceptiques ne peuvent avoir quasiment aucun financement du gouvernement, qui finance la grande majorité de la recherche et qui favorise la recheche qui appuie son agenda. Ils doivent donc trouver du financement ailleurs. Et le Heartland est un Think tnak de droite qui finance toute sorte de projet et de recherche. Mais ce financement reste infime comparé au financement du gouvernement…. »

        Mettons cela au clair, ce n’est pas du scepticisme. C’est du nihilisme. Ce que les think thank font, ce n’est pas de la science, c’est du doute. En maintenant le doute, les gouvernements ne légifère pas et la population mal éduqué se range derrière les gros noms et les articles de journaux mal écrits. Cela ne coûte pas cher.

        Lorsque Reagan ou Harper était au pouvoir et muselait les chercheurs du climat, quel agenda était tenu? Je ne crois pas t’avoir vu te plaindre de cette situation. Toutefois si Trudeau ou Obama retire le musèlement alors là, c’est terrible.

        C’est payant l’industrie du doute.

      • crioux dit :

        Tu es tombé dans la propagande anti-harper. Il n’a pas muselé les scientifiques. Certains employés de l’état utilisaient leur statut de « scientifique » pour faire de la politique et de l’activisme anti-Harper. Il a voulu limiter ça.

        Et rien n’est plus payant l’industrie de la peur et du catastrophisme.

      • Francois dit :

        « Un des emails extrait du scandale du Climategate:
        Michael Mann (à Phil Jones) à propos des sceptiques
        “Personellement, j’ai cessé de leur répondre, ils vont avoir editoriaux ici et là, mais la chose importante est d’être sûr qu’ils perdent la bataille des relations publiques, c’est à ça que sert le site [Realclimate]. En passant c’est Gavin [Schmidt] qui a trouvé le nom!”

        Michael Mann c’est le fraudeur auteur du graphique « Hockey Stick », maintes fois démontré comme faux et manipulé. C’est certainement pas une référence. »

        Une phrase cité hors contexte pour détruire un auteur. Si je te connaissais, je pourrais prendre une de tes phrases cités hors contexte pour te détruire. Comment réagirais-tu?

        MIchael Mann est un auteur réputé et son graphique n’a jamais été réfuté. Aucune réfutation, aucune fraude. Seulement des allégations avec pour but de détruire une personne qui dérange parce qu’elle dit quelque chose de réel. As-tu remarqué que son graphique est la seule chose utilisé pour le discréditer. Tout le reste est passé sous silence.

      • crioux dit :

        Comment ça peut être interprété autrement???
        Michael Mann est un fraudeur, une honte à la science et son graphique a été tellement démoli de fois qu’on se demande comment il peut y avoir quelqu’un d’encore assez idiot ou biaisé pour encore le citer.

      • francois dit :

        « Comment ça peut être interprété autrement???
        Michael Mann est un fraudeur, une honte à la science et son graphique a été tellement démoli de fois qu’on se demande comment il peut y avoir quelqu’un d’encore assez idiot ou biaisé pour encore le citer. »
        Tu prends un bout de phrase et le cite hors contexte. Je pourrais le faire avec n’importe quoi que tu écrits sans que cela soit vrai.

        Démontre-moi que son graphique a été officiellement réfuté. Essaie. Il n’y a pas de réfutation formelle. La science fonctionne ainsi. Pas par un exemple d’un article de blogue mais une réfutation formelle.

      • crioux dit :

        Tu ne comprends pas commence fonctionne las science. Il n’y a pas de science « officielle » Il n’Y a pas de fonctionnaire qui décide ce qui est officiel ou ne l’est pas. La science fonctionne avec les faits et les observations. Ce que Michael Mann a fait est une honte. Il a remplacé une série de données de proxy (cercles d’arbres) qui montraient le contraire de ce qu’il voulait démontrer par une autre série de données de thermomètre.

        Le fait que la seule série de données qu’il pouvait comparer avec les données thermométrique modernes était totalement opposée, démontraient l’impossibilité de se fier sur le reste de ses données. Il fallait « Hide the decline », ce qu’il a fait en collusion avec d’autre scientifique du CRU (scandale du climategate). Il a ainsi pu fabriquer de tout pièces un graphique « Hockey Stick » qui faisait croire à un réchauffement jamais vu, alors que les données historiques et autres proxy démontraient le contraire. Et comme c’est exactement ce genre de graphique que les activistes et les politiciens voulaient avoir pour appuyer leur agenda, il est devenu riche et célèbre.

        Mais d’autres scientifiques ont démontré que ce graphique était manipulé de toutes parts et donc démoli cette honte. Il n’y a que les activistes et les politiciens qui croient encore à cette merde.

        Mais j’ai déjà parlé maintes et maintes fois de cette fraude sur ce blog. Tu n’as qu’à lire les posts passés. Ou alors regarde ce vidéo:

      • Francois dit :

        Non, il n’y a pas de science officielle. Toutefois, il y a un processus que tous les scientifiques doivent suivre. C’est vrai pour les publications et pour les réfutations. Si tu mentionnes quelques chose qui ne suit pas ce processus alors cela n’existe pas.

        J’attends ta preuve de réfutation. Mais elle n’existe pas. Diverses équipes ont revérifié les résultats et certains commentaires ont été émis. Mann a pris en compte ces commentaires et publiés les résultats ce qui n’a rien changé au résultat final.

        As-tu une réfutation officielle qui existe?

      • crioux dit :

        Il y a plusieurs livres d’écrit la dessus dont celui de McKitrick et McIntyre.
        As-tu écouté le vidéo que j’ai posté?

        Oui il y a eu quelques autres reconstructions par la suite, faites par les amis et collègues de Mann, dans le but de l’appuyer. Elles sont toutes aussi fausses.

        Extraits du Climategate:

        (3062) Jones:
        We don’t really want the bullshit and optimistic stuff that Michael [Mann] has written […] We’ll have to cut out some of his stuff.

        (5111) Pollack:
        But it will be very difficult to make the MWP go away in Greenland.

        (4241) Wilson:
        I thought I’d play around with some randomly generated time-series and see if I could ‘reconstruct’ northern hemisphere temperatures.
        […] The reconstructions clearly show a ‘hockey-stick’ trend. I guess this is precisely the phenomenon that Macintyre has been going on about.

        Il est important ce préciser ici de qui on parle. Mcintyre est le scientifique qui a prouvé que le Hockey Stick était faux. Il a simplement reproduit la méthode que Michael Mann avait utilisé, et même en prenant des données aléatoire (ex: annuaire téléphonique), 99% du temps ça donnait un graphique « hockey stick », montrant donc que la méthode était biaisée.

        (3373) Bradley:
        I’m sure you agree–the Mann/Jones GRL paper was truly pathetic and should never have been published. I don’t want to be associated with that 2000 year « reconstruction ».

        (4369) Cook:
        I am afraid that Mike is defending something that increasingly can not be defended. He is investing too much personal stuff in this and not letting the science move ahead.

        (3115) Mann:
        By the way, when is Tom C going to formally publish his roughly 1500 year reconstruction??? It would help the cause to be able to refer to that reconstruction as confirming Mann and Jones, etc.

        Encore une fois, trouver des données pour appuyer la théorie, et non pas étudier les données pour en tirer une théorie.

        Est-ce que ça ressemble a de la science? ou alors de la collusion et de la fabrication de preuve pour pouvoir continuer a toucher de généreux fonds de recherche?

        et ma favorite (même si elle n’est pas de Mann):

        (1682) Wils:
        [2007] What if climate change appears to be just mainly a multidecadal natural fluctuation? They’ll kill us probably […]

      • Francois dit :

        C’est jolie tout cela. En science, il faut une réfutation. Si la théorie n’est pas réfutée alors elle est maintenue. S’il n’y a pas de réfutation alors ton livre est un faux.

      • crioux dit :

        Tu n’as pas compris commence fonctionne la science. Seuls les faits et les observations comptent. Pas l’opinion d’un groupe ou d’un autre.
        Par exemple Einstein et sa théorie de la relativité. Le livre « Hundert Autoren Gegen Einstein« (100 auteurs contre Einstein), était une collection de critiques contre la théorie de la relativité de Einstein. Publié en 1931, ça contenait de courts essais de 28 auteurs et des extraits de 19 autres. Le reste des 100 était une liste de scientifiques opposés la théorie de Einstein pour diverses raisons. Pourtant c’est lui qui avait raison, et non pas le « consensus » de ses pairs. Quand les gens ont posé des questions à Einstein à propos de ce livre, il a répondu:
        “Why 100 authors? If I were wrong, then one would have been enough!”

      • francois dit :

        Je comprends très bien. Mais en science, si tu veux réfuter une théorie, il y a une manière de faire. Si tu préfères publier un livre, soit mais cela ne sera pas crédible. Pourquoi se priver de réfuter officiellement alors que le processus est là. Il y a une raison pourquoi écrire un livre au lieu de réfuter officiellement. C’est que les arguments du livre ne tiennent pas la route.

      • crioux dit :

        Encore une fois, il n’existe pas de science « officielle ».

      • francois dit :

        « Encore une fois, il n’existe pas de science « officielle ». »
        Tu déformes mes propos. Il y a une manière de bien faire et de multiples manières pour mal faire. Pour bien faire, il faut une réfutation officielle. Sinon, la théorie est bonne!

  8. Francois dit :

    Excuse mais ton Anthony Watts est une belle p…

    « The Heartland Institute published Watts’ preliminary report on weather station data, titled Is the U.S. Surface Temperature Record Reliable?[53] Watts has appeared as a paid speaker at the International Conference on Climate Change the Heartland Institute have sponsored since 2008.[12]

    Watts says that he approached Heartland in 2011 to ask for help finding a donor to set up a website devoted to presenting NOAA’s data as graphs that are easily accessible to the public. Documents obtained from the Heartland Institute in February 2012 revealed that the Institute had agreed to help Watts raise $88,000 for his project. The documents state that $44,000 had already been pledged by an anonymous donor, and the Institute would seek to raise the rest. Watts has written that, aside from the help in funding this project, the Heartland Institute does not pay him a regular salary or fund his blog. »

    J’aimerais mieux est dessinateur que de perdre mon objectivité tel que là.

    • crioux dit :

      Parce que tu crois que c’est scandaleux? As-tu une idée de combien de millions font les gourous verts? C’est juste rendu de la politique tout ça.

      • francois dit :

        Faux débat. Je parles des scientifiques et toi tu justifies quelqu’un qui travaille pour l’industrie.

      • crioux dit :

        Tu penses que le « réchauffement climatique » n’est pas une industrie?
        http://www.washingtontimes.com/news/2015/aug/11/climate-change-industry-now-15-trillion-global-bus/

      • Francois dit :

        Encore un faux débat tenu par des partisans des pollueurs.

      • crioux dit :

        Partisan des « pollueurs »?
        j’espère que tu sais que le CO2 n’est pas de la pollution, mais la source de la vie sur terre?

      • Francois dit :

        J’espère que tu sais que ce n’est pas la substance qui fait le poison mais la quantité. Passé un certain seuil, les inconvénients sont présents et dépassent les bienfaits alors, selon moi, on peut parler de pollution.

      • crioux dit :

        Il est impossible d’atteindre un seuil toxique de CO2 même si on brulait tout les combustibles
        fossiles récupérables d’un seul coup. Le CO2 provient des végétaux et planctions anciens qui se sont décomposées. Ils avaient absorbé le CO2 de l’atmosphère et c’est une partie de ce CO2 qu’on relâche en utilisant les combustibles fossiles. Le reste est absorbé par toutes les formes de vie sur terre, nous sommes tous des formes de vies basées sur le carbone. Alors même si on brulait toutes les réserves existantes et que toutes les formes de vie disparaitraient d’un coup et relâcherent leur carbone une fois décomposées, on retournerait au maximum à des taux de 7000ppm maximum, ce qui est inférieur à la limite tolérée dans un sous-marin (8000ppm), et bien loin de la limite toxique de 50,000ppm.

      • francois dit :

        Relies mon commentaire. Je ne parlais pas de toxicité au sens où tu l’entends.

  9. jean-luc dit :

    John is the Climate Communication Fellow for the Global Change Institute at the University of Queensland. He originally obtained a Bachelor of Science at the University of Queensland, achieving First Class Honours with a major in physics. He co-authored the 2011 book Climate Change Denial: Heads in the Sand with Haydn Washington, and the 2013 college textbook Climate Change Science: A Modern Synthesis with Tom Farmer. He also lead-authored the paper Quantifying the Consensus on anthropogenic global warming in the scientific literature, which was tweeted by President Obama and was awarded the best paper published in Environmental Research Letters in 2013.

  10. jean-luc dit :

    Ce sont les auteurs qui publient sur skeptical science. Eux ce sont de vrais septiques, pas des fau-septique !

    je n’en reviens pas que tu continue à nier la compétence des experts dans le domaine !

    ealjking
    Neal J. King has studied physics at the University of California at Berkeley (M.A. Physics), and is now a telecommunications consultant in Europe. My main interest in the climate-change issue – aside from trying to turn the human race from its current over-the-cliff trajectory – is in the scientific aspects. I also volunteer at SkS, mostly on editorial and interpretational aspects.

    Bob Lacatena
    Bob Lacatena is a software developer with a lifelong interest in and love of science and teaching, a love that was instilled by his parents, both college professors. He has a bachelor’s degree in computer science from Northwestern University. He began his study of climate as a true skeptic, taking the time to put in the effort to truly learn everything he could about the science before recognizing that it is something that will greatly affect the life, prosperity and happiness of his daughter, her peers, and even more so any grandchildren that may some day follow. Today, as a volunteer, he contributes to Skeptical Science with his primary talent (his computer skills) but wishes he could find more time to write as well.

    Kevin C
    Kevin is an interdisciplinary computational scientist of 20 years experience, based in the UK, although he has also spent two sabbaticals at San Diego Supercomputer Center. His first degree is in theoretical physics, his doctoral thesis was primarily computational, and he now teaches chemistry undergraduates and biology post-graduates. Most of his reasearch has been focussed on data processing and analysis. He is the author or co-author of a number of highly cited scientific software packages.

    His climate investigations are conducted in the limited spare time available to a parent, and are currently focussed in two areas; coverage bias in the instrumental temperature record, and simple response-function climate models. He is also interested in philosophy of science and science communication.

    PeterJ
    Peter is a doctoral student at George Mason University. He has a Masters of Science in Environmental Science and Policy, with a concentration in Earth Surface Processes and Environmental Geochemistry. His current research focus is how climate change in the past, present, and future may impact marine ecosystems, and how past changes in those ecosystems can inform our understanding of past climatic changes. He is also interested in the communication of science.

    Andy Skuce
    Andy Skuce is a recently-retired geophysical consultant living in British Columbia. He has a BSc in geology from Sheffield University and an MSc in geophysics from the University of Leeds. His work experience includes a period at the British Geological Survey in Edinburgh and work for a variety of oil companies based in Calgary, Vienna and Quito. Since 2005, he worked as an independent consultant. Andy has published a handful of papers over the years in tectonics and structural geology that can be viewed here. He described how his views on climate change evolved in this blog post.

    Follow Andy on Twitter @andyskuce and on his blog Critical Angle

    rockytom
    Tom Farmer is President of Farmer Enterprises of Las Cruces, New Mexico; a former Technical Staff Member in the Environmental Restoration Program at Los Alamos National Laboratory; former tenured Associate Professor in the Geologe/Environmental Sciences Department at James Madison University; consulting environmental scientist to federal, state and local governments throughout the United States; former curater of the University of Cincinnati Natural History Museum; Museum Specialist at the U. S. National museum of Natural History; BA and MS degrees from the University of Virginia; Ph.D. from the University of Cincinnati. He has over 20 years of university teaching experience and has been an associate editor of The Professional Geologist, the leading periodical of the American Institute of Professional Geologists.

    CollinMaessen
    Collin Maesssen lives in The Netherlands and has a BSc in software engineering. He works as a support engineer for a Dutch software firm. In his spare time he writes for his own blog Real Sceptic and volunteers where possible for Skeptical Science.

    Glenn Tamblyn
    Glenn studied Mechanical Engineering at Melbourne University. After graduation he worked for several years as a research officer in the Solar Energy research section of the same department. Later he was involved in running several small Engineering/IT companies involved in the Solar and later Automotive industries. Working in Melbourne, Adelaide & China for many years, Glenn & his wife finally made what is known in Australia as a ‘TreeChange’; Moved to the country to run a Cafe. Glenn has always had a deep interest in Science for the absolute thrill of it and at times resents the way a planetary emergency forces him to take time away from a damn fine hobby. Having many strengths & weaknesses in life, he makes no claims that photography is one of his strengths. The idea that we would let this beautiful world and the great potential of human culture be at this much risk horrifies him.

    Doug Mackie
    In the 70’s I had a dinosaur book that included a Keeling curve as part of the inevitable ‘what happened discussion’. (This was before Alvarez). Even before I could spell exponential I still wondered what the Keeling curve would mean for me when I grew up. When I began my PhD I found out.

    Rob Painting
    Rob is an environmentalist, scuba diver, spearfisherman, kayaker and former police officer. Has researched climate science, in an amateur capacity, for 4 years. A long-time reader of Skeptical Science and now contributor.

    jg
    John Garrett is a technical illustrator residing in Wildomar, California, USA. In my personal time, I volunteer for a variety of groups including Skeptical Science, the Santa Rosa Plateau Ecological Reserve, and the Temecula Valley Astronomers. As an astronomy enthusiast, I’ve published photos in Astronomy Magazine and am involved in establishing astronomy clubs in local middle schools. I’m also a member of the International Dark-sky Association.

    Steve Brown
    Steve graduated with a BSc.(Hons) in Geosciences from the Open University in the UK. In addition to working full time as an IT Security and Infrastructure Manager, Steve is studying part time for a Masters degree in Earth Science. In his spare time he indulges in snowboarding, sailing, hill-walking, and astronomy.
    michael sweet
    I have a MS in Organic Chemistry. I am 53 years old and live in Tampa Florida. I teach AP Chemistry at a local High School. I have been reading about AGW for four or five years. At first I was worried about sea level rise (I have visited Tuvalu and other low Pacific Islands), but it appears other problems will be bad sooner than sea level rise. I like to SCUBA dive.

    Dikran Marsupial
    Dikran Marsupial (A.K.A. Dr Gavin Cawley) is a senior lecturer in the School of Computing Sciences at the University of East Anglia. His research interests focus on machine learning (essentially a branch of statistics), and in particular dealing with various forms of uncertainty. He is interested in science generally, and in favour of rational decision making. These interests intersect in climate change, as rational choice of the best course of action requires our best effort at understanding the science of climate, including an appreciation of the uncertainties. SkS makes a positive contribution to this by refuting climate myths and addressing common misconceptions regarding the science of climate change that stiffle productive debate of the key issues. In his spare time, he enjoys luthiery, lute playing, cricket and moustache cultivation.

    James Wight
    James Wight is a Science student with Macquarie University, Sydney, intending to major in climate science. He has been passionately interested in climate science for several years.

    Ari Jokimäki
    Ari lives in Finland and has a BSc in computer engineering. He has been studying climate science as a hobbyist and runs his own blog (AGW Observer). In Skeptical Science Ari translates articles to Finnish, hosts New Research From Last Week series, and writes other articles every now and then.

    doug_bostrom
    1958 model, background in broadcast engineering and management, wireless telemetry, software architecture and authorship with a focus on embedded systems, TCP/IP network engineering, systems integration.

    My initial interest in the « climate debate » was thanks to numerous accusations of dishonesty aimed at research scientists being thoughtlessly slung around. I’m not a scientist myself any more than the average layperson is occasionally called to think scientifically, but I live embedded in a social fabric of scientist family members and acquaintances. I find allegations of dishonesty as a substitute for cogent arguments against climate research findings to be not only at odds with my personal experience of scientists’ affection for truth but also extremely annoying. Irritation at lazy thinking got me involved with this topic.

    I was attracted to Skeptical Science by its straightforward explanation of various features of our climate as they relate to our role in modifying its behavior. In particular I found John Cook’s attitude to be refreshing; my first acquaintance with John was via an email he kindly sent me explaining how and why a comment I’d posted at Skeptical Science was a little too « fresh » for the general tone of the site. Poor habits developed elsewhere don’t really fit the SkS mode.

    I’ve been volunteering with Skeptical Science for several years. I find spending at least some of my time helping SkS more satisfying than empty and repetitious catharsis spent in an endless « debate. »

    John Cook
    John is the Climate Communication Fellow for the Global Change Institute at the University of Queensland. He originally obtained a Bachelor of Science at the University of Queensland, achieving First Class Honours with a major in physics. He co-authored the 2011 book Climate Change Denial: Heads in the Sand with Haydn Washington, and the 2013 college textbook Climate Change Science: A Modern Synthesis with Tom Farmer. He also lead-authored the paper Quantifying the Consensus on anthropogenic global warming in the scientific literature, which was tweeted by President Obama and was awarded the best paper published in Environmental Research Letters in 2013.

    John Mason
    John Mason graduated in geology from Aberystwyth University in 1985. He went on to undertake research on ore genesis and supergene alteration in the metalliferous mining districts of North and Central Wales, leading to an M Phil and a number of key papers. He also worked for a time in mineral exploration with the British Geological Survey and then the private sector. His interest in climate came via investigating severe weather events and their aftermath and seeing the massive changes that past climate shifts have brought to the Welsh landscape. When not doing any of the above, landscape and weather-photography plus sea-angling keep him occupied.

    gpwayne
    Graham Wayne is a journalist who writes about climate change science and the ways it will affect us in the UK’s Guardian, and in his blog (gpwayne.wordpress.com). He writes basic level rebuttals and occasional blog posts for Skeptical Science, motivated in part by a concern for the environment, and partly as a counter-reaction to the demagoguery and disinformation that pervades the public discourse on climate science.

    Svatli
    Sveinn Atli lives in Iceland and is one of the two editors of loftslag.is (loftslag meaning climate), the Icelandic climate website and translator of skeptical science articles. Sveinn has long been interested in environmental issues and has actively been taking part in the climate discussion. First encounter for him with the climate issue was to take a close look at the arguments – from as many sides as possible. After carefull scrutiny he found out that the only legitimate arguments were to be found in the scientific literature – one way or the other.

    Daniel Bailey
    Daniel completed science degrees in Earth Science, Cartography and Remote Sensing at Central Michigan University in the United States. After graduating, he took employment with the US Department of Defense in Washington, DC, for many years. Daniel was employed in the pharmaceutical industry also for many years, where he was much happier. No doubt due to the meds.

    Now Daniel labors in advertising, seeking that far and verdant shore of satisfied clientele while volunteering his time better spent sleeping labouring for the harsh task masters of Skeptical Science and their steep copy deadlines…

    dana1981
    Dana Nuccitelli is an environmental scientist at a private environmental consulting firm in the Sacramento, California area. He has a Bachelor’s Degree in astrophysics from the University of California at Berkeley, and a Master’s Degree in physics from the University of California at Davis.

    Dana has been researching climate science, economics, and solutions since 2006, and has contributed to Skeptical Science since September, 2010. He also blogs at The Guardian, and is the author of Climatology versus Pseudoscience. He has published climate-related papers on various subjects, from the build-up of heat in the Earth’s climate system to the expert consensus on human-caused global warming.

    Follow him on Twitter.

    Rob Honeycutt
    Rob’s claim to fame is being the founder of the popular pack and bag company Timbuk2. He is a guru of mass customization and, through the application of Toyota manufacturing methods, created a unique and enduring brand in the outdoor products industry. Rob is a serial entrepreneur, husband and father to two great kids. It’s his concern for his kids’ future that has driven him to dive into the climate issue as a minor author on SkS.

    Sarah
    Sarah is an environmental chemist on the faculty at Michigan Tech University. She lives on the shore of Lake Superior.

    robert way
    Robert Way holds a BA in Geography, Minor Geomatics and Spatial Analysis and an M.Sc. in Physical Geography. He is currently a PHD student at the University of Ottawa. His current research focus is on modeling the distribution of permafrost in the eastern Canadian sub-Arctic. Previously his work examined the climatic sensitivity of small mountain glaciers in the Torngat Mountains of northern Labrador. Robert has also studied at Memorial University of Newfoundland and the University of Oslo. He has participated in course and field work in Antarctica, Iceland, Labrador, Norway, Patagonia and Svalbard. As an Inuit descendent from a northern community, he has witnessed first hand how changing ice and snow conditions have impacted traditional hunting and travel routes, making climate change omnipresent in his life.

    His graduate student profile can be found at the following url:
    http://artsites.uottawa.ca/robert-way/en/background/

    howardlee
    Howard is an author and freelance Earth Science writer. He earned his B.Sc in Geology his M.Sc in Remote Sensing at the University of London, and he is a Fellow of the Geological Society of London (FGS). Howard draws upon years of experience in diverse Earth Science industries (seismic hazard, geothermal exploration, mining and radioactive waste disposal, oil and gas exploration) for his writing. His current book project: « Your Life as Planet Earth, » is a fast-paced telling of the twists and setbacks of our planet’s evolution, using the metaphor of a human life to show how the strands of climate, evolution, tectonics and cosmic events tangled through time to drive changes in life and climate.

    Hoskibui
    Hoskibui, full name Höskuldur Búi Jónsson is a geologist in Iceland. He is one of the two editors of loftslag.is (loftslag meaning climate) and translator of skeptical science articles.

    Anne-Marie Blackburn
    Anne-Marie studied modern languages and history in Switzerland before getting a Diploma in Environmental Policy and a BSc in Environmental Biology in the UK. She decided to look into climate science more closely during an enforced sabbatical and now enjoys contributing to Skeptical Science, a website she consulted regularly when debating climate science on various websites.

    MarkR
    Mark Richardson got interested in climate during his physics degree. He researched snow measurement techniques during his PhD in Atmosphere, Oceans and Climate at the University of Reading, UK. He’s now at the CalTech/NASA Jet Propulsion Laboratory, developing techniques to measure climate change with satellites and blogs for Skeptical Science in his spare time.

    Riccardo
    Graduated in physics, I got my PhD at the University of Catania (Italy). As an experimental material scientist I spend my working hours mainly in a lab torturing some material and trying to convince it to behave as I wish. Being a long time sailor, I needed to know at least the basics of meteorology. More recently I developed the interest in climate science and thought that I could take advantage of my background in physics to study and communicate it. My dream is to go to Antarctica by sailboat for a scientific mission!

    BaerbelW
    Bärbel Winkler lives and works in Germany. She has always had a lot of interest in environmental issues and has been active as a volunteer at the local zoo and a conservation group for many years. Over time and while learning more and more about it, Bärbel became increasingly aware and concerned about climate change and what it will mean for generations to come. As a means to turn her concerns regarding climate change into something productive, Bärbel joined the Skeptical Science team in 2010 and started translating selected content into German. Since 2013 she has been coordinating the translation efforts for all languages and also contributes a blog-post every once in a while

    Follow Bärbel on Twitter: @BaerbelW

    Klaus Flemløse
    I am master of science in mathematics and statiscis from University of Århus, Denmark. I have worked in the financial sector as an actuary in insurance, reinsurance, supervision and life insurance and teached math/stat at the university and in the gymnasium and has retired end of may 2013. Primary interest birdwatching, climate science incl sea level and tide analysis.

    My picture was taken close to a storm surge columns at the outermost dike in the Wadden Sea in the south west of Denmark, close to the Danish-German border.

  11. jean-luc dit :

    as tu compté le nombre de bacc, M. Sc., PH. D. et d’université ou de centre de recherche pour lesquels ces personnes travaillent ?

    Même J. Cook as un bacc. en physique alors que tu dis que c’est juste un caricaturiste !!!!!!!!!

    • crioux dit :

      C’est pas moi qui le dit c’est lui, Il a suivi des cours en physique, mais il a quitté. On est loin d’un scientifique renommé, ou même d’un Phd. Si tu comptes ça, j’ai plus de compétences que lui.

      • Francois dit :

        Et toi, qu’as-tu comme formation pour te permettre de le juger?

      • crioux dit :

        Et toi t’as quoi comme formation??

        Ce n’est pas moi qui fait les études, je rapporte les études faites par des scientifiques réputés et je me base sur ces faits et ces études pour appuyer des hypothèses. J’ai le baggage scientifique suffisant pour pouvoir évaluer et voir quand c’est de la merde. Quand j’étais plus jeune j’ai lu beaucoup dans tous les domaines scientifiques, j’étais destiné a être un scientifique, mais l’informatique est apparue à cette époque et je m’y suis accroché.
        J’ai une formation en informatique et en géologie. Et j’ai appris énormément en paléoclimatologie, glaciologie et en astrophysique avec mes lectures. Je donne aussi des ateliers en minéralogie et paléontologie. C’est déjà sûrement plus que toi.

      • Francois dit :

        Ce n’est pas ce que Cook a écrit. Il dit qu’il a obtenu un Physic Degree mais il n’a pas complété le PHD. C’est déjà nettement mieux que toi et moi.

  12. jean-luc dit :

    http://www.physics.mcgill.ca/~gang/Lovejoy.htm

    Tiens un autre illustre inconnus !!!! comme tu dis , mais qui enseigne à l’université McGill..

    • crioux dit :

      Tu as du chercher longtemps pour trouver celui-là. Combien de publications as-t-il a son actif?

      Comment oses-tu le comparer à ceux-là?
      -Freeman Dyson, un des plus grands scientifiques de notre ère.
      -Björn Lomborg, auteur du livre “The skeptical environmentalist”, et du film “Cool it!”
      -Ivar Giaever, prix nobel de physique
      -Vincent Courtillot, Géophysicien
      -Will Happer, physicien
      -Nir Shaviv, physicien (astrophysique et climat)
      -Fred Singer, physicien et professeur émérite en science de l’environnement
      -Kiminori Itoh, PH. D en chimie, expert reviewer au GIEC. A déclaré que le AGW esdt le “worst scientific scandal in [history]”.
      -Ian Plimer, géologue, professeur émérite en sciences de la terre.
      -Patrick Michaels, climatologue, directeur du CATO
      -Richard Lindzen, physicien spécialisé en science des l’atmopsphère et prof au MIT (un de ceux qui a claqué la porte du GIEC quand il a vu les magouilles)
      -Fritz Vahrenholt, chmiste, politicien et environnementaliste (un ex-contibuteur duy GIEC a ne comprennait pas pourquoi quand il découvrait de erreurs et les signalait que ses commentaires étaient ignorés). Auteur du livre Die Kalte Sonne (The neglected sun).
      -Don Easterbrook, professeur émérite de géologie
      -Tim Patterson, géologue
      -Murry Salby, climatologue
      -Ron Spencer, climatologue, ancien travailleur à la NASA
      -James Lovelock, travaillé à la NASA, auteur de la théorie de Gaïa, (ancien pape de la religion verte, un des fondateurs du mouvement environnementaliste, qui a complètement changé d’idée depuis 2012)
      Patrick Moore, écologiste, ex-fondateur de Greenpeace
      -John L. Casey, Climatologue, consultant à la NASA et Président de Space and Science Research Corporation.
      -Judith Curry, climatologue, diplômée en géophysique et professeure en science de l’aatmophére et des océans.

      • jean-luc dit :

        C’est quoi tu es allé piger dans la liste des « deniers » (terme anglophone) qui sont listés sur internet ?

        Combien dans ta liste sont « clean » de financement douteux ? Combien sont des scientifiques du domaine de la climatologie qui publient régulièrement ? Combien sont à la retraite et ne sont plus actifs dans la recherche sur le climat ? Combien sont des scientifiques sérieux dans leurs démarches ?

        La liste des contributeurs au dernier rapport du GIEC est beaucoup plus impressionnante que ta liste.

        Les auteurs qui publient sur realclimate sont beaucoup plus à l’affût des dernières recherches sur le climat.

        et que dire de la communauté scientifique qui participe à chaque année au congrès de l’AGU.

        Tu ne connaissais pas S. Lovejoy de l’université McGill à Montréal ! ça vaut la peine que tu lises ces écrits.

      • crioux dit :

        Non, contrairement à toi qui a du fouiller pendant des heures pour en trouver un qui disait ce que tu voulais entendre, moi il s’agit de gens de qui j’ai lu les publications et/ou écouté les conférences.

      • francois dit :

        « Non, contrairement à toi qui a du fouiller pendant des heures pour en trouver un qui disait ce que tu voulais entendre, moi il s’agit de gens de qui j’ai lu les publications et/ou écouté les conférences. »
        Ces certains que tu si écoutes des gens qui créé ou déformes des faits alors ta vision sera biaisé.

        Moi je lis des revues et articles scientifiques. Lorsque tu publies un graphique, je retourne à la source du graphique. La personne qui fait une conférence, offre trop souvent son opinion.

      • crioux dit :

        « Ces certains que tu si écoutes des gens qui créé ou déformes des faits alors ta vision sera biaisé. »

        C’est exactement ce que tu fais, Adepte indéfectible de Michael Mann et de John Cook.

      • francois dit :

        Je suis un adepte de la science et des processus légitime permettant de maintenir une intégrité scientifique. Je t’ai souligné la fausseté de certains graphiques que tu as soumit en retrouvant l’étude scientifique précise. Toi tu condamnes des scientifiques reconnu pour lesquels aucune réfutation n’ont été faites.

        Excuse-moi, mais tu n’es pas du bon côté de la clôture.

      • crioux dit :

        Retournes lire mes billets sur la méthode scientifique….
        https://crioux.wordpress.com/?s=m%C3%A9thode+scientifique

      • Francois dit :

        Je l’ai lu. Il est évident que tu as mis un effort. Toutefois, je note que ce que tu écris est carrément biaisé.

        Voici quelque chose d’objectif:
        « La méthode scientifique désigne l’ensemble des canons guidant ou devant guider le processus de production des connaissances scientifiques, qu’il s’agisse d’observations, d’expériences, de raisonnements, ou de calculs théoriques. … »

  13. jean-luc dit :

    je n’ai pas fouillé longtemps pour te citer Lovejoy S. . Ça fait au moins 6 à 12 mois que j’avais lu des écrits de ce dernier.

    étant donné que toi tu ne te renseignes que d’un seul côté, que tes informations ne proviennent que de blog douteux, je ne suis pas surpris que tu penses que j’ai du faire une recherche complexe.

    Vas tu lire ce que ce scientifique a écrit ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :