Mythe réchauffiste: Les voitures électriques

Selon les climato-alarmistes, la voiture électrique est la solution pour sauver le monde du « méchant CO2 ».

Mais ils ne se rendent pas compte que comme la plupart des solutions magiques, cette solution est bien pire que le supposé problème.

1- Les composantes pour fabriquer des moteurs et des génératrices électriques sont des « Rares earth magnets » (neodymium, yttrium etc..). Ces minéraux rares sont difficile à extraire et la source est principalement la Chine. Les procédés d’extraction sont très polluants:
http://www.theguardian.com/environment/2012/aug/07/china-rare-earth-village-pollution

2- Dans la plupart des pays, l’électricité est produite par des centrales au charbon, ou alors des centrales nucléaires. Donc « zéro émission » c’est une mythe. Ca ne fait que déplacer les émission modérées d’une place (voiture à essence) vers une autre plus polluante (Centrale au charbon).

https://www.washingtonpost.com/world/electric-cars-and-the-coal-that-runs-them/2015/11/23/74869240-734b-11e5-ba14-318f8e87a2fc_story.html

3- La voiture électrique revient moins chère a l’utilisation qu’une voiture a essence? Seulement si des subventions gouvernementales massives viennent en diminuer le coût. Et les principaux acheteurs de voitures électriques sont des gens parmi les plus riches. Donc on subventionne une bébelle pour les riches qui veulent se sentir importants et « self-righeous » avec l’argent des autres contribuables.
Et même avec les subventions, l’économie n’est pas toujours au rendez-vous.
http://argent.canoe.ca/vos-finances/consommation/les-autos-electriques-moins-cheres-lusage-2102014

4- Les voitures électriques polluent moins?
We imagine that because electric or hybrid vehicles consume no gasoline, or very little, they are much more ecological. And it is true that in their use, these vehicles do reduce GHG emissions. A typical gas-powered passenger vehicle emits 3.15 tonnes of GHG per year, or 31.5 tonnes over the life of a typical vehicle.

However, the manufacture of electric vehicles and their batteries produces 7.2 more tonnes of GHG emissions per car than the manufacture of gas-powered vehicles. Over a useful lifespan of 10 years, the use of an electric vehicle therefore reduces GHG emissions by only around 24.3 tonnes.
Source: http://montrealgazette.com/news/quebec/opinion-quebecs-electric-car-subsidies-are-wasteful-and-relatively-ineffective

http://www.consoglobe.com/vrai-impact-ecologique-voitures-electriques-cg

Dans certains cas, il est moins polluant d’utiliser une voiture à essence.
http://www.cbc.ca/news/technology/electric-cars-could-boost-co2-emissions-in-some-provinces-1.3007409?cmp=rss

http://www.nationalreview.com/corner/420853/electric-vehicles-sometimes-create-more-pollution-gas-fueled-cars-jillian-kay-melchior

5-Oui mais au Québec, l’électricité est produite par des sources « vertes » comme l’hydro-électricité, donc le Québec est le bon choix pour l’électricification des transports non?
NON, le froid réduit l’autonomie d’une voiture électrique d’environ 50% par temps très froid, et d’un autre 50% si on ose utiliser la chaufrette. Tout ca pour une voiture qui coûte plus TRES CHER. Donc payer plus pour avoir moins.
http://www.mnn.com/green-tech/transportation/blogs/cold-weather-kills-electric-car-range

6- Mais si dans certains cas les voitures produisent des polluants toxiques mais moins de CO2 est-ce que c’est mieux pour la planète?
NON, le CO2 est la base de la vie sur terre, pas un polluant. Et son « effet de serre » est non seulement limité, mais fortement remis en question pour les raisons suivantes:
– Les observations contredisent l’hypothèse qu’il serait la cause des variations du climat. Il n’y a plus aucun réchauffement depuis 1998, alors que le CO2 a augmenté durant cette période. Et les carottes de glace de Vostok ont démontré que depuis des centaines de milliers d’années, la température augemente AVANT, et le CO2 APRÈS, des fois avec 800 ans de retard.. Et nos réchauffistes pensent qu’ils savent tout avec 100 ans de données…
http://joannenova.com.au/global-warming-2/ice-core-graph/
– Il y aurait un effet de saturation passé 400ppm, ce qui signifie que son effet existe en faible quantité, mais devient insignifiant à partir d’un certain niveau.
http://hockeyschtick.blogspot.ca/2010/06/physicist-co2-greenhouse-effect-is.html
Alors non le CO2 n’est pas un ennemi, il est même bénéfique. Voyez cette conférence de Patrick Moore, un scientifique, écologiste et même fondateur de Greenpeace (qu’il a quitté depuis)

Donc NON la voiture électrique n’est pas une solution magique. Elle peut être utilisée dans certains contextes, mais ne remplacera pas la voiture à essence avant longtemps. Parce que la voiture électrique est trop chère, n’a pas assez d’autonomie, et est dans la plupart des cas plus polluante (vraie pollution) que la voiture conventionnelle. Une fausse solution pour un faux problème.


Complément d’information:
http://www.usatoday.com/story/opinion/2015/02/18/electric-car-benefits-air-myths-pollution-health-column/23641729/

http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/421503/le-cul-de-sac-de-l-automobile-electrique

17 commentaires pour Mythe réchauffiste: Les voitures électriques

    • crioux dit :

      Ironiquement la Norvège subbventionne les voitures électriques, grâce à ses richesses immenses en pétrole….Pas de pétrole, pas de voitures électriques.
      En plus, tout ça pour réduire un gaz nécessaire à la vie sur terre, bénéfique même, qui est en quantité infime dans l’atmosphère, et dont les observations réelles démontrent bien qu’il n’a que peu d’impact sur le climat….

      • Francois dit :

        La voiture électrique en elle-même ne produit pas de polluant. Avec le temps, les technologies se perfectionneront et l’ensemble de la chaine de production seront correct. Cela prend du temps et des investissement comme n’importe quoi. Produire une bouteille d’eau cause de la pollution. Il faut être patient.

        Dans les faits, ce n’est pas la voiture électrique qui vous dérange mais le fait que l’on cherche à réduire le CO2. Malheureusement pour vous, l’ensemble de la recherche scientifique ne va pas dans votre direction.

      • crioux dit :

        La voiture électrique est polluante parce que ce qu’il faut pour la construire doit e^tre extrait de façon polluante. Les Rare earth magnet nécessaire pour génératrice et moteur requièrent des minéraux rares et les piles sont constituées de produits toxiques difficilement recyclables. Alors que le CO2 est la base de la vie sur terre.
        Retourne voir:

        Et NON l’ensemble de la recherche scientifique ne dit pas ça du tout, au contraire. Il n’y a que certains scientifiques biaisés, politiciens et activistes qui disent ça. La majorité des scientifiques ne disent pas que le CO2 est un polluant, ni qu’il est le principal facteur des variations du climat.
        Si tu référais encore au « 97% », combien de fois devra-t-on démontrer que c’est faux?

      • Francois dit :

        1. http://www.engineeringtoolbox.com/co2-comfort-level-d_1024.html
        « Normal CO2 Levels

        The effects of increased CO2 levels on adults at good health can be summarized:
        • normal outdoor level: 350 – 450 ppm
        •acceptable levels: < 600 ppm
        •complaints of stiffness and odors: 600 – 1000 ppm
        •ASHRAE and OSHA standards: 1000 ppm
        •general drowsiness: 1000 – 2500 ppm
        •adverse health effects expected: 2500 – 5000 ppm
        •maximum allowed concentration within a 8 hour working period: 5000 ppm

        The levels above are quite normal and maximum levels may occasionally happen from time to time.

        Extreme and Dangerous CO2 Levels
        •slightly intoxicating, breathing and pulse rate increase, nausea: 30,000 ppm
        •above plus headaches and sight impairment: 50,000 ppm
        •unconscious, further exposure death: 100,000 ppm

        Carbon Dioxide Standard Levels

        The recommendation in ASHRAE standard 62-1989 are
        •classrooms and conference rooms 15 cfm per occupant
        •office space and restaurants 20 cfm per occupant
        •hospitals 25 cfm per occupant
        "

        Donc il faut demeurer sous 600 ppm. Ps si bon pour la santé.

        2. http://www.cdc.gov/niosh/idlh/124389.html

        3. http://www.blm.gov/style/medialib/blm/wy/information/NEPA/cfodocs/howell.Par.2800.File.dat/25apxC.pdf

        "CO2is present in the atmosphere at 0.035% (Aerias 2005; CCOHS 2005). In terms of worker safety, Occupational Safety and Health Administration (OSHA) has set a permissible exposure limit (PEL) for CO2 of 5,000 parts per million (ppm) over an 8-hour work day, which is equivalent to 0.5% by volume of air. Similarly, the American Conference of Governmental Industrial Hygienists (ACGIH) TLV (threshold limit value) is 5,000 ppm for an 8-hour workday, with a ceiling exposure limit of 30,000 ppm for a 10-minute period based on acute inhalation data (MDPH 2005; NIOSH 1976). A value of 40,000 ppm is considered immediately dangerous to life and health based on the fact that a 30-minute exposure to 50,000 ppm produces intoxication, and concentrations greater than that (7-10%) produce unconsciousness (NIOSH 1996; Tox. Review 2005)."

        Ton 5000 PPM, c'est pour une exposition maximale de 8 heures.

      • crioux dit :

        Désolé, mais ça contredit plein d’autres sources. Je ne vois pas pourquoi les tiennes seraient les bonnes. Sérieusement 600ppm acceptable? Une salle de classe typique ca peut aller à 3000ppm. Donc selon toi la majorité des étudiants subissent quotidiennement : « adverse health effects expected ».

        Et de toute façon cet exercice est ridicule parce que jamais ça arrivera dans l’atmosphère. Le plus haut que ça a été dans le passé très lointain c’est environ 6000-7000ppm, et quand la vie s’est developpée elle a absorbé le CO2, qui a tranquillement descendu. Pour relàcher tout ce CO2 dans l’astmosphere, il faudrait détruire toute vie sur terre et brûler tout les combustibles fossiles et tout les végétaux d’un seul coup. C’est impossible. Dans le pire des cas, si l’humain brûle tout les combustibles fossiles (et que le CO2 n’est pas absorbé par les formes de vie sur terre) ça pourrait approcher peut-être 1000ppm? Ce qui nous ramènerait au niveau du paléocène, une des périodes les plus prospères pour la vie sur terre, et où sont apparues plusieurs nouvelles espèce d’animaux et de plantes. Mais ça, ça prend un paléontologue pour le dire, et selon toi, seuls les gens qui travaillent pour l’ONU et qui tripotent le chiffres des 100 dernière années dans un ordinateur devraient avoir le droit de parole.
        A sujet du paléocène, voici un texte que j’ai écrit il y a 5 ans.
        https://crioux.wordpress.com/2010/11/18/une-autre-menace-ecologiste-exageree/

  1. Yvan Dutil dit :

    Si tu alimentes une voiture électrique avec du renouvelable, tu réduit l’empreinte écologique de 80 à 90%. Sauf que si tu compte la route, les stationnements et les autres coûts sociaux, ce n’est plus qu’une réduction de 50%.

    • crioux dit :

      Si on prend en compte que la très grande majorité du temps (le Québec étant une des exceptions) l’électricité est produite avec des sources non-renouvelables comme le charbon, et que même quand c’est fait avec des énergies « renouvelables » elles sont construites grâces aux énergies fossiles. Miner les matériaux (ex: rare earth magnet en Chine) et les transporter, construire, transporter, installer, et entretenir, requiers énormément d’énergie fossiles, selon certains plus que ce que l’éolienne ou le panneau solaire donnera en électricité durant sa vie utile.
      Alors à moins d’une véritable révolution technologique, je crois que « l’empreinte écologique » d’une voiture électrique restera sensiblement le même qu’une voiture conventionnelle tant que les sources d’électricité resterons fossiles ou renouvelable solaire et/ou éolien.

      • Yvan Dutil dit :

        Les éoliennes retournent 20 fois plus d’énergie que ce qui est nécessaire à leur production. Le PV tourne en 3 et 10 fois.

        Mais, je suis d’accords avec toi. L’auto électrique n’est qu’une solution très partielle.

      • crioux dit :

        C’est difficle de faire un calcul qui tient compte de tout.
        Par exemple les éoliennes qui sont fabriquées à Gaspé s’en vont à Montmagny, à 618 km plus loin. Juste pour le transport de 2 pales (pas la nacelle, ni la structure en acier, ni la 3e pale), c’est deux gros camions, deux voitures de police et 4 SUV (aller retour). Ca ne prend pas en compte non plus le charbon nécessaire pour l’acier, ni le fait qu’une éolienne ne fonctionne que 25% du temps.

        Je crois que l’éolien et le solaire photovoltaïque resteront des mauvaises solutions pour longtemps et qu’on devrait plutôt regarder du côté du Thorium et éventuellement de la fusion. Pas au Québec bien sûr, nous on a déjà quelque chose de très bien avec les barrages hydroélectriques, alors pourquoi s’emmerder avec des éoliennes? La réponse est politique: pour subventiopnner des emplois en région et s’assurer d’être réélu. Ca nous coûte collectivement 1 milliard par an, et c’est la principale raison pourquoi Hydro augmente ses tarifs…

        Les solutions magiques ça existe pas.

        Voir un billet précédent sur le sujet:
        https://crioux.wordpress.com/2015/09/10/eoliennes-polluantes/

      • Yvan Dutil dit :

        Il y a du monde qui ont fait les analyses de cycle de vie et c’est pas si pire. La pollution des terres rares, c’est essentiellement pas que c’est exploité en Chine. J’ai vu les analyse de cycle de vie pour le nucléaire et le thorium, c’est pas fameux. Même la fusion c’est pas à tout casser.

      • crioux dit :

        Ce que j’ai lu sur le thorium semble prometteur, les avantages sont surtout l’impossibilité d’avoir une réaction non contrôlée, moins de déchets et l’impossibilité d’utiliser les sous produits pour faire des bombes. La quantité de thorium disponible est aussi extrêment intéressante. Sans être la solution magique c’est une alternative qui me semble plus intéressante que les éoliennes.

      • Yvan Dutil dit :

        Le thorium a deux avantages: c’est sécuritaire et abondant. Sauf que pour les déchets nucléaires, c’est pas très différents de l’uranium, même si c’est mieux à court terme. Il y a des défis technologique aux niveau des matériaux. Il y a quelques pays qui vont aller dans cette direction, mais je ne pense pas que ce sera un game changer.

  2. Antitribu dit :

    Il semblerait que les voitures électriques ne soient qu’une façon de se distinguer, une mode.
    C’est une mode dispendieuse pour l’ensemble des contribuables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :