CO2 et saturation

Dans un rapport de 1971, deux top experts du gouvernement disaient que le CO2 n’était pas du tout un problème. Que doubler le CO2 (640ppm) causerait une hausse de 0,8C, mais qu’à cause de l’effet de saturation, même si on le multipliait pas 10 (3200ppm), ça ne causerait qu’un réchauffement de 2,5C.

Actuellement le GIEC essaye de vous dire qu’une hausse de 400 a 450ppm serait apocalyptique.


Source:
http://vademecum.brandenberger.eu/pdf/klima/rasool_schneider_1971.pdf

La physique et la chimie n’ont pas changé depuis 1970, l’effet de saturation est le même. Une autre étude récente dit sensiblement la même chose:
http://hockeyschtick.blogspot.ca/2010/06/physicist-co2-greenhouse-effect-is.html

Ce qui a changé c’est la politique.

Publicités

8 Responses to CO2 et saturation

  1. Mais quand des grands parleurs verdoyants graissés par les gouvernements nous parlent, c’est une catastrophe.

    Je suis tanné qu,on dépense temps et argent à vouloir diriger la nature. La terre est plus vieille que l,homme et peut très bien s’autorégulariser elle-même

  2. Francois dit :

    Dis cela à Exxon:
    http://www.liberation.fr/planete/2015/11/06/changement-climatique-exxon-a-t-il-menti-durant-quarante-ans_1411722

    Et un petit mémo interne de Exxon:
    http://insideclimatenews.org/sites/default/files/documents/James%20Black%201977%20Presentation.pdf

    Dans les années 70, Jimmy Carter avait demandé un rapport sur les changements climatiques et déjà, il était question d’un réchauffement de l’ordre de 1,5 à 4 Celsius
    http://people.atmos.ucla.edu/brianpm/download/charney_report.pdf
    .

  3. Francois dit :

    http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/11/09/2015-annee-de-tous-les-records-climatiques_4806136_4527432.html

    « La situation actuelle avait été correctement anticipée par les scientifiques dès les années 1970. Dans un article demeuré célèbre et publié en août 1975, le géochimiste américain Wallace Broecker (université Columbia, Etats-Unis) prévoyait non seulement l’imminence du « réchauffement global » – l’expression date de cette publication phare –, mais il estimait aussi que la vitesse avec laquelle les activités humaines modifiaient la composition de l’atmosphère porterait la concentration de CO2 à 400 ppm autour de 2010… »

%d blogueurs aiment cette page :