Citations d’experts du GIEC

Voici 50 citations d’experts qui ont travaillé pour le GIEC. Le GIEC utilise des experts pour reviser leur documents, mais souvent ingnorent les recommandations de ces experts quand ça ne correspond pas à ce qu’ils veulent entendre.

1. Dr Robert Balling: “The IPCC notes that “No significant acceleration in the rate of sea level rise during the 20th century has been detected.” (This did not appear in the IPCC Summary for Policymakers).

2. Dr. Lucka Bogataj: “Rising levels of airborne carbon dioxide don’t cause global temperatures to rise…. temperature changed first and some 700 years later a change in aerial content of carbon dioxide followed.”

3. Dr John Christy: Little known to the public is the fact that most of the scientists involved with the IPCC do not agree that global warming is occurring. Its findings have been consistently misrepresented and/or politicized with each succeeding report.”

4. Dr Rosa Compagnucci: “Humans have only contributed a few tenths of a degree to warming on Earth. Solar activity is a key driver of climate.”

5. Dr Richard Courtney:The empirical evidence strongly indicates that the anthropogenic global warming hypothesis is wrong.

6. Dr Judith Curry: “I’m not going to just spout off and endorse the IPCC because I don’t have confidence in the process.”

7. Dr Robert Davis: “Global temperatures have not been changing as state of the art climate models predicted they would. Not a single mention of satellite temperature observations appears in the (IPCC) Summary for Policymakers.”

8. Dr Willem de Lange: In 1996, the IPCC listed me as one of approximately 3,000 “scientists” who agreed that there was a discernable human influence on climate. I didn’t. There is no evidence to support the hypothesis that runaway catastrophic climate change is due to human activities.”

9. Dr Chris de Freitas: “Government decision-makers should have heard by now that the basis for the longstanding claim that carbon dioxide is a major driver of global climate is being questioned; along with it the hitherto assumed need for costly measures to restrict carbon dioxide emissions. If they have not heard, it is because of the din of global warming hysteria that relies on the logical fallacy of ‘argument from ignorance’ and predictions of computer models.”

10. Dr Oliver Frauenfeld: “Much more progress is necessary regarding our current understanding of climate and our abilities to model it.”

11. Dr Peter Dietze: “Using a flawed eddy diffusion model, the IPCC has grossly underestimated the future oceanic carbon dioxide uptake.”

12. Dr John Everett: “It is time for a reality check. The oceans and coastal zones have been far warmer and colder than is projected in the present scenarios of climate change. I have reviewed the IPCC and more recent scientific literature and believe that there is not a problem with increased acidification, even up to the unlikely levels in the most-used IPCC scenarios.”

13. Dr Eigil Friis-Christensen:The IPCC refused to consider the sun’s effect on the Earth’s climate as a topic worthy of investigation. The IPCC conceived its task only as investigating potential human causes of climate change.”

14. Dr Lee Gerhard: “I never fully accepted or denied the anthropogenic global warming (AGW) concept until the furor started after [NASA’s James] Hansen’s wild claims in the late 1980’s. I went to the [scientific] literature to study the basis of the claim, starting at first principles. My studies then led me to believe that the claims were false.”

15. Dr Indur Goklany: “Climate change is unlikely to be the world’s most important environmental problem of the 21st century. There is no signal in the mortality data to indicate increases in the overall frequencies or severities of extreme weather events, despite large increases in the population at risk.”

16. Dr Vincent Gray: “The (IPCC) climate change statement is an orchestrated litany of lies.”

17. Dr Kenneth Green: “We can expect the climate crisis industry to grow increasingly shrill, and increasingly hostile toward anyone who questions their authority.”

18. Dr Mike Hulme: “Claims such as ‘2,500 of the world’s leading scientists have reached a consensus that human activities are having a significant influence on the climate’ are disingenuous … The actual number of scientists who backed that claim was “only a few dozen.

19. Dr Kiminori Itoh: “There are many factors which cause climate change. Considering only greenhouse gases is nonsense and harmful. When people know what the truth is they will feel deceived by science and scientists.

20. Dr Yuri Izrael: There is no proven link between human activity and global warming. I think the panic over global warming is totally unjustified. There is no serious threat to the climate.”

21. Dr Steven Japar: “Temperature measurements show that the climate model-predicted mid-troposphere hot zone is non-existent. This is more than sufficient to invalidate global climate models and projections made with them.”

22. Dr Georg Kaser: “This number (of receding glaciers reported by the IPCC) is not just a little bit wrong, but far out of any order of magnitude … It is so wrong that it is not even worth discussing,”

23. Dr Aynsley Kellow: “I’m not holding my breath for criticism to be taken on board, which underscores a fault in the whole peer review process for the IPCC: there is no chance of a chapter [of the IPCC report] ever being rejected for publication, no matter how flawed it might be.”

24. Dr Madhav Khandekar: “I have carefully analysed adverse impacts of climate change as projected by the IPCC and have discounted these claims as exaggerated and lacking any supporting evidence.”

25. Dr Hans Labohm: “The alarmist passages in the (IPCC) Summary for Policymakers have been skewed through an elaborate and sophisticated process of spin-doctoring.”

26. Dr. Andrew Lacis: “There is no scientific merit to be found in the Executive Summary. The presentation sounds like something put together by Greenpeace activists and their legal department.”

27. Dr Chris Landsea: I cannot in good faith continue to contribute to a process that I view as both being motivated by pre-conceived agendas and being scientifically unsound.”

28. Dr Richard Lindzen: The IPCC process is driven by politics rather than science. It uses summaries to misrepresent what scientists say and exploits public ignorance.

29. Dr Harry Lins: “Surface temperature changes over the past century have been episodic and modest and there has been no net global warming for over a decade now. The case for alarm regarding climate change is grossly overstated.”

30. Dr Philip Lloyd: “I am doing a detailed assessment of the IPCC reports and the Summaries for Policy Makers, identifying the way in which the Summaries have distorted the science. I have found examples of a summary saying precisely the opposite of what the scientists said.”

31. Dr Martin Manning: “Some government delegates influencing the IPCC Summary for Policymakers misrepresent or contradict the lead authors.”

32. Stephen McIntyre: “The many references in the popular media to a “consensus of thousands of scientists” are both a great exaggeration and also misleading.”

33. Dr Patrick Michaels: “The rates of warming, on multiple time scales have now invalidated the suite of IPCC climate models. No, the science is not settled.”

34. Dr Nils-Axel Morner: If you go around the globe, you find no sea level rise anywhere.”

35. Dr Johannes Oerlemans: The IPCC has become too political. Many scientists have not been able to resist the siren call of fame, research funding and meetings in exotic places that awaits them if they are willing to compromise scientific principles and integrity in support of the man-made global-warming doctrine.

36. Dr Roger Pielke: “All of my comments were ignored without even a rebuttal. At that point, I concluded that the IPCC Reports were actually intended to be advocacy documents designed to produce particular policy actions, but not as a true and honest assessment of the understanding of the climate system.

37. Dr Jan Pretel: “It’s nonsense to drastically reduce emissions … predicting about the distant future-100 years can’t be predicted due to uncertainties.”

38. Dr Paul Reiter: “As far as the science being ‘settled,’ I think that is an obscenity. The fact is the science is being distorted by people who are not scientists.

39. Dr Murray Salby: I have an involuntary gag reflex whenever someone says the “science is settled. Anyone who thinks the science is settled on this topic is in fantasia.”

40. Dr Tom Segalstad: The IPCC global warming model is not supported by the scientific data.”

41. Dr Fred Singer: “Isn’t it remarkable that the Policymakers Summary of the IPCC report avoids mentioning the satellite data altogether, or even the existence of satellites–probably because the data show a (slight) cooling over the last 18 years, in direct contradiction to the calculations from climate models?

42. Dr Hajo Smit: “There is clear cut solar-climate coupling and a very strong natural variability of climate on all historical time scales. Currently I hardly believe anymore that there is any relevant relationship between human CO2 emissions and climate change.

43. Dr Roy Spencer: The IPCC is not a scientific organization and was formed to regulate carbon dioxide emissions. Claims of human-cause global warming are only a means to that goal.

44. Dr Richard Tol: “The IPCC attracted more people with political rather than academic motives. In AR4, green activists held key positions in the IPCC and they succeeded in excluding or neutralising opposite voices.”

45. Dr Tom Tripp: “There is so much of a natural variability in weather it makes it difficult to come to a scientifically valid conclusion that global warming is man made.”

46. Dr Robert Watson: “The (IPCC) mistakes all appear to have gone in the direction of making it seem like climate change is more serious by overstating the impact. That is worrying. The IPCC needs to look at this trend in the errors and ask why it happened.”

47. Dr Gerd-Rainer Weber: “Most of the extremist views about climate change have little or no scientific basis.”

48. Dr David Wojick: “The public is not well served by this constant drumbeat of alarms fed by computer models manipulated by advocates.”

49. Dr Miklos Zagoni:I am positively convinced that the anthropogenic global warming theory is wrong.”

50. Dr. Eduardo Zorita: “Editors, reviewers and authors of alternative studies, analysis, interpretations, even based on the same data we have at our disposal, have been bullied and subtly blackmailed. By writing these lines… a few of my future studies will not see the light of publication.”

Source:
http://climaterealists.com/index.php?id=8355

126 commentaires pour Citations d’experts du GIEC

  1. Quelle arnaque cet organisme gouvernemental

  2. François dit :

    J’ai pris quelques nom aux hasard et ma constation, c’est que ce sont tous des climatosceptique. Je n’ai pas regardé si ce sont des climatologues. Dans le fond, ce qu’on s’attend de ce site, c’est que les seuls noms seront liés à des climatosceptique. Mais ce site ne prêche pas le scepticisme.

    • crioux dit :

      ?!?
      Le but de cet exercice est de démontrer que les « experts » du GIEC ne sont pas tous d’accord avec les conclusions que le GIEC rapporte. En fait selon certains, la majorité étaient mêmes contre les conclusions du GIEC, certains ont quitté par dégoût, d’autre se sont battus pour que leur nom soit retiré de la liste des « scientifiques qui appuient le rapport ». Et ils ont été remplacés par d’autres qui étaient plus complaisants.

      Faudrait que tu te renseignes sur le fonctionnement du GIEC, tu serais surpris. Certains « experts » sont maintenant des activistes de greenpeace…. ET sousvent la conclusion rapporté dans le rapport final diffère beraucoup de ce que les scientifiques avaient fait dans le dreaft. On l’a bien vu avec le Draft AR5 qui avait été coulé et dont le rapport final était différent et plus « acceptable » pour les politiciens qui veulent nous imposer des taxes vertes.

      Je te recommande cette lecture:
      http://www.amazon.com/Delinquent-Teenager-Mistaken-Worlds-Climate-ebook/dp/B005UEVB8Q

      • François dit :

        En 2013, il y avait 833 scientifiques qui ont participé au rapport du GIEC. Vous citez 50 dissidents. Donc 6% de dissidence.

      • crioux dit :

        C’est pas comme ça que ça marche le GIEC. Il n’y a que quelques scientifiques, il ne font que prendre des travaux déjà existants, et les font reviser par des « expert reviewers », et le GIEC ne garde que les commentaires qui font leur affaire. Ensuite un autre groupe tord chaque paragrapphe, chaque mot pour que ça devienne acceptable pour les politiciens. Beaucoup se sont découragés et ont cessé de participer. D’autres ont du aller en cours pour faire retirer leurs noms de cette « liste de centaines de scientifiques » parce qu’ils disaient que la conclusion du GIEC allait totalement à l’encontre de la conclusion de leurs travaux qui ont été utilisé pour produire le rapport.

        Faudrait vraiment que tu te renseignes sur le fonctionnement du GIEC

      • François dit :

        Bon bon bon.

        Je dois me renseigner.

        Si je lis du côté de la littérature scientifique, qu’est-ce que je vois: Qu’il y a réchauffement. Ce n’est pas dit uniquement par un seul site mais par tout une panoplie de site.

        Je note que les compagnies d’assurances et les villes en prennent acte de même que beaucoup de gouvernement.
        Donc, je me dois de conclure que les résultats sont concluants.

        De l’autre côté, j’ai un site qui nie cette existence. Ce site ne prêche pas le scepticisme mais nie carrément.

        L’auteur du site n’est pas un scientifique mais il donne des références. Est-ce que l’auteur comprend lui-même la totalité des informations? Est-il capable d’exercer un esprit réellement critique avec une compréhension suffisante? À la lumière de ce que je lis, non. On tombe régulièrement dans le conspirationnisme, on remet en question le résultat de commissions d’enquête.

        À ton avis, de quel côté, je vais raisonnablement pencher?

        Si tu veux être crédible, il faudra moins nier et montrer plus de scepticisme honnête. Je lisais ce mois-ci la revue Science et vie qui parlait justement de scepticisme et ceux-ci soulevaient des questionnements intéressants.

        La série Cosmos a fait un ou deux excellentes émissions sur le sujet avec une excellente vulgarisation ce qui rendait le tout compréhensible par beaucoup de gens.

        À ton avis, vers où l’opinion des gens raisonnable peut-elle pencher avec des références accessibles comme celle-là? Surement pas vers ton site.

      • crioux dit :

        Ce n’est pas le nombre de site qui est important c’est leur contenu et leur validité. C’Est quoi selon toi la littérature scientifique? Les medias, les sites écolos? skeptikalscience? la série télévisé Cosmos? (Tyson-Degrasse est un bon vulgarisateur sur l’astrophysique, mais zéro sur le climat)

        Quand je poste quelque chose, les références y sont. Quand je peux je poste des sites qui vont vulgariser l’informations, parce que quand je poste les papiers scientifiques originaux directeemnt, la plupart ne les lisent pas.

        Pour citer Richard Feynman:
        “It does not matter who you are, or how smart you are, or what title you have, or how many of you there are, and certainly not how many papers your side has published, if your prediction is wrong then your hypothesis is wrong. Period.”

        Compare les prédictions réchauffistes depuis des décennies avec les observations réelles. Elle sont toutes dans le champ. Souvent même le contraire s’est produit. Pas de réchauffment malgré une hausse du CO2, pas de fonte dramatique des glaciers, ni des banquises (Le pôle sud bats de records jamais vu), pas de hausse du niveau des océans, pas d’acidification non plus, pas de hausse des évènements météo « extrèmes » (moins d’ouragans depuis 10 ans). Alors quand les observations contredisent l’hypothèse, c’est qu’elle est fausse, point final. Au lieu, les réchauffistes changent leur discours au fur et à mesure. Depuis 2008 (10 ans après que le réchauffement ait stoppé) ils on changé le nom pour « changements » climatique, ce qui veut dire chaud ou froid, ils ont quand même raison. Ensuite ils se sont rendu compte que ça ne pognait pas de dire que le froid étyait du au réchauffment climatique, alors ils sont changé pour évènement météo extrèmes, ou « Climate distruption ». Mais les observations leur ont aussi donné tort. Alors ils ont encore changé, pour « carbon pollution ». Ils essayent maintenant de dire que le CO2 (source de la vie sur terre) est un polluant qui cause des maladies respiratoires. Cette stratégie avait été dévoilée avant même que la propagande commence, dans un email du EPA.
        voir:
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/05/lepa-en-desespoir-cherche-de-nouvelles-facons-de-vous-manipuler/
        N’importe quel individu avec un minimum de compréhension de la science sait que c’est faux ça aussi.

        Leur dernier recours pour garder cette arnaque en vie est de dire qu’il faut limiter le réchauffement a 2 degré Celcius. Ce qui est ridicule la dedans, c’est que même si le CO2 causait réellement le réchauffement (ce qui est très peu probable), même si on ne faisait rien du tout, et qu’il continuait a augmenter, le réchauffement serait en deça de 2c…. Et ensuite ils diraient que c’est grâce a eux et aux milliards de taxes vertes et subventions qu’ils ont réussi… Et ce tout simplement à cause de l’effet de saturation du CO2
        Voir au sujet de la saturation: http://hockeyschtick.blogspot.ca/2010/06/physicist-co2-greenhouse-effect-is.html

        La science en elle même doit être sceptique. La science ne doit rien accepter comme étant acquis et doit constamment retester ses hypothèses, c’est la base de la méthode scientifique. (sauf en climatologie apparemment)

        Les gens « raisonnables » se renseignent eux-mêmes, ils vont valider les informations au lieu de se fier à ce que les médias régurgitent. Et c’est comme ça que l’on se rend compte de l’arnaque du réchauffement climatique. Si tu ne regardes qu’un seul coté de la médaille, c’est certain que tu n’iras pas loin dans ta réflexion.

        Commences au minimum avec ce documentaire: (version francaise du documentaire « the great global warming swindle »)

        Pour terminer, citation de Freeman Dyson, un des plus grands scientifiques de notre ère, (et un sceptique du réchauffement causé par l’humain).
        In the history of science it has often happened that the majority was wrong and refused to listen to a minority that later turned out to be right.

      • crioux dit :

        Et en passant, non il n’y a pas de réchauffement depuis plus de 18 ans:
        Voici les données satellites RSS et UHA:
        http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998
        Quelqu’un de « raisonnable » va vérifier les données au lieu de croire ce que rapportent les médias, les politiciens et les activistes.

      • BenoitG dit :

        Pas de hausse des océans ? Youhou!?! La hausse des océans depuis 1993 est deux fois + importante que celle de la moyenne du XXe siècle. C’est majeur comme augmentation. 200%!!!


        Source: http://www.nature.com/ncomms/2015/150729/ncomms8849/full/ncomms8849.html

        «In situ and satellite data indicate an increase in the rate of rise since 1870 and that the sea level is currently rising at a faster rate than at any time during the last 130 years. The sea level is projected to continue to rise at an increasing rate during the 21st century.»
        Source: http://academics.eckerd.edu/instructor/hastindw/MS1410-001_FA08/handouts/2008SLRSustain.pdf


        Source: http://www.columbia.edu/~mhs119/SeaLevel/

        De toute évidence, tu ne connais pas bien le sujet…

      • crioux dit :

        De toute évidence, tu ne connais pas bien le sujet:
        Voici le niveau des océans depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Une ligne « presque plate », même s’il y a eu des fluctuations minines et une légère augmentation continue.

        Jamais je n’ai dit qu’il n’y avait pas de hausse des océans, va relire. Ce que je dit c’est que la hausse est infime, et surtout que le taux d’augmentation est resté le même depuis la fin de la dernière ère glaciaire. C’est important! Ca signifie que le niveau des mers augmente au même rythme (très lent) depuis 8000 ans et donc que l’activité humaine n’a eu aucun impact sur ce ryhthme d’augmentation. Il faut ajouter â ça que dans certaines partie du monde, les niveaux augmentent et baissent à cause d’autres facteurs (géologiques). Par exemple autour de la Baie d’hudson et en Angleterre, les niveaux BAISSENT parce que la croûte terrestre est encore en train de remonter, de se remettre de la dernière ère glaciaire, où les kilomètres de glace d’épaisseur avaient un tel poids que le sol était enfoncé. Un jour il est plus que probable que l’Angleterre et l’Irlande seront une seule et même ile, comme c’était probablement le cas avant les cycles d’ères glaciaires.

        En réaction, d’autres parties de la plaque descendent (tout comme elles avaient remonté quand la glace enfoncait le croute ailleurs). Un bel exemple de cet effet est que le Nord des Grand Lacs remonte, et que le sud descent. Éventuellement, le bassin des Grands Lacs va se déverser dans la vallée du Mississipi, (comme avant), au lieu du St-Laurent. (Et non ça ne sera pas la faute de l’humain)

        Et les alarmistes (dont L’ONU) disaient que les iles du Pacifique, comme l’ile de Kiribati serait disparue ou au minimum inhabitable en 2010 ( https://crioux.wordpress.com/2014/12/15/fool-me-once-shame-on-you-fool-me-twice-shame-on-me/ ), alors que les faits démontrent qu’il n’y a eu aucun changemment. Par contre d’autres iles « coulent », à cause de changements géologiques:
        http://www.spiegel.de/international/world/south-pacific-islands-threatened-by-more-than-just-rising-sea-levels-a-838675-2.html
        Dans ce cas, c’est pas la mer qui monte, c’est l’ile qui decend. Ce sont des changements géologiques naturels, et non pas des changements climatiques causées par l’humain.

      • BenoitG dit :

        Ah ok, lorsque tu disait, dans yon commentaire du 20/08/2015 à 11:51, «pas de hausse du niveau des océans», tu voulais dire hausse minime. S’cuse moi (sarcasmes)

        Ton graphique illustre la hausse des océans en mètre alors que cette se calcule plutôt en mm. Il est donc tout à fait inapproprié. De toute façon John Church, dans son article (http://academics.eckerd.edu/instructor/hastindw/MS1410-001_FA08/handouts/2008SLRSustain.pdf) le reprend tel quel dans ses figure 1 a) et b). C’est justement ces indicateurs de reconstruction que les scientifiques spécialisés dans le niveau des océans peuvent faire des projections du GMSLR.

        Tu utilises le même «truc» que tu dénonces lorsque le GIEC illustre la hausse du CO2, c’est-a-dire largement exagérer l’échelle (m vs mm). Arroseur arrosé?

        Les conditions paléolithiques bien particulières qui ont fait varier le niveau de 120 m entre -20 000 ans et – 7 000 ans ne changent absolument rien au fait que le niveau des océans a DOUBLÉ depuis 1993 par rapport au 20e siècle.

        Lorsqu’on utilise une échelle adéquate (mm) pour illustrer la hausse des océans depuis 7000 ans, on remarque facilement un changement de paradigme (3mm vs 1,5 mm)


        Source: http://www.cmar.csiro.au/sealevel/sl_hist_few_hundred.html

      • crioux dit :

        Probablement une faute de ma part. Il aurait fallu lire « pas de hausse « significative » ou « perceptible » du niveau des océans. » Dans TOUS les autres billets et commentaires, je dis qu’il n’y a pas d’accélération du niveau d’augmentation des océans.

        La hausse reste minime et insignifiante. Calculer des millimètres sur des centaines d’années et essayer de faire croire à l’apocalypse… Ca fait des milliers d’années que ça arrive sans que les humains ne s’en rendent compte. N’oublions pas qu’on compare des millimètres sur 100 ans, alors que dans une seule journée, le niveau des mers (marées) varie de plusieurs mètres. Et éventuellement, la prochaine ère glaciaire va malheureusement arriver et le niveau va redescendre drastiquement, comme c’est arrivé des dizaines de fois dans le passé.

        J’espère que tu te rends compte que quand t’es rendu à défendre des détails insignifiants comme ça, c’est que l’arbre te cache la forêt.

      • crioux dit :

        Est-ce que le changement de 120 mètres du niveau des océeans depuis la fin de la dernière ère glaciaires est causé par l’humain? Non. Alors pourquoi un changement de quelques millimètres serait notre faute?

      • François dit :

        « Est-ce que le changement de 120 mètres du niveau des océeans depuis la fin de la dernière ère glaciaires est causé par l’humain? Non. Alors pourquoi un changement de quelques millimètres serait notre faute? »

        Nous avons appris à vivre au travers des âges avec la fonte des glaciers. De nos jours des millions de personnes vivent près des côtes. La nature seule prend son temps et ces changements s’étalent sur une longue période. Une hausse rapide significative du niveau des océans n’est pas naturel et est donc de notre faute.

      • crioux dit :

        C’est un mythe de dire que le changement actuel est « plus rapide ». C’est la réponse habituelle des alarmistes quand on leur démontre qu’il a fait beaucoup plus chaud dans le passé, ou qu’il y avait 5 fois plus de CO2 dans le passé, ou comme dans le cas qui vient d’être discuté que le niveau des mers a varié normémement dans un passé pas si lointain.
        C’est faux que les changement actuels sont plus rapides ou plus importants, il y a eu beaucoup de périodes avec des changements beaucoup plus rapides et surtout beaucoup plus importants.

        Dois-je vraiment reposter tous les graphiques postés précédemment qui le démontrent?

        Ou en voici un autre exemple plus concret: 7 degrés de changement climatique en 50 ans! Et c’est naturel
        https://en.wikipedia.org/wiki/Younger_Dryas
        Et on pourrait aussi parler des fin d’ère glacaires, dizaines de degrés en quelques centaines d’années.
        Notre 0,7 degré en 100 ans (sortie du little Ice Age) est bien faible en comparaison, et non lui non plus n’est pas du a l’activité humaine.

        Et si tu veux une hausse dramatique et significative du niveau des océans, 120 mètres, causé par la nature en quelques milliers d’années c’est pas assez?

        Quand on voit que la nature fait varier la température de dizaines de dégrés (et que nous sommes dans une période interglaciaire au milieu d’une période froide), que le CO2 a varié dans le passé et était en moyenne 5 fois plus élevé, et que le niveau des océans a varié de centaines de mètres, il est ridicule d’essayer de dire que l’humain à un impact mesurable avec quelques millimètres, 0,7 degré ou quelques PPM de CO2 en 100 ans qu’il n’est toujours pas possible d’attribuer à l’activité humaine. Il est plus que probable que ces infimes variations font partie de la variabilité naturelle.

      • BenoitG dit :

        Quand tu parles de a hausse des océans et des marées dans la même phrase, c’est que, clairement, tu n’y connais rien, mais vraiment rien. Tant qu’à dire n’importe quoi, aussi bien de me dire que le niveau moyen de l’altitude des terres se situe à 1km, donc bien au-dessus du niveau de la mer et ainsi ne pas tenir compte de ça…

        Le fait que le niveau change considérablement entre les cycles interglaciaires n’exclut pas la contribution anthropogénique. Ceci n’est pas un raisonnement scientifique. C,est comme dire que puisque la lune influence le niveau de la mer, il ne peut avoir aucune autre influence. Tu te rends compte du ridicule…

        C’est bien beau dire que certaines places le niveau des océans augmente et que d’autres, il diminue. C’est la différence entre les 2 qui importe. Ton graphique sur le Royaume-Uni ne peut être plus insignifiant.

        http://www.esc.nsw.gov.au/development-and-planning/considerations/coastal-and-flooding-considerations/coastal-projects/sea-level-rise/sea-level-rise-forum-2014/Dr-JohnChurch-CSIRO.pdf

        Source: http://journals.ametsoc.org/doi/full/10.1175/JCLI-D-12-00319.1

        Finalement, je ne crois pas que vous vouliex dire «pas de hausse significative» puisque dans votre post «Pourquoi je suis devenu un climato-sceptique», votre commentaire du 17/12/2014 à 08:29 disait: « Le taux d’augmentation du niveau de la mer (quelques mm par an) est inchangé depuis la fin de la dernière ère glaciaire». Pourtant les données scientifiques sont claires là-dessus, la hausse que l’on observe depuis 1993 est le double de la moyenne du 20e siècle. Le fait qu’elle soit en millimètre (ou tout autre échelle) ne change rien. C’est un faux argument (aucune valeur scientifique). Demandez-le à n’importe quel de vos experts, tel Dyson ou autre…

      • crioux dit :

        J’ai parlé des marées pour expliquer l’ordre de grandeur. J’en connais certainement bien plus que toi sur le sujet que j’étudie depuis 20 ans. Tu t’enfarges dans les virgules pour essayer de trouver une faille dans mon argumentation… T’inquiète pas t’es pas le premier à essayer, la plupart ont abandonné après quelques mois en laissant une trainée d’insultes vides.

        J’espère que tu te rends compte que ton graphique posté contient des données « ajustées » et on a vu dans le passé comment les données « ajustées » n’étaient pas fiables et susceptibles d’être manipulées (NOAA, Hockey Stick). Surtout quand on parle de millimètres à la surface du globe. Donc moi je mets en doute ce graphique, surtout pour essayer de nous dire que ça va continuer d’accélérer et en plus supposer que si jamais ces quelques mm étaient réels, que c’est du à l’activité humaine. Ces infimes variations sont négligeables sur le long terme et sont probablement le résutlats des cycles océaniques (65 ans en moyenne, ce qui n’apparait pas sur un graphique avec une échelle si courte)

        Pour ce qui est de mon texte: « Taux d’augmentation inchangé = constant = pas d’augmentation ».

      • BenoitG dit :

        Puisque tu étudies dans le domaine depuis 20 ans, tu dois surement être en mesure de me citer 2-3 articles scientifiques qui stipulent clairement que l’augmentation des océans n’est «pas réel» ou que des mm de différence sont «insignifiants», ou que les cycles de 65 ans sont en cause, non?

      • crioux dit :

        Encore une fois, vous déformez mes propos. Oui il y a une légère hausse du niveau des océans, qui est stable depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Sauf qu’elle est infime et n’a aucunement accéléré avec l’activité humaine.

        Non je n’étudie pas DANS le domaine. Je ne suis plus aux études depuis longtemps. J’ai un bon bagage scientifique varié (paléontologie, paléoclimatologie, physique, géologie, astrophysique) et j’étudie LE dossier, c’est à dire que je lit les études et des publications sur le sujet. Je suit les conférences de scientifiques qui parlent du sujet. J’ai suivi l’évolution du dossier, les changements de discours des alarmistes au fur et à mesure qu’ils se trompent, leur prédictions qui ne se sont jamais réalisées, la récupération politique du dossier, etc.. Et SURTOUT avec les années, j’ai vu les prédictions des sceptiques se réaliser (ex: la pause), alors que AUCUNE prédiction réchauffiste ne s’est réalisée.

        Vous pouvez faire la recherche vous même. Par contre moi je connais les cycles glaciaires et les cycles océaniques suffisamment pour que je m’avance à dire qu’il est extrêmement plus probable que ce soient des cycles tout à fait naturels, plutôt que l’activité humaine soit responsable, et que « l’augmentation » de quelques mms que vous parlez ne soit qu’un artéfact statistique plutôt qu’une quelquonque tendance. Ca prend une plus longue période pour voir une tendance.

        La science ne dit jamais que quelque chose est sûr à 100%. Par contre la science peut dire que quelque chose est faux. En science, on émet une hypothèse (tentative d’explication). Ensuite on la teste (et re-teste). Tant que les observations sont en accord avec l’hypothèse elle reste valide, mais si les observations la contredisent, l’hypothèse est fausse et doit être rejetée. Ce qui est arrivé avec l’arnaque réchauffiste c’est que quand l’hypothèse a été invalidée, les politiciens et les acticvistes étaient tellement investit la dedans qu’ils ne pouvaient plus reculer. Et surtout, c’est extrêmement profitable pour eux, alors pourquoi ils reculeraient? chacun des petite (et grands) groupes y avoir un avantage: faire des millions, faire avancer leur iéologie anti-capitaliste, se faire élire, acquérir du pouvoir, profiter de généreuses subventions ou fonds de recherche, etc.. Alors chacun de leur côté, ils tirent la couverture de leur côté, mais collectivement c’est un désastre basé sur une fausse hypothèse et qui est en train de nous détruire.

        Et (pour revenir sur le sujet) le GIEC (ONU) en est un bel exemple: se baser sur une fausse hypothèse et en profiter pour rammasser des milliards (ils demande 100 milliards par an), acquérir du pouvoir (l’ONU veut imposer des règles qui passent par dessus les lois des pays démocratiques, et ainsi devenir un gouvernement mondial), et imposer son idéologie socialiste de restribution de la richesse:
        Citation de Ottmar Edenhoffer, high level UN-IPCC official:
        « We redistribute de facto the world’s wealth by climate policy…Basically it’s a big mistake to discuss climate policy separately from the major themes of globalization…One has to free oneself from the illusion that international climate policy is environmental policy. This has almost nothing to do with environmental policy anymore.« 

      • BenoitG dit :

        En passant, les marées n’ont aucune influence sur la mesure du niveau des océans, tel que l’on en parle ici…

      • crioux dit :

        C’est pas ce que j’ai dit. Encore une fois je n’en ai parlé que comme référence de grandeur

      • BenoitG dit :

        Encore une fois, je te félicite pour le beau spin! Je te demande simplement 2-3 sources scientifiques qui justifient tes propos et tu me parles (encore) que la quasi-totalité du monde scientifique se concerte pour mentir à la population afin de les duper de plusieurs milliards de dollars. Bla bla bla…

        Bref, si je te comprends, je devrais croire tes instincts et ton «expérience» au lieu de la littérature scientifique.

        Come on!

      • crioux dit :

        Que veux-tu, je suis habitué. c’est pas la première fois que quelqu’un arrive ici en disant que je connait rien, et me « somme » de lui trouver des études. Avant je faisais tout le travail de recherche, mais il ne les lisait pas, disait que c’était « pas bon » et m’en demandait toujours d’autres… Avec le temps j’ai appris. Maintenant c’est encore plus facile avec Internet, sauf qu’il faut être 10 fois plus vigilant et valider les sources. Toi aussi tu peux le faire.

        Et toi tu essayes de tordre mes propos pour leur faire dire autre chose. Je me fie à la littérature scientifique, c’est juste que j’ai appris à ne pas prendre tout pour du cash, il faut valider et contrevalider. Les rapports du GIEC sont remplis d’incohérences, tel que démontré par les experts ci-haut qui y ont travaillé.

        Et les scientifiques ne sont pas des entités divines, il y en a des bons, des moins bons, des honnêtes, d’autres qui font de erreurs de bonne foi, d’autres qui sont malhonnètes, qui utilisent leur status pour appuyer une idéologie autre, et d’autres qui tournent les coins ronds pour pouvoir profiter de fonds de recherche.

        Je t’ai fourni les faits, si tu choisis de les ignorer ou les interpréter tout croche c’est ton problème.

      • BenoitG dit :

        Des faits? Quels faits? Tes propos sont plutôt de l’ordre des «je crois», «à mon avis», j’ai un doute là-dessus»… ça ressemble plutôt à des opinions. Quand tu rejettes la littérature scientifique, tu es très loin des faits. C’est ce que tu fais, puisque les 6 articles que je t’ai fournis ont été balayés du revers de la main sans hésitation, sans lecture et sans contre-argument (avec valeur scientifique).

        Encore une fois, l’utilisation des marées, même comme ordre de grandeur, était totalement inadéquat. Tu sous-entends que pour que nous devrions nous préoccuper de l’augmentation du niveau des océans, il faudrait que cette augmentation soit au moins aussi grande que la variation des marées (en mètre). Ce qui ne fait aucun sens et qu’aucun expert n’a jamais dit. Es-tu en mesure d’appuyer ton opinion pour qu’il se transforme en fait?

      • crioux dit :

        J’ai dit ça à propos de ton dernier graphique. Tu ignores volontairement tout ce que j’ai apporté comme faits provenant de littérature scientifique juste avant.

        Et je maintiens que la comparaison pour les marées est valide. En quoi une augmentation de quelques mm par 100 ans serait catastrophique, puisque ça continue toujours d’arriver au même rythme depuis des millénaires sans problèmes? Les gens s’adaptent après des centaines d’années, ils ne s’en rendent même pas compte. Parce que cette variation reste imperceptible, alors que les marées changent chaque jour le niveau de la mer de plusieurs mètres. On est loin de l’apocalypque, encore moins d’un dossier qui requiers 1500 milliards de fonds annuellement. Et oui, c’est ça que ça coûte l’alarmisme vert:
        http://www.washingtontimes.com/news/2015/aug/11/climate-change-industry-now-15-trillion-global-bus/

        Alors le niveau des océans c’est un faux débat, il y a des mouches qui doivent avoir mal au cul.

      • BenoitG dit :

        QUELS FAITS???

        Pour contrer des données provenant d’une étude scientifique publiée, il faut apporter quelque chose de substantiel. La très grande majorité des articles sur le niveau des océans stipule une hausse de 3,15mm/an depuis 1993 par rapport à 1,6 mm en moyenne durant tout le 20e siècle. Pour le 19e siècle, c’était encore moins. Dire qu’il n’y a pas d’augmentation significative (100%) est d’un ridicule totalement anti-scientifique.



        Source: http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=6638

      • crioux dit :

        (facepalm)
        Regarde encore une fois ce graphique:

        La ligne depuis 8000 ans est presque plate. Il y a une légère augmentation qui est constante et continue, mais qui n’a pas accéléré. Sauf que cette ligne n’est pas parfaitement droite, il y a eu des légers soubresauts. Ces légers « bumps » ne sont en aucun cas une tendance. Quelques mms de variation ne sont pas significatifs quand on les compare aux variations de 120m dans les milliers d’années précédentes. Get over it.

      • BenoitG dit :

        Ce n’est pas ce que les experts pensent. Comme je t’ai déjà dit, ton graphique ne veut rien dite du tout. John Church et Neil White dans cet article déjà cité, http://academics.eckerd.edu/instructor/hastindw/MS1410-001_FA08/handouts/2008SLRSustain.pdf, reprennent ce même exact graphique dans leur figure 1 b).

        Et pourtant, même considérant la variation historique de 120 m, ces auteurs sont très claires sur le phénomènes:
        «The impacts of sea-level rise are being felt now, they
        will be felt during the 21st century and in the longer term,
        and society will need to adapt to the effects of these rising
        sea levels. […] There is a need to urgently reduce the emission of greenhouse gases if we are to avoid the most extreme sea level rise scenarios.»

        Ton graphique ne prouve rien. Il est même inclut dans l’analyse des scénarios «pessimistes».

      • crioux dit :

        “Science is the Belief in the Ignorance of Experts”
        — Richard Feynman

        The urge to save humanity is almost always a false front for the urge to rule.
        –H. L. Mencken

      • BenoitG dit :

        Tu es très fort dans les spins!

        Pas mal moins dans le choix de graphique. Le seul que tu sembles connaitre en lien avec le niveau des océans est celui que tu as posté 3 fois. Qui ne prouve rien. Qui est repris par des océanographes qui disent que le niveau des mers augmentent, s’accélèrent et que c’est problématique.

      • François dit :

        Ton gars travaille pour l’industrie pétrolière… C’est vrai que le fait de travailler pour le gouvernement ou la NASA n’est pas crédible mais pour toi, un gars soutenant des thèses discutables sur l’islamisation ou l’islam, travaillant pour des compagnies pétrolières ou même un vétérinaire… ça c’est crédible.

      • crioux dit :

        Tu vois des « pétrolières » partout, mais quand ce sont des activistes verts qui sont payés pour faire leur propagande c’est différent?

      • François dit :

        Fais un peu de recherche sur ton gars. Pour ce qui est de tes activistes vert, je t’ai cité des climatologue que tu as démonté pour des raisons similaires. Regarde dans ton œil. Aux moins, ils ne sont pas vétérinaires.

  3. Robert C. dit :

    Je connais quelqu’un qui est farouchement adepte réchauffiste. Imagine donc, lorsque je parle du GIEC, il ne connait même pas le GIEC. À cause de ses études passées comme géographe et géologue il prétend, avec vigueur, qu’il y a un réchauffement anthropique seulement. Le soleil? Rien à voir ou si peu, selon lui. Les courants marins? Rien à voir ou si peu. Seul l’homme est responsable. Je lui recommande des sites internet à lire; il veut rien savoir. Seul lui a la vérité infuse. Alors je passe pour un détraqué qui n’a rien compris de la situation  »extrême ».

    Malheureusement il y a beaucoup de personnes qui ont ce genre de raisonnement. Selon cette personne, la population mondiale est trop importante: il faut une épidémie énorme pour diminuer la population; ou bien les hommes devront s’entretuer à grande échelle., comme une grosse guerre mondiale qui tuera la moitié de la population. DÉGUEULASSE comme raisonnement et scénario.

    • François dit :

      N’y-a-t-il pas de farouches adeptes du non-réchauffement ou du refroidissement? Ne pourrait-on donc pas modifier votre texte pour lui faire dire la même chose mais pour le refroidissement ou pour le non-réchauffement?

      • crioux dit :

        Les adeptes du « global cooling » c’était dans les années 1970. Entre 1940 ert 1970, il y a eu une période de refroidissement (pourtant le CO2 augmentait..), où les experts prédisaient une ère glacaire imminente et la fin de la civilization par le refroidissement climatique causé par l’humain, qui allait causer des famines à cause du froid.
        Bizarrement plusieurs de ces « experts » sont maintenant dans le camp du réchauffement climatique.

        Pourquoi? Parce que ça n’a rien a voir avec le climat, c’est un agenda de contrôle. Voici un article de journal datant de 1970, qui allait jusqu’à suggérer de limiter le droit d’avoir des enfants ou de sacrifier la démocratie (pour instaurer le communisme)?:

        Source: http://news.google.com/newspapers?id=jjgiAAAAIBAJ&sjid=9KsFAAAAIBAJ&pg=1371,2354081

        Sur le même sujet:
        http://dailycaller.com/2014/01/15/un-climate-chief-communism-is-best-to-fight-global-warming/

        Alternativement, il y a des vrais scientifiques qui étudient les cycles solaires et qui prédisent un mini ice age (comparable au little ice age de 1300-1850) d’ici quelques années et qui durerait au minimum 30 ans. Par contre ici il n’y a pas d’agenda de contrôle, juste des faits. Ces scientifiques ne vous disent pas qu’il vous faut payer des taxes vertes, changer votre niveau de vie, ou cesser de consommer pour « éviter » le froid.
        Par exemple:
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/
        https://crioux.wordpress.com/2014/12/01/prediction-dune-periode-imminente-de-refroidissement-basee-sur-le-soleil/

      • François dit :

        Désolé, mais je ne perçois pas la pertinence de votre réponse en regard de mon commentaire. Pas plus que la pertinence de votre dessin. Je ne crois pas en la pertinence de ridiculiser ce qui s’est dit il y a 40 ans. Je vous ferai remarqué que vous même soutenez un refroidissement dans divers commentaires.

        Effectivement, il semble que vu l’activité solaire, actuellement, il pourrait y avoir un refroidissement. Le sentirons-nous, actuellement, les prédictions laissent croire qu’on ne verra pas la différence… à moins de vivre au Québec🙂

      • crioux dit :

        Puisque je penche du côté des scientifiques qui disent que ce sont des cycles naturels (et non pas l’activité humaine) oui, je crois qu’on s’en va vers un refroidissement, qui devrait commencer très bientôt et pour au minimum 30 ans, malheureusement peut-être plus. Le froid est à craindre, bien plus que la chaleur. Mais l’humnain va s’adapter.

        C’est différent des alarmistes du « global cooling scare » des années 1970, qui disaient que c’était la faute de l’humain et qu’il fallait tout sacrifier: démocratie, droits et technologie.

      • crioux dit :

        Pourtant c’est durant les minimums d’activité solaire de Maunder et Dalton qu’a eu lieu de little Ice age, période très froide… Je crois qu’on va faire bien plus que le ressentir…

      • crioux dit :

        On a vu des articles comme ça sortir en panique rapidement après la sorties des articles qui prévoient un refroidissement. Ils ont essayé d’éteindre le feu qui contredit leur dogme, mais ils disent « Non c’est absolument faux! », mais il n’ont pas de réponse autre que dire « science is settled », ou « c’est la faute des négationnistes ». Les « arguments » dans cet article peuvent très bien être utilisé contre les réchauffistes. « Correlation does not mean causation »….

        Très décevant comme article de la part de quelqu’un que se dit « sceptique »…

      • Robert C. dit :

        Je suis pas adepte farouche du non-réchauffement. Ce que je veux c’est discuter raisonnablement et apprendre.

        Ce que je remarque chez les réchauffistes farouches, c’est qu’il n’y a aucun espace pour la discussion. C’est comme les fervents croyants d’une religion, aucune discussion possible. Tout de suite ils cataloguent ceux qui veulent savoir, ou qui n’ont pas la même religion, comme des abrutis arriérés sans nom. D’ailleurs, je prends l’exemple des reportages de l’émission Découverte. La narration est paternaliste au plus haut degré. C’est un endoctrinement qui ne laisse aucun espace à la réflexion, avec des termes et des images qui frappent, Crois ou meurs. Comme exemple, ils nous montrent la vapeur qui sort d’une centrale nucléaire pour montrer les émanations de CO2. On sait que c’est de la vapeur d’eau et que le CO2 est invisible. Ce qui sent mauvais dans l’air est de la pollution, le CO2 ne sent rien.

        Ce que je vois aussi c’est comme une non-discussion sur la politique. La droite est pourrie pour la gauche, et la gauche est une abomination pour la droite. Jamais je ne croirai que les deux sont si malsains. il y a du bon et du moins bon des deux côtés, même si j’ai un penchant léger vers la droite-centre.

    • crioux dit :

      Il y a un nom pour ça: néo-malthusien

  4. François dit :

    CRioux
    Mais vous, en quoi êtes vous raisonnable? À partir de quel moment admettriez-vous une erreur? Qui êtes-vous pour déterminer qui est raisonnable ou pas?

    Votre discours n’est en soi pas différent de celui que les créationniste tiennent? Ceux-ci également ont des scientifiques pour défendre leurs arguments et peuvent être convaincant.

    De même pour les anti-vaccins qui ont leurs pourfendeurs.

    Et on pourrait en sortir d’autres. Vous attaquez l’animateur de la série Cosmos sur sa crédibilité. Je vous ferai remarqué que je ne l’ai pas nommé d’une part et que d’autre part, il est certainement plus un scientifique que vous et moi et probablement plus crédible.

    Pour ce qui est du climat, il y a des plateaux mais quand on regarde sur une longue période alors on voit une augmentation. La science n’a pas toutes les réponses et il faut faire avec les réponses qu’ont a. Doit-on attendre toutes les réponses pour prendre une décision? Si oui, alors on ne fera jamais rien. Si les scientifiques disent que la température augmente alors il faut agir en conséquence.

    C’est vrai pour n’importe quoi. Vous mettez de l’argent dans vos REER en fonction d’un rendement attendu mais pour les prochaines 35 années, vous ignorez ce que sera le rendement. Vous faites des prévisions et adapter votre comportement dans le temps. Mais vous n’attendrez pas à 65 ans de prendre la décision.

    • crioux dit :

      Je suis certainement plus raisonnable que ceux qui ne lisent que les grands médias et qui utilisent Google pour trouver un site qui dit ce qu’ils veulent entrendre pour justifier leur point, souvent sans le lire ou valider les sources… La crédibilité de vient pas de moi, mais des sources que j’utilise pour appuyer mes billets.

      Votre tentative de me lier au créationisme est ridicule. La science ne peut pas appuyer de telles sottistes.

      Et selon votre logique, puisque Tyson a étudié en astrophysique, il faudrait croire tout ce qu’il dit dans tous les domaines? Alors pourquoi vous ne croyez pas les autres scientifiques, parmi les plus renommés comme Freeman Dyson, Richard Lindzen, Ivar Giaever (Prix Nobel de physique), Nir Shaviv etc.. qui eux disent que l’humain n’a qu’un impact limité et que ce sont principalement des cycles naturels?

      Les seules périodes où tu peux voir un réchauffement c’est 1970-1998 ou 1880-1998. Si on regarde d’autre périodes ou à plus long terme, ça démontre le contraire.
      1998-today: aucun réchauffement
      http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998
      8000 ans en arrière: cycles de réchauffement/refroidissement réguliers, et les 5 derniers cycles étaient plus chauds que l’actuel et ont été des périodes prospères qui ont vu apparaitre les grandes civilisations:

      400 000 ans en arrière: ères glaciaires à répétition (en rouge l’interglacaire actuel, qui est le moins chaud de tous)

      500 millions d’années an arrière: des températures beaucoup plus plus chaudes, avec des taux moyens de CO2 5 fois plus élevés, et pourtant la vie était prospère. (note comment la température et le CO2 ne sont pas en corrélation)

      Alors essayer de faire croire qu’un réchauffement de 0,7 degré sur 100 ans est catastrophique, et qu’il serait causé par l’humain est ridicule. Surtout qu’il y a environ 100 ans se terminait le little Ice Age (visible sur le graphe plus haut), une des périodes les plus froides depuis 8000 ans, alors il est normal que ça se soit réchauffé naturellement ensuite (et que ça va éventuellement se refroidir naturellement aussi)

    • crioux dit :

      Les volcans peuvent refroidir l’atmosphere pendant un an ou deux, quelques années dans les cas les plus extrèmes parce que leur poussière bloque partiellement les rayons du soleil. Mais pas pendant 400 ans! Encore une autre tentative d’excuse qui ne tient pas la route.

      • François dit :

        Refaites vos lectures.
        Les volcans ont plus d’impact. L’article décrit bien la situation. Le soleil à une température très stable.

      • crioux dit :

        On ne parle pas de la température du soleil, on parle de ses cycles d’acticvité. Ce cycles sont bien connus, lisez ça:
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

        Et qu’est-ce qui est plus logique que ça soit aussi cyclque? les volcans, ou alors les cycles solaires, qu’on connait déjà et qui semblent correspondre avec les variations climatiques passées?
        Est-ce que les volcans pourraient expliquer ces cycles? Jammais. les cycles solaires et océaniques: oui. Pour ce qui est de l’ère glaciaire elle même, ce sont les cycles de Milankovitch qui l’expliquent.

        Il est ridicule de penser qu’une activité volcanique aurait pu causer un refroidissement pendant près de 400 ans (ou même près de 1000 ans), sans qu’on en ait des traces visibles. A ce que je sache des gens vivaient sur terre et personne n’a rapporté un évènement qui aurait du être extrèmement violent et visible pendant des siècles….

      • François dit :

        Il n’ y a pas de cycle. Ce sont seulement des événements. Certains n’oNT affecté que l’l’hémisphère nord.

        L’un des articles que je t’ai envoyé expliquait l’hypothėse. C’est trop simple de tout simplifier avec le soleil. C’est plus complexe .

      • crioux dit :

        Les cycles solaires (et océaniques AMO et PDO) sont des faits reconnus par la science. C’est impossible de nier ça.

      • François dit :

        Je ne nie pas l’existence de cycle. Je prétends que votre graphique ne démontre pas des cycles mais des évènements.

      • crioux dit :

        Difficle de ne pas voir les cycles…
        C’est un peu comme celui-ci, qui représente les ères glaciaires. Ne voyez-vous pas les cycles? Ou est-ce un simple hasard?

        Bien sûr, « correlation is not causation », mais encore faut-il tenter d’expliquer cette corrélation. Cette tentative d’explication devient une hypothèse, qu’on teste ensuite. C’est comme ça que fonctionne la science. Dans le cas des ères glaciaires, il va falloir des millers d’années avant de confirmer (ou infirmer) l’hypothèse des cycles de Milankovitch. Mais dans le cas des cycles solaires et océaniques, ça sera pour très bientôt:
        https://crioux.wordpress.com/2014/12/01/prediction-dune-periode-imminente-de-refroidissement-basee-sur-le-soleil/

      • François dit :

        Je vois des évènement. Le cycle de 11 ans est un cycle car il se produit à tous les 11 ans. À cette échelle de temps, où est le cycle? De quelle durée? Comment dire en millénaire que ce sont bien des cycles et pas des événements?

      • crioux dit :

        Il n’y a pas que les cycles de 11 ans. Ça se sont les cycles courts. Il y a plusieurs autres cycles plus longs (65 ans, 230 ans, 1000 ans etc..). Et c’est la superposition de ces cycles qui donne les varation du climat. Quand ils arrivent tous en même temps vers le bas, c’est une période froide, et quand ils arrivent en même temps vers le haut, c’est une période chaude. Quand ils s’entremêlent, ils s’annulent et ça donne des variations moyennes. Aussi les cycles solaires ont un effet sur les cycles océeaniques, qui vienent s’ajouter a ça. Ce n’est pas simple, mais ça a l’avantage de correspondre beaucoup mieux avec les observations réelles que l’hypothèse du CO2. Si on avait mis une minime fraction de tout l’argent qui a été dépensé pour « combattre le CO2 » dans la recherche sur les cycles solaires, ça serait déjà clair et bien expliqué et l’hypothèse du CO2 serait morte et enterrée.

        Mais les politiciens et les activistes n’aiment pas cette hypothèse, parce qu’il ne peuvent pas taxer le soleil, ni l’accuser de détruire la planète…

        Par exemple:

        Pour plus de détails, voir:
        https://crioux.wordpress.com/2015/02/04/cycles-climatiques/

      • François dit :

        Article intéressant sur les taches solaires:
        http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/climatologie-lumieres-lien-taches-solaires-climat-terrestre-44080/

        Dans les années 1800: Le tambora–> Très violent celui-là
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Tambora

        A recent study found that an especially massive tropical volcanic eruption in 1258, possibly of Mount Rinjani, followed by three smaller eruptions in 1268, 1275, and 1284 that did not allow the climate to recover, may have caused the initial cooling, and that the 1452–53 eruption of Kuwae in Vanuatu triggered a second pulse of cooling. The cold summers can be maintained by sea-ice/ocean feedbacks long after volcanic aerosols are removed.

        Other volcanoes that erupted during the era and may have contributed to the cooling include Billy Mitchell (ca. 1580), Huaynaputina (1600), Mount Parker (1641), Long Island (Papua New Guinea) (ca. 1660), and Laki (1783).[20]

        The 1815 eruption of Tambora in Indonesia blanketed the atmosphere with ash; the following year, 1816, came to be known as the Year Without a Summer, when frost and snow were reported in June and July in both New England and Northern Europe.

        C’est vrai qu’il n’y a pas de concensus mais le soleil en soi n’explique pas tout et il y a d’autres possibilités que le soleil.

      • crioux dit :

        L’explication la plus près dees observations (et donc le la réalité) pour le momeent est une combinaisons de cycles solaires et des cycles océaniques (qui eux sont influencés par les cycles solaires). Allez lire l’article que je vous ai proposé plus haut.

        Mais les prédictions (et les données passées) basée sur l’hypoth`se du CO2 ne correspondent aucunement avec la réalité.

        En science, quand les observations contredisent l’hypothèse, c’est que l’hypothèse est fausse.

      • François dit :

        Je mets en doute votre bonne foi. Vous mentionniez qu’il n’y avait pas eu d’éruptions volcaniques qui auraient laissé des traces et je vous en ai sorti une panoplie.

      • crioux dit :

        Je vous ai déjà répondu que les éruptions volcaniques peuvent affecter le climat 1 an ou 2, pas 400 ans.
        Pour affecter le climat de la sorte, les éruptions volcaniques auraient été cataclysmique, et auraient eu bien plus d’impact.

        Voici des exemples d’effet du volcanisme sur le climat. Ca dépasse rarement 2 ans.

      • François dit :

        Ceci est votre opinion. J’ai étayé la mienne.

      • crioux dit :

        La différence c’est que les miennes sont appuyées avec des faits.🙂

      • François dit :

        Ce sont des hypothèses et non pas des faits. Appuyez une hypothèse ne fait pas d’elle un fait. Vous êtes partisans d’hypothèses minoritaires qui ne rejoignent pas l’ensemble de la communauté scientifique.🙂

      • crioux dit :

        1: Je cite des faits qui appuient l’hypothèse.

        2: La majorité des scientifiques n’appuient pas l’hypothèse du CO2, c’est une mythe propagé par les alarmsites et les politiciens. Ca vient de deux études qui ont été par la suite démontrées comem fausses et manipulées. La première (Doran-Zimmerman) est un sondage, et parmis les 3000 répondants, ils ont soigneusement sélectionéé 77, donct 75 disaient ce qu’ils voulaient entendre (Donc 97%). La 2e est une activité de propapgande (pour le compte de Consensus project) déguisée en étude scientifique. Il s’agit de Cook & Al. L’auteur est John Cook, auteur du blog de propagande Skepticalscience. Lui et ses amis ont « noté » 12000 études scientifiques en ne lisant qu’un bref résumé de chacune. Selon eux 97,1% des études appuient le réchauffement causé par l’humain. Les médias on pris ça pour du cash et propagé ça comme si c’était la vérité. Sauf que beaucoup de scientifiques sceptiques se sont rendus compte que leurs travaux étaient classé dans le 97,1%. Alors une étude plus sérieuse et ojective des mêmes 12000 études a démontré que les 2/3 des études ne prenaient même pas position sur le sujet, et que seulement 0,5% des études appuyaient réellement le réchauffement causé par l’humain. Mais une fois que la fraude a été découverte, les médias n’en ont plus reparlé. D’autres études plus récentes (et plus sérieuses) montrent que plus de la moitié des scientifiques croient qu’il s’agit plutôt de cycles naturels, et que l’humain n’a que peu ou pas d’influence suyr le climat.

        Voici des liens sur ce sujet:

        http://wattsupwiththat.com/2015/03/26/richard-tols-excellent-summary-of-the-flaws-in-cook-et-al-2013-the-infamous-97-consensus-paper/

        http://www.forbes.com/sites/alexepstein/2015/01/06/97-of-climate-scientists-agree-is-100-wrong/2/

        https://rogerhelmermep.wordpress.com/2015/08/02/new-study-destroys-that-97-of-scientists-claim-or-not-as-the-case-may-be/

        http://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/18300-climategate-3-0-university-threatens-blogger-for-exposing-97-consensus-fraud

        http://www.wsj.com/articles/SB10001424052702303480304579578462813553136

        http://www.thegwpf.org/us-meteorologists-split-on-anthropogenic-global-warming/

        http://www.forbes.com/sites/larrybell/2012/07/17/that-scientific-global-warming-consensus-not/

        http://wattsupwiththat.com/2012/07/18/about-that-overwhelming-98-number-of-scientists-consensus/

        http://wattsupwiththat.com/2013/12/10/an-oopsie-in-the-doranzimmerman-97-consensus-claim/

        http://www.friendsofscience.org/assets/documents/97_Consensus_Myth.pdf

        http://www.thegwpf.org/content/uploads/2014/09/Warming-consensus-and-it-critics.pdf

        http://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/18300-climategate-3-0-university-threatens-blogger-for-exposing-97-consensus-fraud

        http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421514002821

        http://notrickszone.com/2014/09/23/spiegel-writes-cooks-97-consensus-claims-are-deceiving-the-public-a-failed-call-to-action/

        http://daviddfriedman.blogspot.be/2014/02/a-climate-falsehood-you-can-check-for.html

        http://m.missoulian.com/news/opinion/columnists/article_6807ccd4-3a8d-11e4-8195-2711ab08722c.html

        http://www.populartechnology.net/2013/05/97-study-falsely-classifies-scientists.html

        http://www.pbl.nl/sites/default/files/cms/publicaties/pbl-2015-climate-science-survey-questions-and-responses_01731.pdf

      • François dit :

        On verse un peu dans les théories conspirationnistes.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Positionnement_de_la_communaut%C3%A9_scientifique_envers_le_r%C3%A9chauffement_climatique

        Je note que beaucoup d’académie nationale ont pris positionnement en faveur du réchauffement.

      • crioux dit :

        Beaucoup d’organismes politisés et gouvernementaux prennent position en ligne avec la position gouvernementale. Normal, leur financement en dépend.

        Ca n’a rien d’une « conspiration », c’est juste que c’est une hypothèse qui fait l’affaire de bien des gens, pusique ça leur permet d’appuyer leur agenda idéologique ou politique, alors ils encouragent cette arnaque, des fois indirectement, même si depuis l’hypothèse est tombé a l’eau scientifiquement parlent. C’est devenu un agenda politique.

        Bien des associations prennet position, mais pouvez-vous nommer spécifiquement des scientifiques qui appuient l’hypothèse réchauffiste par leur nom? Ils sont très rares. Bizarre puisqu’ils sont censé être 97% des scientifiques. Moi je peux vous en nommer tout plein, parmis les plus renommés et des prix nobels. Pourquoi? parce que s’ils sont à la retraite, ou s’ils sont très réputés, ils n’ont plus a craindre de perdre leur job ou leur financement. Beaucoup ont payé cher d’avoir osé parler contre le dogme réchauffiste. Des centaines de milliards sont en jeu.

        Et en passant, Wikipedia n’est pas une source fiable pour tout ce qui concerne le climat. Un activiste était administratuer et a modifié plus de 500 articles Wikipedia en faveur des adeptes du réchauffement, diaboliser les sceptiques et aussi réécrire l’histoire.
        http://blogs.telegraph.co.uk/news/jamesdelingpole/100020515/climategate-the-corruption-of-wikipedia/
        Encore une fois, pas de conspiration, c’est juste un activiste qui a décidé d’utiliser sa position pour favoriser son idéologie.

      • François dit :

        Encore faut-il savoir ce qu’est un scientifique et à partir de quel moment l’avis de la personne est pertinent ou pas. Pour ma part, je reste avec l’opinion des climatologues.

      • crioux dit :

        Roy Spencer: Climatologue:
        http://www.drroyspencer.com/2013/06/still-epic-fail-73-climate-models-vs-measurements-running-5-year-means/

        A part David Suzuki (généticien de mouche à fruits et lobbyiste) Bill Nye (Inbgénieur) Al Gore politicien raté et lobbysite) ou Steven Guilbeault (théologien non diplomé), nommez quelqu’un de crédible qui appuie l’hypothèse réchauffiste.

      • François dit :

        Les académies et sociétés scientifiques ne suffisent pas? Dans un autre article, tu avais posé la même question et tu avais eu une réponses puis tu t’es acharné sur les réponses. Ce n’est pas une position acceptable. On peut et on doit douter mais il y a une manière de la faire. Malheureusement, ce n’est pas le doute que tu prêches mais le déni.

        Les anti-vaccins font la même chose.
        Les conspirationnistes du WTC font la même chose.
        Lors de la dernière épidémie de grippe ont a eu le même genre de discours.

        Jean Jouzel
        James Hansen
        Stephen H. Schneider

        Bon là on va tomber dans une lutte de crédibilité?

      • crioux dit :

        Si tu veux aller de ce côté… Il y a beaucoup plus plus de « deniers »…. Mais les réels deniers, ce sont les réchauffistes, qui refusent de reconnaitre la réalité des observations qui démontrent que l’hypothèse du RCA est fausse.
        S.v.p. n’essaye pas de m’associer aux conspirationnsites, c’est insultant. Le RCA n’est pas une conspiration, c’était une hypothèse scientifique valide au départ (une hypothèse scientifique est une tentative d’explication), mais démolie depuis, mais il y a tellement de groupes qui en profitent qu’ils font tout pour la garder en vie. Je déteste les théories de conspiration et je les démolis (Vaxers, truthers, etc), de la même façon que je démoli le RCA, avec des faits.

        Quelques uns des scientifiques « climato-sceptiques », ou devrait-on dire « climato-réalistes »

        -Freeman Dyson, un des plus grands scientifiques de notre ère.
        -Björn Lomborg, auteur du livre “The skeptical environmentalist”, et du film “Cool it!”
        -Ivar Giaever, prix nobel de physique
        -Vincent Courtillot, Géophysicien
        -Will Happer, physicien
        -Nir Shaviv, physicien (astrophysique et climat)
        -Fred Singer, physicien et professeur émérite en science de l’environnement
        -Kiminori Itoh, PH. D en chimie, expert reviewer au GIEC. A déclaré que le AGW esdt le “worst scientific scandal in [history]”.
        -Ian Plimer, géologue, professeur émérite en sciences de la terre.
        -Patrick Michaels, climatolgue, directeur du CATO
        -Richard Lindzen, physicien spécialisé en science des l’atmopsphère et prof au MIT (un de ceux qui a claqué la porte du GIEC quand il a vu les magouilles)
        -Fritz Vahrenholt, chmiste, politicien et environnementaliste (un ex-contibuteur duy GIEC a ne comprennait pas pourquoi quand il découvrait de erreurs et les signalait que ses commentaires étaient ignorés). Auteur du livre Die Kalte Sonne (The neglected sun).
        -Don Easterbrook, professeur émérite de géologie
        -Tim Patterson, géologue
        -Murry Salby, climatologue
        -Ron Spencer, climatologue, ancien travailleur à la NASA
        -James Lovelock, travaillé à la NASA, auteur de la théorie de Gaïa, (ancien pape de la religion verte, un des fondateurs du mouvement environnementaliste, qui a complètement changé d’idée depuis 2012)
        Patrick Moore, écologiste, ex-fondateur de Greenpeace
        -John L. Casey, Climatologue, consultant à la NASA et Président de Space and Science Research Corporation.
        -Judith Curry, climatologue, diplômée en géophysique et professeure en science de l’aatmophére et des océans.

        Et ça ce n’est que les plus connus et réputés. Ceux qui ont assez de notoriété pour ne pas craindre pour leur job. J’ai eu quelques témoignages de scientifiques que je ne peux pas identifier, qui disaient que s’ils veulent faire du cash, ils n’ont qu’a faire n’importe quel papier insignifiant sur le réchauffement climatique, sinon ils ont beaucoup de difficulté à avoir des fonds, même pour des papiers très sérieux. D’autres qui m’ont avoué avoir vu des scientifiques qui falsifaient les résultats de leur étude, pour que ça corresponde au consensus, et continuer ainsi d’avoir des fonds (dans ce cas-ci c’est au gouvernement du Québec). C’est la raison pourquoi la majorité des scientifiques ne sont pas du côté de l’arnaque, mais n’en parlent pas ouvertement, ils ont besoin de travailler.

        De l’autre côté:
        Jouzel vient d’avouer que la terre se réchauffe de 0,1 degré par 10 ans, naturellement. http://www.bvoltaire.fr/yannsergent/victoire-climato-sceptiques,201138?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=7a9a403938-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-7a9a403938-30594433&mc_cid=7a9a403938&mc_eid=507a82103b
        Hansen est un activiste qui a été « poussé » à la retraite par la NASA parce qu’il utilisait son statut pour faire de la propagande. Il était aussi très impliqué dans la politique. Maintenant il est un activiste écolo anti-toutte a temps plein. Sans compter que toutes ses prédictions ont fait patate. http://wattsupwiththat.com/2009/10/22/a-little-known-but-failed-20-year-old-climate-change-prediction-by-dr-james-hansen/
        Je ne connaissait pas Schneider, mais selon ce qu’en j’en lit, il est très impliqué dans la politique et au niveau du GIEC…Il ne mord pas la main qui le nourrit.

      • François dit :

        Pourtant tu verses dans les théories conspirationnistes à ta façon.

        Mauvais lien. Un gars qui raconte avoir entendue. Et en plus par un vétérinaire. Qu’a-t-il compris exactement? Est-ce réellement ce qu’il pensait ou si la langue lui a mal tourné dans la bouche. Je crois que cela ne reflète pas son discours. Moi, à ta place j’aurais écarté ce lien faute de crédibilité.


        http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/environnement/article/rechauffement-climatique-nous-sommes-dans-une-progression-sans-equivoque-703377

        Je note que j’ai fait l’effort de me limiter aux climatologues mais pas toi. Probablement par manque de nom.

        Je note également que tu attaques mes références pourtant très crédibles. Pour Schneider, tu vas même jusqu’à faire un procès d’intention.

        Pour ton histoire de scientifique qui fraude. Hélas, il y en a partout.
        Pour tes scientifiques qui t’on contacté: Qu’est-ce qu’un scientifique? Dans quel domaine? Comment as-tu vérifier leur identité et leurs dires. C’est un peu plus compliqué que de simplement lancer une bombe dans un blogue. Si tu veux que ce soit crédible alors il faut aller plus loin que cela.

        Je me rappelle de journalistes qui cherchaient un scientifique dans le nucléaire et il l’avait rencontré sur le trottoir pour le passer au téléjournal. Par la suite on a su que c’était bidon et que le gars ne connaissait rien.

      • crioux dit :

        Il n’y a pas de théorie de conspiration. Ce n’est qU’une façon pour certain en manque d’argument d’attaquer les sceptiques. La réalité est qu’il y a eu une hypothèse scientifique d’émise. Ce qui est normal en science. Sauf que comme cete hypothèse faisait l’afafire de beaucoup, il y a eu une usurpation de la science a des fins politiques et idéologique. Ce qui n’est pas normal, c’est qu’une fois que l’hypothèse est contredite par les observations et les faits, elle devrait être abandonée.
        Mais il y a trop d’argent et de politique qui y sont mêlés, alors la fausse hypothèse qui n’a plus rien de scientifique reste encore artificiellement en vie. Non pas à cause d’une conspiration centralisée, mais parce que plein de petits (et plus grands) groupes qui en profitent font des pressions et des manipulation chacun de leur côté. Voir a ce sujet: https://crioux.wordpress.com/2012/02/07/agendas/

        Pour ce qui est des scientifiques, ça a été amplement documenté, des scientifiques qui perdent leur emplois, ou qui doivent arriver avec la « bonne » conclusion s’ils veulent continuer à recevoir des fonds de recherche. C’est le problème depuis quelques décennies que c’est principalement le gouvernement qui contrôle les fonds pour la recherche, ça devient très politisé.

        J’ai cité quelques infos, mais je ne peut pas aller plus loin parce que c’est gens ne veulent pas être reconnus. Si vous travaillez ou avez des contacts dans le domaine de le recherche scientifiques, vous sauriez de quoi je parle. Mais pas besoin de ces cas spécifiques au Québec
        Il y a amplement de cas qui ont été plus médiatisés:
        http://www.examiner.com/article/wolfgang-warner-publishes-climate-skeptic-s-paper-loses-job
        http://collegemisery.blogspot.ca/2012/06/professor-fired-after-expressing.html
        http://dailycaller.com/2012/06/20/professor-fired-after-expressing-climate-change-skepticism/
        http://www.climatedepot.com/2014/06/12/fired-for-diverging-on-climate-progressive-professors-fellowship-terminated-after-wsj-oped-calling-global-warming-unproved-science/
        http://www.spiegel.de/international/world/climate-scientists-mixed-over-controversy-surrounding-respected-researcher-a-971033.html

      • francois dit :

        SVP Arrêtez d’utiliser votre graphique avec l’optimum médiéval. Il n’y a eu un impact que dans l’hémisphère nord et si cela se trouve c’était moins chaud qu’aujourd’hui.

        L’hypothèse du volcanisme n’a pas été réfuté. Il y a eu de très grosses éruptions relativement rapproché. Le climat n’aurait pas eu le temps simplement de se replacer. Mais c’est une hypothèse comme tout ce qui est science.

      • crioux dit :

        L’optimum médiéval et le little ice age ont été ressenti partout dans le monde:
        http://pages.science-skeptical.de/MWP/MedievalWarmPeriod.html
        Et il était plus chaud qu’aujourdhui. A cette époque les vikings avaient colonisé le Groenland et les anglais cultivaient la vigne dans le centre de l’angleterre…

        Pour le little ice age, on parle d’une période de près de 400 ans. Une éruption volcanique affecte le climat un an ou deux.

      • francois dit :

        De la vigne, il en pousse encore en Angleterre, 1000 ans plus tard.
        Il est faux de prétendre que les vikings ont « colonisé » le Groenland. L’estimation est une population de 3000 habitants vivants sur les bords du Groenland car les glaciers étaient à 20 km à l’intérieur. Les arbres étaient minuscules et il fallait approvisionner la colonie par bateau. Quand les glaces de mers sont revenues, les bateaux n’ont pu continuer à approvisionner les quelques habitants qui ont resté… Je n’imagine pas le destin. Le terme Greenland était bien plus une forme de Marketing que la réalité.

        Il est faux également de prétendre que cela a été ressenti partout dans le monde car il y a eu des endroits sur terre où il aurait fait plus froid D’ailleurs votre graphique indique « Northern Hemisphere ». Cela n’a pas été un réchauffement global mais « local ».

      • crioux dit :

        Il y avait la culture de la vigne et ils faisaient du vin en angleterre durant l’époque médiévale, et avant ça a l’époque romaine (Deux périodes plus chaudes que maintenant), mais pas durant le little ice age ni les « Dark Ages ».

        Le lien que je t’ai fourni montre des optimum médiéval et des little ice age partout sur la planète et non pas seulement « localement ». Mais ça ne fait pas l’affaire des réchauffistes qui veulent absolument détruire l’optimum médiéval, qui contredit toute leur arnaque. Comment faire peur au monde en leur disant qu’il fait plus chaud que jamais, que c’est « dangereux » et que c’est leur faute, si dans le passé s’il y a eu des périodes passées plus chaudes et prospères naturellement.

        Déjà en 1995, certains exprimaient le désir d’effacer cette période gênante:
        The existence of the MWP had been recognized in the scientific literature for decades. But now it was a major embarrassment to those maintaining that the 20th century warming was truly anomalous. It had to be « gotten rid of. »

        Source: http://epw.senate.gov/hearing_statements.cfm?id=266543

        Et même en Antarctique:
        http://scienceandpublicpolicy.org/images/stories/papers/originals/medieval_warm_period.pdf

      • Francois dit :

        On est loin de la science. Un graphique sans référence sérieuse.
        En quoi ce graphique démontre-t-il qu’il n’y a pas de réchauffement?
        En quoi ce graphique démontre que le CO2 n’est pas en cause?

      • francois dit :

        Pour les cycles solaires, à ma connaissance toutes les hypothèses ont été réfutés. Aucune ne tient la route. Si la terre était platte et noire l’écart entre le maximum d’activité et son minimum serait de 1w/m2. Mais puisque ce n’est pas le cas, il faut parler de 0,2 w/m2

        Le CO2 a un impact plus grand que 0,2 w/m2.

        En 2009, l’activité solaire était à son plus bas depuis 2013 et il a fait très chaud sur terre.

      • crioux dit :

        Va relire les études. Les cycles solaires est l’hypothèse la plus crédible a ce moment, et contrairement a celle du CO2 qui est complètement a côté de la track (toute les prédictions basées dessus ont échoué) , l’hypothèse des cycles solaires et capable d’expliquer toutes les variations passées, a commencer par le Little Ice Age

  5. Francois dit :

    Ceux-là tu les critiques déjà!
    Je parle de recherche scientifique. Tu cites un scientifiques qui n’a rien publié en matière de climat et va faire des affirmations sans preuves. Si on fouille en arrière on s’aperçoit que c’est Exxon qui finance. Avouons que pour la crédibilité on repassera.

    Si au moins ton gars avait publié en matière de climat. S’il avait des preuves, des arguments scientifiques publiés à montrer. Il n’a rien.

    • crioux dit :

      Tu iras dire ça à Steven Guilbeault, David Suzuki et Al Gore…

      • BenoitG dit :

        Encore un beau spin de ta part… François parle spécifiquement de scientifiques actifs et tu compares avec des vulgarisateurs… A-t-on déjà dit que Ted Cruz est un scientifique? Bin non!

        La grande majorité des scientifiques de cette liste n’ont aucune crédibilité à critiquer la science climatique. Un bel exemple: Vincent Gray. Ce Dr Gray, né en 1922 (!), expert en chimie des bombes incendiaires, critique le GIEC et la science climatique. Mais sa connaissance du sujet est aussi élevée que la mienne et la tienne. Aucune publication scietifique depuis des lunes et surtout en pas en climatologie. Bref, un bel appel à l’autorité…

      • crioux dit :

        Tu dis toujours exactement la même chose que ton pote François
        Tu ramène toujours le même argument ridicule « il faut qu’il ait publié un article dans le domaine du climat ».
        Quand on sait que le processus de publication et de peer-review a été corrompu et ne signifie plus rien, que les réchauffistes bloquent des publications sceptiques et se « peer-review » entre-eux.
        Aussi par exemple un scientifique qui travaille depuis des années a collecter et colliger les données de température par satellite, c’est important, mais ça ne compte pas comme un « article peer-review ». Un professeur émérite qui a travaillé sur le climat tout sa vie, s’il n’a pas publié depuis des années, son opinion devient nulle?
        L’Appel a l’autorité c’est pas de dire tu n’as pas le bon diplôme, alors ce que tu dis n’est pas vrai?
        La climatologie est une science jeune et très politisée, et aussi composées de centaines de spécialités, de la chime, la physique, l’astrophysique, la géologie, la statistique, la paléontologie, la météorologie, la modélisation informatique etc…
        Alors l’opinion d’un chimiste qui dit que le CO2 n’a pas un effet de serre aussi important ou d’un astrophysicien qui pointe les cycles solaires comme facteur principal des variations climatiques est tout aussi valide.

      • Francois dit :

        Réchauffiste? Si je suis partisan de la terre ronde, suis-je un rondiste?

        Si son opinion est d’expliquer la chimie alors oui, Si son opinion est d’expliquer le réchauffement alors non.

        Le fait de dire qu’une science est jeune est une belle manière de la discréditer. Il y a une communauté de climatologue et leurs connaissances englobes tous ces domaines. Si une chose est découverte alors qu’il trouve une revue sérieuse pour la publier.

        Si ce n’est pas publié et que ce n’est pas cité alors cela n’existe pas. C’est tout!

      • crioux dit :

        Si tu crois sérieusement qu’un climatologue peu comprendre en profondeur tous les domaines nécessaires pour comprendre un dossier si complexe, tu es dans le déni. La plupart qui se disent climatologues, ne sont spécialisés quand dans un ou deux domaines, comme la plupart des autres scientifiques.

        Ton aveuglement à tout ce qui ne correspond pas à ta définition restreinte est en bonne partie responsable de ta vision biaisée du dossier climatique. Ou vice versa, ta vision biaisée fait que tu ne veux pas voir ce qui la contredit.

      • Francois dit :

        Ton texte pourrait aisément être inversé pour que ce soit toi le fautif. Moi, avant de prendre une orientation, je regarde si une chose a été publié, réfuté ou simplement critiqué.

      • crioux dit :

        C’est ce que tu dis….
        La différence c’est que moi ça fait 20 ans que je suis le dossier. Et depuis 20 ans j’ai vu l’évolution. Au début j’était indécis j’ai regardé chaque côté. j’y ait même crua cette arnaque pendant un certain temps, mais plus j’y regardais les faits plus les évènement se déroulaient (prédictions fausses (pôles, température etc..), scandales de manipulation etc..) plus ça confirmait que l’hypothèse du CO2 était mauvaise. Ca ne pouvait être qu’autre chose. Certaines hypothèses sur les cycles naturels et les cycles solaires ont fait surface, et depuis ce temps, ce qu’elles prédisent se confirme, alors que plus ça va plus les prédictions basées sur le CO2 sont démontrées fausses. Il faut être aveugle pour le pas le voir.
        Modèles informatiques basés sur le CO2 versus la réalité:

        Toutes les prédictions réchauffistes ont été fausses (fonte des pôles, hausse dramatique du niveau des océans, etc..) Pour compenser leur erreurs et cesser d’avoir l’air fou, ils font maintenant leur prédictions pour dans 100 ans..
        Pendant ce temps l’hypothèse des cycles solaires avait prédit la fin du réchauffement et même un refroidissement à venir, qui devrait commencer d’ici quelques années au plus tard. Quand le refroidissement va arriver, est-ce que tu vas encore dire que c’est la faute de l’humain?

      • Francois dit :

        De mémoire, l’une des hypothèse, est que s’il y a refroidissement cela ne sera pas suffisant pour annuler le réchauffement. On verra les recherches se poursuivent. Si tu as des références solides et sérieuses à proposer, je suis preneur.

        Et toi s’il n’y a pas de refroidissement, vas-tu virer ton manteau de bord?

        À mon avis, faire des prédictions climatiques sur 100 ans est correct. Ton graphique est bien jolie mais il vient d’où? Qui l’a produit?

        L’hypothèse CO2 est toujours celle retenu. Il y a en masse de publication là-dessus. Le GIEC a sorti en masse d’étude, valider par les associations scientifiques, par les gouvernements.

      • crioux dit :

        Origine du graphique : Roy Spencer: Climatologue ayant travaillé à la NASA, responsable des mesures de température par satellite UHA.

        L’hypothèse du CO2 est celle retenue par les politiciens. Parce que ca leur donne pouvoir et argent.

      • Francois dit :

        Du drôle de monde…

        « Spencer is a signatory to An Evangelical Declaration on Global Warming, which states that « We believe Earth and its ecosystems—created by God’s intelligent design and infinite power and sustained by His faithful providence —are robust, resilient, self-regulating, and self-correcting, admirably suited for human flourishing, and displaying His glory. Earth’s climate system is no exception. Recent global warming is one of many natural cycles of warming and cooling in geologic history. ». He believes that most climate change is natural in origin, the result of long-term changes in the Earth’s albedo and that anthropogenic greenhouse gas emissions have caused some warming, but that its warming influence is small compared to natural, internal, chaotic fluctuations in global average cloud cover. This view contradicts the scientific consensus that « most of the warming observed over the last 50 years is attributable to human activities ».  »

        In TCS Daily, Spencer wrote, « Twenty years ago, as a PhD scientist, I intensely studied the evolution versus intelligent design controversy for about two years. And finally, despite my previous acceptance of evolutionary theory as ‘fact,’ I came to the realization that intelligent design, as a theory of origins, is no more religious, and no less scientific, than evolutionism. In the scientific community, I am not alone. There are many fine books out there on the subject. Curiously, most of the books are written by scientists who lost faith in evolution as adults, after they learned how to apply the analytical tools they were taught in college. » In the book The Evolution Crisis, Spencer wrote, « I finally became convinced that the theory of creation actually had a much better scientific basis than the theory of evolution, for the creation model was actually better able to explain the physical and biological complexity in the world. […] Science has startled us with its many discoveries and advances, but it has hit a brick wall in its attempt to rid itself of the need for a creator and designer. »

        « L’hypothèse du CO2 est celle retenue par les politiciens. Parce que ca leur donne pouvoir et argent. »
        J’espère que tu rends compte qu’un commentaire comme celui-là est digne du conspirationnisme.

        Je supposes que c’est tiré de l’étude « The role of remote sensing in monitoring global bulk tropospheric températures » mais je n’y ai pas accès en lecture.
        http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/01431161.2010.517803
        Elle n’a pas été cité souvent dans la littérature.

        Le graphique tel que présenté ne semble pas repris par des sites scientifiques. Si on fait une recherche on s’aperçoit que ton site l’utilise à plus soif.

        Ton graphique n’est pas daté mais j’en ai trouvé un autre de 2014.
        https://www.quora.com/Climate-Change-and-Global-Warming-in-2014-15/What-do-people-think-about-former-NASA-climatologist-Dr-Roy-Spencers-assertion-that-95-of-global-warming-climate-models-are-exaggerated

        Il est étrange d’avoir des graphiques aussi différent. Celui de 2014 démontre un réchauffement. Moindre mais existant.

        Une hypothèse pouvant expliquer pourquoi ce graphique est si peu cité dans la littérature hors climato-sceptique.

        http://blog.hotwhopper.com/2014/02/roy-spencers-latest-deceit-and-deception.html

        Ce document me semble intéressant bien que je l’ai seulement survolé.
        http://www.climatechange2013.org/images/report/WG1AR5_TS_FINAL.pdf

      • crioux dit :

        Donc parce qu’un scientifique a des croyances religieuses, il a automatiquement tort?
        Einstein et Newton?

  6. jean-luc dit :

    C’est un quatre pour un dans l’article que je te réfère:

    1) Ça montre comment F. Dyson est mal renseigné

    2) Même chose pour A. Watts et R. Linden

    3) La non-pause du TMAG depuis 1998 et son augmentation régulière depuis 1960;

    4) et 2015 qui va dépasser les records;

    https://tamino.wordpress.com/2015/12/26/richard-lindzen-limited-understanding/

    • crioux dit :

      Dyson est un des plus grands scientifiques de notre ère, sûrement mieux renseigné que toi.
      Lindzen est un professeur émérite des sciences de l’artmosphère, sûrement mieux renseigné que toi.
      Anthony Watts est météorologue, sûrement mieux renseigné que toi.

      Il y a une pause depuis 1998, c’est un fait. La seule étude qui dit le contraire est celle du NOAA, les mêmes qui sont sous enquête pour avoir arrangé les données pour avoir une étude « sans pause » à temps pour le COP21….

      2015 est une anné El Nino, toute comme 1998, il est probable qu’elle soit un peu plus chaude, mais ça va redescendre après. El Nino est un phénomène cyclique, qui n’a rien a voir avec l’activité humaine, ni le CO2.

  7. jean-luc dit :

    Votre idole A. Watts n’est pas météorologue, il n’a pas le diplôme qu’il n’a pas complété. Il est seulement annonceur météo.

    Freeman Dyson n’ont plus n’est pas spécialiste du climat. Il a toujours aimé déclaré qu’il était à contre courant. Certains de ces collègues du MIT qui eux sont dans le domaine du climat considère que c’est un vieux grincheux qui n’y connait pas grand chose aux questions climatiques (voir la lettre qu’ils ont rédigées).

    Lindzen aussi est à la retraite si je ne me trompe pas. En général les jeunes chercheurs PH.D. font les changements en science, les nouvelles découvertes. Tamino est assez bien renseigné en science du climat et beaucoup plus que toi et il dit que Lindzen est dans le champs (connaissance limité) si tu as bien lu l’article que je t’ai référé.

    2015 va battre le record de 1998 assez facilement.

    Mais tu sembles oubliés que 1998 n’est plus considéré l’année la plus chaude depuis longtemps et qu’elle a été battu par 2014, 2010 et 2005. Dans la plupart des classements elles se retrouvent au 4e rang et moins. De plus 97 avait été « Froide » par rapport à 98 faisant en sorte que 98 sortait du lot à l’époque et que certain ont pensé qu’il y aurait une pause. Je ne vois pas ou tu vas pêcher une tendance à la baisse à venir quand depuis 1960 TMAG est à un taux constant d’augmentation de 0,16 C / décennie, que les cinq dernières années sont les plus chaudes de n’importe quel groupe de cinq ans (depuis 1880) et que 2014 va dorénavant se retrouver au 2e rang après 2015 (à confirmer dans les prochains jours). Deux ans de records de suite on a pas vue cela souvent. je te rappel que les quatre organismes qui suivent le TMAG sont d’accords.

    Donc en conclusion je suis mieux renseigné que TOI ! puisque je me renseigne ailleurs que sur des sites de climato-septiques…

    • crioux dit :

       » tu sembles oubliés(sic) que 1998 n’est plus considéré(sic) l’année la plus chaude depuis longtemps et qu’elle a été battu(sic) par 2014, 2010 et 2005.  »

      Non 1998 reste encore la plus chaude enregistrée depuis la fin du Little Ice Age (mais il y a eu des températures plus chaudes avant).
      La seule facon de fabriquer des « records » après 1998 a été en ignorant les données satellite (RSS et UHA) et utilisant des données thermométriques biaisées et « ajustées » et calculer ces records en centièmes de degrés alors que la marge d’erreur est dans les dixièmes.
      http://woodfortrees.org/plot/rss/from:1998/plot/uah/from:1998

      Voici un exemple de donnée thermométique biaisée utilisé pour fabriquer des « records »:

      Alors non tu ne connais pas bien le sujet.

      En plus tu oses utiliser le vieux truc de 1880…
      1880 c’est la fin du little ice age, une des périodes les plus froides depuis 8000 ans…

      C’est tout a fait NORMAL et naturel que ça se soit réchauffé ensuite, ça n’a rien à voir avec l’activité humaine.

      • jean-luc dit :

        En 2015 les points que tu amènes ont été discuté amplement sur ton blogue si tu t’en souviens bien.

        En plus ta reconstruction n’est pas vraie. depuis 1995 il y en eu d’autres beaucoup plus précises et Globale surtout. Il est grandement temps pour toi de te mettre à jour sur ce sujet.

        Dans le domaine de la climatologie et de l’évaluation de la température globale il est démontré depuis quelques années que les ilots de chaleur n’ont pas d’effet sur la valeur du TMAG. Informe toi comme il faut !!

        Dernier point les satellites n’évaluent pas le TMAG au niveau du sol. C’est par des mesures indirectes que les satellites évaluent la température. Est-ce que c’est une bonne façon d’évaluer la température… ? je n’en suis pas convaincu.

        39 000 stations météos répartient partout dans le monde qui mesurent en continue la température contre un satellite qui prend une mesure moyenne pour un carré (et une épaisseur de l’atmosphère) à quelle fréquence, tu vas me faire croire que c’est plus précis ? Il va falloir que tu te lèves de bonne heure pour me faire gober cela !

      • crioux dit :

        Continue de penser si tu veux que des stations météo qui ne couvrent qu’un infime partie de la surface peuvent mesurer la moyenne de la température de la surface du globe au centième de degré près.
        Tu aurais avantage a te renseigner sur la méthode utilisée pour les mesures par satellite.

      • BenoitG dit :

        Encore le graphique trafiqué de Davis Archibald?

        Pourquoi ne pas prendre directement de le graphique de Schönwiese?

    • crioux dit :

      Quel Truc? C’est toi qui en utilise un en sélectionnant ces dates
      Il y a 2 trucs utilisés par les réchauffsites: prendre 1880 comme date de référence, alors que 1880 est la fin du Little Ice age, une des périodes les plus frodies depuis 8000 ans, donc normal que ça se réchauffe un peu ensuite, et l’autre est de prendre les données entre 1975 et 1998, parce que c’est la seule période ou la température ET le CO2 augmentent en même temps….

      Depuis 1880 (depuis la fin du little Ice age), il y a eu une période chaude qui s’est terminé entre vers 1940, puis une période froide entre 1940 et 1970, puis une période chaude entre 1975 et 1998, puis un plateau avec une légère tendance au refroidissement depuis 1998 (donc aucun réchauffement depuis 1998, tel que démontré par le graphique que tu cites). Ce sont des cycles naturels, rien à voir avec le CO2 ni avec l’humain, sinon ça aurait été une hausse progressive et continue.

      • jean-luc dit :

        1940 à 1970 est plus chaude que 1910 à 1940 c’est cela la réalité.

        1970 à 2000 est plus chaude que les deux autres périodes de 30 ans.

        il n’y a que toi qui dit que Tmag et concentration en CO2 atm. doivent suivre une régression linéaire parfaite. le climat de la terre est beaucoup plus complexe qu’un système à deux variables.

        Il faut se souvenir que dans les années 40-50 il y a eu un boum industriel et beaucoup d’usine de charbon émettait également du smog et des aérosols en grande quantité qui limitait l’évolution de la température.

      • crioux dit :

        Au risque de me (re)répéter, il est NORMAL que ça se soit réchauffé depuis 1880, parce que 1880 c’est la fin d’une des périodes les plus froides depuis 8000 ans. Personne ne conteste qu’il y a eu un réchauffement depuis. Ce sont des cycles NATURELS. Mais aujourd’hui, nous sommes à la fin de ces cycles. Il n’y a plus de réchauffment, et là on s’en va vers un refroidissement.


        Et invoquer la pollution post-1940 est ridicule pour expliquer un refroidissemement, puisque ce type de pollution (particules fines) il y en a eu de façon exponentielle depuis, alors on aurait du geler entre 1975 et 1998.

      • BenoitG dit :

        Les plateaux ne contredisent pas la théorie. Il en a toujours eu avant celui-ci.

      • crioux dit :

        L’hypothèse réchauffiste: plus de CO2 = plus de chaleur.
        Il n’y a rien dans leur hypothèse qui explique les plateaux, alors que l’hypothèse des cycles naturels solaires et océaniques les explique très bien.

      • BenoitG dit :

        La théorie dit aussi que d’autres facteurs influencent les températures, comme les cycles solaires…

      • crioux dit :

        C’est pas ce que disent la majorité des réchauffistes ni le GIEC, ils refusent de dire que ça puisse être les cycles solaires.

      • BenoitG dit :

        Tu sais sans doute que ton affirmation est totalement fausse.

        Dans son rapport de 2007, le GIEC disait que « les causes de l’évolution du climat sont les variations de la concentration de GES et d’aérosols dans l’atmosphère, de la couverture végétale et du rayonnement solaire modifient le bilan énergétique du système climatique. » p. 5

        puis, en page 38, il est indiqué que le forçage radiatif attribué au rayonnement solaire est de +0,12 [+0,06 à + 0,30] W/m2.

        par contre, « l’activité volcanique et solaire aurait probablement dû refroidir le climat  » (p.39) dans les 50 dernières années, conformément aux données disponibles, comme ici:
        http://woodfortrees.org/plot/pmod/from:1950/plot/pmod/trend

      • crioux dit :

        C’est ce que je dis, quand on lit les rapprot du GIEC, il disent que les cycles solaires ont un impact insignifiant, et que le CO2 a un impact majeur. Alors que c’est l’inverse dans les faits.

        La graphique que tu postes poste a confusion. En fait, les cycles ont été haut, donc il y a eu réchauffement, puis le cycle actuel (24) et le prochain (25) sont de plus en plus faibles, donc pause (et bientot refroidissement)
        La ligne verte ne signifie rien dans ce cas-ci, parce que pris hors contexte, et en pointant le haut d’un cycle avec le plus bas d’un autre cycle. C’est pas correct comme façon de faire, puisque le cycle 24 a remonté (même s’il est plus faible que le 23) et bizarrement les données semblent arrêter en 2012…. Le cycle 24 a remonté depuis:

      • BenoitG dit :

        Ton propre graphique montre clairement que le soleil ne peut représenté la cause du réchauffement, puisqu’il est en baisse, comme forçage radiatif, depuis au moins 50 ans.

        http://woodfortrees.org/plot/sidc-ssn/from:1950

        Comment un forçage en perte d’importance relative peut-il être l’explication du réchauffement?!?

      • crioux dit :

        Il ne s’agit pas d’une relation directe immédiate, les océans servent de tampons.

    • BenoitG dit :

      Pourtant, ce graphique, que tu utilises ad nauseam:

      https://crioux.files.wordpress.com/2015/02/koelle33.gif?w=675&h=390

      ne semble pas tenir compte du facteur tampon dont tu parles… la relation est très directe, non?

  8. jean-luc dit :

    tu dis : Il n’y a rien dans leur hypothèse qui explique les plateaux, alors que l’hypothèse des cycles naturels solaires et océaniques les explique très bien.

    c’est faux , les alarmistes savent que le climat de la terre est principalement dirigé par les océans et que les cycles océaniques dirige l’évolution de la température atmosphérique. ils savent que prendre 1998 comme années de début d’une période c’est du cherry picking.

    Toi tu fais du biorythme avec une seule reconstruction des températures passées …. ça ressemble à de l’astrologie

    • crioux dit :

      JAMAIS dans les prédictions réchauffistes ils n’avaient vu venir le plateau depuis 1998..

      • BenoitG dit :

        Des plateaux, il y en a toujours eu. Il est ridicule de prétendre qu’il y en aura pas d’autres… L’évolution des températures ne suit pas, et ne suivra jamais une tendance linéaire.

        Est-ce que le plateau entre 1950 et 1980 était une preuve contre l’hypothèse du RCA?

      • crioux dit :

        C’est pourtant ce que disaient tous les alarmistes et les politiciens, avant que le plateau n’arrive et qu’ils cherchent des excuses…
        http://hockeyschtick.blogspot.ca/2014/11/updated-list-of-64-excuses-for-18-26.html

        Est-ce que les températures passées plus élevées alors qu’il n’y avait pas de variation significative du CO2 ne contredisent pas l’hyptohèse du RCA?

      • BenoitG dit :

        Les alarmistes disaient que les températures suivaient une tendance linéaire?!?

        Come on! Peux-tu supporter cette affirmation?

      • crioux dit :

        Come on! Faut faire du révisionnisme pour oser dire le contraire. Aucun n’avait vu venir la pause, et ils ont nié que la pause existait pendant 18 ans, avant d’être finalement obligé de reconnaitre qu’elle existe.

        Si on commencait par un de ceux par qui ça a commencé, un de ceux qui a presque fondé le mouvement environnementaliste. James Lovelock:
        « billions of us will die and the few breeding pairs of people that survive will be in the Arctic where the climate remains tolerable [by the end of the 21st century] »
        Qui s’est ravisé en 2012 et est devenu sceptique:
        « The problem is we don’t know what the climate is doing. We thought we knew 20 years ago. That led to some alarmist books – mine included – because it looked clear-cut, but it hasn’t happened; »

        « The climate is doing its usual tricks. There’s nothing much really happening yet. We were supposed to be halfway toward a frying world now, »

        « The world has not warmed up very much since the millennium. Twelve years [since 1998] is a reasonable time … it (the temperature) has stayed almost constant, whereas it should have been rising – carbon dioxide is rising, no question about that »

      • BenoitG dit :

        Encore une fois, tu n’es pas en mesure de supporter tes arguments… c’est malheureux.

        Les températures n’ont jamais suivi une tendance en ligne droite et constante. Prétendre le contraire est ridicule. Les prétentions des réchauffistes consistent à dire que les températures devraient varier entre tel et tel degré d’ici 2100. Point. Évidemment, on peut s’attendre à cette « progression » se fasse tel qu’elle s’est toujours faite, c’est-à-dire en suivant une courbe non-linéaire…

      • crioux dit :

        Récemment ils ne sont mis à faire des prédictions pour 2100, parce que toutes les prédictions qu’ils avaient faites avant étaient pour un temps plus court et ce sont toutes avérées fausses.

      • BenoitG dit :

        «Récemment ils ne sont mis à faire des prédictions pour 2100, parce que toutes les prédictions qu’ils avaient faites avant étaient pour un temps plus court et ce sont toutes avérées fausses.»

        C’est faux, et je te l’ai dejà mentionné ici:
        https://crioux.wordpress.com/2015/05/12/22-verites-qui-derangent/
        commentaire du 06/07/2015 à 14:18

        Je disais que depuis 1990 que le GIEC fait des projections pour 2100, donc pratiquement depuis le début. Tu peux toujours prétendre le contraire, mais les preuves sont dans les rapports du GIEC.

      • crioux dit :

        Le GIEC a déjà prédit que les glaciers de l’Himalaya seraient disparus en 2035, pour ensuite se retracter.

      • BenoitG dit :

        Beau spin… encore.

        De plus, ils ne se sont pas rétracté, comme tu le prétends, mais ont affirmé qu’il s’agissait d’une coquille de transcription. Nuance.

        Donc, les plateaux sont-ils des preuves hors de tout doute que le réchauffement est terminé? Ou sont-ils simplement le reflet de la réalité des températures, c’est-à-dire une suite de courbes non-linéraires?

      • crioux dit :

        Tu as cru ça? Non ce n’était pas une « coquille », c’était des prédictions basées non pas sur de la science, mais sur des observations prise dans un journal d’activistes écolos (WWF), qui eux se basaient sur un seul article démontré par la suite scomme très mal foutu.
        C’est un scandale de plus (himalayagate) parmis les multiples scandales réchauffistes.

        http://www.theguardian.com/environment/2010/jan/20/himalayan-glaciers-melt-claims-false-ipcc

        http://utsavmaden.com.np/blog/himalaya-gate-the-himalayan-glacier-melt-fiasco/

      • BenoitG dit :

        Pourquoi ne fais-tu pas simplement répondre à ma question au lieu de changer de sujet?

      • crioux dit :

        J’ai pas à répondre à chacune de tes questions. J’ai déjà répondu a tes questions maintes fois et tu reposes toujours les mêmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :