Déclin le plus rapide de l’activité solaire depuis la dernière ère glaciaire

Le UK MET office a publié une étude qui suggère que l’activité solaire est actuellement en chute libre, à une vitesse de déclin jamais vue depuis 9300 ans. Cette étude augmente les chances qu’on se retrouve avec une situation comme le Minimum de Maunder d’ici 2050 allant jusqu’à 20% (en 2010, les estimations étaient de 8%). Le minimum de Maunder était une période de faible activité solaire qui a très probablement causé la période froide du petit âge de glace (entre 1550 et 1850).

Figure 1: Variations in solar forcing for Total Solar Irradiance (W m−2) and ultraviolet irradiance in the 200–320 nm spectral band (W m−2) relative to the mean of the repeated cycle in CTRL-8.5 for (a) CTRL-8.5 (black), (b) EXPT-A (blue) and (c) EXPT-B (red). The value of this mean is 1,366.2 W m−2 for TSI and 27.4 W m−2 for the ultraviolet band.

The past few decades have been characterized by a period of relatively high solar activity. However, the recent prolonged solar minimum and subsequent weak solar cycle 24 have led to suggestions that the grand solar maximum may be at an end. Using past variations of solar activity measured by cosmogenic isotope abundance changes, analogue forecasts for possible future solar output have been calculated. An 8% chance of a return to Maunder Minimum-like conditions within the next 40 years was estimated in 2010 (ref. 2). The decline in solar activity has continued, to the time of writing, and is faster than any other such decline in the 9,300 years covered by the cosmogenic isotope data1. If this recent rate of decline is added to the analysis, the 8% probability estimate is now raised to between 15 and 20%.

Pour plus de détails:
http://www.nature.com/ncomms/2015/150623/ncomms8535/full/ncomms8535.html

5 commentaires pour Déclin le plus rapide de l’activité solaire depuis la dernière ère glaciaire

  1. Ça rejoint les observations de Brigitte Vanm Vliet Lanoë, glaciologue réputée qui dans son livre ‘La planète des glaces a comme Épilogue : . «Vers une englaciation et une aridification croissantes à long terme»

    En voici un extrait publié par mon ami feu Yvon Dionne avec la permission de l’auteure.

    http://www.yvondionne.org/vliet-lanoe.html

  2. BenoitG dit :

    Moi, mon passage préféré de cet étude est le suivant:

    «As a result of the decrease in solar irradiance, both experiments show widespread cooling with respect to CTRL-8.5 (Fig. 2). The relative annual global mean near-surface temperature change for the period 2050–2099 is a cooling of 0.13 and 0.12 °C for EXPT-A and EXPT-B, respectively. This offsets or delays the global warming trend by ~2 years and is small compared with the modelled global warming. This is consistent with other recently published results3, 4, 5, 6, 7, which indicate that any change in global mean temperature due to a future prolonged solar minimum would do little to substantially offset or delay the warming due to projected increases in long-lived greenhouse gases.»

    Contrairement à ce que Fernand Trudel mentionne, il est très clairement écrit le très peu d’influence sur le climat que provoquera ce ralentissement, pourtant important, de l’activité solaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :