Etude sur la variabilité naturelle depuis 8000 ans

Dr. Philip Lloyd, un physicien, climatologue et ancien auteur principal au GIEC a examiné les données de températures à partir de carotte de glace, allant jusqu’à 8000 ans en arrière.

La conclusion est que les variations actuelles (le « réchauffement ») est à l’intérieur de la variabilité naturelle.
C’est à dire que dans le passé, les température ont varié naturellement (cycle de refroidissement/réchauffement) de façon semblable aux variation que nous avons vécu au 20e siècle. Mêm s’il ouvre la porte en disant que peut-être une partie du réchauffement pourrait être dues aux gaz a effet de serre, il indique qu’il y a une très forte probabilité que la majorité serait due à une variation naturelle.

le GIEC dit qu’il y a eu un réchauffement de 0,85 degré depuis 1880 [date bien choisie puisqu’il s’agit de la fin du petit âge de glace, une des péridoes les plus froides depuis 8000 ans], et en conclue que c’est majoritairement la faute de l’humain, surtout due à la combustion d’énergie fossile et la déforestation.

Si les résultats de Lloyd se confirment, le GIEC devra reviser combien de « réchauffement » est du à l’humain.
En plus, l’estimée du GIEC de 0,85 degré est en deça de la dérivation naturelle depuis 8000 ans selon les résutlats de Lloyd. Donc le réchauffement « apocalyptique » actuel serait tout à fait dans la normale des températures depuis la fin de la dernière ère glaciaires.

L’étude de Lloyd ouvre un débat plus large: combien de réchauffement est attribuable à l’activité humaine ou à la nature? Les résulats de Lloyd et ce que dit le GIEC sont complètement opposés

Quand on sait maintenant qu’il n’y a plus aucun réchauffement depuis 1998 (tel que démontré par les datasetS satellites RSS et UHA), malgré une hausse du CO2, on peut se poser de sérieuses questions sur l’influence humaine et du CO2 sur le climat.

Source:
http://multi-science.atypon.com/doi/abs/10.1260/0958-305X.26.3.417

2 commentaires pour Etude sur la variabilité naturelle depuis 8000 ans

  1. Nos verdoyants ont de quoi verdir de honte…

  2. Y a de quoi faire un enterrement de première lors de la prochaine rencontre du GIEC à Paris. Et dire que notre premier minus Couillard se fait un honneur d’y être.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :