Coupures et opinion publique

Toujours le même vieux truc avec les organismes qui dépendent de l’état. Quand ils se vont imposer des coupures, ils coupent là où ça frappe l’imaginaire et où ça risque de faire réagir la population. C’était le cas avec le « costumier » de Radio-Canada, ou alors récemment avec les CPE qui disent qu’ils vont devoir couper dans les repas aux enfants.

Jamais ils ne coupent dans le gras, dans les généreux avantages du personnel cadre, dans les salaires des syndiqués, dans les postes superflus où dans les dépenses futiles. Et quand on dit futile, voici ce qui vient de sortir aujourd’hui:

Un séminaire au Château Frontenac pour 300 cadres du réseau des CPE, ayant pour thème «Se choisir: entre équilibre et turbulence», coûtera plus de 130 000 $ uniquement en frais d’inscription.
« Une série d’ateliers sont au menu, allant de la conférence Sexy, zen et happy à Créez l’effet WOW, en passant par Calmitude & Zénité. Des séances de cardio urbain et de yoga sont offertes aux participants en marge des formations. La seconde journée du colloque se termine en soirée par un bal en blanc dans les salons feutrés du Château Frontenac. »

Source:
http://www.journaldemontreal.com/2015/04/01/cest-le-party-encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :