Salaire minimum à 15$

La ville de Seattle viens d’imposer un salaire minimum de 15$ de l’heure, le plus haut aux Etats-Unis.
http://thinkprogress.org/economy/2014/05/01/3433227/seattle-15-dollar-minimum-wage/

Les politiciens qui imposent ces lois, par pur populisme pour avoir le vote de la classe moins nantie, soit ils ne savent pas compter, soit ils sont inconscients.

Cette pression à la hausse n’enrichit pas les plus pauvres, au contraire. Ca donne un coup dur au petit commerçants, qui sont obligés d’augmenter le salaire de leur employés, reduisant leur marge de profits qui est parfois très mince. Donc certains vont simplement fermer ou alors déménager ailleurs, donc certains « pauvres » vont perdre leur emploi.

Comme tout les autres commercants vont devoir augmenter leur prix pour compenser cette hausse, ce sont tout les consommateurs qui vont devoir payer plus cher pour tout, incluant ceux qui viennent de voir leur salaire augmenter. Et ceux qui avaient un salaire juste un peu plus élevé et qui se voient rattrappés par ceux au salaire minimum, vont demander une hausse eux aussi. Une hausse du salaire minimum entraine une hausse de tout, annulant donc la hausse du salaire. Et comme on ne vit pas en vase clos, ça signifie que des entreprises qui deviennent moins rentables (la concurrence venant d’endroits où le salaire minimum est moins élevé) peuvent déménager. Et les consommateurs peuvent aussi déménager dans une autre endroit où le coût des biens et services serait moins élevé. Au final, une hausse forcée du salaire minimum appauvrit tout le monde.

Par contre, une économie prospère fait augmenter automatiquement les salaires, bien plus élevé et de façon plus viable économiquement qu’une loi.

Voici un exemple de salaires dans des régions qui ont des booms économiques, 2,4 fois le salaire minimum défini par la loi, ajusté non pas par la force, mais par les lois du marché (offre et demande)
(Bakken Oils Fields)
wages-walmart

  • Vous n’êtes pas satisfait de votre salaire? Cherchez un autre travail!
  • Vous n’avez pas les compétences? Étudiez pour décrocher un diplôme qui vous donnera un meilleur travail!
  • Non? Alors déménagez dans un endroit où l’économie est prospère, les salaires y sont plus élevés!
  • Rien ne vous empêche de vous lancer en affaire! Trop difficile? Les employeurs ne sont pas les riches exploiteurs que vous imaginiez!
  • Toujours pas? alors endurez votre salaire minimum.

Le salaire est un contrat négocié entre l’employeur et l’employé. Vous êtes toujours libre de refuser le travail et d’aller voir ailleurs.

Un travail au salaire minimum n’est pas censé être un plan de carrière. Habituellement il s’agit d’un travail d’étudiant ou un travail temporaire. Un travail au salaire minimum avec un gros salaire, c’est s’assurer que la personne va y rester toute sa vie, au lieu d’étudier pour avoir un meilleur travail. Dans la réalité, ça ne marche pas.

Si le salaire minimum imposé fonctionnait, pourquoi pas le mettre à 25$? ou 50$ ou même 100$?? Il faut exagérer pour se rendre compte à quel point c’est absurde. Plus on augmente le salaire minimum, plus ça fait augmenter le prix de tout, pousse à la hausse tout les autres salaires, rend les entreprises non-compétitives, et fait fermer ou déménager les commerces. Comme je disais plus haut, en bout de ligne, une hausse du salaire minimum appauvrit tout le monde. Les politiciens devrait plutôt se préoccuper de faire fonctionner l’économie, d’attirer des entreprises. En réaction, les salaires sont meilleurs automatiquement.

Comme disait un célèbre politicien américain: A rising tide lifts all boats

Advertisements

4 commentaires pour Salaire minimum à 15$

  1. crioux dit :

    Un simple exemple: Je veut faire peinturer ma clôture. Mettons que j’offre 75$ à un étudiant pour faire la job.
    Si moi et l’étudiant ça fait notre affaire cette entente, Pourquoi est-ce que le gouvernement doit intervenir pour décider de quel montant je doit donner?

    Si le gouvernement estime que l’étudiant (parce qu’il manque d’expérience), ça va lui prendre très longtemps à faire le travail, et que donc (selon le salaire horaire minimum) je doit donc payer 125$. Peut-être que je trouve que c’est trop, alors je vais le faire moi même.

    Donc moi je suis pas content parce que j’avais autre chose à faire et l’étudiant est pas content non plus parce qu’il a manqué une occasion de se faire un peu de cash et d’acquérir de l’expérience.

    Le gouvernement n’a pas d’affaire à mettre son nez dans une entente mutuelle entre l’employeur et l’employé. L’employé n’est pas un esclave, il a le choix de refuser ou négocier à la hausse.

  2. C’est de cette façon que le Québec a sabordé l’industrie du textile et de la couture. En plus de perdre des emplois, on doit payer du BS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :