Science versus Politique

Cet échange survenait avant la conférence de Copenhague sur le climat de 2009. C’est un bel exemple de science versus politique. Le politicien qui essaye de ridiculiser le scientifique, et la connasse qui n’y connait rien et traite Courtillot de négationniste, ça c’était le top de la bêtise.

Écoutez ce qui se disait et qui eu raison? Le scientifique!
Courtillot avait bien dit que le climat est influencé par le soleil, et non pas le CO2, et qu’il y avait une tendance au refroidissement. Pendant le sommet de L’ONU sur le réchauffement climatique à Copenhague, il y avait une tempête de neige monstre et tellement de neige que les routes étaient fermées. Et cette neige avait été prévue par Piers Corbyn, un scientifique qui fait des prévisions météo à long terme très précises, avec un taux de succès supérieur aux meilleurs spécialistes, qui eux avaient prévu un hiver doux et pluvieux. Il ne se fie que sur le soleil: http://www.weatheraction.com/docs/WANews09No91.pdf

Depuis plusieurs années, on bat des records de froid un peu partout dans le monde, le couvert de glace en Antarctique est en progression record et il y a de la neige dans des pays qui n’en on pas vu depuis plus de 100 ans (ex: Egypte). Pourtant le CO2 continue d’augmenter, lui. Donc les observations réelles contredisent l’hypothèse.

Alors en fin de compte, les vrais scientifiques avaient raison, mais l’arnaque réchauffiste politique et médiatique persiste. Pour combien de temps encore? Jusqu’à quand ils pourront garder ce mensonge en vie, alors que toutes leurs prédictions sont fausses et que la température se refroidit?


Billet reliés:
https://crioux.wordpress.com/?s=piers+corbyn
https://crioux.wordpress.com/2013/12/21/de-plus-en-plus-froid/


P.S.:
Les dirigeants de l’ONU et du GIEC ont appris de leur erreurs. Maintenant ils essayent de faire leur « party » climatiques dans des pays chauds (ex: Mexique, Afrique du Sud, Qatar), pour éviter la gène de Copenhague.

Publicités

One Response to Science versus Politique

  1. Bobjack dit :

    Ce genre de phénomène de foule durer très longtemps, même dans la communauté scientifique il peut se passer plus d’une génération avant qu’une erreur soit admise.

    Il se pourrait très bien que ça dure encore 50 ans malgré les défaillances évidentes de cette théorie,

%d blogueurs aiment cette page :