Les Sceptiques du Québec, pas si sceptiques que ça.

Il y a quelques années j’avais envoyé un message aux Sceptiques du Québec pour savoir leur position sur le réchauffement climatique causé par l’humain. A ma surprise, ils endossaient complètement le message réchauffiste, sans se poser de questions. Ce qui va à l’encontre de leur raison d’être.

Puisque les faits et les scandales de manipulation s’accumulent depuis quelques années, alors il y a quelques jours, j’ai reposé ma question.

Avez-vous finalement révisé votre position sur le réchauffement climatique? Il va bien falloir un jour que vous regardiez les faits en face et voir qu’il ne s’agit que de politicailleries et variations naturelles. Quand ça sera fait, il me fera plaisir de devenir membre.

Et voici leur réponse:

Bonjour, Les études scientifiques indiquent pourtant clairement que le réchauffement climatique n’est pas causé par des variations naturelles, mais par l’activité anthropique. Voici la dernière en date, parue dans le journal « Climate Dynamics », qui en arrive à cette conclusion avec une certitude de 99% : http://www.iflscience.com/environment/what-are-chances-climate-change-natural Je vous retourne donc la question : et vous, arriverez-vous un jour à regarder les faits en face ? Cordialement,
Les sceptiques du Québec.

Je me permet de répondre publiquement ici, et je leur envoie le lien.

Les faits? Justement il s’agit de faits dont on parle quand on utilise la méthode scientifique. La science est à la base sceptique. La science véritable essaye constamment de remettre ses hypothèses en question, afin de les valider (ou les contredire). Normalement, on émet une hypothèse, ensuite on la fait de l’expérimentation pour la mettre à l’épreuve, et si tous les résultats et observations appuient l’hypothèse, elle peut éventuellement devenir une théorie. Mais si une seule observation contredit l’hypothèse c’est qu’elle est fausse.

No amount of experimentation can ever prove me right; a single experiment can prove me wrong
.
–Albert Einstein

Sauf en climatologie apparemment. Eux ils disent « science is settled » et refusent toute critique de l’hypothèse.

Pourtant les faits et observations qui discréditent totalement l’hypothèse du réchauffement causé par l’homme s’accumulent chaque année.
La plus importante et la plus évidente étant qu’il n’y a plus aucun réchauffement depuis 1998, alors durant cette période l’humain a émit le quart de tout le CO2 émit de son histoire. Même le GIEC a fini par le reconnaitre l’automne passé.

Voici un graphique de Dr Roy Spencer, climatologue ayant travaillé à la NASA (cliquez pour voir en plus grand):
73-models-vs-obs-Roy-Spencer

Toutes les prédictions des modèles informatiques (sur lesquelles se basent le GIEC) qui pourtant couvraient un très large éventail de possibilités se sont toutes révélées dans l’erreur, et toutes dans le même sens. Les observations réelles ne montrent aucun réchauffement. La réponse scientifique normale devrait être: l’hypothèse est donc fausse. La réponse des réchauffistes? Ils cherchent des excuses pour dire que leur hypothèse est toujours vraie. Certains disent que la chaleur s’est caché dans le fond de l’océan, d’autres disent que des volcans sont refroidit l’atmosphère, ou même que les centrales au charbon chinoises sont la cause et qu’éventuellement le réchauffement apocalyptique va revenir. Les plus ridicules disent que le CO2 refroidit l’atmosphère, totalement l’inverse de l’hypothèse originale. Pourtant, aucune de leurs hypothèses n’avaient pas prévu ces choses. Ils réagissent après coup.

Il faut aussi regarder le passé pour mieux comprendre l’avenir. On pourrait aller très loin en arrière et comprendre que nous sommes dans une période froide et pauvre en CO2, avec ères glaciaires à répétition. Mais regardons simplement depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Il y a eu au moins 5 périodes PLUS CHAUDES qu’aujourd’hui, et ces périodes ont été des périodes prospères qui ont vu naitre les grandes civilisations, alors que les périodes froides ont été des périodes sombres, avec famines et épisodes de migrations. Et toutes ces variations ont été causées par la nature (cycles solaires et océaniques), et non l’humain. Pourquoi la dernière, qui n’a rien d’exceptionnel, serait différente?

civilisations_11000_yrs

Même certains scientifiques parmi les plus convaincus ont changé de camps. James Lovelock, scientifique et écrivain (auteur de la théorie de Gaïa) qui est l’un des fondateurs du mouvement vert parmis les plus alarmistes, qui disait en 2006 que d’ici 100 ans, seulement quelques humains survivraient au pôle sud, là où la température serait tolérable, et en 2010 il disait qu’il était « trop tard pour sauver la planète« . Il a complètement changé d’idée en 2012. Maintenant il dit:

« Le problème est que nous ne savons pas ce que le climat fait. On pensait le savoir il y a 20 ans. Ce qui a mené à des publications alarmistes – la mienne incluse – parce que ça semblait clair, mais ça n’est pas arrivé »
« Le monde ne s’est pas vraiment réchauffé depuis de début du millénaire. Douze ans, c’est un temps raisonnable, la température est restée presque constante, alors qu’elle aurait dû augmenter. Pourtant le CO2 augmente lui, ce n’est pas remis en question. »

Si James Lovelock est capable de reconnaître qu’il a eu tort, vous devriez être capable aussi.

Et tout ce que vous trouvez comme preuve c’est me lancer un lien de « I fucking love science », un site maintenu par une blogueuse spécialiste en communication. Tant qu’à y être, pourquoi pas un lien de Skeptikalscience (site de John Cook, blogueur reconnu pour avoir créé et manipulé la fameuse étude du: 97% des scientifiques appuient le réchauffement climatique) ou Real Climate (Site monté par des activistes dans le but d’influencer l’opinion publique, tel que révélé dans les emails du climategate).

Extrait du climategate 2.0, message envoyé par Michael Mann: (PR = Public Relations)

(1485) …the important thing is to make sure they’re loosing the PR battle. That’s what the site [Real Climate] is about.

Il ne s’agit plus de science, mais de politique, idéologie et propagande.

L’article que vous osez me citer, prend pour acquis que l’influence humaine a commencé en 1880. Pourtant l’apport humain en CO2 était négligeable jusqu’en 1940, soit le boom industriel d’après guerre. Pourquoi est-ce que les réchauffistes choisissent toujours deux périodes précises, soit 1880 à 2000 ou alors 1975-2000? 1880 est vers la fin de la période froide appelé le petit âge glaciaire (visible sur le graphique précédent). C’est tout à fait normal que ça ce soit réchauffé depuis, c’est juste un retour à la normale. Il est donc malhonnête de choisir ce point de référence.
L’autre période la plus souvent citée est 1975-2000, puisque c’est le seule période qu’ils peuvent prendre et dire qu’il y a corrélation entre la hausse du CO2 et la hausse des températures. N’importe quelle autre période choisie ne montrerait pas de corrélation. Si on prend de 1940 à 1975, période ou pourtant l’humain a commencé a émettre du CO2 de façon plus importante, il y avait une période de refroidissement significatif, au point où les « experts » de l’époque annonçaient une ère glaciaire imminente (causé par la pollution humaine bien sûr)

Voir aussi: https://crioux.wordpress.com/2013/03/01/memoire-courte/

Il est aussi à noter que l’étude citée ne parle pas et ne montre pas la période sans aucun réchauffement passé 2000. Pourquoi avoir arrêté en 2000? Pour ne pas montrer les faits qui contredisent l’hypothèse réchauffiste? Cette étude est donc très douteuse et il est inacceptable que vous preniez ça comme une référence.

Votre raison d’être est le scepticisme, dénoncer la pseudoscience, et non pas avaler la propagande anti-science sans vous poser de questions. Faites vos devoirs.

Advertisements

14 commentaires pour Les Sceptiques du Québec, pas si sceptiques que ça.

  1. Bobjack dit :

    Grosse offensive sur les médias sociaux ces temps-ci.
    Même un livre en rapport avec John Cook de psychologie expliquant pourquoi des gens sont sceptiques. Comme si c’était une maladie, surtout avec tous les faits qui se sont accumulés.
    Il y a des sorties avec des 99% de ci et cela qui sortent aussi. Un chiffre qui semble obséder certains.

  2. admin_FB_SdQ dit :

    La discussion publiée en début de billet est un échange privé entre un admin de la page Facebook des Sceptiques du Québec (moi-même), et l’auteur de ce blogue.

    Le procédé consistant à divulguer publiquement, sans autorisation, une conversation privée est franchement détestable.

    De plus, cela relève de la manipulation, car en aucun cas il ne représente l’avis officiel des Sceptiques du Québec sur ce sujet. Il ne représente que mon avis personnel – que j’assume par ailleurs sans difficulté.

    Si M. Roux souhaite un avis officiel des SdQ, il peut s’adresser directement aux porte-parole de l’association.

    Enfin, sur notre site, sur notre forum, comme dans nos conférences, nous avons souvent laissé la parole aux deux positions, ceux qui affirment l’origine anthropique du réchauffement climatique, et ceux qui sont plus critiques.

    Nous sommes ouverts au débat et à la discussion, pour peu qu’il y ait des arguments honnêtes posés sur la table.

    • crioux dit :

      S’il s’agissait d’une échange « privé », pourquoi était-il signé « Les Sceptiques du Québec »? Vous dites qu’il s’agit de votre opinion, mais vous restez anonyme. Vous avez donc répondu au nom de l’organisme sans consulter les portes-paroles?

      Vous dites être ouvert à la discussion, pourtant ça ne semble pas être le cas. Qu’avez-vous a répondre aux arguments postés ici? Vous semblez sous-entendre qu’ils sont « malhonnêtes »?

      • admin_FB_SdQ dit :

        Je ne sous-entends pas que vos arguments sont malhonnêtes dans le débat sur le réchauffement climatique. Je n’ai aucune raison de douter a priori de votre bonne foi.

        La méprise vient du fait que lorsque vous envoyez un message privé à une page Facebook et qu’un admin vous répond, c’est le nom de la page qui apparait comme auteur. Autrement dit, ici, le nom de l’organisme.

        Cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’une position officielle, ni que la discussion privée a vocation à être rendue publique.

        Ce n’est pas très grave au final, puisque vous m’avez permis de recadrer les choses ici, et je vous en remercie.

        Pour conclure: je le répète, les Sceptiques du Québec sont ouverts à tout débat constructif. Je vous invite à vous inscrire sur notre forum de discussions, vous pourrez le constater par vous-même.

        Salutations.

      • crioux dit :

        A chaque fois que j’ai contacté Les Sceptiques du Québec, on m’a répondu sans équivoque qu’ils appuyaient l’hypothèse réchauffiste. Mon message auquel vous avez répondu était un test pour voir si la position officielle était encore la même depuis les multiples scandales de manipulation de données et la fin du réchauffement il y a plus de 15 ans. Votre réponse semblait officielle puisque signée du nom de l’organisme.

        Même si vous en tant qu’individu semblez convaincu, vous démontrez que la porte n’est pas complètement fermée pour ce qui est de la position officielle de l’organisme, ce qui me donne un léger espoir que tout n’est pas perdu dans la bataille contre la pseudo-science réchauffiste au Québec.

  3. André Martin dit :

    Réponse privée sur papier à en-tête corporatif, suivie d’une petite montée de lait gênante… j’espère que le reste de l’outfit est plus sérieux que ça. Je vais aller voir.

  4. Mr. Loblaw dit :

    Une reponse de « Friends of Science » vient de la ville des dénigreurs. Ils sont les gens qui dit que l’effet de serre n’exist pas,
    contrairement à l’ensemble de la science de la climatologie. Ils ont plaine des excuses pour pas comprende la science. En fait, ils sont des geophysiques et geologists retraités, qui nous offir leurs prononcements d’un sous-sol a Calgary. En plus, ils penses que etre « publier » sur prweb.com veux dire qu’ils ont le credibilité. Desoleé, mais c’est une absurdité.

    Est-c’on suivre l’opinion d’un group comme ca, ou les vrais scientifiques?

    (s’il vous plaît excusez mon français)

    .

  5. Faux. La preuve étant qu’on m’a banni du forum (http://www.sceptiques.qc.ca/forum/viewtopic.php?p=450200#p450200) malgré que je ne noyais pas le forum de mes messages, que je n’insultais pas et que je débattais d’une façon constructive. C’est le fait de justement débattre en profondeur et d’une façon systématique qui est à la base de mon bannissement.

    C’est leur subjectivité qui leur fait dire qu’un débat n’est pas constructif.

    Voir mes interventions dans le fil suivant pour constater un exemple du bien fondé de ce que je vous écrit :

    http://www.sceptiques.qc.ca/forum/viewtopic.php?f=13&t=11891

    Shalom!

  6. chris. dit :

    Ce que je trouve énormément comique c’est que personne ne sait prédire le temps qu’il fera dans 2 mois, mais quand il s’agit de parler climat alors les spécialistes savent prévoir beaucoup plus et en vision catastrophique.

    Dans le fond les voyants prédisent aussi l’avenir, mais on ne les croit pas, alors que quand ce sont des scientifiques qui prédisent l’avenir, là on devrait les croire !

    Autre chose aussi si on place l’existence de la terre sur une échelle de 24h, l’humain arrive a 23h59 min et donc en même pas 1 minute, on interprète les valeurs de températures, cela doit être très scientifique de ne prendre qu’un partie de l’équation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :