Encore un scandale: un journal doit fermer pour avoir osé contredire le GIEC

Un journal scientifique Pattern Recognition in Physics a récemment publié un article qui remettait sérieusement en doute les prédictions du GIEC. Suiter a cet artuicle, leséditeurs se sont immédiatement distancé et finalement feré le journal. Il n’a jamais été question d’erreurs ou de la méthodologie, la seule faute est d’avoir osé contester le dogme de l’église réchauffiste.

Est-ce qu’on est de retour à l’époque de Copernic ou Gallilée, ou la religion avait le contrôle sur la science? Est-ce un retour du Lyssenkisme? (voir article traduit à ce sujet: https://crioux.wordpress.com/2013/12/12/le-nouveau-lysenkoisme/ )

Ironiquement, le journal était publié sous les éditions Copernicus Publication, depuis il n’y a même pas 10 mois.

Après il y aura quelqu’un pour dire qu’il y a un consensus et que tous les scientifiques sont d’accord… C’est certain qui si tu empêches de parler ceux qui osent dire le contraire….

Réactions de Fritz Vahrenholt à Martin Rasmussen, éditeur de Copernicus Publications (traduction):
Un article scientifique écrit par 15 scientifiques réputés ne vous a pas plus en tant qu’éditeur parce que leur conclusion ne correspondait pas à la doctrine du GIEC. Et dans une réaction lâche, le journal a été fermé. Vous regrettez ne pas pouvoir avoir pu empêcher la publication. C’est écrit dans la loi fondamentale : « La censure ne se produit pas ». Vous n’avez compris que peu de choses à propos de la science, et encore moins à propos de la liberté scientifique de la loi de la recherche fondamentale. Le nom de Martin Rasmussen à cependant maintenant trouvé une place spéciale dans l’histoire de la science, directement à côté de Trofim Denissovitch Lyssenko. Sa compréhension scientifique aussi était guidée par le courant socio-politique. Imaginez ce qui arrive si jamais les scientifiques avaient raison dans leur critiques du GIEC? Réalisez-vous ce que vous avez fait?”

Qui a avantage à garder l’arnaque en vie, et qui a le pouvoir de faire taire les opposants?

Encore une fois, pas de danger que nos médias biaisés en parlent…


Plus d’info:

http://www.pattern-recognition-in-physics.net/

http://joannenova.com.au/2014/01/science-paper-doubts-ipcc-so-whole-journal-gets-terminated/

http://notrickszone.com/2014/01/19/scientists-react-sharply-to-copernicus-publishing-censorship-of-alternative-scientific-explanations-do-you-realize-what-you-have-done/

http://www.climatedepot.com/2014/01/18/peer-reviewed-magazine-axed-after-skeptic-paper-accepted/

http://tallbloke.wordpress.com/2014/01/17/breaking-pattern-recognition-in-physics-axed-by-copernicus/

Advertisements

6 commentaires pour Encore un scandale: un journal doit fermer pour avoir osé contredire le GIEC

  1. crioux dit :

    La publication en question est encore disponible ici, mais pour combien de temps?
    http://www.pattern-recogn-phys.net/special_issue2.html

  2. Paul Hémique dit :

    « Encore une fois, pas de danger que nos médias biaisés en parlent… »

    Vous avez raison sur le fond mais ce n’est qu’une petite revue, et récente, ils s’en moquent. Par contre si aucun média mainstream ne parle de cet article de Nature, ce sera une preuve supplémentaire que quelque chose ne tourne pas rond :

    http://www.nature.com/news/climate-change-the-case-of-the-missing-heat-1.14525

    C’est Nature qui le dit : il y a un hiatus (pause du réchauffement) de 16 ans, et aucun, j’ai bien dit aucun, modèle ne l’avait prédit :

    « But none of the climate simulations carried out for the IPCC produced this particular hiatus at this particular time. »

    Sachant que la théorie du GIEC repose uniquement sur des modèles informatiques et que 100% de ces modèles sont faux… chacun en tirera sa conclusion selon son rapport à la logique.

    Je conseille à tout le monde de lire cet article, forcément objectif (et up to date : 15/01/14) puisque c’est Nature, et de se demander si, vraiment, « science is settled ».

  3. Bobclar dit :

    J’ai vu un documentaire qui parlait, entre autre, de l’influence de la banquise antarctique lorsqu’elle gèle. L’eau salée de la mer, plus dense, descend dans les abysses et forme un courant sous-marin qui va remonter vers le Nord durant environ mille ans. Cela influencerait le climat nordique, vers des températures plus froides lorsqu’il se réchauffe un peu et remonte vers la surface, et toute la vie marine qui est très riche à cause de ce courant.
    Évidement, la fin du documentaire nous ramenait au réchauffement climatique. Sûrement pour donner bonne conscience.

    Je crois qu’il y a tellement de causes dans les variations de climat que personne ne peut dire ce qui se passe vraiment. Orbite de la terre, axe de rotation, activité solaire, courants marins, déplacements des courants jet, bref pigeons dans le tas. Ou toutes ces causes ensemble.

    À propos des grandes chaleurs qui affectent le Sud de l’Australie en ce moment, elles sont normales. Je suis un peu les Internationaux de tennis d’Australie depuis longtemps et ils ont toujours lieu lors de grandes chaleurs. Les gens sont tellement branchés sur le réchauffement, qu’ils n’y voient que ça. Le 19 janvier il faisait 44°, mais le 20 janvier il faisait 17°. Ça personne ne l’a relevé. Avant on disait qu’il faisait très chaud. Maintenant on met l’emphase sur les degrés. Un monde de fou, quoi!

    • crioux dit :

      Bien sûr qu’il y a beaucoup de choses qui influent sur le climat. Les hypothèses actuelles les plus sérieuses parlent surtout de combinaison de cycles solaires, cycles océaniques et cycles de Milankovitch. Rien sur le CO2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :