Le nouveau Lyssenkisme

Traduction de l’article original disponible ici:
http://www.forbes.com/sites/peterferrara/2013/04/28/the-disgraceful-episode-of-lysenkoism-brings-us-global-warming-theory/


Trofim Lysenko est devenu le directeur de Lenin All-Union Academy of Agricultural Sciences dans les années 1930 sous Staline. Il était un partisan de la théorie que les caractères acquis par les plantes au cours de leur vie peuvent être hérités par les générations futures issues des plantes modifiées, ce qui contredisait fortement la génétique mendélienne. En conséquence, Lysenko est devenu un critique féroce des théories de la génétique moderne.

Sous le point de vue de Lysenko, par exemple, le greffage des branches d’une même espèce de plante sur une autre pourrait créer de nouvelles plantes hybrides qui seraient perpétuées par les descendants de la plante greffée. Ou les modifications apportées aux graines seraient hérités par les générations futures qui découlent de cette graine. Ou que la cueillette de toutes les feuilles d’une plante causerait les descendants de la plante d’être sans feuilles.

Lysenko était «politiquement correct» ( un terme inventé par Lénine ), car il est compatible avec certaines doctrines marxistes plus larges. Les marxistes voulaient croire que l’hérédité a un rôle limité même chez les humains, et que les caractéristiques humaines changées en vivant sous le socialisme seraient hérités par les générations successives de sujets humains. Ainsi serait créé l’homme nouveau soviétique désintéressé.

Lysenko venait d’un milieu paysan et a développé ses théories à partir des applications pratiques plutôt que des expériences scientifiques contrôlées. Ça convenait à la propagande marxiste du temps de maintien que les innovations industrielles brillantes découleraient de la classe ouvrière à travers des applications pratiques. Les théories de Lysenko semblent également répondre d’une manière rapide et en temps opportun les famines soviétiques répandues du temps résultant de la collectivisation forcée de l’agriculture, plutôt que les changements beaucoup plus lents de l’expérimentation scientifique et de l’hérédité génétique.

Lysenko a donc été adulé par la machine de propagande des médias soviétique. Les scientifiques qui ont promu Lysenko avec des données falsifiées et détruit les éléments contraires ont été favorisés avec le financement du gouvernement, des récompenses et de la reconnaissance officielle. Lysenko, ses disciples et acolytes des médias ont répondu aux critiques en critiquant leurs motivations, les traiter de fascistes, de bourgeois et de résister à l’avance du marxisme moderne.

Le V.I. Lenin Academy of Agricultural Sciences a annoncé le 7 Août 1948, que désormais le Lyssenkisme serait enseigné comme la seule théorie correcte. Tous les scientifiques soviétiques étaient tenus de dénoncer tout travail qui contredit Lysenko. En fin de compte, les généticiens soviétiques qui ont résisté à Lysenko ont été emprisonnés et même exécutés. Le Lyssenkisme a été abandonné pour la science moderne correcte de la génétique mendélienne seulement à la fin 1964.

La théorie du réchauffement catastrophique causé par l’homme

Cette même pratique de Lysenko a longtemps été en cours dans la science occidentale à l’égard de la théorie « politiquement correcte » du réchauffement climatique causé par l’homme. Cette théorie sert les modes politiques du jour pour accoître considérablement les pouvoirs et le contrôle de l’économie privée par le gouvernement. Les partisans de la théorie sont mis en vedette dans les médias dominants contrôlés par les démocrates aux États-Unis, et dans les médias contrôlés par la gauche dans d’autres pays. Les détracteurs de la théorie sont dénoncés comme des « négationnistes », des bourgeois fascistes, et leurs motivations constestées.

Ceux qui font la promotion de la théorie sont favorisés avec des milliards de subventions publiques et des largesses écologiste néo-marxiste, la reconnaissance officielle et des récompenses. Des données, des preuves falsifiées et trafiquées ont surgi en faveur de la théorie politiquement correcte. La théorie du réchauffment causé par l’homme n’est-elle pas maintenant la seule autorisée à être enseignée dans les écoles occidentales ?

Ceux qui sont en position d’autorité scientifique en occident ont collaboré à cette nouvelle Lyssenko parce qu’ils estimaient qu’ils doivent être politiquement correct , et/ou à cause de l’argent, la publicité et la reconnaissance à gagner, se sont déshonorés et l’intégrité de leurs institutions, des organisations et des publications.

Le United States Global Change Research Program (USGCRP) est censé représenter le meilleur de la science du gouvernement des États-Unis sur la question du réchauffement climatique. En Janvier, le USGCRP publié le Third National Climate Assessment Report. Le premier devoir des scientifiques du gouvernement à la USGCRP est de produire une image complète de la science sur la question du réchauffement climatique, la raqison piurquoi les contribuables les paient. Mais il n’a pas fallu longtemps pour que le Cato Institute de faire le travail de la USGCRP avec réfutation dévastatrice, ligne par ligne: The Missing Science from the Draft National Assessment on Climate Change, Center for the Study of Science, Cato Institute, Washington, DC, 2012, by Patrick J. Michaels, Paul C. Knappenberger, Robert C. Balling, Mary J. Hutzler & Craig D. Idso.

Vérifiez par vous-même si vous l’osez. Ces deux publications sont écrites pour être accessible par tout le monde. Voyez lequel implique les sciences du climat et lequel implique une science politisée.

Toutes les organisations alarmistes du climat font simplement suivre les rapports d’évaluation irrégulières du Groupe d’experts intergouvernemental des Nations Unies sur les changements climatiques (GIEC). Aucun d’entre eux ne sont des sceintifiques qui ont étudié la théorie du réchauffement climatique anthropique catastrophique. Mais l’ONU est une organisation corrompue, avide de pouvoir. La science de leurs rapports d’évaluation a été complètement réfutée par les centaines de pages Climate Change Reconsidered, et Climate Change Reconsidered: 2011 Interim Report, tous deux écrits par des dizaines de scientifiques du NIPCC (Nongouvernemental International Panel on Climate Change), et publié par le Heartland Institute, le siège international des sceptiques de la théorie du réchauffement climatique anthropique.

Encore une fois, vérifiez par vous-même. Vous n’avez pas besoin de lire chacune des milliers de pages des deux volumes pour voir qu’il y a un véritable débat scientifique.

Les rédacteurs en chef de revues autrefois respectées de
Science et de Nature ont abandonné la science pour le Lyssenkisme sur cette question. Ils sont devenus aussi politisés que les pages éditoriales du New York Times. Ils affirment leurs articles publiés sont révisés par des pairs, mais ces examens sont effectués sur les amis de la théorie quand il s’agit de l’objet du réchauffement climatique anthropique. Il ne peut pas y avoir de révision par les pairs quand les auteurs refusent de rendre disponibles leurs données et des codes informatiques pour l’inspection publique et tentative de reconstruction de résultats rapportés par d’autres scientifiques. Ils ont été contraints de faire marche arrière sur les publications récentes en s’appuyant sur ​​ des statistiques méthodologiques douteuses, en désaccord avec les méthodologies établies d’analyses statistiques complexes.

Des organismes scientifiques autrefois respectés aux États-Unis et autres pays occidentaux ont été réquisitionnés par lyssenkistes activistes politiques saisissant des postes de direction. Ils procèdent ensuite à des déclarations politiquement correctes sur la question du réchauffement climatique anthropique sans se soucier des points de vue des membres de scientifiques réels. La plupart de ce que vous voyez et entendez d’alarmistes concernant le réchauffement climatique peut être décrit plus exactement comme jouer la comédie sur le « meme » de la « science réglé » . Les publications ci-dessus mentionnés démontrent au-delà du point où les gens raisonnables peuvent différer qu’aucun scientifique ne peut prétendre que la science du réchauffement climatique anthropique catastrophique a été réglée ou qu’il existe un «consensus» établi qui peut écarter un doute raisonnable.

En effet, 31 487 scientifiques américains (y compris 9000 doctorats) avec des diplômes en sciences de la Terre atmosphériques, la physique, la chimie, la biologie et de l’informatique ont signé une déclaration qui dit: « Il n’existe aucune preuve scientifique convaincante que les émissions humaines de dioxyde de carbone, le méthane , ou d’autres gaz à effet de serre est à l’origine, ou seront dans un avenir prévisible, capable de provoquer un réchauffement catastrophique de l’atmosphère et de la perturbation du climat de la terre.  » Voir ici.

La vraie science, bien sûr, n’est pas une question de « consensus », mais de raison, avec le scepticisme à son noyau.

Le déclin et la chute de la théorie du réchauffement anthropique

Les hypothèses alarmistes du GIEC ne sont finalement pas fondées sur des observations scientifiques, mais sur des modèles climatiques non validés et leurs projections des températures mondiales sur les hypothèses de l’augmentation continue des émissions de dioxyde de carbone résultant de la combustion et de l’utilisation des combustibles fossiles. Les alarmistes sont de plus en plus dans la panique parce que les projections antérieures des modèles sont de plus en plus divergentes avec l’accumulation des données de température réelles. Ces modèles ne sont pas la vraie science, mais de la science fabriquée. Il n’est pas question que nous abandonions la révolution industrielle, tel que l’espère le Sierra Club, en se basant sur des modèles fantaisistes et des contes de fées.

Le magazine Economist, autrefois au même rythme que les lyssenkistes, les choquait avec un article sceptique en Mars 2013 qui a commencé avec cette introiduction:

« Au cours des 15 dernières années, les températures de l’air à la surface de la Terre n’ont pas bougé tandis que les émissions de gaz à effet ont continué de monter en flèche. Le monde a ajouté environ 100 milliards de tonnes de carbone dans l’atmosphère entre 2000 et 2010 . C’est à peu près un quart de la totalité du CO2 émit par l’humanité depuis 1750. Et pourtant, comme James Hansen, le directeur de l’Institut Goddard pour les études spatiales , observe « la moyenne de cinq ans de la température mondiale a été stable depuis une décennie . . . . « 

La réalité ne semble pas vouloir se conformer à l’alarmisme des modèles réchauffistes de l’ONU, tout comme elle a refusé de le faire pour Trofim Lysenko. Vous rappelez-vous l’hystérie à propos de la fonte des calottes polaires, de la banquise et la disparition des mignons ours polaires? À la fin de Mars, la calotte glaciaire de l’Antarctique était près d’un quart plus grande que la moyenne des 30 dernières années . La calotte glaciaire arctique avait progressé et était à moins de 3 % de sa moyenne sur 30 ans. (La glace de l’Arctique baissait autrefois à cause de courants océaniques chauds cycliques). La banquise dans le monde était plus grande qu’en Mars 1980, il ya plus de 30 ans, et également au-dessus de la moyenne depuis lors.

Rappelez vous l’alarmisme sur le niveau des mers? Oui, ça a augmenté, comme depuis la fin de la dernière ère glaciaire, il ya plus de 10 000 ans, exactement à la même vitesse. Tous les gens que vous connaissez qui ont été effrayés par cette propagande alarmiste se sont faits avoir par les médias sur lesquels ils se fiaient.

Les derniers hivers meurtriers en Europe sont aussi en train de tuer la croyance dans le réchauffement climatique alarmiste sur le continent. Le professeur David Deming, géophysicien à l’université de l’Oklahoma, a déclaré dans une récente chronique:

 » Le Royaume-Uni a eu le mois de mars le plus froid depuis 50 ans, et les Etats-Unis ont battu plus d’un millier de records de froid. Le bureau météorologique irlandais a indiqué que « les températures du mois de mars étaient les plus basses observées un peu partout » Les chutes de neige au printemps en Europe étaient également élevées. A Moscou, la hauteur de neige est la plus élevée depuis 134 ans d’observation. A Kiev, les autorités ont du utiliser des véhicules militaires pour déneiger les rues  » .

Pour l’hémisphère Nord, Deming ajoute: « La couverture de neige en décembre dernier a été la plus grande depuis que la surveillance par satellite a commencé en 1966.  » Cela reflète des hivers froids similaires en Amérique du Nord. Malgré les déclarations des lyssenkistes réchauffistes que bientôt les enfants « ne sauront pas ce qu’est la neige« , le 6 Février 2010, une tempête de neige couvrait le nord-est des États-Unis de 20 à 35 pouces de neige. Trois jours plus tard, un autre 10 à 20 pouces ont été ajoutés.

Ces développements auraient dû être prévisibles en se basant sur des faits indiscutables connus. Le dioxyde de carbone est une substance naturelle essentielle à la survie de toute vie sur la planète. C’est la source de vie des plantes, et sans plantes, il n’y aurait pas de nourriture pour les animaux. En raison de l’augmentation du CO2, la production agricole augmente.

Le CO2 est également un gas en quantité infime (trace gas) dans l’atmosphère, qui ne représente que 0,038 % de l’atmosphère totale, augmentation de seulement 0,008 % depuis 1945. Ce minuscule proportion de l’atmosphère est censé produire le réchauffement climatique catastrophique qui détruira toute vie sur la planète? Les proxy historiques montrent les concentrations de CO2 dans l’histoire lointaine de la terre beaucoup, beaucoup plus élevés qu’aujourd’hui. Pourtant, la vie a survécu et a prospéré. En outre, la science fondamentale du réchauffement climatique est que l’effet de serre du CO2 diminue à mesure que les concentrations augmentent. Alors cessez de vous inquiéter et profitez de l’abondance agricole à votre épicerie.

Un indice qui aurait du éveiller les soupçons de propagande douteuse est l’évolution de l’étiquetage du problème de « réchauffement global » à « changement climatique. » Bien sûr, la Terre a connu des changements climatiques depuis le premier lever de soleil sur la planète. Nous n’allons pas abandonner le paradis du capitalisme parce que les changements climatiques vont se poursuivre.

Un autre indice aurait dû être l’admission effective par alarmistes du réchauffement climatique qu’ils ne peuvent pas défendre leur position dans le débat public. Le jour de la théorie du réchauffement climatique anthropique est morte peut être daté à partir du moment qu’un leader alarmiste a été assez stupide pour débattre avec James Taylor de l’Institut Heartland, une vidéo de ce débat peut être trouvé sur le site Heartland à http://www.Heartland.org (ou alors directement ici: http://www.youtube.com/watch?v=m2gXv3GH3Us )

Encore un autre indice aurait été la pratique des lyssenkistes pour répondre aux dissidents la science avec des attaques ad hominem. Cela reflète apparemment la pauvreté de l’éducation publique qui n’a jamais enseigné que l’attaque ad hominem est un sophisme, comme Aristote l’a enseigné il ya plus de 2000 ans. La science occidentale est tombée bien bas.

La science fondamentale montre que les températures mondiales sont tout simplement peu sensible au CO2. Même les alarmistes vont l’admettre. Ils vont cehrcher leur alarmisme dans leurs modèles informatiques de modélisation du CO2, qui indiquent que le CO2 produira des rétroactions positives qui augmentera fortement le réchauffement global résultant. La science récente plus réaliste indique cependant que plutôt que des rétroactions positives, la Terre serait naturellement stable et profite des rétroactions négatives qui rétablissement l’équilibre et la stabilité à long terme à des températures mondiales.

Ensuite, il y le réchauffement climatique causé par l’homme. Les empreintes digitales que les modèles de l’ONU ont montré entraînerait un point chaud de hausses particulièrement importantes de température dans la troposphère supérieure au-dessus des tropiques. Mais la température, surveillée par des satellites incorruptibles ne montre aucun point chaud. Cela est d’ailleurs confirmé par les mesures des ballons météorologiques au-dessus des tropiques. Pas de hotspot. Aucune empreinte digitale. Pas de réchauffement catastrophique causé par l’homme. CQFD.

Le renouveau de la science occidentale exige que le nouveau Lyssenkisme soit discrédité. Cela va exiger un certain travail, compte tenu de l’ étendue de l’infestation.

7 commentaires pour Le nouveau Lyssenkisme

  1. Paul Hémique dit :

    Merci pour cet article (une bonne piqûre de rappel avec en plus des sources citées très intéressantes).
    Petite précision : « lysenkoism » se traduit en français par « lyssenkisme ».

    Juste une question :
    « Le CO2 est également un gas en quantité infime (trace gas) dans l’atmosphère, qui ne représente que 0,038 % de l’atmosphère totale, augmentation de seulement 0,008 % depuis 1945. »

    D’où vient le chiffre de 0.008% ?
    Je croyais que le CO2 était en gros passé de 260 ppm à 380/400 ppm depuis le début de l’ère industrielle (1850), ce qui fait plutôt 40%. Il n’y aurait eu que 0.008% d’augmentation depuis 1945, alors qu’on émet de plus en plus de CO2 ?

    • crioux dit :

      J’ai vu aussi « lyssenkisme » comme traduction, mais ça ne me semblait bizarre, alors dans le doute j’ai gardé lysenkoïsme.

      Pour ce qui est du 0.008%, ce que j’en comprend c’est la proportion du CO2 versus l’atmosphère au total, et non pas seulement le CO2 actuel versus le CO2 passé.

  2. Paul Hémique dit :

    C’est bien lyssenkisme (comparez les entrées dans Google).

    Merci pour l’explication, nos deux chiffres se rejoignent :
    1870 : 260 ppm = 0,026%
    2013 : 380 ppm = 0,038%
    on a donc 0.012 % d’augmentation, donc probablement 0,004% entre 1870 et 1945 et 0,008% de 1945 à nos jours.

  3. Paul Hémique dit :

    Sinon certains climatologues s’amusent bien : ils modélisent le climat du pays des Hobbits…

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/12/10/seigneur-de-la-meteo-quel-climat-en-terre-du-milieu/

  4. Paul Hémique dit :

    Je me suis fait la même remarque… mais là aussi je suis sceptique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :