Dans un futur pas si lointain…

Dans 30 ans, vos petits enfants viendront vous visiter au foyer et diront:
« Hahaha! Dans le temps de grand-père, ils avaient peur du CO2! »
Ils vont souffler sur vous et diront: « Regarde regarde, j’empoisonne Grand-papa! Regarde, je détruis la planète avec mon souffle empoisonné! »
« Oh non, je crois que je vais péter, est-ce qu’il faut que je mette un bouchon? »
« Hey Grand papa, il y a une vache dans le champ, est-ce qu’on doit la tuer? Est-ce que maman va aller en enfer parce qu’elle conduit une auto?
Est-ce que les ampoules électriques sont un péché grand-père? Est-ce que maman a commis un péché en ayant des enfants? grand-père? … Grand père? Arggg! »

Dans 30 ans, il est plus que certain que la planète sera encore là et en bonne santé, et que les gens auront enfin réalisé ce qui se cache derrière l’arnaque verte et s’en seront distancés. Ils vont bien rigoler de ceux qui au début du siècle avaient peur du « réchauffement climatique », pensaient que chaque évènement météo était causé par l’activité humaine, au même titre que nos ancêtres pensaient que les variations climatiques étaient causé par les dieux ou les sorcières.

A moins que la population ait cédé au mouvement de propagande verte, qu’ils aient cédés tout leur droits et libertés à un gouvernement mondial, et que vos enfants n’ont pas eu assez d’argent pour payer la licence pour avoir le droit d’avoir des enfants…. Dans ce cas, personne ne viendra vous visiter au foyer. Et le gouvernement aura hâte que vous mourriez, puisque vous consommez des ressources et vous ne produisez plus rien, vous êtes donc un poids pour la planète.


Le pire c’est que c’est pas de l’humour, les élites vertes songent sérieusement à empêcher les gens d’avoir des enfants:

David Brower, un des fondateurs du Sierra Club: « Avoir des enfants devrait être un crime contre la société, à moins que les parents aient un permis du gouvernement. Tout les parents potentiels seraient obligé de prendre des contraceptifs chimiques, et le gouvernement donnerait des antidotes à ceux qui seraient choisis pour avoir le droit d’avoir des enfants. »

Paul Ehrlich, professeur, Stanford University: « L’ajout de stérilisant temporaire dans la nourriture ou l’eau potable, avec une distribution limitée d’antidote chimique, peut-être par loterie. »

58 commentaires pour Dans un futur pas si lointain…

  1. youppi dit :

    Tient c’est rendu que tu portes des bretelles rouges. Je savais que tu n’acceptes pas la théorie du RCA, mais je ne savais pas que tu ne comprenais pas qu’en matière de protection de l’environnement il faut la participation de tous. Raison pour laquelle les gouv. envoies des messages à tous de moyens de participer à l’effort collectif.

    • crioux dit :

      A ne pas confondre « protection de l’environnement » ce avec quoi tout le monde est d’accord, (personne n’est pro-pollution, la vraie pollution), et « réchauffement climatique causé par l’homme ». Les environnementeurs mélangent volontairement les deux pour pouvoir appuyer leur agenda.

      Dois-je le répéter encore, il n’y a plus de réchauffement depuis 15 ans, alors que le CO2 augmente. Le CO2 à un effet minime sur le climat et après un certain taux n’a plus d’effet du tout. L’impact de l’humain sur le taux de CO2 est de toute façon infime comparé aux variations naturelles, et finalement le principal facteur qui influence le climat depuis toujours est naturel : les cycles solaires.

      Mais qui comment les politiciens pourraient imposer des taxes vertes, les marxistes attaquer les corporations et le capitalisme, les scientifiques toucher de généreux fonds de recherche et les socialistes imposer un gouvernement mondial collectiviste pour « sauver la planète », si tous ça était dû à des causes naturelles?

      Et allez hop, un autre extrait du climategate qui montre bien que même les scientifiques impliqués directement dans le dossier ne croient pas en leur hypothèse, et ont peur des conséquences si elle était démontrée comme fausse:

      (1682) Wils:
      [2007] What if climate change appears to be just mainly a multidecadal natural fluctuation? They’ll kill us probably […]

      Et si les changements climatiques étaient seulement une fluctuation naturelle multidécennale? Ils nous tueraient probablement […]

  2. Jean Godin dit :

    rendu la on va rire des gens d’aujourd’hui comme on riait de nos ancêtres qui croyaient au diable.

  3. youppi dit :

    tu dis : ‘Dois-je le répéter encore, il n’y a plus de réchauffement depuis 15 ans, alors que le CO2 augmente. ‘

    c’est faux voilà les raisons pourquoi ? important de faire la distinction entre réchauffement global et augmentation de la température.

    1) exemple parfait de cherry picking : pas de réchauffement depuis 15 ans (1998)

    2) car depuis 1997 il y a réchauffement. Même chose depuis 1999.

    3) tu ne peux pas prendre juste l’année qui fait ton affaire…

    3) si tu fais la moyenne des années 60, puis des années 70, 80, 90, 2000 il y a toujours augmentation entre chacune des décennies . C’est très claires (faudrait que je retrouve le graphique)

    4) les dix années les plus chaudes depuis 1880 sont tous dans les années 2000 sauf 1998 !!

    5) Quand on parle de RCA il faut regarder l’ensemble, Océans, glaciers, niveaux de mers, temp. atmosphère, etc . La tendance depuis 1960, (tu peut prendre 1965, 1955 ça ne fait pas de différence) c’est bien au RCA (50 ans de tendance au RCA).

    6) même si tu répètes des informations (allégations) il ne devienne pas plus véridiques pour autant..

    • crioux dit :

      Comment est-ce que tu arrives à faire des telles contortions?

      Bien sûr qu’on peut prendre n’importe quelle courte période et lui faire dire n’importe quoi, c’est exactement ce que les réchaufistes font! Mais plus ont regarde des périodes longues et plus loins dans la passé, plus il est clair que non seulement nous sommes dans une ère très froide et pauvre en CO2 comparé au reste du temps depuis que la vie existe sur terre, mais aussi que nous sommes dans une courte période intereglaciaire, qui durent en moyenne 10000 ans, et qu’on arrive à l’échéance puisque la dernière ère glaciaire s’est terminée il y a environ 10000ans. Et que durant cette période interglaciaire, il y a eu au moins 5 périodes plus chaudes qu’aujourd’hui, et tout ça sans lien avec l’activité humaine.
      Quand on prend la période depuis 1998 (et tu peux prendre des années autour aussi, la tendance reste la même), c’est pour démontrer l’erreur réchauffiste. Eux ils prennent deux périodes qui font leur affaire, soit depuis 1880, la fin de ma petite ère glaciaire, il s’agit donc d’un retour vers la normale des derniers milliers d’années et donc rien à voir avec l’activité humaine, ni le CO2. Ou alors ils prennent depuis 1975 et disent que puisqu’il y a eu une augmentation du CO2 ET une augmentation de la température, que les deux sont nécessairement reliés, et que donc plus le CO2 augmente, plus la température va augmenter. Sauf que depuis 1998, le CO2 augmente toujours, mais la température n’augmente pas. Donc leur hypothèse est fausse. Mais comme il ne veulent pas perdre la face et les milliards qui viennent avec cette arnaque, ils tentent de cacher cette « pause », mais ils n’y arrivent pas.

      Et si tu prends la moyenne entre 1940 et 1970, il y avait une tendance marquée au refroidissement, au point où les « experts » de l’époque parlent d’ère glaciaire imminnente. Pourtant la révolution indistrielle, le boom d’après guerre, là où la production de CO2 à vraiment commencé c’est vers 1940 non? Donc un lien inverse entre production de CO2 et température?

      Et si tu fais la moyenne de 2000 à 2010, il n’y a aucun réchauffement….

      Comme je te dis depuis des mois, mais que tu refuses d’accepter, il faut regarder à plus long terme. Et non pas juste les deux périodes cités par les réchauffistes. Ça c’est faire du « cherry picking », ce terme que tu utilises à tort et à travers.

      Dire que les dix années les « plus chaudes » sont dans la dernières décennies et la façon alarmiste de dire qu’il y a un plateau et que ça ne se réchauffe plus. Et les « plus chaudes » depuis quand? Depuis la petite ère glaciaire bien sûr, parce qu’avant ça , il a fait plus chaud, et ce sont les périodes propères qui ont vu naitre les civilisations précédentes.

      Tu chiâles à chaque fois que je poste mes graphiques, mais c’est soit parce que tu ne les comprends pas, où alors parce que tu refuses de les regarder.

      Regardons donc, la période récente (pas de réchauffement, même si le CO2 monte) c’est une période courte, mais suffisemment significative pour émettre un sérieux doute sur l’hypothèse réchauffiste

      Ensuite, un graphique qui démontre que contrairement à l’hypothèse réchauffiste, que l’augmentation n’est pas continue, malgré que l’augmentation du CO2 l’est. Mettant encore une fois en doute le lien entre les deux.

      Et encore une fois, plus on recule, plus on se rend compte que nous ne sommes pas dans une période « la plus chaude », puisqu’il y a eu des périodes plus chaude que maintenant depuis les derniers 10000 ans, et que ces périodes étaient propères, qu’il ne faut donc pas craindre un réchauffment.

      Et que cette courte période de 10000 ans est une petite période entre deux ère glaciaire, que ces ères sont cycliques et donc pas reliées avec le CO2 ou l’ativité humaine, et qu’il faut craindre le froid puisque ça signifierait probablement la fin de la civilisation humaine et de beauoup d’espèces animales.

      (la période en rouge représente le graphique précédent)

      Et que finalement, si on regarde encore plus loin, on voit que la période actuelle est froide et pauvre en CO2, que les formes de vie actuelles tentent de s’adapter au froid, alors que dans le passé, la terre était peuplée de géants qui profitaient de températures et de conditions beaucoup plus propices à la vie, INCLUANT des taux de CO2 et d’oxgène plus élevés.

      Ce ne sont pas des « allégations », ce sont des « faits ».

  4. youppi dit :

    toujours ton même mantra (trois derniers graphiques). pas rapport ces trois graphiques. Je sais déjà que le climat passé a varié. tu les utilises pour dévier de la conversation. J’embarque pas dans ton ‘trick’.

    les variations AMO, ENSO ça te dit quelques choses . Donc ton graphique sur 15 ans aussi n’a pas rapport. Si je prenais 1997 à aujourd’hui on verrait une belle progression de la temp.. surtout que 2010 a été déclaré plus chaude que 1998…

    ton autre de 1960 à aujourd’hui, je doute énormément (pas de source) car ce n’est pas l’image que j’ai. De toute façon les lignes que tu traces ne sont pas des régressions linéaires correctement tracées.

    je connais tout tes tricks pour argumenter contre le RCA.

    tu n’as jamais pensé donner ton nom au cirque du soleil comme contortionnisme ?

    • crioux dit :

      Voici le graphe de 1997 à 2013: Ou est-ce que tu vois une hausse?

      C’est pas du « long term » ton graphe, tu prends encore la période 1975 à 1998. Personne ne nie qu’il y a eu un réchauffement entre 1975 et 1998. Tu m’accuses de faire du cherry picking, mais c’est pourtant ce que tu fais. Pourquoi tu ignores 1940-1970, alors qu’il faisait plus froid et que le CO2 augmentait? Et l’optimum médiéval, et les autres périodes avant, alors que le CO2 était plus bas et les températures plus hautes? L’hypothèse du CO2 ne tient pas, et donc du réchauffement causé par l’humain. La VRAIE science se tourne du côté des cycles solaires, donc naturels. Ce qui explique non seulement les variations actuelles, mais aussi passées. Alors les l’hypothèse du CO2 failli à expliquer autant l’actuel que le passé. TOUS les modèles informatiques utilisé par le GIEC se sont trompés et de beaucoup.

      Trick? Tu parles de trick dans le genre de celui utilisé par Michael Mann et ses amis pour cacher le déclin des températures dans son graphique Hockey Stick truqué?
      http://climateaudit.org/2011/03/29/keiths-science-trick-mikes-nature-trick-and-phils-combo/

      Continue de vivre dans le déni, un jour la réalité, va te ratrapper…

      Je t’invite à lire, ou relire ce billet que j’avais écrit il y a quelques temps:
      https://crioux.wordpress.com/2012/12/16/manipulations/

    • Paul Hémique dit :

      Pour le premier paragraphe je suis d’accord (c’est d’ailleurs ce que je dis dans le troisième). On peut remettre en cause les observations quand ça ne cadre pas avec la théorie. Notez que ça marche dans tous les sens mais que ça n’est apprécié que dans un.

      Deuxième paragraphe : mon clavier a fourché, c’est bien Arctique.

      La température « globale » de la terre n’a aucun sens physique, palpable. C’est une construction intellectuelle statistique qui ne représente rien. Le climat s’observe au niveau régional, pas au niveau global, sauf pour le GIEC j’en conviens.
      Même en Arctique les régions évoluent différemment.
      Si toutes les températures mesurées au niveau de la terre variaient dans une fourchette, disons entre 10 et 20 degrés, une moyenne aurait plus de sens statistique.
      Si j’en crois internet les températures les plus extrêmes à avoir été mesurées sur le sol terrestre sont de -89.2°C à Vostock, en Antarctique, le 21 juillet 1983 et de 57.7°C à El Azizia, en Libye, le 13 septembre 1922.
      Les écarts sont très grands, ça rend l’idée d’une moyenne beaucoup moins pertinente.

      Et sauf à tordre les données comme le font les auteurs de l’article il y a bien un plateau depuis 1999. Ca montre bien leur logique : les observations (acceptées avant) ne marchent plus maintenant : changeons l’interprétation des observations pour retomber dans la théorie. C’est ça que j’appelle la science à l’envers. Et si on part de 1995 alors effectivement il n’y a pas de plateau, puisque ça monte de 95 à 99.

      Regardez : leurs modèles sont faux (c’est dit clairement dans l’article) mais plutôt que d’en changer (ce qui les obligerait à accepter l’idée d’une température « globale » qui se maintient et peut même baisser), ils vont attaquer les observations (jusqu’à un certain point de manipulation statistique).
      Si ça baisse vraiment ils diront que c’est transitoire, qu’ils vont en tenir compte dans leurs modèles mais que ça ne change rien à la théorie (car s’il y a une baisse, ça remontra toujours après un jour ou l’autre).
      Tout ceci n’a rien d’objectif ni de scientifique : c’est s’acharner pour sauver une théorie qui prend l’eau de toutes parts (précisée et démontrée nulle part d’ailleurs/toujours aucune preuve de l’influence majeure du C02 sur le climat).

      Cdt.

      • Martin Chicoine dit :

        « La température « globale » de la terre n’a aucun sens physique, palpable. C’est une construction intellectuelle statistique qui ne représente rien. Le climat s’observe au niveau régional, pas au niveau global, sauf pour le GIEC j’en conviens.»

        Voyons donc… Le concept de température globale est très simple et utilisé par tout le monde. Si déjà tu accroches à un concept aussi élémentaire, je comprends que tu aies de la misère à suivre pour le reste.

        « Et sauf à tordre les données comme le font les auteurs de l’article il y a bien un plateau depuis 1999. Ca montre bien leur logique : les observations (acceptées avant) ne marchent plus maintenant : changeons l’interprétation des observations pour retomber dans la théorie. C’est ça que j’appelle la science à l’envers. Et si on part de 1995 alors effectivement il n’y a pas de plateau, puisque ça monte de 95 à 99. »

        Si tu ne comprends pas les corrections qui ont été apportées, c’est ton problème. Ces corrections ajoutent la couverture des régions polaires, où ça s’est le plus réchauffé. Ces régions étaient très peu couvertes par les données jusqu’à présent.

      • Paul Hémique dit :

        « Voyons donc… Le concept de température globale est très simple et utilisé par tout le monde. Si déjà tu accroches à un concept aussi élémentaire, je comprends que tu aies de la misère à suivre pour le reste. »

        Si le concept de température gloable est très simple alors vous n’aurez aucun mal à l’expliquer simplement. Je suis curieux de vous lire…
        Il y a dans le livre de Benoît Rittaud (statisticien), le mythe climatique, 30 pages rien que sur ça, pour expliquer comment cette température globale est obtenue, avec quelles imprécisions et erreurs méthodologiques. Il démontre que ça n’a aucun sens et qu’en plus c’est faux d’un point de vue statistique.
        Ici l’avis d’un professeur émérite de climatologie sur le sujet :

        « Si tu ne comprends pas les corrections qui ont été apportées, c’est ton problème. Ces corrections ajoutent la couverture des régions polaires, où ça s’est le plus réchauffé. Ces régions étaient très peu couvertes par les données jusqu’à présent. »

        Oh si je comprends très bien. C’est un avatar, dans l’esprit, de la courbe en crosse de Hockey : on favorise les valeurs qui montent pour « prouver » que ça monte. Amusant que ça devienne nécessaire maintenant alors que ça ne l’était pas avant.
        Ca n’a aucun intérêt, c’est juste, une fois encore, un rafistolage de dernière minute pour sauver la théorie, de la science fausse au service de l’idéologie.
        Mais j’aime bien cet article quand même : il reconnaît sans ambages que les modèles du GIEC sont « globalement » faux et qu’il n’y a pas d’accélération du réchauffement depuis 15 ans, c’est à saluer. Les sceptiques ont longtemps été honnis pour avoir dit ça… avant les autres.

        Cdt.

      • Martin Chicoine dit :

        Ri-di-cu-le.

        On utilise le concept de température moyenne partout en physique depuis Lord Kelvin, je ne vois même pas l’utilité d’essayer de te répondre. En tout cas, voici Jean Jouzel, un physicien réputé qui a publié des dizaines d’articles dans Science et Nature dit du livre de Benoît Rittaud:

        http://blog.lefigaro.fr/climat/2010/03/-cest-lautre-auteur-sceptique.html

      • Paul Hémique dit :

        Elle est pas mal celle-là… on parlait de température globale de la terre, pas de température moyenne…
        Evidemment vous ne serez pas pas capable d’expliquer simplement comment ce calcule la température globale si vous ne savez même pas ce que c’est.

        Le livre de B. Rittaud je l’ai lu, il est excellent. Je juge sur pièce, et n’ai pas besoin de l’avis de Jean Jouzel, représentant du GIEC France, pour me faire une opinion.

        Ce sont vos arguments (c’est d’ailleurs comme d’habitude l’argument d’autorité, que vous utilisez quand ça vous arrange uniquement) qui sont ridicules.

  5. Pierre Forand dit :

    De toute façon, on ne peut plus réellement se fier à aucune étude :
    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/12/01/un-scandaleux-marche-noir-de-la-science-en-chine/

  6. youppi dit :

    le billet que tu me réfères, c’est moi qui a été ton premier répondant……

    l’hypothèse des cycles solaires n’est pas démontré. Même qu’on dit maximum de 10 % du réchauffement pourrait lui être attribuable.

    si je faisais du cherry picking je dirais très forte hausse de 1999 à 2007 !!!

    Mais non ce n’est pas permis en science de faire cela. C’est pour cela que le giec dit minimum de 20 à 30 ans. Et c’est pour cela que moi je parle de 1960 à aujourd’hui.

    Qu’elle était le niveau d’émission de CO2 dans les années 1940 ? Chaque année n’a pas le même poids relatif au niveau des émissions. L’utilisation de combustible fossile n’a cessé d’augmenter depuis 1 siècle en suivant une courbe exponentielle. Mêle pas des pommes avec des oranges !

    Mann pas plus que la dizaine de paléoclimatologue qui ont été référé pour la courbe de reconstitution des températures depuis 2000 ans (et publié dans le IR4 et IR5) n’ont utilisé de trick.. faut avoir lu son livre (de Mann) et ces écrits pour comprendre. Faut savoir aussi comment l’optimum médiéval a été estimé…

    Quand tu dis que le climategate a tout réglé faut savoir que les scientifiques qui était visés par cette sortie médiatique ont été audités par les commissions scientifiques de leur pays (USA et Angleterre) et n’ont pas été condamné bien au contraire.

    Au faite sais tu c’est qui ? qui a sortie le climategate ?

    j’aimerais bien savoir qu’elle commission scientifique nationale ou internationale a dit que le RCA n’était pas vraie et réelle ?

    • crioux dit :

      Va lire Die Kalte Sonne (version anglaise: The Neglected Sun)

    • crioux dit :

      l’hypothèse des cycles solaires n’est pas démontré. Même qu’on dit maximum de 10 % du réchauffement pourrait lui être attribuable.

      Tu ne comprends pas comment la science fonctionne. Une hypothèse scientifique c’est une tentative d’explication d’un phénomène, qui doit ensuite être testé et retesté. Si les nouveaux tests et observations confirment, ça devient une théorie (Théorie de la relativité), sinon l’hypothèse doit être abandonné et remplacée. Une théorie scientifique doit être encore testée et retestée jusqu’à ce que ça deviennent une loi (loi de la gravité).

      Dans le cas du réchauffement causé par l’homme, les observations ne correspondent pas avec l’hypothèse et aurait normalement du être abandonnée. Il ne s’agit plus de science, mais de politique.

      Il y a une hypothèse à savoir que c’est le soleil et ses cycles qui seraient responsables des variations climatiques, et jusqu’à maintenant les observations confirment l’hypothèse (Malgré les budgets infimes comparés à la « recherche » sur le CO2). Mais ça en prend beaucoup avant de pouvoir être considéré une théorie, et une seule observation contradictoire peut démolir un hypothèse. Même la théorie de la relativité d’Einstein est constamment remise en question. En science, un consensus ça n’existe pas.

      « No amount of experimentation can ever prove me right; a single experiment can prove me wrong. »
      Albert Einstein

      « faut avoir lu son livre (de Mann) et ces écrits pour comprendre. Faut savoir aussi comment l’optimum médiéval a été estimé…« 

      Michael Mann est la honte de la science climatique. Il est un fraudeur et un manipulateur. Son unique but était de faire disparaitre l’optimum médiéval, puisque c’était un obstacle à son agenda idéologique. Même ses collègues l’ont répudié. Si après tout ce qui a été révélé sur lui tu admires encore cette ordure, tu es vraiment aveugle.

      Quand au Climategate, apparemment tu ne connais pas grand chose sur ce sujet, et la fameuse commission a été fortement critiqué pour son manque d’objectivité, elle n’a eu lieu que pour mettre le couvert sur la marmite d’un scandale qui faisait mal paraitre tout le mouvement réchauffiste. Encore une fois, il s’agit de politique, pas de science.

      http://joannenova.com.au/2010/04/who-needs-a-committee-report-to-spot-rank-deception/
      http://wattsupwiththat.com/2011/01/24/flawed-%E2%80%98climategate%E2%80%99-inquiries-failed-to-restore-confidence-in-uk-climate-science/

      • youppi dit :

        Je ne m’attends pas à ce que tu approuves M. Mann. Les climato-septiques veulent s’en servir comme tête de turcs et l’isoler comme s’il était le seul scientifique qui pensent cela.

        je ne vois rien dans ton dernier courriel qui n’est pas l’opinion, de la politique. Il n’y a rien de scientifique.

        et je repose ma question :

        qui a sortie le climategate ? nom de personne ou de groupe.

        j’aimerais bien savoir qu’elle commission scientifique nationale ou internationale a dit que le RCA n’était pas vraie et réelle ?

        j’aimerais bien lire des informations sur le site de PNAS (proceeding of national academy of sciences aux USA) qui ne vas pas dans le sens du RCA, mais je n’en trouve pas.

        qui a dit que le climategate était un vrai ‘gate’ comme dans le Watergate (il y avait un commissaire, une commission d’enquête). Qui dans le climategate a analysé le tout et déterminé que c’était vrai comme scandale ? je veux pas le nom d’un blogueur, juste le nom d’un juge, un juristre, un commissaire neutre.

      • crioux dit :

        Si tu t’étais renseigné un minimum sur le Climategate, tu saurais déjà tout ça. Mais comme ça ne correspond pas à ta religion, ce sont des écrits hérétiques qui méritent d’être brûlés sans les lires….

        Le Climategate est une fuite, de quelqu’un de l’interne du CRU. Il y a eu une première vague de emails envoyés aux médias et aux blogueurs, et l’année d’après une deuxième vague, ainsi qu’un fichier encrypté qui en contient encore d’autres, mais dont le mot de passe n’a pas encore été dévoilé. La personne n’a pas été identifiée, et c’est normal. Regarde ce qui arrive à ceux qui coulent des informations….

        Le contenu des emails démontrent que les scientifiques du CRU ont volontairement manipulé des données pour appuyer leur agenda idéologique. Les emails ont été certifiées comme authentiques, et il y a eu une commission bidon pour étouffer l’affaire.

        (Les « gate » signifient des scandales, pas des commissions d’enquête.)
        En voici une belle liste:
        http://notrickszone.com/climate-scandals/

        La science n’est pas mené par consensus, ni par sondages, et encore moins par des bureaucraties politisées. C’est pas à un organisme qui a un agenda politique qu’il faut demander pour trouver la vérité, mais bien aux scientifiques qui y travaillent. Si on élimine ceux qui profitent directement de l’argent des généreux fonds de recherche pour appuyer le RCA, on se rend compte qu’il y a une grande majorité qui ne croient pas au RCA et étudient d’autres hypothèses plus sérieuses, comme les cycles solaires, l’influence des rayons cosmiques sur la formations des nuages, les cycles océaniques et les cycles de Milankovitch.

    • crioux dit :

      A propos des cycles solaires:

      « Here the entire 0.8°C temperature rise of the last 100 years, for which part or all of it gets attributed to CO2, can be explained by the impacts of the effective solar radiation at the Earth’s surface without any CO2 effects. »

      Source: http://notrickszone.com/2013/12/01/ipcc-finds-the-important-natural-climate-driver-solar-surface-radiation-intensity-but-then-ignores-and-buries-it/

    • lemoutongris dit :

       » audités par les commissions scientifiques de leur pays (USA et Angleterre) et n’ont pas été condamné bien au contraire. »

      tu parles des commissions hyper biaisées dont les présidents étaient réchauffistes et dont les conclusions étaient préparées d’avance?

  7. Paul Hémique dit :

    Youppi,

    Quel argument pourrait vous faire douter de la réalité, non pas du réchauffement climatique, mais du réchauffement climatique anthropique ?

  8. youppi dit :

    réponse à Paul Hémique,

    Tout me fait douter du RCA, mais il n’y a pas de théorie plus éprouvé pour expliquer le réchauffement des 50 ou 100 dernières années. Quand il y aura de grandes organisations scientifiques internationales qui diront que c’est de la foutaise le RCA, je douterai. Mais pour l’instant ce n’est pas ce que j’ai comme information. Ce sont des faits pas des opinions.

    J’ai plus tendance à me fier à des organisations tels :

    j’ai lu beaucoup de site de climato septique et chaque fois je m’aperçois que ce sont des chateaux de cartes les théories qu’ils élaborent. ils font des liens entre des choses qui n’en n’ont pas, par exemple dire que le CO2 n’est pas un polluant et que c’est pour cela que ce n’est pas grave s’il augmente dans l’atmosphère… vraiment pas rapport.

    Le climat terrestre est un système à multiple variable qui interragiste entre elle, qui est très complexe. Quand je lis que de telles années à telles années (L’auteur de ce site arrête pas de dire de 1940 à 1970 par exemple) il y a eu ou pas eu de réchauffement alors que le CO2 évoluait de telles manière, alors là c’est la preuve que le RCA n’est pas prouvé, ouf que je me dis: il n’a rien compris et qu’il n’y comprendra rien, jamais il ne va pouvoir discuter rationnellement.

    Souvent le truc des climato-septiques est de jouer sur l’échelle d’une des deux variables en Y (CO2 et temp.). C’est tellement basique comme truc pour changer notre perception.

    Alors oui je doute, mais j’aime mieux me fier à de grandes organisations scientifiques qui ont la compétence pour comprendre ces phénomènes et non pas à des blogueurs qui partent sur des ‘chires’ personnels.

    • crioux dit :

      Tout me fait douter du RCA, mais il n’y a pas de théorie plus éprouvé pour expliquer le réchauffement des 50 ou 100 dernières années.

      Je vais laisser « Paul » répondre au reste, mais ça je ne pouvais pas laisser passer ça.
      Tu es probablement l’une des personnes les plus biaisé qui ait visité ce blog. Tu refuses tout argument, tout les faits et tu t’en tiens toujours à Mann et ses acolytes et au GIEC.

      -Mann, qui a été reconnu pour avoir falsifié les données, pour avoir produit un graphique « hockey stick » truqué pour appuyer son idéologie et faire « disparaitre » l’optimum médiéval et la petite ère glacaire. Graphique qui a été démoli et démontré à quel point il était manipulé. Même le GIEC à cessé de l’utiliser.

      -Le site Skepticalscience, dont l’auteur a été reconnu d’avoir manipulé les données pour produire une étude (qui a été démolie par des scientifiques) qui disait que 97% des études scientifiques appuyaient le RCA.

      -Le Site Realclimate, que tu cites souvent. Un site qui a été monté par des scientifiques réchauffistes, (Mann et acolytes) dans le but de faire une campagne de relation publique et tenter de gagner la bataille de l’opinion publique. Parce que bien sûr ils n’arrivent pas à gagner la bataille de la science.

      -Bekerley, qui a publié des articles alarmistes sans qu’ils soient peer reviewed.

      -L’ONU, un pseudo-gouvernement bureaucratique qui utilise le mouvement vert pour augmenter son pouvoir.

      Si c’est ça tes sources « crédibles », change d’abreuvoir.

      Et presque toutes les théories, même les plus farfelues peuvent être meilleures que celle du RCA, puisque cette dernière a échoué les tests les plus simples de test d’une hypothèse scientifique, et ça je te l’ai démontré à maintes reprises. Scientifiquement, l’hypothèse du RCA n’est plus considérée valide. Tous les modèles ont échoué, et les observations réelles vont à l’encontre de l’hypothèse, elle est donc fausse.
      Tu dis que je me répète, mais c’est simplement parce que tu refuses d’écouter quand ça ne correspond pas à ton idéologie.

      Pour le reste ce sont des choses que je t’ai déjà expliqué en détails ad nauséam, mais que tu refuses de voir, alors je ne vais pas recommencer.

      • youppi dit :

        Ce n’est pas parce que tu te réponds à toi même qu’une hypothèse devient réelle et vraie.

        J’ai juste demandé qu’elle juge ou commission d’enquête a déterminé que le climategate était vraie et fondé ?

        il me semble qu’une réponse courte devrait être facile à écrire si elle existait ?

        pas des opinions comme ton dernier courriel, mais des faits, juste des faits !

        Parce que R. Muller (Berkerley) a changé d’opinion, maintenant il n’est plus crédible, il est un alarmiste, il écrit des articles non peer-reviewed. Tout les blogues que tu me cites sont-ils peer-reviewed ?

      • crioux dit :

        Est-ce qu’ils auraient fait une commission d’enquête bidon pour couvrir le tout si ces emails avaient été faux?

        A propos de Bekerley:
        http://wattsupwiththat.com/2011/10/20/the-berkeley-earth-surface-temperature-project-puts-pr-before-peer-review/

        ET il y avait un super billet sur le projet BEST (Bekerley) sur le blog Réchauffement Médiatique, mais il est malheureusement fermé..

  9. Gilles Laplante dit :

    Tout comme on rit de nos ancêtres, et eux avaient des excuses, qui pensaient que la terre était plate et qu’un navigateur pouvait tomber dans une chute sans fin s’il approchait trop du bord, ou que la lune était une déesse, ou que la sécheresse et les tempêtes étaient l’expression de la colère des dieux, ou que la terre était le centre de l’univers. À travers l’histoire, on peut constater qu’il est facile de faire croire n’importe quoi aux naïfs et de les faire travailler pour notre agenda.
    Christian, souvenez-vous que youppi est une mascotte, il ne sert qu’à divertir pas à exprimer quelque chose de sérieux.

    • crioux dit :

      Même si Youppi ne respecte pas les règles d’éthique et que souvent ses commentaires sont modérés à cause d’attaques personnelles, et même si cette boutade n’est pas vraiment une attaque personnelle, je demande à tous d’éviter de partir un « flame wars » et s’en tenir à l’argumentation et non pas aux commentaires pouvant être interprétés comme des attaques personnelles.
      Je sais que ce n’est pas dans tes habitudes, mais comme j’ai un cas de récidive que je dois modérer de temps en temps, je ne peut pas me permettre d’en laisser passer de la part des autres.

      Merci de votre compréhension, c’est pour le bien du « climat » et « l’atmosphère » du blog (pas de la planète)

    • youppi dit :

      j’ai emprunté un nom de mascotte, c’est vrai. Mais mon propos est sérieux. Les questions que je pose sont sérieuses et précises !

      Je ne ferai vous dire que l’hypothèse des cycles solaires pour expliquer le réchauffement était là bien avant la théorie du RCA.

      Cette dernière théorie a été remplacé depuis par la théorie du RCA. Mais il se peut qu’on en comprenne plus sur le climat dans le futur et qu’on la modifie, qu’on cadre mieux sa portée, son impact.

  10. Paul Hémique dit :

    A youppi :

    « Tout vous fait douter » : très bien mais vous n’expliquez pas quoi. J’espérais une réponse courte… avec un exemple précis.
    Par exemple je m’étonne que la baisse de température entre 1940 et 1970 alors que le CO2 augmente ne vous pose pas problème. Est-ce que ça ne prouve pas l’inverse de ce que dit le dernier rapport aux politiques du GIEC (comme tous les précédents) qui indexe la température globale sur le seul facteur des émissions humaines de CO2 ?
    Si non merci de m’expliquer pourquoi.
    Cdt.

    PS : vous arrivez à démonter les arguments de climate.audit ou de skyfall.fr ? Moi je n’y arrive pas, ce qui y est dit me paraît complètement scientifique et bien plus proche du vrai que ce que dit le GIEC. Par ailleurs il n’y a pas à y avoir de théorie complètement explicative du climat pour démonter celle du RCA. Il est vrai qu’une partie des climato-sceptiques défend plutôt telle ou telle théorie (soleil évidemment, océans, nuages, etc…) mais à ma connaissance personne ne prétend pouvoir tout expliquer à l’heure actuelle. Ils disent juste, éventuellement, que leur théorie explique « mieux » que celle du RCA. Par ailleurs pouvez me dire où est écrite noire sur blanc cette théorie du RCA ?

    • youppi dit :

      pourquoi 1940 à 1970 n’explique rien ?. On prend l’année la plus chaude (1940) et la plus froide (1970) d’une période et on trace une ligne entre les deux….. c’est supposé être scientifique comme méthode cela ? On sait depuis qu’il y a les phénomènes Enso, AMO, les émissions d’aérosols, etc….le niveau de CO2 n’était pas le même qu’aujourd’hui….

      Mais je vais aller lire skyfall.fr et climate.audit avant de vous répondre.

      • crioux dit :

        Non, ce n’est pas comme ça que ça s’est passé. Il s’agissait d’une lente descente des températures pendant 30 ans. A cette époque les « experts » (dont certains sont les mêmes qui prônent le RCA aujourd’hui) parlaient d’une ère glaciaire imminente. Et bien sûr c’était la faute de l’humain et de la pollution. Les solutions proposées étaient les mêmes qu’aujourd’hui pour « combattre le réchauffement ».

        J’en ai déjà parlé ici:
        https://crioux.wordpress.com/2013/08/20/settled-science/

    • Martin dit :

      « Par exemple je m’étonne que la baisse de température entre 1940 et 1970 alors que le CO2 augmente ne vous pose pas problème. Est-ce que ça ne prouve pas l’inverse de ce que dit le dernier rapport aux politiques du GIEC (comme tous les précédents) qui indexe la température globale sur le seul facteur des émissions humaines de CO2 ? »

      J’entends souvent cet argument. Ce que ceux qui l’amènent ne comprennent pas, c’est qu’il n’y a pas que le CO2 qui agit. Il y a les aérosols, des phénomènes naturels comme El Niño, La Niña, les éruptions volcaniques, etc. Ces phénomènes causent des variations superposées à l’augmentation de température due à l’effet de serre.

      http://www.newscientist.com/article/dn11639-climate-myths-the-cooling-after-1940-shows-co2-does-not-cause-warming.html#.UqCa4ydLmmE

      • crioux dit :

        Alors pourquoi donc est-ce que le GIEC et ses disciples ne prennent en compte qu’uniquement le CO2?
        La réalité c’est que les « gaz à effet de serre » ont un effet non négligeable jusqu’à un certain taux. Après ça devient négligeable
        http://wattsupwiththat.com/2012/02/08/support-for-the-saturated-greenhouse-effect-leaves-the-likelihood-of-agw-tipping-points-in-the-cold/

      • Martin dit :

        « Alors pourquoi donc est-ce que le GIEC et ses disciples ne prennent en compte qu’uniquement le CO2? »

        Soupir… Justement, ils prennent tous les effets que j’ai mentionnés en compte !

        Une petite introductions aux modèles climatiques:

        http://coast.hzg.de/staff/zorita/zorita_bornholm_book_uncorrectedproof.pdf

      • crioux dit :

        Faux, il refusent de prendre en compte les cycles solaires. Dans les derniers rapports, ils leur attribuent un impact faible, voire insignifiant, alors qu’ils attribuent un impact majeur au CO2.

        Par surprenant donc que TOUS leur modèles se trompent, et bizarrement, tous dans le même sens….
        Si les modèles n’étaient pas biaisés, il y aurait eu des erreurs dans les deux sens, et certain auraient été justes. Le principe des « modèles informatique » a été un échec. Les données observées contredisent les modèles, et la réponse des réchauffistes c’est de dire que c’est la réalité qui est fausse. Les modèles informatique vont produire ce que tu leur donnes comme données et paramètres. Des informations erronées vont donner des modèles erronées.

      • Martin dit :

        Christian, si tu avais lu l’article que j’ai posté, tu aurais vu que les variations solaires sont prises en compte. Et si tu veux parler de l’effet des rayons cosmiques sur la formation des nuages, l’expérience CLOUD a montré que l’effet est négligeable.

        http://www.independent.co.uk/environment/climate-change/cloudy-with-a-chance-of-climate-change-discovery-that-agricultural-practices-help-form-clouds-could-change-the-way-we-calculate-global-warming-8876474.html

        Et le graphique que tu montres n’est pas bon. Je pense que ça vient de wattsupwiththat (il faudrait toujours que tu donnes tes sources, en passant), et la normalisation n’est pas bonne. Pour une bonne comparaison, voir:

        http://www.yaleclimatemediaforum.org/2013/11/rethinking-the-slow-down-new-work-revises-warming-estimates-upward/

        C’est vrai que l’augmentation de température est plus faible que la moyenne des modèles, mais c’est à l’intérieur des marges d’erreur.

        Et si tu veux avoir une idée de c’est quoi un modèle climatique, tu peux jeter un coup d’oeil à ceci:

        http://www.climate.be/textbook/pdf/Chapter_3.pdf

      • Paul Hémique dit :

        Je connais aussi ce genre de réponse : quand ça baisse ce sont les causes naturelles, quand ça monte c’est la faute de l’homme.
        Parmi les causes naturelles vous oubliez le rôle du soleil, des océans et des nuages, et leurs interactions respectives. Personne n’est à l’heure actuelle capable de dire l’impact exact (quantifiable et validé par les observations) que ces causes naturelles ont sur le climat, mais pour le GIEC il n’y a qu’un coupable : le CO2 humain.
        Pour 0,7°C en 150 ans (mais 4, 8°C en 2100 si on ne fait rien !!). En attendant les températures stagnent depuis 15 ans…

      • crioux dit :

        Pour ce qui est du Projet CLOUD, je ne sais pas ou tu prend ça, mais c’est pas ça du tout le résultat:
        https://crioux.wordpress.com/2011/07/19/science-quand-votre-conclusion-ne-correspond-pas-au-dogme-fermez-la/

        Le graphique vient du site de Dr Roy Spencer, et montre les prévision du GIEC versus la réalité.
        http://www.drroyspencer.com/

        Et 1998 est l’année récente la plus chaude, pas 2010:

        Et ca vient de données bien plus précise que le Metoffice: GISS Hadcrut etc..

        En deca de la marge d’erreur?? Et bien ils se donnent une marge tellement large que n’importe quoi qui arrive est dans la marge d’erreur donc. As-tu une idée à quel point ils sont dans le champs les modèles?

      • Martin dit :

        Hémique, « Parmi les causes naturelles vous oubliez le rôle du soleil, des océans et des nuages, et leurs interactions respectives. »

        Euh, j’ai mentionné ces effets et ils sont pris en compte dans les modèles…

      • crioux dit :

        Ils ne sont pas pris en compte, ils sont mentionnés, mais traités comme insignifiants.

      • Martin dit :

        « Pour ce qui est du Projet CLOUD, je ne sais pas ou tu prend ça, mais c’est pas ça du tout le résultat: »

        Ce dont tu parlais en 2011, c’était des résultats préliminaires sur les expériences de nucléation et aucun lien n’était fait entre les rayons cosmiques et la formation des nuages (il n’y avait aucun lien à faire). Les résultats définitifs sont sortis en octobre 2013 et montrent qu’il n’y a aucun lien apparent.

      • Martin dit :

        « Le graphique vient du site de Dr Roy Spencer, et montre les prévision du GIEC versus la réalité. »

        Ok. Comme je disais, Spencer a utilisé une ligne de base biaisée pour faire paraître les températures plus basses par rapport aux modèles:

        http://blog.hotwhopper.com/2013/10/how-roy-spencer-and-john-christy-trick.html

      • crioux dit :

        Tu préfères croire un blogueur obscur et anonyme, qui ne se base sur rien d’autre que son opinion, qu’un scientifique respecté?
        Quand on cite des sources, il faut au minimum vérifier la crédibilité de la source.

      • Martin dit :

        « Tu préfères croire un blogueur obscur et anonyme, qui ne se base sur rien d’autre que son opinion, qu’un scientifique respecté? »

        Tu me donnes un graphique qui vient d’un blogue et je te réponds par un article de blogue. C’est très bien expliqué dans Hotwhopper pourquoi le graphique de Spencer n’est pas bon. Et si tu veux quelque chose qui vient d’un scientifique reconnu et pas anonyme, vas lire le lien que j’avais donné:

        http://www.yaleclimatemediaforum.org/2013/11/rethinking-the-slow-down-new-work-revises-warming-estimates-upward/

      • Paul Hémique dit :

        Je suis allé lire le compte-rendu de l’article sur le plateau.
        La première partie est un peu de la science à l’envers. Les observations ne concordent avec notre théorie, c’est que nos observations sont fausses. En l’occurrence les auteurs disent qu’ils n’ont pas mesuré là où ça se réchauffe le plus vite : en Antarctique. Ils se plaignent qu’ils n’ont pas assez de mesures anciennes sur l’Antarctique et soutiennent que c’est là où ça se réchauffe le plus depuis 30 ans, bizarre.
        Remettre en cause les observations (ici les relevés de température) est une très bonne chose cependant . Surtout quand on parle de 0,07°C par décennie. Combien de mesures dans l’hémisphère sud par rapport au nord, combien de mesures au niveau des océans par rapport aux continents, à quelle heure, avec quelle précision ? Ils admettront peut-être un jour que le concept même de température globale n’a pas de sens. Faire une moyenne entre les pôles et l’équateur, des régions aussi différentes que le Canada et l’Afrique par ex, ne permet de rendre compte d’aucune réalité physique précise.

        La suite de l’article est meilleure : elle confirme que tous les modèles du GIEC ont sur-évalué le réchauffement (même avec les dernières modifs des auteurs) et sont donc erronés :
        « Over the last decade models projected that warming would accelerate compared to the prior 30 years, while measurements (even with the revised data from Cowtan and Way) don’t show any acceleration in warming. »

        Pas la moindre accélération du réchauffement : on est bien d’accord.

      • Martin Chicoine dit :

        «Je suis allé lire le compte-rendu de l’article sur le plateau.
        La première partie est un peu de la science à l’envers. Les observations ne concordent avec notre théorie, c’est que nos observations sont fausses.»

        Ça n’a rien à voir avec de la « science à l’envers ». Quand les observations ne concordent pas avec la théorie, il y a toujours deux possibilités: la théorie est erronée ou les mesures sont erronées. C’est toujours comme ça que se fait la science.

        «En l’occurrence les auteurs disent qu’ils n’ont pas mesuré là où ça se réchauffe le plus vite : en Antarctique. Ils se plaignent qu’ils n’ont pas assez de mesures anciennes sur l’Antarctique et soutiennent que c’est là où ça se réchauffe le plus depuis 30 ans, bizarre.»

        ?? C’est en Arctique où ça s’est réchauffé le plus vite, pas en Antarctique.

        «Ils admettront peut-être un jour que le concept même de température globale n’a pas de sens. Faire une moyenne entre les pôles et l’équateur, des régions aussi différentes que le Canada et l’Afrique par ex, ne permet de rendre compte d’aucune réalité physique précise.»

        Euh pourquoi le concept de température globale n’aurait pas de sens ??? C’est une moyenne, c’est tout.

        « La suite de l’article est meilleure : elle confirme que tous les modèles du GIEC ont sur-évalué le réchauffement (même avec les dernières modifs des auteurs) et sont donc erronés :
        « Over the last decade models projected that warming would accelerate compared to the prior 30 years, while measurements (even with the revised data from Cowtan and Way) don’t show any acceleration in warming. »

        Pas la moindre accélération du réchauffement : on est bien d’accord. »

        Peut-être pas d’accélération, mais ça a continué à se réchauffer quand même.

  11. youppi dit :

    svp reformulez parce que c’est incompréhensible ..

    ‘Est-ce qu’ils auraient fait une commission d’enquête bidon pour couvrir le tout si ces emails avaient été faux?’

    • crioux dit :

      ?? Comment être plus clair. Si tu te fait accuser de quelque chose et que c’est faux, tu dis que c’est faux, point final. Mais ce n’était pas le cas, les emails avait été certifiés comme authentiques, mais là ça fait des années, et je ne trouve plus le lien vers le communiqué de presse.

      De toute façon, je suis certain que tu ne les as jamais lus, c’est probablement contre ta religion de lire des choses qui vont à l’encontre du dogme. Si tu les avais lu, tu comprendrais que la commission est bidon parce que le contenu est extrêmement clair: il y a eu fraude, manipulation et collusion afin de produire des données qui correspondent au dogme. Et ça c’est un scandale. Le deuxième scandale c’est la commission qui a étouffé l’affaire et que ces gens sont encore en poste.

    • youppi dit :

      je suis allé voir le lien mis par martin pour le blog hotwhopper.

      et j’ai lu les divers points. c’est clairement présenté ça ne ressemble pas à d’obscures commentaires qui ne serait que des opinions. bien au contraire. Les faits sont clairement exposés.

      • crioux dit :

        Donc tu préfères t’en tenir à la présentation, et non au contenu?
        C’est aussi drôle de voir à quel point tu t’empresses d’aller voir les liens qui disent ce que tu veux entendre, et que tu ne vas pas voir les autres….

      • youppi dit :

        fausse affirmation que ton dernier point est !!

        non je lis le contenu. tu fais de la projection.

        Si tu présentes des points et que tu veux discuter de faits véridiques je suis toujours d’accord.

      • crioux dit :

        C’est ce qu’on fait à la journée longue te présenter des faits, mais tu les ignores, alors c’est normal qu’à la longue on se tanne de te répondre.

  12. youppi dit :

    quand on ne répond pas à une simple question clair une seule alternative devient évidente : tu connais la réponse mais tu ne veux pas la révéler car ça détruirait toutes ta théorie et tes écrits contre le RCA.

    J’ai juste demandé qu’elle juge ou commission d’enquête a déterminé que le climategate était vraie et fondé ?

    La vraie réponse était quoi : P.D. Jones et M. Mann ont présentés leurs points à ces commisions. Il y a eu aussi une enquête sur les courriels. Si Mann ou Jones avait été répudié il ne travaillait plus pour leurs universités (Mann) ou Jones (CRU). Tout les deux sont encore en poste et continue de faire de la recherche dans le domaine du climat quoique tu en penses. Le climategate n’a jamais été prouvé vraie et fondé…Il y a eu d’autres études que celle de Mann qui ont montré une progression similaire des températures pour les 1000 ou 2000 dernières années.

    finalement tu dis qu’on ne doit pas faire d’attaques personnelles mais si je lis tes commentaires à mon endroit je me demande c’est quoi si ce ne sont pas des attaques personnelles.

    • crioux dit :

      Des fois on en devient las d’essayer de te répondre simplement parce qu’on se tanne de répéter dans le vide. C’est une section « commentaires », je ne suis pas obligé de répondre à toutes tes questions. Que ça te plaise ou non, le Climategate est un scandale réel. La commission factice a quand même émit des reproches aux scientifiques corrompus, mais rien sur le fond de la question. Dans le fond, ils leur ont presque dit de faire plus attention pour pas se faire pogner dans le futur…

      Une autre perle tirée du climategate, de Phil Jones en mai 2009 (txt 2440) sur comment se soustraire de la loi sur l’accès à l’information:

      « I’ve been told that IPCC is above national FOI Acts. One way to cover yourself and all those working in AR5 would be to delete all emails at the end of the process. »

      C’est ça de la science? Heureusement que le Climategate a dévoilé tous ces emails, avant qu’ils ne soient effacés. Maintenant ils sont plus prudent, ils doivent utiliser des courriels encryptés pour cacher leur magouilles.

      Quelqu’un qui se moque de ton nom de mascotte, c’est rien comparé a tous ce que j’ai du modérer de ta part. Tu remarqueras que je lui ai quand même dit d’éviter ça.

    • lemoutongris dit :

      .Il y a eu d’autres études que celle de Mann qui ont montré une progression similaire des températures pour les 1000 ou 2000 dernières années. »

      ça n’est pas arrivé dans plusieurs pays, pour une raison ou pour une autre: http://lemoutongris.wordpress.com/2013/10/01/arnaque-climatique-1/
      et même en Turquie: http://hockeyschtick.blogspot.ca/2013/12/new-paper-finds-another-non-hockey.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :