Arnaque

Dans les années 1970, on nous faisait peur avec une imminente ère glaciaire qui allait anéantir la civilisation, et c’était la faute de l’humain et la pollution. Les solutions pour sauver la civilisation étaient de bannir les moteurs à combustion, diminuer le niveau de vie, limiter les naissances et même de « sacrifier la démocratie ».

Ensuite, on nous a fait peur avec les pluies acides, les forêts allaient disparaitre, et les poissons aussi. C’était encore notre faute. Ils ont imposé de forte pénalités aux usines qui ont changés leur procédés, mais il y a encore des usines dans le monde qui polluent, surtout dans les pays en voie de développement. Où sont les pluies acides aujourd’hui?

Puis il y a eu le « trou » (qui n’en est pas vraiment un) dans la couche d’ozone. On nous a dit que c’était à cause de la pollution, et on a banni les CFC. On s’est rendu compte plus tard que c’était dû au soleil et de son effet sur les molécules d’oxygène, et que ça n’arrive qu’aux pôles qui reçoivent 6 mois de soleil puis 6 mois de noirceur. Le « trou » existe encore, mais on n’en parle plus.

Ensuite il y a eu le réchauffement. Les plus extrémistes disaient que les humains allaient presque tous mourir, la planète se transformer en BBQ et qu’il n’y aurait que quelques survivants en antarctique. C’était la faute des humains et de la pollution, surtout du CO2, et on n’avait que peut de temps pour agir. Le réchauffement s’est arrêté tout seul à la fin du 20e siècle, malgré que le CO2 augmente toujours (et majoritairement de façon naturelle).

Ensuite ils ont parlé de « changements » climatiques. Alors même quand il fait froid ou qu’il neige, c’est toujours et encore notre faute.

Et maintenant, ils parlent d’évènement climatique « extrême ». Chaque évènement météo est considéré être causé par l’humain, que ce soit pluie, neige, tempête, tornade, inondation, sécheresse etc.. Ce genre d’évènements ont pourtant toujours existé, et il y a moins d’ouragans et ils sont moins puissants depuis quelques décennies.

GlobalClimateDisruption-thumb-520x383-446

Ça sera quoi la prochaine arnaque pour vous contrôler et vous taxer?

Les OGM? La surpopulation? Un virus? Les extra-terrestres?

Publicités

27 Responses to Arnaque

  1. Martin dit :

    C’est tellement absurde ce que tu écris que je ne sais pas trop par quel bout le prendre… Pour commencer, voici l’article wikipedia sur la couche d’ozone. C’est bien écrit et bien détaillé. Le trou s’est maintenant stabilisé. Mais les CFC sont très persistants. Leur niveau a baissé d’environ 10% depuis 1994. La couche d’ozone devrait être rétablie vers 2050. Si tu as des questions, ça me fera plaisir de t’aider.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Ozone_depletion

    • Martin dit :

      1) Le trou est près des pôles parce que la réaction chimique qui détruit l’ozone est particulièrement efficace en présence des nuages stratosphériques qu’on trouve aux pôles (c’est bien expliqué dans l’article). Lorsque le printemps arrive, le soleil fait « fondre » ces nuages, ce qui libère du ClO, qui accélère la dissociation de l’ozone.

      2) On en entend moins parler, c’est vrai, mais c’est toujours un problème. On donne toujours l' »indice UV » dans les bulletins météo, et le trou dans la couche d’ozone fait que cet indice reste élevé.

    • crioux dit :

      Il y a des limites prendre les gens pour des imbéciles, comment se fait-il que la « pollution » humaine se fasse dans les latitudes plus basses et cause des problèmes de smog dans les villes, à cause de trop d’ozone, mais que la cette même pollution humaine cause des trous (diminution du taux) à des milliers de kilomètres de là, aux pôles et que comme par hasard, ça varie selon les saisons.

      Et comment se fait-il qu’on en entende plus parler du fameux trou (qui n’est pas un trou, simplement une variation saisonnière du taux d’ozone)? Ce n’est plus une urgence, une catastrophe mondiale qui demandait des centaines de millions en investissement et le remplacement de produits par d’autres, plus chers? Les CFC avaient un impact minime et on les a remplacés par d’autre produits qui ont un effet juste un peu moindre. Ca va prendre d’autres produits alternatifs pour vraiment n’avoir absolument aucun impact sur l’ozone, et ces produits sont peu efficaces ou alors très chers:
      http://zwhudson.myweb.uga.edu/chem8290/table%204.htm

      Mais puisque tu tiens à citer Wikipédia (même si c’est une source peu crédible):

      The role of sunlight in ozone depletion is the reason why the Antarctic ozone depletion is greatest during spring. During winter, even though PSCs are at their most abundant, there is no light over the pole to drive the chemical reactions. During the spring, however, the sun comes out, providing energy to drive photochemical reactions, and melt the polar stratospheric clouds, releasing the trapped compounds. Warming temperatures near the end of spring break up the vortex around mid-December. As warm, ozone-rich air flows in from lower latitudes, the PSCs are destroyed, the ozone depletion process shuts down, and the ozone hole closes

      La réalité, c’est qu’ils ont simplement trouvé une arnaque plus payante: le réchauffement climatique.

      Et pour le reste de l’article, tu ne vois pas le pattern émerger?

  2. Martin dit :

    Les pluies acides maintenant. On s’est rendu compte du problème dans les années 80, et 5% des lac du nord-est des États-Unis étaient acides. En 1989, les États-Unis ont passé le Clean Air Act qui a eu pour effet de réduire les émissions de dioxyde de souffre, la source des pluies acides. Depuis, les émissions de SO2 ont baissé de 40%, ce qui a fait chuter les pluies acides de 65% par rapport à 1976.

    C’est vrai que la Chine et la Russie ont toujours des problèmes de pluies acides mais c’est un phénomène qui est relativement local et qui affecte ces régions surtout.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Acid_rain

    • crioux dit :

      De tout les problèmes que j’ai cité, c’est le seul qui avait un fond de vérité, même s’il avait été grandement exagéré. La pollution (la vraie) était un problème qui a été en partie réglé par des règlementation plus strictes. Mais les pluies acides existent encore ici, ailleurs dans le monde et même aussi de façon naturelle (mais oui). Mais on en parle plus…

      • Martin dit :

        1) Pourquoi tu dis que le lien entre les CFCs et le trou dans la couche d’ozone n’est pas vrai ? Tu penses que les scientifiques de Guelph, de Waterloo, d’Environnement Canada mentent ? Vraiment ?

        2) Comme j’ai dit, les pluies acides ont baissé de 65%, grâce aux mesures anti-pollution qui ont été prises. C’est normal qu’on en parle moins, puisque le problème a été en bonne partie réglé.

      • crioux dit :

        Je dis que ces choses ont été grandement exagérées, pour servir des agendas autres. Il ne parlent plus de ces sujets parce qu’ils ont trouvé des moyens plus efficaces de faire de l’argent ou de manipuler les gens.

        Tous ce qui est décrit dans ce billet permet à des gens de profiter de la peur et du remord qui sont ancrés dans la tête de la populace. Certains en profitent financièrement, d’autres idéologiquement, mais il y a toujours une raison derrière ça et la plupart du temps « sauver la planète » est le dernier de leur souci.

        Tout est écrit ici:
        https://crioux.wordpress.com/2012/02/07/agendas/

      • Martin dit :

        Je te corrige: tu n’as pas seulement dit que ces choses ont été exagérées, tu as dit que c’était l’absence de soleil seulement et non les CFCs qui était responsable du trou de la couche d’ozone. Ce qui est faux. Et pour les pluies acides, elles ont baissé de 65%. La couche d’ozone et les pluies acides sont de très beaux exemples qui montrent qu’on peut régler des problèmes environnementaux par une réglementation efficace basée sur une bonne compréhension de la science.

      • crioux dit :

        Tu joues sur les mots. Je dit que TOUT ce qui est dans mon billet sont des choses qui sont grandement exagérées, certaines plus que d’autres, dans le but de servir un agenda.
        Tu n’as vraisemblablement pas compris le sujet du billet.

        Et ton 65%, ça signifie qu’il y aurait encore 45% de pluies acides? Si c’était le cas pourquoi n’en parlent-ils plus?

  3. Martin dit :

    « Et ton 65%, ça signifie qu’il y aurait encore 45% de pluies acides? Si c’était le cas pourquoi n’en parlent-ils plus? »

    Là-dessus je suis d’accord avec toi. Même si il reste 35% (pas 45%) de pluies acides, on devrait en parler plus. La pollution en général reste un très grave problème.

    • crioux dit :

      35% effectivement, désolé faute de frappe 🙂
      Justement, il est très important de séparer la pollution réelle et le CO2, une distinction qui ne se fait pas. Pourtant le CO2 est un gaz nécessaire à la vie sur terre, même bénéfique.

      • Martin dit :

        La pollution, c’est toujours relatif. Comme on a dit, l’ozone est essentiel dans la stratosphère pour nous protéger des UVs mais il est nocif au niveau du sol. C’est l’inverse pour le CO2.

      • crioux dit :

        Le CO2 c’est différent, il n’y a aucun effet adverse au CO2, (à moins d’atteindre des taux incroyablement élevés, ce qui serait vrai aussi pour presque n’importe quel gaz). Plus il y en a plus c’est bénéfique pour les plantes, et son effet sur la température est infime. Sinon pourquoi la température ne monte plus depuis 1998, et même descend légèrement alors que le CO2 continue d’augmenter…

        https://crioux.wordpress.com/2013/07/11/les-benefices-de-la-hausse-du-co2/
        https://crioux.wordpress.com/2013/05/18/faits-co2/
        https://crioux.wordpress.com/2013/06/03/article-interessant/

      • Martin dit :

        En fait le CO2 est toxique à un niveau relativement faible, soit 4%. http://www.cdc.gov/niosh/idlh/124389.html

        Et même si les températures de surface ont moins augmenté que prévu, les océans ont continué de se réchauffer, le niveau des mers a continué d’augmenter et les glaces ont continué de fondre. L’effet de serre est donc bien réel.

      • crioux dit :

        4% n’est pas un taux faible. Présentement le CO2 est a 0,04%. Au temps des dinosaures il était a 0,2% et la vie était prospère.

        L’humain peut travailler pendant des heures sans aucun problème avec des taux de 1%, un taux qui ne sera jamais atteint dans l’atmosphère, même si on brûlait tout les combustibles fossiles d’un coup..

        http://en.wikipedia.org/wiki/Atmosphere_of_Earth

        Même dans le passé lointain, les taux de CO2 n’ont probablement jamais dépassé les 0,7%. Aujourd’hui nous sommes dans une période froide et pauvre en CO2 (à droite sur le graphique suivant)

        Par contre, les plantes elles ont évolué pendant des millions d’années avec des taux moyen de 2000ppm, alors avec seulement 400 ppm, elles sont en mode survie. Avec moins de 200ppm, les plantes meurent, et tout la vie sur terre aussi. Le CO2 n’est pas un polluant

  4. claudettetr dit :

    Nous n’avons plus d’été et nous n’avons plus d’hiver, alors si l’on calcule la moyenne de l’année, il y a peut-être réchauffement de la température.

    • crioux dit :

      En fait, avec toutes les données collectées par satellites, ça montre aucun réchauffement depuis 1998, et une légère tendance à la baisse depuis 2006. Depuis ce temps, l’Europe bat des records de froid en hiver et depuis 2010, l’antarctique bat des records d’expansion de couverture de glace. Alors non, il n’y a pas de réchauffement global.

  5. Martin dit :

    « l’antarctique bat des records d’expansion de couverture de glace. »

    Peut-être, mais l’arctique et le Groenland ont perdu beaucoup plus de glace que l’Antarctique n’en a gagné. Et si on regarde tout le volume de glace de l’Antarctique (pas seulement la glace de mer), on voit que l’Antarctique a en fait perdu de la glace (114 gigatonnes par année depuis 2003).

    http://www.the-cryosphere.net/7/1499/2013/tc-7-1499-2013.pdf

    • crioux dit :

      En fait, si on prend la peine d’y regarder, c’est à peu près kif-kif, sauf que l’Arctique a repris beaucoup plus cette année et l’Antarctique est encore en progression. C’est encore trop court pour indiquer une tendance, mais si ça continue c’est une tendance au refroidissement et non pas au réchauffement.

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-2415191/And-global-COOLING-Return-Arctic-ice-cap-grows-29-year.html

      Les satellites peuvent difficilement calculer autte chose que la superficie, alors il est difficile de croire des données autres. LEs données qu’on a depuis 1979 (satellites) motnret que c’est du jamais vu pour l’antarctique. Et habituellement c’est sur la superficie que les réchauffistes se basent. Pourquoi tout à coup la superficie n’est plus valide, quand elle augmente?

      http://www.washingtonpost.com/blogs/capital-weather-gang/wp/2013/09/23/antarctic-sea-ice-hit-35-year-record-high-saturday/

      • Martin dit :

        « En fait, si on prend la peine d’y regarder, c’est à peu près kif-kif »

        C’est loin d’être kif-kif, l’Arctique a perdu environ 2 millions de km2 et l’Antarctique a gagné environ 500000 km2.

        « Les satellites peuvent difficilement calculer autte chose que la superficie, alors il est difficile de croire des données autres. »

        Voyons donc, le satellite Grace prend des mesures précises de gravimétrie, ce n’est pas si sorcier.

        http://www.csr.utexas.edu/grace/

        « Pourquoi tout à coup la superficie n’est plus valide, quand elle augmente? »

        La superficie n’est pas une mauvaise mesure mais c’est évidemment le volume qui donne la vraie quantité de glace. Sur ce, bonne fin de semaine.

    • crioux dit :

      Tu parles depuis 2003, moi je te parle des records récents, dans les dernières années, pas il y a 10 ans

  6. claudettetr dit :

    Je crois que nos gouvernements ont avantage à tout mettre sur le dos du C02 et de nous rendre responsable, car ils peuvent taxer et taxer l’essence et nous ne pouvons rien dire puisque c’est la source de la pollution.

    • crioux dit :

      C’est ça qui est vicieux. Le CO2 n’est pas de la pollution, c’est la source de la vie sur terre. Ce qui sort d’une voiture qui est toxique c’est le CO, qui est toxique et mortel.
      En chimie ça prend pas grand chose pour qu’une molécule change complètement de propriété.
      Par exemple l’eau: H2O, il suffit d’une autre molécule d’oxygène pour faire du H2O2, du peroxyde. Je ne vous conseille pas de boire du peroxyde…

      Les alarmistes encouragent cette confusion, mélangeant CO2 et pollution.

  7. claudettetr dit :

    Est-ce qu’il serait possible de faire en sorte que le carburant ne produise pas de C0 ?

    • crioux dit :

      Une combustion parfaite produit presque juste du CO2, une combustion imparfaite produit du CO et autres polluant. Les voitures d’aujourd’hui sont quand même beaucoup moins polluantes qu’avant.

      Le gaz naturel donne une combustion beaucoup plus propre et de par sa composition donne deux fois plus d’énergie qu’une même quantité de charbon.

%d blogueurs aiment cette page :